J – 37 !        Céline JOVIADOPréparation Concours Professorat de Sport
Le texte…                        Arrêté du 3 oct 2011    Ecrit 2 : projet    Epreuve permettant d’apprécier la capacité du...
Le texte…          ANNEXE 2 de l’arrêté du 3 oct 2011    Ecrit 2 : projet                Mots clés    • Contexte de départ...
description…            " épreuve écrite de culture professionnelle "                                 1 contexte  1 comma...
épreuve écrite 2…                                                                   s                                     ...
En résumé l’ épreuve écrite 2 c’est …    Délimiter – problématiser – finaliser –            concevoir – justifier – évalue...
Un sujet = la commande …        UN PROJET D’ACTIONS       PERTINENT - COHERENT – FIABLE –           REALISTE et REALISABLE...
En résumé l’épreuve écrite 2 c’est …                                            Dans ce contexte :                        ...
En résumé l’ épreuve écrite 2 c’est …     Concevoir un projet d’intervention, ce qui suppose :          • comprendre et co...
Les contraintes de l’épreuve …             • Temporelles           • Méthodologiques               • Formelles  • Les atte...
Quelques conséquences pour…            JURY                    CANDIDAT        Des exigences au                           ...
Les critères d’évaluation…         Item                           Analyse et précise l’environnement dans lequel se dévelo...
Le texte…                             ANNEXE 2 de l’arrêté du 3 oct 2011                                                  ...
APR                                                         AE                                                         VS ...
APR                                                                                                        AE             ...
Proposition plan…
Merci de votre attention …
"  Les génies ne sont pas rares mais très nombreux.  Ce qui et beaucoup plus rare ce sont les conditions         nécessair...
Travail sur la définition du Projet…
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation écrit 2

1 048 vues

Publié le

Céline JOVIADO

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 048
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
61
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Écrit qui s’apparente à une étude de cas Concours 2005 : E3 5,93 de MG de l’épreuve 47,25% de notes éliminatoires 80% de notes <ou = 8 10,5% de notes >ou = 10 47,6% de notes >ou = 10 chez les CTS et CAS ext Écrits = épreuves d’admissibilité = 1er barrage Bien se préparer pour éviter note éliminatoire méthodo générale capacité à REDIGER et EXPRIMER un point de vue SINGULIER (le vôtre) capacité à rendre compte du réel à l’aide de concepts = PENSER capacité à gérer du TEMPS => temps d’expérimentation personnelle en tps réel capacité à exprimer son point de vue argumenté = esprit critique / ouverture d’esprit capacité à problématiser les questions posées. 3) préparation / niveau initial et lacunes à combler Chaque écrit fait réf à UN CHAMP CULTUREL IDENTIFIE : E3 = culture PEDA le sport dans sa complexité = en tant que réalité sociale complexe / et les APS capacité à comprendre et à utiliser les SAVOIRS, Connaissances et expériences corrélées à ces champs + capacité à les mobiliser dans leur réponse à UNE COMMANDE = le sujet capacité à organiser la connaissance = fil directeur cohérence + pertinence de la pensée Les attentes de ces épreuves sont résolument très proches quel que soit le domaine d’application choisi. En effet, même si le candidat a trois possibilités d’ancrage, la méthodologie d’élaboration du projet est la même. Les trois options dans lesquelles le candidat peut composer correspondent aux trois secteurs d’intervention professionnelle du professeur de sport :
  • Sur le plan général, un projet ne peut être dissocié du système dans lequel il s’inscrit. Cet écrit doit conduire le candidat à construire et à délimiter un champ problématique à partir duquel il va devoir finaliser et développer une démarche de projet. Le candidat doit donc entrer dans une dynamique de résolution de problèmes. Cela suppose qu’il manifeste la capacité à : - procéder à une analyse sociale, socio-économique du contexte de départ ; - « problématiser» le sujet ; - concevoir, formaliser et opérationnaliser une démarche de projet ; - mobiliser des savoirs de référence : savoirs scientifiques, techniques, expérientiels liés au champ d’action professionnelle (champ de la formation, de l’entraînement, du développement) ; - justifier ses réponses, c’est-à-dire en démontrer le bien fondé et la pertinence eu égard au diagnostic de départ et aux objectifs qui en ont découlé. En matière d’entraînement : le candidat doit pouvoir faire référence notamment à des domaines de connaissances relatifs à : la méthodologie d’élaboration d’un projet ; la définition des objectifs, des choix et des priorités en fonction du niveau des sportifs et des échéances compétitives envisagées ; la planification de l’entraînement ; l’évaluation des actions et des personnes. En matière de formation : le candidat doit pouvoir faire référence notamment à des domaines de connaissances relatifs : à la méthodologie d’élaboration d’un projet ; aux différents types de dispositifs de formation ; à la définition des objectifs de formation, en rapport avec l’activité professionnelle ; aux savoirs et leur mode de transmission ; à l’évaluation des actions et des personnes.
