LA SUBJECTIVITE DU DISCOURS                            MODULE 04mardi 2 avril 13
OBJECTIFS du module                   •   Percevoir la présence DIRECTE ou INDIRECTE de l’EMETTEUR                       d...
INTRODUCTION             •     Les discours où                     •   les traces de subjectivité                     •   ...
INTRODUCTION             •     RAPPEL : LA FONCTION EXPRESSIVE                   •   Discours qui manifeste le point de vu...
INTRODUCTION                   «Dommage que les négociateurs ne tiennent pas compte de l’avis du                   négocia...
INTRODUCTION                   «Dommage que les négociateurs ne tiennent pas compte de l’avis du                   négocia...
INTRODUCTION                   «Selon moi, ce médecin est un charlatan»mardi 2 avril 13
INTRODUCTION                   «Selon moi, ce médecin est un charlatan»                   La FONCTION EXPRESSIVE          ...
INTRODUCTION                   «Jean a gagné au Lotto, il en est très heureux»mardi 2 avril 13
INTRODUCTION                   «Jean a gagné au Lotto, il en est très heureux»                   ATTENTION :              ...
INTRODUCTION                   «Je suis très heureux d’avoir gagné au Lotto»mardi 2 avril 13
INTRODUCTION                   «Je suis très heureux d’avoir gagné au Lotto»                   Nous sommes face à une phra...
I. L’EXPRESSIVITE PAR L’EMPLOI DE                    PRONOMS ET DE DETERMINANTS                   PRONOM    :             ...
I. L’EXPRESSIVITE PAR L’EMPLOI DE                   PRONOMS ET DE DETERMINANTS                   DETERMINANT      :       ...
I. L’EXPRESSIVITE PAR L’EMPLOI DE                        PRONOMS ET DE DETERMINANTS                   A. LA PRESENCE DIREC...
I. L’EXPRESSIVITE PAR L’EMPLOI DE                        PRONOMS ET DE DETERMINANTS                   B. LA PRESENCE INDIR...
I. L’EXPRESSIVITE PAR L’EMPLOI DE                        PRONOMS ET DE DETERMINANTS                   B. LA PRESENCE INDIR...
II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE                                   PHRASE                   A. LA PHRASE EXCLAMATIVE     ...
II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE                                       PHRASE                    A. LA PHRASE EXCLAMATIVE...
II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE                                    PHRASE                   B. L’INTERJECTION           ...
II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE                                       PHRASE                    B. L’INTERJECTION       ...
II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE                                        PHRASE                     B. L’INTERJECTION     ...
II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE                                    PHRASE                   C. LA PHRASE OPTATIVE       ...
II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE                                    PHRASE                   C. LA PHRASE OPTATIVE       ...
II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE                                   PHRASE                   D. LA FAUSSE INTERROGATION   ...
II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE                                       PHRASE                    D. LA FAUSSE INTERROGATI...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS                   ...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                    A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS                  ...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS                   ...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS                   ...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS                   ...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS                   ...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS                   ...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS                   ...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS                   ...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS                   ...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS                   ...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   B. LE CHOIX DES MOTS A VALEUR EXPRESSIVE                     1. L...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   ADJECTIF     :                   ETYMOLOGIE : Du latin Adjectivum...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   ADVERBE    :                   ETYMOLOGIE : Du latin Adverbium «q...
III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE                   B. LE CHOIX DES MOTS A VALEUR EXPRESSIVE                     3. L...
