République Algérienne Démocratique et Populaire
Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Univ...
Remerciements
Nous adressons en premier lieu notre reconnaissance à notre
DIEU tout puissant, de nous donné la santé et la...
Dédicaces
Je dédie ce modeste travail à :
A mes parents .Aucun hommage ne pourrait être à la hauteur de l’amour
Dont ils n...
Dédicaces
Merci Allah (mon dieu) de m'avoir donné la capacité d'écrire et de réfléchir,
la force d'y croire, la patience d...
La table d’abréviations
BDD Base De Données
BI Business Intelligence
BIOS Basic Input Output System
BPMN Business Process ...
Table des matières
Table des matières
Table des matières.....................................................................
Table des matières
3. Problématique .........................................................................................
Table des matières
4.5. Diagramme de séquence de gestion des ressources humaines ..................................44
5. C...
Table des matières
Annexe A..................................................................................................
Table des figures
Figure 1: Architecture technique d'un ERP..................................................................
Figure 42: Capture d'une facture modifier ...............................................................................7...
Introduction générale
De nos jours, savoir gérer de plus en plus d’informations, sous contrainte de délai est
un défi impo...
2
Chapitre I :
Etat de l’art
sur les ERP
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
3
1.Introduction
Les systèmes d'informations (SI) étaient constitués d'applications...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
4
a) Les années 60-70 et le mainframe (informatique d’entreprise) :
À cette époque,...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
5
e) Et maintenant, les ERP…… :
 Ils ont connu leur essor en profitant de l'évolut...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
6
techniques, contractuels entre l’éditeur et l’entreprise et enfin des risques écon...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
7
présente des solutions immédiatement opérationnelles dans tous les environnements...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
8
L'ERP est donc sur serveur. Les ERP sont couplés à une base de données. De plus, ...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
9
Les trois premiers sont [5] :
 SAP (Business One) : SAP est le leader mondial de...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
10
3.8. Liste de quelques ERP existants
Les ERP
Base de
données
langage Licence Les...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
11
 comptabilité analytique et
financière
 gestion commerciale
OFBIz(Open
For Bus...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
12
Partie 2 : Présentation de OpenERP
Cette deuxième partie permet de bien présente...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
13
Figure 3: Architecture d'OpenERP
4.3. MVC : Modèle vue contrôleur
MVC est une ar...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
14
Figure 4: Modèle vue contrôleur
4.4. Pourquoi OpenERP
Afin d’atteindre l’objecti...
Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
15
 Le module gestion commerciale : OpenERP est un progiciel libre et complet qui
...
16
Chapitre II :
Étude
préliminaire
Chapitre II : Étude préliminaire
17
1.Introduction
Ce chapitre va nous servir à poser les bases de la capture des besoins ...
Chapitre II : Étude préliminaire
18
2.2. Les Métiers d’ISATIS
 Conseil en IT Global : Fort de son expérience acquise tout...
Chapitre II : Étude préliminaire
19
3.Problématique
Dans un monde en constante évolution, les entreprises sont contraintes...
Chapitre II : Étude préliminaire
20
5. Méthodologie de travail
Afin d’atteindre nos objectifs, nous avons suivi la méthode...
Chapitre II : Étude préliminaire
21
Pour mener à bien notre projet, il est donc nécessaire de faire une analyse préliminai...
Chapitre II : Étude préliminaire
22
 Manager : A pour mission principale d’atteindre les objectifs de ventes, en gérant a...
Chapitre II : Étude préliminaire
23
e) La visite : Cette variable représente le nombre de visites réalisées par l’équipe
c...
Chapitre II : Étude préliminaire
24
8.1. Les messages entrants :
Les acteurs Les messages
Administrateur
 Créer, modifier...
Chapitre II : Étude préliminaire
25
un meeting
 consultation,modification, annulation,
impression d’une commande
Comptabl...
Chapitre II : Étude préliminaire
26
impôts.
Consultant
 Résultat de demande de congé
 La fiche de paie.
 Les notificati...
Chapitre II : Étude préliminaire
27
9.2. Le contexte statique
Nous pouvons compléter le modèle de contexte dynamique par l...
28
Chapitre III :
Conception
Chapitre III : Conception
29
1.Introduction
L’étape de conception est très importante pour la réussite d’un projet informa...
Chapitre III : Conception
30
2.1.2. Processus liés à l’administrateur du système
La figure 7 présente le diagramme de cas ...
Chapitre III : Conception
31
2.1.3. Le processus des ventes
Le processus de vente est un ensemble d’action qui permet de p...
Chapitre III : Conception
32
 Description des cas d’utilisations de gestion de vente :
Cas d’utilisation Description
Gest...
Chapitre III : Conception
33
La planification se fait au préalable et selon la complexité des projets via un diagramme
de ...
Chapitre III : Conception
34
Planification de projet
Le chef de projet planifie le projet (division
de tache pour chaque c...
Chapitre III : Conception
35
 Description des cas d’utilisation de gestion de recrutement
Cas d’utilisation Description
C...
Chapitre III : Conception
36
Figure 11: Diagramme de cas d’utilisation de gestion des ressources humaines.
 Description d...
Chapitre III : Conception
37
Evaluation Permet d’évaluer le travail d’un employé par
son chef de projet et par le manger u...
Chapitre III : Conception
38
3.2. Le processus métier des projets
Pour bien comprendre le processus métier des projets, no...
Chapitre III : Conception
39
4.1. Le diagramme de séquence « Authentification »
Figure 15: Diagramme de séquence d’authent...
Chapitre III : Conception
40
4.2. Diagramme de séquence « gestion des ventes » :
Figure 16: Diagramme de séquence de gesti...
Chapitre III : Conception
41
 Le responsable des ventes crée une piste /opportunité.
 Dans le cas d’une piste :
 Si le ...
Chapitre III : Conception
42
4.3. Diagramme de séquence « gestion de projet »
Figure 17: Diagramme de séquence de gestion ...
Chapitre III : Conception
43
4.4. Diagramme de séquence de gestion de recrutement
Figure 18: Diagramme de séquence de gest...
Chapitre III : Conception
44
4.5. Diagramme de séquence de gestion des ressources
humaines
Figure 19: Diagramme de séquenc...
Chapitre III : Conception
45
5.Capture des spécifications techniques et logicielles du
système existant
L’ensemble des act...
Chapitre III : Conception
46
5.1.1. Diagramme de cas d’utilisation technique
Figure 20: Diagramme de cas d’utilisation tec...
Chapitre III : Conception
47
Figure 21: Diagramme des composants.
La couche présentation
La couche présentation joue le rô...
Chapitre III : Conception
48
La couche logique métier
La couche logique métier joue le rôle de contrôleur de model MVC il ...
Chapitre III : Conception
49
7.1.1. Diagramme de classe de l’application
Figure 22: Diagramme de classe
Chapitre III : Conception
50
7.1.2. Présentation du dictionnaire de données :
Classe Attribut Type Taille Description de l...
Chapitre III : Conception
51
Si_prospect AN 3 Si c’est un prospect ou un client
Si_société AN 3
Cochez si le contacte c’es...
Chapitre III : Conception
52
Pourcentage N /
Le pourcentage de la probabilité qu’une
opportunité soit gagnée
Projet
Id_pro...
Chapitre III : Conception
53
Nom_empl AN 15 Nom de l’employé
Date_entré D / Date de recrutement de l’employé
Type_contat A...
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS

7 691 vues

Publié le

Intégration et personnalisation
d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS

Publié dans : Technologie
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 691
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
651
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS

  1. 1. République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université A.MIRA - Béjaïa Faculté des Sciences Exactes Département d'Informatique Mémoire de fin de cycle En vue de l'obtention du diplôme de Master En Informatique option Administration et Sécurité des Réseaux Thème Intégration et personnalisation d’OpenERP au sein de l’entreprise ISATIS Réaliser par : Devant le juré composé de : MAOUCHE Cilia Président : Mr SEBAA Abderrzak MENDIL Radia Examinateurs : Mr OUZEGGANE Redouane Mr NAFI Mohamed Encadreur : Mme TAHAKOURT Zineb Co-encadreur : Mr ZIANI Rafik Promotion : 2013-2014
  2. 2. Remerciements Nous adressons en premier lieu notre reconnaissance à notre DIEU tout puissant, de nous donné la santé et la volante d’entamer et de terminer ce mémoire. Nous adressons le grand remerciement à notre promotrice Mme TAHAKOURT qui a proposé le thème de ce mémoire, pour ses conseils, son soutiens moral et ses dirigés du début à la fin de ce travail. Ce travail ne serait pas aussi riche et n’aurait pas pu avoir le jour sans l’aide et l’encadrement de Mr ZIANI, nous le remercions pour la qualité de son encadrement exceptionnel, pour sa patience, sa rigueur, son accueil dans son entreprise et sa disponibilité durant notre préparation de ce mémoire. Nous sommes conscientes de l’honneur que nous a fait le membre du jury d’avoir accepté d’examiner notre travail. Nous remercions aussi, Melle AMINA, LYNDA, SIHEM et FOUZIA pour leurs aides, encouragements et disponibilités durant nos 6 mois de stage. Nos remerciements s’adressent également à tous nos professeurs pour leurs générosités et la grande patience dont ils ont su faire preuve malgré leurs charges académiques et professionnelles. Nous exprimons nos profonds remerciements à l’encontre de nos parents qui nous ont enseigné la patience, la politesse, le sacrifice et qui ont toujours été là pour nous. Je n’oublie pas de dire un grand merci à toutes les personnes, tous les professionnels qui ont contribuées de près et de loin à l’enrichissement de notre travail et à notre épanouissement intellectuel.
  3. 3. Dédicaces Je dédie ce modeste travail à : A mes parents .Aucun hommage ne pourrait être à la hauteur de l’amour Dont ils ne cessent de me combler. Que dieu leur procure bonne santé et longue vie. A ma très chère grand mère, que dieu lui accorde une longue vie inchallah. Aussi à un homme, une personnalité brillante, qui m’a toujours inspiré fort de ses qualités et de son parcours et qui est pour moi un modèle, il s’agit de mon très cher grand frère qui m’a toujours soutenu dans la vie. Aux personnes dont j’ai bien aimé la présence dans ce jour, à tous mes frères et sœurs : Ma sœur Nassima et son mari Adlene et leur petite et adorable fille ANAIS. A ma sœur Sihem et son mari Sofiane. A mon très cher et adorable Frère Ryad pour son soutien et à ma petite sœur Fatima. A mes oncles et tentes paternelle et maternelle, en priori mon oncle ABderahmane pour son soutien financier et moral. A mes très chers amis, d’êtres toujours à mes cotés : Celia, Saby, Lydia Didouche, Sosso, Mr Tahrat, Yasmina, Yatchine et Abdenour. Et à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin pour que ce projet soit possible, je vous dis merci. Radia.
