CEFORAJournéede la comptabilité 
Louvain-la-Neuve, 2 décembre2014 
Laurence Boulanger, DirecteurTVA, Deloitte 
Miseà jour ...
1.Règlesd’exigibilitéde la taxe: régimedéfinitif 
2.Prestationsde services –règlesde localisation 
•Services électroniques...
Préface 
Cetteprésentation, dansle cadre de la journéede la comptabilitéproposéepar CEFORA, se veutpratiqueet à destinatio...
Règlesd’exigibilitéde la taxe 
Régimedéfinitif 
© 2014 Deloitte Belgium 4
© 2014 Deloitte Belgium 5 
Introduction
Introduction 
•Cesrèglesd’exigibilitédéterminentle momentoùla TVA devient‘exigible’ (due) surunecertainetransaction 
•End’...
Introduction 
•Les nouvellesrèglesd’exigibilitéontétéintroduitesle 1er janvier2013 dansle cadre de la transposition de la ...
Introduction 
•Dansle casde factures d’acompte, à partirde 2015, ily aura: 
−Le régime‘légal’; 
−Le régimede ‘tolérance’ a...
Régime2015 
© 2014 Deloitte Belgium 9
OpérationsB2B locales(sans report de paiement) 
© 2014 Deloitte Belgium 10
Rappel de certainesnotions 
•Le fait générateur: 
Réunion des conditionslégalesnécessairesà la survenancede l’exigibilité...
© 2014 Deloitte Belgium 
REGIME SIMPLIFIE (E.T. 126.003du 10.10.2014) 
Emission d’unefacture d’acompte: 
•Librechoixdu rep...
Régime2015Régimelégal 
•Nouveaux articles 16-17 & 22-22bisdu Code de la TVA 
•L’émissiond’unefacture d’acompten’entraînepl...
Régime 2015Dansle chef du fournisseur 
•Facture d’acomptepermise 
−Mêmesiaucunecause d’exigibilitéde la taxe(paiement, fou...
Régime 2015Dansle chef du fournisseur 
•Référenceà la date d’exigibilitéde la taxe(suite) 
−Facture émiseavantl’exigibilit...
Régime 2015Dansle chef du fournisseur 
•Le fournisseurestlibrede reprendrela transaction dansla déclarationet de payer la ...
Régime 2015Dansle chef du fournisseur 
Factured’acompteémiseavantlefait générateur 
< 7 jours avantlefait générateur 
Fact...
Régime 2015Dansle chef du client 
•Déductionde la TVA baséesurla facture d’acompte, indépendammentdu choixdu fournisseur 
...
•Régularisation(suite) 
•Amendesenl’absencede régularisation 
•TVA indûmentrécupérée 
•Amendede 10% 
•Maisquid siappliquée...
Régime 2015Situations spécifiques 
•Les corrections de TVA (p.ex. unenote de créditreçue) doiventaussiêtredéclaréesimmédia...
Régime 2015Evaluation 
•Approche/choixindépendantdu fournisseur& du client 
•Réglementationflexible pour le fournisseur 
−...
Régime 2015Evaluation 
•Réglementationflexible pour le client 
−La période‘window’ permetuneréductionde la charge administ...
OpérationsB2B locales(avecreport de paiement) 
© 2014 Deloitte Belgium 23
Régime 2015Enbref 
•Dans lechef du client: 
−Librechoixd’appliquerle régimelégaloula déclarationimmédiatede l’opérationsur...
Régime 2015Enbref 
•Réglementationflexible 
−Client: pas de période‘window’ 
−Fournisseur: mentionnerunedate ‘présumée’ de...
© 2014 Deloitte Belgium 26 
Exemples
Exemple1 
© 2014 Deloitte Belgium 27 
11/2015 
13 
Month end 
12/2015 
01/2016 
Month end 
20 
20 
5 
= Facture d’acomptem...
Exemple2 
© 2014 Deloitte Belgium 28 
11/2015 
13 
Month end 
12/2015 
01/2016 
Month end 
15 
20 
30 
= Facture d’acompte...
Opérationsintracommunautaires 
© 2014 Deloitte Belgium 29
Livraisons/acquisitions intracommunautairesRèglesavantet après 2013 
•Anciennerègle: 
−15 du moissuivantceluiau coursduque...
Livraisons/acquisitions intracommunautairesRégime 2015 
•Dans lechef du fournisseur: 
−Pas de toléranceen cequiconcernel’e...
Livraisons/acquisitions intracommunautairesRégime 2015 
•Illustration 
•Dans lechef du fournisseur: 
-Factured’acompte= co...
Prestationsde services intracommunautairesNouvellesrèglesde 2013 
Depuis2013, les règlesrelatives à l’exigibilitéde la tax...
Prestations de services intracommunautairesRégime 2015 
•Dans lechef du fournisseur: 
−Pas de tolérance 
−Le fournisseur d...
Opérationsintracommunautaires-amendesRégime 2015 
•Dans lechef du fournisseur: 
−Les opérationssontexemptéesounon soumises...
Exemple3 
© 2014 Deloitte Belgium 36 
11/2015 
13 
Month end 
12/2015 
01/2016 
Month end 
15 
30 
= Facture d’acomptecar ...
Exemple4 
© 2014 Deloitte Belgium 37 
Nov 2015 
13 
Month end 
Dec 2015 
Jan 2016 
Month end 
15 
30 
= Facture définitive...
OpérationsB2C 
© 2014 Deloitte Belgium 38
OpérationsB2CRégime 2015 = régime légal 
•Ventesà des personnesprivéesconcernantdes transactions pour lesquellesaucunefact...
OpérationsB2CRégime 2015 = régime légal 
•La TVA peutêtrepayée‘enavance’ au moment de la facture 
•Des solutions existent ...
Prestationsde services 
Règlesde localisation 
© 2014 Deloitte Belgium 41
Règlesde localisation TVARappel de certainesnotions 
•Redéfinitiondes règlespar le “paquetTVA” en2010 
•Deuxrèglesprincipa...
Règlesde localisation TVARèglesdérogatoiresB2B et B2C 
•5 exceptions applicablestantdansles relations B2B queB2C : 
−Les s...
Règlesde localisation TVARèglesdérogatoiresB2C 
•Les 7 exceptions applicablesuniquementdansles relations B2C : 
−La locati...
Services électroniques 
© 2014 Deloitte Belgium 45 
Nouvellesrègles2015
Nouvellesrègles2015 
•A partirdu 1er janvier2015, la localisation de la fourniturede service électroniquedansunerelation “...
Quelssontles changements? Pour les prestataireseuropéens 
© 2014 Deloitte Belgium 47 
Fournisseurs UE 
Auj 
Localisationde...
Quelssontles changements? Pour les prestatairesnon-UE 
© 2014 Deloitte Belgium 48 
FournisseursNON-UE 
A un non-assujettié...
Quelssontles changementspour les prestatairesnon-UE? 
© 2014 Deloitte Belgium 49 
Prestatairenon-UE 
Pas d’établissementst...
Mini One Stop ShopServices électroniques, de télécommunicationset de radiodiffusion 
•Cettenouvelle règlede localisation d...
Mini One Stop ShopServices électroniques, de télécommunicationset de radiodiffusion 
Aspects principaux: 
•Un prestatairee...
Mini One Stop ShopServices électroniques, de télécommunicationset de radiodiffusion 
Aspects “compliance” : 
•Le systèmeMO...
Mini One Stop ShopServices électroniques, de télécommunicationset de radiodiffusion 
Dans quels cas MOSS (belge) ne s'appl...
Caspratiques 
•Les élémentssuivantssont-ilsconsidéréscommedes services électroniques? 
−La réservationen ligned’unechambre...
Caspratiques 
•Comment determiner le lieu de residence du consommateur? 
Réponse: 
4 présomptionspeuventêtreutilisées: 
1)...
© 2014 Deloitte Belgium 56 
Entreposagede biens
Entreposagede biensQuestion parlementairen°486 du 12 mars 2010 
•Question relative à la localisation des prestationsd’entr...
