INTRODUCTIONAL’ETUDEDUDROIT 
ENCG-KENITRA 
Par: Dr.AbderrazzakELGOURJI 
diimmaanncchhee11eerrddéécceemmbbrree22001133
DeuxièmePartie:Lesdroitssubjectifs 
•ChapitreI:lestitulairesdesdroitssubjectifs-lespersonnesphysiquesetlespersonnesmorales...
PAARRTTIIEEIIII::DDRROOIITTSSSSUUJJEECCTTIIFFS 
S
LESDROITSSUBJECTIFS 
Lorsquel'onenvisagelanotiondudroitdupointdevuedusujetdedroitonparlededroitsubjectif. 
Lesdroitssubjec...
Chapitre 
1:1 : 
LESTTTULAIRESDESDROITSSUBJECTIFS
Larèglededroit 
Cesontlespersonnesquisontdessujetsdedroitetjouissentdedroitsetd'obligationsparoppositionauxchoses.Ondistin...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§1-L'ACQUISITIONDELAPERSONNALITEJURIDIQUE 
A-Leprincipe: 
B-Lesexceptions 
1-L'attributiondel...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§1-L'ACQUISITIONDELAPERSONNALITEJURIDIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
§3-LEREGI...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
Depuisl'abolitiondel'esclavage,toutêtrehumainjouitdelapersonnalitéjuridique,c'est-à-direl'apt...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
B-Lesexceptions 
Leprincipedel'acquisitiondelapersonnalitéjuridiqueàlanaissanceetsaperteàlamo...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
Illustration:Lepèredécédéenlaissantsafemmeenceinteetunenfantetcommehéritageunfondsdecommerce....
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
2-Laprésomptiondedécès 
Danscertainessituations,ledoutepersistesurledécèsoulasurvied'unindivi...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
Laprocédurededéclarationdudécèsdiffèreselonlescirconstancesdeladisparition: 
-Lorsqu'uneperso...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
Lapersonnephysiqueestidentifiéeparplusieursélémentsd...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
1-Lenomdefamille 
Toutepersonnedoitavoirunnomdefamillequ'ellechoisitlorsdelapremièreinscripti...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
A-Lenometleprénom 
B-Ledomicile 
Ledomicileéquivautà...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
B-Ledomicile 
1-Lescatégoriesdedomiciles 
IIyalieude...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
B-Ledomicile 
1-Lescatégoriesdedomiciles 
2-Lesintér...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
B-Ledomicile 
1-Lescatégoriesdedomiciles 
2-Lesintér...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
A-Lenometleprénom 
B-ledomicile 
C-lanationalité: 
L...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
C-lanationalité: 
1-Lanationalitéd'origine: 
Lanatio...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
C-lanationalité: 
2-L'acquisitiondelanationalitéparl...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
C-lanationalité: 
2-L'acquisitiondelanationalitéparl...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
C-lanationalité: 
2-L'acquisitiondelanationalitéparl...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
C-lanationalité: 
2-L'acquisitiondelanationalitéparl...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
C-lanationalité: 
2-L'acquisitiondelanationalitéparl...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§1-L'ACQUISITIONDELAPERSONNALITEJURIDIQUE 
§2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE 
§3-LEREGI...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE 
A-Lacapacitéd'exercice: 
Lapleinecapacitéd'exercices'acquie...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE 
A-Lacapacitéd'exercice: 
1-Ladéclarationd'émancipation: 
L'...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE 
A-Lacapacitéd'exercice: 
2-L'autorisationd'administrerunepa...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE 
A-Lacapacitéd'exercice: 
B-L'incapacitéd'exercice 
Ondistin...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE 
A-Lacapacitéd'exercice: 
B-L'incapacitéd'exercice 
1-Lescat...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE 
A-Lacapacitéd'exercice: 
B-L'incapacitéd'exercice 
1-Lescat...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE 
A-Lacapacitéd'exercice: 
B-L'incapacitéd'exercice 
1-Lescat...
SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 
§3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE2-Lareprésentationlégale 
Letuteurlégal:lepère,lamèreàdéfautd...
SECTION2:LAPERSONNEMORALE 
A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: 
1-Lessociétésdepersonnes 
2-LesSociétésdecapi...
SECTION1:LAPERSONNEMORALE 
Acôtédespersonnesphysiques,lespersonnesmoralessontégalementdessujetsdedroit. 
Lapersonnemoralee...
SECTION2:LAPERSONNEMORALE 
Onregroupelespersonnesmoralesselondeuxgrandescatégories: 
Lespersonnesmoralesdedroitpublicquiso...
Selonl'article982DOC"lasociétéestuncontratparlequeldeuxouplusieurspersonnesmettentencommunleurbiensouleurtravail,outousles...
SECTION2:LAPERSONNEMORALE 
Lesprincipalesdistinctionssont: 
A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: Toutesociétés...
SECTION2:LAPERSONNEMORALE 
A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: 
1-Lessociétésdepersonnes:danscessociétéslesas...
SECTION2:LAPERSONNEMORALE 
A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: 
2-LesSociétésdecapitaux:danscessociétéslapers...