IV. L’EXPRESSIVITE PAR LA                                       PONCTUATION                   A. LES POINTS DE SUSPENSION ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Module04 blanc

377 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
377
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Module04 blanc

  1. 1. LA SUBJECTIVITE DU DISCOURS MODULE 04mardi 2 avril 13
  2. 2. OBJECTIFS du module • Percevoir la présence DIRECTE ou INDIRECTE de l’EMETTEUR dans un DISCOURS • Reconnaître les principales MARQUES de la SUBJECTIVITE dans un DISCOURS • UTILISER ou EVITER ces MOYENS d’EXPRESSIONS selon le CONTEXTE de COMMUNICATIONmardi 2 avril 13
  3. 3. INTRODUCTION • Les discours où • les traces de subjectivité • les moyens d’expression qui révèlent la présence de l’EMETTEUR sont RARES • Tentons d’établir une petite grammaire des PROCEDES EXPRESSIFSmardi 2 avril 13
  4. 4. INTRODUCTION • RAPPEL : LA FONCTION EXPRESSIVE • Discours qui manifeste le point de vue, l’opinion personnelle, un jugement de valeur de la part de l’E suivant une situation donnée • Affiche la présence de l’Emetteur /// Quand on veut s’exprimermardi 2 avril 13
  5. 5. INTRODUCTION «Dommage que les négociateurs ne tiennent pas compte de l’avis du négociateur» «Sa performance d’hier a été exceptionnelle»mardi 2 avril 13
  6. 6. INTRODUCTION «Dommage que les négociateurs ne tiennent pas compte de l’avis du négociateur» «Sa performance d’hier a été exceptionnelle» La FONCTION EXPRESSIVE 1. suppose que le SUJET COMMUNIQUANT fait une évaluation POSITIVE ou NEGATIVE sur une REALITE //// JUGEMENT DE VALEURmardi 2 avril 13
  7. 7. INTRODUCTION «Selon moi, ce médecin est un charlatan»mardi 2 avril 13
  8. 8. INTRODUCTION «Selon moi, ce médecin est un charlatan» La FONCTION EXPRESSIVE 2. permet de traduire LES SENTIMENTS ou L’OPINION de l’EMETTEUR face à l’OBJET de ce dont il parlemardi 2 avril 13
  9. 9. INTRODUCTION «Jean a gagné au Lotto, il en est très heureux»mardi 2 avril 13
  10. 10. INTRODUCTION «Jean a gagné au Lotto, il en est très heureux» ATTENTION : Si cet énoncé contient des éléments de type «expressifs» (heureux), il est essentiellement REFERENTIEL, INFORMATIF. L’EMETTEUR ne s’exprime pas sur ce qu’il ressent. L’EMETTEUR informe ce que l’OBJET ressent (Jean est heureux d’avoir gagné au Lotto)mardi 2 avril 13
  11. 11. INTRODUCTION «Je suis très heureux d’avoir gagné au Lotto»mardi 2 avril 13
  12. 12. INTRODUCTION «Je suis très heureux d’avoir gagné au Lotto» Nous sommes face à une phrase EXPRESSIVE car L’EMETTEUR s’exprime sur ce qu’il ressent (être heureux) sur une réalité (gagner au Lotto)mardi 2 avril 13
  13. 13. I. L’EXPRESSIVITE PAR L’EMPLOI DE PRONOMS ET DE DETERMINANTS PRONOM : ETYMOLOGIE : Du latin «Pronomen». De PRO «à la place de» et NOMEN «nom» DEF : Mot grammatical qui sert à représenter un nom de sens précis déjà employé à un autre endroit du contexte ou qui joue le rôle d’un nom absent, généralement avec une nuance d’indétermination (ROBERT) GRAM : mot qui varie en genre et en nombre. Il est susceptible d’avoir les diverses fonctions du nom : sujet, attribut, complément,... (GREVISSE-GOOSE) «Jean Dupond est quelqu’un de très bien; il me convient»mardi 2 avril 13
  14. 14. I. L’EXPRESSIVITE PAR L’EMPLOI DE PRONOMS ET DE DETERMINANTS DETERMINANT : ETYMOLOGIE : Du latin DETERMINARE «marquer les limites de» DEF : Mot qui en détermine un autre; complément d’un déterminé (ROBERT) GRAM : mot qui varie en genre et en nombre. Genre et nombre qu’il reçoit, par le phénomène de l’accord, du nom auquel il se rapporte.(GREVISSE-GOOSE) «Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir.»mardi 2 avril 13