Entreposagede biensDécision n°E.T.124.412 du 02.06.2014 
•Cettedecision fait suite à la jurisprudence européenne(e.a. affa...
Entreposagede biensDécision n°E.T.124.412 du 02.06.2014 
•Position administrative belge: 
−Unedistinction doitêtreeffectué...
Entreposagede biensDécision n°E.T.124.412 du 02.06.2014 
−Droit d’utilisationnon exclusif: 
•Les critèresviséssupra ne son...
Services de restaurationvs. livraisonsde repas 
Queltauxde TVA? 
© 2014 Deloitte Belgium 61
Introduction 
•Restauration: livraison de biensouprestationde services ? 
•Importance de la qualification de l’opérationen...
ArrêtManfred Bog, e.a.du 10/03/2011 
•Affaire n°C-497/09, 4 affaires jointes, examinéessimultanémentpar la CJUE 
−Ventede ...
Decision E.T. 100.714 du 24 juin2014 
•Distinction entre les services de restaurant et de restauration d’unepart, et livra...
La decision E.T. 100.714 du 24 juin2014Miseà disposition des locauxau prestatairepar le client du service 
•Situation d’un...
Prestationsd’enseignement 
Portéede l’exemption 
© 2014 Deloitte Belgium 66
Historique 
•L’exemptionTVA relative aux prestationsd’enseignementa étéfort controverséedèsl’origine: 
−Article 44, §2, 4°...
Fondementde l’exemption 
•Article 44, §2, 4°du Code TVA : 
«a) l’enseignement scolaire ou universitaire, dont l’éducation ...
Portéede l’exemption 
•L’article 44, §2, 4°du Code TVA présenté ci-dessus est issu de la loi du 17 juin 2013 
•L’article 4...
Enpratique 
•L’exemptionde TVA estliée, non seulementà la nature de la prestation, maiségalementau statutdu prestatairede ...
Voituresde société 
Rappel des principesTVA 
© 2014 Deloitte Belgium 71
Véhiculesde sociétéRappel des règlesde limitation de la déductionde la taxe 
•La déductionde la TVA surles véhiculesestlim...
Véhiculesde sociétéRappel des règlesde limitation de la déductionde la taxe 
•Première méthode: utilisation effective/réel...
Véhiculesde sociétéRappel des règlesde limitation de la déductionde la taxe 
•Secondeméthode: approchesemi-forfaitaire 
% ...
Véhiculesde sociétéRappel des règlesde limitation de la déductionde la taxe 
•Troisièmeméthode: forfait 
−Limitationde la ...
Véhiculesde sociétéRappel des règlesde limitation de la déductionde la taxe 
•DécisionTVA n°E.T.119.650/4 dd. 9/9/2013 : 
...
Administrateurs et gérants 
Abolition du régimeoptionnel 
© 2014 Deloitte Belgium 77
Administrateurs et gérantsAbolition du régime optionnel 
•Décision E.T.125.180 du 20.11.2014 
•Les personnes morales agiss...
Régime de la franchise 
Augmentation du seuil 
© 2014 Deloitte Belgium 79
Régime de la franchiseAugmentation du seuil (15.000 EUR) 
•Régimede la franchise: 
−Régime optionnel, destiné aux petites ...
Questions? 
© 2014 Deloitte Belgium 81
Deloitte refers to one or more of Deloitte ToucheTohmatsu Limited, a UK private company limited by guarantee (“DTTL”), its...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

JDLC 2014 : Mise à jour tva - Présentation (Laurence Boulanger)

727 vues

Publié le

Atelier Journée de la Comptabilité 2014 - Vos chiffres en équilibre

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
727
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

JDLC 2014 : Mise à jour tva - Présentation (Laurence Boulanger)

  1. 1. CEFORAJournéede la comptabilité Louvain-la-Neuve, 2 décembre2014 Laurence Boulanger, DirecteurTVA, Deloitte Miseà jour TVA © 2014 Deloitte Belgium 1
  2. 2. 1.Règlesd’exigibilitéde la taxe: régimedéfinitif 2.Prestationsde services –règlesde localisation •Services électroniques: nouvellesrègles2015 •Entreposagedes biens 3.Services de restauration vs. livraisons de repas: queltauxde TVA ? 4.Prestationsd’enseignement: portéede l’exemption 5.Voituresde sociétés: rappel des principesTVA 6.Administrateurset gérants: abolition du régimeoptionnel(2015) 7.Régimede la franchise Agenda © 2014 Deloitte Belgium 2
  3. 3. Préface Cetteprésentation, dansle cadre de la journéede la comptabilitéproposéepar CEFORA, se veutpratiqueet à destination des professionnelsdes différentssecteursd’activitésprésents. La sélectiondes thèmess’esteffectuéeeuégardaux récentsdéveloppementsTVA. Chaquethèmeferal’objetd’unebrêveprésentationayantpour objet de soulignerles changementsdansla législationTVA. Cesprésentationsserontaccompagnées, le caséchéant, de misesensituation afind’enappréhenderles conséquencespratiques. © 2014 Deloitte Belgium 3
  4. 4. Règlesd’exigibilitéde la taxe Régimedéfinitif © 2014 Deloitte Belgium 4
  5. 5. © 2014 Deloitte Belgium 5 Introduction
  6. 6. Introduction •Cesrèglesd’exigibilitédéterminentle momentoùla TVA devient‘exigible’ (due) surunecertainetransaction •End’autrestermes, celles-ci déterminentpar conséquentquandla transaction doitêtreinscritedansles déclarationsTVA du fournisseur(paiementde la TVA due surl’opération) et du client (récupérationde la TVA surl’operation–parfoisaussidéclarationde la TVA due dansle casd’un report de perception) •Unedéclarationtardiveimpliqueun paiementtardifde la TVA et peutconduireà des amendeset à des intérêtsde retard •La déductionde la TVA qui n’estpas encore exigiblen’estpas permise, et peutentraînerle rejetde la deduction plus amendeset intérêtsde retard •Par conséquent, le respect des règlesd’exigibilitéestcrucialdansle cadre des obligations déclarativesd’uneentreprise. © 2014 Deloitte Belgium 6
  7. 7. Introduction •Les nouvellesrèglesd’exigibilitéontétéintroduitesle 1er janvier2013 dansle cadre de la transposition de la Directive Facturationdansle Code de la TVA belge •En substance, l’émissiond’unefacture anticipée(ou“facture d’acompte”) commerègled’exigibilitéa étéabrogée; émettreunefacture d’acompten’esten principe plus permis •Entre 2013 et 2014, les autoritésTVA ontpermisun statuquo par toléranceadministrative, à savoir l’applicationde l’ancienrégimeaux factures d’acomptepour les opérationslocales ainsiquecertainessimplifications pour les opérationsintracommunautaires •Ce régimetransitoireissud’unetoléranceadministrative sera remplacépar un regime (administratif) ‘définitif’ à partirde 2015. Le régime‘définitif’ introduitde nouvelleslignesdirectriceset des mesuresde simplification © 2014 Deloitte Belgium 7
  8. 8. Introduction •Dansle casde factures d’acompte, à partirde 2015, ily aura: −Le régime‘légal’; −Le régimede ‘tolérance’ administrative (ci-après regime ‘simplifié’) Champ d’applicationlarge L’applicationet les formalitésdépendentdu type d’operation Le nouveau régime fait la distinction entre 4 types/catégoriesd’operations Le régime simplifiéconcerneuniquementles factures d’acompte (i.e. émise avant la prestation/livraison ou le paiement) •Cecipourraitne pas êtrela fin de l’histoiredèslorsquedansson “Accord de gouvernement”, le gouvernementfédérals’engageà évaluerles règlesTVA concernantles “factures d’acompte” © 2014 Deloitte Belgium 8
  9. 9. Régime2015 © 2014 Deloitte Belgium 9
  10. 10. OpérationsB2B locales(sans report de paiement) © 2014 Deloitte Belgium 10
  11. 11. Rappel de certainesnotions •Le fait générateur: Réunion des conditionslégalesnécessairesà la survenancede l’exigibilité(i.e. lemoment de la livraisonoude la prestationde services) •L’exigibilitéde la taxe: Moment oùleTrésorpeut réclamerlepaiementde la TVA •Fait générateuret exigibilitépeuventcoincider: p.ex. lefait générateurde la taxe intervientet la taxe devientexigibleau moment oùla livraisona lieu •Oupas… p.ex. en casde versementsd’acomptes, la TVA devientexigiblesurlemontantencaissé © 2014 Deloitte Belgium 11
