L’objectivité du                      discours                        MODULE 03mardi 2 avril 13
OBJECTIFS du module                   •   Reconnaître un contenu objectif                       •   Remarquer les procédés...
INTRODUCTION                   • Apprendre à repérer les marques                     d’objectivité dans les discours vous ...
I.COMMENT SE MANIFESTE                                  L’OBJECTIVITE ?                   • PIERRE                     « A...
« Ah ! Mon cher Éric. Si tu savais à quel point j’aime Marie ! Je ferais tout pour                     elle ! »           ...
« Pierre est très amoureux de Marie. A ce qu’il m’a dit, il ferait tout pour elle. »                   Dans la deuxième ph...
L’OBJECTIVITE                   L’objectivité se manifeste donc non seulement dans le contenu -LE                   FOND- ...
A.L’objectivité du contenu                   •   Être objectif, c’est sortir de soi-même pour voir l’objet (le référent) t...
Voici quelques exemples : Repérez les messages vraiment objectifs et ceux qui                     n’en ont que l’apparence...
B.L’objectivité du style                   • Avoir un STYLE OBJECTIF, c’est                     DEPERSONNALISER le MESSAGE...
B.L’objectivité du style             1. PREFERENCE POUR LES PRONOMS A LA TROISIEME PERSONNE             •     L’Emetteur n...
B.L’objectivité du style             2. L’EMPLOI DE TOURNURES QUI DEPERSONNALISENT             •     Tournures centrées su...
A.TOURNURES PASSIVES SANS COMPLEMENT                     D’AGENT                   Notre compagnie ne considérera que les ...
B. TOURNURE IMPERSONNELLE A LA FORME                    PASSIVE             Laquelle de ces deux phrase est la plus object...
B. TOURNURE IMPERSONNELLE A LA FORME                    PASSIVE             Laquelle de ces deux phrase est la plus object...
C. TOURNURE PRONOMINALE DE SENS PASSIF             Le verbe pronominal de sens passif, dont le pronom « se » n’est pas ana...
B.L’objectivité du style             3. LE RECOURS AUX NOMINALISATIONS             •     La nominalisation consiste à tran...
B.L’objectivité du style             4. LA PREFERENCE POUR LES MOTS DENOTATIFS ET UNIVOQUES             •     Il se prête ...
B.L’objectivité du style             5. LA PREDOMINANCE DES PHRASES ENONCIATIVES             •     C’est généralement la p...
EN RESUME...                   •   La fonction dans un texte va déterminer le type de                       phrase.       ...
II.COMMENT EXPLICITER L’INFO EN DEHORS DU                              DISCOURS PRINCIPALE ?                   A. L’explic...
L’avant-propos(ou introduction)                   Texte rédigé par l’auteur ou les auteurs pour présenter                 ...
La table des matières                   Plus complète que le sommaire (ou plan général) la table                   des mat...
La note liminaire                    Placée en tête de l’ouvrage, elle est destinée à                    expliciter s’il y...
II.COMMENT EXPLICITER L’INFO EN DEHORS DU                              DISCOURS PRINCIPALE ?                   B. L’explic...
Les notes (peut aussi se trouver sous les vocables                   « addendum ou addenda »)                   Brefs comm...
L’appendice et l’annexe                   En gros le supplément qu’est l’appendice et le document                   qu’est...
L’erratum, errata                   Liste des fautes d’impression et des corrections d’un                   ouvrage. (De m...
