LYON | GENEVE | SHANGHAI          EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLDL’évaluation des données       extra-financières : ...
Sommaire  La littérature académique    Comment la recherche évalue-t-elle les rapports     RSE ?    Le champ de recherc...
La littérature académique  La recherche autour et concernant les rapports  RSE    Un champ de recherche hétéroclite (des...
La littérature académique   Recherche dominé par « accounting » = application des    méthodes et approches comptables :  ...
La littérature académique   Des approches normatives     Existe-t-il une « bonne » RSE ?   Quel degré de transparence p...
Comment la recherche évalue-t-elle lesrapports RSE ?   Panel d’analyse focalisé sur les grandes entreprises    cotées en ...
Comment la recherche évalue-t-elle lesrapports RSE ?   Analyse du contenu basé sur un catalogue de critères      Très so...
La littérature académique  Que sait-on de la communication RSE ?    Tendance globale d’une augmentation de la     commun...
Les principaux agences et indices  Un marché mouvementé  •  Quelques agences historiques (Dow Jones, Domini,     EIRIS, …...
Les principaux indices               Index                      Agence/ fournisseur       Date de créationASPI Eurozone   ...
ASPI (Advanced Sustainable Performance Indices)  Lancé en 2001 par Vigeo (partenaires : IEM Finance, STOXX   Ltd.) ; basé...
ASPI (Advanced Sustainable Performance Indices)  Scoring system   •  Pour chacun des 6 sujets, l’évaluation attribue des ...
Dow Jones Sustainability Indexes  Lancé depuis 1999 (DJSI World) par Dow Jones Indexes and   SAM Group ; plusieurs indice...
Dow Jones Sustainability Indexes•  Assessment   •  Pondération et calcul très détaillé   •  Total score = criteria weight ...
Ethibel Sustainability Index (ESI)  Créé en 2001 par Forum Ethibel (acquis en 2005 par Vigeo);   ESI Excellence Europe (2...
Ethibel Sustainability Index (ESI)•  Critères qualitatifs ESG   •  6 sujets subdivisés en 38 critères d’évaluation : capit...
FTSE4Good  Lancé en 2001 par Financial Times Stock Exchange   (partenaire EIRIS). 12 indices couvrant Global, US, Europe,...
FTSE4Good•  Segmentation et valorisation   •  Le nombre d’indicateurs exigés dépend de la catégorie dans laquelle se      ...
Jantzi Social Index  Lancé en 2000 par Jantzi Research (avec Dow Jones Index   comme partenaire); basé sur 60 entreprises...
FTSE KLD 400 Social Index  Lancé en 1990 par KLD Research (jusqu’en 2009 en tant que   Domini 400 Social Index)    •  400...
Kempen SNS Smaller Europe SRIIndex  Lancé en 2003 par Kempen Asset Mgmt et SNS Capital Mgmt.    •  150 entreprises parmi ...
Mon approche  La RSE est une activité qui se concrétise dans le dialogue   entre l’entreprise et ses parties prenantes. ...