  4. 4. Dédicaces Merci Allah (mon dieu) de m'avoir donné la capacité d'écrire et de réfléchir, la force d'y croire, la patience d'aller jusqu'au bout du rêve. Je dédié ce Modeste travail : A l’homme de ma vie, mon exemple éternel, mon soutien moral et source de joie et de bonheur, celui qui s’est toujours sacrifié pour me voir réussir, qui éclaire mon chemin et m’illumine de douceur et d’amour, que dieu te garde pour nous papa. A ma très chère maman en signe d’amour, de reconnaissance et de gratitude pour tous les soutiens et les sacrifices dont elle a fait preuve à mon égard. A ma grande sœur et ma deuxième mère : Lydia qui ma toujours soutenu moralement et encouragée. A la prunelle de mes yeux, ma petite sœur Nina, la bougie de la maison. A tous les membres de ma famille : tente, oncle, cousin maternelle et paternelle et sans oublier mon petit Rayen. A ceux que j’aime beaucoup, qui m’ont toujours soutenus et étaient toujours à mes cotés, mes chers amis spécialement : Celia, Yazid, Hocine, Yasmina, Lilia et en particulier Mehdi. Je termine avec la personne qui a partagé tous le travail, qui a supporté mon humeur au moment de stresse, ma binôme et ma meilleure amie Et à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin pour que ce projet soit possible, je vous dis merci. Celia.
  5. 5. La table d’abréviations BDD Base De Données BI Business Intelligence BIOS Basic Input Output System BPMN Business Process Model and Notation BSD Berkeley Software Distribution CD-ROM Compact Disc Read-Only Memory CPS Collaborative Portal Server CRM Customer Relationship Management CV Curriculum Vitæ DFD Diagramme de Flux de Données ERP Enterprise Resource Planning GED Gestion Electronique Documentaire GRC Gestion de la Relation Client HCM Human Capital Management HTML Hypertext Markup Language HTTP HyperText Transfer Protocol MRP Management des Ressources de Production MVC Model-View-Controller MySQL My Structured Query Language ORM Object Relational Mapping PDF Portable Document Format PGI Progiciel de Gestion Intégré PGL General Public License PHP Portable Hext Preprocessor PME Petites et Moyennes Entreprises RDE Rule Developing Experimentation RML Report Markup Language RPC Remote Procedure Call SAP Systems, Applications and Product or data Processing SCSI Small Computer System Interface SGBD Système de Gestion de Base de Données SGML Standard Generalized Markup Language SI Système d'Information SSII Société de Services en Ingénierie Informatique SYSML Systems Modeling Language TCL Tool Command Language TCP/IP Transmission Control Protocol/ Internet Protocol TVA Taxe sur la Valeur Ajoutée USB Universal Serial Bus VM Virtual Machine XML Extensible Markup Language 2TUP Two Track Unified Process
  6. 6. Table des matières Table des matières Table des matières..................................................................................................................... II Table des figures ......................................................................................................................VI Liste des Tableaux...................................................................................................................VII Introduction générale..................................................................................................................1 Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP.......................................................................................... 2 1. Introduction.........................................................................................................................3 2. Définition d’un ERP........................................................................................................3 Partie 1 : Etat de l’art sur les ERP Existant en littérature........................................................... 3 3.1. Historique ....................................................................................................................3 3.2. Pour quoi les ERP?......................................................................................................5 3.3. Raisons et enjeux de la mise en place d'un ERP.......................................................... 6 3.4. Les inconvénients ........................................................................................................7 3.5. Architecture technique.................................................................................................7 3.6. Architecture modulaire................................................................................................ 8 3.7. Les principaux éditeurs d'ERP.....................................................................................8 3.7.1. Les ERP propriétaires........................................................................................... 8 3.7.2. Les ERP Open Source.......................................................................................... 9 3.8. Liste de quelques ERP existants................................................................................10 Partie 2 : Présentation de OpenERP......................................................................................... 12 4.1. OpenERP ...................................................................................................................12 4.2. Architecture d’OpenERP........................................................................................... 12 4.3. MVC : Modèle vue contrôleur...................................................................................13 4.4. Pourquoi OpenERP....................................................................................................14 4.5. Les principaux modules d’OpenERP ........................................................................14 5. Conclusion ........................................................................................................................ 15 Chapitre II : Étude préliminaire................................................................................................ 16 1. Introduction.......................................................................................................................17 2. L’organisme d’accueil ISATIS ......................................................................................... 17 2.1. Présentation générale d’ISATIS ................................................................................17 2.2. Les Métiers d’ISATIS ............................................................................................... 18 2.3. Quelques références...................................................................................................18
  7. 7. Table des matières 3. Problématique ...................................................................................................................19 4. Objectif de travail..............................................................................................................19 5. Méthodologie de travail ....................................................................................................20 6. Elaboration du cahier des charges :...................................................................................20 7. L’identification des acteurs et leurs rôles .........................................................................21 7.1. Terminologie utilisée.................................................................................................22 8. Identification des messages............................................................................................... 23 8.1. Les messages entrants :.............................................................................................. 24 8.2. Les messages sortants................................................................................................ 25 9. Modélisation du contexte..................................................................................................26 9.1. Diagramme de contexte dynamique ..........................................................................26 9.2. Le contexte statique...................................................................................................27 9.2.1. Diagramme de contexte statique :......................................................................27 10. Conclusion.....................................................................................................................27 Chapitre III : Conception..........................................................................................................28 1. Introduction.......................................................................................................................29 2. Capture des besoins fonctionnels......................................................................................29 2.1. Identifier les cas d’utilisation.....................................................................................29 2.1.1. Identification des processus................................................................................29 2.1.2. Processus liés à l’administrateur du système .....................................................30 2.1.3. Le processus des ventes......................................................................................31 2.1.4. Le processus de gestion de projet :.....................................................................32 2.1.5. Processus de gestion de recrutement..................................................................34 2.1.6. Processus de gestion des ressources humaines...................................................35 3. Analyse ............................................................................................................................. 37 3.1. Le processus métier des ventes..................................................................................37 3.2. Le processus métier des projets.................................................................................38 3.3. Le processus métier des recrutements .......................................................................38 4. Les diagrammes de séquence............................................................................................ 38 4.1. Le diagramme de séquence « Authentification » ......................................................39 4.2. Diagramme de séquence « gestion des ventes » :.....................................................40 4.3. Diagramme de séquence « gestion de projet » .......................................................... 42 4.4. Diagramme de séquence de gestion de recrutement..................................................43
  8. 8. Table des matières 4.5. Diagramme de séquence de gestion des ressources humaines ..................................44 5. Capture des spécifications techniques et logicielles du système existant......................... 45 5.1. Cas d’utilisation technique ........................................................................................ 45 5.1.1. Diagramme de cas d’utilisation technique ......................................................... 46 6. Capture des besoins technique du système central (OpenERP)........................................46 6.1. Diagramme de composants........................................................................................ 46 7. Diagramme de classe ........................................................................................................48 7.1. Présentation du diagramme de classe ........................................................................48 7.1.1. Diagramme de classe de l’application................................................................ 49 7.1.2. Présentation du dictionnaire de données :.......................................................... 50 8. Conclusion ........................................................................................................................ 57 Chapitre IV: Réalisation...........................................................................................................58 1. Introduction.......................................................................................................................59 2. Technologie utilisées ........................................................................................................59 2.1. VMware Player..........................................................................................................59 2.2. Ubuntu .......................................................................................................................59 2.3. OpenOffice et la conception des rapports..................................................................59 3. Diagramme de déploiement .............................................................................................. 60 4. Quelques interfaces de l’application.................................................................................61 4.1. Authentification.........................................................................................................61 4.2. Paramétrage et personnalisation ................................................................................62 4.2.1. Configuration de la messagerie..........................................................................63 4.2.2. Configuration du Thunderbird mail : .................................................................63 4.2.3. Processus de gestion des ventes .........................................................................66 4.2.4. Processus de gestion des projets.........................................................................68 4.2.5. Processus de gestion de ressources humaines....................................................69 4.2.6. La gestion des utilisateurs ..................................................................................71 5. Déploiement et conduite du changement..........................................................................76 5.1. Déploiement...............................................................................................................76 5.2. Conduite du changement ........................................................................................... 76 6. Conclusion ........................................................................................................................ 78 Conclusion générale et perspectives......................................................................................... 79 Bibliographie............................................................................................................................ 80
  9. 9. Table des matières Annexe A..................................................................................................................................82 Annexe B..................................................................................................................................89
  10. 10. Table des figures Figure 1: Architecture technique d'un ERP................................................................................7 Figure 2: Architecture modulaire d’un ERP...............................................................................8 Figure 3: Architecture d'OpenERP........................................................................................... 13 Figure 4: Modèle vue contrôleur.............................................................................................. 14 Figure 5: Diagramme de contexte dynamique d'ISATIS ......................................................... 26 Figure 6: Diagramme de contexte statique d’ISATIS.............................................................. 27 Figure 7 : Diagramme de cas d’utilisation liés à l’administrateur du système........................ 30 Figure 8: Diagramme de cas d’utilisation de gestion de vente. ...............................................31 Figure 9: Diagramme de cas d’utilisation de gestion de projet................................................33 Figure 10 : Diagramme de cas d’utilisation de gestion de recrutement. ..................................34 Figure 11: Diagramme de cas d’utilisation de gestion des ressources humaines.....................36 Figure 12: Processus métier des ventes....................................................................................37 Figure 13: Processus métier des projets. ..................................................................................38 Figure 14: Processus métier des recrutements .........................................................................38 Figure 15: Diagramme de séquence d’authentification............................................................ 39 Figure 16: Diagramme de séquence de gestion des ventes. .....................................................40 Figure 17: Diagramme de séquence de gestion de projet......................................................... 42 Figure 18: Diagramme de séquence de gestion de recrutement...............................................43 Figure 19: Diagramme de séquence de gestions de ressources humaines. .............................. 44 Figure 20: Diagramme de cas d’utilisation technique.............................................................. 46 Figure 21: Diagramme des composants. ..................................................................................47 Figure 22: Diagramme de classe .............................................................................................. 49 Figure 23: Diagramme de déploiement....................................................................................60 Figure 24: Connexion au système. ........................................................................................... 61 Figure 25: Acceuil OpenERP -client web................................................................................62 Figure 26 : Configuration de thunderbird mail ........................................................................64 Figure 27: Configuration des messages sortants......................................................................65 Figure 28: Configuration des messages entrants......................................................................65 Figure 29: Interface client ........................................................................................................66 Figure 30: Interface piste..........................................................................................................67 Figure 31: Interface opportunité............................................................................................... 67 Figure 32: Liste des projets ......................................................................................................68 Figure 33: Interface d'une phase d'un projet............................................................................68 Figure 34: Listes des taches et diagramme de GANTT d'un projet .........................................69 Figure 35: Listes des employés ................................................................................................ 69 Figure 36 : La liste des présences des employés......................................................................70 Figure 37 : Les étapes des recrutements...................................................................................70 Figure 38: Demande de congé..................................................................................................71 Figure 39 : Les doits d'accès ....................................................................................................72 Figure 40: Interface d'un utilisateur ......................................................................................... 72 Figure 41: OpenOffice .............................................................................................................73
  11. 11. Figure 42: Capture d'une facture modifier ...............................................................................74 Figure 43: Le flux de documents.............................................................................................. 75 Figure 44: Sauvegarde de Base de données .............................................................................77 Figure 45: Sauvegarde d'une VMware.....................................................................................77 Figure 46: Création d'une nouvelle machine virtuelle. ............................................................ 83 Figure 47: Installation d'Ubuntu............................................................................................... 84 Figure 48: Création d'une base de données. .............................................................................88 Liste des Tableaux Tableau 1: Liste de quelques ERP existants.............................................................................11 Tableau 2 : Liste des fonctionnalités requises..........................................................................21 Tableau 3 : Liste des messages entrants de chaque acteur.......................................................25 Tableau 4: Liste des messages sortants de chaque acteur ........................................................ 26 Tableau 5: Description des cas d’utilisations de l’administrateur...........................................30 Tableau 6: Description de cas d’utilisation de gestion de vente. .............................................32 Tableau 7: Description des cas d’utilisation de gestion de projet ............................................34 Tableau 8: Description des cas d’utilisations de gestion de recrutement.................................35 Tableau 9 : Description des cas d’utilisations de gestion des ressources humaines. ...............37 Tableau 10: Dictionnaire de données.......................................................................................55
  12. 12. Introduction générale De nos jours, savoir gérer de plus en plus d’informations, sous contrainte de délai est un défi important pour chaque entreprise. Pour relever de tels défis, plusieurs solutions ont été proposées la solution la plus intuitive serait de développer des applications autonome dédiée chaque structure de l’entreprise. Cette solution peut être au départ satisfaisante, mais elle perd vite son efficacité à long terme, ceci est due au besoin de partager l’information entre ces différents structures. Pour palier à ce problème l’usage d’ERP (Entreprise Ressource Planning), ou PGI (Progiciel de gestion intégré) en français est vite recommandé, car l’ERP est capable d’intégrer tous les processus de gestion en un système d’information unique et cohérent. Pour l’entreprise ISATIS, la gestion de l’ensemble de ses activités se fait manuellement ou par le biais des applications informatiques. L’entreprise souhaite gérer la totalité de ses activités autour d’un même système d’information, à l’aide d’un progiciel de gestion intégrée connu sous l’acronyme ERP. Notre Projet de Fin d’Etudes s’articule autour du développement de solution intégrée pour l’entreprise, notre choix s’est porté alors sur OpenERP, qui est un PGI open-source extrêmement modulaire. Notre projet consiste à adapter puis intégrer et personnaliser cette solution pour permettre une gestion efficace de l’entreprise. Notre démarche s’appuie d’abord sur une analyse des besoins techniques et fonctionnels qui permettra de souligner les différents processus métiers de l’entreprise à travers une cartographie modélisée autour de la méthode 2TUP, qui vise à contextualiser le SI (système d’information) de l’entreprise. L’étude du SI nous conduira à mettre en évidence les fonctionnalités liées à chaque processus métiers et pouvoir intégrer celles-ci dans l’outil (OpenERP). Ce rapport est scindé en quatre chapitres, dont le premier présentera l’état de l’art des ERP et une étude comparative des solutions existantes sur le marché des ERP. Dans le deuxième chapitre, nous aborderons le contexte de l’étude et la démarche que nous avons menée tout au long du projet. Le troisième chapitre quant à lui, englobe la capture des besoins, l’analyse et la conception détaillée des besoins de l’entreprise. Le quatrième et dernier chapitre présente la phase réalisation et intégration de la solution, où nous décrivons les choix des technologies utilisées pour la mise en œuvre, puis la personnalisation et l’intégration d’OpenERP. Nous terminerons ce rapport par une conclusion sur l’apport du travail réalisé, et des perspectives futures.
