LE CORPS DANSANTBerthelot-DISPO                   Sommaire                   L’empire de la beauté                   Edito...
Editorial                  Violence du corps, violence socialeBerthelot-DISPO                  Pour comprendre les pouvoir...
«Le manque d’éducation au corps, le                  manque de toucher favorise la parole                  violente»Berthe...
Le langage du corps                  Entre partage et incompréhension                  Par Marie Ange et Mama             ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Réalisation berthelot 2010

397 vues

Publié le

Rapport au corps, 2010
Danse

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
397
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
86
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Réalisation berthelot 2010

  1. 1. LE CORPS DANSANTBerthelot-DISPO Sommaire L’empire de la beauté Editorial Le corps sous influence Olivia Grandville: interview Le langage du corps L’empire de la beauté Par Mariama et Fatoumata Nous avons récemment fait la rencontre en développant des mouvements La beauté enferme les personnes dans d’une petite fille âgée de dix ans qui amples, aériens, dissimulant l’effort. Au un rôle social, tout particulièrement la nous racontait qu’elle s’était fait contraire, ils ont privilégie lexpression femme . La beauté est une arme pour renvoyer de son cours de danse de la souffrance (voir photo page une femme, mais elle peut aussi la classique étant trop enrobée. Cela nous suivante) et de la libération sur confiner à un rôle d’objet du désir. Une montre que pour entrer dans une école l’esthétique pure. Résultat: ils ne sont femme charmante est souvent cible des de danse classique nous ne devons pas arrivés dans les trois premiers du attentions des hommes et de la jalousie pas simplement être souple et savoir classement. Le groupe qui est arrivé de ses concurrentes. Par contre les bien danser, nous devons avoir un premier sont les jeunes filles présentes femmes de beauté ordinaire sont la physique qui correspond. C’est sur la photo en une. Ces jeunes filles plus part du temps rejeté par la société. dommage car une jeune fille ou un sont fines, charmantes et légères. Elles Le recours à la chirurgie esthétique est jeune homme “un peut fort” auraient pu font appel aux grands mouvements un signe qui ne trompe pas de la apporter une autre vision de la danse, dynamiques traditionnellement associés tyrannie de la beauté. une nouvelle façon de danser . Parce- à la beauté. Leur tenue très féminine que danser en groupe c’est faire un (petit bustier à fleur) et leur accessoires Mais la beauté ne s’arrête pas qu’au mouvement ensemble, éventuellement (flûtes à champagne) sont conformes physique mince. Dans d’autre sociétés, synchronisé, mais qui nous est propre à au stéréotypes de la beauté féminine. comme la société africaine, une femme la fois. Ces atouts font que nous sommes grosse est une femme belle. En fascinés, intrigués, attirés par elles car Mauritanie par exemple, on oblige les Prenons l’exemple de la compétition qui elles incarnent l’idée que l’ont se fait de femmes à se nourrir exagérément dés s’est déroulée en Février dernier, la beauté. leur enfance, pour les rendre ronde. réunissant les associations sportives de La-bas une femme mince est l’académie Toulousaine. Le groupe de Nous pourrions donc penser que les complexée, alors que dans la plupart danseurs du Lycée Marcelin-Berthelot critères pour juger un groupe de danse des autres pays comme en Europe, une constitué de jeunes gens de toute taille ne sont pas juste de voir des danseurs femme enrobée se sent mal dans son –des rond(e)s et des moins ronde(s), bien synchronisés raconter une histoire, corps. La définition de la beauté n’a pas ont mis en valeur le thème de “la de savoir si cette histoire concorde de sens propre elle est variable, et possession”. Ils nous ont raconté une avec le thème, ou si c’est original. Nos dépend des cultures et de la position histoire avec leurs corps et à travers critères de jugement sont sociale que nous occupons. leurs pas de danse. Ils n’ont pas tenté principalement influencés par l’idée que de jouer la carte de la beauté classique nous nous faisons de la beauté. 1
