Le Nuctemeron   Apollonius de Tyane
Réalisé par TSAQui sommes nous ?Le projet Triscèle n’appartient à aucune communauté initiatique, à aucun dogme religieux, ...
prodiges respectifs. Et pendant plusieurs années, il fut impossible de départager lesmérites de Jésus de Nazareth de ceux ...
Le Nuctemeron(Eliphas Levi ; « Supplément au rituel », pages 365-367)                                                     ...
Huitième heureLes étoiles se parlent, lâme des soleils correspond avec le soupir des fleurs, des chaînesdharmonie font cor...
Recherches complémentairesAides à la lecture d’Eliphas LevisCes douze heures symboliques, analogues aux signes du Zodiaque...
Génies de la deuxième heure- SISERA, génie du désir.- TORVATUS, génie de la discorde.- NITIBUS, génie des étoiles.- HIZARB...
Génies de la cinquième heure- ZEIRNA, génie des infirmités- TABLIBIK, génie de la fascination- TACRITAU, génie de la goéti...
Le septénaire exprime le triomphe du mage, il donne la prospérité aux hommes et aux nationset les soutient par ses enseign...
Ce nombre, dit Apollonius, doit être passé sous silence parce quil renferme les grands secretsde linitié, la force qui ren...
Génies de la douzième heure- TARAB, génie de la concussion.- MISRAN, génie de la persécution.- LABUS, génie de linquisitio...
La terre dont Adam fut formé a été prise à toute la masse du monde. Sa tête cest Israël, soncorps cest lempire de Babylone...
révélation de la Mischna, lenfant ne serait animé dans le sein de sa mère quaprès la formecomplète de tous ses membres.   ...
Neuvième heureDieu impose à lhomme sa loi.Explication : Neuf est le nombre de linitiation parce qu’étant composé de trois ...
Notre avisNous n’avons aucune certitude quant à l’origine présumée du texte nommé Nuctemeron. Il estintéressant de constat...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Apollonius de tyane le nuctemeron

2 027 vues

Publié le

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 027
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
46
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Apollonius de tyane le nuctemeron

  1. 1. Le Nuctemeron Apollonius de Tyane
  2. 2. Réalisé par TSAQui sommes nous ?Le projet Triscèle n’appartient à aucune communauté initiatique, à aucun dogme religieux, àaucun paradigme politique. Il a pour objectif de diffuser le plus largement possible des œuvresoriginales. C’est pourquoi nous nous efforcerons de livrer les documents dans leur plus pureintégralité. Si nous parsemons les écrits d’aides à la lecture, celles-ci sont détachées du corpusprincipal et aisément contournables. Parfois nous montrerons, en fin de document, des pistesde compréhension ; mais jamais nous ne les imposons. Nous invitons chacun de nos lecteurs àeffectuer des recherches personnelles complémentaires sur le sujet exploré. Notre désir est delivrer des bases solides pour une connaissance objective du monde.Avant-propos Le NuctemeronNuctemeron vent dire « le jour de la nuit » ou « la nuit éclairée par le jour ». Ce « Jour » estdivisé en douze « Heures », douze échelons, douze étapes. Chaque heure contient desindications concrètes afin de réaliser « La lumière de l’occultisme ».Le Nuctemeron d’Apollonius de Tyane a été publié pour la première fois en grec par GilbertGautrinus, dans son oeuvre « De vita et morte Moysis » (Livre III, page 206), daprès unancien manuscrit. Il fut reproduit par Laurentius Moshemius dans « Observations Sacrées ethistorico-critiques », publié en 1721 à Amsterdam. C’est Eliphas Levis qui le traduisit etl’expliqua pour la première fois dans un supplément au « Dogme et Rituel de la HauteMagie », publié à Paris en 1861. Cette version du manuscrit émane de ce supplément. SirArthur Conan Doyle traduira ensuite la version de Levi en Anglais. Apollonius de TyaneNé un ou deux ans avant le début de lère chrétienne, Apollonius deTyane est l’un des grands tenants de la doctrine pythagoricienne. Ilpassa beaucoup de temps à rétablir les rites de diverses divinités dans lestemples. Il