  13. 13. 2 Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP
  14. 14. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 3 1.Introduction Les systèmes d'informations (SI) étaient constitués d'applications spécifiques séparées (Comptabilité, Gestion de production, gestion commerciale,...). Ces diverses applications ne pouvaient communiquer qu'à travers des interfaces. Pour améliorer l'échange des informations entre les différentes fonctions de l'entreprise, il était indispensable de mettre en œuvre des systèmes intégrés : ce sont les progiciels de gestion intégré « les PGI » appelés en anglais Entreprise Ressource Planning « les ERP ». Nous présenterons ce chapitre en deux parties, les ERP existant en littératures et l’autre c’est de bien expliquer le PGI gratuit OpenERP. 2.Définition d’un ERP L’ERP (Entreprise Ressource Planning), est une solution informatisée qui offre la possibilité de gérer l’ensemble des moyens de l’entreprise (Jean-Luc Deixonne, 2001) en privilégiant deux aspects : une communication entre les différents acteurs métiers et une cohérence de l’information. C’est le centre nerveux du Système d’Information. Un Entreprise Ressource Planning (ERP ou Progiciel de Gestion Intégré) est un logiciel qui permet de gérer l’ensemble des processus d’une entreprise, en intégrant l’ensemble des fonctions comme la gestion des ressources humaines, la gestion comptable et financière, la relation client, les achats, la gestion des stocks, la distribution, l’approvisionnement, le commerce électronique. Un progiciel ERP induit généralement une repense rapide (time to market) aux besoins des entreprises. L’ERP est basé sur la construction des applications informatiques de l’entreprise (comptabilité, gestion de stocks, etc.) sous forme de modules indépendants. Ces modules partagent une base de données commune, permettant la communication de données entre les applications [1]. Partie 1 : Etat de l’art sur les ERP Existant en littérature Cette première partie nous permet de présenter l’histoire et l’évolution des ERP, de comprendre l’utilité d'un ERP au sein de l'entreprise, ainsi que les principaux bénéfices de l'ERP. 3.1. Historique Durant ces trente dernières années, l'informatique de gestion a subi des bouleversements considérables. Les avancées technologiques du traitement de l’information ont eu des conséquences capitales sur le rôle de l'outil informatique. Les innovations technologiques ont fait évoluer les architectures informatiques...
  15. 15. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 4 a) Les années 60-70 et le mainframe (informatique d’entreprise) : À cette époque, il ne s’agit que de gérer des volumes gigantesques de données, les applications de gestion automatisent les processus opérationnels et répétitifs.les gros systèmes sont propriétaires et centralisent la puissance de traitement. b) Les années 80 et les mini systèmes (informatique de département) :  Le marché s’ouvre au PME (Petite Moyenne Entreprise).  Il permet également à un grand nombre d’utilisateurs d’accéder aux données a travers des applications couvrantes des besoins plus spécifiques.  l’utilisateur dispose d’une interface texte pour l’interaction avec le système (terminaux passifs). c) Les années 90 et le client serveur (informatique individuelle) :  l’apparition des ordinateurs personnels, de la bureautique, et l’explosion des réseaux et des télécommunications.  le partage devient le défi majeur.  les applications bureautiques disponibles (traitement de texte et tableur) répondent à des besoins de traitement de l’information.  les terminaux passifs sont remplacés par des micro-ordinateurs capables de les émuler.  les applications client-serveur donnent l’occasion de répartir les traitements entre les machines les plus adaptées (les applications bureautiques sur les postes de travail et les applications critiques ainsi que les bases de données sur les serveurs).  la connexion entre le réseau local et le site central s’effectue par des liaisons téléinformatiques proposées par l’opérateur institutionnel.  le micro-ordinateur devient nomade grâce aux portables, capable ainsi de se connecter au réseau local ou à distance au système informatique de l’entreprise. d) Les années 2000 et le boum d’internet :  aujourd’hui le poste de travail, nomade ou fixe, est connecté au réseau local de l’organisation, et ouvert sur l’extérieur grâce à l’internet.  la communication entre les ordinateurs s’effectue grâce à un ensemble de protocole normalisé (TCP/IP).  les technologies de l’internet deviennent des normes pour la mise en place tant des systèmes informatiques d’entreprises (intranet) que des systèmes informatiques interconnectés avec les partenaires (extranet).  les applications métier obéissent au standard du web (HTTP, HTML).  le poste de travail, équipé seulement d’un navigateur, peut accéder par réseau à l’ensemble des applications « client ».  le système d’information de l’entreprise est accessible depuis un poste de travail banalisé mais également depuis de nouveaux équipements (les téléphones mobiles).
  16. 16. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 5 e) Et maintenant, les ERP…… :  Ils ont connu leur essor en profitant de l'évolution nécessaire des systèmes d'information pour le passage de l'an 2000 puis pour la mise en place de l'euro.  il était séduisant de remplacer tous les logiciels de gestion de l'entreprise par un intégré offrant « l'état de l'art » plutôt que d'engager des corrections des programmes existants plus ou moins anciens.  Ils sont des applications dont le but est de coordonner l'ensemble des activités d'une entreprise (activités dites verticales telles que la production, l'approvisionnement ou bien horizontales comme le marketing, les forces de vente, la gestion des ressources humaines, etc.) autour d'un même système d'information. Ils offrent à l'entreprise, une solution globale et transversale.  Il construire des applications informatiques (paie, comptabilité, gestion de stocks…) de manière modulaire (modules applicatifs indépendants entre eux généralement signés par le même éditeur) tout en partageant une base de données unique et commune [1]. 3.2. Pour quoi les ERP? Concrètement, les avantages de la mise en place d’un ERP sont les suivants :  L’intégrité et l’unicité du SI, c’est à dire qu’un ERP permet une logique et une ergonomie unique à travers sa base de données, elle aussi unique au sens ” logique ”. Ceci se traduit par le fait qu’il peut exister plusieurs bases de données ” physiques ” mais celles-ci respectent la même structure. En bref, un ERP permet d’éviter la redondance d’information entre différents SI de l’entreprise.  L’utilisateur a la possibilité de récupérer des données de manière immédiate, ou encore de les enregistrer. Un avantage important, les mises à jour dans la base de données sont effectuées en temps réel et propagées aux modules concernés.  Un ERP est un outil multilingue et multidevise, il est donc adapté au marché mondial, en particulier aux multinationales.  Pas d’interface entre les modules, il y a synchronisation des traitements et optimisation des processus de gestion. De même, la maintenance corrective est simplifiée car celle-ci est assurée directement par l’éditeur et non plus par le service informatique de l’entreprise. (Celui-ci garde néanmoins sous sa responsabilité la maintenance évolutive : amélioration des fonctionnalités, évolution des règles de gestion, etc.).  Un ERP permet de maîtriser les stocks, élément important pour la plupart des entreprises car les stocks coûtent chers. Par conséquent, les ERP gèrent et prennent en charge plusieurs périodes (pour les exercices comptables par exemple), plusieurs devises, plusieurs langues pour les utilisateurs et clients, plusieurs législations, plusieurs axes d’analyse en informatique décisionnelle. Mais l’implantation comporte plusieurs risques : des risques organisationnels (le progiciel et l’organisation de l’entreprise doivent cohabiter), de mise en œuvre (au niveau formation utilisateur), fonctionnels (fonctions offertes par le progiciel par rapport aux fonctions attendues),
  17. 17. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 6 techniques, contractuels entre l’éditeur et l’entreprise et enfin des risques économiques du fait de l’investissement [2]. 3.3. Raisons et enjeux de la mise en place d'un ERP La démarche de choix d'un ERP est adaptée à un contexte. Principalement, l'harmonisation et la modernisation des systèmes d'information de gestion pour répondre aux besoins d'évolution de l'organisation de l'entreprise. Les contextes qui motivent les entreprises à intégrer un ERP dans leur système d'information sont extrêmement divers. Plusieurs raisons sont souvent à l'origine de ce choix :  créer de la valeur : réduction de coûts, réduction du temps, amélioration de la productivité, de la qualité du service, de l'efficacité fonctionnelle, meilleure gestion des ressources, meilleure prise de décision, suivi de la performance.  S’appuyer sur un système unique et cohérent.  Centraliser les informations et faciliter leur circulation.  Disposer des fonctions de pilotage et d'analyse décisionnelle.  Organiser les flux d'informations internes et externes.  Transférer à un tiers compétent la charge de maintenance corrective et d'évolution des applications de façon à se focaliser sur les aspects « métiers » de l'entreprise. Mais le choix d'un progiciel par rapport à un nouveau développement spécifique représente surtout une certaine sécurité et simplicité. L'entreprise voit aujourd'hui de nombreux avantages à adopter un progiciel. En effet, les logiciels spécifiques sont souvent générateurs de développements coûteux et risqués, d'un coût de maintenance élevé dans la mesure où la direction des systèmes d'informations est seule face à une application, de coûts de développement comparables à celui d'un nouveau développement d'applications spécifiques lors d'inévitables évolutions. Sans compter l'obsolescence possible des matériels et logiciels de base qui les supportent et la perte de compétences sur cette application. Dans le cas des progiciels, les maintenances et évolutions de produits, pour ce qui concerne les technologies ou les changements de réglementations, sont prises en charge par les éditeurs et les coûts sont repartis. L'entreprise n'est plus isolée et peut s'appuyer sur une communauté d'utilisateurs susceptibles de peser, plus ou moins sur les éditeurs de leurs progiciels. Néanmoins, le principal frein à l'adoption d'un ERP est qu'il ne peut pas répondre intégralement aux spécifications fonctionnelles des utilisateurs et qu'il ne permet pas forcément le respect et la prise en compte de l'organisation de l'entreprise. Aucun éditeur ne