SECTION2:LAPERSONNEMORALE 
A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: 
B-Lessociétéscivilesetlessociétéscommerciales...
SECTION2:LAPERSONNEMORALE 
A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: 
B-Lessociétéscivilesetlessociétéscommerciales...
SECTION2:LAPERSONNEMORALE 
A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: 
B-Lessociétéscivilesetlessociétéscommerciales...
LESSOCIÉTÉSDEPERSONNES 
Lessociétésdepersonnesprésententdeuxspécificités: 
Laconnaissanceetlaconfiancemutuelle 
Larespon...
LESSOCIÉTÉSDECAPITAUX 
Danscessociétéslapersonnedesactionnairesestindifférentecequiimportec'estlecapital. 
Enconséquence,l...
LASOCIÉTÉÀRESPONSABILITÉLIMITÉE 
C’estunesociétémixteouhybrideàlalisièreentrelessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux...
Chapitre 
2:2 : 
LESSOURCESDUDROITSUBJECTIF
MEERRCCIIPPOOUURRVVOOTTRRE 
EATTENTION
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

introduction à l'étude de droit Partie ii chap 1+

484 vues

Publié le

Lesdroitssubjectifs
•ChapitreI:lestitulairesdesdroitssubjectifs-lespersonnesphysiquesetlespersonnesmorales-Lacapacitéjuridiquedessujetsdedroit
•ChapitreII:Lessourcesdesdroitssubjectifs–Lesfaitsjuridiques
–Lesactesjuridiques
•ChapitreIII:l’organisationjudiciaireduRoyaume–Lesjuridictionsdedroitcommun
– Lesjuridictionsspécialisées
•ChapitreIV:Lecontrat
–Lanotionducontrat
–Lesclassificationsducontrat
•ChapitreV:LeDroitciviletl’entreprise

Publié dans : Droit
0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
484
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

introduction à l'étude de droit Partie ii chap 1+

  1. 1. INTRODUCTIONAL’ETUDEDUDROIT ENCG-KENITRA Par: Dr.AbderrazzakELGOURJI diimmaanncchhee11eerrddéécceemmbbrree22001133
  2. 2. DeuxièmePartie:Lesdroitssubjectifs •ChapitreI:lestitulairesdesdroitssubjectifs-lespersonnesphysiquesetlespersonnesmorales-Lacapacitéjuridiquedessujetsdedroit •ChapitreII:Lessourcesdesdroitssubjectifs–Lesfaitsjuridiques –Lesactesjuridiques
  3. 3. PAARRTTIIEEIIII::DDRROOIITTSSSSUUJJEECCTTIIFFS S
  4. 4. LESDROITSSUBJECTIFS Lorsquel'onenvisagelanotiondudroitdupointdevuedusujetdedroitonparlededroitsubjectif. Lesdroitssubjectifssontl'ensembledesprérogativesetpouvoirsqueledroitobjectifreconnaitauxpersonneset dont ils peuvent se prévaloir dontilspeuventseprévaloirdaannsleeuurrsraappppoorrtsavveecclesautressouslaprotectiondel'autoritépublique. IIconvient,enpremierlieud'identifierlestitulairesdesdroitssubjectifsetdedéterminerleurssourcesavantdeprésenterlesdifférentescatégoriesdesdroitssubjectifs.
  5. 5. Chapitre 1:1 : LESTTTULAIRESDESDROITSSUBJECTIFS
  6. 6. Larèglededroit Cesontlespersonnesquisontdessujetsdedroitetjouissentdedroitsetd'obligationsparoppositionauxchoses.Ondistinguelespersonnesphysiquesetlespersonnesmorales. La personne physique est un individu, Lapersonnephysiqueestunindividu,êttrrehuummaaiinn,alloorrs squelapersonnemoraleestunregroupementdepersonnes(société,association...)oudebiens(fondation)auquellaloiconfèreuneexistencejuridiqueautonomedistinctedessesmembres.
  7. 7. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §1-L'ACQUISITIONDELAPERSONNALITEJURIDIQUE A-Leprincipe: B-Lesexceptions 1-L'attributiondelapersonnalitéavantlanaissance 2-Laprésomptiondedécès §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE A-Lenometleprénom 1-Lenomdefamille 2-Leprénom B-Leeddoommiicciille e 1-LescatégoriesdedomicilesLeDomicileréel LedomicilelégalLeDomicileélu 2-Lesintérêtsdudomicile: Endroitpublic Endroitprivé C-lanationalité: 1-Lanationalitéd'origine: 2-L'acquisitiondelanationalitéparlebienfaitdelaloi: 3-Lanaturalisation
  8. 8. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §1-L'ACQUISITIONDELAPERSONNALITEJURIDIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE §3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE-Lacapacitédejouissance Ladéclarationd'émancipation: L'autorisationd'administrerunepartiedesbiens: -Lacapacitéd'exerciceouencorel’incapacitéd’exercice 1- Lescatégoriesdesincapables : *Lespersonnesnejouissantd'aucunecapacitéd'exercice*Lespersonnesdontlacapacitéd'exerciceetlimitée 2-LareprésentationlégaleLetuteurlégal LetuteurtestamentaireLetuteurdatif SECTION2-LAPERSONNEMORALE
  9. 9. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE Depuisl'abolitiondel'esclavage,toutêtrehumainjouitdelapersonnalitéjuridique,c'est-à-direl'aptitudeàêtretitulairededroitset d'obligations. §1-L'ACQUISITIONDELAPERSONNALITEJURIDIQUE A-Leprincipe: Leprincipeestquelapersonnephysiqueacquiertlapersonnalitéjuridiquedèslanaissanceetlaperdàlamort. Lorsqu'il est établi que l'enfant est né Lorsqu'ilestétabliquel'enfantestnéviivvaanntsuuiiteauuxprreemmiieerrs svagissements,àl'allaitementouàd'autresindicesanaloguesilacquiertlapersonnalitéjuridique.(Article331ducodedelafamille.) Enconséquence,l’enfantmort-né,ouceluiquidécèdeaucoursde l’accouchement(sansavoirdonnéaucunsignedevie)estconsidérécommen'ayantjamaiseuunepersonnalitéjuridique.Parallèlement,lapersonnalitéjuridiqueseperdaveclesdernierssignesdeviec'est-à- direàlamort. Cependantccprincipen’estpasabsoluetconnaitdesexceptions.
