Stage de FC
enssib du 24
au 26 mars
2015PANORAMA 2015
LECTURE NUMÉRIQUE &
TERMINAUX MOBILES EN
BIBLIOTHÈQUES Catherine Mul...
Histoire
Terminologie
Baromètres
PANORAMA 2015
LECTURE NUMÉRIQUE &
TERMINAUX MOBILES EN
BIBLIOTHÈQUES
Terminaux
mobiles et...
Indicateurs
des pratiques
& Marché du
livre
numérique
HISTOIRE
TERMINOLOGIE
BAROMÈTRES
3
Histoire
Terminologie
Baromètres
CHRONOLOGIE
DU LIVRE NUMÉRIQUE
A replacer dans la chronologie du
réseau internet
4
Histoire
Terminologie
Baromètres
CHRONOLOGIE
DU LIVRE NUMÉRIQUE
A replacer dans la chronologie du
réseau internet
5
Histoire
Terminologie
Baromètres
QU’EST-CE QUE LA
LECTURE NUMÉRIQUE ?
La définition de
François Bon
6
Histoire
Terminologie
Baromètres
QUESTIONS DE
VOCABULAIRE
QU’EST-CE QUE LA
LECTURE NUMÉRIQUE ?
L'article du dictionnaire e...
Histoire
Terminologie
Baromètres
QUESTIONS DE
VOCABULAIRE
Le dossier Eduscol
8
Histoire
Terminologie
Baromètres
OBSERVATOIRES &
INDICATEURS
2013/2014
SGDL,SOFIA, SNE : le marché et les usages
Le Motif ...
Histoire
Terminologie
Baromètres
OBSERVATOIRES &
INDICATEURS 2014
« Homo numéricus »
10
Histoire
Terminologie
Baromètres
OBSERVATOIRES &
INDICATEURS 2014
Le taux
d’équipement
11
Histoire
Terminologie
Baromètres
OBSERVATOIRES &
INDICATEURS 2014
Le taux
d’équipement
12
Histoire
Terminologie
Baromètres
OBSERVATOIRES &
INDICATEURS 2014-2015
Le marché du
livre numérique
13
Histoire
Terminologie
Baromètres
OBSERVATOIRES &
INDICATEURS 2014-2015
Le marché du
livre numérique
14
Histoire
Terminologie
Baromètres
OBSERVATOIRES &
INDICATEURS 2014-2015
Dernières
minutes !
15
Histoire
Terminologie
Baromètres
PANORAMA 2015
LECTURE NUMÉRIQUE &
TERMINAUX MOBILES EN
BIBLIOTHÈQUES
Terminaux
mobiles et...
Typologies des
machines
Formats
Logiciels
Applications
TERMINAUX MOBILES ET
OUTILS DE LECTURE
Les enjeux de
la mobilité
17
Typologies des
machines
Formats
Logiciels
Applications
TERMINAUX MOBILES ET
OUTILS DE LECTURE
Tablettes et
liseuses :
diff...
Typologies des
machines
Formats
Logiciels
Applications
LISEUSES
Comparatif/
Palmarès et
contexte des
bibliothèques
19
Typologies des
machines
Formats
Logiciels
Applications
TABLETTES
Comparatif
/Palmarès et
contexte des
bibliothèques
20
Typologies des
machines
Formats
Logiciels
Applications
4 TYPES DE FORMATS
L’enjeu de
l’interopérabilité
21
Typologies des
machines
Formats
Logiciels
Applications
2 NIVEAUX DE
LOGICIELS
Gestion de la
bibliothèque/
Gestion du
forma...
Typologies des
machines
Formats
Logiciels
Applications
« L’APPLICATHÉCAIRE »
Un nouveau
métier ?
23
PANORAMA 2015
LECTURE NUMÉRIQUE &
TERMINAUX MOBILES EN
BIBLIOTHÈQUES
Terminaux
mobiles et outils
de lecture
Quels contenus...
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
QUELS CONTENUS POUR
QUELS USAGES ?
Tableau de bord
Service lecture
numérique e...
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
L’ OFFRE DE LIVRES
NUMÉRIQUES
Des réseaux de
mutualisation
26
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
L’ OFFRE DE LIVRES
NUMÉRIQUES
Des réservoirs de
livres
numériques
27
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
4 MODÈLES
ÉCONOMIQUES
Des enjeux
économiques et
juridiques
28
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
LE MODÈLE OPEN
ACCESS
Les Biens
communs de la
connaissance
29
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
LE MODÈLE OPEN
ACCESS
Les Biens
communs de la
connaissance
30
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
LA BIBLIOTHÈQUE
MOBILE
Une offre mobile
31
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
RETOURS D’EXPÉRIENCE
Ouvrir un service
de lecture
numérique en
bibliothèque :
...
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
PNB
Respecter le rôle
des tous les
acteurs du livre
numérique ?
33
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
LES VEILLEURS…
Des comptes à
suivre…
34
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
LES VEILLEURS…
Retrouvez-moi
sur…Mes fils de
veille !
35
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
LES POMMES DE
DISCORDE
Le prêt
numérique : le
cas PNB
36
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
LES POMMES DE
DISCORDE
Les DRM et le
droit d’auteur
37
4 mars dernier au
Parle...
Contenus
Veille
Législations &
Controverses
LES POMMES DE
DISCORDE
Le livre
numérique à
quel prix ? 38
Panorama
2015 Lecture
numérique &
Terminaux
mobiles en
Bibliothèques
MERCI DE VOTRE
ATTENTION !
À VOUS DE JOUER...
Catheri...
Panorama
2015 Lecture
numérique &
Terminaux
mobiles en
Bibliothèques
ALLER PLUS LOIN!
OUVERTURES...
Catherine Muller
Veill...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

1 panorama 2015 lecture numérique & terminaux mobiles en bibliothèques

2 433 vues

Publié le

Panorama et évolution de la lecture numérique des 3 dernières années en bibliothèques sur tablettes et liseuses.
1- Éléments historiques, lexicaux et baromètres : indicateurs des pratiques et marché du livre numérique 2013-2015
2- Terminaux mobiles et outils de lecture : typologies des machines, logiciels, applications et formats
3- Quels usages pour quels contenus ? Législations, controverses (TVA, PNB, DRM) et veilles professionnelles

Publié dans : Formation
1 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Merci beaucoup. Le sujet est encore peu abordé.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 433
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
519
Actions
Partages
0
Téléchargements
40
Commentaires
1
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Cartographie 2014 : http://www.xmind.net/m/WQgh/
    http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2011-06-0122-008
    http://bbf.enssib.fr/tour-d-horizon/panorama-de-la-lecture-numerique-en-bibliotheque_64768
  • 1/ Chronologie Internet/web : http://www.inaglobal.fr/chronologie-embed/6701
    Histoire technique et sociale de l’internet par HLC : http://blogs.iutlaroche.univ-nantes.fr/ticarc20142015/page/2/
    Décennie 1970>1983 : Internet, c'est-à-dire l'interconnexion des réseaux informatiques, a été inventé au aux Etats-Unis (protocole de transmission TCP/IP).
    Deux éléments importants vont apparaître au début des années 1980. Tout d’abord en 1982 c’est la normalisation de la pile TCP/IP, qui nomme la machine et facilite le transfert.
    1989 : le Web, c'est ce qui a apporté de l'intelligence et du contenu à Internet : principe de pages contenant des informations reliées entre elles par des liens hypertextes cliquables >> chercheur britannique Tim Berners Lee :le web. En 1989 Tim Berners-Lee invente les trois piliers du web : le HTTP, le HTML et les URI
    Internet ce sont les routes/réseau et le Web ce sont les voitures/navigation.
    1992 : « les autoroutes de l’information » Al Gore (campagne électorale B.Clinton/G.Bush)
    1993 : réseau français Renater
    1994 : Netscape Navigator/1er logiciel de navigation
    1995 : MSN Microsoft + logiciel de navigation IE
    1995 : moteur de recherche Altavista
    1995 : Amazon, librairie virtuelle, Jeff Bezos
    1995 : MP3
    1995 : Yahoo
    1997 : 1ères adresses en .fr
    1997 : 1er weblog
    1998 : moteur de recherche Google
    Le Web est l'un des usages d'Internet, protocole (HTTP), comme la messagerie électronique (SMTP) ou le transfert de fichiers (FTP). http://www.franceinfo.fr/emission/nouveau-monde/2013-2014/le-web-25-ans-ne-pas-confondre-avec-internet-03-12-2014-09-00