  • Sur le plan général, un projet ne peut être dissocié du système dans lequel il s’inscrit. Cet écrit doit conduire le candidat à construire et à délimiter un champ problématique à partir duquel il va devoir finaliser et développer une démarche de projet. Le candidat doit donc entrer dans une dynamique de résolution de problèmes. Cela suppose qu’il manifeste la capacité à : - procéder à une analyse sociale, socio-économique du contexte de départ ; - « problématiser» le sujet ; - concevoir, formaliser et opérationnaliser une démarche de projet ; - mobiliser des savoirs de référence : savoirs scientifiques, techniques, expérientiels liés au champ d’action professionnelle (champ de la formation, de l’entraînement, du développement) ; - justifier ses réponses, c’est-à-dire en démontrer le bien fondé et la pertinence eu égard au diagnostic de départ et aux objectifs qui en ont découlé. En matière d’entraînement : le candidat doit pouvoir faire référence notamment à des domaines de connaissances relatifs à : la méthodologie d’élaboration d’un projet ; la définition des objectifs, des choix et des priorités en fonction du niveau des sportifs et des échéances compétitives envisagées ; la planification de l’entraînement ; l’évaluation des actions et des personnes. En matière de formation : le candidat doit pouvoir faire référence notamment à des domaines de connaissances relatifs : à la méthodologie d’élaboration d’un projet ; aux différents types de dispositifs de formation ; à la définition des objectifs de formation, en rapport avec l’activité professionnelle ; aux savoirs et leur mode de transmission ; à l’évaluation des actions et des personnes.
  • Sur le plan général, un projet ne peut être dissocié du système dans lequel il s’inscrit. Cet écrit doit conduire le candidat à construire et à délimiter un champ problématique à partir duquel il va devoir finaliser et développer une démarche de projet. Le candidat doit donc entrer dans une dynamique de résolution de problèmes. Cela suppose qu’il manifeste la capacité à : - procéder à une analyse sociale, socio-économique du contexte de départ ; - « problématiser» le sujet ; - concevoir, formaliser et opérationnaliser une démarche de projet ; - mobiliser des savoirs de référence : savoirs scientifiques, techniques, expérientiels liés au champ d’action professionnelle (champ de la formation, de l’entraînement, du développement) ; - justifier ses réponses, c’est-à-dire en démontrer le bien fondé et la pertinence eu égard au diagnostic de départ et aux objectifs qui en ont découlé. En matière d’entraînement : le candidat doit pouvoir faire référence notamment à des domaines de connaissances relatifs à : la méthodologie d’élaboration d’un projet ; la définition des objectifs, des choix et des priorités en fonction du niveau des sportifs et des échéances compétitives envisagées ; la planification de l’entraînement ; l’évaluation des actions et des personnes. En matière de formation : le candidat doit pouvoir faire référence notamment à des domaines de connaissances relatifs : à la méthodologie d’élaboration d’un projet ; aux différents types de dispositifs de formation ; à la définition des objectifs de formation, en rapport avec l’activité professionnelle ; aux savoirs et leur mode de transmission ; à l’évaluation des actions et des personnes.