  15. 15. I. L’EXPRESSIVITE PAR L’EMPLOI DE PRONOMS ET DE DETERMINANTS A. LA PRESENCE DIRECTE DE L’EMETTEUR P45 La fonction expressive étant centrée sur l’E, il est normal d’y trouver beaucoup de PRONOMS à la PREMIERE PERSONNE 1. PRONOMS PERSONNELS : désignent les êtres ou les choses en marquant la personne grammaticale : JE, MOI, NOUS 2. PRONOMS POSSESSIFS : sont des représentants qui indiquent que l’être ou la chose dont il s’agit sont en rapport avec une personne grammaticale: LE MIEN, LA MIENNE, LES MIENS, LES MIENNES, LE NÔTRE, LA NÔTRE 3. DETERMINANTS POSSESSIFS : indiquent que l’être ou la chose désigné par le nom a une relation avec une personne grammaticale: MON, MA, MES, NOTRE, NOSmardi 2 avril 13
  16. 16. I. L’EXPRESSIVITE PAR L’EMPLOI DE PRONOMS ET DE DETERMINANTS B. LA PRESENCE INDIRECTE DE L’EMETTEUR P45-46 Il arrive que des PRONOMS de DEUXIEME et de TROISIEME personnes, voire des NOMS, se substituent aux JE et aux NOUS 1. PRONOM «ON» : - Avec valeur de NOUS ENGLOBANT : «Décide, à la fin ! On va au concert ou non ?» Dans la langue familière orale, le « on » suivi d’un verbe au singulier remplace le « nous » qui englobe l’émetteur et le récepteur «C’est avec plaisir qu’on a appris le retour de Sonia, n’est-ce pas Michel ?» - Avec valeur de NOUS EXCLUSIF : Concurrence le nous lorsqu’il s’agit de l’émetteur et d’autres personnes à l’exclusion du récepteur «Venez nous rencontrer ! On a préparé de bonnes choses pour vous.» « Nous, on préfère la ville à la campagne !»mardi 2 avril 13
  17. 17. I. L’EXPRESSIVITE PAR L’EMPLOI DE PRONOMS ET DE DETERMINANTS B. LA PRESENCE INDIRECTE DE L’EMETTEUR P46 2. PRONOM «TU» : - Parfois, l’émetteur se parle à lui-même comme à son double, pour s’encourager ou se réprimander «Alors, tu tentes ta chance ou non ?» «Ce que tu peux être con parfois !» 2. UN GROUPE DE NOMS : - Le groupe de nom permet de parler de soi-même, donc ce véhiculer la fonction expressive « Votre serviteur, madame, vous transmets ses salutations.» Monsieur le préfet a l’honneur de vous inviter à la réception …. (sur une carte de visite)mardi 2 avril 13
  18. 18. II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE PHRASE A. LA PHRASE EXCLAMATIVE «Comme il neige !» «Que c’est beau !»mardi 2 avril 13
  19. 19. II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE PHRASE A. LA PHRASE EXCLAMATIVE «Comme il neige !» «Que c’est beau !» Avec ou sans verbe, ce type de phrase véhicule le sentiment vif que provoque une constatation. -À l’écrit, on la fait suivre d’un point d’exclamation. -À l’oral, le plus souvent son intonation est descendantemardi 2 avril 13
  20. 20. II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE PHRASE B. L’INTERJECTION «Quand je pense au films français, je me dis «Beurk!», mais à propos de ce film «Ah!»»mardi 2 avril 13
  21. 21. II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE PHRASE B. L’INTERJECTION «Quand je pense au films français, je me dis «Beurk!», mais à propos de ce film «Ah!»» P47 L’interjection est un mot invariable qui énonce d’une manière condensée une réaction affective vive en face d’une situation déterminéemardi 2 avril 13
  22. 22. II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE PHRASE B. L’INTERJECTION «Quand je pense au films français, je me dis «Beurk!», mais à propos de ce film «Ah!»» P47 L’interjection est un mot invariable qui énonce d’une manière condensée une réaction affective vive en face d’une situation déterminée -Interjections SIMPLES : Ouf! /// Bof! /// Pouah! /// Diable! /// Flûte! -Interjections COMPOSEES : Nom d’un chien! /// Ma parole! /// Bon sang! /// A la bonne heure! /// Quand même! /// Tant mieux! /// Allons donc! ///...mardi 2 avril 13