    2/la naissance du livre électronique remonte avant même la création d’internet au premier livre numérisé en 1971 par le projet Gutenberg.
    http://www.enssib.fr/sites/www/files/Bibliotheque/offredoc/lecturenum/le_livre_numerique_a_40_ans.pdf
    En tant que produit commercialisé, le livre électronique date de la fin des années 90 après l’invention de l’encre électronique, la commercialisation des premières tablettes et la constitution des grandes bibliothèques et librairies numériques, que sont Gallica et Numilog.
  • Rappel utile de l’histoire du livre numérique. Celui-ci a en effet plus de 40 ans : Michaël Hart avait lancé le projet Gutenberg et la première numérisation de livre en 1971. L’encre électronique et Gallica datent de 1997 et le premier Kindle arrive sur le marché en 2007. Le vocabulaire a connu de nombreuses formes et des glissements sémantiques entre contenant et contenu. Pour le contenu, le terme « livre numérique » est utilisé de façon officielle depuis deux ans. L’appareil dédié à la lecture numérique est nommé « reader », « e-reader » ou « liseuse ». C’est ce dernier terme que nous utiliserons ici.

  • 1/Définition enssib :http://www.enssib.fr/le-dictionnaire/livre-numerique
    Tour à tour désigné sous le nom de livrel, liseuse, ebook et reader chez nos voisins anglophones, désignant au départ le contenu puis par glissement métonymique le contenant lui-même permettant la lecture, le livre électronique - plus communément appelé « livre numérique » depuis 2012 (cf Journal Officiel ) demeure toujours un territoire équivoque en pleine mutation à l'heure où l'imprimé accélère son virage numérique.
    =Le livre numérique est évolutif, il s’invente continuellement / objet non stable
    2/ D’après la définition du J.O., le livre numérique, dont le prix est réglementé par la loi sur le prix unique (PULN) depuis mai 2011,  est « un ouvrage édité et diffusé sous forme numérique, destiné à être lu sur un écran », composé directement sous forme numérique ou numérisé à partir d'imprimés ou de manuscrits.

    3/ Du point de vue informatique le livre électronique, dont les modalités technologiques de lecture n’ont cessé d’évoluer depuis 40 ans, est un  fichier ou un ensemble de fichiers qui peut être téléchargé, stocké et lu sur écran à l’aide de supports électroniques divers : terminaux dédiés et nomades tels que liseuses, tablettes tactiles ou smartphone ou bien sur ordinateur en mode « streaming » ou par téléchargement .

    4/En 2015, le marché de l’édition numérique se partage entre trois modèles éditoriaux : le livre homothétique (copie conforme du livre imprimé) ; le livre numérique natif publié par des éditeurs dits pure-players ; le livre augmenté ou enrichi qui prend la forme d’une application multimédia interactive, généralement développée par des éditeurs jeunesse ou innovants. Sans évoquer tout un courant d’auteurs représentatifs du web littéraire et des nouvelles formes d’écritures numériques pour lequel la toile n’est elle-même qu’un grand livre numérique.
    5/ En bref :
    - Le livre numérique nécessite un appareil pour être lu : liseuse, tablette, smartphone et ordinateur
    - Livre homothétique pour liseuses / Livre enrichi pour tablettes
    - Livre applicatif : son contenu est codé comme un site web
    - Les métadonnées (données qui décrivent le support : couverture, résumé, etc.) peuvent être intégrées dans le catalogue (SIGB)
  • http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/lectures/livrelec/@@document_whole2
    http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/lectures/livrelec
  • 1/ Usages et marché du livre numérique : Baromètres 2013 SGDL, SOFIA, SNE Marché édition numérique gagne terrain : + 80% avec seult 0,6% du marché livre Prévisions 2015 : x/10 en 3 ans > 3% du marché =ENORME ! Equipement : 3,6 millions de tablettes en 2012 (le double // 2011)  1 français sur 6, ½ lecteur de livres numériques et 300 000 liseuses (le double) Prévisions 2013 GfK en France : 5 millions de tablettes et 500 000 liseuses Les ventes de livres numériques ont triplé en 1 an corrélativement à l’augmentation du taux d’équipement de terminaux mobiles.
    Même si le taux d’équipement en tablettes est bien plus rapide que celui des liseuses, ces dernières restent le support privilégié de la lecture numérique, avec une progression également des smartphones pour la lecture rapide.

    2/ Pratiques de lecture et d’achat de livres numériques :Le MOTif 2013
    Le profil des lecteurs numériques Les freins aux usages : pb de l’autonomie technique et commerciale //gds distributeurs
    Problème de l’ interopérabilité entre plateformes diffusion, les DRM, les coûts et la qualité médiocre des catalogues.

    3/ Etude sur l’offre commerciale de livres numériques à destination des bibliothèques de lecture publique : IDATE
    Pas de modèles économiques stabilisés en Europe, négociations éditeurs/bib sur modalités de transposition du prêt, pb de diffusion sur plateforme qui exclut libraires  remédier par le projet PNB et cadre d’offres entre bib et éditeurs.
  • 1/ les Français et le numérique : Baromètre Inria TNS-Sofres 2014
    accélération dans l'appropriation des usages, mais aussi une prise de conscience des responsabilités, maturation, potentialités offertes par le numérique, éducation au numérique, à l’aise avec les technologies numériques, ils se déclarent à 80% … prudents.

    2/ Usages du livre numérique : Etude sur les français et la lecture, les pratiques. Baromètre SNE/SOFIA/SGDL 2014
    Paradoxe: moins de Français lisent des livres (baisse de 5 points en trois ans), mais leur attachement au livre reste exceptionnel.
    15% population a lu un ebook en 2013%10% en 2012, stable.
    Profil du lecteur numérique + jeune + masculin avec pratique de lecture numérique complémentaire à celle du livre imprimé
    lecture sur smartphone gagne terrain, la liseuse continue progression,
    achat sur librairie numérique en dehors des boutiques intégrées au dispositif
    marché mondiale vente de tablette encore en hausse + 20% en 2014.
    nouvelles offres de diffusion se développent (streaming…) et usages se maintiennent dans le respect du droit d’auteur
    Baromètre 2015 sur les usages du livre numérique
    Nbre lecteurs en progression : 18%, plus de lecture sur smartphone.
    En conclusion de cette cinquième édition du baromètre, la SOFIA, le SNE et la SGDL constatent que les pratiques de lecture numérique augmentent doucement, sans commune mesure avec le taux d’équipement des Français en constante progression. Les lecteurs multi-supports ont une pratique du numérique complémentaire du papier et conservent majoritairement leurs habitudes: en 2015, et depuis qu’ils lisent des livres numériques, les lecteurs numériques sont 62% à estimer lire autant, 64% à acheter autant et 64% à dépenser autant pour des livres, qu’ils soient numériques ou imprimés.
    Un point important à ajouter aussi et ce n'est pas le moindre, c'est la forte hausse de la lecture d'une offre illégale qui concernerait désormais 20% des lecteurs (contre 13% l'année dernière, une hausse de plus de 50% de lecteurs).
    http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2015/03/barom%C3%A8tre-2015-sur-les-usages-du-livre-num%C3%A9rique.html

    3/ Marché livre numérique
    Baromètre GFK
    Marché livre numérique = 44 millions d'euros en France en 2013 %21M€ en 2012 = 1% marché du livre qui lui plutôt en baisse…
    3% du marché total du livre d’ici 2015. étude PWC : l'ebook pèsera 21 % du marché de l'édition en 2018.
    Progression constante des ventes terminaux mobiles : surtt tablettes 6,2 M en 2013% 3,6 M 2012 ;

    Baromètre KPMG en France : qu’en disent les éditeurs ?
    147 798 ebooks de disponibles sur le marché français en 2014 (USA ?)
    6 maisons d’édition sur dix ont pris le virage numérique
    Le poids des ventes de livres numériques est plus ou moins important en fonction de la taille de la maison d’édition
    Pour 97,1 % des éditeurs disposant d’une offre numérique, le livre numérique ne "cannibalise" pas les ventes papier
    57,2 % des éditeurs n’ayant pas encore d’offre numérique prévoient d’en développer une
    71,4 % des éditeurs ont opté pour une solution visant à lutter contre le piratage