aurait fréquenté, en Éthiopie notamment, ceux que lon a appeléles « gymnosophistes1 ». Ceux-ci avaient abandonné tous biens matériels etpratiquaient des mortifications2. Apollonius était végétarien et menait une vieascétique. Parmi ses disciples, on peut citer Musonius et Demetrius àRome. Il na pas écrit d’oeuvre philosophique à 1exemple de Platon ouAristote.Sa parole est souvent opposée à celle de Jésus et il n’est pas exagéré de dire que deuxreligions saffrontèrent à travers leurs personnalités. Les foules, avides dedémonstrations, jugèrent souvent la qualité de leurs enseignements à la lumière de leurs1 Gymnosophistes : Philosophes indiens, ainsi nommés parce qu’ils allaient nus. Ils affectaient de ne pas craindrela douleur, ni la mort ; ils étaient aussi quelque peu magiciens.2 Mortifier : Soumettre le corps à une privation, infliger une souffrance dans un but d’ascèse. 1
  3. 3. prodiges respectifs. Et pendant plusieurs années, il fut impossible de départager lesmérites de Jésus de Nazareth de ceux dApollonius de Tyane ; tant les miracles furentnombreux de part et dautre. Linfluence dApollonius fut durable. Quatre siècles après samort, les honneurs continuèrent à lui être rendus. Quelques paroles d’ApolloniusCes paroles sont issues de 95 lettres supposément rédigées par Apollonius et livréespar Philostrate3. Il convient toutefois de mentionner que certains historiens mettent leurauthenticité en doute.« De ne rien posséder et cependant posséder toutes choses. »« Accordez-moi, O dieux, de posséder peu et de ne désirer rien. »« Je prie pour que la justice règne, et les lois soient respectées ; pour que les sages soientpauvres et les autres riches par des moyens honnêtes. »« Je ne suis quun homme » et « tout homme par la contemplation et par la philosophie peutsélever jusquaux dieux. Le sang des victimes ne peut leur plaire ; le plus bel hommage quonpuisse leur rendre, cest celui dun cœur pur. ».« Si la bonté est un des attributs de la divinité, les hommes qui sont bons ont quelque chose dedivin. »« Ne comptez pour rien 1argent amassé, en quoi vaut-il plus que le sable amoncelé par lehasard ? Ne comptez pour rien non plus largent prélevé par les lourds impôts qui écrasentle peuple : l’or qui vient des larmes est vil et maudit. Mieux quaucun roi, vous emploierez vosrichesses, si vous secourez ceux qui sont dans le besoin, et si vous laissez les richesjouir en paix de leurs biens. »« Le sage doit être capable de mourir pour ses idées et la vérité doit lui être plus chère que lavie. »« Il n’est pas possible à lhomme de ne pas commettre derreurs, seul un caractère noblereconnaît en avoir commis. »« Pythagore dit que 1art le plus divin est celui de guérir. Si l’art de guérir est si divin, ildoit soccuper de lâme autant que du corps, car nul être n’est sain, lorsque ce quil y a desupérieur en lui est malade. »« Si quelquun se dit mon disciple, quil ne fréquente pas les lieux publics, quil ne tue aucunêtre vivant ; quil ne mange pas de viande, quil soit délivré de 1envie, de la malignité, de lahaine, de la calomnie, du ressentiment, et quil ait son nom inscrit parmi les noms de ceuxqui ont obtenu la libération. »3 Deux écrivains portent le nom de Philostrate. Philostrate lAncien qui vécut vers 200 après J.-C. et Philostrate leJeune, mort en 264 après J.-C. 2
  4. 4. Le Nuctemeron(Eliphas Levi ; « Supplément au rituel », pages 365-367) (p.365) Première heureDans lunité, les démons chantent les louanges de Dieu, ils perdent leur malice et leur colère. Deuxième heurePar le binaire, les poissons du Zodiaque chantent les louanges de Dieu, les serpents de feusenlacent autour du caducée4 et la foudre devient harmonieuse. Troisième heureLes serpents du caducée dHermès sentrelacent trois fois, Cerbère5 ouvre sa triple gueule et lefeu chante les louanges de Dieu par les trois langues de la foudre. Quatrième heureA la quatrième Heure lâme retourne visiter les tombeaux, cest le moment où sallument leslampes magiques aux quatre coins des cercles, cest lheure des