Établissement de la liste de rangement 2012-2013

La liste de rangement des candidats admissibles au programme de formatio...
Les échecs aux cours sont également comptabilisés dans le calcul de la cote de rendement
de l’École. La formule considère ...
ENPQ, de 0,3 au test de jugement situationnel (30 %) et de 0,2 (20 %) au test de langue
maternelle.
Dans le but de constru...
Une constante de 5 est ajoutée à la formule afin d’éviter les résultats négatifs
P : poids de la composante
P1 : poids de ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Gui adm cote_rang_02

317 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
317
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gui adm cote_rang_02

  1. 1. Établissement de la liste de rangement 2012-2013 La liste de rangement des candidats admissibles au programme de formation initiale en patrouille-gendarmerie pour l’année scolaire 2012-2013 est établie comme suit : La cote de rangement de l’ENPQ La cote de rangement permet d’établir le rang auquel le candidat est admis. La pondération de chacune des composantes de la cote de rangement est prescrite annuellement par le conseil d’administration de l’École. Pour l’année scolaire 2012-2013, la cote de rangement ENPQ compte quatre composantes, soit la cote R-ENPQ (50 %), le test de jugement situationnel (30 %), le test de langue maternelle (20 %) et le coefficient de risque du test psychométrique M-Pulse qui sera soustrait du total de la sommation des trois autres composantes précitées. La cote R-ENPQ (50 %) La cote de rendement des études collégiales, communément appelée cote R, est une mesure d’évaluation utilisée par les universités québécoises en vue de gérer l’admission des étudiants à leurs programmes. Elle permet une appréciation juste et équitable des dossiers scolaires. Ainsi, chacun des cours possède sa propre cote R et l’ensemble des cours suivis mène à une cote R globale qui peut varier d’un programme à l’autre selon les cours retenus pour la constituer. Aux fins de son processus d’admission et de sélection, l’École nationale de police du Québec s’est également dotée d’une cote de rendement, appelée la cote R-ENPQ. Elle comprend tous les cours du programme techniques policières (310.A0 ou 310.01), incluant plus précisément : Tous les cours de la formation spécifique, soit les cours : o dont le code de discipline est 310, incluant les cours des autres programmes appartenant aux techniques auxiliaires de la justice (ex : technique d’intervention en délinquance, techniques juridiques, etc.); o relevant des disciplines contributives, c’est-à-dire autres que 310 (ex : 387, 350, 109, etc.) et qui servent à l’atteinte d’objectifs et standards du programme techniques policières. Certains cours de la formation générale, soit : o de langue d’enseignement (discipline 601 ou 603); o de philosophie (discipline 340 ou 345); o de langue seconde (discipline 604 ou 602); o d’éducation physique (discipline 109). 1 Octobre 2012
  2. 2. Les échecs aux cours sont également comptabilisés dans le calcul de la cote de rendement de l’École. La formule considère la cote R du cours une fois qu'il est réussi ainsi que la cote R lorsque celui-ci a été échoué. Si le cours a été échoué plus d’une fois, la formule prend en compte la meilleure des notes lors des situations d’échec. Les cours suivants sont exclus dans le calcul de la cote de rendement de l’École : Tous les cours ayant une remarque « SU » (substitution), « EQ » (équivalence), « DI » (dispense); Tous les cours ayant 99.999 (cote absente) comme cote de rendement; Tous les cours complémentaires. Pour chaque cours échoué ou réussi, la cote Z est calculée, permettant de donner une position relative de l’étudiant dans son groupe, puis elle est par la suite modulée suivant l’indice de force de groupe (IFG). Test de jugement situationnel (TJS) (30 %) Le résultat de ce test, qui comprend 30 questions, est reporté sur 100. Test de langue maternelle (TLM) (20 %) L’épreuve uniforme de langue maternelle ou ses équivalents contiennent 3 notes, lesquelles sont indiquées par des lettres. Une valeur est donnée à chaque lettre selon la table suivante : A=85 %, B=75 %, C=65 %, D=60 %, E=50 % et F=0 %. La somme des 3 valeurs est divisée par 3, puis multipliée par 20 afin d’obtenir une note sur 20. Les notes des candidats qui ont réussi se situent entre 12 à 17 sur un total de 20. Selon le calcul actuel, il est impossible d’obtenir une note parfaite pour ce test. Test psychométrique M-Pulse Le test psychométrique M-Pulse comporte 455 questions. Les résultats obtenus à ce test déterminent un coefficient de risque qui agit comme une pénalité par soustraction à la cote de rangement. Ce coefficient de risque se compose des résultats aux échelles d’inconduite et empiriques retenues par l’École. Quant à elles, les échelles de validité du test ne sont pas considérées dans le calcul du coefficient de risque. Comment se fait le calcul de la cote de rangement? Cette cote s’obtient par l’addition de trois composantes soit la cote R-ENPQ, le résultat du TJS et du test de langue maternelle. Chacune de ces trois composantes présente un poids défini dans l’addition, une influence relative prescrite annuellement par le conseil d’administration de l’École. Cette année, un poids de 0,5 (50 %) sera attribué à la cote R2 Octobre 2012
  3. 3. ENPQ, de 0,3 au test de jugement situationnel (30 %) et de 0,2 (20 %) au test de langue maternelle. Dans le but de construire un score composite (cote de rangement) tenant compte du poids prescrit, il faut : Transformer chaque composante (résultat cote R-ENPQ, TJS et test langue maternelle) en écart réduit zi en soustrayant la moyenne de la composante et en divisant la différence par l’écart-type. Où : X : Résultat de l’étudiant à la composante X1 : Cote R-ENPQ de l’étudiant X2 : Résultat au test de jugement de l’étudiant X1 : Résultat au test de langue maternelle de l’étudiant : Moyenne des résultats de la composante : Moyenne de la cote R-ENPQ Moyenne des résultats au Test de jugement situationnel Moyenne des résultats au Test de langue maternelle : Écart type des résultats de la composante : Moyenne de la cote R-ENPQ : Moyenne des résultats au Test de jugement situationnel Moyenne des résultats au Test de langue maternelle Z : Écart réduit de la composante Z1: Écart réduit de la cote R-ENPQ Z2: Écart réduit du Test de jugement situationnel Z3: Écart réduit du Test de langue maternelle Par la suite, calculer pour chaque candidat un composite Y par la formule : Y= ( ) – Coefficient de risque Cette formule se construit à partir des éléments suivants : Y : score composite 3 Octobre 2012
  4. 4. Une constante de 5 est ajoutée à la formule afin d’éviter les résultats négatifs P : poids de la composante P1 : poids de la cote R (0,5) P2 : poids du TJS (0,3) P3 : poids du test de langue maternelle (0,2) Voici un exemple : Cote R P1 4 Octobre 2012

×