    3/ Livre numérique en bibliothèque : Baromètre des Assises du numérique au SLL mars 2014 
    Une offre jugée insuffisante, (50% des BM et 70% des BDP) et trop contrainte (l’offre des éditeurs aux bibliothèques inadaptée, tarifs et contraintes techniques trop fortes). En réponse, le MCC prépare un accord-cadre pour régler conflit bibliothèque/éditeurs : Les bibliothèques comptent obtenir accès à distance pour leurs usagers + offre double téléchargement et streaming Les éditeurs eux ne lâcheront pas sur la protection de leurs fichiers, les DRM (digitals rights management)
  • Baromètre GFK
    Progression constante des ventes terminaux mobiles : surtout tablettes 6,2 M en 2013% 3,6 M 2012 ;
  • Salon du Livre 2015 : livre numérique et supports
    Une infographie publiée par le Ministère de la Culturea  avec les données de l'étude communiquée par le baromètre SNE/ SGDL/ Sofia
  • 1/ Les Français et le numérique : Médiamétrie 2014 http://www.mediametrie.fr/internet/communiques/l-annee-internet-2014-d-ecrans-de-contenus-d-interactivite-de-complementarite-entre-ecrans.php?id=1213
    - augmentation du nombre d'internautes (plus particulièrement mobinautes et tablonautes)
    - poids croissant de la vidéo dans les usages internet (au rythme de l'actualité sportive ou politique)
    - augmentation de l'usage en doublon des écrans (télévision en même temps que tablette ou smartphone)> « multitasking »
    - progression des jeux en ligne et du e-commerce.

    2/ Marché livre numérique : GFK 2014
    64 millions d’euros, soit 1,6 % du chiffre d’affaires total du secteur en valeur, et 2,4 % en volume, selon les chiffres de l’institut GfK.
    A découvrir cette projection du marché du livre numérique en France selon l'institut GfK et donnée par Les Echos. Le chiffre de 64M d'euros pour 2014 devra encore être confirmé l'été prochain par le SNE (Syndicat National de l'Edition). GfK donne une projection d'ici 2017 à 140M d'euros, ce qui représenterait 40% du marché du livre de poche si celui-ci se maintient en l'état. Et + encore …
    3/ Marché livre numérique : Xerfi 2015
    Selon l’étude du cabinet Xerfi, le marché du livre numérique en France serait de 269 millions € en 2017 !
    Prévisions 2015 marché mondial + de 5 milliards euros avec tx de croissance de 30% entre 2010 et 2015  12% marché mondial du livre
    = 1 livre sur 5 sera vendu au format numérique !
    http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/marche-e-books-selon-xerfi.shtml
    D’après étude Xerfi, alors qu'aux Etats-Unis livre numérique pèse 25% du marché du livre, et France encore 1 marché de niche, essor des ventes de livres numériques avoisinerait les 250 millions d'euros cette année en France, et 269M€ en 2017, 6,5% du marché du livre .
    4 Facteur favorables :
    - Taux d'équipement des Français en terminaux numériques, qui va poursuivre sa progression
    Après avoir triplé entre 2012 et 2013, le nombre de lecteurs d'ebooks s'est stabilisé à 15% de la population française en 2014. 
    Nouveau contrat d'édition, qui exige que les éditeurs publient simultanément une version papier et numérique des œuvres, devrait nettement contribuer à étoffer l'offre d'e-books + poursuite numérisation des catalogues éditeurs.
    École numérique
     
    4/ Profil du grand lecteur : Enquête Babélio 2014
    https://babeltheque.wordpress.com/2015/02/04/decouvrez-notre-etude-sur-la-mediation-numerique-en-bibliotheque/
    2 surprises : les gds lecteurs (en l’occurrence lectrices) qui fréquentent les bibliothèques, ne consomment pas forcément de livres numériques, mais en revanche, utilisent les terminaux mobiles ( smartphone) pour les infos pratiques, et regrettent le déficit de médiation numérique de l’outil catalogue.
    Voir les autres enquêtes d’usage : les jeunes consomment des livres numériques qu’ils ont tendance à télécharger illégalement, et lisent bcp sur smarphone. Les étudiants continueraient de lire en papier, …., plusieurs usages cohabitent avec des tendances…(3 catégories typologiques ?)

    5/ Baromètre des 14è Assises du numérique au SLL mars 2015
    http://www.salondulivreparis.com/?IdNode=5766 : mars 2015
    http://www.sne.fr/evenement_sne/assises-du-19-mars-2015/
  • Marché livre numérique : GFK 2014
    En constante progression : (2012)21M€ /(13)44/(14)64/(15)90/…
    En 1 an : 1% > 1,6% du chiffre d’affaires marché du livre
    Le marché du livre numérique en France passerait à 269 millions € en 2017 !!
  • Dernières minutes !
    Près d'un tiers des lecteurs empruntent des livres en bibliothèque http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250268652078&cid=1250268650773
    SDL /Assises numériques SNE/Rapport IDATE + baromètre bibliothèques publiques//ventes librairies: http://www.salondulivreparis.com/Programme-pro/Ministere-de-la-Culture-et-de-la-Communication.htm
    http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2015/03/qu%C3%A9bec-un-bilan-2014-du-pr%C3%AAt-de-livre-num%C3%A9riques-en-biblioth%C3%A8ques.html
    http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2015/03/le-d%C3%A9bat-sur-linterop%C3%A9rabilit%C3%A9-du-livre-num%C3%A9rique-est-relanc%C3%A9.html
    http://www.idboox.com/economie-du-livre/tva-europe-un-regime-discriminatoire-pour-les-ebooks-selon-les-professionnels-du-livre/
    Comme leurs confrères européens, les éditeurs et libraires français réaffirment leur ferme conviction que la valeur d’un livre ne dépend pas de son support ou de la manière dont les lecteurs y accèdent. 
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/03/05/livre-numerique-la-france-va-devoir-relever-le-taux-de-tva_4587611_3234.html
    Xerfi : un "livre numérique" français à 250M d'euros en 2015
    http://www.idboox.com/infos-ebooks/ebook-pret-numerique-en-bibliotheque-les-chiffres-mirobolants-doverdrive/
    http://www.idboox.com/infos-ebooks/ebooks-belgique-lancement-de-lirtuel-portail-de-pret-en-bibliotheque/
    http://www.idboox.com/infos-ebooks/pays-bas-un-service-de-lecture-en-streaming-lance-par-un-libraire/
    http://www.idboox.com/economie-du-livre/ebook-en-espagne-1-lecteur-sur-3-lit-en-numerique/
    http://www.idboox.com/etudes/les-lecteurs-plebiscitent-labonnement-aux-ebooks/
    http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2015/02/les-%C3%A9tudiants-et-les-livres-num%C3%A9riques.html
  • Cartographie 2014 : http://www.xmind.net/m/WQgh/
  • - Volet technique essentiel et dense.
    Nerf de la guerre : le modèle technique des constructeurs (géants du web qui se sont positionnés en force sur le marché) a imposé des modèles économiques et juridiques, en particulier avec la combinaison : support/contenu tout intégré qui verrouille l’écosystème et « le contrat de lecture » avec l’usager (modèle amazon/kindle; apple/ipad; fnac/kobo). - Survol des grands principes de lecture « mobile », « nomade » qui seront approfondis par l’intervention d’Alice Bernard. - F.Bon insiste sur la notion de posture et de transportabilité avec la lecture numérique. Cette conception de lecture mobile, en mobilité, « mobilité culturelle » est capitale, elle doit être liée à la prise de conscience que l’acquisition d’une culture numérique de la mobilité ne va pas de soi et nécessite de développer des agilités, de nouvelles mobilités techniques ( enjeu de l’interopérabilité), pédagogiques ( changement de paradigme : verticalité>horizontalité participative ) économiques et juridiques ( coût de production et propriété du fichier numérique ?), culturelles et psychiques ( appropriation de l’objet virtuel désacralisé livre numérique ? plus d’épaisseur, de corps physique..)
  • Des critères communs et non communs : Le Quiz
    http://www.enssib.fr/sites/www/files/Bibliotheque/offredoc/lecturenum/fonctionnalites_et_modeles_generiques_des_terminaux_mobiles.pdf
    Encre électronique : E-ink (invention a précédé la commercialisation des liseuses)/papier électronique
    Eclairage : rétro-éclairage de l’écran
    Connexion : streaming ou téléchargement ? ( cf enjeux très forts modèle économique et juridique : polémique offre illimitée sur abonnement)
    Écran tactile
    Système d’exploitation : IOS Apple/OS Windows/OS Android
    DRM : compte adobe id
    Autonomie : 10h ou 1 mois
    Temps de recharge : 2h ou 6h (en moyenne selon modèle)
    Formats : son et image

