Choisir un couple adoptif

95 vues

Publié le

L'adoption et une chose humaine merveilleuse;
Mais elle doit être préparée,
Et on doit sélectionner le meilleur pour le bébé...!
Le bébé aujourd'hui sera un adulte demain et pourra
Demander à la société les raisons de ses décisions
Concernant sa propre vie alors qu'il ne pouvait pas intervenir car...juste un bébé!

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
95
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Choisir un couple adoptif

  1. 1. Choisir un couple adoptif Cinq points à observer **** Adopter un enfant ou le confier à une adoption ; C’est prendre la responsabilité de répondre dans le futur ; À un adulte pour une situation. C’est une responsabilité que se partagent, Aussi bien les parents biologiques, Que les parents adoptifs et la société, Avec ses lois et ses cultures. Voici donc dix règles à observer, Avant de décider pour, Adopter un enfant ou le confier à une adoption ; **** 1*Attachement initial : Les parents biologique ont l’avantage d’un lien biologique, physique dans les gênes et dans le sang ; et le bébé ressent ce lien, ce qui renforce donc la relation de parenté naturelle ; Mais les parents adoptifs, ne peuvent espérer profiter de cet avantage ;
  2. 2. Et ils ne doivent pas compter sur un attachement mutuel instantané ; Les parents adoptifs doivent donc être conscients et aptes et décidés à compenser ce lien physique manquant, par quelque lien psychique, émotionnel ou sentimental ; sans excès toutefois pour ne pas aller d’un extrême vers un autre. **** 2* Sentiment de réparation : Certains parents adoptifs, par excès de zèle se culpabilisent inconsciemment, ou même en souhaits rétrogrades, de ne pas avoir été là pour le bébé avant l’adoption, avant la naissance ; C'est-à-dire tout simplement regrettent de ne pas être, les parents biologiques et adoptifs en même temps ! Les parents adoptifs doivent donc savoir que les parents biologiques ont toujours leur droit de parenté naturel, un droit d’affection et de reconnaissance qui pourrait dépendre de situations, mais qui ne pourrait en aucun cas être négligé.
  3. 3. **** 3*Hésitation éducative : Parfois certains parents adoptifs, hésitent devant la moindre réaction, de peur d’être accusés d’être sévère, parce que l’enfant n’est pas vraiment leur enfant ! Une situation assez ambigüe, qui pourrait entrainer vers un délaissement, et un manque d’éducation chez l’enfant ! Les parents adoptifs doivent donc connaitre la mesure et la bonne attitude de parents adorables et consciencieux en même temps de leur devoir éducatif. **** 4*le bonheur de l’arrivée : Avant l’arrivée du nouvel enfant à la maison, les parents avaient un rêve, vivre ce jour de l’arrivée comme un jour de fête, un objectif !
  4. 4. Mais certains ne dépassaient pas dans leur vision, cette image du bébé à la maison ; pour visionner et se préparer aux devoirs conséquents ; aux responsabilités d’une bonne éducation, maladies, complexes psychiques, fatigues, études, communication… et tout le monde relié à l’éducation d’un enfant ! Les parents adoptifs doivent donc être préparés à vivre des années d’éducation et non pas juste un jour de fête pour accueillir le nouvel arrivé ! **** 5* troubles de l'attachement : Certains enfants de nature, ont un caractère assez ouvert dans la famille, ils peuvent jouer avec les oncles les tantes les amis ; mais ils ont cependant toujours un lien spécial, avec leurs parents ; en cas de mécontentement,
  5. 5. ils recherchent automatiquement leurs parents ; c’est un privilège naturel, inné ! Certains enfants adoptifs ; ont également cette sociabilité dans le limite naturelles ; par contre d’autres se plaignent à l’un ou à l’autre, sans aucune distinction, Et sans aucun privilège pour les parents adoptifs ; situation assez alarmante, qui pourrait signifier qu’il n’ya pas eu d’attachement mutuel ; que le bébé n’a pas ce sentiment de parents uniques, qui s’occupent de lui plus que n’importe qui d’autre ! Les parents adoptifs doivent donc observer la nuance entre sociabilité et manque d’attachement conséquent d’un manque affectif ! ******** Autre lecture : Réconciliation d’une mère porteuse ; Vient de paraitre sur Amazon. Pour extrait et version intégrale http://www.amazon.com/dp/B00E8HL29E ****************

×