  10. 10. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE B-Lesexceptions Leprincipedel'acquisitiondelapersonnalitéjuridiqueàlanaissanceetsaperteàlamortconnaitdeuxexceptionsliéesàdessituationsparticulières. 1-L'attributiondelapersonnalitéavantlanaissanceLorsqu'ilyvadesonintérêt,lapersonnalitéjuridiqued’unenfant rétroagità la date de sa conception. Il sera considéré comme rétroagit à ladatedesaconception.Ilseraconsidérécommeayantlafacultéd'acquérirdesdroitsdèsladatedesaconceptionetnonàlanaissance.Cetteattributionanticipéedelapersonnalitéjuridiqueàl’enfantàpartirdeladatedesaconceptionn’esteffectiveques’ilestnévivant. Ainsi,l’enfantnonencorenépeutrecevoirunlegsetacquiertledroitàl'héritagedesonpèredécédéàconditiondenaîtrevivant.
  11. 11. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE Illustration:Lepèredécédéenlaissantsafemmeenceinteetunenfantetcommehéritageunfondsdecommerce.Quellessontlespersonnesquiontdroitàl'héritage? L'applicationduprincipequelapersonnalitéjuridiqueestacquiseàlanaissanceconduiraàexcluredel'héritagel'enfantnonencorené.Pourévitercetteinjustice,lelégislateuraadmisl'exceptionde l'attributionanticipéedelapersonnalitédèslaconceptionmaisen l'attributionanticipéedelapersonnalitédèslaconceptionmaisenyajoutantunecondition:uniquementlorsqu'ilvadel’intérêtde l'enfant.Ainsi,silejourdesanaissancelefonddecommerceestprospèreetagénérédesbénéfices,l'enfantvahériterpouravoiracquislapersonnalitédèssaconception.Enrevanche,silefondsdecommerceadesdettesiln'yapasintérêtàluireconnaitrelapersonnalitéjuridiqueavantlanaissancecarauquelcasildoitcontribueraupaiementdecesdettescequin’estpasdanssonintérêt.
  12. 12. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 2-Laprésomptiondedécès Danscertainessituations,ledoutepersistesurledécèsoulasurvied'unindividuquiadisparuetdontonaplusdesesnouvelles.Doit-ilêtreconsidérécommevivantetjusqu'àquelledateoudoit-ilêtreconsidérécommedécédéetenconséquenceouvrirsasuccession?
  13. 13. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE Laprocédurededéclarationdudécèsdiffèreselonlescirconstancesdeladisparition: -Lorsqu'unepersonneadisparudansdescirconstancesexceptionnellesrendantsamortprobable(crashd'avion,naufrage, incendie...),unjugementdéclaratifdedécèsestrenduàl'expiration d'undélaid'uneannéecourantàcompterdeladateàlaquelletoutespoiraétéperdudesavoirsielleestmorteouvivante. -Danslesautrescas,ilappartientautribunaldefixerlapériode au terme de laquelle il rendra le jugement autermedelaquelleilrendralejugementdééccllaarraattiifdedééccèèsetcee,, aprèsenquêteetinvestigation,partouslesmoyenspossibles,desautoritéscompétentespourlarecherchedelapersonnedisparue. Leseffetsdeladéclarationdudécèssontlesmêmesqueledécèsréeltantsurleplanpatrimonial(ouverturedesasuccession)quematrimonial(safemmeestuneveuvequipeutseremarier). S'ils'avèreparlasuitequelapersonneesttoujoursenvie,letribunaldoitrendreunedécisionquiannulelejugementdéclaratifdudécèsavectousseseffets,àl’exceptionduremariagedel'épousedudisparuquidemeurevalables'ilaétéconsommé.
  14. 14. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE Lapersonnephysiqueestidentifiéeparplusieursélémentsdontprincipalementlenometleprénom,lanationalitéetledomicile. Cesélémentsd'identificationsontconstatésdanslesactesde l'étatcivil. A-Lenometleprénom Lenomestuneinstitutiondepolicecivilenéedelanécessité d'individualisationdespersonnesphysiquesdansunintérêtpublic.C'estunemblèmederattachementfamilialauquelestassociéunprénomenvued’unevéritableindividualisation.
