Stanley KubrickStanley Kubrick
Les sentiers de la gloire
Titre original : Paths of Glory
Titre français : Les sentiers de la gloire
Réalisateur : Stanley...
Synopsis
1916. La Grande guerre s’enlise dans les
tranchées. Afin de gagner une nouvelle étoile,
un général français ordon...
Repères biographiques
● Stanley Kubrick est un réalisateur américain
● Né le 26 juillet 1928 dans la ville de New
York, mo...
Il commence par des courts et moyens
métrages
1953 The Seafarers
1951 Day of The Fight
1951 Flying Padre
Puis, il réalise 10 longs métrages
Année Titre
1953 Fear and Desire
1954 Le Baiser du tueur
1957 Les Sentiers de la gloire...
En France , le film est sorti au cinéma en 1975, 18
ans après sa réalisation par Stanley Kubrick.
Il n'a pas été a proprem...
Les raisons de la censure de ce film
Le gouvernement y voyait une critique directe de
l’armée française durant la Première...
Les critiques de film
Le film critique l’autorité des supérieurs sur leurs
soldats à qui elle donne des ordre parfois absu...
Les motifs de la censure
A l'époque,les films censurés étaient les films
offensant à l'égard de la France, les films
pouva...
Les mutineries de laLes mutineries de la
première guerre mondialepremière guerre mondiale
Les formes de mutineries
En 1917, après trois années d'une guerre meurtrière, la
lassitude a provoqué dans les tranchées p...
Les moyens de répressions
Pétain, lassé de ces mutineries, se rendit lui-même au
sein des régiments afin de parler aux hom...
D'autres ont été tués pour s'être mutilé volontairement
comme l'a écrit Léonard Leymarie.
«  Le Conseil de Guerre me conda...
Elle est souvent décrite comme une exécution pour désertion effectuée en 1917. Mais une raison
militaire contredit cette d...
Autres films surAutres films sur
la première guerrela première guerre
mondialemondiale
Charlot Soldat
Charles Chaplin, 1918
Dans un camp militaire, de
nouvelles recrues s'entraînent
avant de partir à la guerre...
A l'ouest, rien de nouveau
Lewis Mileston, 1930
Lors de la Première Guerre mondiale, Paul Bäumer et ses amis de classe
d'u...
Les croix de bois
Raymond Bernard, 1932
En 1916, un jeune étudiant en droit, Gilbert Demachy, issu d'une
famille bourgeois...
Johnny s'en va-t-en guerre
Dalton Trumbo, 1971
Le dernier jour de la Première guerre mondiale, Joe Bonham est
gravement mu...
Le Pantalon
Yves Boisset, 1997
Plateau de l'Aisne, au début du mois de février 1915. Depuis octobre
1914, la guerre s'est ...
Joyeux Noël
Christian Carion, 2005
Lorsque la guerre surgit au creux de l'été de 1914, elle surprend et emporte dans son
t...
Cheval de Guerre
Steven Spielberg, 2011
Cette adaptation du roman éponyme de Michael Morpugo
raconte la formidable et touc...
Source
http://fr.wikipedia.org
http://www.allocine.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les Sentiers de la Gloire

1 013 vues

Publié le

Présentation du film et du réalisateur

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 013
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
266
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Sentiers de la Gloire