enchantements et desprestiges. (p.366) Cinquième heureLa voix des grandes eaux chante le Dieu des sphères célestes. Sixième heureLesprit se tient immobile, il voit les monstres infernaux marcher contre lui et il est sanscrainte. Septième heureUn feu qui donne la vie à tous les êtres ruinés est dirigé par la volonté des hommes purs.Linitié étend la main et les souffrances sapaisent6.4 Caducée : Bâton autour duquel senroulent deux serpents. Attribut, dans la mythologie grecque, du messagerdes dieux Hermès et, dans la mythologie romaine, de son équivalent Mercure.5 Cerbère : Dans la mythologie grecque, puis romaine, est un chien à plusieurs tête ; gardien du monde desenfers. Posté près du Styx (un des fleuves des enfers), il est doté de dents terribles et de venin à la place de lasalive. Il interdit l’entrée des enfers aux vivants, et empêche les morts d’en sortir.6 Le feu est le médiateur de la magie zoroastrienne. Il l’est également dans les tablettes d’émeraude d’HermèsTrismégiste. Nous disons par médiateur qu’il est l’élément magique actif. Eliphas Levi lui substituera le terme de« lumière astrale ». 3
  5. 5. Huitième heureLes étoiles se parlent, lâme des soleils correspond avec le soupir des fleurs, des chaînesdharmonie font correspondre entre eux tous les êtres de la nature7. Neuvième heureLe nombre qui ne doit pas être révélé8. Dixième heureCest la clé du cycle astronomique et du mouvement circulaire de la vie des hommes. (p.367) Onzième heureLes ailes des génies sagitent avec un bruissement mystérieux, ils volent dune sphère à lautreet portent de monde en monde les messages de Dieu. Douzième heureIci saccomplissent par le feu les œuvres de léternelle lumière.7 Toute chose est mise en relation. C’est un des grands principes de l’occultisme par lequel le macrocosmeinteragit avec le microcosme. Le vivant est alors réuni en un corps divin unique.8 On ne peut s’empêcher de relier cette phrase au nom imprononçable du judaïsme : YHVH. Eliphas confirmecette intuition, dans son explication de la neuvième heure, en l’associant aux quatre animaux représentés dans lesphinx ; les quatre faces des vivants qu’Ezéchiel a aperçut dans sa vision (1 ; 5-12) : l’homme, le taureau, l’aigleet le lion. 4
  6. 6. Recherches complémentairesAides à la lecture d’Eliphas LevisCes douze heures symboliques, analogues aux signes du Zodiaque magique et aux travauxallégoriques dHercule, représentent la série des œuvres de linitiation. Il faut donc dabord : 1. Dompter les passions mauvaises et forcer, suivant lexpression du sage Hiérophante9, les démons eux-mêmes à louer Dieu. 2. Etudier les forces équilibrées de la nature et savoir comment lharmonie résulte de lanalogie des contraires. Connaître le grand agent magique et la double polarisation, de la lumière universelle. 3. Sinitier au symbolisme du ternaire, principe de toutes les théogonies et de tous les symboles religieux. 4. Savoir dominer tous les fantômes de limagination et triompher de tous les prestiges. 5. Comprendre comment lharmonie universelle se produit au centre des quatre forces élémentaires. 6. Devenir inaccessible à la crainte. 7. Sexercer à la direction de la lumière magnétique 8. Apprendre à prévoir les effets par le calcul de pondération des causes. 9. Comprendre la hiérarchie de lenseignement, respecter les mystères du dogme et se taire devant les profanes. 10. Etudier lastronomie 11. Sinitier par lanalogie aux lois de la vie et de lintelligence universelles. 12. Opérer les grandes œuvres de la nature par la direction de la lumière.Voici les noms et les attributions des génies qui président aux douze heures du Nuctemeron,selon l’hiérarchie assyrienne. Par ces génies, les anciens hiérophantes nentendaient ni desdieux, ni des anges, ni des démons, mais des forces morales ou des vertus personnifiées. Génies de la première heure- PAPUS, médecin.- SINBUCK, juge.- RASPHUIA, nécromant.- ZAHUN, génie du scandale.- HEIGLOT, génie des neiges.- MIZKUM, génie des amulettes.- HAVEN, génie de la dignité.Il faut devenir le médecin et le juge de soi-même pour vaincre les maléfices du nécromant.Conjurer et mépriser le génie du scandale, triompher de lopinion qui glace tous lesenthousiasme et confondre toutes choses dans une même froide pâleur comme fait le géniedes neiges. Connaître la vertu des signes et enchaîner ainsi le génie des amulettes pour arriverà la dignité du mage.9 Les hiérophantes, signifiant « qui révèle les objets sacrés », sont les grands prêtres grecs des sacerdoces desMystères. L’Hiérophante porte un vêtement pourpre et une couronne de myrte. 5
