Icd2015 fiche chili

279 vues

Publié le

fiche pays Chili réalisée par Bruno Tessier - Business France

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
279
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Icd2015 fiche chili

  1. 1. Emetteur : WTCNA 26.08.15 ICD 2015 Jeudi 1er octobre 2015 FICHE PAYS CHILI réalisée par Bruno TESSIER, directeur du bureau de Santiago- BUSINESS France Le café-pays Chili est animé par : Philippe NOVELLI, Directeur Général ECA EN Avec l’expertise de : Bruno TESSIER, directeur du bureau de Santiago- BUSINESS France bruno.tessier@businessfrance.fr INFORMATIONS PAYS Données générales Superficie : 756 096 km2 soit 1,4 fois la superficie de la France (plus 1 250 000 km2 revendiqués en Antarctique) Capitale : Santiago (7,3 millions d’habitants) source : estimation INE 2015 Monnaie : peso chilien (CLP), 1 EUR = 780 CLP (25 septembre 2015) Langue : espagnol Population : 17,8 millions d’habitants estimation INE 2015 Infrastructures  Excellentes infrastructures, notamment routières et autoroutières (stimulées par le système de concessions de type BOT).  Infrastructures portuaires et aéroportuaires modernes et de qualité.  Un réseau ferroviaire ancien et limité.  En revanche, un réseau ferroviaire urbain dense et développé sur Santiago (5 lignes de métro, extension en cours et nouvelles lignes en construction) et quelques autres villes du pays. Un développement à l’étude des transports urbains légers (LRT, tramways).
  2. 2. Emetteur : WTCNA 26.08.15 ICD 2015 Principaux indicateurs économiques du Chili en 2014 Indicateurs Chili France PIB 258 Mds USD 2847 Mds USD Dette publique en % du PIB + 13,9 % 95 % PIB par habitant (ppa) 22 971USD 40 375 USD Taux de croissance +1,9 % 0,4 % Taux d’inflation + 4,4 % 0,5 % Taux de chômage + 6,4 % 10,2 % Sources : FMI (World Economic Outlook databse april 2015) et INSEE Situation économique : une économie ouverte et dynamique Quatrième économie d’Amérique du Sud en 2014 avec un PIB avoisinant 258 Mds USD (soit moins que le PIB du Danemark ou de Singapour, équivalent à celui de la Finlande et supérieur à celui du Portugal, de la Nouvelle Zélande ou du Vietnam par exemple) et le PIB par habitant le plus élevé d’Amérique latine (22 971 USD/hab. en ppa en 2014 selon les estimations du FMI), le Chili, marché de taille modeste (17,8 millions d’habitants), constitue un modèle de réussite économique et sociale pour la région comme en témoigne son adhésion à l’OCDE en janvier 2010. Économie la plus dynamique des pays de l’OCDE en 2012 (5,6 %) et en 2013 (4,1 %), le pays connait depuis 2014 un ralentissement (1,9% de croissance en 2014 et 2% prévu en 2015). Grand pays minier ‒ premier producteur mondial de cuivre (52,4 % des exportations chiliennes), et de lithium ‒ l’économie chilienne subit cependant une baisse tendancielle de sa productivité depuis une dizaine d’années, liée tant au déficit d’investissement dans la formation et l’innovation qu’à la forte hausse des coûts de production du secteur minier. Réduire la dépendance énergétique (pétrole, gaz naturel, charbon) du pays constitue un autre enjeu de taille. Le Chili s’oriente donc aujourd’hui vers une nécessaire augmentation et diversification de son bouquet énergétique. Le Chili se distingue par un environnement des affaires de qualité (34e place mondiale selon le classement « Doing Business » 2014 et 1er pays d'Amérique latine), matérialisé par une sécurité juridique et un faible niveau de corruption. Les entreprises bénéficient d’un système bancaire solide et performant. Le Chili est aussi classé comme le meilleur risque pays (A2) de la région par Coface en 2014. Depuis le retour de la démocratie en 1990, les gouvernements successifs se sont attachés à établir un cadre favorable à la libre entreprise et à l´investissement et mener une gestion des dépenses publiques exemplaire. L’économie chilienne se caractérise par une grande ouverture sur l’extérieur et une spécialisation de la production nationale, et de ce fait, elle est marquée par une dépendance de la production des