  12. 12. © 2014 Deloitte Belgium REGIME SIMPLIFIE (E.T. 126.003du 10.10.2014) Emission d’unefacture d’acompte: •Librechoixdu report (date facture ouexigibilité) pour le fournisseur •Librechoixdu report (date facture ouexigibilité) pour le client •Librechoixpar opération REGIME LEGAL Deuxétapes: •Emission d’unedemandede paiement •Emission d’unefacture Régimes legal et simplifiéQuelledifférenceentre les deux? 1 2 12
  13. 13. Régime2015Régimelégal •Nouveaux articles 16-17 & 22-22bisdu Code de la TVA •L’émissiond’unefacture d’acompten’entraîneplus l’exigibilitéde la taxe −2 moments d’exgibilitéde la TVA à la place de 3 −AucuneTVA n’estdue surunefacture d’acompte −Exigibilitéde la taxedifféréeau moment du paiementeffectifoude la fournituredu bien/prestationde service (Anciennesrègles) AnciennesET nouvellesrègles (Date d’émissionde la facture) Date de paiement Fourniturede biens/services AnciennesET nouvellesrègles © 2014 Deloitte Belgium 13
  14. 14. Régime 2015Dansle chef du fournisseur •Facture d’acomptepermise −Mêmesiaucunecause d’exigibilitéde la taxe(paiement, fourniture) n’estsurvenue −Maiscertainesconditions formellesà respecter ! •Référenceà la date d’exigibilitéde la taxe −Facture émiseavantl’exigibilitéde la taxeet maximum7 joursavantle fait générateur(livraison ouprestationde services) −= facture ‘définitive’ −tolérance: la date d’émissionde la facture estsuffisante −document rectificatif(facture ‘definitive’) nécessairesil’échéancede 7 joursn’estpas respectée •Quedoitmentionnercette‘facture definitive’ ? © 2014 Deloitte Belgium 14
  15. 15. Régime 2015Dansle chef du fournisseur •Référenceà la date d’exigibilitéde la taxe(suite) −Facture émiseavantl’exigibilitéde la taxeet plusde 7 joursavantle fait générateur(fourniture) −Tolérance: référenceà la date ‘présumée’d’exigibilitéde la taxe(paiement, fourniture) •E.g. date présuméeoudate ultimede paiementou, siantérieure, date présuméede livraison/prestation −Pasde document rectificatifnécessairesila date ‘présumée’ de la taxeapparaîtêtreincorrecte −Question : comment déterminerla ‘date présuméed’exigibilitéde la taxe’, e.g. date ultimede paiementsuffisante? © 2014 Deloitte Belgium 15
  16. 16. Régime 2015Dansle chef du fournisseur •Le fournisseurestlibrede reprendrela transaction dansla déclarationet de payer la TVA en se basantsurla date de la facture d’acompteousurla date réelled’exigibilitéde la taxe −Maisun lien entre la facture et le paiementdoitexister(colonne‘additionelle’ dansle journal des ventes) •Le fournisseurpeutchoisirpour chaquetransaction •Pas de référencespécifiqueà l’applicationdu régime‘légal’ surla facture (cfr. Décision2012) •Optimatisationpotentielle: pour les fournisseurscherchantà améliorerleur‘cash flow’, verifier dansquellemesurele systèmepermettraitde différerle paiementde TVA surla base de certainsparamètresde l’approche‘cash accounting’ (tax codes ‘différés’ et ‘finaux’) © 2014 Deloitte Belgium 16
  17. 17. Régime 2015Dansle chef du fournisseur Factured’acompteémiseavantlefait générateur < 7 jours avantlefait générateur Facturedéfinitive: -Exigenceslégalesart. 5, AR n°1 -Pas de référenceà la date du fait générateur(art. 5, §1, 5°, AR n°1) -Seulementdate de facturenécessaire Factured’acompte: -Exigenceslégalesart. 5, AR n°1 -Référenceà la date ‘présumée’ d’exigibilitéde la taxe -Si pas de référenceà la date ‘présumée’ d’exigibilitéde la taxe : factured’acomptenon conforme? besoind’émettreunefacturedéfinitiveau moment de l’exigibilité? >7 jours avantlefait générateur Approche prudente: faire référenceà la date ‘présumée’ d’exigibilitéde la taxe lorsquela factureestémiseavantlefait générateur © 2014 Deloitte Belgium 17
  18. 18. Régime 2015Dansle chef du client •Déductionde la TVA baséesurla facture d’acompte, indépendammentdu choixdu fournisseur •Période‘window’ de troismois •Le fait générateur(paiementoulivraison) doitavoirlieu avantla fin du 3èmemoisqui suit le moisau coursduquella facture d’acomptea étéémise −‘En pratique’: avantle dernier moisde la périodede déclarationde la TVA DéclarationsTVA trimestrielles: la période‘window’ peutêtreplus longue quetroismois •De facto: problèmesuniquementdansdes cas‘exceptionnels’ •Régularisationsipas d’exigibilitéde la taxeà l’expirationde la période‘window’ •‘Reversement’ via la grille 61 (corrigel’inscriptioninitialeengrille 59) •Quandle fait générateursurvientultérieurement, récupérationvia la grille 62 © 2014 Deloitte Belgium 18
  19. 19. •Régularisation(suite) •Amendesenl’absencede régularisation •TVA indûmentrécupérée •Amendede 10% •Maisquid siappliquéelorsd’un ’audit post factum ? •Quandle fait générateurde la taxesurvientultérieurement, la situation a été‘spontanément’ régularisée? •Les intérêtsde retard semblentde toutemanièreêtredus •Le régime ‘window’ entraînedoncla miseenplace d’un processusinterne afind’identifierla TVA à déclarerpour les factures ‘à risque’ (i.e. pour lesquellesla périodeexpire) •Paiementréalisé? •Livraison/prestationterminée? Régime 2015Dansle chef du client © 2014 Deloitte Belgium 19
  20. 20. Régime 2015Situations spécifiques •Les corrections de TVA (p.ex. unenote de créditreçue) doiventaussiêtredéclaréesimmédiatement(pas de période‘window’) •Si le client ne paiepas, le fournisseura droit au remboursement(unenote de credit doitêtreémisepour les clients assujettis) •Faillitedu client et déductionsurla base d’unefacture d’acompte: −Pas de remboursementpar l’assujettifailli(de la TVA précédemmentrécupérée) sile fait générateurestsurvenuavantla faillite −Toutefoisle remboursement(de la TVA précédemmentrécupérée) devraavoirlieu sile fait générateurintervientaprès la faillite, saufsila TVA devientexigibledurantle règlementde la faillite © 2014 Deloitte Belgium 20
  21. 21. Régime 2015Evaluation •Approche/choixindépendantdu fournisseur& du client •Réglementationflexible pour le fournisseur −Par opération −Facture d’acomptede facto maintenue −N’affectepas le paiementde la TVA (iciaussilibrechoix) −Mentionnerunedate ‘présumée’ de fait générateursemblepermettred’éviterles conséquencesnégatives −Pas de correction ultérieure © 2014 Deloitte Belgium 21
  22. 22. Régime 2015Evaluation •Réglementationflexible pour le client −La période‘window’ permetuneréductionde la charge administrative −N’entraînepas de changementsimmédiats −Maisla période‘window’ affectele processusde déclarationet −Deviendraprobablementun point d’attentionlorsdes contrôlesTVA futurs © 2014 Deloitte Belgium 22
  23. 23. OpérationsB2B locales(avecreport de paiement) © 2014 Deloitte Belgium 23
  24. 24. Régime 2015Enbref •Dans lechef du client: −Librechoixd’appliquerle régimelégaloula déclarationimmédiatede l’opérationsurreception d’unefacture d’acompte −Pas de période‘window’, doncpas besoinde suivi −Régimelégal: pas besoinpour le client d’émettreun document qui se réfèreà l’art. 9, AR 1 siunefacture d’acomptea étéémise •Dans lechef du fournisseur: −Identiqueaux transactions locales −Facture d’acomptepermise(avec date présuméed’exigibilité) −Cfr. Délaide max.7 jours −La décisionne ditpas siunefacture définitiveestnécessairesila facture d’acomptementionneseulementla date d’émissionde la facture et quele délaide 7 joursestdépassé © 2014 Deloitte Belgium 24