  1. 1. Stanley KubrickStanley Kubrick
  2. 2. Les sentiers de la gloire Titre original : Paths of Glory Titre français : Les sentiers de la gloire Réalisateur : Stanley Kubrick Kirk Douglas : le colonel Dax John Stein : le capitaine Rousseau Harold Benedict : le capitaine Nicolas Andolphe Menjou : le général Georges Broulard George Macready : le général Mireau Lieu de tournage : Munich Durée : 88 minutes Année de tournage : 1957 Date de sortie française : 1975
  3. 3. Synopsis 1916. La Grande guerre s’enlise dans les tranchées. Afin de gagner une nouvelle étoile, un général français ordonne une attaque absurde contre une position allemande imprenable. L’assaut, quasi suicidaire, est lancé. Les soldats sont décimés et les quelques survivants battent en retraite pour fuir le massacre. Le général furieux entreprend de faire condamner trois hommes par un conseil de guerre pour " lâcheté devant l’ennemi ". Au terme d’un simulacre de procès, ils seront exécutés " pour l’exemple " devant leur régiment.
  4. 4. Repères biographiques ● Stanley Kubrick est un réalisateur américain ● Né le 26 juillet 1928 dans la ville de New York, mort le 7 mars 1999 dans son manoir de Childwickbury proche de Londres ● Il était réalisateur, directeur de la photographie, scénariste et producteur américain ou encore monteur ● Il était autodidacte ● Il a commencer par la photographie à l'âge de 13 ans quand son père lui a offert son premier appareil photo
  5. 5. Il commence par des courts et moyens métrages 1953 The Seafarers 1951 Day of The Fight 1951 Flying Padre
  6. 6. Puis, il réalise 10 longs métrages Année Titre 1953 Fear and Desire 1954 Le Baiser du tueur 1957 Les Sentiers de la gloire 1964 Docteur Folamour 1968 2001 : l'odyssée de l'espace 1971 Orange mécanique 1975 Barry Lyndon 1980 Shining 1987 Full Metal Jacket 1998 Eyes Wide Shut
  7. 7. En France , le film est sorti au cinéma en 1975, 18 ans après sa réalisation par Stanley Kubrick. Il n'a pas été a proprement parlé censuré. Mais le mouvement contestataire fit tellement de bruit à l’époque que la production a préféré ne pas le diffuser. Dates de sortie
  8. 8. Les raisons de la censure de ce film Le gouvernement y voyait une critique directe de l’armée française durant la Première Guerre Mondiale.
  9. 9. Les critiques de film Le film critique l’autorité des supérieurs sur leurs soldats à qui elle donne des ordre parfois absurdes comme celui de prendre la côte 110 qui est un objectif imprenable. Les soldats n'ayant pas réussi, le général Mureau considère cela comme un refus de combativité de ses soldats et ordonne à l'artillerie de bombarder ses positions. De plus ce film critique la cruauté et la façon arbitraire de sélectionner des soldats pour les exécutions qui sont soi-disant les « enfants de la patrie » et qui sont de surcroît sortis des tranchées.
  10. 10. Les motifs de la censure A l'époque,les films censurés étaient les films offensant à l'égard de la France, les films pouvant heurter la sensibilité par leur audace et leur sensualité et les films s'attaquant à la religion.
  11. 11. Les mutineries de laLes mutineries de la première guerre mondialepremière guerre mondiale
  12. 12. Les formes de mutineries En 1917, après trois années d'une guerre meurtrière, la lassitude a provoqué dans les tranchées plusieurs formes de mutineries. La principale forme de mutinerie observée est le refus par la troupe de monter au front malgré les ordres émanants de l’état major. Les soldats acceptaient de conserver les positions, mais refusaient obstinément de participer à de nouvelles attaques vouées à l’échec ou permettant de ne gagner que quelques centaines de mètres de terrain sur l’adversaire. Nous trouvons également des contestations notamment sous formes de chansons : les soldats se manifestèrent à plusieurs reprises en chantant l’internationale (chant révolutionnaire) ou en brandissant des drapeaux rouges. D’autres désertent ou se mutilent dans l’espoir d’échapper au front.
  13. 13. Les moyens de répressions Pétain, lassé de ces mutineries, se rendit lui-même au sein des régiments afin de parler aux hommes et de leur redonner courage. Certaines personnes sont fusillées pour '' l'exemple'', comme le témoigne cet extrait de la lettre de Henry Floch. «  Nous sommes passés vingt-quatre hier soir au Conseil de  Guerre. Six ont été condamnés à mort dont moi. Je ne suis pas  plus coupable que les autres, mais il faut un exemple. » 
  14. 14. D'autres ont été tués pour s'être mutilé volontairement comme l'a écrit Léonard Leymarie. «  Le Conseil de Guerre me condamne à la peine de mort pour  mutilation  volontaire  et  je  déclare  formellement  que  je  suis  innocent.  »  Cet homme a bien été fusillé le 12 décembre 1914 à Fontenoy. Afin de réprimer ces mutineries, de nombreux poilus furent sanctionnés : 3500 condamnations dont 1381 condamnations aux travaux forcés ou à de longues peines de prison et 554 condamnations à mort, toutes ces décisions ont été prises par des tribunaux de guerre.
  15. 15. Elle est souvent décrite comme une exécution pour désertion effectuée en 1917. Mais une raison militaire contredit cette date. L'habillement des soldats français sur la photographie date du début de la Première Guerre mondiale, en 1914 ou en 1915, pas plus tard. (source : wikipedia) Exécution d'un mutin en 1917
  16. 16. Autres films surAutres films sur la première guerrela première guerre mondialemondiale