  3. 3. Emetteur : WTCNA 26.08.15 ICD 2015 secteurs où le Chili dispose d’avantages comparatifs ou absolus (par exemple mines, bois-papier, saumon et produits de la mer, fruits et légumes) et une relative faiblesse du tissu industriel. Les autorités s’efforcent de poursuivre une politique de relations économiques extérieures active et pour cela se fondent sur le principe du libre-échange en cherchant également à plus diversifier les exportations. Accords de libre-échange La politique de libre-échange menée avec succès par le Chili depuis plusieurs années se traduit par la participation à de nombreuses négociations à caractère régional ou multilatéral. En effet la taille réduite de son marché intérieur (17,8 millions d’habitants) a conduit le Chili à mettre en œuvre une stratégie résolue d’ouverture commerciale qui s’est concrétisée par la signature de 24 traités et accords de libre-échange avec 63 pays (85 % du PIB mondial). Cette stratégie permet au Chili d’importer à moindre coût les biens de consommation durable et les biens d’équipement dont il a besoin. Grâce à ces accords de libre-échange, le pays conforte ses positions commerciales et son rôle de plate-forme d’exportation dans la région et au-delà. Est notamment entré en vigueur le 1er février 2003, un « accord d’association économique » avec l’Union Européenne qui comporte, au-delà du dialogue politique, de la coopération et de l’établissement d’une zone de libre-échange, des dispositions pionnières en matière de services, d’investissements, et de marchés publics. Le Chili est également membre de l’Alliance du Pacifique qui réunit trois autres économies ouvertes et dynamiques de la région (Mexique, Colombie et Pérou). Ces pays partagent un attachement résolu au libre-échange. Accords politiques Le Chili est membre de plusieurs organisations internationales, notamment de l’ONU, de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce), de l’OEA (Organisation des États américains), de l’ALADI (Association latino-américaine d’intégration) et du SELA (Système économique d’Amérique latine). Il est également membre de l’OCDE depuis 2010. En matière de politique extérieure, il est un partisan du respect du droit international, de l’intégrité territoriale, de la promotion de la démocratie et du respect des Droits de l’homme, de la coopération responsable entre les acteurs publics et privés. Accords juridiques avec la France Des accords juridiques particuliers sont en vigueur entre la France et le Chili depuis le milieu des années 1990, facilitant et encadrant ainsi les investissements, comme l´accord intergouvernemental sur l’encouragement et la protection réciproques des investissements entré en vigueur le 24 juillet 1994, ainsi que la convention de non-double imposition entrée en vigueur le 10 juillet 2006. État des lieux du commerce extérieur bilatéral Sur le plan des échanges commerciaux, la France a bénéficié du rattrapage économique exemplaire du Chili au cours des 15 dernières années. En raison de la place du Chili sur le marché du cuivre (1/3 de la production, des exportations et des réserves mondiales), notre déficit (selon les
  4. 4. Emetteur : WTCNA 26.08.15 ICD 2015 statistiques douanières françaises) présente un caractère structurel (-380 M EUR en 2014, soit notre 27ème déficit commercial bilatéral). Cependant, au cours de la dernière décennie, nos exportations ont été multipliées par 2,5, soit une progression identique à celle du Brésil (2,6), voisine de la celle de la Chine (2,8) et supérieure au Vietnam (2,1) ou la Corée du Sud (2,2). Alors que les douanes françaises annoncent 667M€ d’exportations vers le Chili en 2014, les douanes Chiliennes estiment de leur côté que le montant provenant de France est de 1,07 milliard de USD, soit 1,6% du total des importations faisant de notre pays le 4ème fournisseur