Intro et chap1

1 013 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 013
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
36
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Intro et chap1

  1. 1. Culture Entrepreneuriale 2éme année Licence Fondamentale en Gestion 1
  2. 2. Calendrier pédagogique Semaines Thèmes 1,2 et 3 Chapitre 1: Culture entrepreneuriale et enjeux de la création d’entreprise 4, 5, 6 et 7 Chapitre 2: L’entrepreneuriat et ses formes 8, 9 et10 Chapitre 3: La créativité, découvrir son potentiel créatif 11 et 12 Chapitre 4: Décrire le profil type de l’entrepreneur et son propre profil 2
  3. 3. Introduction « L’ère est à la mondialisation et L’entrepreneuriat y participe ». Wright, 1999 Créativité, innovation, sens de l’initiative, flexibilité, …. Création d’emplois, L’entrepreneur est au cœur des politiques de transition vers une économie de marché 3
  4. 4. Introduction Le domaine de l’entrepreneuriat ne cesse de susciter une attention particulière de la part de la Tunisie. La politique nationale témoigne la volonté de l’Etat de résorber le problème de chômage, de stimuler l’investissement privé. Parmi les axes essentiels de la politique économique de la Tunisie : L’encouragement à la création d’entreprise, la promotion de l’initiative et de l’innovation l’impulsion de l’investissement 4
  5. 5. Introduction Cette stratégie nationale s’est accompagnée par la création d’un environnement institutionnel propice à l’émergence des nouveaux entrepreneurs, en l’occurrence, via : La mise en place d’institutions d’aide et de soutien à la création d’entreprise (BTS, BFPME), L’octroie d’avantages fiscaux et financiers La mise en place d’institutions de formation professionnelle, de structures d’appui et d’accompagnement à la création d’entreprises, en particulier, les pépinières d’entreprises (coaching, informations et orientations, formation, mise en relation etc.) 5
  6. 6. Un premier regard : les pays pionniers - - Premier cours en entrepreneuriat donné à Harvard par Myles Mace en 1947; le deuxième, par Peter Drucker, en 1953, à l’université de New-York Développement soutenu en Amérique du Nord à partir des années 1950 Depuis une vingtaine d’années, on observe une véritable explosion au plan mondial En particulier aux Etats-Unis (Katz, 2003 and Kuratko, 2005):  2200 cours en entrepreneuriat dans plus de 1600 institutions  277 positions de professeurs  100 centres d’entrepreneuriat  120.000 étudiants ayant suivi des cours en entrepreneuriat en 1994 6
  7. 7. Un premier regard : les pays pionniers Le cas français : - - Premier cours en entrepreneuriat à HEC en 1976 Premier cours en entrepreneuriat à EM Lyon en 1984 Création en 1998 de l’Académie de l’Entrepreneuriat Lancement en 2001 de la Revue de l’Entrepreneuriat: première et unique revue de langue française entièrement dédiée au domaine Création en 2001 de l’Observatoire des Pratiques Pédagogiques en Entrepreneuriat (OPPE) Mise en place des premières Maisons de l’Entrepreneuriat (à partir de 2001/2002) Création de la revue L’Expansion Entrepreneuriat en 2009. 7
  8. 8. Entrepreneuriat? C’est une notion complexe. Elle se rapporte à la capacité de l’individu à la fois de perception d’un besoin et de l’opportunité qu’il présente, et de la capacité de mobilisation de moyens suffisants, de prise d’initiative, de risque et de déploiement d’un effort de création pour y répondre. « L’entrepreneuriat est une dynamique de création et d’exploitation d’une opportunité d’affaires par un ou plusieurs individu(s) via la création de création de nouvelles organisations à des fins de création de valeur. » 8
  9. 9. Le phénomène entrepreneurial Entrepreneur Contexte (Environnement) Action (Entreprise à créer) le modèle des « 3 E » 9
  10. 10. CHAPITRE 1 Culture entrepreneuriale et enjeux de la création d’entreprise 10
  11. 11. Culture Entrepreneuriale (CE) Le Concept?  Concept relais intéressant Mais difficile à appréhender  La CE renvoie à une « forte croyance en un certains nombre de vérités … qui incitent les milieux soucieux de leur survie à prioriser l’Entrepreneurship local et à se donner les moyens d’actualiser ce potentiel». (Fortin; cité par Verstraete et Saporta, 2006)  La vérité la plus parlante est que « l’entrepreneur est le fruit de son milieu ». (Fortin; cité par Verstraete et Saporta, 2006). 11
  12. 12. La CE: d’abord une CULTURE Valorise U N E C U L T U R E l’activité d’affaire Régule la tension entre stabilité et Valorise l’action changement individuelle ou collective Favorise l’équilibre entre Valorise la persévérance et sécurité et risque la détermination 12
  13. 13. Entrepreneuriat Un terme « englobant »  Un terme « englobant » qui s’applique à plusieurs réalités:  La création et la gestion d’une entreprise  L’approche dynamique et innovatrice d’un employé en situation d’emploi pour faire progresser l’entreprise  La recherche active et dynamique d’un emploi par une personne sans emploi  La pédagogie stimulante de l’enseignant auprès des jeunes en formation  L’intervention sociale positive et innovante  Etc. 13
  14. 14. Que permet la CE ? • Démocratiser la capacité de créer et de gérer des entreprises Création de richesses et d’emplois Amélioration de la qualité de vie individuelle et collective Echec à la pauvreté en assurant aux plus démunis nationaux un minimum vital 14
  15. 15. Conditions de naissance et d’épanouissement d’une CE  Identifier des modèles et les promouvoir  S’assurer de l’engagement des élites d’une société  Obtenir l’implication et la participation des médias  S’assurer de la complicité de l’école  Valoriser les exemples d’entrepreneurs réussis en les sollicitant à montrer leurs réalisations et à partager leurs expériences 15
  16. 16. Lieux d’enracinement d’une CE La Famille L’école La cité L’organisation L’essentiel se passe au niveau local 16
  17. 17. La CE pour la CE La Culture Entrepreneuriale un moteur pour la Création d’Entreprise  La culture entrepreneuriale favorise l’acte de création Impulser la croissance économique Créer des emplois et faire face au chômage Dynamiser les entreprises existantes La création d’entreprise Participer au développement des innovations Contribuer à la l’insertion voire à la réinsertion sociale 17
  18. 18. La Culture Entrepreneuriale un moteur pour la Création d’Entreprise Alain Fayolle «L’entrepreneuriat, un phénomène économique et social » (lecture d’article) 18

×