Présentez sur 1 A4 (Valérie Guyaux)

509 vues

Publié le

Présentation Congres pour Management Asisstants 2015

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
509
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le plan analytique
    Il étudie une situation donnée, avant de remonter aux causes, puis d'envisager les conséquences. Il peut aussi, en dernier lieu, examiner les possibilités d'infléchir le phénomène observé, dans un sens ou dans un autre.

    Le plan additif
    Il consiste à ajouter les informations les unes aux autres, à énumérer plusieurs arguments qui vont dans le même sens et appuient une thèse. Il s'utilise surtout à l'intérieur d'une partie ou d'une sous-partie

    Le plan dialectique
    C'est le plan traditionnel des dissertations et de nombreux travaux universitaires. Il présente successivement une thèse, puis son antithèse, pour proposer en un troisième temps une synthèse, qui est un dépassement de l'opposition entre les deux premières parties.  
    Le plan de la discussion professionnelle
    Il est appelé FOR, SOP, ORA ou SPRI.
    FOR : faits-opinions-recommandations.
    SOP : situation-opinion-propositions.
    ORA : observation-réflexion-action.
    SPRI : situation-problème-résolution-informations.
    1.Exposer les caractéristiques d'une situation qui pose problème, mettre en évidence les enjeux et préciser les difficultés rencontrées.
    2. Etudier les causes de cet état de fait, à faire part des différents points de vue qui peuvent être dégagés sur la question et à présenter les solutions envisageables.
    3 . Opérer un choix concret et argumenté entre ces dernières, fait des recommandations qui engagent l'auteur de l'écrit et précise les modalités pratiques de l'action proposée.
  • Bibliographie : Du plan à la dissertation / P.Désalmand . - Hatier, 1977.- p.17-46


    Le plan entonnoir, qui consiste à partir du général pour atteindre le particulier, plan qu’on peut aussi inverser
  •  
    Tout message écrit doit permettre d’identifier clairement l’émetteur, le destinataire, le lieu et la date de création du message et l’objet du message.
    L’écriture doit être claire, précise et directe
    Les fautes d’orthographe perturbent et détournent le lecteur du fond du message
    La mise en page doit être aérée pour permettre au lecteur de respirer
     
    Le message est divisé en trois parties :
    Une introduction qui prépare le message
    Un développement qui formule l’objectif du message
    Une conclusion
     
    L’introduction : on replace l’écrit dans son contexte, on rappelle les faits, on explique la cause de l’écrit
    Le développement : on explique l’objectif du message. Hiérarchie logique et chronologique pour donner les réponses aux questions que le lecteur peut se poser (qqoqcpc).
    La conclusion : on met fin sans brusquerie pour rester sur une bonne impression. Formule de politesse.
  • s'il s'agit dans l'un et l'autre cas d'emporter l'adhésion de quelqu'un ; le chemin qui y conduit n'est, de loin, pas le même.

    Persuader c'est : amener quelqu'un à croire ce qu'on veut lui faire croire en jouant sur sa sensibilité et son imagination.

    L'art de persuader est celui du rhéteur, dans lequel ont excellé les Sophistes critiqués par Platon dans ses premiers dialogues, en particulier dans le Gorgias.


    Convaincre est : une démarche rationnelle, qui fait appel à la démonstration et avance donc des preuves de ce que l'on veut faire admettre.

    L'art de convaincre est celui du philosophe qui, tel Socrate, sollicite constamment l'assentiment de son interlocuteur en passant par l'élaboration raisonnée de concepts.
  • Présentez sur 1 A4 (Valérie Guyaux)