  25. 25. Régime 2015Enbref •Réglementationflexible −Client: pas de période‘window’ −Fournisseur: mentionnerunedate ‘présumée’ de fait générateursemblepermettred’éviterdes conséquencesnégatives © 2014 Deloitte Belgium 25
  26. 26. © 2014 Deloitte Belgium 26 Exemples
  27. 27. Exemple1 © 2014 Deloitte Belgium 27 11/2015 13 Month end 12/2015 01/2016 Month end 20 20 5 = Facture d’acomptemaisdefinitive mêmesi •Émiseavantle fait générateur •CAR < 7 joursentre facture et fait générateur •A inscriredansla déclarationde 11/2015, à déposerpour le 20 décembre2015 •Facture •Fait générateur •Paiement •Dépôtdeclaration TVA
  28. 28. Exemple2 © 2014 Deloitte Belgium 28 11/2015 13 Month end 12/2015 01/2016 Month end 15 20 30 = Facture d’acomptecar •Emiseavantle fait générateurET •> 7 joursentre facture et fait générateur •Facture considéréecommedefinitive simention de la date présuméed’exigibilité •A inscriredansla déclarationde novembre2015, à deposer pour le 20 décembre2015 •Facture •Fait générateur •Paiement •Dépôtdeclaration TVA
  29. 29. Opérationsintracommunautaires © 2014 Deloitte Belgium 29
  30. 30. Livraisons/acquisitions intracommunautairesRèglesavantet après 2013 •Anciennerègle: −15 du moissuivantceluiau coursduquelestintervenule fait générateur −Moment d’émissionde la facture (pour le montanttotal) siavantle 15 précité •Nouvelle règle: art. 17 §2 -25sexies modifiés −Moment de l’émissionde la facture (pour le montanttotal) sifacture émiseentre le fait générateuret le 15 −15 du moisqui suit celuiau coursduquelestintervenule fait générateur •Fait générateur: arrivéedu transport •À l’expirationde chaquemoiscivil (en casde livraisons continues) •Ancienneet nouvelle règles:la TVA n’estpas due lorsdu paiementde l’acompte La TVA devientexigiblele 15ème jour du moisqui suit celuiau coursduquela lieu la livraison, siaucunefacture n’aétéémiseavantcettedate © 2014 Deloitte Belgium 30
  31. 31. Livraisons/acquisitions intracommunautairesRégime 2015 •Dans lechef du fournisseur: −Pas de toléranceen cequiconcernel’exigibilité −Le fournisseur doitdéclarerl’opérationen se basantstrictementsurl’exigibilité −Toléranceen cequiconcernel’émissionde factures −Factureémiseavantexigibilitéet max 7 jours avantfait générateur: facture= conforme mêmesi pas de référenceau fait générateur −Factureémiseavantexigibilitéet plus de 7 jours avantfait générateur: facture= conforme si référenceà la date ‘présumée’ du fait générateuret pas besoind’émettreunefacturedéfinitiveau moment de l’exigibilité •Dans lechef du client: −Librechoixd’appliquerle régimelégaloude reporter la transaction immédiatementsurréceptionde la facture d’acompte −Pas de période‘window’, doncpas de suivinécessaire © 2014 Deloitte Belgium 31
  32. 32. Livraisons/acquisitions intracommunautairesRégime 2015 •Illustration •Dans lechef du fournisseur: -Factured’acompte= conforme si référenceà la date ‘présumée’ du fait générateur(livraison/arrivée) -Pas besoind’émettreunefacturedéfinitiveau moment (ultime) de l’exigibilité(15/06) -Inscriptiondans la déclarationTVA du moisde mai20/06 •Dans lechef du client: -Libre choix: inscriptiondans la déclarationTVA du moisd’avriloude mai 28/04 1/05 5/05 Factured’acompte Livraison(arrivée) Paiement 15/06 © 2014 Deloitte Belgium 32
  33. 33. Prestationsde services intracommunautairesNouvellesrèglesde 2013 Depuis2013, les règlesrelatives à l’exigibilitéde la taxepour les prestationsde services intracommunautaires(art. 22 du Code de la TVA) sontles suivantes: L’exigibilitéintervient: 1.Au moment oùla prestationde services esteffectuée 2.Pour les prestationsde services qui donnentlieu à des décomptesouà des paiementssuccessifs: −A l’expirationde chaquepériodeà laquellese rapport un décompteouun paiement; −Pour les prestationsde services qui ontlieu de manièrecontinue surunepériodesupérieureà uneannée: à l’expirationde chaqueannéecivile 3.Au moment oùle paiementestreçusiavant1 et 2 © 2014 Deloitte Belgium 33
  34. 34. Prestations de services intracommunautairesRégime 2015 •Dans lechef du fournisseur: −Pas de tolérance −Le fournisseur doitdéclarerl’opérationen se basantstrictementsurl’exigibilité −Toléranceen cequiconcernela factured’acompte −Factureémiseavantexigbilitéet max 7 jours avantfait générateur: facture= conforme mêmesi pas de référenceà la date ‘présumée’ d’exigibilité −Factureémiseavantexigibilitéet plus de 7 jours avantfait générateur: facture= conforme si référenceà la date ‘présumée’ d’exigibilitéet pas besoind’émettreunefacturedéfinitivelorsdu fait générateur •Dans lechef du client: −Librechoixd’appliquerle régimelégaloude reporter la transaction immédiatementsurréceptionde la facture d’acompte −Pas de période‘window’, doncpas desuivinécessaire © 2014 Deloitte Belgium 34
  35. 35. Opérationsintracommunautaires-amendesRégime 2015 •Dans lechef du fournisseur: −Les opérationssontexemptéesounon soumisesà la TVA belge −Pas de TVA exigibledoncrisquelimitéà l’applicationd’amendesforfaitaires −Inscriptionincorrecte dans la déclarationTVA et lerelevédes opérationsintracommunautaires •DéclarationTVA: 80/500 EUR par déclarationTVA •Relevé: 50/150 EUR -max. 1.200/1.350 EUR © 2014 Deloitte Belgium 35
  36. 36. Exemple3 © 2014 Deloitte Belgium 36 11/2015 13 Month end 12/2015 01/2016 Month end 15 30 = Facture d’acomptecar •Emiseavantle fait générateur •> 7 joursentre la facture et le fait générateur •Facture définitivesimention de la date présuméede l’exigibilité(livraison/arrivée) •Ainscriredansla déclarationTVA de 11/2015, à deposer pour le 20 décembre2015 20 •Facture •Fait générateur •DépôtdéclarationTVA
  37. 37. Exemple4 © 2014 Deloitte Belgium 37 Nov 2015 13 Month end Dec 2015 Jan 2016 Month end 15 30 = Facture définitivecar •Emiseaprès le fait générateur(livraison/arrivée) •Exigibilitéle 30/11 car facture émiseentre fait générateuret le 15 du moisqui suit •A inscriredansla déclarationTVA de 11/2015, à deposer pour le 20 décembre2015 20 •Facture •Fait générateur •Dépôtdeclaration TVA
  38. 38. OpérationsB2C © 2014 Deloitte Belgium 38
  39. 39. OpérationsB2CRégime 2015 = régime légal •Ventesà des personnesprivéesconcernantdes transactions pour lesquellesaucunefacture n’estrequise •Excl. casoùunefacture estexigéemêmepour les personnesprivées(e.g. ventede voitures, travauximmobiliers, …) −Alorsle régime ‘B2B’ s’applique(voirpremière catégorie) •La TVA devientexigibleau moment de l’encaissementdu prix •Mêmesila facture estémise(sans avoirl’obligationde le faire) avantle paiement © 2014 Deloitte Belgium 39
  40. 40. OpérationsB2CRégime 2015 = régime légal •La TVA peutêtrepayée‘enavance’ au moment de la facture •Des solutions existent pour comptabiliserla TVA enfonctiondes factures émises(facturierde ventes), tout enpermettantde déclareret de payer la TVA surla base des paiementsreçus(cfr. “deferred tax” dansSAP) •Aucune‘planification’ possible/autorisée -Le fait générateurdemeurela réceptiondu paiement -Cfr. augmentation du tauxTVA -Pas explicitementmentionnédansla nouvelle décision •Possibilitéd’invoquer77, §1, 1°pour obtenirle remboursementde la TVA payée‘enavance’ dansle casde non-paiementpar le client © 2014 Deloitte Belgium 40