    Coût moyen tablette : 400 euros, à partir de 300 à plus de 600 euros
    Coût moyen liseuse : 80 euros, de 60 euros à 200 euros

    Que choisir ?
    http://www.liseuses.net/tablette-tactile-ou-liseuse-que-choisir/
    10 critères :
    Écran/ couleur/Prix/Stockage/Confort de lecture/Applications/Jeux vidéos/Surf Internet/Autonomie/Lecture de nuit/Poids / encombrement

    http://www.liseuses.net/guide-de-la-lecture-numerique/ sur liseuse
  • Comparatif liseuses 2015 :http://www.liseuses.net/acheter-liseuse-guide/
    13 modèles
    Palmarès Que choisir mars 2015 : oubli gamme Bookeen (Cybook Muse) et PocketBook (la Sense )
    Kindle Paperwhite
    PocketBook touch Lux 2
    Kobo Aura H2O

    Guide de la lecture numérique sur liseuses
    http://www.liseuses.net/guide-de-la-lecture-numerique/

    En contexte : retours d’expérience (voir chapitre 3)
    http://www.bibliopedia.fr/wiki/Liseuses

  • - Comparatif tablettes 2015 : http://www.01net.com/tests-comparatifs/classement-tablettes-grand-format-285.html Palmares :
    Galaxy tab Samsung
    Transformer Asus
    Fire HDX Amazon

    Autres tests, autres palmarès !
    http://www.lesnumeriques.com/tablette-tactile/comparatif-choisir-sa-tablette-tactile-connectee-a1048.html
    http://test-comparatif.quechoisir.org/tablette-tactile-162214/ Le palmarès réservé abonnés !

    Voir en contexte, quelles sont les pratiques du bibliothécaire him self : cf 3ème chapitre de l’intervention
    http://www.bibliopedia.fr/index.php/Tablette
  • Quelle compatibilité format de fichier/support de lecture ?
    http://articles.softonic.fr/livres-electroniques-quelle-liseuse-pour-quel-format
    Points de vigilance :
    Le format d’Amazon est propriétaire, un livre numérique acheté sur Amazon n’est pas lisible sur autre support qu’un kindle ( sauf à installer l’appli sur une tablette)
    L’inverse est vrai, un format epub n’est pas lisible sur un kindle (sauf à le convertir)
    Le format flash n’est pas lisible sur l’ipad, ça veut dire, on n’accèdera pas aux vidéos en flash…heureusement pour apple, passage des vidéos youtube au html5 :http://www.frandroid.com/marques/google/265036_youtube-laisse-definitivement-tomber-flash-et-passe-au-tout-html-5
    Le format html = on ne parle pas de l’accès au web pour les liseuses, ce qui exclut le modèle de lecture numérique en streaming sur abonnement.

    En conclusion, formation requise minimum ! ;-) voir système ingénieux mode d’emploi BanQ :
    http://www.banq.qc.ca/ressources_en_ligne/livres-numeriques/guides/ios.html
    Guide tablette : http://www.enssib.fr/sites/www/files/Bibliotheque/offredoc/lecturenum/guide-ipad.pdf

    De plus en plus de librairie numérique propose un mode d’emploi de téléchargement : http://www.decitre.fr/aide/e-book/
    Vrai aussi des plateformes de prêt numérique type PNB qui intègre ces éléments d’information en prestation de services pour « délester » l’utilisateur…Attention tout de même à l’effet poudre aux yeux, cela ne dispensera en aucun cas le bibliothécaire d’être formé et de comprendre quels sont les enjeux techniques de la lecture numérique !!
    L’expérience de la bibliothèque enssib : Guide de téléchargement « home made » en 2013
    http://www.enssib.fr/lecole/bibliotheque/offre-documentaire/dispositifs-de-lecture-numerique-mode-demploi
  • Il faut bien distinguer 2 niveaux de procédure pour lire en numérique :
    1 couche : constitution et gestion de bibliothèque qui se fait sur son PC
    1 couche : gestion des formats de lecture qui se fait directement sur le support de lecture pour les tablettes : ceci ne vaut pas pour les liseuses où l’application de lecture logicielle est installée par défaut. Principe de base des tablettes, l’application.

    Comment ça se passe ?
    Logiciel de gestion de bibliothèque numérique
    on télécharge sur son pc les logiciels de gestion de bibliothèque : au choix Calibre, Kobo, ADE, Itunes
    On transfère sur son support de lecture
    ***Attention seul le logiciel Calibre va reconnaître l’ensemble des supports de lecture
    *** Attention : pour lire des livres numériques protégés par une DRM, il faudra ouvrir un compte Adobe….dont les identifiants vous seront demandés sur votre terminal de lecture… (pas simple !)

    Application logicielle de lecture
    à télécharger depuis un store : Apple store, Google store, sur sa tablette pour lire les formats du livre numérique : pdf, epub (cf même principe que pour lire du pdf ou mp3 ou jpeg….des formats dédiés)
    Des magasins d’application : Ibooks (Apple), Aldiko (Android), Kobo (Fnac), etc.
    Ce type d’application : on parle aussi de « lecteur », il est parfois installé par défaut. Il y en a de multiples. Pas tous les mêmes fonctionnalités ni système organisation des collections : annotation, partage RS, indexation bibliothèque et tri, dictionnaire, librairie ebooks gratuits ou payants etc.
    On peut comparer avec les fonctionnalités des liseuses :
    http://www.enssib.fr/sites/www/files/images/enssibLab/fonctionnalites_lecture_sur_liseuses.pdf

    ***A noter que certains logiciels de lecture ne gèrent les fichiers sous DRM qu'à la condition d'avoir ouvert préalablement un compte sur Adobe Digital Editions. C'est le logiciel de référence pour lire les fichiers verrouillés sous DRM au format Epub ou Pdf. L'installation de ce logiciel sur votre machine nécessite préalablement l'ouverture d'un compte et l'obtention d'un identifiant. 
    [60 % du catalogue français sont sous DRM (190.000 titres) — et les méthodes alternatives comme le watermarking sont peu utilisées]

    - Toujours possible de télécharger directement sur tablette via le web (même si peut s’avérer longuet, cf epub de Gallica), mais par sécurité de sauvegarde et plus grande souplesse de gestion, recommandé de passer par un logiciel de gestion de bibliothèque.
  • L’invasion des applications ! L’accès à l’information sous application
    Moindre importance des navigateurs web type Google, Yahoo
    L’information passe dorénavant par les applications, un site se doit de développer au moins une solution web « responsive design » (cad adapté à interface mobile) au mieux sa propre appli (coût).
    On va télécharger dans des magasins d’applications, chaque constructeur a le sien, Apple_Store/Apple (IOS), Google_PlayGoogle (OS android), Windows(OS Microsoft), Amazon_Store ( Kindle)
    http://www.frandroid.com/actualites-generales/109674_lamazon-appstore-est-disponible-en-france
    Contexte des bibliothèques et documentation
    Passer d’une veille sur le web, ses « favoris » à une veille « d’applithécaire »
    L’évolution technologique invite à repenser le métier de bibliothécaire cf article de Thomas Fourmeux avril 2013
    http://biblionumericus.fr/2013/04/22/quand-le-bibliothecaire-devient-applithecaire/
    Avoir des sites de veille de référence : Voir Chapitre 3
    *** Ne pas oublier les applications livres numériques très développées dans la lecture jeunesse et doucement en cours lecture savante.