  23. 23. II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE PHRASE C. LA PHRASE OPTATIVE «Puisse-t-elle venir !» «Si seulement elle était ici !» «Bon voyage !»mardi 2 avril 13
  24. 24. II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE PHRASE C. LA PHRASE OPTATIVE «Puisse-t-elle venir !» «Si seulement elle était ici !» «Bon voyage !» La phrase optative exprime un SOUHAIT ou un DESIRmardi 2 avril 13
  25. 25. II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE PHRASE D. LA FAUSSE INTERROGATION «Le temps n’est-il pas splendide ?»mardi 2 avril 13
  26. 26. II. L’EXPRESSIVITE PAR LE TYPE DE PHRASE D. LA FAUSSE INTERROGATION «Le temps n’est-il pas splendide ?» P48 Certaines fausses interrogations à valeur affective équivalent à des phrases exclamativesmardi 2 avril 13
  27. 27. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS «Une grave maladie l’a terrassé et il est port peu après» «Jacques s’est montré très grossier envers ses parents : c’est grave !»mardi 2 avril 13
  28. 28. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS «Une grave maladie l’a terrassé et il est port peu après» «Jacques s’est montré très grossier envers ses parents : c’est grave !» -Dans la première phrase, la perception de la réalité est NEUTRE, OBJECTIVE. Le mot «GRAVE» a une valeur INFORMATIVE -Dans la seconde phrase, la perception est SUBJECTIVE, AFFECTIVE. Le mot «GRAVE» a ici une valeur EXPRESSIVEmardi 2 avril 13
  29. 29. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS En conclusion : P49 quel que soit le contexte, certains mots sont toujours informatifs et d’autres, toujours expressifs : d’un contexte à l’autre, certains mots sont neutres ou affectifsmardi 2 avril 13
  30. 30. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS 1. Les mots valorisants et les mots dévalorisants « Ils habitent une maison près du fleuve » « Ils habitent une bicoque près du fleuve » « Ils habitent un château près du fleuve »mardi 2 avril 13
  31. 31. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS 1. Les mots valorisants et les mots dévalorisants « Ils habitent une maison près du fleuve » « Ils habitent une bicoque près du fleuve » « Ils habitent un château près du fleuve » « Cette valise est lourde ; aide moi à la porter» « Le style lourd rend la lecture difficile »mardi 2 avril 13
  32. 32. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS 2. Les mots dénotatifs et les mots connotatifs « Il faudra faire preuve de patience: les Dupond amèneront leur braillard » « Il faudra faire preuve de patience: les Dupond viendront avec leur enfant qui pleure souvent »mardi 2 avril 13
  33. 33. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS 2. Les mots dénotatifs et les mots connotatifs « Il faudra faire preuve de patience: les Dupond amèneront leur braillard » « Il faudra faire preuve de patience: les Dupond viendront avec leur enfant qui pleure souvent » P49 La plupart des mots éveillent des significations secondes qui s’ajoutent à leur définition neutre et objective. Autrement dit, des connotations accompagnent la dénotation des mots. Toutefois, certains mots sont plus évocateurs que d’autres (ils sont donc plus connotatifs). Le message expressif favorise leur emploimardi 2 avril 13
  34. 34. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS 2. Les mots dénotatifs et les mots connotatifs « Imagine toi mon cher, que le vieil Alphonse vient de claquer » « Imagine-toi mon cher qu’Alphonse vient de mourir »mardi 2 avril 13