  18. 18. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 7 présente des solutions immédiatement opérationnelles dans tous les environnements précis de ses clients [3]. 3.4. Les inconvénients Les ERP ne sont pas exempts d'inconvénients. Ils sont difficiles et longs à mettre en œuvre car ils demandent la participation de nombreux acteurs ; ils sont relativement rigides et délicats à modifier.  coût élevé (cependant, il existe des ERP/PGI qui sont des logiciels libres, les seuls coûts étant alors la formation des utilisateurs et le service éventuellement assuré par le fournisseur du logiciel)  le progiciel est parfois sous-utilisé.  lourdeur et rigidité de mise en œuvre.  difficultés d'appropriation par le personnel de l'entreprise.  nécessité d'une bonne connaissance des processus de l'entreprise.  nécessité d'une maintenance continue.  captivité vis à vis de l'éditeur [3]. 3.5. Architecture technique La figure ci-dessous nous démontre l’architecture technique d’un ERP Figure 1: Architecture technique d'un ERP
  19. 19. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 8 L'ERP est donc sur serveur. Les ERP sont couplés à une base de données. De plus, les ERP sont compatibles packs Office, en particulier pour PowerPoint et Excel. En effet, le premier étant utile pour personnaliser les bureaux ERP en fonction de l'entreprise et le second pour effectuer les imports/exports de données. Enfin, les ERP sont aussi compatibles avec des outils de reporting (CrystalReport en général). Le reporting étant utilisé en particulier pour le module de gestion relation client, que nous verrons par la suite [4]. 3.6. Architecture modulaire Un ERP est un ensemble dont toutes les parties fonctionnent les unes avec les autres d'où l'ergonomie et l'unicité des informations et donc la cohérence du SI. Un ERP est modulaire dans le sens où il est possible de n'avoir qu'une ou plusieurs applications en même temps, ou peu à peu. Les applications modulaires telles que les ERP permettent d'être sûr de la compatibilité des modules entre eux, ils s'imbriquent comme des blocs de Lego et fonctionnent ensemble (pas de vérification de compatibilité à effectuer). La figure 2 présente un exemple d'architecture modulaire qui tend à représenter tous les ERP: Figure 2: Architecture modulaire d’un ERP L'architecture modulaire schématisée ci-dessus intègre plusieurs modules retouchant aux grandes fonctions d'une entreprise : le module finance, logistique et e-commerce… [4] 3.7. Les principaux éditeurs d'ERP Le marché de l'ERP représente une vraie manne pour les prestataires de services informatiques. Il est devenu aujourd'hui, le marché le plus porteur de l'informatique. On distingue deux sortes d'ERP : les ERP propriétaires et les ERP Open Source. 3.7.1. Les ERP propriétaires Aujourd'hui, il existe de nombreux ERP propriétaires mais seuls quelques éditeurs internationaux restent vraiment dans la course.
  20. 20. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 9 Les trois premiers sont [5] :  SAP (Business One) : SAP est le leader mondial des ERP, est une application client- serveur. Ses modules couvrent l'ensemble des fonctions de gestion de l'entreprise et chaque module couvre des besoins complets de gestion.  Oracle (JD Edwards): est un progiciel de gestion intégré. Anciennement appelé People EnterpriseOne ou OneWorld XE ou ERP 8, et vendu par J.D. Edwards puis par Peoplesoft. J.D. Edwards a été racheté par PeopleSoft puis par Oracle. Le produit est depuis renommé "Oracle JDEdwards EnterpriseOne". Il est composé de plusieurs modules plus ou moins indépendants.  Microsoft Dynamics ERP(NAVISION) : est un progiciel de gestion intégrée (ERP/PGI), conçu pour les structures de 20 à 500 employés, sociétés autonomes et filiales de groupes, des secteurs de l’industrie, du négoce et des services. 3.7.2. Les ERP Open Source Ils sont relayés par des partenaires (SSII, cabinets de Conseil) pour le support. L’implémentation d’un progiciel Open Source revient moins chère, puisqu’il n’y a pas de coût de licence. En revanche il faut inclure, dans le calcul du coût d'acquisition total, les frais de maintenance et de l'assistance technique. Voici la liste des principaux progiciels Open Source [5] : • Aria: est le cœur de la gamme de produits Aria 4 XP, il couvre tous les domaines fonctionnels internes nécessaires pour gérer votre entreprise. IL a été développé à base d’un ERP open source appelé Nola, et son environnement est PHP MYSQL. • Compiere: est un progiciel de gestion intégré (PGI) et gestion de la relation client (GRC) à source ouvert : open source pour les Petites et moyennes entreprises (PME) dans la distribution et le service. L'application est fournie sous double licence GPL et propriétaire. Les sources peuvent être adaptées aux besoins du client. Le support technique et la documentation sont payants. Son origine est Jorg Jank. • ERP5: est un progiciel de gestion intégré (ERP) libre, son origine est Nexedi, grâce à son intégration avec Nuxeo CPS, c’est aussi un système de gestion de contenu.son environnement sont le Python et le Zope. • Fisterra: est un PGI sous licence PGL, le premier client pour cet ERP été la société espagnole Auto Arte, son origine est Igalia, et son environnement est GNOME2 developement platform Psotgresql. • OpenERP: anciennement TinyERP, est un progiciel libre de gestion intégré comprenant des modules de gestion des ventes, des relations clients, des projets, des entrepôts, de la production, de la comptabilité et des ressources humaines. Son environnement est le Postgresgl, XML.
  21. 21. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 10 3.8. Liste de quelques ERP existants Les ERP Base de données langage Licence Les principaux modules SAP (Business One) MS SQL Server COM :c++,c#,Java Sous licence  Comptabilité financière  Administration des ventes  CRM  Achats  Partenaires  Transactions bancaires  Gestions des stocks  Gestion des services  Gestion du personnel  Assemblage final  Workflow  Reporting tableau de bord Oracle (JD Edwards) Oracle J2E Sous licence  Business Intelligence  CRM  Gestion financière  Agro-alimentaire  Gestion du capital humain (HCM)  Gestion de Production  Maintenance  Gestion de projets  Construction d’habitations  Planification de la chaîne d’approvisionnement  Exécution de la chaîne d’approvisionnement  Gestion des Achats  Outils et technologie Microsoft Dynamics ERP (NAVISION) DotNET SQL server Sous licence  Gestion commerciale et CRM  Prestations de service  Distribution et entreposage  Gestion de production  Projets et affaires  Gestion financière  Pilotage et analyse OpenERP PostgreSQL Python, XML… Gratuit  CRM  Ressources humaines  Logistique
  22. 22. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 11  comptabilité analytique et financière  gestion commerciale OFBIz(Open For Business) PostgreSQL Java et XML Gratuit  Gestion des acteurs, Clients, Fournisseurs, Employés  Gestion des articles  Gestion des stocks  Gestion des commandes  Gestion Financière  Gestion de la production  Gestion d'une plate-forme d'e- commerce  Gestion des services Tableau 1: Liste de quelques ERP existants
  23. 23. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 12 Partie 2 : Présentation de OpenERP Cette deuxième partie permet de bien présenter OpenERP, ses différentes fonctionnalités ainsi que ses avantages. 4.1. OpenERP OpenERP (anciennement connu sous le nom TinyERP) est un progiciel de gestion intégré distribué sous licence libre comprenant les ventes, la gestion de relation client (CRM), la gestion de projet, la gestion d’entrepôt ,la production, la comptabilité et les ressources humaines. OpenERP a trois composants séparés : le serveur openerp-server qui stocke ses données dans une base PostgreSQL, le client openerp-client qui s'installe sur le poste de l'utilisateur et le serveur web openerp-web qui permet une utilisation depuis un navigateur. Ces trois composants communiquent par les protocoles XML-RPC et NET-RPC. Le logiciel est basé sur une forte architecture MVC, des flux de travail flexibles, une interface-utilisateur graphique dynamique, une interface XML-RPC, et un système personnalisable de comptes-rendus avec une intégration pratique d'OpenOffice [6]. 4.2. Architecture d’OpenERP Le système d’OpenERP est basé sur une architecture 3 tiers: 1. Un serveur de base de données PostgreSQL. 2. Un serveur d'applications (contenant les objets de gestion, le moteur de workflow, le générateur d'édition, etc.) 3. Un serveur de présentation (appelé OpenERP Web) qui permet à l'utilisateur de se connecter à OpenERP avec n'importe quel navigateur internet. La partie serveur est écrite en langage Python. Les différentes briques sont organisées en «modules». Un module est un dossier avec une structure prédéfinie contenant du code Python et des fichiers XML. Un module définit la structure de données, formulaires, rapports, menus, procédures, flux de travail, etc. La figure 3 illustre l’architecture d’OpenERP :
  24. 24. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 13 Figure 3: Architecture d'OpenERP 4.3. MVC : Modèle vue contrôleur MVC est une architecture de modèles utilisée en génie logiciel. Dans des applications complexes qui présentent des lots de données aux utilisateurs, nous souhaitons souvent séparer les données (modèle) et l'interface utilisateur (vue), de sorte que les changements à l'interface utilisateur n'affectent pas le traitement des données, et que les données peuvent être réorganisées sans changer l'interface utilisateur. Le MVC résout ce genre de problème en découplant l'accès des données et la logique des applications de la présentation des données et de l'interaction utilisateur, en introduisant un composant intermédiaire : « le contrôleur ». Dans open ERP, nous pouvons appliquer cette sémantique de Model View Controller avec :  Model : les modèles sont les objets déclarés dans OpenERP. Ils sont également des tables PostgreSQL.  View : les vues sont définies en fichiers XML dans OpenERP.  Controller : le contrôleur est les classes Python qui contrôlent OpenERP.