  15. 15. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE 1-Lenomdefamille Toutepersonnedoitavoirunnomdefamillequ'ellechoisitlorsdelapremièreinscriptionàl'étatcivil.LenomchoisinedoitpasêtredifférentdeceluiduPèreniporteratteinteauxbonnesmoeursou àl'ordrepublicniêtreunnomridicule,unprénomouunnométrangerneprésentantpasuncaractèremarocain,unnomd’uneville,devillageoudetribu,niunnomcomposésaufs'ils'agitd'un nom composé déjà porté notoirement par la nomcomposédéjàporténotoirementparlafaammiillllepaatteerrnneelllledee l'intéressé. 2-Leprénom Leprénomestchoisiparlapersonnefaisantladéclarationdenaissanceàl'étatcivil.Ildoitprésenteruncaractèremarocainetnedoitêtreniunnomdefamilleniunnomcomposedeplusdedeuxprénoms,niunnomdeville,devillageoudetribu,commei1nedoitpasêtredenatureàporteratteinteauxbonnesmoeursou àl'ordrepublic.Ilnedoitcomporteraucunsobriquet(pardérision) outitretelque"Moulay",''Sidi'',ou"Lalla".
  16. 16. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE A-Lenometleprénom B-Ledomicile Ledomicileéquivautàunelocalisationgéographiquestableetpermanentedelapersonne.C'estlelieuoùlapersonneest située pour les actes juridiques la concernant. situéepourlesactesjuridiqueslaconcernant. Ledomicileestdifférentdelarésidence:ledomicileestl'endroitoùlapersonneestrattachéejuridiquementpeuimportesiellene s’ytrouvepas,alorsquelarésidenceestlelieuoùlapersonnesetrouveeffectivementàunmomentdéterminésansquel’onsepréoccupedel'yrattacherjuridiquement.
  17. 17. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE B-Ledomicile 1-Lescatégoriesdedomiciles IIyalieudedistinguerentreledomicileréel,légaletélu. LeDomicileréel:Ledomicileréeldetoutepersonnephysiqueestlelieuoùelleasonhabitationhabituelleetlecentredesesaffairesetdesesintérêts.Lorsquelapersonneasonhabitationhabituelleenunlieu,etlecentredesesaffairesdansun autre elle est domiciliéeà l’égard de ses droits de famille et autreelleestdomiciliée de son patrimoine personnelà l’égarddesesdroitsdefamilleetdesonpatrimoinepersonnellàoùelleasonhabitationhabituelle,etàl'égarddesdroitsressortissantàsonactivitéprofessionnellelaoùellealecentredesesoccupationsetdesesintérêts. L edomicilelégal:C'estlaloiquidétermineledomiciledecertainespersonnessanssepréoccuperdulieudeleurrésidenceetsansqu'ellesaientlechoixdeleurdomicile. Exemple:ledomicilelégaldel'incapableestlelieududomiciledesontuteuretledomiciled'unfonctionnairepublicestaulieuoùilexercesesfonctions. Le Domicileélu:Al’occasiond'uneopérationjuridique,lapersonnepeutfaireélectiond' undomicileautrequesondomicileréel.Parexemple,àl'occasionducontratdevente, levendeuretl'acheteurpeuventéliredomicilechezlenotairepourquelecourriers'a cheminechezcedernier.Ilenestdemêmedel'électiondedomicileauprèsd'unavocat.
  18. 18. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE B-Ledomicile 1-Lescatégoriesdedomiciles 2-Lesintérêtsdudomicile: L'intérêtjuridiquedudomicilesemanifesteaussibienendroitpublicqu'endroitprivé. Endroitpublic,l'exercicedesdroitspolitiquesestrattachéau domicile. Ainsi, la participation aux consultations électorales se laparticipationauxconsultationsélectoralessefaitdanslacirconscriptionélectoraledulieududomiciledelapersonne. Endroitprivé,ledomicileconstituelelieuoùlestierspeuventvalablementadresserducourrier,notifierdesactesdeprocéduresanssepréoccuperdesavoirsilapersonnes'ytrouveeffectivementouqu'elleestendéplacement.Demême,encasdelitige,ledifférendestportédevantletribunaldulieududomiciledudéfendeur.
  19. 19. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE B-Ledomicile 1-Lescatégoriesdedomiciles 2-Lesintérêtsdudomicile: Illustration:unepersonneayantsondomicileàRabatveutintenteruneactionenjusticepourpaiementd'unecréancecontreunepersonneayantsondomicileàFès. L'actiondoitêtreintroduiteauprèsdutribunaldeFès. (Art27ducodedeprocédurecivile).
