Département	
  de	
  génie	
  de	
  construction	
  
MGC846	
  Nouvelles technologies de l’information appli...
 

Table	
  des	
  matières	
  
1	
   Introduction	
  .......................................................................
 

Question	
  2	
  :	
  Rôle	
  de	
  l'intégration	
  de	
  TI	
  dans	
  l'industrie	
  de	
  la	
  
construction	
  au...
 
Rivard	
   (2002)	
   a	
   trouvé	
   qu’à	
   l’époque	
   les	
   logiciels	
   CAD	
   n’étaient	
   utilisés	
   qu...
 

1.4 La	
  Formation	
  brute	
  de	
  capital	
  fixe	
  (bâtiments	
  et	
  génie)	
  
L’IDE	
  en	
  travaux	
  de	
 ...
 

2 L’organisation,	
  les	
  processus	
  (étude	
  de	
  cas)	
  
Nous	
   pouvons	
   ainsi	
   dire	
   que	
   le	
 ...
 

2.3 DIRTT	
  Environnemental	
  Solutions	
  	
  
L’entreprise	
  DIRTT	
  7	
  http://dirtt.net/	
  offre	
  la	
  cré...
 
2.3.2 Structure	
  organisationnel	
  de	
  DIRTT	
  et	
  ses	
  filiales	
  aux	
  États-­‐Unis	
  
	
  
DIRTT	
   est...
 

4 Références	
  
	
  

Baldwin	
   J.,	
   2001.	
   Impact	
   de	
   l’adoption	
   des	
   technologies	
   de	
   l...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Information technology influence in the canada construction industry low technological development grow

199 vues

Publié le

Study Case 2.3 DIRTT Environnemental Solutions www.dirtt.net

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
199
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Information technology influence in the canada construction industry low technological development grow

