L’ os d’Ishango a été                trouvé en Afrique.                Il présente des                encoches régulièreme...
A BabyloneEn même temps quela naissance delécriture naissent lespremièresMathématiquesutilitaires (économie,calculs de sur...
La numération babylonienne est à base sexagésimale, c’est-à-dire en base 60. Elle utilise deux symboles représentant 10 et...
Dans l’Egypte AntiqueLes égyptiens utilisaient un systèmede numération hiéroglyphique (surles monuments) de base 10.      ...
Papyrus de           RHIND écrit           par le scribe           Ahmès. - 1500Les égyptiens étaientexperts géomètres.Ils...
Dans la Grèce AntiqueLes savants et philosophes grecs nousont laissé de très nombreusescontributions, en particulier engéo...
Thalès de Milet (-625/-547) est la première personnalité des Mathématiques ayant laissé la trace de son nom dans lHistoire...
Pythagore de Samos (-580/-495) est unphilosophe,mathématicien, fondateurd’une école de penseurs.On a donné son nom à unthé...
Euclide (-325/-265)travaille et enseigne àAlexandrie. Il est l’auteurdes Éléments, qui sontconsidérés comme lundes textes ...
Platon (-400) : Les cinq polyèdres réguliersde l’espace sont les solides de Platon.Apollonius (-260) : Il établitles diffé...
Le monde arabeLes savants arabes ont fait progresserl’arithmétique et la géométrie grâce àl’architecture dans le sud de l’...
Al- Khwarizmi (786/833)                   est astronome à Bagdad                   pour le calife. Il sait                ...
La RenaissanceDe nouvellesMathématiques sedéveloppent en Europe.L’algèbre se développe, lagéométrie à point defuite aussi....
Cardan                    Tartaglia  (1501/1576)               (1499/1557)                   1535En 1535, Tartaglia aurait...
Pierre de Fermat                          (1601/1665) est                          un magistrat de                        ...
Blaise Pascal (français)                               (1623/1662)                               Grand philosophe, à      ...
Leonhard Euler(suisse)                   (1707/1783)                       x             1 x       xn                   e ...
Louis Augustin Cauchy                                (français) (1789/1857)                                Il développe la...
Carl Friedrich Gauss(1777/1855) (allemand)est surnommé le princedes Mathématiques.Il est un génie précoce .               ...
David Hilbert (1862/1943) (allemand) propose une liste de 23 problèmes aux chercheurs du monde entier. Ils donnent une dir...
Alan Turing (anglais)                       (1912/1954)                       Il est le précurseur                       d...
Kurt Gödel (autrichien )(1906/1978) démontre quecertains énoncés ne sontpas démontrables maisque leurs négations ne lesont...
Cédric Villani (français )              (1973/…) est récompensé              en 2010 par une médaille              Fields ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Frise de l'histoire des maths (classe de 202)

1 224 vues

Publié le

Frise exposée au CDI par M Destruhaut et sa classe de 202, dans le cadre de la semaine des mathématiques, au CDI du 12 au 26 mars 2012.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 224
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Frise de l'histoire des maths (classe de 202)