    Jeunesse : catalogue des applis de la petite bibliothèque ronde :http://bibapps.com/
    Se poser les bonnes questions
    Pour quel usages ? Pour quel support ? Quels sont les éditeurs ? Quels sont les genres d’applis ? Quels sont les publics visés ? 
    Quelles contraintes d’acquisitions ? Gratuites ? Payantes ? Ipad : http://www.enssib.fr/sites/www/files/Bibliotheque/offredoc/lecturenum/les_applis_ipad_utiles_pour_les_bib-docs.pdf
    Bibliopedia (pas mis à jour) : http://www.bibliopedia.fr/wiki/Applications_documentaires_pour_terminaux_mobiles
  • La question des contenus : libres ou payants ? quelle offre commerciale ? où acheter? comment acheter ?
    et des usages : pour quoi faire ? pour quel public ? quels services ? quelles législations ? quelles contraintes ?
    en bibliothèques : retours d’expérience et veille
    Où et comment acquiert-on un livre numérique pour une bibliothèque ? L’offre est hétérogène. Il existe des ventes au titre, des abonnements en ligne, et des contenus libres, entrés dans le domaine public ou générés sous licence libre. Les contenus libres peuvent être produits par les bibliothèques elles-mêmes. On peut trouver des livres numériques via des moteurs de recherche spécialisés comme ebibli.fr, des bibliothèques numériques (Gallica, Gutenberg) et des librairies numériques (Numilog, ePagine). Les réservoirs de livres et les bibliothèques numériques sont multiples. Outre les librairies, notons les p
    Lire en numérique en bibliothèque ? 1 projet de service
    Dans un projet numérique en bibliothèque, il faut d’abord s’interroger sur ses ambitions, pour définir ses besoins : quel contenu, quels supports et formats de lecture, quelle portabilité ? Car, en effet, les offres sont multiples. Le livre numérique est un objet aux contours flous : fichier, application, droit d’accès, toutes ces déclinaisons sont possibles aujourd’hui. Il existe plusieurs formats de fichiers, systèmes d’exploitation, logiciels de gestion de livres numériques et logiciels de lecture. La lecture numérique propose divers enrichissements, allant du dictionnaire à l’annotation en passant par l’indexation. Un livre numérique peut être lu sur plusieurs supports : smartphone, ordinateur, tablette et liseuse. Les livres homothétiques sont adaptés aux liseuses tandis que les livres enrichis sont plus intéressants sur tablette (les œuvres pour la jeunesse en particulier). Toutes les offres ne sont pas portables ; le format ouvert ePub est le plus adapté au principe ATAWAD (Any Time Any Where Any Device).ortails de lecture numérique intégrée, les ressources en open access et gratuites, et des classiques numériques enrichis disponibles sur iTunes.
  • Parvenu à ce stade du voyage : que voyons-nous ?
    En résumé : tout ce qui a été vu précédemment + le volet offre commerciale des livres numériques
    http://www.enssib.fr/sites/www/files/Bibliotheque/offredoc/lecturenum/tableau_de_bord.pdf
    Guide pratique du livre numérique en bibliothèque - avril 2012 - Alain Patez
  • 2 réseaux principaux pour négocier ses achats de livres numériques
    Réseau Carel : lecture publique territoriale
    http://www.reseaucarel.org/type%20-de-document/livres-numeriques
    Consortium Couperin : lecture universitaire
    http://www.couperin.org/groupes-de-travail-et-projets-deap/ebook/comparateur-e-book
    http://www.couperin.org/groupes-de-travail-et-projets-deap/ebook/vade-mecum-sur-les-ebooks/292-vade-mecum-sur-les-ebooks/1225-abecedaire
    http://www.couperin.org/groupes-de-travail-et-projets-deap/ebook/vade-mecum-sur-les-ebooks/292-vade-mecum-sur-les-ebooks/1226-l-offre-de-livres-electroniques
    http://www.couperin.org/groupes-de-travail-et-projets-deap/ebook/vade-mecum-sur-les-ebooks/292-vade-mecum-sur-les-ebooks/1227-signalement-valorisation-mediation
    Des groupements de professionnels sensibilisés aux problématiques livre numérique en bibliothèques
    Addnb : groupe liseuse depuis 2011 http://addnb.fr/spip.php?rubrique105
    Abf : prise de position, conseils :http://www.agorabib.fr/index.php/topic/2107-table-tactile-en-bib-quelles-applications/
    Arald : veille (voir + loin) , subventions
  • Des librairies numériques auprès de qui on se fournit (au titre ou au bouquet) : cf liste Aldus: http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2009/10/librairie-num%C3%A9rique-1.html
    Des portails de lecture en streaming pour les collectivités : type Bibliovox, Iznéo pour la BD, Immateriel
    http://www.bibliovox.com/
    Des plateformes/interfaces de prêt numérique tout intégrées : téléchargement, modèle en France PNB inspiré du modèle québecois Pretnum.ca
    http://blog.feedbooks.com/fr/2014/05/22/pnb-les-licences-de-pret/
    Spécificité de PNB : volonté de réintégrer le libraire dans la boucle grand perdant du circuit de distribution numérique….
    Moyennant une variété de licences en fonction des conditions de prêt consenties par l’éditeur qui gère les droits d’auteur ( voir intervention Bibook Grenoble G.Hatt)
    - Modèle du prêt numérique ne va pas de soi, 1 modèle économique qui suscite bcp de réactions et controverses, (voir + loin)
  • 4 modèles économiques :
    Le prêt fichier téléchargé et chrono-dégradable [ DAWSON, NUMILOG]
    L’abonnement au streaming : bouquets [CAIRN, IMMATERIEL], applications [LIVRE HEBDO, EBSCO]
    L’achat définitif : le fichier appartient à la bibliothèque [CERCLE LIBRAIRIE, OPENEDITION]
    Open access premium : accès libre en streaming, achat définitif du fichier [OPENEDITION]

  • - Ne pas négliger les ressources « alternatives » pour constituer sa propre bibliothèque numérique : production de connaissance par les bibliothèques elles-mêmes, fonds numérisés, ouvrages de référence, bibliothèques numériques type Gallica, etc…
    La notion de « Biens communs de la connaissance » : mouvement de défense du domaine public et de ses multiples réutilisations possibles.Cf Bernard Stiegler, SavoirCom1
    Article BBF : http://bbf.enssib.fr/tour-d-horizon/7e-journee-sur-le-livre-electronique-couperin-1-2_64618

    - Ressources de référence : Open Access publié par MIT Press: Massachussetts Institute of Technology University
    Les PUM
    Le modèle OpenEdition Books :http://books.openedition.org/
    Persée, Cairn
    DOAB : Catalogue commun des livres en Open Access
    http://www.doabooks.org/


  • 4 Types de contenu : « gratuit », libre de droit, #DP

    Le livre numérique enrichi sous forme de livre application ou non : Candide BnF Modes d’existence Sc.Pô Paris
    La bibliothèque numérique : fer de lance patrimonial BnF, Gallica http://gallica.bnf.fr/ebooks?tri=first_indexation_date*dec&lang=FR, existe aussi au format application http://gallica.bnf.fr/html/decouvrez-les-collections-de-gallica-sur-votre-tablette
    mais aussi Hathi Trust http://www.hathitrust.org/, Wiki Source http://fr.wikisource.org/wiki/Wikisource:Accueil
    3. Le portail numérique spécialisé : Les classiques des sciences sociales http://classiques.uqac.ca/, ziklibrenbib la musique http://www.acim.asso.fr/ziklibrenbib/, ARTFL project L’encyclopédie Diderot : http://artflsrv02.uchicago.edu/cgi-bin/extras/diderotimg.pl?0026_pg1_section3.jpg, Bibliothèque électronique du Québec (littératures) http://beq.ebooksgratuits.com/, http://www.bmlisieux.com/, etc…
    Librairie numérique gratuite : Feedbooks http://fr.feedbooks.com/, Ebooksgratuits http://www.ebooksgratuits.com/, Livrespourtous http://www.livrespourtous.com/

    Aller plus loin :
    http://fr.slideshare.net/Biblioveilleur/les-ressources-libres-en-bibliothques-biblioquest-pisode-3-juillet-2014
    Moteur de recherche (google)http://www.google.fr/cse/publicurl?cx=006848385105370785161:bsoyoj9iqae
    Veille https://www.diigo.com/list/delordm/livres-tlchargeables-libres-de-droit Moteurs de recherche livres numériques : neotake, ebibli, uki, google books, etc…
    Osun, Pdf Search Engine, Trouver un ebook gratuit, UKI en France
    Luzme et Leatherbound aux USA