  7. 7. Génies de la deuxième heure- SISERA, génie du désir.- TORVATUS, génie de la discorde.- NITIBUS, génie des étoiles.- HIZARBIN, génie des mers.- SACHLUPH, génie des plantes.- BAGLIS, génie de la mesure et de léquilibre.- LABEZERIN, génie de la réussite.Il faut apprendre à vouloir et transformer ainsi en puissance le génie du désir, obstacle de lavolonté. Cest le génie de la discorde quon enchaîne par la science de lharmonie. Lharmonieest le génie des étoiles et des mers, il faut étudier les vertus des plantes, comprendre les loisde léquilibre de la mesure pour arriver à la réussite. Génies de la troisième heure- HAHABI, génie de la crainte.- PHLOGABITUS, génie des ornements.- EIRNEUS, génie destructeur des idoles.- MASCARUN, génie de la mort.- ZAROBI, génie des précipices.- BUTATAR, génie des calculs.- CAHOR, génie de la déception.Quand, par la force croissante de ta volonté, tu auras vaincu le génie de la crainte, tu saurasque les dogmes sont les ornements sacrés de la vérité inconnue au vulgaire ; mais turenverseras dans ton intelligence toutes les idoles et tu enchaîneras le génie de la mort. Tusonderas tous les précipices et tu soumettras linfini même à la proportion de tes calculs.Ainsi, tu éviteras pour jamais les embûches du génie de la déception. Génies de la quatrième heure- PHALGUS, génie du jugement.- THAGRINUS, génie de la confusion.- EISTIBUS, génie de la divination.- PHARZUPH, génie de la fornication.- SISLAU, génie des poisons.- SCHIEKRON, génie de lamour des bêtes.- ACLAHAYR, génie du jeu.La force du mage est dans son jugement qui lui fait éviter la confusion résultant de lantinomieet de lantagonisme des principes. Il pratique la divination des sages, mais il méprise lesprestiges des enchanteurs esclaves de la fornication, artistes en poisons, serviteurs de lamourdes bêtes. Il triomphe ainsi de la fatalité qui est le génie du jeu. 6
  8. 8. Génies de la cinquième heure- ZEIRNA, génie des infirmités- TABLIBIK, génie de la fascination- TACRITAU, génie de la goétie- SUPHLATUS, génie de la poussière- SAIR, génie du stibium des sages- BARCUS, génie de la quintessence- CAMAYSAR, génie du mariage des contrairesTriomphant des infirmités humaines, le mage nest plus jouet de la fascination. Il foule auxpieds les vaines et dangereuses pratiques de la goétie10, dont la force est dans une poussièreque le vent emporte. Mais il possède le stibium11 des sages, il sarme de toutes les forcescréatrices de la quintessence12 et produit à son gré lharmonie qui résulte de l’analogie et dumariage des contraires. Génies de la sixième heure- TABRIS, génie du libre arbitre.- SUSABO, génie des voyages.- EIRNILUS, génie des fruits.- NITIKA, génie des pierres précieuses.- HAATAN, génie qui cache les trésors.- HATIPHAS, génie des parures.- ZAREN, génie vengeur.Le mage est libre, il est le roi occulte de la terre et il la parcourt comme son domaine. Dansses voyages, il apprend à connaître les sucs des plantes et des fruits, les vertus des pierresprécieuses. Il force le génie qui cache les trésors de la nature à lui livrer ses secrets, il pénètreainsi les mystères de la forme. Il comprend les parures de la terre et de la parole, et sil estméconnu, si les peuples lui sont inhospitaliers, sil passe en faisant le bien et en recueillant desoutrages, il est toujours suivi par le génie vengeur. Génies de la septième heure- SIALUL, génie de la prospérité.- SABRUS, génie qui soutient.- LIBRABIS, génie de lor occulte.