  1. 1.       Département  de  génie  de  construction   MGC846  Nouvelles technologies de l’information appliquées à la construction         Examen  Final  «  Take  Home  »           Préparé  par  :   Carlos  MUNAR  MUNC  26055907       Chargée  de  cours:    Souha  TAHRANI  ,  PhD.       Avril  2013  
  2. 2.   Table  des  matières   1   Introduction  ....................................................................................................................................  3   1.1   Hypothèse  de  travail  ..........................................................................................................................  3   1.2   Le  retard  :  Comment  le  mesurer?  ..................................................................................................  3   1.3   La  recherche  &  développement,  l’investissement  direct  étranger  et  les  IT  ....................  4   1.4   La  Formation  brute  de  capital  fixe  (bâtiments  et  génie)  .......................................................  5   1.5   Croissance  de  la  productivité  à  long  terme  ................................................................................  5   2   L’organisation,  les  processus  (étude  de  cas)  ........................................................................  6   2.1   Gestion  du  savoir  (KM)  et  les  obstacles  .......................................................................................  6   2.2   Créativité  et  innovation   .....................................................................................................................  6   2.3   DIRTT  Environnemental  Solutions  ...............................................................................................  7   2.3.1   Le  logiciel  ICE  (3D  &  5D)  .............................................................................................................................  7   2.3.2   Structure  organisationnel  de  DIRTT  et  ses  filiales  aux  États-­‐Unis  ............................................  8   3   Conclusions  ......................................................................................................................................  8   4   Références  ........................................................................................................................................  9     Table  de  graphiques   Figure  1  PIB  par  habitant  au  Canada  par  rapport  aux  États-­‐Unis  de  1994  à  2005    ..   3   Figure  2        Pourcentage  d'entreprises  qui  utilisent  CAD      .....................................................   4   Figure  3        Dépenses  intérieures  brutes  de  R-­‐D  en  pourcentage  du  PIB,  2009    ..........   4   Figure   4         Tendances   de   l’écart   de   croissance   de   Canada-­‐États-­‐Unis   du   progrès   technologique,   l'intensité   de   croissance   de   capital   et   composition   de   la   main-­‐ d'œuvre  ......................................................................................................................................................   5         Page   2      
  3. 3.   Question  2  :  Rôle  de  l'intégration  de  TI  dans  l'industrie  de  la   construction  au  Canada  pour  rattraper  son  retard  sur  l'industrie  aux   États-­‐Unis   1 Introduction   1.1 Hypothèse  de  travail   Le  retard  est  un  phénomène  microéconomique  et  la  lente  implémentation  des  TI  la   cause  principal  de  ce  malaise  dans  l’industrie  de  la  construction.  Ceci  est  rattaché  au   style  d’entreprenariat  du  pays.       Il  faut  dépasser  le  paradigme  de  la  surprotection  de  l'industrie,  autrement  le  retard   technologique  continuera  à  croitre.   1.2 Le  retard  :  Comment  le  mesurer?   L’écart   entre   la   productivité   de   l’industrie   aux   États-­‐Unis   et   au   Canada   est   d’environ   le  8%.  (Maynard,  Jean-­‐Pierre.  2007)  ..1       Figure 1 PIB par habitant au Canada par rapport aux États-Unis de 1994 à 2005                                                                                                         2  Graphique  prise  du  By  Jean-­‐Pierre  Maynard  Canadian  Productivity  Accounts  Micro-­‐economic   Analysis  Division  Statistics  Canada  OECD  Seminar,  Bern,  October  2006     3     Page      2
  4. 4.   Rivard   (2002)   a   trouvé   qu’à   l’époque   les   logiciels   CAD   n’étaient   utilisés   que   par   le   26%  des  entrepreneurs.3       Figure 2 Pourcentage d'entreprises qui utilisent CAD 4   1.3 La  recherche  &  développement,  l’investissement  direct  étranger  et  les  IT   La   part   du   PIB   attribuée   à   la   recherche   et   au   développement   (R&D)   a   diminué   de   13,3%   2001   (2.09%)   et   2010   (1.80%).   4%   du   13,3%   en   moins   correspond   à   la   R&D   du  secteur  de  l’ingénierie.     Figure 3 Dépenses intérieures brutes de R-D en pourcentage du PIB, 2009 5   Moins   d’investissement   dans   le   domaine   de   la   R&D   signifient   aussi   moins   d’innovations.  Par  conséquent,  en  diminuant  la  part  du  PIB  attribué  à  la  R&D    nous   diminuons  aussi  l’attrait  des  investissements  direct  étranger  (IDE).  Il  y  a  une  étroite   relation  entre  l’IDE,  la  formation  intérieure  de  capital  et  l’implémentation  des  TI.         Page   3  L’étude  sur  l'impact  des  technologies  de  l'information  dans  l'architecture  du  Canada,  de   l'ingénierie  et  de  la  construction  (2002)   4  Prise  de  A  Survey  on  the  Impact  of  Information  Technology  in  the  Canadian  Architecture,   5  Prise  de  Gross  Domestic  Expenditures  on  Research  and  Development  in  Canada  (GERD),  and  the   Provinces,  Catalogue  no.  88-­‐221-­‐X,    Ottawa:  Statistics  Canada,   4                                                                                                        