  25. 25. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 14 Figure 4: Modèle vue contrôleur 4.4. Pourquoi OpenERP Afin d’atteindre l’objectif de notre projet, nous avons opté pour OpenERP :  Pour son intégration : permet de consolider les applications, de centraliser les données et de rendre le travail quotidien plus simple, au sein d'une interface agréable et unifiée.  Pour ses fonctionnalités : OpenERP compte plus de 1 000 modules et permet de répondre immédiatement à 90 % de nos besoins. Et malgré cela, il nous reste des besoins spécifiques, nous pouvons créer le module applicatif sur mesure qui répondra à nos besoins.  Pour son modèle économique avantageux : L'utilisation d’OpenERP n'implique aucun frais de licence.  Pour sa modularité: nous pouvons planifier le déploiement d'OpenERP selon nos priorités et modifier celles-ci au cours du projet. OpenERP nous permet en effet de démarrer avec un module et d'ajouter les autres au fur et à mesure, selon nos besoins, dans le respect de nos priorités et de nos budgets [7]. 4.5. Les principaux modules d’OpenERP  Le module CRM (Customer Relationship Management) : OpenERP, grâce à son module CRM vous permet de créer et entretenir une relation mutuellement bénéfique avec les clients.  Le module Ressources humaines : La solution open source OpenERP assure de nombreuses fonctions dans le domaine des ressources humaines.  Le module Logistique : La solution open source OpenERP permet de gérer toute la chaine logistique, de l'achat des marchandises en passant par l'approvisionnement et le stockage jusqu'à la préparation des commandes et leurs livraisons.  Le module comptabilité analytique et financière : OpenERP intègre un module destiné aux salariés professionnels de la finance et de la comptabilité.
  26. 26. Chapitre I : Etat de l’art sur les ERP 15  Le module gestion commerciale : OpenERP est un progiciel libre et complet qui permet de gérer les ventes, les opérations marketing, les relations avec les partenaires commerciaux... [7] 5.Conclusion Les ERP ou PGI ont connu leur essor en profitant de l’évolution nécessaire des systèmes d’information pour le passage à l’an 2000 puis pour la mise en place de l’euro. En effet, il serait séduisant de remplacer tous les logiciels de gestion de l’entreprise par un intégré offrant toutes les fonctionnalités plutôt que d’engager des corrections des programmes existants plus ou moins anciens. OpenERP est l’alternative libre qui a totalement changé le marché des logiciels de gestion d’entreprise. Dans ce chapitre, nous avons présenté quelques ERP existants sur le marché, afin de choisir la meilleure solution pour l’adapter à l’entreprise.
  27. 27. 16 Chapitre II : Étude préliminaire
  28. 28. Chapitre II : Étude préliminaire 17 1.Introduction Ce chapitre va nous servir à poser les bases de la capture des besoins fonctionnels. Dans un premier temps, nous allons introduire l'étude de cas en donnant une version textuelle préliminaire du cahier des charges. L’étude préliminaire ou appelée aussi pré étude a pour objectif de démontrer la faisabilité d’une idée de projet par l’entremise de l’analyse de divers éléments. Avant de spécifier les besoins il est nécessaire de réaliser une étude de l’existant. L’étude de l’existant est une étape clé dans la réalisation de n’importe quelle application informatique, quel que soit le domaine concerné. Il s’agit d’une étude permettant de comprendre la problématique du projet et de détecter les avantages et inconvénients des solutions proposées actuellement sur le marché afin d’en profiter pour la réalisation de notre projet. 2.L’organisme d’accueil ISATIS 2.1. Présentation générale d’ISATIS ISATIS est un fournisseur de services et de solutions web pour Entreprises, créée en 2001, elle offre une large gamme d’expertise qui vise à aider ses clients à modifier et réinventer leurs affaires, pour les rendre plus efficaces et réactives dans un contexte fortement concurrentiel et un marché en perpétuelle mutation. ISATIS a compris aujourd'hui, dans le milieu compétitif des affaires, que les Entreprises ont besoin d'être des clients centriques ; orienté but et répond en temps réel aux besoins d'affaires en constante évolution. Avec des processus, des méthodologies et des délais bien définis, ISATIS a maintes et maintes fois pris des défis pour accomplir la mission de satisfaire le client. Chez ISATIS, ils croient en l'établissement de partenariats à travers des relations fortes, efficaces, agréables, enthousiastes et d'éthiques qui sont personnellement et professionnellement enrichissantes et profitables.
  29. 29. Chapitre II : Étude préliminaire 18 2.2. Les Métiers d’ISATIS  Conseil en IT Global : Fort de son expérience acquise tout au long des nombreux projets, elle accompagne et conseille ses clients dans la conduite de leurs projets IT basé sur les meilleures pratiques dans la gouvernance des Systems d’information. (Cycle de vie, optimisation de l’infrastructure).  Application services : Intégration d’applications, expertise technologique, développement spécifique PHP MySQL, .Net…  Entreprise Solution : Conçue pour améliorer la productivité et accompagner les Entreprises dans leurs croissances ces solutions viennent consolider et optimiser les processus métiers.  ERP (logiciel de gestion intégré)  CRM (Gestion de la relation client)  Information & data management (Intranet collaboratif, BI, reporting)  Site web & e-commerce Ses sites web sont sa vitrine et celle de ses clients, c’est pour cela qu’elle s’efforce à offrir les meilleures technologies dans le domaine (html, php, javascrit, mysql, flash, etc.).  Hosting : ISATIS de par l’expérience de plus de 6 ans dans le domaine du hosting, propose une large solution d’hébergement web à ses clients afin de leurs garantir une meilleure visibilité et un accès sûr et stable à leurs plateformes web.  Formation et développement des qualifications locales Training : Elle accueille chaque année des étudiants en formation ou en stages de l’université, des centres de formations, afin de partager ses expériences et son savoir-faire.  Expérience en consulting d'IT global avec un engagement interne : ISATIS Utilise les meilleures pratiques tirées de l’industrie et de l’expérience acquise pour une bonne prestation de valeur à long terme, en exploitant les qualifications locales.  Partenariat technologique : ISATIS est partenaire intégrateur : partenaire référencé Microsoft. 2.3. Quelques références Isatis capitalise plus de 10 années d’expériences au service de ses clients. …etc.
  30. 30. Chapitre II : Étude préliminaire 19 3.Problématique Dans un monde en constante évolution, les entreprises sont contraintes de trouver des alternatives à la façon dont elles font leurs activités internes. La gestion actuelle de l’entreprise ISATIS est basée sur des traitements manuels ainsi que des applications métiers ne communiquant pas entre elles en plus, des états et des tableaux réalisés sur Excel. Les outils existant aujourd’hui sur le marché proposent des fonctionnalités nettement plus avancées et mieux adaptées aux besoins d’ISATIS, en termes de pilotage, d’intégration de données, de partage d’information en temps réel... Ils permettent également de répondre aux exigences des clients. Parmi ces outils, les ERP commencent à devenir l’une des clés de succès des entreprises, car ils donnent la possibilité de déléguer, quasiment, toutes les tâches de l’organisation, interne ou externe, de l’entreprise. La problématique générale de notre analyse portera sur le caractère global ou partiel et le degré de changement associés aux PGI. Nous nous interrogerons, d’une part, sur la dimension du changement telle que l’entreprise l’envisage (objectifs, effets attendus sur l’organisation du travail) et d’autre part, les transformations de l’organisation du travail, des métiers et des emplois. Autrement dit :  Comment allons-nous réussir l’automatisation des workflow ?  L’organisation du travail change-t-elle radicalement lorsque nous parvenons à mettre en place OpenERP ?  Comment réussir la démarche du changement ? 4.Objectif de travail Les PGI sont connus pour leur intégration des principales fonctions nécessaires à la gestion des flux et des procédures, aussi, ils permettent de travailler sur une seule et unique base de données afin de réduire les travaux redondants. L’objectif de ce travail est d’adapter un progiciel libre OpenERP, afin d’automatiser un ensemble de processus d’entreprise au sein de l’entreprise ISATIS. Parmi les autres avantages des PGI, c’est qu’ils sont conçus de telle sorte qu’un simple paramétrage suffit à les adapter à l’organisation d’entreprise. Il n’est normalement pas nécessaire d’effectuer des développements spécifiques, sauf en cas de nécessité. Les objectifs de notre travail sont de permettre :  Une intégration du système d'information,  L’automatisation, optimisation du workflow  Une meilleure cohérence et un plus grand partage des données  Une évolution du SI sur les nouveaux besoins
  31. 31. Chapitre II : Étude préliminaire 20 5. Méthodologie de travail Afin d’atteindre nos objectifs, nous avons suivi la méthode 2TUP (2Track Unified Process), qui apporte une réponse aux contraintes de changement continuel imposées aux systèmes d’informations de l’entreprise. Cette méthode suit deux chemins : L’axe fonctionnel et l’axe technique. a) L’axe fonctionnel comporte :  Capture des besoins fonctionnels, qui produit un modèle des besoins focalisé sur le métier des utilisateurs. Elle qualifie au plus tôt le risque de produire un système inadapté aux utilisateurs.  Analyse, qui consiste à étudier précisément la spécification fonctionnelle de manière à obtenir une idée de ce que va réaliser le système en terme de métier. b) L’axe technique, quant à lui, comporte :  Capture des besoins techniques, qui recense toutes les contraintes et les choix Dimensionnant la conception du système.  Conception générique, qui définit ensuite les composants nécessaires à la conception de l’architecture technique. Elle a pour objectif d’uniformiser et de réutiliser les mêmes mécanismes pour tout un système. L’architecture technique construit le squelette du système informatique et écarte la plupart des risques du niveau technique.  Conception préliminaire, qui représente une étape délicate, car elle intègre le modèle d’analyse fonctionnelle dans l’architecture technique de manière à tracer la cartographie des composants du système à développer.  Conception détaillée, qui étudie ensuite comment réaliser chaque composant.  Codage, qui produit ses composants et teste au fur et à mesure les unités de code réalisées.  Recette, qui consiste enfin à valider les fonctionnalités du système développé. Nous avons utilisé UML pour la conception, vu qu’il est le plus approprié pour les projets informatiques orientés objet, et aussi car ses diagrammes facilitent la lisibilité et la compréhension des modèles. Le principal avantage d'UML est qu'il est devenu le standard en termes de modélisation objet, son caractère polyvalent et performant et sa souplesse en fait un langage universel. 6.Elaboration du cahier des charges : L’élaboration du cahier des charges et une phase primordiale. Elle est le point de passage obligatoire qui matérialise le premier contact des concepteurs avec les utilisateurs. La connaissance de la situation actuelle de l’organisation est indispensable pour pouvoir porter un jugement correct et avoir toutes les informations nécessaires afin d’établir une bonne conception.
