La vraie histoire…
De l’eau potable
LA VRAIE HISTOIRE…

• 2010 : renouvellement de l’appel d’offre
• Choix du prestataire le mieux disant
LA VRAIE HISTOIRE…
• Pendant le mandat de Serex (2002-2010)
Constat :
1. un rendement catastrophique (60 % en 2008),
soit ...
3 PROBLEMES 3 SOLUTIONS APPORTEES
1ère SOLUTION
Le renouvellement de 10 km de canalisations
Résultat :
- le rendement est ...
3 PROBLEMES 3 SOLUTIONS APPORTEES

2ème SOLUTION
La construction d’un bassin de 2 500 m3 (chantier
terminé)
3ème SOLUTION
...
COTE FINANCES

Ces investissements nécessaires ont bien sûr un
coût, 5 millions d’euros pris en charge par
Véoliaà la plac...
Pour 120 m3 – Référence INSEE de consommation annuelle

2,50 €
3

PART DELEGATAIRE PAR m à € CONSTANT
2,00 €

1,74

------...
COTE FINANCES

De ce fait, le prix de l’eau à la Colle sur Loup a
certes augmenté mais reste raisonnable

3,15 € par m3.
M...
-> Sécuriser l’alimentation en eau et
-> Préserver nos ressources naturelles
sont à nos yeux des choix responsables
• Fallait-il risquer une rupture
d’approvisionnement en eau potable de la
commune ?
• Ne fallait-il pas améliorer la défen...
Nous avons pensé que non,
que ces investissements étaient absolument

nécessaires.
RESTEZ INFORME(E)S

www.berkesse.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La Colle-sur-Loup - La vraie histoire de l'eau potable

313 vues

Publié le

La vérité sur l'eau potable à la Colle-sur-Loup. Élections municipales 2014 de la Colle-sur-Loup - Christian Berkesse

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
313
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La Colle-sur-Loup - La vraie histoire de l'eau potable

  1. 1. La vraie histoire… De l’eau potable
  2. 2. LA VRAIE HISTOIRE… • 2010 : renouvellement de l’appel d’offre • Choix du prestataire le mieux disant
  3. 3. LA VRAIE HISTOIRE… • Pendant le mandat de Serex (2002-2010) Constat : 1. un rendement catastrophique (60 % en 2008), soit plus de 500 000 m3 d’eau potable perdus dans la nature 2. une réserve d’eau insuffisante pour assurer l’approvisionnement de la commune en cas de problème et pour la protection incendie 3. des fuites non détectées chez les particuliers, d’où des factures d’eau parfois considérables.
  4. 4. 3 PROBLEMES 3 SOLUTIONS APPORTEES 1ère SOLUTION Le renouvellement de 10 km de canalisations Résultat : - le rendement est remonté à 75 % - 350 000 m3 d’eau sauvés Notre objectif de rendement : 80 % fin 2014 et 85 % en 2020
  5. 5. 3 PROBLEMES 3 SOLUTIONS APPORTEES 2ème SOLUTION La construction d’un bassin de 2 500 m3 (chantier terminé) 3ème SOLUTION L’installation de la télérelève pour pouvoir suivre sa consommation chez soi en temps réel et le remplacement de tous les compteurs (installation terminée)
  6. 6. COTE FINANCES Ces investissements nécessaires ont bien sûr un coût, 5 millions d’euros pris en charge par Véoliaà la place de la commune. • Résultat pour la part délégataire : – Serex : 1,26 € TTC/m3 – Véolia : 1,02 € TTC/m3 • Voilà donc pourquoi Véolia a été retenue.
  7. 7. Pour 120 m3 – Référence INSEE de consommation annuelle 2,50 € 3 PART DELEGATAIRE PAR m à € CONSTANT 2,00 € 1,74 -------------------------------------------------------------------------------- 1,50 € 0.68 €/m3 x 120 m3 = 81.60 € 1,02 1,06 1,00 € 0,50 € 0,51 0,54 0,00 € 2002 2003 2010 2011 2013
  8. 8. COTE FINANCES De ce fait, le prix de l’eau à la Colle sur Loup a certes augmenté mais reste raisonnable 3,15 € par m3. Moyenne départementale : 3,37 € Moyenne nationale : 3,55 €
  9. 9. -> Sécuriser l’alimentation en eau et -> Préserver nos ressources naturelles sont à nos yeux des choix responsables
  10. 10. • Fallait-il risquer une rupture d’approvisionnement en eau potable de la commune ? • Ne fallait-il pas améliorer la défense incendie de la commune ? • Fallait-il continuer à laisser des milliers de m3 d’eau potable se perdre dans la nature ?
  11. 11. Nous avons pensé que non, que ces investissements étaient absolument nécessaires.
  12. 12. RESTEZ INFORME(E)S www.berkesse.fr

×