  20. 20. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE A-Lenometleprénom B-ledomicile C-lanationalité: LanationalitéestlelienquiunitlapersonneàunEtatetluireconnaîttouslesdroitscivilsetpolitiquesreconnusauxcitoyens(seulunmarocainpeutêtrefonctionnairedansl'administrationpublique,participerauxélections,...). Lerégimejuridiquedelanationalitémarocainefaitl'objetdu-Dahirdu6septembre1958portantcodedelanationalitémarocainetelqu'ilaétémodifiéetcomplétéparledahirdu23mars2007(laloisurlanationalitéestactuellementencoursd’amendement). IIyalieudedistinguerentrelanationalitéd'origine,lanationalitéparlebienfaitdelaloietlanaturalisation.
  21. 21. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE C-lanationalité: 1-Lanationalitéd'origine: Lanationalitémarocained'originesetransmetautomatiquementparfiliation(droitdusang)ouparnaissanceauMaroc(droitdusol). Par filiation (établie durant la minorité) : Parfiliation(établiedurantlaminorité) •paternelle,l'enfantnéd'unpèremarocainestmarocain. • maternelle,l'enfantnéd’unemèremarocaineestmarocain. P arlanaissanceauMarocpourl'enfantnéauMarocdeparentsinconnus.Lenouveau-nétrouvéauMarocestprésumé,jusqu'àpreuveducontraire,néauMaroc.
  22. 22. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE C-lanationalité: 2-L'acquisitiondelanationalitéparlebienfaitdelaloi: Lanationalitémarocaineestacquisesurdemandeprésentéepar, l'intéressé,saufoppositionduministredelajustice: *ParlanaissanceetlarésidenceauMarocpour: -La personne née au Maroc de parents étrangers LapersonnenéeauMarocdeparentsétrangerseuux-mêêmmeesnéés sauMarocavantle6septembre1958lorsqu'ellejustifiedunerésidencehabituelleetrégulièreauMaroc.L'intéresséedoitprésentersademandedanslesdeuxansquiprécèdentsamajorité:
  23. 23. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE C-lanationalité: 2-L'acquisitiondelanationalitéparlebienfaitdelaloi: *ParlanaissanceetlarésidenceauMarocpour(suite): -LapersonnenéeauMarocdeparentsétrangers,etayantrésidencehabituelleetrégulièreauMaroc,dontlepèrelui-même estnéauMaroc,lorsquecedernierserattacheà un pays dont la lorsquecedernierserattache à unpaysdontlafractionmajoritairedelapopulationestconstituéeparunecommunautéayantpourlanguel'arabeetpourreligionl'Islametappartenantàcettecommunauté.
  24. 24. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE C-lanationalité: 2-L'acquisitiondelanationalitéparlebienfaitdelaloi: •ParlanaissanceetlarésidenceauMarocpour: •ParlaKafala:Saufoppositionduministredelajustice,toutepersonnedenationalitémarocaineayantpendantplusdecinq années,lakafala(lapriseencharge)d'unenfantnéendehorsduannées,d'unenfantnéendehorsduMarocdeparentsinconnus,peutprésenterunedéclarationauxfinsd'acquisitiondelanationalitémarocaineparl'enfant. L'enfantsoumisàlaKafalaetdontleKafiln'apasprésentédedéclarationaprèslafindescinqannées,peutprésenterpersonnellementsadéclarationauxfinsd'acquisitiondelanationalitémarocainedurantlesdeuxannéesprécédantsamajorité.
  25. 25. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE C-lanationalité: 2-L'acquisitiondelanationalitéparlebienfaitdelaloi: •ParlanaissanceetlarésidenceauMarocpour: •ParlaKafala: •Parlemariage:lafemmeétrangèrequiaépouséunmarocain, peutdemanderl'acquisitiondelanationalitémarocaineaprèscinqpeutdemanderl'acquisitiondelanationalitémarocaineaprèscinqansderésidencehabituelleetrégulièreauMarocduménage. Cettenationalitéprendeffetàcompterdeladatedudépôtdeladéclaration.
  26. 26. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE C-lanationalité: 2-L'acquisitiondelanationalitéparlebienfaitdelaloi: 3-Lanaturalisation Toutétrangerpeutformulerunedemandepourêtrenaturalisémarocains'ilremplilesconditionssuivantes: 1°-avoirunerésidencehabituelleetrégulièreauMarocpendantlescinqannéesprécédantledépôtdesademande,etrésiderauMarocjusqu'àcequ'ilsoitstatuésurcettedemande; 2°-êtremajeuraumomentdudépôtdelademande; 3°-êtresaindecorpsetd'esprit; 4°-êtredebonneconduiteetdebonnesmoeursetnepasavoirfaitl'objetdecondamnation,noneffacéeparlaréhabilitation;pour:crime,délitinfamant, actesconstituantuneinfractiondeterrorisme,actescontrairesauxloisdelarésidencelégaleauMaroc,ouactesentraînantladéchéancedelacapacitécommerciale. 5°-justifierd’uneconnaissancesuffisantedelalanguearabe; 6°-justifierdemoyensd'existencesuffisants.