  2. 2. Editorial Violence du corps, violence socialeBerthelot-DISPO Pour comprendre les pouvoirs du corps (pouvoir de Contemporaine) afin de nous faire part de sa culture et séduire, dʼexprimer des émotions, dʼexercer la violence de son savoir sur lʼhistoire de la danse. Ensuite nous par exemple), nous avons décidé de suivre les danseurs avons assisté a un spectacle de danse contemporaine du lycée Berthelot lors dʼune compétition où ils qui a contribué à notre réflexion et pas mal remis en présentaient leur création intitulée “Possession”. Nous cause nos idées initiales! Nous avons mené une avons pris des photos des spectacles, et au retour, les interview auprès de la chorégraphe Olivia Grandville. questions ont surgit comme une évidence de la Enfin nous avons eu le témoignage de plusieurs contemplation des images: danseuses du groupe de danse de Berthelot qui ont par Pourquoi le spectacle «Possession» a-t-il été si mal noté la suite eu lʼenvie de rejoindre le projet DISPO et par le jury? Le corps est-il sous influence sociale? réfléchir ainsi sur leur propre expérience. Quʼexprime-t-il? Que penser de la mise en scène de la On a réalisé un véritable travail dʼéquipe pour que ce violence? projet aboutisse et nous vous invitons à le découvrir. Nous avons eu le privilège de faire la rencontre dʼune Bonne lecture! personne venue du CDC (Centre de la Danse Le corps sous influence Par Shaima Dans le groupe de danseurs de Berthelot, tous les s’exprimer à travers une danse plus libre. Où le corps danseurs (sauf un) sont d’origine étrangère et n’est pas soumis à des conventions où il ne pourrait pas majoritairement africaine. Il y a peu de garçons, 3 sur 13 s’exprimer pleinement, mais de préférence une danse danseurs seulement. Après avoir mené une brève enquête établie sur de courts enchaînements où son mouvement il se trouve qu’ils sont tous engagés dans une filière est inaccoutumé et suit les notes d’une musique très technologique ou bien économique et sociale. Le choix de rythmée plutôt que lente ; qui entraîne les danseurs à danse a-t-il un rapport avec des goûts associés à l’origine bouger leurs corps spontanément et sans retenue. sociale? Le style de danse dépend de la classe sociale de la La danse a longtemps été figée dans l’idée qu’elle ne peut personne, de ses revenus. La danse est un moyen pour être pratiquée que par les filles. En effet un homme qui les ‘‘pauvres‘’ de s’exprimer c’est donc une façon de se exerce de la danse classique par exemple, pouvait être démarquer des ‘’riches’’, ce qui est pour eux un espoir de considéré comme efféminé car cela montre le corps sous changement. Ainsi, le film ‘’Billy Elliot’’, raconte l’aventure des forme délicates et peu viriles. Par conséquent, les complexe d’un personnage venu d’un milieu défavorisé, hommes qui dansent, sefforcent constamment à réaliser et qui suit des cours de danse classique auxquels des figures toujours plus complexes et spectaculaires les assistent des personnes fortunées, qui n’ont donc pas les unes que les autres ; des figures spécifiées et mêmes principes que lui. Ce film montre bien le contraste surdéveloppées qui demandent beaucoup de force et de ce de deux milieux opposés, caractérisés par des moyens et fait certifie une certaine puissance. Ainsi ils ont conçu des des goûts différents. danses stéréotypées telles que le Breakdance où ils Si le corps subit effectivement l’influence de la société, peuvent s’affirmer sans être jugés. comment juger objectivement la qualité d’un spectacle de Il se peut que le style de danse soit influencé par les danse par exemple? N’y a-t-il pas des cultures ou des différentes origines de chaque individu. Manifestement la sociétés, ou même des groupes sociaux où le corps est danse est formée de certains éléments culturels ; en effet plus libre que dans d’autres? une personne d’une ascendance africaine va tenter de Violence gratuite ou libératrice? La sensation de violence est d’autant plus forte que les danseuses au second plan paraissent incarner l’indifférence 2
