Birane Niane

835 vues

Publié le

http://hrpfeifer.blogspot.ch/p/conferences.html

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
835
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
201
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Birane Niane

  1. 1. Impacts environnementaux et sanitaires liés à l’utilisation du mercure lors de l’exploitation artisanale de l’or dans les pays en voie de développement : cas de la région de Kédougou ( Sénégal )
  2. 2. 1. Problématique du mercure! !"!mercure élémentaire (métal liquide) - mercure inorganique - mercure organique (ex.: methylmercure)! Caractéristiques physicochimiques du mercure: Hg0 : mercure élémentaire Hg(II) : mercure inorganique oxydation réduction méthylation déméthylation Sources anthropogéniques directes 2,150 47% Re-émission anthropogénique: Sols 640 14% Re-émission anthropogénique: Océan 400 9% Emission naturelle: Sol 1,000 22% Emission naturelle: Océan 400 9% Lamborg et al. 2002 31% Source UNEP, 2013!
  3. 3. Colonne d’eau HgS(solide) Sédiment Hg2+ CH3Hg+ (CH3)2Hg fixation remobilisation méthylation deméthylation méthylation Atmosphère CH3Hg+Hg2+Hg0 Hg0 (CH3)2Hg méthylation deméthylation Radiation solaire (aq) 1.1 Cycle du mercure: Systèmes aquatiques!
  4. 4. 2. Objectifs Contamination Quel est le niveau de contamination des différents compartiments de l’écosystème aquatique de la région? Les sols : sont-ils un stock ou une source de Hg (et de méthylmercure, MeHg)? Accumulation Quel est le niveau d imprégnation de l ichtyofaune et des habitants locaux en général toutes professions confondues?
  5. 5. 2. Objectifs Méthylation Quels sont les processus qui contrôlent la méthylation biotique comme abiotique notamment au sud du Sahara? Risques sanitaires A court terme, quel est le risque de contamination pour les populations se nourrissant essentiellement des produits de la pêche du fleuve Gambie?
  6. 6. 3. Sites d’étude et méthodes 3.1 Contexte géologique régional
  7. 7. 3.2 Sites d’échantillonnage
  8. 8. 3.3 Principaux sites d’orpaillage à Kédougou
  9. 9. 3.4 Techniques d’orpaillage à Kédougou
  10. 10. 4. Matériels et méthodes 4.1 Echantillonnage
  11. 11. 4.2 Analyses Dosage des métaux : ICP-MS Microbiologie : Identification, quantification et caractérisation des bactéries, Pcr real time Dosage du mercure total, réactif et gazeux dissous, méthylmercure ! Spectrométrie de fluorescence atomique à vapeur froide (CV-AFS) (Bloom et Crecelius.,1983; Mason et al., 1999;Cossa et al.,2002;2003) ! Spectrométrie d’absorption atomique (AAS, AMA-254) ! Couplage chromatographie en phase gazeuse et spectrométrie de fluorescence atomique CG-SFA Détermination des phases porteuses par extraction sélective
  12. 12. 5.1 Distribution granulométrique des sédiments 5. Résultats
  13. 13. 5.2 Mercure dans les sédiments Bravo et al, 2009 RomanieKédougou (Sénégal)
  14. 14. 5.3 Comparaison des teneurs en métaux avec le SQGS-PEC de MacDonald et al. 2000
  15. 15. 5.4 Facteur d’enrichissement géologique du mercure en fonction des sites d’échantillonnage Sutherland,,2000,;, Acevedos,et,al.,,2006, EF#=#100*#[([Y]sed/[X]sed)#*([X]Ref/[Y]Ref)#4#1)#]# , !
  16. 16. 5.5 Teneur en mercure dans les muscles de divers espèces de poisson n Poids (g) THg (mg/Kg_dw) Hepsetus odoe 1 50 1.603 Schilbe intermedius 2 450 1.229 Sarotherodon melanotheron 2 175 0.498 Alestes dentex 1 200 0.482 Orechromis niloticus 1 750 0.144 Norme : OMS/FAO 0.5
  17. 17. 5.6 Teneur en mercure au niveau des cheveux en fonction des différents sites
  18. 18. 5.6 Teneur en mercure au niveau des cheveux en fonction de la consommation de poisson par semaine consommation de poisson par semaine
  19. 19. 6 Conclusions ! Les sédiments des sites d’orpaillage présentent des teneurs en THg supérieures au PEC et sont susceptibles de causer des effets probables pour l’ichtyofaune. ! Le facteur d’enrichissement montre que les sédiments au niveau des sites d’orpaillage connaissent une contamination sévère tandis que celui de Sabodala est extrêmement sévère. ! Certains poissons au niveau du fleuve présentent des taux de THg supérieurs aux normes OMS/FAO. ! Il faut penser à des changements dans les techniques d’orpaillage avec l’introduction de rotors.
  20. 20. MERCI Prof. Robert Moritz Prof. Hans-Ruedi Pfeifer (Unil), Dr. Stéphane Guédron (U.J.F), Prof. Papa Malick Ngom (Ucad), Dr. John Poté (Unige)

×