  27. 27. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §1-L'ACQUISITIONDELAPERSONNALITEJURIDIQUE §2-L'IDENTIFICATIONDELAPERSONNEPHYSIQUE §3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE Lacapacitéjuridiqueestl'aptitudedelapersonneàjouirdesdroitsetdesobligations(capacitédejouissance)d'unepart,etd'exercersesdroitsetassumerlesobligationsrésultantdeses actes(capacitéd'exercice)d'autrepart. Ainsi,ilyadeuxsortesdecapacités: -Lacapacitédejouissancec'estlafacultéd'acquérirdesdroitsetd'assumerdesdevoirsetquiestattachéeàlapersonnedèssanaissanceetjusqu'àsamort. -Lacapacitéd'exercicec'estlafacultéqu'aunepersonned'exercersesdroitspersonnelsetpatrimoniauxetquirendsesactesvalides.Cettecapacitéestreconnueàtoutepersonneayantatteintl’âgedelamajoritéàmoinsqu'unmotifquelconqueneluifasseperdrecettecapacité. IIyadonclieudedistinguerlespersonnesayantpleinecapacitéd'exercicedespersonnesnejouissantpasdecettecapacitéoujouissantd'unecapacitépartielle.
  28. 28. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE A-Lacapacitéd'exercice: Lapleinecapacitéd'exercices'acquiertpartoutepersonneayantatteintl’âgedelamajoritéfixéà18annéesgrégoriennesrévolues,saufpourledément,leprodigueetlefaibled'esprit(handicapsmental). Toutefois,lemineurdemoinsde18anspeutbénéficierd’une lemineurdemoinsde18anspeutbénéficierd’unedéclarationd'émancipationoud'uneautorisationd'administration d'unepartiedesesbiens.
  29. 29. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE A-Lacapacitéd'exercice: 1-Ladéclarationd'émancipation: L'émancipationestunereconnaissanceanticipéedelapleinecapacitéd'exerciceaumineurayantatteintl’âgede16ansetquimontredessignesdematurité.L'émancipationestconféréepar le tribunalà la demande de l'intéressé letribunal ou de son représentantà lademandedel'intéresséoudesonreprésentantlégal. Lemineurémancipéentreenpossessiondetoussesbiensetacquiertlapleinecapacitédelesgéreretd'endisposer.
  30. 30. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE A-Lacapacitéd'exercice: 2-L'autorisationd'administrerunepartiedesbiens: Lemineurayantatteintl’âgede12annéesrévoluesetdouédediscernement,peutrecevoirdesonreprésentantlégalunepartiedesesbiensàadministrer,àtitred'essai. Le mineur est autorisé à cet effet par son Lemineurestautorisé tuteur légal ou par uneà ceteffetparsontuteurlégalouparunedécisiondujugechargédesaffairesdesmineurs,surdemandedumineurlui-mêmeoucelledututeurdatifoutestamentaire. Lemineurestalorsconsidérécommeayantlacapacité d'exercicemaisuniquementdansledomained'autorisation.
  31. 31. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE A-Lacapacitéd'exercice: B-L'incapacitéd'exercice Ondistingueentredeuxcatégoriesd'incapablesquisontsoumisaurégimedelatutelle. 1-Lescatégoriesdesincapables: Il ya lieu de distinguer entre deux sortes d'incapables: ceux quiy a lieudedistinguerentredeuxsortesd'incapables : ceuxqui n'ontaucunecapacitéd'exerciceetceuxdontlacapacité d'exerciceestsimplementlimitée. *Lespersonnesnejouissantd'aucunecapacitéd'exercicesont: a-L'enfantquin'apasatteintl’âgedediscernementfixéà12ans; b-Ledément,c'estàdirelapersonnemajeurequiaperdularaison.Parcontre,lapersonnequiperdlaraisondemanièrediscontinueapleinecapacitédurantsesmomentsdeluciditéalorsquelapertevolontairedelaraisonnedégagepaslaresponsabilité. Lesactespassésparcespersonnessontnulsetdenuleffet.
  32. 32. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE A-Lacapacitéd'exercice: B-L'incapacitéd'exercice 1-Lescatégoriesdesincapables(suite): *Lespersonnesnejouissantd'aucunecapacitéd'exercice •Lespersonnesdontlacapacitéd'exerciceetlimitéesont: a- L'enfant ayant atteint l’âge de discernement fixéà 12 ans grégoriens a - L'enfantayantatteintl’âgedediscernementfixé à 12ansgrégoriensrévolusetquin'apasatteintceluidelamajorité; b-Leprodigue:leprodigueestlapersonnequidilapidésesbienspardesdépensessansutilitéoufutiles,d’unemanièrequiportepréjudiceàlui- mêmeouàsafamille. c-Lefaibled'esprit:lefaibled'espritestceluiquiestatteintd'unhandicapmentall'empêchantdemaîtrisersapenséeetsesactes.
  33. 33. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE A-Lacapacitéd'exercice: B-L'incapacitéd'exercice 1-Lescatégoriesdesincapables(suite): *Lespersonnesnejouissantd'aucunecapacitéd'exercice •Lespersonnesdontlacapacitéd'exerciceetlimitée(suite): Lesactespassésparl'unedecespersonnessont: 1. valables, s'ils sont pleinement profitables à l'incapable, c'est- s'ilssontpleinementprofitables à-diredanssonintérêt.( Exemple:recevoirunedonation); 2.nuls,s'ilsluisontpréjudiciables.(Exemple:faireunedonation); 3.s'ilsontuncaractèreàlafoisprofitableetpréjudiciable, leurvaliditéestsubordonnéeàl'approbationdureprésentantlégal.(Exemplecontratdevente).