  • UN SUJET = prétexte à construire un PROJET PERTINENT - COHERENT – REALISABLE Les candidats doivent élaborer un projet d’action au sein d’un environnement professionnel identifié. La production attendue doit respecter les règles méthodologiques d’un projet en partant de l’analyse de la commande (le sujet). Le candidat définit un contexte, des objectifs, fait des propositions réalistes d’action et en évalue l’efficacité. Ce n’est pas une dissertation classique mais une étude de cas qui exige une réponse pratique et professionnelle, ce qui implique : d’analyser une situation, de définir des objectifs appliqués à cette situation, de projeter une stratégie d’action, d’identifier les outils d’évaluation. Cette épreuve de conception nécessite d’avoir une idée claire de ce que l’on veut faire. Dans un premier temps, il s’agit de comprendre le sujet et de déterminer les finalités que l’on va donner au projet. C’est la première phase du travail. Dans un deuxième temps, il s’agit de se projeter dans l’avenir et de prévoir les différentes étapes ou phases de réalisation. Il est nécessaire de les baliser en termes d’objectifs, de moyens et de ressources à mobiliser et de prévoir des outils d’évaluation de l’action.
  • UN PROJER D’ACTION Respecter 3 dimensions Une dimension scientifique La maîtrise et l’utilisation des connaissances et modèles scientifiques sont nécessaires à une argumentation de qualité. Cette dimension gagne à s’enrichir d’une réflexion épistémologique qui consiste à s’interroger sur les fondements de la connaissance en général, et sur ceux de la science en particulier. Une dimension professionnelle La maîtrise et l’utilisation des savoir-faire et savoirs pratiques sont, eux aussi, nécessaires à l'argumentation, mais également à l'illustration du propos à l'aide d'exemples issus des pratiques professionnelles du professeur de sport ; Une dimension méthodologique qui est « au service » des deux premières, et s’exprime dans la maîtrise et l’utilisation des capacités suivantes : identifier, expliquer, contextualiser, clarifier, définir, c’est-à-dire problématiser le sujet afin de proposer : -soit une problématique et un plan dans le cadre des épreuves 1 et 2, -soit des objectifs d’entraînement, de formation ou de développement, suivant l’option choisie, puis le projet lui-même dans le cadre de l’épreuve 3, développer, argumenter, démontrer, prouver, mais aussi illustrer, colorer, concrétiser, opérationnaliser, à l’aide d’exemples.
  • Comment le projet va-t-il se mettre en œuvre, quelles étapes, planification et programmation de l’action ? C’est ici que le candidat fait preuve de son réalisme constructif, et montre comment concrètement il va s’y prendre, tout en sachant que cette anticipation d’action doit être pilotée en tenant compte des aléas du réel (interaction entre les phases du projet). Cela passe par la mise en œuvre d’une évaluation dynamique du projet et donc de la présentation de critères permettant son pilotage intelligent (adaptation et régulation du projet), ainsi que la mesure des effets produits. Par rapport à ces éléments (analyse contextuelle, finalisation du projet et donc stratégie de mise en œuvre de l’action, évaluation), on peut identifier des typologies de copies suivant les logiques développées ci-après : - des logiques de traitement qui se décontextualisent partiellement ou totalement : les candidats semblent ignorer les contraintes posées par le sujet et développent un plan d’action tout prêt, plaqué sur une réalité peu prise en compte. Ces logiques de traitement se construisent à partir d’une relecture du sujet qui est privé de ses éléments de contexte, souvent amputé de ses orientations et de ses finalités ; Cette typologie de copie est très éloignée des attendus du concours. - des logiques de traitement qui développent avant tout soit des réflexions «de nature épistémologique» sur les démarches de projet, leurs limites et leurs contradictions, soit des réflexions de nature « écrit 2 » pour le projet d’entraînement et « écrit 1 » pour les projets de formation et de développement. La phase opérationnelle est, la plupart du temps, réduite à sa plus simple expression. On a dans ce cadre, des copies qui évitent d’aborder le terrain incertain des propositions pratiques, pour se satisfaire plus ou moins pertinemment de la sphère du débat méthodologique et critique ; Cette typologie de copie est elle aussi très éloignée des attendus du concours. - des logiques de traitement qui se situent réellement dans l’esprit de l’écrit 3. Celles-ci prennent en compte le cadre méthodologique de la démarche du projet et tentent de développer de manière autonome la partie opérationnelle en accompagnant cette dernière d’un dispositif d’évaluation. Ces copies articulent une réflexion sur la conception de projet et une mise en œuvre opérationnelle. Par ailleurs, elles se différencient en ce qui concerne : l’analyse du contexte : les éléments fournis seront plus ou moins pertinents ; la traduction des constats effectués en problèmes à résoudre : certaines copies s’arrêtent à un constat descriptif, d’autres associent à leur constat une analyse explicative et stratégique ; les propositions de démarche de résolution sous la forme de projets d’action formalisés et justifiés ; les dispositifs d’accompagnement et d’évaluation qui sont explicités ; les savoirs référencés qu’elles mobilisent dans les champs scientifique, technique, culturel correspondant à l’option choisie.