  41. 41. Prestationsde services Règlesde localisation © 2014 Deloitte Belgium 41
  42. 42. Règlesde localisation TVARappel de certainesnotions •Redéfinitiondes règlespar le “paquetTVA” en2010 •Deuxrèglesprincipalesde localisation des prestationsde services : −Concernantles relations entre assujettis(“B2B”) −Concernantles relations versdes particuliersounon-assujettis(“B2C”) •B2B : localisation de la PS à l’endroitoùle preneurassujettiestétabli, dispose d’un établissementstable pour lequelle service estfourniouà son adressehabituelle–localisation dansl’EMdu preneur •B2C : localisation de la PS à l’endroitoùestétablile prestataire, dispose d’un établissementstable par lequelle service estfourniouà son adressehabituelle–localisation dansl’EMdu prestataire © 2014 Deloitte Belgium 42
  43. 43. Règlesde localisation TVARèglesdérogatoiresB2B et B2C •5 exceptions applicablestantdansles relations B2B queB2C : −Les services liésaux immeubles −Le transport de passagers −Les admissions aux évènementstelsquefoireset expositions −Les services de restaurant et de restauration −La location à court termede moyensde transport © 2014 Deloitte Belgium 43
  44. 44. Règlesde localisation TVARèglesdérogatoiresB2C •Les 7 exceptions applicablesuniquementdansles relations B2C : −La location de moyensde transport à long terme −Les travauxsurbiensmeublescorporels −Les services d’intermédiaires −Les transports de marchandises/biens −Les services électroniques −Les services de télécommunicationset de diffusion −Certainsservices intellectuelsfournisà des consommateursnon-européens(listelimitative) © 2014 Deloitte Belgium 44
  45. 45. Services électroniques © 2014 Deloitte Belgium 45 Nouvellesrègles2015
  46. 46. Nouvellesrègles2015 •A partirdu 1er janvier2015, la localisation de la fourniturede service électroniquedansunerelation “B2C” au seinde l’Unioneuropéennesera l’endroitoùle consomateur-clientestétabli, a son adressepermanenteoul’endroitoùilreside habituellement. p.ex: une entreprise belge fournit un service électronique à un client particulier établi en Allemagne sous la forme de téléchargement d'un formulaire. Cette opération est soumise à la TVA belge jusqu'au 31 décembre 2014 inclus. À partir du 1er janvier 2015, cette opération sera soumise à la TVA allemande (Avis TVA dd. 26.06.2014). •Quellessontles entitéesaffectéespar cettemesure? −L’ensembledes fournisseursde services électroniques, de télécomunicationset de diffusion qui effectuentdes prestationsde service pour des non- assujettisétablisourésidanthabituellementdansun Etatmembredifférentde celuidanslequelle fournisseurestétabli −Créationdu régimeMOSS (Mini One Stop Shop) oumini-guichetunique © 2014 Deloitte Belgium 46
  47. 47. Quelssontles changements? Pour les prestataireseuropéens © 2014 Deloitte Belgium 47 Fournisseurs UE Auj Localisationde la prestation En2015 Localisationde la prestation À unnon-assujettiétablidansun autreEtatmembre Non assujetti–TVA due dansl’Etatmembred’établissementdu fournisseur TVA duedansl’Etatmembred’établissementdu consommateur Opérateurtelecom établienBE Client français Client allemand Client hollandais FournitureB2C Adm. Fiscalebelge Au 1er janvier2015 Le prestatairedoits’enregistrerà la TVA dansles Etatsmembresoùles preneursnon-assujettissontétablis, ontleurrésidenceourésidenthabituellement N°TVA FR N°TVA DE N°TVA NL Opérateurtelecom établien BE Client français Client allemand Client hollandais FournitureB2C Adm. fiscalebelge TVA BE à 21% Pratiquecourante Le prestataires’enregistreà la TVA en BE pour l’ensembledes ventesréaliséesà des non-assujettisdansles autresEtatsmembres, sans considérationde leurlieu de résidence
  48. 48. Quelssontles changements? Pour les prestatairesnon-UE © 2014 Deloitte Belgium 48 FournisseursNON-UE A un non-assujettiétablidansun Etatmembrede l’UE Auj Localisationde la prestation TVA due dansl’Etatmembredanslequel: 1.Le service esteffectivementutilisé, pour les services de telecommunication et de diffusion 2.Le consommateurréside Apd2015 Localisationde la prestation TVA due dansl’Etatmembreoùle consommateurestétabli
  49. 49. Quelssontles changementspour les prestatairesnon-UE? © 2014 Deloitte Belgium 49 Prestatairenon-UE Pas d’établissementstable Client français Client allemand Client hollandais PrestataireB2C Enregistrementcentralisépour la TVA EU -systèmeVoES Pratiqueactuelle(uniquementpour la fourniturede services électroniques) Les prestatairesnon-UE peuvents’enregistrerà la TVA par le systèmedu mini-guichet(VOES) (E-services) OU Constituerun établissementstable dansun Etatmembreet s’enregistrerà la TVA dansles autresEtatsmembres TVA FR, DE et NL aux tauxrespectifs A partirdu 1er janvier2015 : -Miseenplace du systemeMOSS pour les prestatairesUE & non-UE ; -Les prestatairesnon-UE disposantd’un établissementstable enUE serontsoumisaux mêmesrèglesqueles prestataireseuropéens(régimeUE vs regime non-UE)
  50. 50. Mini One Stop ShopServices électroniques, de télécommunicationset de radiodiffusion •Cettenouvelle règlede localisation des services entraîne, en principe, uneobligation d’enregistrementà la TVA pour les prestatairesEU et non-EU danschaqueEtatmembrede résidencede leursclients •Mesurede simplification: le Mini One Stop Shop (MOSS) a étéintroduitau niveaueuropéen(extension du regime simplifiéexistantpour les e-servicesprestéspar des opérateursnon-européens) •Cetteprocédureestoptionnelleet permetau prestatairede s’enregistrerà la TVA dansun seulEtatmembre(l’EMd’identification). CetEM d’identificationcollecteet redistribuela TVA pour le comptedes autresEM (Etatsmembresde consommation) en tenant comptedu tauxapplicable selonla localisation des clients non-assujettis–attention, pas de possibilitéd’exercerun droit à déduction! © 2014 Deloitte Belgium 50
  51. 51. Mini One Stop ShopServices électroniques, de télécommunicationset de radiodiffusion Aspects principaux: •Un prestataireeuropéensouhaitantutiliserla mesurede simplification (MOSS) doits’enregistrerdansl’EMdanslequelestsituéson siege social •Un prestatairenon-européenpeutchoisirde s’enregistrerdansunEtatmembre(pas d’enregistrementpréalabledansun EM nécessaire) •L’assujettiutilisantle MOSS esttenude l’appliquerdanstousles EM. Le MOSS n’estpas un regime optionneldanschaqueEM. •Les prestataireseuropéenspeuventavoirrecoursau MOSS, mêmeen casd’identificationà la TVA dansplusieursEM pour d’autresopérations. Danscecas, ilestnecessaire de biendistinguerles services entrainantuneidentification à la TVA locale des services à déclarersous le regime MOSS. © 2014 Deloitte Belgium 51
  52. 52. Mini One Stop ShopServices électroniques, de télécommunicationset de radiodiffusion Aspects “compliance” : •Le systèmeMOSS a étémisen place dansplusieursEM depuisle 1er octobre2014 •Les déclarationsTVA (trimestrielles) doiventêtreintroduitespar voieélectroniquedansles 20 jourssuivantsla fin de chaquetrimestre–paiement(dansla monnaiede l’EMd’identification) •Les déclarationsTVA doiventdétaillerles ventesréaliséesdanschaqueEM par l’assujettiainsiquele tauxapplicable danscesEM © 2014 Deloitte Belgium 52