  34. 34. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE A-Lacapacitéd'exercice: B-L'incapacitéd'exercice 1-Lescatégoriesdesincapables: 2-Lareprésentationlégale Lespersonnesincapablesetlespersonnesnon pleinement capables sont pleinementcapablessontsoouummiisseesaurééggiimedelaatutellecarellesnepeuventexercerleursdroitspersonnellementmaisparl'intermédiaired’unreprésentantlégal. Lareprésentationlégaleestassuréeautitredelatutellelégale,latutelletestamentaireoulatutelledative.
  35. 35. SECTION1:LAPERSONNEPHYSIQUE §3-LEREGIMEDELACAPACITEJURIDIQUE2-Lareprésentationlégale Letuteurlégal:lepère,lamèreàdéfautdupèreouparsuitedelapertedelacapacitédecedernieroulejuge. Letuteurtestamentaire:c’estlapersonnedésignéeparlepère ou par la mère dans leur testament. ouparlamèredansleurtestament. Letuteurdatif:enl'absencedupère,delamèreoudututeurtestamentaire,letribunaldésigneuntuteurdatifpourl'incapable,qu'ildoitchoisirparmilesplusaptesdesprochesparents(âsaba).Adéfaut,letuteurdatifdoitêtrechoisiparmilesautresprochesparents,sinonparmidestiers. Lereprésentantlégalexercelatutellesousuncontrôlejuridictionnel.
  36. 36. SECTION2:LAPERSONNEMORALE A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: 1-Lessociétésdepersonnes 2-LesSociétésdecapitaux 3-Lasociétéàresponsabilitélimitée B-Lessociétéscivilesetlessociétéscommerciales
  37. 37. SECTION1:LAPERSONNEMORALE Acôtédespersonnesphysiques,lespersonnesmoralessontégalementdessujetsdedroit. Lapersonnemoraleestungroupementdepersonnesoudebiens(fondation)constituéenvuederéaliserunbutdéterminéetdotéeparledroitd’unepersonnalitéjuridique distincte de celle de ses membres. distinctedecelledesesmembres.Delamêêmmefaaççoonquu''uunneepersonnephysique,lapersonnemoraleadesdroitsetdesobligationsetunpatrimoinedistinctdeceuxdesesmembres.
  38. 38. SECTION2:LAPERSONNEMORALE Onregroupelespersonnesmoralesselondeuxgrandescatégories: Lespersonnesmoralesdedroitpublicquisontdesorganismespublicsrégiesparlesrèglesdudroitconstitutionneletdudroitadministratif:l'Etat,lescollectivitéslocales,lesétablissementspublics,l'université... Lespersonnesmoralesdedroitprivésontprincipalementlessociétéscivilesetcommerciales,lessyndicatsetlesassociations. Lacatégoriedespersonnesmoralesdedroitprivéestdominéeparladistinctionquioppose: Lesgroupementsàbutnonlucratifcommelesassociations,lesmutuellesetlessyndicats. Lesgroupementsàbutlucratifcommelessociétés.
  39. 39. Selonl'article982DOC"lasociétéestuncontratparlequeldeuxouplusieurspersonnesmettentencommunleurbiensouleurtravail,outouslesdeuxàlafois,envuedepartagerlebénéficequipourraenrésulter". DEFFIINNIITTIIOONNDDEELLAASSOOCCIIEETE Contrat Personnes apports butlucratif
  40. 40. SECTION2:LAPERSONNEMORALE Lesprincipalesdistinctionssont: A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: Toutesociétésupposelaréuniondepersonnesquisontlesassociés(oulesactionnaires)etdescapitauxquisontleursapports.Maissuivantsaformesociale,lasociétépeutattacher plus d'importanceà la personnalité plusd'importance de l'associé (société deà lapersonnalitédel'associé(sociétédepersonnes)ouàl'apportcapitalistique(sociétédecapitaux).
  41. 41. SECTION2:LAPERSONNEMORALE A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: 1-Lessociétésdepersonnes:danscessociétéslesassociéssegroupentparcequ'ilsseconnaissentetsefontconfianceetsontsolidairementetindéfinimentresponsables.Cetteprimautédelapersonnalité,l'intuitupersonae,commandetoute l’organisationdecessociétés: >Lacessiondespartssocialesn’estpaslibreetreste tributaire du consentement de tous les associés; tributaireduconsentementdetouslesassociés; >Enprincipe,ledécèsoul'incapacitéd'unassociémetfinàlasociété. >Laresponsabilitédesdettessocialesestsolidaireetindéfinieetneselimitepasauxapportsdesassociés:lecréancierpeutpoursuivrel’undesassociés,leplussolvable,pourlatotalitédesdettesdelasociété(solidarité)etmêmesursonpatrimoinepersonnel(responsabilitéindéfinie).L'exempletypeestlasociétéennomcollectif.
