1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN
Produire des légumes d’industrie BIO,
dans le cadre d’une conversion
1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN
• Un marché dynamique
• Une réponse à la demande croissante des conso...
1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN
Le marché des légumes BIO à destination
industrielle
• Un marché dyna...
1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN
Le marché des légumes BIO à destination
industrielle
• En 2015, 1 000...
1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN
Témoignage d’un producteur:
Bruno JEHANNO – Earl de Kernégant
Moustoi...
1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN
Témoignage d’un producteur:
Bruno JEHANNO – Earl de Kernégant
• L’exp...
1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN
• Légumes bio 2016 à destination industrielle:
- Courgettes: 5 ha
- C...
1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN
Témoignage d’un producteur:
Bruno JEHANNO – Earl de Kernégant
ZOOM su...
1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN
5 bonnes raisons de produire des légumes
à destination industrielle
1...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Produire des légumes d’industrie bio, dans le cadre d’une conversion

359 vues

Publié le

Conférence tenue lors du Rendez-vous Tech & Bio Grand Ouest organisé par les Chambres d'agriculture de Bretagne, des Pays de la Loire et de Normandie les 1 & 2 juin 2016 à Bignan (56), présentée par D. LEBOSSÉ (Chambre d’agriculture 56), témoignage d’agriculteurs-trices, CECAB (Groupe d’Aucy).
Environ 900 ha de pois et de haricots ont été valorisés par les industries françaises en agriculture bio en 2015. Le marché est porteur et ouvert aux agriculteurs souhaitant s’investir dans cette production spécialisée. Pour autant, compte tenu de la technicité nécessaire, le taux d’abandon est plus élevé qu’en conduite conventionnelle. La maîtrise du salissement reste la difficulté principale rencontrée par les producteurs. Des producteurs ayant des solutions et des transformateurs ont témoigné lors de cette conférence des atouts de cette filière.

Publié dans : Ingénierie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
359
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
207
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Produire des légumes d’industrie bio, dans le cadre d’une conversion

  1. 1. 1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN Produire des légumes d’industrie BIO, dans le cadre d’une conversion
  2. 2. 1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN • Un marché dynamique • Une réponse à la demande croissante des consommateurs En 2015 : ₋ Progression du marché Bio de 10 % comparé à 2014 (5.5 Milliards d’€) ₋ 9 français sur 10 ont consommé Bio au moins occasionnellement (54 % en 2003), ₋ 78 % des français estiment que l’agriculture biologique est une solution face aux problèmes environnementaux, ₋ 63% des consommateurs s’orientent vers le Bio pour « préserver leur santé », … • Une adaptation des industriels qui valorisent : ₋ Une part croissante des légumes issus de la filière « industrie » ₋ 4 000 à 5 000 T de produits issus de la filière « frais » (choux-fleurs, brocolis, carottes, …), Le marché des légumes BIO à destination industrielle Source: Agence Bio, Cerafel
  3. 3. 1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN Le marché des légumes BIO à destination industrielle • Un marché dynamique Ex : Evolution des légumes surgelés bio RHD entre 2013 et 2014 Sources : UNILET – GIRAFOOD SERVICES
  4. 4. 1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN Le marché des légumes BIO à destination industrielle • En 2015, 1 000 ha soit 2% des emblavements en légumes industrie  + 21% (150 ha) en comparaison à 2014 (+17% des surfaces totales en bio),  2/3 de la production en Bretagne et Pays de Loire,  80 exploitations,  Une dizaine de légumes produits, mais 90% des surfaces en pois et haricots,  Des rendements très variables. Source: Cenaldi
  5. 5. 1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN Témoignage d’un producteur: Bruno JEHANNO – Earl de Kernégant Moustoir- Remungol • Pourquoi le passage en bio ?  Diversification avec une priorité sur les cultures légumières  Possibilité d’une valorisation locale en filière légumes d’industrie  Visites d’exploitations légumières sur la région de St Malo et St Pol de Léon  Mise en place de l’irrigation  Développement de la consommation entrainant aujourd’hui une meilleure valorisation  Défi d’avoir de nouvelles choses à prouver
  6. 6. 1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN Témoignage d’un producteur: Bruno JEHANNO – Earl de Kernégant • L’exploitation aujourd’hui : Les atouts de la mixité  Elevage de porcs naisseur / engraisseur  120 Ha de SAU dont : - 30 Ha en production Bio depuis 2010 - 10 Ha supplémentaires en conversion depuis cette année « Cette mixité est profitable au démarrage du BIO dans les exploitations. Elle permet à l’« Agriculture » d’aller vers le BIO. » Main d’œuvre : - Chantal et Bruno agriculteurs et Jean Luc et Yoann salariés - 15 à 20 saisonniers Irrigation: 100% du parcellaire légumes est équipé - Création d’une réserve collinaire (géomembrane – surcoût X 3)
  7. 7. 1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN • Légumes bio 2016 à destination industrielle: - Courgettes: 5 ha - Choux Brocolis: 5 ha - Haricots verts: 2 ha - Epinards: 1,70 ha - Pomme de terre : 4 ha • Rotations : encore plus essentielles en BIO 1) Parcellaire irrigué : - 2 à 3 ans cultures fourragères (luzerne) : valorisation élevage laitier BIO - Courgette - Brocoli (Epinard) - Haricot - Pomme de Terre 2) Echange parcellaire : - Pomme de terre / Haricot dans une rotation à base de pâture RGA Trèfle Témoignage d’un producteur: Bruno JEHANNO – Earl de Kernégant
  8. 8. 1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN Témoignage d’un producteur: Bruno JEHANNO – Earl de Kernégant ZOOM sur la conduite des haricots : - Choix des parcelles : proscrire les parcelles à risques Précédents à éviter : colza, tournesol, pois protéagineux, pommes de Terre ... Adventices difficiles à maitriser: chardons, chrysanthèmes, laiterons… Parcelles caillouteuses : Binage / récolte. - Travail du sol : réalisation de faux semis - Désherbage mécanique : stratégie houe rotative recommandée puis binage. - Désherbage manuel : épurations nécessaires (Datura, chénopodes, renouées, amarantes, morelles… - Lutte Sclérotinia : CONTANS WG avant semis et sur résidus de récolte - Accompagnement technique : Technicien Légumes • Résultats techniques / Eléments de satisfaction : - Possibilité d’atteindre de bons rendements - Epinards 15 à 20 t/Ha, Courgettes 70 t / Ha, Haricots 12 à 13t /Ha, … • Principales difficultés : - Production aléatoire en rendement et en qualité (conditions météo.) - La régularité du conventionnel n’est pas atteignable.
  9. 9. 1er & 2 juin 2016 – Station de Kerguéhennec - BIGNAN 5 bonnes raisons de produire des légumes à destination industrielle 1. Marché porteur, 2. Savoir faire des producteurs et des organisations professionnelles, 3. Adaptation des industriels, 4. Cultures techniques, innovantes, 5. Valeur ajoutée motivante Renseignements auprès de votre Organisation de Producteur Merci de votre Attention Intervenants: Alain Le Colleter - Service Légumes CECAB et Denis Lebossé - Chambre d’agriculture 56 et animateur UOPLI

×