  • Dans le cadre du projet d’entraînement : le projet entraînement porte sur l’optimisation de la performance dans les différentes APS. Le mot « sport » n’est pas mentionné, cependant il est sous-entendu dans les libellés des sujets. Une liberté de positionnement et de contenu est donnée aux candidats. Les choix effectués devront être judicieux au regard du cadre de l’entraînement et du sujet proposé.   Dans le cadre du projet de formation : l’étude des derniers libellés laisse apparaître qu’actuellement, la commande émane principalement d’actions conduites par les services déconcentrés ou les établissements. Ce type de projet met en scène des structures et des dispositifs de formation, des modes de financement, des cursus de formation, des compétences à construire. Il se situe dans le cadre de la réforme des diplômes engagée par la délégation emploi-formation depuis quelques années l’écrit 3 renvoie au domaine des sciences de la conception (ingénierie). C’est une épreuve qui exige une réflexion stratégique à propos de la résolution simulée de problèmes pratiques. Elle articule : l’analyse d’un environnement professionnel correspondant à l’option choisie par le candidat (domaine de l’entraînement sportif de haut niveau, domaine de la formation des cadres socio-sportifs, domaine du développement des APS) ; la représentation des actions à conduire en fonction des objectifs visés ; le choix des moyens appropriés.
  • Faisabilité = réalisme Pertinence = adéquation aux problèmes à résoudre L’écrit 3 n’est pas une dissertation, mais la présentation d’un projet d’action qui requiert chez les candidats les capacités suivantes : comprendre une commande professionnelle ; identifier et mettre en relation les éléments pertinents de l’environnement, précisés ou non par le sujet, véritable travail de réflexion entre contraintes et ressources ; définir les objectifs à atteindre en fonction de l’analyse menée  ; proposer un projet, ensemble de mises en œuvre dont la faisabilité et la pertinence sont avérées, accompagné de son dispositif d’évaluation. Le sujet n’est donc qu’un prétexte à construire un projet pertinent, cohérent et réalisable, le jury acceptant toutes les propositions, à partir du moment où celles-ci répondent à la commande. Et ou le candidat se positionne en tant que CHEF DE PROJET DE PROJET = « je » conçoit et m’implique personnellement.
  • Caractéristiques d’une bonne copie Schématiquement le devoir peut se présenter en 2 parties suivies d’une conclusion. PARTIE I introductive (environ 1/3 copie ) est un “ exposé des motifs ”, un “ état des lieux ”, dont le but est, à l’image d’un entonnoir, de converger sur l’énoncé des objectifs généraux visés par le projet. comme une ANALYSE DE CAS CONCRET mais qu’il faut imaginer / construire / inventer => pertinence et faisabilité PARTIE II (environ 2/3 copie ) est la présentation du projet lui-même. Suivant le projet choisi, la forme de cette présentation peut différer. Cependant, quelques facteurs communs caractérisant une démarche de projet ne doivent pas être négligés. Plusieurs questions relatives à sa mise en oeuvre. Exemples : la gestion du temps, les partenaires possibles, le(s) public(s) visé(s), les intervenants sollicités, la philosophie qui donne sens au projet, la clarification des objectifs poursuivis, etc. NPO l’évaluation Une conclusion rappelant les idées fortes termine cette analyse et la présentation du projet qui en découle. Juste équilibre entre le général et le particulier. Tout ne peut pas être mené de manière approfondie en quatre heures. Le candidat doit s'identifier au spécialiste qui sait mettre ses connaissances à la portée d’un non-spécialiste : Il doit être attentif à la cohérence entre : les objectifs et les moyens ; les moyens et les actions engagées ; les actions engagées et les partenaires mobilisés.