  17. 17. Charlot Soldat Charles Chaplin, 1918 Dans un camp militaire, de nouvelles recrues s'entraînent avant de partir à la guerre en France. L'entraînement est épuisant pour Charlot. Aussitôt l'exercice fini, il s'endort. Une fois arrivé dans les tranchées, il doit s'accommoder de l'insalubrité et du mal du pays, tandis que les obus pleuvent et que les batailles font rage.
  18. 18. A l'ouest, rien de nouveau Lewis Mileston, 1930 Lors de la Première Guerre mondiale, Paul Bäumer et ses amis de classe d'un lycée allemand se décident à s'enrôler volontairement pour répondre aux harangues patriotiques de leur professeur qui les exhorte à défendre la patrie et à se couvrir de gloire. Les uns enthousiastes, les autres ne voulant pas se singulariser. Bien vite, les adolescents se rendent compte qu'il n'y a pas que des bons côtés à la guerre : discipline absurde, désorganisation du front, sous-alimentation, attente insupportable sous les bombardements meurtriers, combats cruels, pertes énormes. Les médecins manquent et les blessés, s'ajoutant aux morts, finissent par mourir. Au retour de Paul, après trois années au front, le professeur qui a convaincu ces jeunes de partir pour la guerre est en train d'en motiver d'autres. Paul lui déclare qu'il n'y a pas de bons côtés à la guerre et dit aux jeunes présents de ne pas écouter le professeur. Puis il retourne au front, devenu sa seule raison d'être.
  19. 19. Les croix de bois Raymond Bernard, 1932 En 1916, un jeune étudiant en droit, Gilbert Demachy, issu d'une famille bourgeoise fortunée, s'engage dans l'armée, fermement décidé à combattre l'envahisseur allemand. Arrivé au front, dans les tranchées des plaines de Champagne, il fait la connaissance de l'ouvrier Sulphart et du boulanger Bréval, des soldats qui font la «terrible guerre». Réunis dans une tempête de feu et d'acier, ces trois hommes très différents luttent ensemble dans la boue, contre la vermine et la mort. Dès la première nuit, Gilbert combat avec ses compagnons. Plusieurs hommes sont tués sous ses yeux. Le choc est terrible pour ce jeune idéaliste qui n'a jamais été confronté à la violence brute...
  20. 20. Johnny s'en va-t-en guerre Dalton Trumbo, 1971 Le dernier jour de la Première guerre mondiale, Joe Bonham est gravement mutilé par un obus : manchot, cul-de-jatte, muet, aveugle, il est devenu un objet recouvert de pansements considéré comme incapable de penser ou de sentir mais que les médecins soignent avec attention pour faire progresser la science. En fait, Joe pense et se souvient de sa vie que des flash-back en couleurs retracent. Quelques rares dialogues coupent le monologue en voix off de Johnny qui veut comprendre ce qui lui est arrivé et ce qui lui arrive. Une jeune infirmière parvient à communiquer avec lui. Il pense à utiliser le morse pour se faire comprendre des médecins qui ne lui accorderont pas la mort qu'il réclame.
  21. 21. Le Pantalon Yves Boisset, 1997 Plateau de l'Aisne, au début du mois de février 1915. Depuis octobre 1914, la guerre s'est enlisée dans la boue. Fantassin au 60e Régiment d'infanterie, le Bisontin Lucien Bersot, maréchal-ferrant et jeune père de famille, fait son devoir de citoyen. Il attend impatiemment sa prochaine permission. Mais le destin en a décidé autrement à cause d'un pantalon. À la suite de plusieurs malentendus, on lui donne un pantalon blanc, mais lors d'une revue de la troupe, un officier exige qu'on lui confie un pantalon réglementaire. Bersot refuse de porter ce pantalon rouge réglementaire, car celui qu'on lui attribue est taché de sang. Après une parodie de procès, il est fusillé pour l'exemple.
  22. 22. Joyeux Noël Christian Carion, 2005 Lorsque la guerre surgit au creux de l'été de 1914, elle surprend et emporte dans son tourbillon des millions d'hommes. Nikolaus Sprink, prodigieux ténor à l'opéra de Berlin, va devoir renoncer à sa belle carrière et surtout à celle qu'il aime : Anna Sörensen, soprane et partenaire de chant… Le prêtre Anglican Palmer s'est porté volontaire pour suivre Jonathan, son jeune aide à l'église. Ils quittent leur Ecosse, l'un comme soldat, l'autre comme brancardier… Le lieutenant Audebert a dû laisser sa femme enceinte et alitée pour aller combattre l'ennemi. Mais depuis les Allemands occupent la petite ville du Nord où la jeune femme a probablement accouché à présent. A moins que le pire ne soit arrivé… Ne rien savoir est la souffrance qui mine toutes les nuits du lieutenant Audebert… Et puis arrive Noël, avec sa neige et son cortège de cadeaux des familles et des Etats Majors. Mais la surprise ne viendra pas des colis généreux qui jonchent les tranchées Françaises, Ecossaises et Allemandes. Ce soir-là, un événement considérable va bouleverser à jamais le destin de Nikolaus, Anna, Palmer et Audebert. Car l'impensable va se produire : laisser le fusil au fond de la tranchée pour aller, une bougie à la main, voir celui d'en face, lui serrer la main, échanger avec lui une cigarette et du chocolat, lui souhaiter « Joyeux Noël ! »…
  23. 23. Cheval de Guerre Steven Spielberg, 2011 Cette adaptation du roman éponyme de Michael Morpugo raconte la formidable et touchante histoire d'amitié entre Albert, un jeune garçon, et son cheval Joey. Vendu à la cavalerie britannique au début de la première guerre mondiale, Joey est directement envoyé au front. Mais il est capturé par les allemands qui n'hésitent pas à s'en servir dans les combats. Albert, qui est encore trop jeune pour s'engager, décide de se lancer dans une mission de secours pour libérer son cheval.
  24. 24. Source http://fr.wikipedia.org http://www.allocine.fr

×