CONCLUSION                   •   Le discours strictement référentiel transmet un contenu objectif au moyen de             ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Module03 blanc

437 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
437
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Module03 blanc

  1. 1. L’objectivité du discours MODULE 03mardi 2 avril 13
  2. 2. OBJECTIFS du module • Reconnaître un contenu objectif • Remarquer les procédés d’écriture objective • Distinguer les nombreux moyens d’expliciter l’information • De saisir l’importance du discours d’autrui • De transférer ces connaissances dans vos activitésmardi 2 avril 13
  3. 3. INTRODUCTION • Apprendre à repérer les marques d’objectivité dans les discours vous permettra d’écrire ou de parler avec clarté et objectivité.mardi 2 avril 13
  4. 4. I.COMMENT SE MANIFESTE L’OBJECTIVITE ? • PIERRE « Ah ! Mon cher Éric. Si tu savais à quel point j’aime Marie ! Je ferais tout pour elle ! » • ERIC « Pierre est très amoureux de Marie. A ce qu’il m’a dit, il ferait tout pour elle. » Quelle est l’attitude des sujets parlants à l’égard de leur message respectifs ?mardi 2 avril 13
  5. 5. « Ah ! Mon cher Éric. Si tu savais à quel point j’aime Marie ! Je ferais tout pour elle ! » Dans la première phrase, Pierre assume totalement sa passion amoureuse et son propos. Une autre personne que lui pourrait difficilement faire sien son message. Cette phrase où domine fonction expressive (ou émotive) communique la façon dont la réalité est ressentie : elle est donc imprégnée de subjectivité.mardi 2 avril 13
  6. 6. « Pierre est très amoureux de Marie. A ce qu’il m’a dit, il ferait tout pour elle. » Dans la deuxième phrase, Éric rapporte froidement, objectivement une information : il s’efface le plus possible de son message pour laisser la place à l’information. Il établit donc une distance entre lui- même et son message qu’il considère comme extérieur à lui-même. Cette phrase pourrait être assumée par une autre personne qu’Éric. Nous avons ici une caractéristique d’un message informatif : l’émetteur considère son message comme faisant partie d’un monde distinct de lui-même, le message tend donc à être impersonnel.mardi 2 avril 13
  7. 7. L’OBJECTIVITE L’objectivité se manifeste donc non seulement dans le contenu -LE FOND- (ce dont il est question), mais aussi dans le style -LA FORME- (dans la manière de s’exprimer). FOND CONTENU /// ce dont il est question OBJECTIVITE FORME STYLE /// la manière de s’exprimer ATTENTION DE NE PAS CONFONDRE STYLE OBJECTIF ET OBJECTIVITEmardi 2 avril 13
  8. 8. A.L’objectivité du contenu • Être objectif, c’est sortir de soi-même pour voir l’objet (le référent) tel qu’il est. • Pour communiquer une INFO, il faut ADAPTER ses messages aux faits. • Etre le plus exact possible. (épreuve de la vérité) • CONDITIONS : • Transmettre des infos vraies, désintéressées. • Si l’info n’est pas sûre, utiliser un CONDITIONNEL, le mode Interrogatif ou un adjectifmardi 2 avril 13
  9. 9. Voici quelques exemples : Repérez les messages vraiment objectifs et ceux qui n’en ont que l’apparence •Les pourparlers reprendront demain •Les pourparlers reprendraient demain •Reprise des pourparlers demain •Reprise des pourparlers demain ? •Reprise probable des pourparlers demain.mardi 2 avril 13
  10. 10. B.L’objectivité du style • Avoir un STYLE OBJECTIF, c’est DEPERSONNALISER le MESSAGE («cacher» l’émetteur) Ce style évite toutes marques de subjectivité (ce dont nous parlerons au module suivant). Fonction poétique et fonction expressive (émotive) sont souvent incompatibles dans un style objectif.mardi 2 avril 13