  • En conclusion, l’écrit 3 est avant tout une épreuve de conception qui formalise (de manière écrite) un projet d’action. Celui-ci doit renseigner les correcteurs sur les capacités des candidats (es)  à : comprendre une commande professionnelle ; saisir et mettre en relation les éléments pertinents de l’environnement ; définir des orientations ; choisir des réponses (stratégies de résolution, moyens mobilisés) qui seront mises en œuvre en montrant leur faisabilité (réalisme) et leur pertinence (adéquation).
  • Sur le plan général, un projet ne peut être dissocié du système dans lequel il s’inscrit. Cet écrit doit conduire le candidat à construire et à délimiter un champ problématique à partir duquel il va devoir finaliser et développer une démarche de projet. Le candidat doit donc entrer dans une dynamique de résolution de problèmes. Cela suppose qu’il manifeste la capacité à : - procéder à une analyse sociale, socio-économique du contexte de départ ; - « problématiser» le sujet ; - concevoir, formaliser et opérationnaliser une démarche de projet ; - mobiliser des savoirs de référence : savoirs scientifiques, techniques, expérientiels liés au champ d’action professionnelle (champ de la formation, de l’entraînement, du développement) ; - justifier ses réponses, c’est-à-dire en démontrer le bien fondé et la pertinence eu égard au diagnostic de départ et aux objectifs qui en ont découlé. En matière d’entraînement : le candidat doit pouvoir faire référence notamment à des domaines de connaissances relatifs à : la méthodologie d’élaboration d’un projet ; la définition des objectifs, des choix et des priorités en fonction du niveau des sportifs et des échéances compétitives envisagées ; la planification de l’entraînement ; l’évaluation des actions et des personnes. En matière de formation : le candidat doit pouvoir faire référence notamment à des domaines de connaissances relatifs : à la méthodologie d’élaboration d’un projet ; aux différents types de dispositifs de formation ; à la définition des objectifs de formation, en rapport avec l’activité professionnelle ; aux savoirs et leur mode de transmission ; à l’évaluation des actions et des personnes.
  • Sur le plan général, un projet ne peut être dissocié du système dans lequel il s’inscrit. Cet écrit doit conduire le candidat à construire et à délimiter un champ problématique à partir duquel il va devoir finaliser et développer une démarche de projet. Le candidat doit donc entrer dans une dynamique de résolution de problèmes. Cela suppose qu’il manifeste la capacité à : - procéder à une analyse sociale, socio-économique du contexte de départ ; - « problématiser» le sujet ; - concevoir, formaliser et opérationnaliser une démarche de projet ; - mobiliser des savoirs de référence : savoirs scientifiques, techniques, expérientiels liés au champ d’action professionnelle (champ de la formation, de l’entraînement, du développement) ; - justifier ses réponses, c’est-à-dire en démontrer le bien fondé et la pertinence eu égard au diagnostic de départ et aux objectifs qui en ont découlé. En matière d’entraînement : le candidat doit pouvoir faire référence notamment à des domaines de connaissances relatifs à : la méthodologie d’élaboration d’un projet ; la définition des objectifs, des choix et des priorités en fonction du niveau des sportifs et des échéances compétitives envisagées ; la planification de l’entraînement ; l’évaluation des actions et des personnes. En matière de formation : le candidat doit pouvoir faire référence notamment à des domaines de connaissances relatifs : à la méthodologie d’élaboration d’un projet ; aux différents types de dispositifs de formation ; à la définition des objectifs de formation, en rapport avec l’activité professionnelle ; aux savoirs et leur mode de transmission ; à l’évaluation des actions et des personnes.