- MIZGITARI, génie des aigles.- CAUSUB, génie enchanteur des serpents.- SALILUS, génie qui ouvre les portes.- JAZER, génie qui fait être aimé.10 Goétie : Magie faisant appel aux esprits du mal.11 Le stibium est connu depuis la haute antiquité et est aussi appelé antimoine. C’est un métalloïde argenté dur etcassant. Il représente la matière des sages, le loup gris des philosophes, selon Basile Valentin. Pour Fulcanelli,« l’antimoine des sages… est un chaos qui tient lieu de mère à tous les métaux ».12 Quintessence : Substance éthérée et subtile tirée du corps qui la renfermait et dégagée des quatre éléments plusépais. 7
  9. 9. Le septénaire exprime le triomphe du mage, il donne la prospérité aux hommes et aux nationset les soutient par ses enseignements sublimes. Il plane comme laigle, il dirige les courants dufeu astral représenté par les serpents. Toutes les portes du sanctuaire lui sont ouvertes et toutesles âmes qui aspirent à la vérité lui donnent leur confiance. Il est beau de grandeur morale et ilporte partout avec lui le génie par la puissance duquel on est aimé. Génies de la huitième heure- NANTUR, génie de lécriture.- TOGLAS, génie des trésors.- ZALBURIS, génie de la thérapeutique.- ALPHUN, génie des colombes.- TUKIPHAT, génie du schamir.- ZIZUPH, génie des mystères.- CUNIALI, génie de lassociation.Tels sont les génies qui obéissent au vrai mage. Les colombes représentent les idéesreligieuses. Le schamir13, est un diamant allégorique qui dans les traditions magiquesreprésente la pierre des sages, ou cette force basée sur la vérité et à laquelle rien ne résiste.Les Arabes disent encore que le schamir donné primitivement à Adam et perdu par lui aprèssa chute, a été retrouvé par Hénoch14 et possédé par Zoroastre15. Par la suite, Salomon16 lereçut dun ange lorsquil eut demandé à Dieu la sagesse. Salomon, au moyen de ce diamantmagique, tailla lui-même sans efforts et sans marteau toutes les pierres du temple, rien quenles touchant avec le schamir. Génies de la neuvième heure- RISNUCH, génie de lagriculture.- SUCLAGUS, génie du feu.- KIRTABUS, génie des langues.- SABLIL, génie qui découvre les voleurs.- SCHACHLIL, génie des chevaux du soleil.- COLOPATIRON, génie qui découvre les prisons.- ZEFFAR, génie du choix irrévocable.13 Le schamir est considéré dans la Bible comme un diamant (Jérémie 17 ; 1 – Ezéchiel 3 ; 9 – Zacharie 7 ; 12).14 Hénoch, qui en hébreu signifie « initié », fait référence à deux personnes différentes de la Genèse. Le premierpersonnage est le fils de Caïn (Genèse 4 ; 17). Le second est larrière-grand-père de Noé (Genèse 5 ; 18). Voir lelivre d’Enoch, un texte apocryphe.15 Ce qu’on sait de Zoroastre n’a pas valeur de certitude. Plusieurs légendes le font naître à différentes périodeset différents endroits. Zoroastre, signifie en avestique «conducteur de chameaux». Il aurait commencé sa viecomme prêtre de la religion traditionnelle aryenne, le mithraïsme, alors régnante en Perse. Une série de visions,lui feront connaître la divinité « Ahura Mazda » et il commencera alors sa prédication.16 Salomon était le fils du Roi David et de Bethsabée, il a été choisi par son père pour lui succéder. Devenu lui-même roi dIsraël, de 970 à 931 avant notre ère. Il est le fondateur du premier Temple de Jérusalem et lauteur(au moins en partie) du Cantique des cantiques. 8
  10. 10. Ce nombre, dit Apollonius, doit être passé sous silence parce quil renferme les grands secretsde linitié, la force qui rend la terre féconde, les mystères du feu occulte, la clef universelle deslangues, la seconde vue devant laquelle les malfaiteurs ne sauraient rester cachés. Les lois deléquilibre et du mouvement lumineux représentées par les quatre animaux symboliques dansla cabale et dans la mythologie des Grecs par les quatre chevaux du soleil. La clef delémancipation des corps et des âmes, qui ouvre toutes les prisons. Et cette force du choixéternel qui achève la création de lhomme et le fixe dans limmortalité. Génies de la dixième heure- SEZARBIL, diable ou génie ennemi.