    1. 1. © DITO International, 2015 Valérie Guyaux  Rédactrice - Formatrice – Consultante en communication 
    2. 2. © DITO International, 2015  Communiquer efficacement par écrit  Répondre à des questions clés  Structurer ses idées   Donner du style à son message  Concevoir des projets convaincants
    3. 3. © DITO International, 2015 ETAPE 1 : EVITER LA PAGE BLANCHE EN POSANT LES BONNES QUESTIONS Chapitre 1 : Communiquer efficacement par écrit Chapitre 2 : Répondre à des questions clés Chapitre 3 : Structurer ses idées ETAPE 2 : ETRE PERTINENT ET PERCUTANT Chapitre 4 : Rédiger avec aisance Chapitre 5 : Donner du style à son message Chapitre 6 : Concevoir des écrits avec rigueur et pertinence
    4. 4. © DITO International, 2015 1 Obstacles et solutions 2 Les spécificités de la communication écrite 3 Quelques règles de base…
    5. 5. © DITO International, 2015 EMETTEUR MESSAGE RECEPTEUR - Idées peu claires - Trop d’infos - Vocabulaire inconnu - Phrases mal formulées - Incapacité à exprimer ses sentiments - Manque d’intérêt - Préparer sa réponse - Juger - Sélectivité - Incapacité à percevoir les sentiments -Mauvais canal - Attitude négative -Messages mixtes
    6. 6. © DITO International, 2015 EMETTEUR MESSAGE RECEPTEUR - Idées précises - Economie dans l’info - Vocabulaire adéquat - Phrases claires et correspondant au cadre de référence -Préciser l’objectif -Disponibilité - Sortir de son cadre de référence - Echange avec l’émetteur - Compréhension -Environnement adéquat -Choix des moyens - Feed back - Signification des mots - Connaissance de la situation
    7. 7. © DITO International, 2015  Un écrit : ◦ S’inscrit dans le temps (peut servir de preuve) ◦ Ne bénéficie pas du support offert par le langage corporel ◦ Est transmissible et reproductible ◦ Doit susciter l’intérêt ◦ Doit limiter les interprétations ◦ Doit impliquer le lecteur pour capter son attention
    8. 8. © DITO International, 2015 Aussi … • Demandez-vous qui est votre lecteur • Accrochez votre lecteur • Choisissez bien vos mots • Construisez vos phrases simplement • Faites ressortir la structure de votre texte • Facilitez la lecture par une mise en page réfléchie
    9. 9. © DITO International, 2015 VOUS N’ECRIVEZ PAS DES CHOSES, VOUS ECRIVEZ POUR DES GENS ◦ Adressez-vous directement à votre lecteur ◦ Adoptez le point de vue du lecteur, et non le vôtre ◦ Choisissez un titre évocateur ◦ Utilisez la forme interrogative ◦ Placez les mots importants au début ◦ Respectez le mécanisme de la lecture
    10. 10. © DITO International, 2015 1. Avant de commencer à écrire, sachez ce que vous voulez dire 2. Déterminez le but de votre écrit 3. Représentez-vous le lecteur type et respectez son langage 4. Structurez vos idées 5. Aérez votre texte. Un paragraphe par idée. Équilibrez vos paragraphes. 6. Construisez des phrases simples et syntaxiquement correctes. 7. Optez toujours pour le mot juste. Pas d’approximation. 8. Si vous renvoyez à une annexe, assurez-vous de sa présence en fin de document. 9. Relisez ou faites relire votre document présentation. 10. Évitez l’abus de gras ou de souligné.
    11. 11. © DITO International, 2015 1. L’émetteur : votre objectif 2. Le récepteur : son profil et se motivations 3. Choisir le type d’écrit
    12. 12. © DITO International, 2015  De quoi s’agit-il ?  Pourquoi écrivez-vous ? ◦ Quel message souhaitez-vous faire passer ? ◦ Que souhaitez-vous susciter, provoquer à la lecture ?  À qui écrivez-vous ?  Quels moyens utilisez-vous ? ◦ Quel support, quel ton, quel style ? ◦ Modes et supports adaptés (Lexique / niveau de langage / vocabulaire / web
    13. 13. © DITO International, 2015 Qui lira votre document ?  Le grand public?  Des experts ?  Vos collègues et/ou supérieurs ?  Elus ?  Péréquation des codes de communication entre votre lecteur et vous ! Il est toujours préférable d’écrire en fonction du destinataire choisi
    14. 14. © DITO International, 2015  Définissez le contenu de votre message  Clarifiez vos intentions  Regroupez les informations par thème  Dressez une liste de tous les points à vérifier et les noms des personnes que vous souhaitez consulter
