Impacts anciens
Impacts récents
Le Meteor Crater aux Etats Unis
agé de 50 000 ans environ.
Cratère de Rio Cuarto en
Argent...
Les objets célestes susceptibles de s'écraser sur la Terre peuvent être :
Une comèteUn astéroïde
Exemples d'objets céleste...
Apophis est un astéroïde géocroiseur, découvert en 2004. Il mesure environ 325 mètres de diamètre,
et sa masse est d'envir...
L'évaluation des risques :
Etude des cratères :
→ se rendre sur le terrain.
→ faire des simulations numériques.
→ faire de...
Le programme Spacewatch mené par l'observatoire du Kitt Peak en Arizona a
montré que le objets géocroiseurs pouvaient être...
Comment éviter un impact :
1) Envoyer un missile nucléaire sur la
météorite  :
Cela constitue un danger potentiel car cela...
Présentation Lalande : La course aux chocs, les météorites
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation Lalande : La course aux chocs, les météorites

643 vues

Publié le

Publié dans : Sciences
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
643
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
120
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation Lalande : La course aux chocs, les météorites

  1. 1. Impacts anciens Impacts récents Le Meteor Crater aux Etats Unis agé de 50 000 ans environ. Cratère de Rio Cuarto en Argentine agé de 10 000 ans. Météore de Tcheliabinsk, en Russie, février 2013. Peekskill meteorite, aux États Unis, 1992.
  2. 2. Les objets célestes susceptibles de s'écraser sur la Terre peuvent être : Une comèteUn astéroïde Exemples d'objets célestes suceptibles de s'écraser sur la Terre : Comète Swift- Tuttle, impact possible vers l'an 3000. A P O P H I S
  3. 3. Apophis est un astéroïde géocroiseur, découvert en 2004. Il mesure environ 325 mètres de diamètre, et sa masse est d'environ 40 tonnes. Les premières observations : Apophis aurait du entrer en collision avec la terre en 2029. Les dernières observations : Elles montrent cependant que l’astéroïde ne rencontrera ni la Terre ni la Lune. Il devrait en effet passer à environ 30 000 km de celles-ci. APOPHIS   TERRE LUNE Apohis
  4. 4. L'évaluation des risques : Etude des cratères : → se rendre sur le terrain. → faire des simulations numériques. → faire des simulations analogiques. 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 Longueur des éjectats en fonction de la hauteur éjectats hauteur (en cm) longueur(encm) Une simulation analogique se réalise en lançant différents objets à différentes vitesses dans un bac de farine pour en étudier le cratère. Forme de bol. Piton. Terrasse. Taille du corps Fréquence Conséquences <10m 200 fois par ans Désintégration dans l'atmosphère. De 10 à 100m 1 fois par siècle Destruction d'une ville, tsunamis. De 100m à 1km 1 fois tous les 5 000 à 30 000 ans 5 millions à 100 millions de morts. >1km 1 fois tous les 100 millions d'années Disparition de l'humanité, catastrophe globale.
  5. 5. Le programme Spacewatch mené par l'observatoire du Kitt Peak en Arizona a montré que le objets géocroiseurs pouvaient être détectés avant d'arriver sur Terre. Avec des télescopes plus performants, la gamme des objets détectés pourraiet être plus large. C'est donc maientenant au tour du programme Spacewatch qui met en jeu 6 télescopes de 2,5m qui peuvent surveiller 15% du ciel chaque mois. Dans 25 ans ils pourraient détecter 90% des astéroidez géocroiseurs de 1km ou plus ! Le matériel de détection : Programme Spacewatch Logo du programme Spaceguard
  6. 6. Comment éviter un impact : 1) Envoyer un missile nucléaire sur la météorite  : Cela constitue un danger potentiel car cela peut fragmenter la météorite ce qui diminuerait le danger, cependant les fragments pourraient retomber sur Terre, cela serait donc un risque pour l'humanité. 2) Remorquage gravitationnel  : C'est un satellite muni d'un gigantesque électroaimant qui dévierai le projectile en l'attirant vers lui. La consommation d'énergie serai très faible en comparaison à la sonde mais cela est extrêmement coûteux et ce n'est pas encore développé. Aujourd'hui, il n'y a pas encore de moyen d'éviter un impact. Pourtant, des scientifiques du monde entier cherchent des hypothèses pour essayer de dévier les futures météorites qui pourraient s'approcher trop près de la Terre  :

×