- AZEUPH, tueur denfants.- ARMILUS, génie de la cupidité.- KATARIS, génie des chiens ou des profanes.- RAZANIL, génie de la pierre d’onyx.- BUCHAPHI, génie des stryges.- MASTHO, génie des vaines apparences.Les nombres finissent à neuf et le signe distinctif de la dizaine cest le zéro sans valeur propreajouté à lunité. Les génies de la dixième heure représentent donc tout ce qui, nétant rien parsoi-même, reçoit une grande force de lopinion et peut subir par conséquent la toute-puissancedu sage. Nous marchons ici sur un terrain brûlant et lon nous permettra de nexpliquer auxprofanes ni le diable qui est leur maître, ni le tueur denfants qui est leur amour, ni la cupiditéqui est leur dieu, ni les chiens auxquels nous ne les comparons pas, ni la pierre donyx17 quileur échappe, ni les stryges18 qui sont leurs courtisanes, ni les fausses apparences quilsprennent pour la vérité. Génies de la onzième heure- ÆGLUN, génie de la foudre.- ZUPHLAS, génie des forêts.- PHALDOR, génie des oracles.- ROSABIS, génie des métaux.- ADJUCHAS, génie des rochers.- ZOPHAS, génie des pentacles.- HALACHO, génie des sympathies.La foudre obéit à lhomme, elle devient le véhicule de sa volonté, linstrument de sa force, lalumière de ses flambeaux. Les chênes des forêts sacrées rendent des oracles. Les métaux setransforment et se changent un or, ou deviennent des talismans. Les rochers se détachent deleur base, et, entraînés par la lyre du grand hiérophante, touchés par le mystérieux schamir, ilsse changent en temples et en palais. Les dogmes se formulent, les symboles représentés parles pentacles deviennent efficaces, les esprits sont enchaînés par de puissantes sympathies etobéissent aux lois de la famille et de lamitié.17 La pierre donyx des anciens, avait la couleur de longle, doù vient son nom.18 Stryges : Femmes ayant des ailes. Sorte d’oiseaux nocturnes ou de vampires, qui allaient téter avidement lesein des enfants et les faisaient mourir en leur buvant le sang. 9
  11. 11. Génies de la douzième heure- TARAB, génie de la concussion.- MISRAN, génie de la persécution.- LABUS, génie de linquisition.- KALAB, génie des vases sacrés.- HALAB, génie des tables royales.- MARNES, génie du discernement des esprits.- SELLEN, génie de la faveur des grands.Voici maintenant à quel sort doivent sattendre les mages et comment se consommera leursacrifice ; car, après la conquête de la vie, il faut savoir se sacrifier pour renaître immortel. Ilssouffriront de la concussion19, on leur demandera de lor, des plaisirs, des vengeances. Et, silsne satisfont pas les cupidités du vulgaire, ils seront en butte à la persécution, à linquisition.Mais on ne profane pas les vases sacrés, ils sont faits pour les tables royales, cest-à-dire pourles banquets de lintelligence. Par le discernement des esprits, ils sauront se garder de lafaveur des grands et resteront invincibles dans leur force et dans leur liberté.Le Nuctemeron des Hébreux (d’après Eliphas levi)Le Nuctemeron dApollonius, emprunté à la théurgie des Grecs, complété et expliqué par lahiérarchie assyrienne correspond parfaitement à la philosophie des nombres telle que nous latrouvons exposée dans les pages les plus curieuses de lancien Talmud. Ainsi les traditionspythagoriciennes remontent plus haut que Pythagore. Ainsi, la Genèse est une magnifiqueallégorie, qui, sous la forme dun récit cache les secrets ; non seulement dune créationaccomplie autrefois, mais de la création permanente et universelle, de léternelle générationdes êtres. Extrait de lancien Talmud, nommé « Mischna20 »« Dieu a tendu la ciel comme un tabernacle, il a dressé le monde comme une table richementservie et il a créé lhomme comme sil invitait un convive.»