  53. 53. Mini One Stop ShopServices électroniques, de télécommunicationset de radiodiffusion Dans quels cas MOSS (belge) ne s'applique-t-il pas ? •Pour les services prestés à des clients qui sont établis en dehors de l'Union européenne (imposables dans le pays où le client est établi). •Pour les services prestés à des clients belges : ces services doivent être repris dans la déclaration à la TVA périodique habituelle. •Pour les services prestés dans des États membres où l'entreprise dispose d'un établissement stable : ces services doivent être repris dans une déclaration périodique habituelle dans l'État membre de l'établissement stable. © 2014 Deloitte Belgium 53
  54. 54. Caspratiques •Les élémentssuivantssont-ilsconsidéréscommedes services électroniques? −La réservationen ligned’unechambred'hôtel −La location d’unevoiturede tourismevia internet −L’achatd’uneplace de concert surinternet −Le téléchargementde musiqueoud’un software Réponse: Il n’estpas toujoursaiséde différencier“services électroniques” des services venduspar voieélectronique(via internet) -p.ex. les services électroniquesne couvrentpas les réservationsen ligned’entréesà des événementsculturels, artistiques, sportifs, scientifiques… -Le téléchargementde musiqueoude software surinternet estun service électronique © 2014 Deloitte Belgium 54
  55. 55. Caspratiques •Comment determiner le lieu de residence du consommateur? Réponse: 4 présomptionspeuventêtreutilisées: 1)Si la présencedu consommateurestrequisepour le service (ex : un accèsWifi), le consommateurestprésumérésiderà cetendroit 2)Si le service estfournipar uneconnexion filaire, le consommateurestprésumérésiderà l’endroitoùestinstalléecetteconnexion 3)Si le service estfournipar l’intermédiaired’un appareilmobile, le consommateurestprésumérésiderdansl’EMauquelfait reference le code de la carte SIM de l’appareilmobile 4)Si le service estfournivia un décodeur, le consommateurestprésumérésiderà l’endroitd’installationdu décodeur © 2014 Deloitte Belgium 55
  56. 56. © 2014 Deloitte Belgium 56 Entreposagede biens
  57. 57. Entreposagede biensQuestion parlementairen°486 du 12 mars 2010 •Question relative à la localisation des prestationsd’entreposageensituation B2B : −Est-ceuneprestationrattachéeà un immeuble? Localisation de la PS à l’endroitoùestsituél’immeuble -Est-ceuneprestationliéeà un service de transport ? localisation de la PS à l’endroitd’établissementdu consommateurassujetti •Réponsedu Ministredes Finances: −L’entreposagene peutêtrel’accessoiredu transport (contr. Circ. AFER 3/2010 encasde facturationd’un service global: quelestl’objetprincipal du contrat?) −Le caractère“passif” ounon de l’entreposagene seraitpas pertinent −Critèrede rattachement: lien suffisammentdirect avec un bienimmeuble −Inconsistence entre les Etatsmembres −Mesurede tolérancetemporaireenattendant une“position européenne” (orientation du ComitéTVA): localisation à l’endroitoùle consommateurestétabli(règlegeneral B2B) © 2014 Deloitte Belgium 57
  58. 58. Entreposagede biensDécision n°E.T.124.412 du 02.06.2014 •Cettedecision fait suite à la jurisprudence européenne(e.a. affaire n°C-155/12, encause Donnelley): −service transfrontalier complexe d’entreposage de marchandises −se rattache au bien immeuble si (1) entreposage est la prestation principale d’une opération unique et (2) s’il est accordé aux bénéficiaires un droit d’utilisation de tout ou partie d’un bien immeuble déterminé •Règlementd’exécutionn°1042/2013(qui complètele réglementn°282/2011) : −“Lesservicesserattachantàunbienimmeuble[…]necomprennentquelesservicesprésentantunliensuffisammentdirectaveclebienconcerné.Lesservicessontconsidéréscommeayantunliensuffisammentdirectavecunbienimmeubledanslescassuivants: a)lorsqu'ilssontissusd'unbienimmeuble,queleditbienimmeubleestunélémentconstitutifduserviceetqu'ilestcentraletessentielpourlesservicesfournis; b)lorsqu'ilssontfournisoudestinésàunbienimmeubleetontpourobjetdemodifierlestatutjuridiqueoulescaractéristiquesphysiquesduditbien». «Leparagraphe1necouvrepas:[…]b)l'entreposagedebiensdansunbienimmeublesiaucunepartiespécifiquedubienimmeublen'estaffectéeàl'usageexclusifdupreneur» © 2014 Deloitte Belgium 58
  59. 59. Entreposagede biensDécision n°E.T.124.412 du 02.06.2014 •Position administrative belge: −Unedistinction doitêtreeffectuéeselonqu’ilestaccordé, ounon, un droit d’utilisationexclusifde tout oud’unepartiespécifiquedu bienimmeuble −Droit d’utilisationexclusif: •Le critèreestprésuméremplidansles conditions suivantes: −il est assigné au preneur du service un droit exclusif d'utilisation pendant toute la durée du contrat; −le preneur peut avoir accès librement et à tout moment à ses marchandises entreposées sans qu'il soit tenu compte du fait que le propriétaire du bien immeuble dispose ou non d'une quelconque forme de surveillance; −le bien immeuble lui-même ou l'emplacement exact à l'intérieur de cet immeuble où les biens seront entreposés doit être expressément prévu contractuellement; −qu'il s'agisse de biens individualisés; −le prestataire de services ne peut, de sa propre initiative, déterminer ou modifier la place exacte où les biens seront entreposés à l'intérieur du bien immeuble; −le bénéficiaire doit toujours pouvoir utiliser l'emplacement qui lui a été attribué à l'intérieur du bien immeuble de façon exclusive et à sa propre discrétion et par conséquent pouvoir exclure d'autres personnesd'un tel droit. •Conséquence: en situation B2B, le service est à localiser où le bien immeuble est situé (TVA belge) © 2014 Deloitte Belgium 59
  60. 60. Entreposagede biensDécision n°E.T.124.412 du 02.06.2014 −Droit d’utilisationnon exclusif: •Les critèresviséssupra ne sontpas réunis −p.ex.: entreposageesteffectuépar le propriétairede l’immeuble, sans aucuneautreactivitééconomiqueeffectuéesurles biens •Conséquence: en situation B2B, le service est à localiser à l’endroit où le preneur est établi (règle de localisation «générale»). −Service d’entreposage assorti d’activités économiques complémentaires −Activités économiques complémentaires: visent au maintien/amélioration de la qualité des biens entreposés:maintien en bon état, emballage, remballage, déballage, pesage, mesurage, jaugeage, classement, triage, dépoussiérage, nettoyage, désinfection, marquage, étiquetage, scellage; expertise. © 2014 Deloitte Belgium 60
  61. 61. Services de restaurationvs. livraisonsde repas Queltauxde TVA? © 2014 Deloitte Belgium 61
  62. 62. Introduction •Restauration: livraison de biensouprestationde services ? •Importance de la qualification de l’opérationenraison de la multiplicitédes tauxde TVA possiblesdanscesecteur: −Tauxréduitde 6 % pour la fournitured’alimentset de boissons(avec certainesexceptions, p.ex. l’alcoholet certainsaliments de luxe) −Tauxintermédiairede 12 % pour les services de restauration (à l’exceptiondes boissons) −Tauxstandard de 21% surles boissonset aliments ne bénéficiantpas d’un tauxréduit © 2014 Deloitte Belgium 62