LYON | GENEVE | SHANGHAI                  EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLDMerci pour votre participation !           ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Evaluations extra financières

514 vues

Publié le

Présentation de Hans-Jörg Schlierer, professeur à EM Lyon, sur la comparaison des pratiques dans la construction des principaux indices ISR mondiaux. Dans le cadre d'une réunion de ShareIntelligence.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
514
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Evaluations extra financières

  1. 1. LYON | GENEVE | SHANGHAI EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLDL’évaluation des données extra-financières : Etat des lieux Hans-Jörg SCHLIERER
  2. 2. Sommaire  La littérature académique   Comment la recherche évalue-t-elle les rapports RSE ?   Le champ de recherche, les méthodes employées et quelque résultats.  Les indices SRI   Présentation   Les critères appliqués  Mes intérêts de recherche Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  3. 3. La littérature académique  La recherche autour et concernant les rapports RSE   Un champ de recherche hétéroclite (des sciences politiques passant par la communication jusqu’à l’entreprenariat responsable)   Délimitation du sujet RSE   Question de fond : comment mesurer la RSE ?   La réflexion concernant les critères d’évaluation est relativement récente.   Recherche « à la marge » et focus prioritaire sur la performance (économique et boursière). Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  4. 4. La littérature académique   Recherche dominé par « accounting » = application des méthodes et approches comptables :   Pertinence, fiabilité, intelligibilité, exhaustivité   Quelle différence entre la communication RSE et les actions réelles ?   Crédibilité   audit   Quelle motivation des entreprises de communiquer sur la RSE ?   Légitimité/légitimation   Réputation, pression sociale   Pression des marchés financiers Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  5. 5. La littérature académique   Des approches normatives   Existe-t-il une « bonne » RSE ?   Quel degré de transparence peut-on attendre ou que degré est souhaitable ?   … Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  6. 6. Comment la recherche évalue-t-elle lesrapports RSE ?   Panel d’analyse focalisé sur les grandes entreprises cotées en bourse   En utilisant les indices (tel FTSE 100, CAC40, Dow Jones, Dax 30, DSE 20 = Dhaka Stock Exchange, …)   Très peu est connu concernant les PME   Très peu d’études de cas   Les documents analysés   Majoritairement les rapports annuels, les rapports RSE et les sites internet   Très peu d’analyses du dialogue avec des parties prenantes (processus de communication) Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  7. 7. Comment la recherche évalue-t-elle lesrapports RSE ?   Analyse du contenu basé sur un catalogue de critères   Très souvent proche des guidelines du GRI   Une étude « standard » analyse   6 sujets : environnement, énergie, communauté, produit/ consommateur, employés, général   3 modes : quantification monétaire, quantification non- monétaire, déclaratif   3 types : information positive, négative, neutre   Utilisation majoritairement d’analyses quantitatives :   Mots, phrases ou pages   Logique : relation entre fréquence d’apparition et importance Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  8. 8. La littérature académique  Que sait-on de la communication RSE ?   Tendance globale d’une augmentation de la communication RSE   Les MNEs et les grandes entreprises cotées en bourses ne peuvent pas ne pas communiquer sur la RSE (relation taille – communication RSE).   Il existent des différences sectorielles (même s’il y a des études contradictoires).   Connaissances partielles et fragmentaires concernant les différences culturelles.   Pas de consensus sur les indicateurs de performance sociale et environnementale. Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  9. 9. Les principaux agences et indices  Un marché mouvementé •  Quelques agences historiques (Dow Jones, Domini, EIRIS, …) •  Beaucoup de créations depuis 2000 •  Des fusions et « disparitions » (SIRI …)  Les critères •  Positive screening, negative screening •  Benchmark, scoring •  … Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  10. 