    15. 15. © DITO International, 2015 ◦ Quel message souhaitez-vous faire passer ?  Convaincre ?  Informer ?  Sensibiliser ? ◦ Que souhaitez-vous susciter, provoquer à la lecture ?  Que devront faire vos lecteurs après la lecture de votre document?  Prendre une décision ?  Gérer une situation donnée ?  Résoudre un problème ?  Changer d’attitude ?
    16. 16. © DITO International, 2015  support papier ◦ Rapports ◦ Compte rendu ◦ Note de synthèse ◦ Lettres (commerciale, réclamation…)  Support virtuel (web) ◦ Courrier électronique ◦ Newsletter
    17. 17. © DITO International, 2015 1. Elaborer un plan 2. Organiser ses idées avec les cartes heuristiques 3. Construire son argumentaire et des paragraphes équilibrés 4. Rédiger une introduction et une conclusion convaincantes
    18. 18. © DITO International, 2015  Classez les idées selon la logique du lecteur  Ajoutez des sous-titres  Numérotez éventuellement les titres et les sous-titres  Aidez le lecteur par un exemple  S’il est question de changement, insistez sur celui-ci  Donnez un contre-exemple
    19. 19. © DITO International, 2015 Pour informer  Le plan additif  Le plan chronologique  Le plan thématique Pour analyser  Le plan analytique Pour discuter  Le plan dialectique  Le plan de la discussion professionnelle
    20. 20. © DITO International, 2015  Le plan P C S (problème – cause – solution) : faits précis - explications ou hypothèses d’explications - propositions d’action (en journalisme par exemple)  Le plan comparatif : comparaison de faits ou de concepts différents. ◦ chaque élément de la comparaison constitue une partie et la dernière partie est une réflexion suggérée par la confrontation des faits ou concepts évoqués dans les parties précédentes. ◦ soit l’opposition annoncée au début se poursuit jusqu’à la fin. Les conséquences sont tirées à la fin  Le plan explicatif : ◦ Explication de l’énoncé - Commentaire - Argumentation - Vécu Professionnel Appréciation personnelle
    21. 21. © DITO International, 2015  Une carte mentale (ou un schéma heuristique) dispose de plusieurs atouts, car elle est : ◦ Structurée ◦ Flexible ◦ Facilement interprétable par vos interlocuteurs
    22. 22. © DITO International, 2015  Exemple :
    23. 23. © DITO International, 2015
    24. 24. © DITO International, 2015  Traitez un seul aspect par paragraphe  Hiérarchisez  Expliquez  Donnez un exemple, un contre-exemple  Apportez des preuves  Soulignez avec des chiffres, des faits  Concluez en mettant en l’accent sur l’aspect positif
    25. 25. © DITO International, 2015  S comme Situation  Quoi, qui, quand, où, pourquoi, comment, combien ?  P comme Problème  Quelles sont les questions posées par la Situation ?  R comme Résolution  Quelles sont les solutions avancées pour les résoudre ?  I comme Information  Quels sont les moyens à mettre en œuvre pour les réaliser ?
    26. 26. © DITO International, 2015  Respectez la logique de votre lecteur. ◦ Par exemple : dans une liste de démarches à effectuer, classez-les par échéances (à faire une fois, à répéter tous les mois).  Aérez votre texte  Rédigez un titre  Respectez les niveaux de lecture, et la hiérarchie des informations ◦ On doit pouvoir comprendre un texte en quelques secondes  Rédigez des sous-titres ◦ Ils facilitent la lecture “en diagonale” et permettent au lecteur d’avoir une idée rapide et synthétique de votre texte.
    27. 27. © DITO International, 2015 Introduction : Présentation de l’information principale Conclusion : Résumé de l’information principale ET… • Donnez une information qui fait réfléchir • Posez une question pour inviter à réagir • Si le support est électronique : - Hyperliens vers autres articles - Liens vers autres canaux : partagez via fb, suiviez-nous, inscrivez-vous,...
    28. 28. © DITO International, 2015 1. REGLE DES 4 C POUR UN ECRIT PERTINENT 2. GARDER SON OBJECTIF ! 3. TIPS&TRICKS
    29. 29. © DITO International, 2015 PRECISION ET CONCISION  N’oubliez pas d’apposer votre signature personnalisée  Spécifiez si vous attendez une réponse  N’oubliez ni l’objet ni les pièces jointes !  Communiquez à l’aide des 4 c : ◦ Complet ◦ Concret ◦ Concis ◦ Courtois
    30. 30. © DITO International, 2015