  •   HISTORIQUE & FONDEMENTS QUELLES SONT NOS MISSIONS ? QUELLES SONT NOS VALEURS ? "ETAT DES LIEUX" LA REALITE ACTUELLE :  les constats l'historique DIAGNOSTIC   LA PROBLEMATIQUE ACTUELLE : Analyse de l'ensemble des données recueillies  FORCES ou points forts  FAIBLESSES ou points faibles des prestations, de l'organisation… PROJET STRATEGIQUE (ou ambition)   QUE VOULONS-NOUS FAIRE ? QUELLES PRESTATIONS VOULONS-NOUS OFFRIR ? PROJET OPERATIONNEL   LES AXES DE PROGRES & OBJECTIFS PRIORITAIRES :  "Que faut-il effectivement faire ?" et "Quels sont les résultats que nous voulons atteindre ?«  MISE EN ŒUVRE DU PROJET   PLANS D'ACTIONS PRIORITAIRES Programmation de : "Qui fait quoi, quand, comment,…?«  SUIVI & EVALUATION & VALIDATION DU PROJET   REGULATION DES AVANCEES & CONTROLE DES RESULTATS à partir du projet écrit et des indicateurs de résultats fixés à priori
  • La méthodologie de projet En référence au rapport du jury 2004, l’écrit 3 renvoie au domaine des sciences de la conception (ingénierie). C’est une épreuve qui exige une réflexion stratégique à propos de la résolution simulée de problèmes pratiques. Elle articule : l’analyse d’un environnement professionnel correspondant à l’option choisie par le candidat (domaine de l’entraînement sportif de haut niveau, domaine de la formation des cadres socio-sportifs, domaine du développement des APS) ; la représentation des actions à conduire en fonction des objectifs visés ; le choix des moyens appropriés. Ce projet suppose : La planification du projet Elle est définie comme la construction d’un cadre anticipatoire , adapté à la commande, qui permet de représenter le futur désiré à partir de la prise en compte d’une situation actuelle. Planifier suppose toujours l’articulation entre l’état actuel (départ du projet) et l’état futur considéré comme l’objectif à atteindre (état final). La planification du projet est souvent divisée en : planification stratégique qui identifie clairement les objectifs visés ; planification opérationnelle qui traduit les objectifs en procédures d’intervention. La planification permet ainsi de se représenter par anticipation l’action à conduire et d’en prévoir le pilotage. La formulation d’étapes dans la mise en œuvre facilite la régulation. Elle suppose des choix pertinents qui ne relèvent ni d’une simple application mécanique de décisions préétablies, ni du hasard. La phase de pilotage et d’évaluation du projet Le projet prend en compte la complexité des situations d’action professionnelle, la dynamique évolutive des acteurs impliqués. Le plan d’action ou la programmation constituent la trame de fond de la réflexion, mais il ne s’agit pas de les présenter en tant que tels dans le devoir. Ils seront utilisés pour résoudre le ou les problèmes posés par le sujet. Les propositions du candidat doivent être justifiées à partir de différents éclairages. Pour ce faire, il doit : maîtriser des connaissances scientifiques du secteur professionnel ; mobiliser des connaissances techniques du secteur professionnel ; s’appuyer sur des connaissances issues de l’expérience.
  • Comment le projet va-t-il se mettre en œuvre, quelles étapes, planification et programmation de l’action ? C’est ici que le candidat fait preuve de son réalisme constructif, et montre comment concrètement il va s’y prendre, tout en sachant que cette anticipation d’action doit être pilotée en tenant compte des aléas du réel (interaction entre les phases du projet). Cela passe par la mise en œuvre d’une évaluation dynamique du projet et donc de la présentation de critères permettant son pilotage intelligent (adaptation et régulation du projet), ainsi que la mesure des effets produits. Par rapport à ces éléments (analyse contextuelle, finalisation du projet et donc stratégie de mise en œuvre de l’action, évaluation), on peut identifier des typologies de copies suivant les logiques développées ci-après : - des logiques de traitement qui se décontextualisent partiellement ou totalement : les candidats semblent ignorer les contraintes posées par le sujet et développent un plan d’action tout prêt, plaqué sur une réalité peu prise en compte. Ces logiques de traitement se construisent à partir d’une relecture du sujet qui est privé de ses éléments de contexte, souvent amputé de ses orientations et de ses finalités ; Cette typologie de copie est très éloignée des attendus du concours. - des logiques de traitement qui développent avant tout soit des réflexions «de nature épistémologique» sur les démarches de projet, leurs limites et leurs contradictions, soit des réflexions de nature « écrit 2 » pour le projet d’entraînement et « écrit 1 » pour les projets de formation et de développement. La phase opérationnelle est, la plupart du temps, réduite à sa plus simple expression. On a dans ce cadre, des copies qui évitent d’aborder le terrain incertain des propositions pratiques, pour se satisfaire plus ou moins pertinemment de la sphère du débat méthodologique et critique ; Cette typologie de copie est elle aussi très éloignée des attendus du concours. - des logiques de traitement qui se situent réellement dans l’esprit de l’écrit 3. Celles-ci prennent en compte le cadre méthodologique de la démarche du projet et tentent de développer de manière autonome la partie opérationnelle en accompagnant cette dernière d’un dispositif d’évaluation. Ces copies articulent une réflexion sur la conception de projet et une mise en œuvre opérationnelle. Par ailleurs, elles se différencient en ce qui concerne : l’analyse du contexte : les éléments fournis seront plus ou moins pertinents ; la traduction des constats effectués en problèmes à résoudre : certaines copies s’arrêtent à un constat descriptif, d’autres associent à leur constat une analyse explicative et stratégique ; les propositions de démarche de résolution sous la forme de projets d’action formalisés et justifiés ; les dispositifs d’accompagnement et d’évaluation qui sont explicités ; les savoirs référencés qu’elles mobilisent dans les champs scientifique, technique, culturel correspondant à l’option choisie.