  • La lecture numérique, 1 offre accessible selon 2 modèles au départ :
    Téléchargement de fichiers sur liseuses : prêt de liseuses préchargé
    Accès à l’offre sur le site de la bibliothèque, moyennant authentification site web/plateforme d’abonnement (type Bibliovox)
    Directement sur le terminal mobile usager : lire en numérique prend tout son sens et se conçoit pour les terminaux mobiles des utilisateurs, en particulier le téléphone mobile, dont le tx d’équipement auprès des jeunes et des étudiants explose les records.
    Apparition d’applications de bibliothèques 2011(Usa) 2013 (Europe): services et offres directement accessible depuis son « device », ressources électroniques, bases de données = s’adapter nouveaux usages ? cf liste des applis mobiles MIT : http://libguides.mit.edu/mobile
    Ou bien de sites web de bib construit en « responsive design », repenser l’offre de services en termes de visibilité sur écran mobile, interactions usagers, priorité informationnelle = on va vers des sites de plus en plus dépouillés.
    Même si chgt de perspectives, c’est l’utilisateur qui « contient » la bibliothèque et non l’inverse, ce n’est jamais que la poursuite et accomplissement du mouvement web 2.0 dans lequel s’engagent les bib A’2000, replacer l’usager au centre, expérience usager plus intuitif, participatif, etc
    Cependant, médiation demeure toujours et plus que jamais essentiel pour accompagner « e-reading » et ses nouveaux usages : cf FAQ MIT Library :http://libguides.mit.edu/ereadingfaq,
    Exemples francophones :
    Bibliothèque du Valais (Suisse) :http://www.mediatheque.ch/valais/mobile-2171.html
    BU Toulouse 3 : le kiosque sur tablettes
    Bibliothèque publique Toulouse : Retrouvez la bibliothèque sur votre smartphone
    BM Rennes : Applications smartphones :http://www.leschampslibres.fr/ressources-numeriques/applications-smartphones/
  • Qui prête des tablettes ou liseuses en France ?
    - Cartographie : https://www.google.com/maps/d/edit?mid=zNsEEEK68_I.khelhmAlzdNU&msa=0&ie=UTF8&ll=47.093573%2C2.533958&spn=7.412494%2C8.4166&t=m&source=embed
    - Conseils pratiques : http://justalibrariangirl.blogspot.fr/2013/09/tablettes-en-bibliotheques-questions.html
    - Quelques exemples :
    TabenBib
    BM Valence : blog de veille des applis http://www.bm-valence.fr/tablettesnumeriques
    Champs Libres :espace salon + politique d’animation http://www.bibliotheque-rennesmetropole.fr/informations-pratiques/nos-espaces/le-pole-sciences-et-vie-pratique/le-salon-de-lecture-numerique/
    la PBR
    HEC :http://www.hec.fr/Bibliotheque/Services/Emprunter-une-tablette-liseuse
    BU Clermont :http://biliotheque.clermont-universite.fr/page/tablettes-num-riques
    Bibliothèque de l'Université du Québec en Outaouais : Services prêt et formation Ipad : http://biblio.uqo.ca/a-propos/services-offerts/pret-ipad.php
    Nouveaux modèles Prêt numérique : Plateformes PNB : voir chapitre Controverses
    Le principe :

    IDATE /PNB : projet de prêt numérique en bibliothèque Initié par Dilicom, le projet veut respecter le rôle de chaque acteur, éditeur, libraire et collectivités en prenant en compte les demandes des bibliothèques. Circuit proche du circuit papier : le fournisseur transmet à Dilicom les métadonnées des offres éditeurs, Dilicom les renvoie aux librairies et bibliothèques au format ONIX, les libraires transmettent la commande au fournisseur qui donne en retour une url pointant vers le fichier. Contrat négocié au cas par cas avec l’éditeur ( streaming, téléchargement, accès nomade, abonnement, nbre de prêt, accès simultanés, fichiers chronodégradables, etc) et gestion des droits et des accès par le SIGB, avec export des catalogues sur des applications de lecture dédiées( cf catalogue d’OpenEdition) avec le standard OPDS.

    Québec : MDE très bien fait http://www.pretnumerique.ca/aide/guides, en Suisse e-bibliomedia, en Belgique http://www.lirtuel.be/
    France : bibliothèques pilotes PNB : Services Bibook BMGrenoble http://fr.slideshare.net/Bibenssib/synthese-partageexperiencespretnumerique, Montpellier, Levallois, Aulnay-sous-Bois
  • Nouveaux modèles Prêt numérique : Plateformes PNB : voir chapitre Controverses
    Le principe : meilleur gestion des flux d’information et fichiers qui s’échangent entre libraires, éditeurs, distributeurs et bibliothèques

    IDATE /PNB : projet de prêt numérique en bibliothèque Initié et orchestré par l’opérateur technique Dilicom, le projet veut respecter le rôle de chaque acteur, éditeur, libraire et collectivités en prenant en compte les demandes des bibliothèques. Circuit proche du circuit papier : le fournisseur(e-distributeur) transmet à Dilicom les métadonnées des offres éditeurs, Dilicom les renvoie aux librairies et bibliothèques au format ONIX, les libraires transmettent la commande au fournisseur qui donne en retour une url pointant vers le fichier. Contrat négocié au cas par cas avec l’éditeur ( streaming, téléchargement, accès nomade, abonnement, nbre de prêt, accès simultanés, fichiers chronodégradables, etc) et gestion des droits et des accès par le SIGB, avec export des catalogues sur des applications de lecture dédiées( cf catalogue d’OpenEdition) avec le standard OPDS.
    En savoir plus sur les licences de prêt éditeur :http://blog.feedbooks.com/fr/2014/05/22/pnb-les-licences-de-pret/
     les offres des éditeurs sont intégrées au fichier exhaustif du livre (FEL) et diffusées aux libraires, qui présentent ces offres aux bibliothèques ; les bibliothèques achètent via le libraire, qui, lui, passe commande via le hub Dilicom ; enfin, les bibliothèques proposent leurs acquisitions aux lecteurs (voire l’intégralité de l’offre afin de stimuler les suggestions d’achat). Le hub Dilicom ne transmet que les métadonnées de gestion (informations relatives au titre, à son format, à son poids en kilo-octets).

    Les plus : interopérabilité, signalement, offre éditoriale collectivités, hétérogénéite de l’offre via la diversité des licences
    Le signalement : enjeu de l’intégration des collections numériques
    **Les limites des fonctions classiques de l’opac
    **Impossibilité de passer par un fournisseur d’accès et une plateforme unique
    **Volonté de proposer à l’usager un accès unique à l’offre de contenus pour lui simplifier la pratique de lecture numérique
    Les moins : coût modèle économique, pérennité, drm, vente à l’acte