Écoutez ce que dit le roi Schlomôh :« La divine Chocmah, la sagesse, épouse de Dieu, sest bâti une maison. Elle a taillé septcolonnes. Elle a immolé ses victimes. Elle a mêlé son vin, elle a dressé la table et elle aenvoyé ses servantes. »Cette sagesse qui établit sa maison suivant une architecture régulière et numérale, cest lascience exacte qui préside aux oeuvres de Dieu. Cest son compas et son équerre. Les septcolonnes ce sont les sept jours typiques et primordiaux. Les victimes sont les forces naturellesqui se fécondent en se donnant une sorte de mort. Le vin mêlé cest le fluide universel, la tablecest le monde avec les mers pleines de poissons. Les servantes de Chocmah sont les âmesdAdam et de Chavah (Ève).19 Concussion : Malversation commise dans l’exercice d’une fonction publique, particulièrement dans lemaniement des deniers publics.20 Le mot Mischna signifie en hébreux « répétitions ». Le Talmud est composé la Torah de Moïse et le Mischna,qui comprend une explication développée de la loi. Il a été rédigé par rabbi Judas Hakkadosh, 120 ans après ladestruction du temple de Jérusalem (+/- en l’an 218 ap. J.C.). 10
  12. 12. La terre dont Adam fut formé a été prise à toute la masse du monde. Sa tête cest Israël, soncorps cest lempire de Babylone et ses membres sont les autres nations de la terre21.Or il y a douze heures dans la journée où saccomplit la création de lhomme. Première heureDieu réunit les fragments épars de la terre, il les pétrit ensemble, il en forme une masse quilveut animer.Explication22 : Lhomme est la synthèse du monde créé, en lui recommence lunité créatrice, ilsest fait à limage et à la ressemblance de Dieu. Deuxième heureDieu ébauche la forme du corps, il la sépare en deux pour que les organes soient doubles, cartoute force et toute vie résultent de deux, et cest ainsi que les Eloïms23 ont fait toute chose.Explication : Tout vit par le mouvement, tout se maintient par l’équilibre, et l’harmonierésulte de l’analogie des contraires; cette loi est la forme des formes, c’est la premièremanifestation de l’activité et de la fécondité de Dieu. Troisième heureLes membres de lhomme obéissent à la loi de vie, se produisent deux-mêmes et secomplètent par lorgane générateur qui est composé dun et de deux, figure du nombreternaire.Explication : Le ternaire sort de lui-même du binaire. Le mouvement qui produit deux,produit trois. Trois est la clef des nombres, car cest la première synthèse numérale. Cest engéométrie le triangle, première figure complète et fermée, génératrice dune infinité detriangles, soit dissemblables, soit pareils. Quatrième heureDieu souffle sur la face de lhomme et lui donne une âme.Explication : Le quaternaire qui donne en géométrie la croix et le carré est le nombre parfait.Or, cest dans la perfection de la forme que lâme intelligente se manifeste. Suivant cette21 Eliphas Levi dit de ce passage « Ici se révèlent les espérances des initiés de Moïse pour la constitution dunroyaume oriental universel. ».22 Les explications sont l’œuvre d’Eliphas Levi.23 Elohim signifie « ceux qui sont puissants » parce que c’est le pluriel du mot hébreux « Eloah » (Dieu). Ce sontles sept Puissances élémentaires qui ont bâtis la forme. Voilà pourquoi le nom « Elohim » est employé dans lepremier verset de la genèse pour désigner le Dieu Créateur. 11
  13. 13. révélation de la Mischna, lenfant ne serait animé dans le sein de sa mère quaprès la formecomplète de tous ses membres. Cinquième heureLhomme se tient sur ses pieds, il se détache de la terre, il marche, il va où il veut.Explication : Le nombre cinq est celui de lâme figuré par la quintessence qui résulte deléquilibre des quatre éléments. Dans le tarot, ce nombre est figuré par le grand prêtre oulautocrate24 spirituel, figure de la volonté humaine. Cette grande prêtresse décide seule de nosdestinées éternelles. Sixième heureLes animaux passent devant Adam et il donne à chacun d’eux le nom qui lui convient.Explication : Lhomme par le travail soumet la terre et dompte les animaux. En manifestant saliberté, il produit son verbe ou sa parole et la création lui obéit. Ici la création primordiale secomplète. Dieu a créé lhomme le sixième jour. Mais à la sixième heure de ce jour, lhommeachève louvrage de Dieu et se crée de nouveau lui-même en quelque sorte, puisquil se fait roide la nature, quil