Physiologie de l'effort.

2 041 vues

Publié le

Tout effort physique fourni par un être humain se traduit par plusieurs mécanismes complexes, simultanés, qui combinent consommation en oxygène, en sucre, production d'acide lactique et, bien évidemment, effort cardiaque. Cette présentation vous propose une explication claire.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 041
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
64
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Physiologie de l'effort.

  1. 1. Christian BIEMAR. CB MED-Julémont/Herve. Licencié en éducation physique et cardiologue.
  2. 2. Energie pour la contraction musculaire
  3. 3. Les 3 systèmes énergétiques. 1. système anaérobie alactique. 2. système anaérobie lactique. 3. système aérobie.
  4. 4. Système anaérobie alactique.  Fourniture immédiate d’ATP.  Grande puissance.  Faible capacité.  Pour les efforts « brutaux », court de quelques secondes MAX. ( 100m, sauts longueur-hauteur…).  Fibres musculaires « blanches ».  Fonctionne SANS oxygène.
  5. 5. Système anaérobie LACTIQUE.  Producteur d’acide lactique = facteur limitant de l’effort.  Production d’ATP assez rapide, relativement puissant.  Efforts de RESISTANCE allant de 10,15 sec à 2 à 3 minutes, 200m à 1500 m en athlétisme.  Fonctionne SANS oxygène.
  6. 6. Système AEROBIE.  Production d’ATP à partir du glucose et des lipides AVEC utilisation de l’OXYGENE.  Puissance faible.  Capacité quasi illimitée.  Fibres musculaires « rouges ».  Effort allant de 3 minutes à plusieurs heures.  Mise en route en minimum 3 minutes.
  7. 7. Nous nous intéressons surtout au système aérobie, en effet, les 2 premiers systèmes sont plus dépendants des gènes. Le système aérobie étant « plus modifiable » par l’entraînement.
  8. 8. AVANT « l’usine » musculaire.
  9. 9. L’usine MUSCULAIRE.
  10. 10. L’usine MUSCULAIRE.
  11. 11. Seuils AEROBIE et ANAEROBIE.
  12. 12. Effets de l’entraînement sur les seuils. Effets de l’entraînement
  13. 13. Ergospirométrie: que mesuret-on?  VO2max.  Seuil anaérobie.  Fonctionnement du système respiratoire.  Fonctionnement du système cardio-vasculaire.  Fonctionnement du système musculaire.  Lactate.
  14. 14. Pour l’entraînement.  Pourcentage de VO2 max.  Seuil anaérobie OU seuil de 2 et 4 mmol de lactate.  Les FREQUENCES CARDIAQUES et VITESSE de course qui y correspondent.  Suivi de l’évolution d’un athlète.
  15. 15. POUR L’ENTRAINEMENT VO2 MAX en % Fréquence cardiaque en/min Vitesse de course en km/h 60 140 12 70 148 13,2 80 162 14,2 90 175 15 100 180 15,6 SEUIL AEROBIE = 14 Km/h soit 78% de la VO2 MAX
  16. 16. Seuils AEROBIE et ANAEROBIE.
  17. 17. AVANT 35 ANS.  Cardiopathie congénitale APRES 35 ANS.  Athérosclérose coronarienne.
  18. 18. EUROPEENNES ACTUELLES
  19. 19. SPORT= PLAISIR

×