10. Les principaux indices Index Agence/ fournisseur Date de créationASPI Eurozone Vigeo (STOXX Ltd.) 7/2001DJSI (DJSI World; DJSI STOXX; DJ Indexes, STOXX Ltd., 12/1993DJSI EuroSTOXX …) SAM Group (10/2001)Ethibel Sustainability Index (ESI) Forum Ethibel (Vigeo) 2001FTSE4Good (Europe 50; Europe; FTSE Group 7/1996 (7/2001)Global 100; UK 50; US 100 …) Jantzi ResearchJantzi Social Index 1/2000 Associates Inc.Kempen SNS Smaller Europe SRI Kempen Asset Mgmt, 12/1998Index SNS Capital Mgmt (10/2003) KLD Research &KLD Domini 400 Social index 5/1990 Analytics Inc. Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  11. 11. ASPI (Advanced Sustainable Performance Indices)  Lancé en 2001 par Vigeo (partenaires : IEM Finance, STOXX Ltd.) ; basé sur la performance financière des ‘top 120 sustainability performers’ de la zone Euro •  Positive Screening, mais •  Critères d’exclusion : mines anti-personnelles et « cluster » •  Critères qualitatifs ESG •  6 sujets : environnement, droits de l’homme, ressources humaines, communautés, business behaviour, gouvernement d’entreprise, •  Perspective « meilleure de la classe » •  Assessment •  Leadership (intégration des objectifs RSE dans la stratégie) •  Implémentation (les programmes et les actions entreprises) •  Résultats (objectifs atteints, résultats quantifiables, controverses, …) Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  12. 12. ASPI (Advanced Sustainable Performance Indices)  Scoring system •  Pour chacun des 6 sujets, l’évaluation attribue des points : •  Leader = 4; Avancé = 3; moyen = 2; en-dessous de la moyenne = 1; pas concerné = 0. •  Si pour un des 6 sujet le score est 0, le résultat final est automatiquement 0 et la société exclue de l’index. •  Revue complète en septembre de chaque année; revues partielles en décembre, mars et juin. Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  13. 13. Dow Jones Sustainability Indexes  Lancé depuis 1999 (DJSI World) par Dow Jones Indexes and SAM Group ; plusieurs indices « géographiques » existent (DJSI Europe, DJSI US, DJSI North America, DJSI Asia Pacific…) •  Critères d’exclusion : alcool, armes militaires, armes à feu, tabac, jeux et « adult entertainment » •  Critères qualitatifs (économiques, sociaux, environnementaux) •  Critères généraux (40 %) : gouvernement d’entreprise, développement HR, management des risques et crises, labor practices, talent retention … •  Critères sectoriels (60 %) •  Assessment •  Questionnaire en ligne, documentation, rapports, contact avec les entreprises et cross checking des informations fournies, Media and Stakeholder Analysis (SMA) Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  14. 14. Dow Jones Sustainability Indexes•  Assessment •  Pondération et calcul très détaillé •  Total score = criteria weight * question weight * answer score•  Les entreprises de l’index sont suivies quotidiennement, surtout concernant des incidents critiques (corruption, grèves, accidents de travail, rappel de produits …) •  En particulier sont évalué l’impact de l’incident et •  La qualité de la gestion de crise par l’Index Design Commitee•  Revue annuellement pour tous les indices, tous les 3ème vendredi en mars, juin, sptembre et décembre pour les indices d’une zone (ex. DJSI Europe, …) Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  15. 15. Ethibel Sustainability Index (ESI)  Créé en 2001 par Forum Ethibel (acquis en 2005 par Vigeo); ESI Excellence Europe (200 entreprises) et ESI Excellence Global (variable nombre d’entreprises) •  Critères d’exclusion : armes militaires, énergie nucléaire, tabac et jeux •  Critères d’investigation : sex, harmful chemicals, alcool, tests sur animaux, OGM pour alimentaire •  Assessment •  Leadership (importance, principes, transparence…) •  Implémentation (les programmes et instruments utilisés, leur efficience, implication dans l’entreprise, …) •  Résultats (objectifs atteints, résultats quantifiables, confirmation par parties prenantes, controverses, …) Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  16. 16. Ethibel Sustainability Index (ESI)•  Critères qualitatifs ESG •  6 sujets subdivisés en 38 critères d’évaluation : capital humain (7 critères), environnement (11), market ethics (9), gouvernement d’entreprise (4), impact social (3)et droits de l’homme (4)•  Critères financiers •  ESI Europe : Capitalisation / capitalisation totale de l’index (≥ 0,05%) •  ESI Global : capitalisation ≥ 10 million €•  Rating (attribution de points; pondération comment ?) •  A : pioniers •  B : meilleure de la classe (par secteur) •  C : au-dessus de la moyenne du secteur •  D : en-dessous de la moyenne du secteur •  E : très en-dessous ou pas transparent (peu d’information) Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  17. 