  35. 35. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS 2. Les mots dénotatifs et les mots connotatifs « Imagine toi mon cher, que le vieil Alphonse vient de claquer » « Imagine-toi mon cher qu’Alphonse vient de mourir » P50 La première phrase peut indiquer que la relation établie avec l’interlocuteur est amicale et détendue. Elle peut également marquer l’indifférence, la pitié, le contentement face à l’évènement. Le choix délibéré d’un mot plutôt que d’un autre donne des indications sur ce que pense l’émetteur à propos de la réalité dont il parle ou indique le type de relation qu’il désire établir avec son interlocuteur.mardi 2 avril 13
  36. 36. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS 3. L’addition des mots à valeur expressive Si je vous dis : «Connais-tu untel/unetelle ?»mardi 2 avril 13
  37. 37. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE A. LES MOTS EXPRESSIFS et LES MOTS INFORMATIFS 3. L’addition des mots à valeur expressive Si je vous dis : «Connais-tu untel/unetelle ?» Vous pouvez me répondre : «Je le/la connais» (neutre) «Si tu savais a quel point je le/la connais» (expressif)mardi 2 avril 13
  38. 38. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE B. LE CHOIX DES MOTS A VALEUR EXPRESSIVE 1. Le choix des VERBES a.les verbes dévalorisants b.les verbes à suffixe péjoratif 2. Le choix des NOMS a.les noms dévalorisants B.les noms dérivés à suffixe péjoratif c.les noms péjoratifs à redoublement de syllabe d.les métaphores e.les noms valorisantsmardi 2 avril 13
  39. 39. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE ADJECTIF : ETYMOLOGIE : Du latin Adjectivum «qui s’ajoute» DEF : Mot susceptible d’être adjoint directement (épithète) ou indirectement (attribut) au substantif avec lequel il s’accorde, pour exprimer une qualité (qualificatif) ou un rapport (déterminatif) (ROBERT) GRAM : mot qui varie en genre et en nombre, genre et nombre qu’il reçoit, par le phénomène de l’accord, du nom auquel il se rapporte. (GREVISSE-GOOSE) «Un veston brun»mardi 2 avril 13
  40. 40. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE ADVERBE : ETYMOLOGIE : Du latin Adverbium «qui s’ajoute» DEF : Mot invariable ajoutant une détermination à un verbe, un adjectif, un adverbe ou une phrase (ROBERT) GRAM : 3 types : adverbes de manière (ainsi, bien, comme, ensemble,...) adverbes de lieu et de temps ( ailleurs, alentour, contre, dedans,...) adverbes marquant une relation logique (mais, donc, or, ni car, aussi, d’ailleurs,...). (GREVISSE-GOOSE)mardi 2 avril 13
  41. 41. III. L’EXPRESSIVITE PAR LE VOCABULAIRE B. LE CHOIX DES MOTS A VALEUR EXPRESSIVE 3. Le choix des ADJECTIFS a.les adjectifs dévalorisants b.les adjectifs à suffixe péjoratif c.les adjectifs à redoublement 4. Le choix des ADVERBESmardi 2 avril 13
  42. 42. IV. L’EXPRESSIVITE PAR LA PONCTUATION A. LES POINTS DE SUSPENSION 1. L’EXPRESSION DE LA RETICENCE Interruption dans la phrase pour montrer qu’on ne veut pas ou que l’on n’ose pas dire qqchose 2. L’EXPRESSION DE LA REFLEXION OU D’HESITATIONS Pour marquer des pauses qui indiquent que l’Emetteur réfléchit ou hésite 3. L’EXPRESSION D’UNE EMOTION OU D’UN TROUBLE 4. L’EXPRESSION DE LA POLITESSE OU DE LA PUDEUR Pour marquer la pudeur de l’Emetteur face à certains mots 5. L’EXPRESSION DE LA DISCRETION Pour permettre à l’Emetteur de garantir la discrétion de certaines personnes ou choses B. LES POINTS D’EXCLAMATION et D’INTERROGATION Pour exprimer le doute ou la distance (?), l’ironie ou l’étonnement (!)mardi 2 avril 13

×