  32. 32. Chapitre II : Étude préliminaire 21 Pour mener à bien notre projet, il est donc nécessaire de faire une analyse préliminaire des besoins et de lister les différentes fonctionnalités à mettre en œuvre. Les fonctionnalités requises sont présentées ci-dessous : Objectifs Fonctionnalités Gestion de base  Gestion des clients  Gestion des utilisateurs  Gestion des produits (articles)  Gestion de projets  Gestion des employés Gestion de vente  Planification de réunions et appels  Suivi des pistes et opportunités  Evaluation des pistes  consultation de la liste de clients  gestion des devis Gestion de la comptabilité  Contrôle de facturation  Gestion de paiement  Gestion des journaux Gestion des Ressources humaines  Gestion de congés  Plan d’évaluation périodique  Gestion de personnel  Suivi de recrutement  Gestion de pointage (présence) Gestion de projet  Planification automatisé  Collaboration  Gestion des demandes Tableau 2 : Liste des fonctionnalités requises 7.L’identification des acteurs et leurs rôles Un acteur représente l’abstraction d’un rôle joué par des entités externes (utilisateur, dispositif matériel ou autre système) qui interagissent directement avec le système étudié [8]. Nous distinguons les acteurs suivants :  Administrateur : Il a pour rôle de définir les privilèges, les profils utilisateurs, les mots de passes et l’administration de la base de données ainsi que l’attribution des droits d’accès aux utilisateurs.
  33. 33. Chapitre II : Étude préliminaire 22  Manager : A pour mission principale d’atteindre les objectifs de ventes, en gérant au mieux son équipe commerciale. Assure le suivi des ventes faites par les commerciaux, et gère les factures. Il peut aussi effectuer les mêmes opérations que le commercial. De plus, il valide l’ensemble des bons de commandes et il gère l’ensemble des articles. Il suit les projets et manage l’équipe.  Commercial : Il doit gérer les contacts, les prospects, les clients, traiter leurs commandes, leur communiquer les offres et les disponibilités des produits et transmettre des états mensuels des ventes. Peut créer un dossier pour ces clients comme il peut le mettre à jour, il a le droit de visualiser l’ensemble des clients de l’entreprise. D’autre part, le commercial peut créer les commandes pour réaliser une opération de vente.  Chef de projet : A pour responsabilité de piloter et coordonner son équipe dans l’ensemble des phases techniques liées à la réalisation d’un projet. Son rôle s’étend de l’élaboration des spécifications techniques sur la base du cahier des charges (fonctionnel) jusqu’à la livraison du projet.  Consultant: A pour rôle principal d’établir les taches qui lui sont transmises par le chef de projet, comme il participe à l’élaboration du cahier des charges, la compréhension du besoin du client, et il participe à la gestion du projet.  Comptable : A pour responsabilité le soutien administratif pour toutes les questions financières, fiscales et sociales, l'envoi des factures relatives aux prestations de l'entreprise, le paiement des factures des fournisseurs, l'acquittement des obligations en matière de T.V.A et la rédaction de rapports internes et externes.  Client : Peut interagir avec le système, en effet, un espace est réservé aux clients, il prendra en charge de visualiser son projet en ligne, et les réclamations clients, mais dans notre cas, le client n’a pas accès au système mais il recevra l’état d’avancement de son projet, les factures et les devis à partir du système.  Prospect : Peut demander et s’intéresser à un ou plusieurs services. 7.1. Terminologie utilisée Dans notre cas, nous appelons : a) Piste : la piste est un prospect au stade embryonnaire, c’est-à-dire qu’il a manifesté un intérêt pour un service d’ISATIS que le commercial doit avoir identifié, elle peut provenir de plusieurs canaux car elle peut répondre par exemple à une compagne marketing, cela à l’aide d’informations collectées et diffusées quotidiennement, au moment où le contact est établis avec ce prospect, et les besoins de ce dernier se confirme, nous parlerons alors de piste qualifiée. b) L’opportunité : Une opportunité est une vente potentielle ou un revenu possible provenant d’un compte. Après avoir qualifié la piste, commerciaux et marketeurs doivent unir leurs efforts en matière de communication, pour attirer la piste qualifiée sur la qualité et la diversité des services offerts. c) L’affaire : Nous parlons d’affaire lorsqu’un commercial perçoit une possibilité de convertir un client potentiel (prospect) en un client d’ISATIS, l’opportunité demande un devis pour passer sa commande chez ISATIS. d) Compte : Cette variable contient des informations détaillées sur l’ensemble des acteurs interagissant avec ISATIS, quelque soit leur statut.
  34. 34. Chapitre II : Étude préliminaire 23 e) La visite : Cette variable représente le nombre de visites réalisées par l’équipe commerciale, compte tenu du travail de prospection préalablement établi. Elle contient des informations sur la productivité des commerciaux, en matière de gestion du temps des coûts, par rapport à la dispersion géographique des prospects et clients. f) Les devis : Cette variable représente l’ensemble des devis émis par les commerciaux résultants des étapes ultérieures (négociation), converties en ventes. g) La vente : Cette variable représente la conversion des affaires réalisées par les commerciaux, elle contient des informations sur l’efficacité de l’équipe commerciale, en matière de prospection et de négociation par rapport aux objectifs qui leur sont assignés. h) La tâche : Cette variable est une sorte d’agenda qui permet de rappeler à l’utilisateur quel qu’il soit les différentes tâches qui lui sont assignées au moment voulu (mail à envoyer, appel téléphonique à passer, prise de rendez-vous, visite à effectuer, etc.). i) Projet : cette variable permet au manager général de suivre l’état d’avancement des projets en cours, et de gérer le temps de l’équipe, cela assurera le respect des délais de livraison des projets. j) Rapport : Cet acteur permet à l’ensemble des éléments d’ISATIS de rédiger des rapports détaillés sur la situation des missions qui leur sont attribuées, ces derniers peuvent être transformés en information (interne) qui aidera l’outil analytique à proposer des solutions plus pertinentes. k) Réclamation : Cette variable concerne l’ensemble des problèmes que peut rencontrer le client d’ISATIS, qui se doivent d’être gérées ponctuellement car, ce sont un levier de la satisfaction client. Par ailleurs, ce volet contient des informations pertinentes sur le nombre de réclamations reçues et traitées. l) La satisfaction : Cette variable dispose de plusieurs paramètres permettant de juger de la véracité des actions marketing menées vers les clients en vue de la satisfaire. Elle contient des informations concernant la gestion de la qualité de l’offre de service d’ISATIS. m) Le prospect : Est tout acteur externe qui n’a jamais eu de contact auparavant avec l’entreprise, il peut redevenir un client, une fois que l’entreprise lui a vendu un article ou un projet. n) Le contact : C’est cette personne qui se présente au nom de l’entreprise pour avoir des informations ou pour l’achat d’un article ou d’un projet. 8.Identification des messages Un message représente la spécification d’une communication unidirectionnelle entre objets qui transportent de l’information avec l’intention de déclencher une activité chez le récepteur. Un message est normalement associé à deux occurrences d’événements : un événement, d’envoi et un événement de réception [8].
  35. 35. Chapitre II : Étude préliminaire 24 8.1. Les messages entrants : Les acteurs Les messages Administrateur  Créer, modifier, supprimer de compte pour les utilisateurs  Attribution des droits d’accès aux utilisateurs Manager  Création, modification, annulation d’un contact /client ou d’un prospect.  Création, modification, annulation des pistes ou opportunités  Demander, reporter, annuler un appel, un meeting  Recherche de collaborateurs  Acceptation ou refus des congés des employés.  Recrutement  Entretien Chef de projet  création, modification, annulation d’une tâche d’un projet.  création, modification, annulation d’un projet.  Demander, reporter, annuler un appel, un meeting Commercial  Création, modification, annulation d’un contact ou d’un prospect.  création, modification, annulation d’un contact.  Création, modification, annulation des pistes ou opportunités  création, modification, annulation d’un compte  Demander, reporter, annuler un appel,
  36. 36. Chapitre II : Étude préliminaire 25 un meeting  consultation,modification, annulation, impression d’une commande Comptable  gérer pointage  demande des factures de ventes et achats et avoirs clients. Consultant  demande de congés  pointage  demande d’entretien  intervention à l’avent vente  demande meeting (aspect technique du projet) Tableau 3 : Liste des messages entrants de chaque acteur 8.2. Les messages sortants Les acteurs Les messages Manager  Informations d’une entité (Contact, Compte, Prospect, client)  un appel planifié  une réunion planifiée chef de projet  la planification des tâches et phases  Informations d’une entité (Contact, Compte, Prospect, contact)  état d’avancement de chaque tâche  réclamation au niveau d’état d’avancement. Commercial  Informations d’une entité (Contact, Compte, Prospect)  Résultat d’un appel (compte rendu)  Résultat d’une réunion (résumé)  les tarifs du projet Comptable  la paie des employés.  Feuilles de pointages des employés.  Factures de ventes et d’achats  Fiche de paie établie  Document de paiement des taxes et
  37. 37. Chapitre II : Étude préliminaire 26 impôts. Consultant  Résultat de demande de congé  La fiche de paie.  Les notifications à propos du projet.  Les tâches affectées. Client  Etat d’avancement du projet demandé  Conditions des réclamations  Facture, devis établi.  Catalogue d’information Tableau 4: Liste des messages sortants de chaque acteur 9.Modélisation du contexte Tous les messages (système ↔ acteurs) identifiés précédemment peuvent être représentés de façon synthétique sur un diagramme, que l’on peut qualifier de diagramme de contexte dynamique [8]. 9.1. Diagramme de contexte dynamique Nous réaliserons un diagramme de communication particulier (que nous appellerons diagramme de contexte dynamique) afin de répertorier tous les messages que les acteurs peuvent envoyer au système et recevoir [8]. Figure 5: Diagramme de contexte dynamique d'ISATIS
  38. 38. Chapitre II : Étude préliminaire 27 9.2. Le contexte statique Nous pouvons compléter le modèle de contexte dynamique par l’étude du contexte statique. Ce dernier spécifie le nombre d’instances d’acteurs reliées au système à un moment donné. Ce complément est surtout utile lorsque les acteurs sont nombreux, et que l’on veut mettre en évidence les différences qui existent en termes de multiplicités d’instances d’acteurs [8]. 9.2.1. Diagramme de contexte statique : Ce diagramme permet de montrer de façon synthétique qu’il existe :  Un seul administrateur système dans l’entreprise.  Au maximum deux chef de projets.  Un seul manager dans l’entreprise.  Un seul commercial dans l’entreprise.  Un nombre non défini de clients et de consultants.  Un seul comptable. Figure 6: Diagramme de contexte statique d’ISATIS 10. Conclusion L’étude préliminaire nous a permis de nous familiariser avec l’environnement autour duquel nous allons réaliser notre projet, connaissant les acteurs ainsi que leurs tâches. Dans la suite de notre travail, nous allons traiter en détail les besoins fonctionnels et techniques de notre système.