  • Présentation écrit 2

    1. 1. J – 37 !  Céline JOVIADOPréparation Concours Professorat de Sport
    2. 2. Le texte… Arrêté du 3 oct 2011 Ecrit 2 : projet Epreuve permettant d’apprécier la capacité du candidat à construire, dans le domaine du sport, un dispositif et à en prévoir les modalités d’évaluation. Le candidat choisit sur table un des trois exercices suivants : – élaboration d’un projet d’entraînement ; – élaboration d’un projet de formation ; – élaboration d’un projet de développement des APS. Coeff 3 durée 4h
    3. 3. Le texte… ANNEXE 2 de l’arrêté du 3 oct 2011 Ecrit 2 : projet Mots clés • Contexte de départ • Champ problématique • Finaliser et développer une démarche projet • Dynamique de résolution de problèmes • Quel cœur de métier ? Quelles compétences ?
    4. 4. description… " épreuve écrite de culture professionnelle " 1 contexte  1 commande élaboration d’un PROJET D’ACTIONS Entraînement / Formation / Développement APS 1 domaine professionnel d’actions capacité à : - construire un dispositif - en prévoir les modalités d’évaluation 1 réponse de la part du candidat : formalisée, démarche projet , argumentaire justificatif
    5. 5. épreuve écrite 2… s m ent t de élé xte e uel les e fi er cont ns leq . • La logique de l’épreuve : I ti u den nts d ent d cevr a n a s. ia isé nif nnem se co v sig viro jet • Un contexte d’action, un l’en le pr o jec tifs nd e. ob cadre situationnel dans o u le s o mm a lequel… fie r le te la c Cl ari co mp en • le projet prendra corps end re Pr : nt ion te rve t d’in part r oje e dé ifs • Une commande : un ir le p ion d ject aris t b n projet à concevoir en nc evo situa es / o / scé tion - é n a Co vis catio ’évalu réponse aux objectifs - fi ani sitif d déclarés et à partir l - p spo - di d’un contexte de départ
    6. 6. En résumé l’ épreuve écrite 2 c’est … Délimiter – problématiser – finaliser – concevoir – justifier – évaluer • Production d’un écrit à visée opérationnelle • en réponse à des problèmes identifiés • au sein de contextes professionnels • s’appuyant sur une démarche de projet •Et sur des modèles référents (scientifiques, techniques,…)
    7. 7. Un sujet = la commande … UN PROJET D’ACTIONS PERTINENT - COHERENT – FIABLE – REALISTE et REALISABLE Comment ? Pourquoi ? …une réponse opérationnelle
    8. 8. En résumé l’épreuve écrite 2 c’est … Dans ce contexte : - des problèmes à résoudre -des solutions à proposer PROBLEMATISER Un conxtexte socio institutionnel DEFINIR LE SUJET on ti e ep r i nc nie Co gé in Par rapport aux problèmes identifiés, CONCEVOIR des Réponses opérationnelles Organisées en Projet d’actions.