  42. 42. SECTION2:LAPERSONNEMORALE A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: 2-LesSociétésdecapitaux:danscessociétéslapersonnedesassociésestindifférente,cequiimportec'estlecapital.Ainsi, lesactionsdelasociétésont,enprincipe,librementnégociables,lamortoul’incapacitéd’unactionnairen’apas d’impactsurlasociétéetlaresponsabilitédesactionnairesestlimitéeàleursapports.Letypeleplusmarquédessociétésdes capitaux est la société anonyme. capitauxestlasociétéanonyme. 3-Lasociétéàresponsabilitélimitéeestunesociétémixteouhybrideàlalisièreentrelasociétédepersonnesetlasociétédecapitaux.L'intuitupersonaes'affirmeàtraverslerégimedecessiondespartssocialesquin'estpaslibre,enparallèlelaresponsabilitédesassociésestlimitéeàleursapports,cequiestunecaractéristiquedessociétésdecapitaux.
  43. 43. SECTION2:LAPERSONNEMORALE A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: B-Lessociétéscivilesetlessociétéscommerciales Ladistinctionentrelessociétéscivilesetcommercialesestprimordialecarelledéterminelaloiapplicable.LessociétéscivilessontsoumisesauDahirdesobligationsetcontrats(DOC) alorsquelessociétéscommercialessontsoumisesàlalégislationcommercialerelativeauxsociétéscommercialesenl’occurrence la loi 17-95 relative aux sociétés anonymes laloi17-95relativeauxsociétésanonymesetlalooi5-96surlaasociétéennomcollectif,lasociétéencommanditesimple,lasociétéencommanditeparactions,lasociétéàresponsabilitélimitéeetlasociété,enparticipation.
  44. 44. SECTION2:LAPERSONNEMORALE A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: B-Lessociétéscivilesetlessociétéscommerciales Cette,distinctionestliéeàl'objetetàlaformedelasociété.Ainsiseraitcivilelasociétéquiauneactivité(objet)civilec'est-à- direqu’elleselivreàdesactivitésautresquecellesprévuesparlecodedecommerce(Exl’activitéagricole). Lasociétéseraitcommercialesielleauneactivitécommerciale. Lalistelimitativedesactivitéscommercialesestprévueparlecodedecommerceettouteslesautresactivitéssontciviles.
  45. 45. SECTION2:LAPERSONNEMORALE A-Lessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux: B-Lessociétéscivilesetlessociétéscommerciales(suite) Lecodedecommerceciteparticulièrementlesactivitéssuivantesquisontdessociétéscommerciales:l'achatdemeublescorporelsouincorporelsenvuedelesrevendreoudeleslouer;lalocationdemeublesenvuedeleursous- location,l'activitéindustrielleouartisanale,letransport,la banque, le crédit et les transactions lecréditetlestransactionsfiinnaanncciièèrreess,laadistributiond'eau,d'électricitéetdegaz,lespostesettélécommunications. Toutefois,ilyalieudetenircomptedelaqualificationcommercialeparlaformedecertainessociétésmêmesileurobjetetcivil.Ainsi,sontcommercialesenraisondelaforme:lasociétéanonyme,lasociétéàresponsabilitélimitée,lasociétéennomcollectif,lasociétéencommanditesimpleetlasociétéencommanditeparactions.
  46. 46. LESSOCIÉTÉSDEPERSONNES Lessociétésdepersonnesprésententdeuxspécificités: Laconnaissanceetlaconfiancemutuelle Laresponsabilitésolidaireetindéfinie. Enraisondelaconnaissanceetdelaconfiance,lacessiondespartssocialesesttributaireduconsentementdetouslesassociésdemêmele décès ou l’incapacité d'un associer met, en principe, finà la société. décèsoul’incapacitéd'unassociermet,enprincipe,fin à lasociété. Laresponsabilitésolidaireetindéfiniesignifiequesilasociéténepayepasuncréancier,cedernierpeutpoursuivrel'undesassociéspourlepaiementdelatotalitédeladettedelasociétésursonpatrimoinepersonnelsansselimiteràsonapportàlasociété. L'exempletypedessociétésdepersonnesetlasociétéennomcollectif.
  47. 47. LESSOCIÉTÉSDECAPITAUX Danscessociétéslapersonnedesactionnairesestindifférentecequiimportec'estlecapital. Enconséquence,lesactionsdelasociétésont,enprincipe,librementcessiblesetnégociables,lamortoul'incapacitéd'unactionnairen'apasd'impactsurlasociété. Enoutre,laresponsabilitédesactionnairesestlimitéeàleursapports. Letypeleplusmarquédessociétésdecapitauxestlasociétéanonyme.
  48. 48. LASOCIÉTÉÀRESPONSABILITÉLIMITÉE C’estunesociétémixteouhybrideàlalisièreentrelessociétésdepersonnesetlessociétésdecapitaux. - Elleserapprochedessociétésdepersonnesàtraverslerégimedecessiondespartssocialesquin'estpaslibre. - Elle se rapproche Ell des sociétés de capitaux par la eserapprochedessociétésdecapitauxparlaresponsabilitédesassociésquiestlimitéeàleursapports.
  49. 49. Chapitre 2:2 : LESSOURCESDUDROITSUBJECTIF
  50. 50. MEERRCCIIPPOOUURRVVOOTTRRE EATTENTION

×