assujettit à sa parole. Septième heureDieu donne à Adam une compagne tirée de la substance même de lhomme.Explication : Dieu, après avoir créé lhomme à son image, sest reposé le septième jour, car ilsétait donné une épouse féconde qui allait travailler sans cesse pour lui. La nature est lépousede Dieu et Dieu se repose sur elle. Lhomme devenu créateur à son tour par le verbe se donneune compagne semblable à lui et sur lamour de laquelle il pourra désormais se reposer. Lafemme est loeuvre de lhomme. C’est lui qui, en laimant, la rend belle. Cest lui qui la rendmère. La femme est la véritable nature humaine fille, et mère de lhomme, petite-fille et petite-mère de Dieu. Huitième heureAdam et Ève montent sur le lit nuptial, ils sont deux lorsquils se couchent, et lorsquils selèvent, ils sont quatre.Explication : Le quaternaire joint au quaternaire représente la forme équilibrant la forme, lacréation sortant de la création, la balance éternelle de la vie. Sept étant le nombre du repos deDieu, lunité qui vient après représente l’homme qui travaille et qui coopère avec la nature àloeuvre de la création.24 Autocrate : Monarque absolu. 12
  14. 14. Neuvième heureDieu impose à lhomme sa loi.Explication : Neuf est le nombre de linitiation parce qu’étant composé de trois fois trois, ilreprésente lidée divine et la philosophie absolue des nombres. Cest pourquoi Apollonius ditque les mystères du nombre neuf ne doivent pas être révélés. Dixième heureA la dixième heure, Adam tombe dans le péché.Explication : Suivant les cabalistes, dix est le nombre de la matière dont le signe spécial est lezéro. Dans l’arbre des séphiroth25, dix représente Malchut ou la substance extérieure etmatérielle. Le péché d’Adam est donc le matérialisme et le fruit qu’il détache de l’arbrereprésente la chair isolée de l’esprit, le zéro séparé de son unité, la scission du nombre dix quidonne d’un côté l’unité dépouillée et de l’autre le néant ou la mort. Onzième heureA la onzième heure, le coupable est condamné au travail et doit expier le péché en subissant lapeine.Explication : Onze dans le tarot représente la force, or la force sacquiert dans les épreuves,Dieu donne à lhomme la peine comme un moyen de salut, il faut donc lutter et souffrir pourconquérir lintelligence et la vie. Douzième heureLhomme et la femme subissent leur peine, lexpiation commence et le libérateur est promis.Explication : Tel est le complément de la naissance morale. Lhomme est achevé, car il estvoué au sacrifice qui le régénère. Lexil dAdam est semblable à lexil dŒdipe. CommeŒdipe, Adam est père de deux ennemis. Œdipe a pour fille la pieuse, virginale Antigone et dela race dAdam sortira Marie.Conclusion d’Eliphas LevisCes mystérieuses et sublimes révélations de lunité religieuse dans les anciens mystères setrouvent comme nous lavons dit dans le Talmud. Mais sans avoir recours à cette volumineusecompilation, on peut les retrouver dans le commentaire de Paul Ricius sur les talmudistes,ayant pour titre « Epitome de talmudica Doctrina » (tome 1er ; p. 280 ; Collection decabalistes de Pistorius).25 Selon la Kabbale, lArbre des Sephiroth représente la structure de lhomme et de lunivers. Il symbolise à lafois les forces à loeuvre dans le manifesté ; les voiles placés entre lhomme et la connaissance pure ; et lesinteractions entre ces forces. 13
  15. 15. Notre avisNous n’avons aucune certitude quant à l’origine présumée du texte nommé Nuctemeron. Il estintéressant de constater qu’une tradition veut que ce soit également Apollonius de Tyane quiaille découvert la Table d’Emeraude d’Hermès Trismégiste. On pourrait dès lors faire desliens appropriés entre les deux textes.Ce nuctemeron, prit pour ce qu’il est, et en dehors des remarques d’Eliphas Levi, ne semblepas d’un grand enseignement ni d’un grand intérêt. Cette mise en relation entre chiffres et étatde la nature sert avant tout la symbolique ésotérique. Tout au plus pouvons nous appréciez lesallégories qui prennent vie dans ce délicieux poème dédié aux œuvres magiques. 14

×