  39. 39. 28 Chapitre III : Conception
  40. 40. Chapitre III : Conception 29 1.Introduction L’étape de conception est très importante pour la réussite d’un projet informatique, car elle vise à définir une feuille de route du projet, le concevoir et le valider avant de passer à la réalisation du système. Elle permet aussi d’avoir une bonne réflexion avant de passer à l’action, une bonne organisation du travail et une bonne communication entre les différents intervenants dans le projet. Nous avons utilisé le processus unifié 2TUP, qui serra illustré dans ce chapitre avec ses différentes activités. La méthode 2TUP dissocie les aspects techniques des aspects fonctionnels, ces derniers formalisent et détaillent ce qui a été ébauché au cours de l’étude préliminaire, et à étudier les fonctions du système d’information. Autrement dit, cette étape de conception passe par : capture des besoins (techniques et fonctionnels) ensuite l’analyse et en fin la conception détaillée. 2.Capture des besoins fonctionnels Les captures des besoins fonctionnels est la première étape de la branche gauche de la méthode 2TUP. 2.1. Identifier les cas d’utilisation Un cas d’utilisation (use case) représente un ensemble de séquences d’actions réalisées par le système et produisant un résultat observable intéressant pour un acteur particulier. Un cas d’utilisation modélise un service rendu par le système. Il exprime les interactions acteurs/système et apporte une valeur ajoutée « notable » à l’acteur concerné [8]. 2.1.1. Identification des processus  Processus liés à l’administrateur du système  Processus de gestion vente  Processus de gestion de projet  Processus de gestion de recrutement  Processus de gestion des ressources humaines  Processus de gestion de comptabilité
  41. 41. Chapitre III : Conception 30 2.1.2. Processus liés à l’administrateur du système La figure 7 présente le diagramme de cas d’utilisation de l’administrateur du système. Figure 7 : Diagramme de cas d’utilisation liés à l’administrateur du système  Description des cas d’utilisations La description textuelle des cas d'utilisation est libre. Cependant, cette description prend souvent une forme rédigée qui convient mieux à la communication avec les utilisateurs. Des règles de structuration doivent être appliquées pour en faciliter l'expression, la compréhension et la cohérence [9]. Cas d’utilisation Description Authentification avant de se connecter au système, chaque acteur doit être identifié par un login et un mot de passe afin d’avoir les permissions d’accès au système. Le système vérifie l’existence de l’utilisateur et la validité de son mot de passe, sinon il ouvre une session et redemande la saisie à nouveau. Gestion des comptes et des droits des utilisateurs permet à chaque utilisateur du système d’avoir son compte qui comporte l’ensemble des processus métiers dont lesquels il intervient. Comme, il attribue les droits d’accès à l’utilisateur afin de garantir la fiabilité du système. Gestion des fonctionnalités du système permet à l’administrateur de gérer la totalité des fonctions métiers du système, comme il peut paramétrer des nouvelles fonctionnalités en cas de besoin. Tableau 5: Description des cas d’utilisations de l’administrateur
  42. 42. Chapitre III : Conception 31 2.1.3. Le processus des ventes Le processus de vente est un ensemble d’action qui permet de passer de l’état de prospect à celui de client, de l’intention d’achat au passage de commande ou de prise de contact à la prise de commande. Des activités sont réalisées dans le cadre de l’action commande, les activités sont par exemple les emails, les meetings, les appels téléphoniques,… La figure 8 présente le diagramme de cas d’utilisation du processus de gestion de vente : Figure 8: Diagramme de cas d’utilisation de gestion de vente.
  43. 43. Chapitre III : Conception 32  Description des cas d’utilisations de gestion de vente : Cas d’utilisation Description Gestion des pistes permet à un commercial, ou au manager de créer, modifier, qualifier/disqualifier une piste, ou de convertir en une opportunité. Gestion d’opportunités permet à au commercial, ou au manager de créer, modifier, qualifier/disqualifier une opportunité. Gestion de client Permet de créer, modifier ou supprimer un contact/client, ou un prospect. Gestion d’activités Permet aux utilisateurs de créer un appel, meeting ou un mail. Gestion de devis Permet au commercial ou le manager de créer, modifier, imprimer /envoyer le devis au client. Gestion de facturation Permet au commercial ou le manager de créer, modifier, imprimer /envoyer la facture au client. Suivis d’activités Permet au manager d’analyser les ventes, les factures, les prévisions, changement d’étape, les meetings avec les comptes rendu ainsi que les closes perdue des pistes et les opportunités. Gestion d’articles Permet au manager ou le commercial d’ajouter ou de supprimer un article. Réclamation Permet aux clients de réclamer vis-à-vis les factures, devis... Tableau 6: Description de cas d’utilisation de gestion de vente. 2.1.4. Le processus de gestion de projet : La gestion de projet consiste à gérer l’ensemble des projets en tenant compte des ressources (humaines, finances, matérielles,..) afin de garantir aux clients la qualité exigée par leur projets. Dans notre cas, le processus gestion des projets se caractérise par la mise en place des ressources humaines (consultants techniques) avec le responsable chef de projet. Celui-ci coordonne les différentes tâches avec l’équipe projet en affectant des taches aux membres de son équipe.
  44. 44. Chapitre III : Conception 33 La planification se fait au préalable et selon la complexité des projets via un diagramme de GANTT. Le chef de projet affecte des tâches aux membres de l’équipe, chaque tâche a un début et une fin. Un ensemble de tâches peut constituer une phase ou des phases. Le client est informé régulièrement de l’état d’avancement du projet. La figure 9 nous présente le diagramme de cas d’utilisation de gestion de projet : Figure 9: Diagramme de cas d’utilisation de gestion de projet.  Description des cas d’utilisateur de gestion de projet : Cas d’utilisation Description Gestion d’activités Permet aux utilisateurs de créer un appel, meeting ou un mail. Réclamation Permet aux clients de réclamer vis-à-vis des projets. Analyse (fonctionnalités techniques) permet au chef de projet et aux consultants de faire une analyse technique, des fonctionnel du projet et proposent une planification du projet, avec tous les aspects techniques Suivis d’activités Permet au manager, consultants et le chef de projet de suivre l’état d’avancement, et le déroulement des projets.
  45. 45. Chapitre III : Conception 34 Planification de projet Le chef de projet planifie le projet (division de tache pour chaque consultant avec durée de réalisation,..) Tableau 7: Description des cas d’utilisation de gestion de projet 2.1.5. Processus de gestion de recrutement La gestion de recrutement consiste à gérer les entretiens et le recrutement des candidats. Dans notre cas, elle se déroule comme suit : Les candidats dépose leur CV (curriculum vitæ) au sein de notre entreprise, et le chef de projet ainsi que le manager analysera les CV et sélectionnera à base des besoins de l’entreprise. Des tests de niveau et d’aptitude sont programmés pour sélectionner les candidats. Le candidat refera un entretient d’embauche et continuera son recrutement. La figure 10 présente le diagramme de cas d’utilisation de recrutement Figure 10 : Diagramme de cas d’utilisation de gestion de recrutement.
  46. 46. Chapitre III : Conception 35  Description des cas d’utilisation de gestion de recrutement Cas d’utilisation Description Candidature Dépôt de CV Sélection des candidats Les candidats passeront un test d’évaluation, afin de choisir le plus compétant des candidats. Analyse de CV permet au manager et au chef de projet d’analyser les CV et de les sélectionner selon les besoins de l’entreprise. Evaluation des entretiens/test Permet de valider ou de rejeter les entretiens/test des candidats selon leur note des tests. Tableau 8: Description des cas d’utilisations de gestion de recrutement 2.1.6. Processus de gestion des ressources humaines La gestion des ressources humaines consiste à gérer l’ensemble des employés notant les congés, le pointage, la paie, l’évaluation,... Dans notre cas, la gestion des ressources humaines, se fait ainsi :  Chaque employé doit marquer son pointage de 9h à 9h15.  Pour les congés, les employés ne prennent pas leur congés à la fois, mais ils envoient une demande auprès du manager, c’est à ce dernier d’accepter ou de refuser sa demande formulé.  L’employé est évalué une fois par an, par son chef de projet et le manager de l’entreprise. La figure 11 présente le diagramme de cas d’utilisation de gestion de ressources humaines :
  47. 47. Chapitre III : Conception 36 Figure 11: Diagramme de cas d’utilisation de gestion des ressources humaines.  Description des cas d’utilisations de gestion des ressources humaines : Cas d’utilisation Description Pointage Chaque employé doit remplir sa fiche de présence. Demande de congés Chaque employé peut demander un congé (annuel, maladie, ….). Gestion de congés Permet de confirmer ou d’annuler la demande de congés d’un employé, et la validation est faite par le manager.
  48. 48. Chapitre III : Conception 37 Evaluation Permet d’évaluer le travail d’un employé par son chef de projet et par le manger une fois par an. Gestion de paie Permet au comptable d’établir la fiche de paie mensuelle de chaque employé. Tableau 9 : Description des cas d’utilisations de gestion des ressources humaines. 3.Analyse Un modèle d’analyse livre une spécification complète des besoins, issu des cas d’utilisateurs, et les structures sous une forme qui facilite la compréhension (scénarios), la préparation, la modification et la maintenance du futur système [8]. 3.1. Le processus métier des ventes Afin de comprendre le processus des ventes de point de vue métier et d’éclaircir la relation entre les différentes phases d’une vente, la figure suivante illustre ses relations: Figure 12: Processus métier des ventes.
  49. 49. Chapitre III : Conception 38 3.2. Le processus métier des projets Pour bien comprendre le processus métier des projets, nous avons construit le diagramme suivant : Figure 13: Processus métier des projets. 3.3. Le processus métier des recrutements Figure 14: Processus métier des recrutements 4.Les diagrammes de séquence Le diagramme de séquence permet de décrire les scenarios de chaque cas d'utilisation en mettant l'accent sur la chronologie des opérations en interaction avec les objets [9]. Les concepts de base utilisés dans ce diagramme sont les suivant :
  50. 50. Chapitre III : Conception 39 4.1. Le diagramme de séquence « Authentification » Figure 15: Diagramme de séquence d’authentification Les scénarios : Dans le processus d’authentification, chaque utilisateur doit interagir avec le système central(ERP) :  L’utilisateur demande de se connecter au système.  Le système affiche l’interface du login et mot de passe.  L’utilisateur insert son login et mot de passe.  le système réaffiche l’interface du login et mot de passe au cas où ils sont incorrects.  Dans le cas ou c’est correct, le système affiche l’espace correspondant.
  51. 51. Chapitre III : Conception 40 4.2. Diagramme de séquence « gestion des ventes » : Figure 16: Diagramme de séquence de gestion des ventes. Les scénarios : Dans le processus des ventes nous avons le responsable des ventes qui interagit avec le système central(ERP) :  Un client/prospect demande des informations sur un/ plusieurs articles ou services auprès du responsable des ventes.
  52. 52. Chapitre III : Conception 41  Le responsable des ventes crée une piste /opportunité.  Dans le cas d’une piste :  Si le prospect demande un devis : le responsable des ventes qualifie la piste et la convertie en opportunité, ensuite crée et envoi le devis au prospect.  Si le prospect ne demande pas de devis après une certaine période fixé par le responsable des ventes, ce dernier disqualifie la piste.  Dans le cas d’opportunité :  Le client demande un devis.  Le responsable des ventes crée et envoi le devis au client.  Client / prospect peut demander une négociation du devis, le responsable des ventes la prend en charge et répond.  Si prospect/client accepte la nouvelle proposition :  Le client confirme la commande par un bon de commande  Responsable des ventes qualifie alors l’opportunité (close gagnée).  Le client/prospect demande une facture  Le responsable des ventes crée la facture après réception du service commandé par le client.  Le client/prospect effectue le paiement de la facture.  Le responsable des ventes enregistre le paiement.  Si le prospect/client refuse la nouvelle proposition :  Le responsable des ventes disqualifie l’opportunité (close perdue).