    31. 31. © DITO International, 2015  Quel est le but de votre écrit ? ◦ Préparer/obtenir/compte-rendu d’ une entrevue ?  Quelle réaction voulez-vous susciter ? ◦ Demander un retour  Assurez un suivi - Prévoyez un plan de relance ◦ Pour vérifier la bonne réception de votre message ◦ Pour obtenir la réponse à votre question ◦ Confirmation et préparation d’un contact ultérieur
    32. 32. © DITO International, 2015  Titre/objet accrocheur et limpide  Court ET synthétique.  Présentation claire  Texte organisé en différents points distincts.  Il présente un solide argumentaire  Il donne un lien vers vos profils sur les réseaux sociaux ou vers votre blog  Il se termine par votre prénom, nom et numéro de portable  …les pièces jointes !!!
    33. 33. © DITO International, 2015 Ne pas oublier : • Soignez les enchaînements d'idées • Mettez en relief votre démarche avec des mots de liaison • Pensez à répondre aux questions : qui – quand – où – quoi – comment – pourquoi – combien. • Ajoutez la transition qui sépare les deux parties du développement.
    34. 34. © DITO International, 2015 1. LA REGLE DES 3C 2. LES DIFFERENTS NIVEAUX DE LANGAGE 3. DONNER DE L’IMPACT 4. DEVELOPPER UN STYLE SOBRE ET FLUIDE
    35. 35. © DITO International, 2015 Utilisez un langage simple : l’important est d’être compris Ne perdez pas votre lecteur ! Courts : vite lus = mieux mémorisés. La facilité de lecture ou de compréhension est liée au pourcentage de mots courts et/ou usuels. Concrets : les mots abstraits et difficiles ont souvent plus de dix lettres et de trois syllabes. Ils se situent donc au-dessus de la bonne moyenne. Connus : entre deux termes à peu près synonymes, choisir toujours le plus connu (on n’écrit ni pour faire du style, ni pour se faire plaisir).
    36. 36. © DITO International, 2015  Excessivement trop  Désappointé déçu  Anfractuosité trou  Revirement changement  Procrastination remettre au lendemain  Caduque dépassé  roboratif tonifiant  Itératif répétitif
    37. 37. © DITO International, 2015  Allégez votre texte et supprimez : ◦ Les évidences : votre lecteur a du bon sens ◦ Evitez de vous répéter ◦ Oubliez les expressions « vides » telles que :  « comme on le sait »  « à mon avis »  « il est généralement admis que »  « tant de l’avis de A que de celui de B » Les messages courts et les expressions brèves ont plus d’impact !
    38. 38. © DITO International, 2015  Une personne cultivée ne connaît pas plus de 3500 mots. Une personne de niveau moyen n'en connaît pas plus de 1500.  Capacité de mémorisation immédiate d'un lecteur moyen < 20 mots. Un lecteur moyen ne retient donc pas durablement une phrase de plus de 20 mots.
    39. 39. © DITO International, 2015  Familier : réservé aux proches  Neutre : descriptif, factuel, réservé aux notes de synthèse par exemple, aux relations professionnelles  Formel : réservé à l’administration
    40. 40. © DITO International, 2015  A) Croisez les proximités  B) Trouvez votre style, c’est votre signature ! Inspirez-vous des auteurs qui vous plaisent. Anna Gavalda ou Grégoire Delacourt: des histoires humaines racontées dans une écriture simple et fluide qui permet de s’identifier et de s’approprier le récit.
    41. 41. © DITO International, 2015  Proximité géographique « loi du mort/kilomètre » : plus la distance est grande, plus l’événement doit être d’ampleur pour retenir l’attention.  Proximité temporelle  Proximité sociale  Proximité émotionnelle  Proximité psychologique « la météo locale intéresse plus que la solidarité internationale »
    42. 42. © DITO International, 2015 LES CHOSES LES PLANTES LES ANIMAUX L’ETRE HUMAIN PERSONNALITES CONNUES SES PROCHES SOI
    43. 43. © DITO International, 2015 GENEROSITE/PITIE CLIMAT ARGENT CONFLITS AMOUR GRANDES CATASTROPHES MORT
    44. 44. © DITO International, 2015 1) Levez les ambiguïtés 2) Ne changez pas les mots pour une question de style 3) Utilisez la forme affirmative 4) Limitez l’utilisation des substantifs 5) Soyez concret
    45. 45. © DITO International, 2015 1. RIGUEUR ET PERTINENCE 2 INFLUENCER GRACE A L’INTEGRATION DE MOTS CLES 3 ANTICIPER ET TRAITER LES OBJECTIONS
