Le livre numerique

5 569 vues

Publié le

Conférence sur les problématiques actuelles et futures relatives à la numérisation des livres, faite à Åbo Akademi (Finlande) le 22 février 2011

Publié dans : Technologie, Business
1 commentaire
7 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 569
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 270
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
7
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le livre numerique

  1. 1. Le livre numérique (vu de France)Åbo Akademi - Département de langue et littérature françaises 22 février 2011 Cédric Manara, EDHEC Business School (LegalEDHEC Research Center) <www.cedricmanara.com>
  2. 2. 1865 2001 2
  3. 3. 3
  4. 4. Un peu d’histoire Gutenberg Project • Lancé en 1971 par Michael Hart • 33.000 livres à ce jour ─ www.gutenberg.org The Plant • Commencé par S. King en 2000 • Publication par morceaux • Livre non achevé 4
  5. 5. Pourquoi en parler maintenant ? Évolution des usages Marché en croissance Loi en cours d’adoption en France 5
  6. 6. Le marché du livre en France (2009) Nombre de maisons d’édition : ~4.000 [dont Hachette & Editis] 38.445 nouveautés • 4 maisons en ont publié plus de 1.000 Chiffre d’affaires : ~ 2,7 milliards € • 54 % par les 10 premières maisons Nombre de points de vente : ~15.000 Ventilation des ventes • Librairies indépendantes et chaînes : 47 % • Librairies en ligne : 7 % • Grande surfaces spécialisées et multimédia : 28 % • Grande distribution : 18 % Prix moyens des livres : 11,60 € • grand format : 15,23 € • livre de poche : 5,1 € source : SNE, « Repères statistiques 2009-2010 » 6
  7. 7. Croissance Édition numérique : 1,7 % des revenus nets de l’édition en France en 2009 Livres électroniques : ~10 % des ventes aux Etats-Unis en 2010 7
  8. 8. Un livre… … papier  … numérique ne • se lit • se lit pas sans ─ sans outil () ─ un terminal – et de l’énergie • se garde - parfois une • se prête connexion • se donne • se conserve pas • s’emprunte forcément • a un prix unique (en • se prête, France) • se donne, • se copie • ni ne s’emprunte aisément • connaît pas le prix unique • se copie pas toujours 9
  9. 9. Terminaux / Formats Kindle  PDF Sony eBook Reader  Mobipocket FnacBook…  ePub  Flash PC  MP3 • souvent Windows ! Mac Lecteur mp3, iPod Tablettes tactiles 10
  10. 10. Plan Problèmes actuels [1] Questions prospectives [2] 11
  11. 11. 1. Questions actuelles L’édition des livres numériques [1.1] La circulation des livres numériques [1.2] 12
  12. 12. 1.1. L’édition d’un livre numérique La peur du « pirate » 13
  13. 13. Une réponse proposée au « piratage » Les « DRM » ou (Mesures Techniques de Protection) • Ouverture • Lecture • Prise de notes • Durée… Conséquences pour le lecteur ? 14
  14. 14. Un contrôle qui perdure après l’acquisition 15
  15. 15. Autre(s) approche(s) éditoriale(s)  « Aquamarquage » ou pas de DRM  + 21.000 titres à ce jour, soit la moitié de l’offre française 16
  16. 16. Désintermédiation ? 17
  17. 17. En résumé La chose éditée a le même contenu qu’un livre mais n’est pas le livre auquel sont habitués les lecteurs 18
  18. 18. 1.2. Circulation du livre Vente Revente Prêt Location 19
  19. 19. A-t-on encore besoin de librairies ? 20
  20. 20. Peut-on revendre son livre numérique ?  « re » vendre suppose aussi d’avoir acquis ce droit 21
  21. 21. Peut-on prêter son livre numérique ? Exemple de l’Amazon Kindle • Prêt possible depuis le 23 octobre 2010 Conditions • seulement aux Etats-Unis • 14 jours • pendant lesquels le prêteur ne peut le consulter • e-mail de rappel envoyé trois jours avant le terme • un seul prêt possible • restrictions ─ selon la volonté des éditeurs ─ selon les zones géographiques 22
  22. 22. Un livre numérique se loue-t-il ? 23
  23. 23. Un livre numérique se loue-t-il ? 24
  24. 24. Le livre numérique est un objet différent Le consommateur qui achète en ligne un livre a un droit de rétractation Mais qu’en est-il lors de l’achat d’un livre numérique ? 25
  25. 25. En résumé Désintermédiation ? Ré-intermédiation ! 26
  26. 26. Que retenir ? Le livre numérique est un objet distinct du livre • il est assorti de contraintes définies par les éditeurs • les modèles économiques diffèrent 27
  27. 27. 2. Questions prospectives Le prix du livre numérique [2.1] L’accès aux livres numériques [2.2] 28