  63. 63. ArrêtManfred Bog, e.a.du 10/03/2011 •Affaire n°C-497/09, 4 affaires jointes, examinéessimultanémentpar la CJUE −Ventede plats préparéssurdes marchéshebdomadairesavec véhiculesde restauration équipéspour la consommationsurplace; −Ventede pop-corn et de “nachos” dansles cinémasprêtsà êtreconsommés chaud; −Stands de restauration avec grill pour la vente de plats prêts à être consommés (hot-dogs, frites, steaks, etc.) et pourvus de comptoirs −Boucherie et traiteur à domicile avec vaisselle, tables, et personnel pouvant être mis à disposition sur demande des clients •Analyse de la Cour: −Recherchede l’élément“prédominant” de l’opération −Enl’espèce, la préparationrepose essentiellementsurdes “actions sommaireset standardisées” −Pas de serveur, pas de conseilaux clients, pas de transmission des ordresencuisine, pas de sanitaire à disposition des clients … −Conclusion: «La fourniture de plats ou d’aliments fraîchement préparés prêts à la consommation immédiate dans des stands ou véhicules de restauration ou dans des foyers de cinéma constitue une livraison de biens […] lorsqu’un examen qualitatif de l’ensemble de l’opération fait apparaître que les éléments de prestation de services précédant et accompagnant la livraison des aliments ne sont pas prépondérants; sauf dans les cas où un traiteur à domicile se borne à livrer des plats standardisés sans autre élément de prestation de services supplémentaire ou lorsque d’autres circonstances particulières démontrent que la livraison des plats représente l’élément prédominant d’une opération, les activités de traiteur à domicile constituent des prestations de services […]». © 2014 Deloitte Belgium 63
  64. 64. Decision E.T. 100.714 du 24 juin2014 •Distinction entre les services de restaurant et de restauration d’unepart, et livraisons de plats et de boissons, d’autrepart •Exemplesd’activitéspouvantêtrequalifiéesde services de restauration : −la fourniture de plats préparés qui s'accompagne d'un service à table (restaurants traditionnels ou autres, brasseries, …); −la fourniture de plats préparés avec mise à disposition d'une infrastructure (tables, chaises, assiettes, couverts, verres, …) suffisant pour en permettre la consommation sur place (restauration rapide ou en libre-service); −la fourniture de plats préparés avec l'une ou l'autre intervention matérielle chez le client (préparation des plats sur place, service, fourniture d'assiettes, de couverts, de verres, …). −Note: dans ce dernier cas, si l’intervention matérielle est réalisée par une personne physique ou morale autre que celle qui fournit les repas, la fourniture de repas qualifie de livraison de biens (attention si sociétés liées => mesure anti-abus) •Tauxde 12 % applicable, exceptépour les boissons © 2014 Deloitte Belgium 64
  65. 65. La decision E.T. 100.714 du 24 juin2014Miseà disposition des locauxau prestatairepar le client du service •Situation d’uneentreprisede catering (restauration collective) avec miseà disposition de l’infrastructurenécessairepar le client (à titre onéreux): −Si l’interventionse limiteà la préparationde repasdansl’infrastructuredu client, cedernierse chargeantde la distribution: livraison de biens(6% TVA) (=> attention aux règlesanti-abus!) −Si miseà disposition à titre gratuit, l’interventionde l’entreprisede catering sera considéréecommeuneprestationde services de restauration (12% TVA) −Note: possible limitation dansle chef du client du droit à déductionde la TVA encouruesurles investissements/l’infrastructuremiseà disposition sila sociétéde catering fournitdes repasà des tiers •Entrée envigueurde la décision −1er octobre2014 => report au 1er janvier2015 (décisionn°ET.100.714/2 du 26.09.2014) −Tolérancepour les contratsencoursdansle cadre de certainsmarchéspublics © 2014 Deloitte Belgium 65
  66. 66. Prestationsd’enseignement Portéede l’exemption © 2014 Deloitte Belgium 66
  67. 67. Historique •L’exemptionTVA relative aux prestationsd’enseignementa étéfort controverséedèsl’origine: −Article 44, §2, 4°du Code de la TVA −Circulaireadministrative n°19 du 15 juin1978 −Avis de la Commission européennedu 17 février1993 −La portéede l’article44, §2, 4°du Code esttrop large, puisqu’enpratique, chaqueinstitution qui fournitdes prestationsd’enseignementpeutbénéficierde l’exonération −Circulaireadministrative n°25 du 24 décembre1993 −La circulaireviseà réduirela portéede l’exoneration: pas de recherchesystématiquedu profit et pas de distribution des bénéfices −p.ex. les séminairesdonnéspar des sociétéscommercialessontsoumisà TVA −Conseild’Etat: arrêtn°145.138 du 30 mai2005 −Annulation de la circulairen°25 −Incertitude juridique −Tolérance: communication du 1er juillet2005: les sociétéscommercialespeuventbénéficierde l’exonération © 2014 Deloitte Belgium 67
  68. 68. Fondementde l’exemption •Article 44, §2, 4°du Code TVA : «a) l’enseignement scolaire ou universitaire, dont l’éducation de l’enfance ou de la jeunesse, et la formation ou le recyclage professionnel ainsi que les prestations de services et les livraisons de biens qui leur sont étroitement liées telles que la fourniture de logement, de nourriture, de boissons et de matériel didactique utilisé pour les besoins de l’enseignement exempté, effectuées par des organismes de droit public ou par d’autres organismes considérés comme ayant des fins comparables, pour autant que ces organismes n’ont pas pour but la recherche systématique du profit, les bénéfices éventuels ne devant jamais être distribués mais devant être affectés au maintien ou à l’amélioration des prestations précitées; b) les leçons données, à titre personnel, par les enseignants et portant sur l’enseignement scolaire ou universitaire;» © 2014 Deloitte Belgium 68
  69. 69. Portéede l’exemption •L’article 44, §2, 4°du Code TVA présenté ci-dessus est issu de la loi du 17 juin 2013 •L’article 44 modifié est venu changer la portée de l’exemption pour les services d’enseignements •Depuis le 1erjanvier 2014, l’exemption de TVA pour les services d’enseignement est limitée aux organismes publics ainsi qu’aux organismes ne poursuivant pas un but de lucre (ou la «recherche systématique du profit») •Par conséquence, les entreprises commerciales offrant des prestations d’enseignement doivent soumettre leurs prestations à la TVA, même lorsque celles-ci ont été reconnues par les autorités compétentes (p.ex. enseignement des langues) •Tolérance jusqu’au 1erseptembre 2014 en matière de cours de langues © 2014 Deloitte Belgium 69
  70. 70. Enpratique •L’exemptionde TVA estliée, non seulementà la nature de la prestation, maiségalementau statutdu prestatairede services •Quellesinstitutions peuventbénéficierde l’exemptionTVA ? Réponse: Les organismespublics et touteautreorganisation poursuivantun but similairesans recherché systématiquedu profit ouutilisantsesrecettespour le maintienet l’améliorationde la fournituredes prestationsd’enseignement. -SA, SPRL, SCRL … > toujoursexcluesde l’exemption(voirSFS infra) -ASBL > peuventbénéficierde l’exemptionsaufen casd’assujettissementà l’Isoc -SFS > exemption possible –dépenddes statuts © 2014 Deloitte Belgium 70
  71. 71. Voituresde société Rappel des principesTVA © 2014 Deloitte Belgium 71