    46. 46. © DITO International, 2015 Assurez-vous qu’ils soient :  Ancrés dans les préoccupations de votre public  Refusent les caricatures et les idées toutes faites  Basés sur les représentations des personnes concernées  Varient les sources de données (quantitatives et qualitatives, statistiques et témoignages, littérature scientifique et croyances)  Sont validés par les « experts » et les « profanes »  Sont une plus-value : précisez la motivation, la démarche utilisée, identifie les partie prenantes  Rédigés de manière rigoureuse  Sont pertinents
    47. 47. © DITO International, 2015  Actualiser les connaissances présentées (attention aux chiffres ).  Vérifier la crédibilité des sources documentaires  Prendre en compte tous les aspects de la thématique abordée (ceux directement liés aux objectifs ).  Récolter des éléments issus de champs de compétence divers et complémentaires  Prendre en compte les nuances dans le traitement de l’information en évitant le discours injonctif, normatif ou manipulateur
    48. 48. © DITO International, 2015  Par rapport au thème Etablir le lien entre les objectifs et le contenu  Par rapport aux objectifs Etablir le lien avec votre cible  Par rapport à l’actualité Etablir le lien entre le contenu et l’actualité. Que sait-on aujourd’hui du sujet ?  Par rapport à l’éthique, la déontologie Etablir le lien entre la manière de traiter l’information et l’éthique de votre secteur professionnel (vérifier l’absence de conflit d’intérêt, de « manipulation »)
    49. 49. © DITO International, 2015 A. Pour diriger la lecture B. Pour accentuer votre propos C. Pour un référencement optimal
    50. 50. © DITO International, 2015  Sur un écran, lecture par blocs : les mots-clés captent l’attention de votre lecteur  Permettent une lecture en diagonale et de repérer les passages directement en lien avec le sujet  Donnent les réponses aux questions S.P.R.I
    51. 51. © DITO International, 2015  Les mots-clés mettent en évidence l’idée principale  Les mots-clés peuvent être des hyperliens  Les mots-clés aident à retenir votre message
    52. 52. © DITO International, 2015  Idéalement : chaque ensemble visuel = un ensemble de sens.  But : Facilitez la tâche de votre lecteur en respectant le mécanisme naturel de sa lecture.
    53. 53. © DITO International, 2015  Vos yeux perçoivent les choses de manière globale : Ils balaient le texte et enregistrent des blocs, des ensembles textuels puis transmettent ces ensembles successifs au cerveau qui les interprète pour en dégager leur signification. Pour leur sécurité, placez Les enfants à l'arrière de de votre voiture.
    54. 54. © DITO International, 2015  Facilitez la recherche de votre article  Favorisez une dispersion virale de vos écrits  Plus vous êtes lu, plus vos idées sont partagées
    55. 55. © DITO International, 2015  De préférence au début de la phrase ou du paragraphe; éventuellement à la fin; pas au milieu. Exemple : « L'armée 1996 était une année de transition pour notre administration. Cet au cours de cette année que la restructuration, qui avait été entaillée en 1995 a effectivement été réalisée. Elle a notamment amélioré La collaboration entre les différentes divisions qui, à l'origine appartenaient à des administrations totalement différentes et étaient dotées de leur propre mode de fonctionnement. »  Qu’est-ce qui mis en évidence ? c'est la date(placée en début d'alinéa).  Ce qui est le plus important ? ce n'est pas « quand » mais « en quoi »
    56. 56. © DITO International, 2015  ANTICIPER : REPONDRE AUX QUESTIONS  TRAITER : ARGUMENTER
    57. 57. © DITO International, 2015  Posez des questions et répondez-y !  Questionnez le lecteur pour une plus grande implication  Parlez des effets : bénéfices/pertes
    58. 58. © DITO International, 2015 ◦ démontrez : faits/lois /données incontestables ◦ persuadez : émotions/sensibilité ◦ soyez convaincant : démarche rationnelle  Argumenter c’est : convaincre pour faire agir  Persuader ou convaincre, c'est : modifier la décision d'agir d'une personne par des arguments  Une argumentation ce sont : des éléments de preuve et une conclusion
    59. 59. © DITO International, 2015  Retour sur les notions présentées  Questions
    60. 60. © DITO International, 2015 MERCI DE VOTRE ATTENTION ET DE VOTRE PARTICIPATION !

    ×