    9. 9. En résumé l’ épreuve écrite 2 c’est … Concevoir un projet d’intervention, ce qui suppose : • comprendre et construire une commande « professionnelle » • identifier et mettre en relation les éléments pertinents de l’environnement, en fonction du domaine choisi • préciser les orientations qui seront mises en œuvre dans le projet • choisir les réponses qui seront mises en œuvre : -stratégies de résolution - moyens mobilisés - outils de suivi et d’évaluation • montrer la faisabilité des propositions et leur pertinence
    10. 10. Les contraintes de l’épreuve … • Temporelles • Méthodologiques • Formelles • Les attentes du Jury et les domaines d’évaluation
    11. 11. Quelques conséquences pour… JURY CANDIDAT Des exigences au Être capable de … niveau … • de la forme du devoir • savoir analyser un environnement professionnel • de la démarche de • comprendre une commande traitement professionnelle • conduire une analyse • des références situationnelle • poser un diagnostic • construire une problématique • définir les objectifs • développer le projet d’action envisagé : réalisme / faisabilité opérationnalité pertinence / adéquation
    12. 12. Les critères d’évaluation… Item Analyse et précise l’environnement dans lequel se développera le projetCompréhension du sujet Précise les éléments du contexte et clarifie les contraintes à prendre en compte Identifie la commande et formule le ou les problèmes à résoudre Développe ses propositions d’actions dans une démarche de projet Traitement du sujet Opérationnalise sa démarche et ses propositions Justifie ses choix stratégiques et les solutions envisagées Maîtrise les connaissances scientifiques du champ professionnel Niveau de culture Maîtrise les connaissances techniques et pédagogiques du préprofessionnelle champ professionnel(pédagogique, technique, scientifique) Renvoie à des connaissances issues de son expérience personnelle Présente un plan structuré Forme du devoir Formalise des idées dans le respect de la syntaxe Formalise des idées dans le respect de l’orthographe
    13. 13. Le texte… ANNEXE 2 de l’arrêté du 3 oct 2011 Développement Entraînement Formation APS Méthodologie d’élaboration d’un Méthodologie d’élaboration Méthodologie d’élaboration projet d’un projet d’un projet Définition des objectifs, des choix et priorités en fonction du niveau Les différents types de La stratégie de des sports et des échéances dispositifs de formation développement compétitives envisagées La définition des objectifs de L’organisation, les structures, Planification de l’entraînement formation, en rapport avec les moyens l’activité professionnelle L’évaluation des actions et des Les savoirs et leurs modes de La conduite des hommes personnes transmission L’évaluation des actions et L’évaluation des actions et des personnes des personnes
    14. 14. APR AE VS A DIAGNOSTIQUER N T EVALUER GESTION STRATEGIE DE DE A RESOLUTION PROJET R OPERATIONNALISERPENDANT
    15. 15. APR AE VS A FONDEMENTS N Etat des lieux et Diagnostic T Données – Indicateurs Points Forts / faibles BILAN Quels besoins ? Suivi et évaluations (intermédiaires et finale) Résistances et Régulations GESTION ORGANISATION Quelles leçons DE A ? DES SOLUTIONS PROJET Cohérence avec le diagnostic R Hiérarchiser le priorités Quels moyens ? PLAN D’ACTIONS et QuellesP ressources ?E D’ANIMATIONN FAIRED Mise en place des actionsAN Quelle communication ?T Quelle coordination ? Pilotage
    16. 16. Proposition plan…
    17. 17. Merci de votre attention …
    18. 18. "  Les génies ne sont pas rares mais très nombreux. Ce qui et beaucoup plus rare ce sont les conditions nécessaires pour qu’il le deviennent " "  Les convictions ne sont que le luxe des observateurs qui ne s’engagent pas " "  Les entraîneurs de très haut niveau sont tous originaux, mais l’originalité ne se copie pas. ""  Il peut être dangereux d’utiliser trop facilement le chemin d’un autre, même si c’est plus facile ""  Chaque entraîneur doit créer son style, sa manière de voir l’activité. C’est un tout. Nul n’est étranger à sa propre production. " " Dans une carrière d’entraîneur il faut trouver ses propres concepts. "
    19. 19. Travail sur la définition du Projet…

    ×