  5. 5.   1.4 La  Formation  brute  de  capital  fixe  (bâtiments  et  génie)   L’IDE  en  travaux  de  génie  est  la  source  efficace  pour  la  Formation  brute  de  capital   fixe  (FBCF);  elle  génère  des  excèdent  pour  financer  la  R&D.  (Walid&Peter,  2002).     1$ DOLLAR Services Machines et matériel Travaux de génie Bâtiments ENTRANT + 45 sous + 22 sous + 19 sous + 6 sous SORTANT -17 sous -13 sous + 29 sous   1.5 Croissance  de  la  productivité  à  long  terme   L’accroissement   de   la   productivité   du   travail   au   Canada   s’est   fait   à   peu   près   au   même  rythme  qu’aux  États-­‐Unis  au  cours  des  50  dernières  années.  En  fait,  jusqu'au   début   des   années   1980,   le   Canada   dépassait   généralement   les   États-­‐Unis.   Puis,   la   croissance   américaine   dépassa   la   canadienne,   et   l'écart   se   fait   de   plus   en   plus   marqué  depuis  le  nouveau  millénaire.     Causes  :   1. Augmentation  de  l'intensité  du  capital   2. Hausse  du  niveau  de  compétence  de  la  main-­‐d'œuvre   3. Résidu   =   Croissance   de   la   productivité   multifactorielle   est   aussi   désigné   comme  le  progrès  technologique.           5     Tendances de l’écart de croissance de Canada-États-Unis du progrès technologique Page   Figure 4
  6. 6.   2 L’organisation,  les  processus  (étude  de  cas)   Nous   pouvons   ainsi   dire   que   le   progrès   technologique   au   Canada   s’accroit   à   un   rythme   2%   inferieur   qu’aux   États-­‐Unis.     Cela   peut   se   corriger   avec   une   approche   "gagnant  -­‐gagnant"  (IDE),  et  l’exportation  de  services  de  génie.  D’ailleurs,  seules  les   compagnies  innovatrices  sauront  inciter  les  investisseurs  internationaux    davantage   que  les  compagnies  des  États-­‐Unis.     2.1 Gestion  du  savoir  (KM)  et  les  obstacles   Les   TI   fournissent   des   outils   pour   augmenter   l’efficacité   des   entreprises   et   aussi   l’infrastructure   pour   la   Gestion   de   savoir.   KM   s'adresse   à   résoudre   des   problèmes   particuliers  des  entreprises  pour  faciliter  la  création  et  la  délivrance  de  produits  ou   services   innovants;   pour   gérer   et   améliorer   les   relations   avec   les   partenaires,   les   clients   ou   les   fournisseurs   ou   améliorer   les   processus   de   travail   et   faciliter   l’intégration   et   l'application   de   connaissances   fragmentées   de   l’organisation   (Tiwana  A.  2002)       KM   is   much   more   than   just   technology…is   a   fluid   mix   of   framed   experience,   values,   contextual   information,   expert   insight,   and   intuition   that   provides   and   environment   and   framework   for   evaluating   and   incorporating   new   experiences   and   information…KM   enables   the   creation,   distribution,   and   exploitation   of   knowledge   to   create   and   retain   greater   value   from   core   business   competencies.   (Tiwana   A.   2010,   The  Knowledge  Management  toolkit,  pag  09)     Pourtant,     le   simple   achat   d’un   logiciel   n’est   pas   suffisant.   Son   application   exige   le   développement   des   compétences   chez   le   personnel   et   la   gestion   du   changement.   D’environ   un   40%   de   l’économie   des   États-­‐Unis   est   attribuable   à   la   création   de   capital   intellectuel   (Tiwana   A.   2002).   En   conséquence,   les   entreprises   doivent   concevoir  une  stratégie  de  financement  de  l’acquisition  du  KM.  (Baldwin  J.,  2001).     2.2 Créativité  et  innovation     Page   6  À  ce  propos,  en  2011  Canada  a  exporté  aux  États-­‐Unis  des  services  d’architecture  et  d’ingénierie   par  99.2$  milliards,  autant  que  les  importations  n’ont  été  que  de  50,8$  milliards.  À  ce  bilan  positif   contribue  en  bonne  part  la  construction  métallique,  qui  envoi  jusque  le  50%  de  sa  production  aux   États  Unis  depuis  les  années  60s.  Canada  Statistics,  2009.  Canada’s  international  trade  in  culture   services,  by  type  of  service  Table  1  Service  bulletin  Culture  Services  Trade:  Data  Tables  Catalogue   no.  87-­‐213-­‐X   6   C’est   la   capacité   d’innover   qui   ajoute   de   la   valeur   aux   entreprises.   On   trouve   des   exemples   d’innovation   parmi   les   entreprises   laurées   à   la   mention   50   compagnies   mieux   gérées   au   Canada   en   2012   www.canada50best.com.     On   veut   choisir   une   entreprise   qui   a   démontré   une   croissance   remarquable   dans   le   marché   des   États-­‐ Unis  6.  Pour  se  guider  l’on  a  pris  le  répertoire  de  2012  du  site  web  de  Exportation  et   développement  Canada  http://canadiansatwork.ca/.                                                                                                          