  3. 3. «Le manque d’éducation au corps, le manque de toucher favorise la parole violente»Berthelot-DISPO Interview d’Olivia Grandville DISPO: Qui êtes-vous ? différence entre écrire le mouvement au geste près, cest à dire, “elle, elle va passer par là et il y en Olivia Grandville: Moi je suis une danseuse. Je n’ai jamais fait un autre métier. J’ai une formation de DISPO: Un danseur qui arrive nu sur scène, est-ce que danseuse classique. Cela fait quinze ans que je fais des ce nest pas choquant ou vulgaire ? pièces, en même temps je suis toujours interprète pour Olivia Grandville: La vulgarité c’est un grand sujet d’autres gens, j’enseigne aussi, et je fais de parce que, moi je trouve qu’on est dans une société l’improvisation (avec ou sans musiciens). La danse, extrêmement vulgaire mais vraiment, qui déborde de c’est la seule chose que je sais faire, je n’ai pas vulgarité. Je trouve justement, qu’il y a une confusion en d’autre métier. ce moment entre, qu’est ce que c’est que la vulgarité et DISPO: Qu’est-ce qui vous plaît dans la danse? qu’est que c’est finalement la nature. Parce que la vulgarité c’est ce qu’on prête à la nudité, c’est ce qu’on Olivia Grandville: Il y a des choses qui me plaisent et prête à l’amour, c’est ce qu’on prête au sexe, c’est ça la des choses qui me déplaisent. Ce qui est intéressant, vulgarité ! C’est comment est ce que l’on regarde c’est qu’à la fois elle contient tout, puisque, comme la quelque chose c’est pas la chose en elle même. danse part du corps, on peut parler tous les langages. On peut parler de tous les domaines à partir du corps, et DISPO: C’est choquant quand même... c’est pour cela que j’aime la danse. Et aussi c’est un Olivia Grandville: Est ce que tu a regardé ce qui était plaisir physique de danser ! écrit sur le carton que portait la personne nue? DISPO: Qu’est-ce qui vous déplaît dans la danse? DISPO: Non, j’ai pas eu le temps. Olivia Grandville: Et je déteste aussi la danse parce Olivia Grandville: “T’as fermé les yeux tout de suite, que je trouve que la danse est aussi extrêmement bête, t’as fait comme dans le train fantôme... Il y avait écrit très vite c’est bête car elle formate les corps et quand on «Strip tease à rebours». En fait de vulgarité le strip tease formate les corps on formate aussi les esprits. La à rebours, c’est quelqu’un qui vient se rhabiller et non danse, comme tout ce qui embrigade le corps, cela pas se déshabiller. D’abord le strip tease c’est quand peut être très dangereux. Parce que par exemple, moi même plutôt les femmes, donc là déjà c’est quand je n’aime quand tous les gens font tous le même même un homme. Et en plus il est à rebours donc au mouvement en même temps, parce que pour moi c’est lieu de se déshabiller, il se rhabille. comme un défilé militaire. Vous en faites, vous les filles, de la danse ? Qu’est ce que vous faites ? DISPO: La danse a-t-elle changé le rapport à votre corps? DISPO: Des défilés militaires! (rires) Olivia Grandville: Non car je suis tombée dedans Olivia Granville: Moi j’aime pas, parce que je viens de tellement tôt que je ne sais même pas quel était mon là : qu’est ce qu’un corps de ballet ? C’est une vision rapport au corps avant de danser! Mais il faudrait faire très monarchique de la société et de la danse. Le corps une éducation au corps, quotidienne, dès le plus jeune de ballet est un décor vivant et au devant de ce décor, âge, parce que le manque d’éducation au corps, le une étoile s’adresse au prince, au roi. Moi cette manque de toucher favorise la parole violente... hiérarchie là et cette hiérarchie dans le corps ne me plaît pas. Il a fallu attendre la danse post-moderne, venue des États-Unis, pour