  72. 72. Véhiculesde sociétéRappel des règlesde limitation de la déductionde la taxe •La déductionde la TVA surles véhiculesestlimitéeà 50% par l’article45, §2 du Code de la TVA, à l’exceptionde certainsvéhiculeset situations (e.g. garage, sociétéde leasing) •Suite à l’adoptionde l’art. 45 quinquies: 3 méthodespossiblesenvuede définirla portion de TVA déductible(km réel, méthodesemi-forfaitaireouforfaitde 35%) •La déductiondoitêtreentousles caslimitéeà 50 % maximum •Cettelimitation s’appliqueégalementaux fraisaccessoiresdes véhicules(fraisde maintenance, essence …) •La déductionselonl’art. 45 quinquiesn’opèreplus (doncretour à la règledes 50%) lorsquel’employeurmet à disposition de son employéun véhiculede sociétémoyennantunecontribution (TVA due, valeurnormale) © 2014 Deloitte Belgium 72
  73. 73. Véhiculesde sociétéRappel des règlesde limitation de la déductionde la taxe •Première méthode: utilisation effective/réelle −Calculdu kilométragerelative à l’activitéprofessionnelle −Établissementd’un journal de bord/registrepar véhicule −Méthodesupposantla conservation d’un certain nombrede données: date du trajet, addresses de depart et d’arrivée, kilomètresparcourus… −Déductionde la TVA enfonctiondu ratio kilomètresprofessionels/ total des kilomètresdu véhicule -Limitation danstousles casà 50% © 2014 Deloitte Belgium 73
  74. 74. Véhiculesde sociétéRappel des règlesde limitation de la déductionde la taxe •Secondeméthode: approchesemi-forfaitaire % Privée= (200 jours x distancedomicile/lieude travailx 2) + 6.000 kmx 100 Distancetotale (totaldes km parcourus) % Professionnel= 100 % -% Privé •Paramètresfixes (200 jours+ 6.000 Km) •Distance totale: la distance réelle parcourue en kilomètres au cours d'une année civile (compteur kilométrique du véhicule) •L'utilisation professionnelle établie conformément à cette méthode pour l'année X vaut en règle comme estimation de l'utilisation professionnelle pour l'année X+1. •Possible combinaisonavec la première méthodeévoquéeci-avant •Application par véhicules/ maispossibilitéd’effectuerunemoyennepar type de véhicule © 2014 Deloitte Belgium 74
  75. 75. Véhiculesde sociétéRappel des règlesde limitation de la déductionde la taxe •Troisièmeméthode: forfait −Limitationde la déductionde la TVA à 35 % des fraisexposés −Méthodene pouvantêtrecombinéeavecles deux premières −Forfait devantêtreappliquéà l’ensemblede la flottede véhiculesd’entreprise −Choixpour 4 annéesciviles −Applicablemêmesi la “flotte” ne comportequ’unvéhicule −Avantage: trèsfaiblescontraintesadministratives © 2014 Deloitte Belgium 75
  76. 76. Véhiculesde sociétéRappel des règlesde limitation de la déductionde la taxe •DécisionTVA n°E.T.119.650/4 dd. 9/9/2013 : −Définitiondes véhiculesvisés; −Définitionde la notion “trajetdomicile-lieu de travail” ; −Suppression du seuilminimal pour la méthode3 ; −Régimedes camionnettesfiscalesutiliséesde façonprépondérantepour transporter des biens: méthodeforfaitaireoùl’utilisationprofessionnelleestfixéeà 85% ; −Régimedes biensmeublesautresqueles moyensde transports : méthodeforfaitaireoùl’usageprofessionnelestestiméà 75% •DécisionTVA n°E.T.119.650/5 ou“version consolidée” dd. ? -Toujoursattendue… -Casdes assujettismixteset exemptés(droit à déductionlimité) 76
  77. 77. Administrateurs et gérants Abolition du régimeoptionnel © 2014 Deloitte Belgium 77
  78. 78. Administrateurs et gérantsAbolition du régime optionnel •Décision E.T.125.180 du 20.11.2014 •Les personnes morales agissant comme administrateur, gérant ou liquidateur d'une société, sont, en principe, des assujettis à la TVA •Toutefois, par tolérance, les sociétésexerçantun telmandatdisposaientde la possibilitéd’opterounon pour la TVA surleursprestations(régimeoptionnel) •La décisiondu 20 novembre2014 a supprimécechoix •Cesmandatsserontsoumisà la TVA à partirdu 1er janvier2015 •Les règlesgénéralesd’exigibilitédoivents’appliquerpour les rémunérationsoctroyéesen2015 maisse rapportantà des activitésde 2014 •Pour les rémunérationsdistribuéessous formede tantièmes, le fait générateurde la taxeestprésumése situerau jour de l’assembléegénéraleannuelledes actionnairesqui prendla décisiond’allocationdes tantièmes •Pas d’impactpour les personnesphysiques exerçantun telmandat(non-assujettis) © 2014 Deloitte Belgium 78
  79. 79. Régime de la franchise Augmentation du seuil © 2014 Deloitte Belgium 79
  80. 80. Régime de la franchiseAugmentation du seuil (15.000 EUR) •Régimede la franchise: −Régime optionnel, destiné aux petites entreprises (quelle que soit leur forme juridique) qui livrent des biens ou qui effectuent des prestations de services visées par le Code de la TVA •Pas de TVA portée en compte aux clients et pas de déduction de la TVA d’amont •Dispense du dépôt de déclaration TVA −Chiffre d'affaires par année civile n'excédant pas 15.000 EUR (hors TVA) −Certaines activités sont exclues du régime de la franchise (travaux immobiliers non occasionnels, livraisons non occasionnelles de déchets industriels, …) −Une entreprise qui remplit les conditions peut demander à bénéficier du régime au cours du dernier trimestre de chaque année civile (avant le 15 décembre) pour l’année suivante −Attention: l'entreprise qui, au cours de l'année écoulée, a réalisé un chiffre d'affaires n'excédant pas 15.000 EUR hors TVA et qui effectue des opérations autres que celles explicitement exclues bénéficiera de manière automatique du régime de la franchise à compter du 1er juillet de l'année suivante. Elle peut toujours opter pour le maintien de son régime d'imposition (régime normal de la taxe ou régime forfaitaire de taxation). Elle doit communiquer cette option à son office de contrôle compétent avant le 1er juin •Impact pour les sociétés holdings (actives devenant passives): inscription en tant qu’assujetti exonéré © 2014 Deloitte Belgium 80
  81. 81. Questions? © 2014 Deloitte Belgium 81
  82. 82. Deloitte refers to one or more of Deloitte ToucheTohmatsu Limited, a UK private company limited by guarantee (“DTTL”), its network of member firms, and their related entities. DTTL and each of its member firms are legally separate and independent entities. DTTL (also referred to as “Deloitte Global”) does not provide services to clients. Please see www.deloitte.com/aboutfor a more detailed description of DTTL and its member firms. Deloitte provides audit, tax, consulting, and financial advisory services to public and private clients spanning multiple industries. With a globally connected network of member firms in more than 150 countries and territories, Deloitte brings world-class capabilities and high-quality service to clients, delivering the insights they need to address their most complex business challenges. Deloitte’s more than 200,000 professionals are committed to becoming the standard of excellence. This communication contains general information only, and none of Deloitte ToucheTohmatsu Limited, its member firms, or their related entities (collectively, the “Deloitte Network”) is, by means of this communication, rendering professional advice or services. No entity in the Deloittenetwork shall be responsible for any loss whatsoever sustained by any person who relies on this communication. © 2014. For information, contact Deloitte Belgium 82

×