  28. 28. 2.1. Prix des livres et rémunération des auteurs Le prix unique du livre en France • Retour sur la « loi Lang » (1981) 29
  29. 29. 30
  30. 30. 31
  31. 31. Livre « homothétique » ? « L’extension du prix unique au livre numérique dit « homothétique » (c’est- à-dire reproduisant à l’identique l’information contenue dans le livre imprimé, tout en admettant certains enrichissements comme un moteur de recherche interne, par exemple) doit être prévue par la loi dans les plus brefs délais » • Rapport Zelnik, 2010 32
  32. 32. Loi sur le prix unique du livre numérique Adoptée le 15 février 2011 Les éditeurs fixent un prix unique de vente au public • comme pour le livre papier depuis 1981 « le prix de vente (…) s’impose aux personnes établies en France, proposant des offres de livres numériques aux acheteurs situés en France » • (article 3) 33
  33. 33. Et la rémunération de l’auteur d’un livre numérique ? Modèle « traditionnel » • Distribution : 53 % du prix final du livre • Imprimeur : ~15 % • Auteur : ~10 % • Restent environ 20 % pour l’éditeur ─ Frais : correction, promotion Livre numérique • Auteur : ~10 % • Éditeur : le reste ─ Coûts : édition numérique, sécurisation des données ─ (éventuellement) coûts de promotion auprès des libraires virtuels ─ pas de coûts de manutention, de stockage et dimpression 34
  34. 34.  « La "révolution numérique" du livre se passe ici et maintenant, à marche forcée, et sans les auteurs » 35
  35. 35. « L’édition numérique accorde les mêmes droits d’auteur que le livre imprimé » Antoine Gallimard, président du Syndicat national de lédition • « un livre ne change pas de nature en changeant de support, du papier au fichier numérique » • « C’est une même exploitation qui doit être coordonnée par léditeur, à qui il revient d’harmoniser la diffusion de l’œuvre sur ces différents supports et canaux » • « l’éditeur doit investir en recherche & développement dans ce nouveau métier », maîtriser de nouveaux circuits technologiques • « les éditeurs proposent à leurs auteurs des taux de rémunération au moins égaux à ceux du livre imprimé (… et) font ainsi un vrai pari et prennent un risque réel » • [Le Monde, 21 janvier 2011] 36
  36. 36. En débat • Outre la rémunération la durée de la cession la qualification de la cession des droits l’ajout de clauses au contrat principal ou la conclusion d’un contrat séparé 37
  37. 37. Vers des choix éditoriaux enfonction de la « performance » ? 38
  38. 38. 2.2. L’accès aux livres numériques Des livres numériques aux bibliothèques numériques Initiatives privées  initiatives publiques 39
  39. 39. Accès  Avoir « C’est de l’accès plus que de la propriété que dépend désormais notre statut social » - J. Rifkin, 2005 40
  40. 40. Comment accède-t-on aux livres numériques ? 41
  41. 41. 42
  42. 42. 43
  43. 43. Gallica 44
  44. 44. 45
  45. 45. Europeana Les Etats membres doivent mettre tous leurs chefs-d’œuvre du domaine public sur Europeana d’ici à 2016 46
  46. 46. 2011 Est proposée une clause d’exclusivité de 7 ans 47
  47. 47. Ce que l’indexation peut aussi permettre Faciliter les recherches sur un corpus linguistique immense • Évolution grammaticale • Influence d’une période historique ─ www.culturomics.org – Travail sur 2 milliards de mots et 5,2 millions de livres – Quantitative Analysis of Culture Using Millions of Digitized Books, Michel et al., Science 1199644 ─http://ngrams.googlelabs.com 48
  48. 48. Saperlipopette ! 49
  49. 49. Åbo  Turku 50
  50. 50. Helsinki  Turku 51
  51. 51. Ce que l’indexation peut aussi permettre Croiser le texte avec Google Maps • etc. 52
  52. 52. En résumé Avec un livre tout est facile Avec un livre numérique, tout devient technico-contractuel • De nouvelles fonctions sont possibles 53
  53. 53. Quelle évolution ? La technologie devrait être • libératrice • ouverte • générative • propice à l’innovation 54
  54. 54. Que retenir ? [1] Le livre « s’apprécie » : • grâce à des moyens techniques dont dépend celui qui les utilise • en fonction des règles définies par les titulaires de droits • ou sur des espaces privés régis par des tiers Filtres +/- visibles 55
  55. 55. Que retenir ? [2] L’accès aux livres numériques peut être conditionné par les tiers qui contrôlent : • les passages • les outils Ces moyens de contrôle économique peuvent-ils devenir des barrières culturelles ? 56
  56. 56. Livres numériques : promesse oumythe d’un accès infini à la culture ? Job Koelewijn, Untitled, 2006 57

×