que l’on danse avec de petits mouvements, et pas seulement avec de grands mouvements spectaculaires qui cherchent à faire de l’effet sur le public. Parce que faire de l’effet sur un public, c’est le faire taire. C’est le mettre dans un état d’admiration où il a juste à recevoir ces choses formidables que lui croit ne pas pouvoir faire. Alors que nous, dans la danse contemporaine, nous nous disons que chacun peut aller trouver son endroit artistique, son endroit de créativité. DISPO: Dans le spectacle, vous faites n’importe quoi? Olivia Grandville: En effet, il y a des choses improvisées, mais la pièce, elle-même et tout le spectacle sont extrêmement écrits. Là aussi, il y a une 3
  4. 4. Le langage du corps Entre partage et incompréhension Par Marie Ange et Mama Le corps dispose de nombreuses capacités dont La danse contemporaine permet de découvrir deBerthelot-DISPO celle de s’exprimer. S’exprimer avec son corps est nouvelles potentialités du corps. Doù l’originalité un langage presque universel. D’ailleurs le simple de la danse contemporaine, qui ne conçoit pas le fait de poser son doigt sur ses lèvres a une corps comme un moyen d’expression mais comme signification, il signifie “silence” et ce dans un moyen d’invention. pratiquement tous les pays du monde. Parler avec Nous avons été plutôt choquées de voir un homme son corps c’est apprivoiser ses sensations nu débouler au milieu du public! Cela nous a corporelles et les mettre dans un geste. semblé une marque d’irrespect pour nos valeurs et La danse est composée de signes. Elle devient un nos coutumes, jusqu’à ce que nos comprenions code et pratiquement un langage. En utilisant notre l’idée du “Strip-tease à l’envers” (ou une personne corps, nous communiquons autrement. Comme dit se rhabille). la chorégraphe Olivia Grandville “On peut parler de Les messages sont parfois incompris dans la tous les domaines avec le corps”. Et aller parfois danse contemporaine. Nous observons des au delà de ce qu’on aurait pu dire avec la parole. mouvements mais nous ne pouvons pas traduire Quand nous dansons nous exprimons nos ce que ils veulent transmettre. Dans le spectacle émotions . Nous écoutons l’envie de bouger, nous d’ Olivia Grandville, au début, on voit un homme nous renouons avec notre créativité . Nous faire des gestes, sauter, bouger ! Pourquoi ? On apprenons à mobiliser toutes les parties de notre ne sait pas ! C’est comme si vous parliez avec un corps, c’est à dire nos muscles, nos articulations malentendant et que vous essayiez de mais encore nos organes. Ils sont tous mobilisés communiquer avec lui sans avoir étudié le langage pour les investir dans un geste dansé . Le des signes. mouvement que l’on veut effectuer prend alors Les messages sont parfois incompris parce que forme . nous ne voulons pas les comprendre, comme Le corps est certes un moyen de s’exprimer mais dans la séduction par exemple, quand un homme il est d’abord un moyen de ressentir. En effet car fait des avances a une femme, alors que corps de lorsque nous ressentons quelque chose , un la femme le repousse mais qu’il persiste. L’homme sentiment quelconque nous l’exprimons par ne veut pas entendre le message de la femme car lintermédiaire du corps. On peut dire que le corps il écoute prioritairement les envies et les est un langage démotion à lui seul. Pour donner sensations de son corps (un thème hélas plutôt un exemple concret : la douleur. C’est le fait que d’actualité avec l’affaire DSK). Si l’on veut vraiment notre corps reçoit un traumatisme. Dés le moment communiquer avec le corps, il faut être deux à le où on le ressent, on l’exprime à travers des larmes vouloir. L’artiste et son public par exemple, ou bien ou des cris. Sentir et exprimer ne font qu’un. La simplement deux personnes qui se tiennent par la signification s’invente dans le geste. main. Le code et l’invention Des significations codées, mais aussi des émotions (ici le repli sur soi) exprimées de manière originale 4

×