    Québec : MDE très bien fait http://www.pretnumerique.ca/aide/guides, en Suisse e-bibliomedia, en Belgique http://www.lirtuel.be/
    France : bibliothèques pilotes PNB : Services Bibook BMGrenoble http://fr.slideshare.net/Bibenssib/synthese-partageexperiencespretnumerique, Montpellier, Levallois, Aulnay-sous-Bois
  • Avec lecture numérique, essentiel d’accompagner service de veille pour faire de la médiation et de la formation usagers/personnel
    - Notion de lectures en réseaux
    Leadership à connaître, (ceux qui influencent) : veille et blogs spécialisés
    *** attention, vérifier que le veilleur ou son thème de veille n’est pas en sommeil et qu’il est toujours actif !
    *** question de la périodicité aussi est importante
    IDBOOX : http://www.idboox.com/tablette/
    Aldus : http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2012/04/tests-de-livres-%C3%A9lectroniques.html
    Blog Lionel Maurel : http://scinfolex.com/
    Veille numérique Arald hebdomadaire: http://www.arald.org/numerique/veille-numerique Actualitté : http://www.actualitte.com/applications/calibre-bibliotheque-de-conversion-et-gestion-d-ebooks-en-version-1-0-44607.htm
    Blog d'Alice Bernard :http://tablettesenbibliotheque.wordpress.com/contenus/contenus-crees-par-la-bibliotheque/
    @LeMonde2Nalya http://justalibrariangirl.blogspot.fr/
    Lettresnumeriques.be :http://www.lettresnumeriques.be/
    Bibliomancienne :
    Biblionumericus : http://biblionumericus.fr/
    Le Lirographe :http://fr.slideshare.net/Aspergillus1?utm_campaign=profiletracking&utm_medium=sssite&utm_source=ssslideview
    Liseurs :http://liseurs.fr/
    Outils de curation
    Scoop it : voir le mien pour les comptes à connaître, certains sont remarquables, vérifier « fraîcheur des publications » !!
    http://www.scoop.it/t/lire-en-numerique-en-bibliotheque
    http://www.scoop.it/u/alice-bernard
    http://www.scoop.it/t/bib-numerique
    http://www.scoop.it/t/thecaires-are-not-dead
    http://www.scoop.it/t/djebale
    http://www.scoop.it/t/bonnes-pratiques-en-documentation
    Idem les groupes fb : Lecture numérique https://www.facebook.com/groups/308877739187387/permalink/782121728529650/
  • Comptes et outils de curation
    Twitter
    Blog enssibLab
    Slideshare : http://fr.slideshare.net/catherinemuller
    Pearltrees : http://www.pearltrees.com/galata232
    Scoop.it : http://www.scoop.it/u/catherine-muller
    FB : https://www.facebook.com/catherinemuller232
  • La controverse :
    Acte 1 /2013-2014
    EBLIDA : Le droit de lire numérique qui plaide pour le droit de bibliothèques à prêter légalement des livres numériques et non pas répondre aux injonctions des éditeurs qui décident des conditions d’accès. Défense droits des usagers et accès aux « Biens communs de la connaissance ».
    http://www.eblida.org/News/The-right-to-e-read_fr.pdf
    WEPROMISE : Charte des droits numériques - mai 2014 https://www.wepromise.eu/fr/page/charte
    Revendications professionnelles - juin 2014 : contre un modèle unique de prêt numérique qui désavantage les bibliothèques ! TFourmeux : http://www.enssib.fr/sites/www/files/Bibliotheque/offredoc/lecturenum/quelle_offre_de_livres_numeriques_en_bibliotheque_voulons.pdf
    IGB : http://www.bibliobsession.net/2013/12/16/pnb-et-le-pret-numerique-critiques-par-ligb/
    Carel : http://www.reseaucarel.org/page/recommandations-pour-le-livre-numerique-en-bibliotheque-publique
    Couperin : http://www.enssib.fr/breves/2014/03/25/communique-de-couperin-sur-pnb
    Acte 2/ 2014-2015
    Recommandations ministère et associations bibliothèques : Fleur Pellerin a signé avec les représentants de l’ensemble des acteurs concernés des Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques. Décembre 2014
    http://www.enssib.fr/sites/www/files/recommandations_pour_une_diffusion_du_livre_numerique_par_les_bibliotheques_publiques.pdf
    Réplique SavoirCom1
    http://www.enssib.fr/breves/2014/12/23/savoirscom1-critique-loffre-pnb
    http://www.savoirscom1.info/2014/12/pnb-ou-le-livre-numerique-inabordable-pour-les-bibliotheques/
    http://www.savoirscom1.info/2014/12/pret-numerique-en-bibliotheque-savoirscom1-repond-aux-arguments-du-ministere-de-la-culture/
  • Contre les enclosures du savoir, contre la politique de récupération des données personnelles d’Adobe
    Lutter contre propagande selon laquelle les bibliothèques cannibaliseraient les ventes des éditeurs et que le droit de prêt du livre numérique
    SavoirsCom1 : évolutions juridiques sont possibles sur le modèle de la loi de 2003 sur le droit de prêt en bibliothèque
    http://scinfolex.com/2014/12/12/livre-numerique-en-bibliotheque-une-demission-de-la-politique-de-lecture-publique/
    - Les revendications professionnelles : #interopérabilité : le droit d’accéder aux livres numériques sur n’importe laquelle plate-forme technologique, indépendamment de l’appareil et du logiciel que l’utilisateur choisit- http://www.bibliobsession.net/2011/03/15/bibliothecaires-contre-les-drm-et-vous/

    Les 10 commandements Couperin 2012 : libérer les usages http://www.couperin.org/relations-editeurs
    « Les offres éditoriales s'affranchissent des logiciels et des matériels propriétaires à cause des restrictions d’usage imposées par les mesures logicielles de protection (DRM) »

    - Les éditeurs militants :
    Immateriel
    NumerikLivre – 2014 opération contrat de confiance éditeur/médiathèque Tabenbib : http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2014/03/numeriklivres-un-mod%C3%A8le-de-licence-en-biblioth%C3%A8ques.html
    Alternatives : Watermarking, filigrane plus discret, LCP
    LCP, Lightweight Content Protection, un projet de Readium. Cette solution incarne une forme de DRM légère, avec une cryptographie solide, permettant de préserver les droits des auteurs et des éditeurs. Ses solutions techniques autorisent l'impression, le copier-coller ou le text-to-speech, et donnent des outils pour maîtriser les autorisations. 
  • Polémiques:
    TVA sur Livre numérique : fiscalité
    1/1/2012 : Taux de 5,5% appliqué par la France aligné sur livre imprimé
    un livre comme les autres,
    5/3/2015 : Or la commission européenne (CJUE ) a engagé une procédure pour rétablir le taux normal à 20% applicable selon la directive qui estime que livre numérique est un service et qu’un livre est un livre qu'à condition qu'il soit matérialisé.
    Campagne humoristique et créative (instagram/pinterest/rs)lancée SNE : #thatisabook #Ceciestunlivre http://unlivreestunlivre.eu/
    http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2015/03/sne-les-%C3%A9diteurs-mobilis%C3%A9s-sur-la-tva-r%C3%A9duite-du-livre-num%C3%A9rique.html
    Répercussion sur les ventes !
    L'attractivité de l'offre légale n'est pas là. Nous avons les livres numériques les plus chers d'Europe.
    Prix unique livre numérique : Loi 26 mai 2011 qui stipule que le prix de vente fixé par l’éditeur
    Lutter contre monopole économique Amazon et son offre illimitée sur abonnement
    Par répercussion exclut le modèle économique des offres par abonnements :
    > Médiatrice du livre saisie par ministre culture : "les offres d’abonnement dont le prix n’est pas fixé par l’éditeur ou dont le prix fixé par l’éditeur n’est pas porté à la connaissance de l’ensemble des détaillants ainsi que des usagers, contreviennent aux dispositions législatives» Kindle Unlimited, Iznéo, Youboox et Youscribe devront se mettre en conformité avec la loi sur le prix du livre numérique
    http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2015/02/le-livre-num%C3%A9rique-en-illimit%C3%A9-est-interdit-en-l%C3%A9tat.html
  • Vous savez tout sur la lecture numérique et ses arcanes !
    En conclusion j’insisterai sur 2 points
    Le lien qui « soude » les enjeux techniques, économiques et juridiques et l’importance d’en prendre conscience au moment de proposer cette nouvelle offre à nos usagers.
    La double temporalité du livre numérique : un terrain en pleine mutation, des questions qui donnent une impression de lenteur et d’immobilisme, et des micro-évolutions très rapides tout le temps : matériel et techniques, usages, législations, économiques, etc.