  11. 11. B.L’objectivité du style 1. PREFERENCE POUR LES PRONOMS A LA TROISIEME PERSONNE • L’Emetteur n’apparaît pas • EVITEZ la 1ère personne (je, moi, nous) et la 2ème personne (tu, te, toi, vous) • UTILISEZ 3ème personne (il(s), elle(s), lui, leur, eux) ou un pronom indéfini (chacun, quelqu’un, on)mardi 2 avril 13
  12. 12. B.L’objectivité du style 2. L’EMPLOI DE TOURNURES QUI DEPERSONNALISENT • Tournures centrées sur l’OBJET • A.TOURNURES PASSIVES SANS COMPLEMENT D’AGENT • B.TOURNURE IMPERSONNELLE A LA FORME PASSIVE • C.TOURNURE PRONOMINALE DE SENS PASSIFmardi 2 avril 13
  13. 13. A.TOURNURES PASSIVES SANS COMPLEMENT D’AGENT Notre compagnie ne considérera que les demandes des candidats détenteurs d’un diplôme universitaire. Ne seront considérées que les demandes des candidats détenteurs d’un diplôme universitaire. Comme vous le voyez, l’omission du complément d’agent permet à l’émetteur -de cacher l’auteur d’une décision -d’atténuer sa responsabilité -de ménager la susceptibilité du récepteurmardi 2 avril 13
  14. 14. B. TOURNURE IMPERSONNELLE A LA FORME PASSIVE Laquelle de ces deux phrase est la plus objective ? • Nous avons décidé d’amender cette loi • il a été décidé que cette loi serait amendée Pourquoi ?mardi 2 avril 13
  15. 15. B. TOURNURE IMPERSONNELLE A LA FORME PASSIVE Laquelle de ces deux phrase est la plus objective ? • Nous avons décidé d’amender cette loi • il a été décidé que cette loi serait amendée Pourquoi ? Bien évidemment, c’est la seconde qui se réfugie dans l’anonymat : ce n’est pas une personne ou un organisme qui est engagé dans cette annonce, c’est un « il » neutre et impersonnel qui ne représente personne. Le complément d’agent (par qui) du verbe est omis. Fréquent dans l’administration, cette tournure se justifie quand on n’a pas d’intérêt à connaître l’auteur de l’action, surtout s’il s’agit de transmettre une décision impopulaire.mardi 2 avril 13
  16. 16. C. TOURNURE PRONOMINALE DE SENS PASSIF Le verbe pronominal de sens passif, dont le pronom « se » n’est pas analysable, permet aussi de ne pas exprimer le sujet véritable. • les producteurs vendent leur vin plus cher cette année. • Le vin se vend plus cher cette année Si, par contre, l’auteur d’une action qui a des effets positifs ne sera pas masqué et il sera bon d’employer une phrase de sens actif plutôt que de sens passif. • Nous avons amélioré la qualité de nos tissus.(phrase active) • La qualité des tissus a été améliorée. (phrase passive) • La qualité des tissus s’est améliorée. (phrase pronominale de sens passif)mardi 2 avril 13
  17. 17. B.L’objectivité du style 3. LE RECOURS AUX NOMINALISATIONS • La nominalisation consiste à transformer une phrase en un groupe de noms On a réparé sa voiture. Cela lui a coûté très cher. La réparation de sa voiture lui a coûté très cher.mardi 2 avril 13
  18. 18. B.L’objectivité du style 4. LA PREFERENCE POUR LES MOTS DENOTATIFS ET UNIVOQUES • Il se prête à l’expression des faits ou des idées où dominent l’objectivité et l’impartialité de l’émetteur. fonctionnaire est plus neutre que « gratte-papier ». • En règle générale, la fonction informative est caractérisée par l’emploi d’un vocabulaire dénotatif, neutre ou soigné et la quasi absence de termes familiers ou populaires qui sont eux, trop teintés d’affectivité. il vaut mieux choisir le verbe partir que ses équivalents familiers : décamper, déguerpir, débarrasser le plancher, etc. • Le message informatif doit être clair et une façon d’y arriver est d’utiliser le vocabulaire le plus approprié. De plus le message informatif doit être univoque= ne s’interpréter que dans un seul sens.mardi 2 avril 13