17. FTSE4Good  Lancé en 2001 par Financial Times Stock Exchange (partenaire EIRIS). 12 indices couvrant Global, US, Europe, Japan, UK et l’Italie. •  Critères d’exclusion : armes militaires, armes nucléaires, tabac •  Critères qualitatifs ESG •  L’impact social : supply chain, labour standards, human and labour rights •  L’impact environnemental : management, changement climatique •  Gouvernement d’entreprise et corruption •  Segmentation et valorisation •  L’index utilise une liste de secteurs avec un impact important, un impact moyen et un faible impact sur l’environnement •  Pour d’autres critères, l’index utilise des listes de pays selon le risque encouru (corruption, droits de l’homme…) Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  18. 18. FTSE4Good•  Segmentation et valorisation •  Le nombre d’indicateurs exigés dépend de la catégorie dans laquelle se trouve l’entreprise concernée.•  Critères qualitatifs ESG •  Presque tous les critères sont déclinés en trois dimensions : politique/ stratégie, management, reporting•  Evaluation •  De quelle façon l’index évalue la qualité et la performance des différents critères n’est pas évidente. •  L’évaluation globale d’une entreprise, basée sur les 6 thèmes majeurs, se décline en six niveaux : 5 = best practice; 4 = beyond best practice; 3 = good practice; 2 some good practice; 1 poor disclosure; 0 = no diclosure.•  Revue en mars et septembre de chaque année Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  19. 19. Jantzi Social Index  Lancé en 2000 par Jantzi Research (avec Dow Jones Index comme partenaire); basé sur 60 entreprises canadiennes et utilisé par Systainalytics (ex SIRI group) •  Critères d’exclusion : armes militaires, énergie nucléaire, tabac •  Critères qualitatifs ESG •  6 sujets : communautés, gouvernement d’entreprise, clients, employées, environnement, droits de l’homme •  Best-of-sector méthode (benchmark sectoriel) •  Critères financiers •  Capitalisation / capitalisation totale de l’index •  Minimum volume, prix moyen •  Revue en février et août de chaque année Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  20. 20. FTSE KLD 400 Social Index  Lancé en 1990 par KLD Research (jusqu’en 2009 en tant que Domini 400 Social Index) •  400 entreprises parmi 3000 entreprises du NYSE et NASDAQ (avec 9% mid-Caps et 1% PMEs) •  Critères d’exclusion : armes militaires, armes à feu, énergie nucléaire, tabac, alcool, jeux •  Critères qualitatifs ESG •  6 sujets : communautés, diversité, gouvernement d’entreprise, produits, relation employées, environnement, droits de l’homme •  Benchmark sectoriel, comparaison générale •  Critères financiers •  Capitalisation, résultats financiers, liquidité, prix d’action, debt-to-equity ratio •  Revue en mars, juin, septembre et décembre de chaque année Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  21. 21. Kempen SNS Smaller Europe SRIIndex  Lancé en 2003 par Kempen Asset Mgmt et SNS Capital Mgmt. •  150 entreprises parmi les small and mid-caps du HSBC Smaller European Companies Index. En tout, 2800 entreprises analysées. •  Pas de critères d’exclusion (armement, travail des enfants ?) •  Critères qualitatifs ESG •  Performance environnementale, performance social, éthique des affaires •  Evaluation •  Basé sur un document de renseignement fourni par l’index et l’analyse des communications de l’entreprise. Pas d’informations obtenues sur la valorisation/pondération. •  Revue trimestriel de l’index, audit semestriel des entreprises Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  22. 22. Mon approche  La RSE est une activité qui se concrétise dans le dialogue entre l’entreprise et ses parties prenantes.  La RSE n’est pas une activité « volontaire » de la part des entreprises mais « contrainte » par la demande/pression des parties prenantes. Sans cette demande, il n’y a pas de RSE.  Le contenu et le périmètre de cette « responsabilité sociale » se construisent donc pour chaque entreprise d’une façon « unique »; contenu et périmètre évoluent avec le temps.  Le dialogue avec les parties prenantes se manifeste dans la communication de l’entreprise, sous différentes formes et par différents canaux. Hans-Jörg SCHLIERER EM Lyon Business School
  23. 23. LYON | GENEVE | SHANGHAI EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLDMerci pour votre participation ! Hans-Jörg SCHLIERER © EMLYON 2008

×