européen du Chili derrière l’Allemagne (3,9%), l’Espagne (2,2%) et l’Italie (1,9%) En dehors de nos points forts traditionnels (pharmacie, aéronautique, matériel de transport en site propre), nos exportations vers le Chili selon la douane française ont un contenu manufacturier plus élevé qu’ailleurs (positionnement premium dans l’automobile, où nous parvenons à faire mieux en volume que les Allemands; machines-outils, en particulier dans le secteur agri-viti-vinicole-IAA). Le degré de sécurité des transactions, la stabilité et l'ouverture sans équivalent du Chili en font une destination privilégiée pour les PME et les ETI dans la région. Les coûts d'entrée y sont bien plus faibles qu'au Brésil et le rôle moteur des entreprises chiliennes dans l'Alliance du Pacifique offrent aux entreprises une capacité de projection régionale vers le Pérou et la Colombie. Beaucoup d'entreprises françaises couvrent déjà la région (Pérou, Equateur, Bolivie voire Uruguay et Paraguay) depuis Santiago et l'on constate un mouvement, encore limité mais déjà révélateur de relocalisation de filiales régionales au Chili. Les principaux secteurs porteurs au Chili pour les entreprises françaises Le secteur minier, L’industrie agro-alimentaire (secteur des produits fortement transformés et/ou à forte valeur ajoutée, secteur des équipements et technologies pour l’industrie agro- alimentaire) L’énergie L’environnement Les infrastructures et les transports urbains La santé et les sciences du vivant Les technologies de l’information et de la communication Et aussi marché aéronautique, marchés de l’observation spatiale, de la sismologie et de la surveillance volcanique, marché des parfums et des cosmétiques, marché du luxe, marché de la boulangerie, marché de la boulangerie…
  5. 5. Emetteur : WTCNA 26.08.15 ICD 2015 Pratique des affaires & différences culturelles majeures : Règles de communications lors des contacts professionnels et personnels L’homme d’affaires chilien est d’un premier abord plutôt réservé, bien qu’il soit cordial à l’égard des étrangers. Il est parfois surnommé le « Britannique » d’Amérique du Sud. Il a la réputation de traiter les affaires avec professionnalisme mais a souvent du mal à dire « non ». Tenue vestimentaire : les réunions d’affaires sont normalement en tenue de ville (costume, cravate), à moins qu’elles n’aient lieu dans des établissements plus décontractés. Le smoking est seulement utilisé pour des événements diplomatiques ou très formels. Conversation : lors d’un premier contact, les thèmes relatifs au sport ( Copa America remportée par les chiliens en 2015 par exemple), à la famille, la cuisine, les vins et les lieux touristiques peuvent utilement être évoqués. Évitez, en revanche, les jugements personnels sur la religion, la politique locale ou les événements liés au coup d’état militaire de 1973. Coordonnées de l’expert : Bruno TESSIER, directeur du bureau de Santiago- BUSINESS France bruno.tessier@businessfrance.fr Carmencita 79 – Las Condes – Santiago du Chili Tél. : [56] (2) 27 56 32 50 Fax : [56] (2) 27 56 32 27 Moyens d’accès : Metro 1, stations "El Golf" et "Tobalaba". http://export.businessfrance.fr/chili/export-chili-avec-notre-bureau.html
  6. 6. Emetteur : WTCNA 26.08.15 ICD 2015 Les cafés-pays sont organisés en partenariat avec le World Trade Center Nantes Atlantique, réseau d’entreprises actives à l’international Contacts utiles : World Trade Center Santiago Avda Nva Tajamar 455, Las Condes, Santiago, Región Metropolitana, Chili 📞+56.02.233.970.00 📠+56.02.233.970.01 www.worldtradecenter.cl Ambassade de France au Chili Condell 65 - Providencia - Santiago Tél. [56] (2) 24 70 80 00 http://www.ambafrance-cl.org Marchant Pereira 201 Of. 701, Providencia, Santiago, Chili Tél : (+56 2) 225 55 47 Fax : (+56 2) 225 55 45 URL : www.camarafrancochilena.cl info(at)camarafrancochilena.cl Responsable Service commercial Augustin DE LA BROSSE augustin(at)camarafrancochilena.cl

×