  7. 7.   2.3 DIRTT  Environnemental  Solutions     L’entreprise  DIRTT  7  http://dirtt.net/  offre  la  création  d'espaces  de  travail  durables   à  la  fine  pointe  de  la  technologie  des  solutions  architecturales.    Fondée  en  2004  avec   seulement  9  employés,  elle  a  connu  une  croissance  marquée  et  compte  aujourd’hui   plus  de  600  employés.  Elle  est  reconnue  comme  le  plus  innovateur  des  fabricants  de   systèmes   muraux   modulaires.   Son   expertise   couvre   la   maitrise   de   technologies,   la   constante   innovation   et   des   services   personnalisés,   suite   à   l’intégration   de   la   chaine   d’approvisionnement.       2.3.1 Le  logiciel  ICE  (3D  &  5D)   C’est   à   noter   que   le   PDG   attribue   son   succès   au   logiciel   ICE   (conception   en   5D   en   temps  réelle  dans  «  la  nouage  »).         ICE   automatically   updates   every   aspect.   Ultimately,   that   information   goes   to   the   DIRTT   factory   where   your   Walls   are   precisely   manufactured   without   human  interpretation.        http://www.ice-­‐edge.com/     Processus de conception, ventes, usinage et génie habilités par le logiciel « ICE »                                                                                                       7  «Doing  It  Right  This  Time"  DIRTT  Environmental  Solutions      http://dirtt.net/     Page   7   Figure 5
  8. 8.   2.3.2 Structure  organisationnel  de  DIRTT  et  ses  filiales  aux  États-­‐Unis     DIRTT   est   présent   aux   États-­‐Unis   grâce   aux   partenariats   et   l’IDE,   en   gardent   toujours   ses   usines   en   Alberta.   La   compagnie   a   reçue   une   injection   de   capital       de   $100  million  de  dollar.                                                                                                                     8       Page   L’entreprenariat   au   Canada   doit   changer   de   paradigme   pour   que   ses     compagnies   demeurent   compétitives   à   l’échelle   mondiale 8 ,   et   par   conséquent   pour   qu’elles   soient  attrayantes  aux  Investisseurs  direct  étrangers  (IDE).     Implanter   les   TI   (portails,   conception   3D-­‐4D-­‐5D-­‐6D)   peut   assurer   le   transfert   des   savoirs;   donc,   l’industrie   doit   inviter   des   chercheurs   à   s’investir   dans   la   recherche   appliquée.       Il  faut  vendre  des  services  de  génie  à  l’étranger  pour  générer  les  excédants  de  flux   monétaire   capables   et   nécessaires   pour   financer   l’investissement   en   recherche   et   développement  (R&D).         8   3 Conclusions  
  9. 9.   4 Références     Baldwin   J.,   2001.   Impact   de   l’adoption   des   technologies   de   l’information   et   des   communications   de   pointe   sur   la   performance   des   entreprises   du   secteur   de   la   fabrication   au   Canada,   Division   de   l’analyse   micro-­‐économique,   Statistique   Canada   ISBN  :  0-­‐662-­‐86206-­‐6  http://publications.gc.ca/site/fra/104285-­‐/publication.html     DIRTT  Environmental  Solutions      http://dirtt.net/     Hejazi   Walid   &   Pauly   Peter,   2002,   Foreign   Direct   Investment   and   Domestic   Capital   Formation,   University   of   Toronto,   Research   Publications   Program,   Statistics   Canad,   http://www.ic.gc.ca/eic/site/eas-­‐aes.nsf/vwapj/wp36e.pdf/$file/-­‐wp36e.pdf     Hugues   Rivard,   2000.   A   Survey   on   the   Impact   of   Information   Technology   in   the   Canadian   Architecture,   Engineering   and   Construction   Industry   Bo-­‐Christer   Björk.   Concordia   University,  Canada.  http://itcon.org/2000/3/paper.htm         Klasson,   Kirk,   1999.     Managing   Knowledge   for   Advantage:   content   and   collaboration   Technologies,  The  Cambridge  Information  Network  Journal,  vol.  1,  No.  1     Maynard,   Jean-­‐Pierre.   2007a.   A   Comparison   of   GDP   per   Capita   in   Canada   and   the   United   States  from  1994  to  2005.   Insights   on   the   Canadian   Economy.   Catalogue   no.   11-­‐625-­‐   MIE2007016.   Catalogue   no.   15-­‐206-­‐XIE   no.   00x   Ottawa:   Statistics   Canada,   http://www.oecd.org/std/productivity-­‐stats/37520682.pdf     Minister  of  Industry,  2007.  Long-­‐term  Productivity  Growth  in  Canada  and  the  United  States   1961   to   2006.   Minister   of   Statistics   Canada©   http://www5.statcan.gc.ca/bsolc/olc-­‐ cel/olc-­‐cel?catno=15-­‐206X2007015&-­‐lang=eng     Statistics   Canada,   2012.   Gross   Domestic   Expenditures   on   Research   and   Development   in   Canada  (GERD),  and  the  Provinces,  Catalogue  no.  88-­‐221-­‐X,  National  estimates  2001  to   2011   /,   Provincial   estimates   2005   to   2009,   Ottawa:   Statistics   Canada,   http://www.statcan.gc.ca/pub/88-­‐221-­‐x/88-­‐221-­‐x2011001-­‐eng.pdf     Tiwana   A.   2010.   The   Knowledge   Management   toolkit,   Orchestrating   IT,   Strategy,   and   Knoledge  Platforms,  Prentice  Hall.  PTR  pag  09     WArnika,   C,   2012.   Hitting   PayDIRTT,   University   of   Calgary,     http://www.ucalgary.ca-­‐ Page   9   /mbasociety/files/mbasociety/2012-­‐Haskayne-­‐24hr-­‐MBA-­‐Case-­‐Competition-­‐ _FINAL_CASE.pdf    

×