La démarche de
scénarisation Climagri
en Pays de la Loire
Sarah PETIARD-COLOMBIE
Chambre Régionale d’Agriculture des Pays ...
Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné
L’implication
de tous
• Gouve...
Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné
Déroulé de la démarche
Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné
• L’objectif de ce travail es...
Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné
Les scénarios
Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné
• Relocalisation = substituer...
Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné
Définitions : production diff...
Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné
Issus des
travaux de
concerta...
Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné
Les scénarios
Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné
Les conditions de réussites p...
Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné
Un accès
permanent à
l’inform...
La démarche de scénarisation Climagri en Pays de la Loire
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La démarche de scénarisation Climagri en Pays de la Loire

169 vues

Publié le

La Chambre d'agriculture des Pays de la Loire utilise la démarche ClimAgri pour tester l'effet de plusieurs scenarii prospectifs de l'agriculture à horizon 2013. L'impact des scenarii sur les consommations d'énergie, les émissions de gaz à effet de serre, le stockage de carbone et le nombre de personnes nourries seront évalués.

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
169
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • L’idée centrale est de construire des itinéraires techniques permettant de « valoriser au mieux les ressources naturelles et en mettant à profit des processus naturels de régulation» (Viaux, 1999) : allongement des rotations, généralisation des intercultures, simplification du travail du sol, développement de l’agroforesterie… Il n’y a pas à l’heure actuelle de dispositif de certification pour la production agricole «intégrée», mais différents
  • En Viandes bovines: -18 % (des mères) -32 % (des mâles): ceci s’explique par deux évolutions simultanée: la baisse des élevages allaitants (et donc du nombre de veaux à engraisser) associé à la baisse de l’activité d’engraissement. La production globale diminue donc de plus de 30 %
    En Porc: La part de bio en porc est multiplié par 2,5 par rapport à la part actuelle qui est de 1%. Le cahier des charges est tel en porc que la conversion exige des investissements en bâtiment très importants. Seuls les porcs sur paille peuvent potentiellement y prétendre mais les conversions qui pouvaient se réaliser ont été conduite. Seuls les nouveaux atelier seraient vraisemblables pour cette filière. -20% des truies et -13 % des PCP, lié à une augmentation de la productivité.
    A noter pour le porc , la part des démarches différenciées (principalement sans OGM) qui est de 25%.
    Ovin: les ovins il y a maintien uniquement des brebis lait mais baisse de 10 % des brebis viande
  • Prairies
  • La démarche de scénarisation Climagri en Pays de la Loire

    1. 1. La démarche de scénarisation Climagri en Pays de la Loire Sarah PETIARD-COLOMBIE Chambre Régionale d’Agriculture des Pays de la Loire
    2. 2. Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné L’implication de tous • Gouvernance du projet – 1 Comité de pilotage (ADEME, Conseil Régional, élus professionnels, DRAAF, DREAL, CUMA, CRA) – 1 Comité de concertation, 70 invités : acteurs des filières, associations, acteurs territoriaux. – 1 groupe technique d’expert (14 agents) en lien avec les professionnels de leurs filières (instituts coop, groupement producteurs, interpro, pôle économique) • Appropriation: – 4 relais professionnels agricoles élus CRA – L’implication du Comité de concertation dès la phase de diagnostic – La présentation de la démarches dans les comités professionnels (bureau, filière, territoire, …) – Un lien fort avec les études économiques des prospectives filières existantes.
    3. 3. Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné Déroulé de la démarche
    4. 4. Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné • L’objectif de ce travail est de définir des scénarios à l’horizon 2030 et d’en définir les impacts en termes d’énergie-GES et d’impacts socio- économiques. • Des critères externes, figés dans le cadre de la scénarisation (population, urbanisation, …) • Des indicateurs de scénarisation (cheptel, assolement, Rdt, …) • Des indicateurs finaux (NRJ, GES, Personnes nourries) • Plusieurs scénarios seront utilisés comme base : Scénarios de prospectives filières élevage (CRA PDL) Scénarios de prospectives ADEME 2030 et facteur 4 Afterres 2050 PDL VEC Scénario MAAF 2035 – SNBC (Stratégie Bas Carbone) Méthode de scénarisation Midi-Pyrénées Démarche de scénarisation
    5. 5. Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné Les scénarios
    6. 6. Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné • Relocalisation = substituer l’importation par une production régionale qui s’adapte à la demande du territoire ligérien. • Qualité = développement des produits différenciés et AB grâce à une évolution de la demande locale (RHD, …) • Emploi = nombre de chefs d’exploitation, emploi agricole, emploi dans les IAA et généré par les nouvelles activités. • Energie renouvelable = augmentation de la part des énergies renouvelables d’origine agricole. • Stockage carbone = développement ou maintien des prairies, du système agro-bocager (agroforesterie, bocage) grâce à une valorisation économique du carbone stocké (label carbone…). Contours du Scénario C
    7. 7. Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné Définitions : production différenciée • Productions végétales: La production agricole « intégrée » : mode de production utilisant les mêmes piliers que l’agriculture biologique, mais s’autorisant l’utilisation d’azote minéral et de traitements phytosanitaires (en dernier recours) pour ne pas limiter trop les rendements. Concepts se rattachant aux mêmes principes tels que l’agriculture écologiquement intensive ou l’agroécologie. • Productions animales: Production différenciée : • Porc: sans OGM*, sans antibio • Volaille de chair : SIQO hors AB • Poules pondeuse: Sans cages • Viande: engraissement sans importation • Lait: système correspondant aux critères MAE SPE (60 % herbe, 18 % de maïs/SFP, < 800 kg) • Ovin: herbager • Caprin: herbager * sans OGM = sans déforestation (pas d’importation de soja)
    8. 8. Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné Issus des travaux de concertation du 09/10/15 Le travail de construction • 40 participants • 4 élus professionnels (animal, végétal, énergie, territoire) • 1 élue Conseil régional (vice-pdt en charge de l’énergie) • Des élus, des coop, des collectivités (PNR, CD, …), des CUMA, des experts filière, association (VEC, FNE, …)
    9. 9. Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné Les scénarios
    10. 10. Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné Les conditions de réussites pour le scénario C  Educations citoyens/consommation et sensibilisation  Enseignement agricole  Accompagnement technique et financier  Augmentation de la consommation en AB  Territorialisation des politiques de soutien à l’AB  Développement des techniques agro-écologiques  Valorisation des cultures de diversification  Augmentation des cultures spécialisés: gagner en compétitivité  Augmentation des SIQO: part alimentaire de budget des ménages  Production de protéines: valorisation économique, recherche protéagineux,  Sécurisation par la ressource en eau  Augmentation pâturage: échange parcellaire  Professionnalisation des circuits alimentaires de proximité  Continuer à investir dans la modernisation  Développer une forte identité//image territoriale (grand ouest) d’une agriculture écologique (production agricoles, savoir faire, qualité sécurité) Issus des travaux de concertation
    11. 11. Énergie et changement climatique : du territoire à la ferme – 21 et 22 janvier 2016 - Acigné Un accès permanent à l’information

    ×