  19. 19. B.L’objectivité du style 5. LA PREDOMINANCE DES PHRASES ENONCIATIVES • C’est généralement la phrase énonciative (ou déclarative), avec ou sans verbe qui sert à véhiculer les informations, à décrire la réalité objective. • les intempéries du mois de juillet ont causé de nombreux dégâts. (phrase verbale) • collision sur l’autoroute A1 : trois morts (phrase sans verbe)mardi 2 avril 13
  20. 20. EN RESUME... • La fonction dans un texte va déterminer le type de phrase. • Quand le CONTENU est OBJECTIF, le discours est NEUTRE et correspond à la réalité telle qu’elle est • Quand le STYLE est OBJECTIF, on ne trouve pas la présence de l’émetteurmardi 2 avril 13
  21. 21. II.COMMENT EXPLICITER L’INFO EN DEHORS DU DISCOURS PRINCIPALE ? A. L’explicitation au moyen de discours apparaissant avant le discours principal. 1. La page de titre 2. La préface 3. L’avant-propos (introduction) 4. Le sommaire (plan général) 5. La table des matières 6. La note liminaire 7. L’exergue (épigraphe) 8. Prologuemardi 2 avril 13
  22. 22. L’avant-propos(ou introduction) Texte rédigé par l’auteur ou les auteurs pour présenter les caractéristiques de leur livre L’avant-propos sert à répondre aux questions suivantes : Quelle est la conception de l’ouvrage ? Pourquoi l’écriture du livre ? A quel public le livre s’adresse ? Comment l’utiliser ?mardi 2 avril 13
  23. 23. La table des matières Plus complète que le sommaire (ou plan général) la table des matières est la liste détaillée des sujets traités. Elle fournit les titres des parties, des chapitres et de leurs divisions principales en respectant leur ordre d’apparition. En Europe, elle apparaît en fin de livre ou document. Aux USA, au débutmardi 2 avril 13
  24. 24. La note liminaire Placée en tête de l’ouvrage, elle est destinée à expliciter s’il y a lieu, les abréviations, les symboles, les sigles qui seront employés. L’exergue L’exergue est une courte citation, une devise, une pensée placée en tête d’un livre, d’un texte pour le présenter, pour souligner sa signification. Le Prologue Texte d’introduction en littérature qui est là pour présenter les faits antérieurs à l’action de l’œuvre elle- même.mardi 2 avril 13
  25. 25. II.COMMENT EXPLICITER L’INFO EN DEHORS DU DISCOURS PRINCIPALE ? B. L’explicitation au moyen de discours apparaissant après le discours principal. 1. La bibliographie, médiagraphie 2. Les notes 3. L’appendice, les annexes 4. L’erratum, errata 5. L’indexmardi 2 avril 13
  26. 26. Les notes (peut aussi se trouver sous les vocables « addendum ou addenda ») Brefs commentaires faits sur un texte pour le rendre intelligible, les notes sont généralement numérotées et figurent au bas des pages, dans la marge, à la fin des chapitres ou à la fin de l’ouvrage. Elles sont annoncées par un appel de note (souvent une astérisque* ou un chiffre en exposant)qui se place immédiatement après l’élément commentémardi 2 avril 13
  27. 27. L’appendice et l’annexe En gros le supplément qu’est l’appendice et le document qu’est l’annexe contiennent les remarques, les commentaires, les tableaux, les textes, etc., qui n’ayant pas trouvé place dans le corps de l’ouvrage ont été reportés à la fin.mardi 2 avril 13
  28. 28. L’erratum, errata Liste des fautes d’impression et des corrections d’un ouvrage. (De moins en moins en usage depuis le traitement des textes par ordinateur). L’index L’index est la table alphabétique des sujets traites et des noms cités, placée à la fin d’un ouvrage.mardi 2 avril 13
  29. 29. CONCLUSION • Le discours strictement référentiel transmet un contenu objectif au moyen de procédés d’écriture objective. • Son auteur y fournit toutes les informations pertinentes en ayant soin de les expliciter. • Au besoin, il complète son propos par celui d’autrui et ajoute des renseignements en marge du discours principal.mardi 2 avril 13

×