    Le temps de questions ?
  • BIBLIOGRAPHIE :
    Voir Article Dictionnaire en ligne enssib
    http://www.enssib.fr/le-dictionnaire/livre-numerique

    DEBAT : 18h55 Le débat - Tous connectés, tous drogués ? PUBLICSENAT.FR Anne-Sophie LEVY-CHAMBON, Réalisatrice du documentaire « Ecran global »
    Serge TISSERON, Psychiatre, docteur en psychologie et psychanalyste
    Dominique BOULLIER, Professeur des universités en sociologie, responsable de la pédagogie numérique
    Benoît THIEULIN, Président du Conseil National du Numérique, fondateur et directeur de l’agence http://replay.publicsenat.fr/vod/le-debat/tous-connectes,-tous-drogues-/anne-sophie-levy-chambon,serge-tisseron,dominique-boullier,benoit-thieulin/169891
    En quoi le numérique est-il un progrès ou non pour l’éducation ? Les tablettes à l’école, pour quoi faire ? Relation des digital natives au numérique ? Prise de recul de la génération précédente ?
    Le Do it self, les makers - Le code à l’école ? Ou la compréhension des structures logiques interrelationnelles : le langage algorithmique – La production de contenus : savoir écrire en numérique, scénarisation

    PLACEDELATOILE
    http://lewebpedagogique.com/presencesenligne/tag/place-de-la-toile/
    http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-livre-numerique-l-impossible-concorde-entre-auteurs-et-editeurs-2011-03-2

    MOOC
    Cours culture numérique
    http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/fevrier-2015/cours-de-culture-numerique

    SEMINAIRE
    Antonio Casilli
    séminaire EHESS Étudier les cultures du numérique : approches théoriques et empiriques 

    REVUES
    Études de communication : 2014/2 (n° 43)
    Le livre numérique en questions?
    http://edc.revues.org/5952

    Revue communication : Vol. 33/1 | 2015
    Le livre numérique, planche de salut pour la lecture ?
    Premiers éléments d’enquête auprès des étudiants - Vincent Chabault
    http://communication.revues.org/5239
  • 1 panorama 2015 lecture numérique & terminaux mobiles en bibliothèques

    1. 1. Stage de FC enssib du 24 au 26 mars 2015PANORAMA 2015 LECTURE NUMÉRIQUE & TERMINAUX MOBILES EN BIBLIOTHÈQUES Catherine Muller Veille & médiation scientifique enssibLab 1
    2. 2. Histoire Terminologie Baromètres PANORAMA 2015 LECTURE NUMÉRIQUE & TERMINAUX MOBILES EN BIBLIOTHÈQUES Terminaux mobiles et outils de lecture Quels contenus pour quels usages ? 2
    3. 3. Indicateurs des pratiques & Marché du livre numérique HISTOIRE TERMINOLOGIE BAROMÈTRES 3
    4. 4. Histoire Terminologie Baromètres CHRONOLOGIE DU LIVRE NUMÉRIQUE A replacer dans la chronologie du réseau internet 4
    5. 5. Histoire Terminologie Baromètres CHRONOLOGIE DU LIVRE NUMÉRIQUE A replacer dans la chronologie du réseau internet 5
    6. 6. Histoire Terminologie Baromètres QU’EST-CE QUE LA LECTURE NUMÉRIQUE ? La définition de François Bon 6
    7. 7. Histoire Terminologie Baromètres QUESTIONS DE VOCABULAIRE QU’EST-CE QUE LA LECTURE NUMÉRIQUE ? L'article du dictionnaire enssib 7
    8. 8. Histoire Terminologie Baromètres QUESTIONS DE VOCABULAIRE Le dossier Eduscol 8
    9. 9. Histoire Terminologie Baromètres OBSERVATOIRES & INDICATEURS 2013/2014 SGDL,SOFIA, SNE : le marché et les usages Le Motif & mediaLab : les lecteurs IDATE : les bibliothèques Les 3 sources d'indicateurs SGDL,SOFIA, SNE Le Motif & mediaLab IDATE 9
    10. 10. Histoire Terminologie Baromètres OBSERVATOIRES & INDICATEURS 2014 « Homo numéricus » 10
    11. 11. Histoire Terminologie Baromètres OBSERVATOIRES & INDICATEURS 2014 Le taux d’équipement 11
    12. 12. Histoire Terminologie Baromètres OBSERVATOIRES & INDICATEURS 2014 Le taux d’équipement 12
    13. 13. Histoire Terminologie Baromètres OBSERVATOIRES & INDICATEURS 2014-2015 Le marché du livre numérique 13
    14. 14. Histoire Terminologie Baromètres OBSERVATOIRES & INDICATEURS 2014-2015 Le marché du livre numérique 14
    15. 15. Histoire Terminologie Baromètres OBSERVATOIRES & INDICATEURS 2014-2015 Dernières minutes ! 15
    16. 16. Histoire Terminologie Baromètres PANORAMA 2015 LECTURE NUMÉRIQUE & TERMINAUX MOBILES EN BIBLIOTHÈQUES Terminaux mobiles et outils de lecture Quels contenus pour quels usages ? 16
    17. 17. Typologies des machines Formats Logiciels Applications TERMINAUX MOBILES ET OUTILS DE LECTURE Les enjeux de la mobilité 17
    18. 18. Typologies des machines Formats Logiciels Applications TERMINAUX MOBILES ET OUTILS DE LECTURE Tablettes et liseuses : différences et convergences Liseuses Tablettes Encre électronique Eclairage Connexion Écran tactile Système d’exploitation DRM Autonomie Formats : son, image, applications 18
    19. 19. Typologies des machines Formats Logiciels Applications LISEUSES Comparatif/ Palmarès et contexte des bibliothèques 19
    20. 20. Typologies des machines Formats Logiciels Applications TABLETTES Comparatif /Palmarès et contexte des bibliothèques 20
    21. 21. Typologies des machines Formats Logiciels Applications 4 TYPES DE FORMATS L’enjeu de l’interopérabilité 21
    22. 22. Typologies des machines Formats Logiciels Applications 2 NIVEAUX DE LOGICIELS Gestion de la bibliothèque/ Gestion du format de lecture 22
    23. 23. Typologies des machines Formats Logiciels Applications « L’APPLICATHÉCAIRE » Un nouveau métier ? 23
    24. 24. PANORAMA 2015 LECTURE NUMÉRIQUE & TERMINAUX MOBILES EN BIBLIOTHÈQUES Terminaux mobiles et outils de lecture Quels contenus pour quels usages ? Histoire Terminologie Baromètres 24
    25. 25. Contenus Veille Législations & Controverses QUELS CONTENUS POUR QUELS USAGES ? Tableau de bord Service lecture numérique en bibliothèque 25
    26. 26. Contenus Veille Législations & Controverses L’ OFFRE DE LIVRES NUMÉRIQUES Des réseaux de mutualisation 26
    27. 27. Contenus Veille Législations & Controverses L’ OFFRE DE LIVRES NUMÉRIQUES Des réservoirs de livres numériques 27
    28. 28. Contenus Veille Législations & Controverses 4 MODÈLES ÉCONOMIQUES Des enjeux économiques et juridiques 28
    29. 29. Contenus Veille Législations & Controverses LE MODÈLE OPEN ACCESS Les Biens communs de la connaissance 29
    30. 30. Contenus Veille Législations & Controverses LE MODÈLE OPEN ACCESS Les Biens communs de la connaissance 30
    31. 31. Contenus Veille Législations & Controverses LA BIBLIOTHÈQUE MOBILE Une offre mobile 31
    32. 32. Contenus Veille Législations & Controverses RETOURS D’EXPÉRIENCE Ouvrir un service de lecture numérique en bibliothèque : MDE 32
    33. 33. Contenus Veille Législations & Controverses PNB Respecter le rôle des tous les acteurs du livre numérique ? 33
    34. 34. Contenus Veille Législations & Controverses LES VEILLEURS… Des comptes à suivre… 34
    35. 35. Contenus Veille Législations & Controverses LES VEILLEURS… Retrouvez-moi sur…Mes fils de veille ! 35
    36. 36. Contenus Veille Législations & Controverses LES POMMES DE DISCORDE Le prêt numérique : le cas PNB 36
    37. 37. Contenus Veille Législations & Controverses LES POMMES DE DISCORDE Les DRM et le droit d’auteur 37 4 mars dernier au Parlement européen, Julia Reda rapport relatif à l’harmonisation du droit d’auteur au sein de l’Union.
    38. 38. Contenus Veille Législations & Controverses LES POMMES DE DISCORDE Le livre numérique à quel prix ? 38
    39. 39. Panorama 2015 Lecture numérique & Terminaux mobiles en Bibliothèques MERCI DE VOTRE ATTENTION ! À VOUS DE JOUER... Catherine Muller Veille & médiation scientifique enssibLab 39
    40. 40. Panorama 2015 Lecture numérique & Terminaux mobiles en Bibliothèques ALLER PLUS LOIN! OUVERTURES... Catherine Muller Veille & médiation scientifique enssibLab 40

    ×