  1. 1. L’ os d’Ishango a été trouvé en Afrique. Il présente des encoches régulièrement réparties sur trois colonnes de 10 cm. . - 18000 Plusieurs historiens des Mathématiquesl’ont présenté comme un premiercalendrier ou comme une règle graduée. Préhistoire des Mathématiques
  2. 2. A BabyloneEn même temps quela naissance delécriture naissent lespremièresMathématiquesutilitaires (économie,calculs de surface). - 5000Des tablettes en écriture cunéiformeon été retrouvées. Elles comportentdes séries de carrés dentiers 1, 4, 9,16, 25 …, de cubes d’entiers 1, 8, 27,64, 125 … et des algorithmes defactorisation. Antiquité
  3. 3. La numération babylonienne est à base sexagésimale, c’est-à-dire en base 60. Elle utilise deux symboles représentant 10 et 60. Elle permet aussi d’écrire des fractions. 1 2 1 1 2 5 10 - 2000 Sur les tablettes figurent aussi des triplets pythagoriciens(1000 ans avant les grecs). Antiquité
  4. 4. Dans l’Egypte AntiqueLes égyptiens utilisaient un systèmede numération hiéroglyphique (surles monuments) de base 10. - 2000 Les fractions égyptiennes sont écrites comme une somme de fractions de numérateur 1. 17 1 1 1 18 2 3 9 Antiquité
  5. 5. Papyrus de RHIND écrit par le scribe Ahmès. - 1500Les égyptiens étaientexperts géomètres.Ils maîtrisaient les aires etles volumes. Déjà ilsapproximaient : Pi = 3,16. Antiquité
  6. 6. Dans la Grèce AntiqueLes savants et philosophes grecs nousont laissé de très nombreusescontributions, en particulier engéométrie et en arithmétique. De – 600 à 600 Antiquité
  7. 7. Thalès de Milet (-625/-547) est la première personnalité des Mathématiques ayant laissé la trace de son nom dans lHistoire.- 600 Antiquité
  8. 8. Pythagore de Samos (-580/-495) est unphilosophe,mathématicien, fondateurd’une école de penseurs.On a donné son nom à unthéorème célèbre. - 500 2 2 2 a b c Antiquité
  9. 9. Euclide (-325/-265)travaille et enseigne àAlexandrie. Il est l’auteurdes Éléments, qui sontconsidérés comme lundes textes fondateurs desMathématiques et de lagéométrie.- 300 Antiquité
  10. 10. Platon (-400) : Les cinq polyèdres réguliersde l’espace sont les solides de Platon.Apollonius (-260) : Il établitles différentes sections coniques. De -400 à -100Archimède ( -250) : Il donneune excellente valeur de pi.Héron ( -100) : Aire p( p a)( p b)( p c) 2 p a b c Antiquité
  11. 11. Le monde arabeLes savants arabes ont fait progresserl’arithmétique et la géométrie grâce àl’architecture dans le sud de l’Europe,en Afrique du nord et jusqu’en Inde. De 600 à 1400La numération indienne avec usage duzéro est transmise dans les pays conquis :elle est à l’origine de notre systèmed’écriture des nombres entiers. Le monde arabe
  12. 12. Al- Khwarizmi (786/833) est astronome à Bagdad pour le calife. Il sait résoudre les équations du 2nd degré ax 2 bx c 0 De son nom viennent les mots algèbre et algorithme. 800Il redémontre les identitésremarquables avec unsupport géométrique desaires. 2 2 2 (A B) A 2 AB B Le monde arabe
  13. 13. La RenaissanceDe nouvellesMathématiques sedéveloppent en Europe.L’algèbre se développe, lagéométrie à point defuite aussi. De 1400 à 1600De nouveaux symboles sont introduitsdans le courant du 16ème siècle : +  = > <Les calculs littéraux font leur apparition. La Renaissance
  14. 14. Cardan Tartaglia (1501/1576) (1499/1557) 1535En 1535, Tartaglia aurait trouvé la solution 3générale de l’équation x px qCardan le persuade de lui révéler saméthode, jurant de ne rien dévoiler puispublie le résultat dans Ars magna en 1545.Son élève Ferrari résout l’équation du 4èmedegré. Bombelli utilise des quantités àl’origine des complexes. La Renaissance 1
  15. 15. Pierre de Fermat (1601/1665) est un magistrat de la région de Toulouse. C’est un mathématicien amateur ! 1630« On ne peut pas exprimer un cube commesomme de deux cubes et plus généralementune puissance supérieure comme somme demêmes puissances. J’ai découvert unedémonstration merveilleuse. Mais la margeest trop étroite pour la contenir » Le XVIIème siècle
  16. 16. Blaise Pascal (français) (1623/1662) Grand philosophe, à l’origine de la théorie des probabilités. 1660 Isaac Newton (1642/1727) (anglais) Il est à l’origine du calcul infinitésimal. p n n n(a b) a p bn p p 0 p Le XVIIème siècle
  17. 17. Leonhard Euler(suisse) (1707/1783) x 1 x xn e lim ... n 0! 1! n!Il introduisit beaucoup de notationsmathématiques modernes, surtout surla notion de fonction. 1750 Il n’existe pas de chemin permettant de passer une seule fois par les sept ponts de Königsberg. Le XVIIIème siècle
  18. 18. Louis Augustin Cauchy (français) (1789/1857) Il développe la théorie des intégrales et des fonctions complexes.Conjecture de Riemann : 1Si s n’est pas trivial, s 0 Re( s) 0,5 n 0 n 1850Evariste Galois (français)(1811/1832)Il démontre qu’on ne peutpas résoudre toutes leséquations de degrésupérieur ou égal à 5. Le XIXème siècle
  19. 19. Carl Friedrich Gauss(1777/1855) (allemand)est surnommé le princedes Mathématiques.Il est un génie précoce . 1820 Il développe de nombreux domaines mathématiques dont les nombres complexes. X 4 1 ( X 1)( X 1)( X i )( X i) Le XIXème siècle
  20. 20. David Hilbert (1862/1943) (allemand) propose une liste de 23 problèmes aux chercheurs du monde entier. Ils donnent une direction à la recherche pour tout le siècle. A ce jour, 5 sont encore non résolus, dont la conjecture de Riemann. De 1900 à 2000D’autres listes ont été établis comme leprogramme de Langlands ou lesproblèmes du prix du millénaire.Résoudre l’un de ces problèmesest la quasi garantie d’êtrelauréat de la médaille Fields. Le XXème siècle
  21. 21. Alan Turing (anglais) (1912/1954) Il est le précurseur des théories des algorithmes et l’inventeur des machines dites de Turing. Alan Turing (1912 – 1954), 1930Entre 1939 et 1945, iltravaille sur une machinecapable de casser lescodes de la machineEnigma alors utilisée parles nazis pour coder lesmessages secrets. Le XXème siècle
  22. 22. Kurt Gödel (autrichien )(1906/1978) démontre quecertains énoncés ne sontpas démontrables maisque leurs négations ne lesont pas non plus !Benoît Mandelbrotdéfinit les fractales. 1950… Andrew Wiles démontre le théorème Fermat après plus de 3 siècles d’attente… Le XXème siècle
  23. 23. Cédric Villani (français ) (1973/…) est récompensé en 2010 par une médaille Fields pour son travail sur les équations différentielles aux dérivées partielles. 2012Lors dune interview, on lui a demandésil avait déjà eu moins de 20 enMathématiques; il a répondu quil nesen souvenait pas ! Le XXIème siècle

×