  53. 53. Chapitre III : Conception 42 4.3. Diagramme de séquence « gestion de projet » Figure 17: Diagramme de séquence de gestion de projet Les scénarios : Le scénario du processus gestion de projet se présente comme suit:  Les utilisateurs du système doivent s’authentifier pour y accéder.  Le chef de projet crée un nouveau projet et fait une planification (création de chaque taches et les affecte à chaque consultant technique).  Les consultants techniques mettent à jours leurs tâches.  Le chef de projet demande un suivi du projet au prés des consultants techniques. (l’état d’avancement de chaque tâche).  Le chef de projet envoi un suivi du projet au prospect/client (diagramme de GANTT).  Le client/prospect peut faire une réclamation technique vis-à-vis le projet.  Le système revoit la réclamation aux consultants technique pour la traitée.  Le chef de projet renvoi la réponse pour le client/prospect.
  54. 54. Chapitre III : Conception 43 4.4. Diagramme de séquence de gestion de recrutement Figure 18: Diagramme de séquence de gestion de recrutement Les scénarios : Dans le processus de recrutement nous avons :  Les utilisateurs doivent s’authentifier.  Les candidats déposent par mail le CV.  Le responsable de recrutement interagit avec le système afin d’ajouter les nouveaux candidats.  Apres l’enregistrement, le responsable sélectionne les CV, et planifie les entretiens et les tests d’embauches.  Notifier les candidats sélectionnés par mail pour un entretien.  Le responsable évalue les candidats.  Dans le cas ou, c’est APTE : Le candidat est accepté et embauché  Dans le cas ou, INAPTE : Le candidat est refusé.
  55. 55. Chapitre III : Conception 44 4.5. Diagramme de séquence de gestion des ressources humaines Figure 19: Diagramme de séquence de gestions de ressources humaines. Les scénarios : Dans le processus des ressources humaines nous avons :  Les employés s’authentifier au système.  Les employés doivent marquer leur présence.  Dans le cas ABSENT :  Le système envoi une demande de traitement au niveau de la BDD, pour renvoyer si c’est une absence autorisée ou non autorisée.  Dans le cas PRÈSENT :  Le système l’enregistre et renvoi « l’utilisateur présent ».  L’employé demande un congé.  Le responsable (manager) renvoi une réponse (acceptée ou refusée).
  56. 56. Chapitre III : Conception 45 5.Capture des spécifications techniques et logicielles du système existant L’ensemble des activités de l’entreprise est géré par des traitements manuels ou bien par le biais des applications diversifiées tout en utilisant des supports papiers. ISATIS dispose de quelques besoins techniques et aussi matérielles qui sont comme suit : (05) cinq ordinateurs sous système Windows. (02) serveurs : un sous Ubuntu qui n’est pas vraiment utilisé Un Windows 2008 server R2, qui est plus utilisé par ISATIS, tout ses utilisateurs sont connectés au serveur, il utilise comme fonctionnalité ACTIVE DIRECTORY ou l’administrateur fait sa gestion des profils et les différentes fonctionnalités des comptes utilisateurs de l’entreprise (création de comptes, leurs droit d’accès, sécurité,..). La planification et la gestion des projets d’ISATIS se fait actuellement par un chef de projet et les consultants avec les logiciels MICROSOFT PROJECT, MICROSOFT EXEL pour le suivis des employés (pointage, congés, ..) et même pour le comptable. Vu qu’ISATIS utilise une comptabilité externalisée, le comptable utilise ses propres logiciels de comptabilité. 5.1. Cas d’utilisation technique Tout système informatique possède au minimum un exploitant qui est l’utilisateur du système, les cas d’utilisations techniques sont absolument distincts des cas d’utilisation déjà étudiés. Nous avons identifié les cas d’utilisations techniques suivants :  Gestion des profils des utilisateurs et l’authentification qui protège le système des intrusions externes.  Gestion des erreurs  Manipulation des objets (développement, ajout, modification, suppression,..)
  57. 57. Chapitre III : Conception 46 5.1.1. Diagramme de cas d’utilisation technique Figure 20: Diagramme de cas d’utilisation technique 6.Capture des besoins technique du système central (OpenERP) 6.1. Diagramme de composants Le diagramme de composants décrit l'organisation du système du point de vue des éléments logiciels comme les modules (paquetages, fichiers sources, bibliothèques, exécutables), des données (fichiers, bases de données) ou encore d'éléments de configuration (paramètres, scripts, fichiers de commandes). Ce diagramme permet de mettre en évidence les dépendances entre les composants de notre projet ERP.
  58. 58. Chapitre III : Conception 47 Figure 21: Diagramme des composants. La couche présentation La couche présentation joue le rôle de la vue dans le model MVC (Model-View- Controller), il décrit tous ce qui est interface, fenêtres et les actions. Dans notre cas les vues sont développées en XML. Couche présentation (XML) Couche logique métiers (Python) Couche de persistance (ORM)
  59. 59. Chapitre III : Conception 48 La couche logique métier La couche logique métier joue le rôle de contrôleur de model MVC il permet de décrire les objets les classes du projet via le Framework open Object qui assure la persistance des objets, via le langage de programmation python. La couche persistance La couche persistance concerne la persistance des donnes (ORM) dans un serveur PostgreSQL. 7.Diagramme de classe 7.1. Présentation du diagramme de classe Le diagramme de classes est le point central dans un développement orienté objet, en analyse, il a pour objectif de décrire la structure des entités manipulées par les utilisateurs. En conception, le diagramme de classes représente la structure d'un code orienté objet ou, à un niveau de détail plus important, les modules du langage de développement. Le diagramme de classe possède deux intérêts principaux. Il permet, à la fois la modélisation d'une base de données et la génération automatique de code pour plusieurs langages de programmation, qui concrétisent la conception. Le diagramme de classe ouvre la voie à une programmation complètement automatisée. Le diagramme de classe a toujours été le diagramme le plus important dans toutes les méthodes orientées objet, à savoir, les outils de génération automatique de code l'utilisent en priorité [10].
  60. 60. Chapitre III : Conception 49 7.1.1. Diagramme de classe de l’application Figure 22: Diagramme de classe
  61. 61. Chapitre III : Conception 50 7.1.2. Présentation du dictionnaire de données : Classe Attribut Type Taille Description de l'attribut Compte_ utilisateur Id_user AN 15 Identificateur de l’utilisateur Nom_user AN 15 Nom de l’utilisateur Login AN 15 Le nom de connexion de l’utilisateur Mot_passe AN 15 Mot de passe de l’utilisateur Courrier AN 25 L’email de l’utilisateur Client Id_client AN 15 Identificateur du client Nom_client AN 15 Nom du client Rue_client AN 30 La rue du client Ville_client AN 15 La ville du client codep_client N / Code postal du client Pays_client AN 15 Pays du client Tél_client AN 15 Téléphone du client Fax_client AN 15 Fax du client Site_client AN 50 Site web de l’entreprise ou du client Courriel_client AN 30 L’adresse du courriel électronique du client Num_regist N / Numéro du registre de commerce du client NArticle_impos N / Numéro d’article d’imposition Num_fiscal N / Numéros d'identification fiscale Num_RIB N / Numéro Relevé d'Identité Bancaire Type_entre AN 10 Le type d’entreprise (PME, Grand compte, TPE) Nbr_empl N / Le nombre d’employé de l’entreprise
  62. 62. Chapitre III : Conception 51 Si_prospect AN 3 Si c’est un prospect ou un client Si_société AN 3 Cochez si le contacte c’est une société, sinon il s’agit d’un particulier Article Id_article AN 15 Identificateur de l’article Nom_article AN 15 Nom de l’article Type_article AN 15 Le type de l’article (service ou produit) Prix N / Prix de l’article garantie N / Garantie de l’article Catégorie Id_catég AN 15 Identificateur de la catégorie Nom_catég AN 15 Nom de la catégorie Description_catég AN 15 Description de la catégorie Piste Id_piste AN 15 Identificateur de la piste Objet_piste AN 25 Objet de la piste Statu_piste AN 10 Le statue de la piste (qualifié/disqualifié) Catégorie_piste AN 10 La catégorie de la piste (article, produit, service…) Description_piste AN 50 Description de la piste Opportunité Id_opp AN 15 Identificateur de l’opportunité Statu_opp AN 15 Statue de l’opportunité (qualification, close gagné, close perdu…) Prochaine_action AN 15 Date de la prochaine action concernant l’opportunité Date_clôture D / Date de clôture prévue de l’opportunité Priorité AN 15 La priorité de l’opportunité (normal, haute, basse…) Catégorie_opp AN 15 La catégorie de l’opportunité (service, produit…) Revenu_estime N / Le revenu estimé de cette opportunité
  63. 63. Chapitre III : Conception 52 Pourcentage N / Le pourcentage de la probabilité qu’une opportunité soit gagnée Projet Id_projet AN 15 Identificateur de projet Nom_projet AN 15 Nom du projet Date_début D / Date de début du projet Date_estimé D / Date estimé de la fin du projet Priorité AN 15 La priorité du projet par rapport aux autres projets et cela avec la couleur donnée au projet Statu_projet AN 15 Le statue du projet (En cour ou fermé) Devis Id_devis AN 15 Identificateur du devis Date D / Date du devis Facture id_facture AN 15 Identificateur facture Date_facture D / Date de la facture Réclamation Id_réclam AN 15 Identificateur de la réclamation Objet AN 30 Objet de la réclamation Contenu AN 50 Contenu de la réclamation Priorité AN 15 La priorité de la réclamation (normal, haute, basse…) Echéance D / La date de la réclamation D_réclam AN 50 La description de la réclamation Tâche Id_tâche AN 15 Identificateur de la tâche Nom_tâche AN 15 Nom de la tâche Descrip_tache AN 15 Description de la tâche Progression AN 15 Etat de progression de la tâche Date_fin D / Date de fin de la tâche Employé Id_empl AN 15 Identificateur employé
  64. 64. Chapitre III : Conception 53 Nom_empl AN 15 Nom de l’employé Date_entré D / Date de recrutement de l’employé Type_contat AN 10 Le type de contrat (CDI, CDD, CTA) Date_naiss D / Date de naissance de l’employé Lieu_naiss AN 15 Lieu de naissance de l’employé Num_social N / Numéro de sécurité social de l’employé Rue_empl AN 30 La rue de l’employé Ville_empl AN 15 Ville de l’employé codep_empl N / Code postal de l’employé Pays_empl AN 15 Pays de l’employé qui serra sous forme de liste de tous les pays Tele_empl AN 15 Téléphone de l’employé Groupe Id_group AN 15 Identificateur groupe Nom_group AN 15 Nom du groupe Droit_accés AN 15 Les droits d’accès d’un utilisateur Congé Id_congé AN 15 Identificateur du congé Descri_congé AN 15 Description du congé Type_congé AN 15 Le type de congé (Congés légaux, Arrêts maladie…) DateD_congé D / Date de début du congé DateF_congé D / Date de fin du congé Mode AN 20 Mode d’attribution de congé (par employé, par catégorie d’employé) Contact Id_contact AN 15 Identificateur du contact Nom_contact AN 15 Nom du contact Job_contact AN 15 Le poste occupé au sein de la société cliente

×