฀ ฀
Al-Madrassa Al-Maghribiya
฀ ฀
á«Hô¨ŸG á°SQóŸG
äÉfÉgQh á∏Ä°SCG
Oó©dG ∞∏e
฀
฀ ฀
฀ ฀
฀ ฀
฀ ฀ ฀
almadrassa.almaghribiya@cse.ma
www.cse.ma
฀ ฀ ฀
USG
฀
฀
PE
9 ฀ ฀
฀
฀ ฀ ฀
13 ฀฀
14 ฀ ฀ ฀฀
฀ ฀24 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
38 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀
42 ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀
43 ฀ ฀ ฀ ฀฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀
45 ฀ ฀ ฀฀
4...
121 ฀฀ ฀ ฀
145 ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀
161 ฀฀ ฀฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
193
Mohammed El Ayadi
209 ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
215 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
221 ฀...
1970
฀
฀ ฀ ฀
2009 5
฀
฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀
฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀
฀ ฀
฀
13 2009 1
14
฀
15 2009 1
–
Michel
Jobert
Luc
Ferry
séminaire
16
17 2009 1
18
19 2009 1
”
“
”
” “ ” “
“ ” “
”
” “
“
Alain
”
“
20
“ ”
“ ”
“ ”
Valéry 1
21 2009 1
La Faye “ ”
2
22
André Gide
”
3
“
” Jean–Jacques Rousseau
4
“
Descartes
23 2009 1
5
1. Paul Valéry, Variétés III, Edition électronique.
2. Pierre Benjamin La Faye, Dictionnaire de synonymes, Edi...
24
฀ ฀ ฀
฀
2008 2008
25 2009 1
฀
1854 Auguste Comte
1999
9
10
15 12
21
2007 2000
2008
2012 2009
“ ”
”
26
฀
“ ”
27 2009 1
฀
“ ” Illich 1971
1971
Mc
Luhan 1989
28
฀ ฀
Durkheim, 1992
฀
฀ ฀
“ ”
29 2009 1
฀ ฀
Bourdieu et Passeron, 1970
1996 1985
฀ ฀
30
3 9
51 50
1996 1995
31 2009 1
฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀
1967
32
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
“ ”
Morin 2006
33 2009 1
฀
“ ”
฀
1989 –
34
“ ”
35 2009 1
฀
Roger, 2000
฀ ฀
36
L’école capitaliste en France, Paris, F. Maspero,
1974.
Repenser l’école, 2007.
Rénover l’enseignement, Renouveau, 2000...
37 2009 1
Programme d’Urgence, 2009 - 2012.
Penser la crise de l’école, 2006.
Le développement de l’éducation en milieu ru...
38
฀
฀ ฀ ฀ ฀
Jules Ferry
39 2009 1
40
“ ” “ ”
“ ”
“ ”
“ ”
41 2009 1
42
฀ ฀ ฀
฀
43 2009 1
฀ ฀ ฀
฀ ฀
44
45 2009 1
฀ ฀
฀ ฀
46
฀
47 2009 1
฀ ฀
48
฀
฀ ฀
49 2009 1
50
51 2009 1
1959
%28
52
%4 %60
53 2009 1
54
1975
55 2009 1
฀ ฀ ฀
”
“
56
57 2009 1
฀ ฀
58
59 2009 1
1956
60
฀
61 2009 1
62
Jean
Jaurès
฀ ฀ ฀ ฀฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
65 2009 1
฀ ฀ ฀
฀ ฀
฀ ฀ ฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀...
66
1
67 2009 1
2
3
Gabriel Tarde
68
4
réhabilitation
5
mise à niveau
69 2009 1
70
฀
71 2009 1
72
6
฀
–
73 2009 1
7
74
8
75 2009 1
9
76
฀
10
11
77 2009 1
78
12
฀ ฀
13
79 2009 1
14
15
฀฀ ฀
80
81 2009 1
16
17
82
฀ ฀ ฀
18
83 2009 1
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
19
84
20
21
22
85 2009 1
t et Andrew Clayton,
Social Development, Grande Bretagne, INTRAC,
2
3
1975 4
5
2005 6
L’Acteur Pédagogique
septe...
87 2009 1
฀ ฀ ฀
฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ...
88
฀
89 2009 1
1
2
3
Louis Legrand
4
5
90
91 2009 1
6
฀
92
7
8
–
Jacques Delors
9
10
21
93 2009 1
11
12
฀
13
94
14
15
฀
16
95 2009 1
17
฀ ฀ ฀
฀ ฀
96
฀
1896 1872
97 2009 1
1789
18
฀ ฀ ฀ ฀
98
1968
Isambert-Jamati
฀
1902
17
19
Luther
20
1789
99 2009 1
21
22
100
฀ ฀
1960 1860
19
23
Vincent
101 2009 1
24
25
1895 1860
26
1890
1890
27
102
1957
฀ ฀ ฀ ฀
28
103 2009 1
29
104
1527 1799 1527
1541
Catéchisme
1689
30
1648 1623
105 2009 1
1830
31
1880
%28 1900 %15 1870
1960 %45 %35 1930
1978 %5
1870
%8
16 %90
32
1999 ฀ ฀ ฀
1999
106
1985
20
1985
1995
33
107 2009 1
34
1997 1992
35
1998 3 18
1985
350
1995
36
1999 3 8
37
108
38
1985
109 2009 1
39
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀
฀
฀
฀ ฀ ฀
฀
฀
฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀
฀
฀
฀
฀ ฀
110
฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀
฀ ฀
฀ ฀ ฀
฀ ฀
฀ ฀
฀ ฀
฀ ฀ ฀
฀ ฀
฀ ฀
1995
40
41
111 2009 1
1999
2001
112
42
28
2004
2001 2000
30
2001 2000
42
113 2001 2000
43
113 2009 1
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
1.00.200 04.00
2000 19
05.00
2000 19 1.00.201
05.00 2.00 1014
06.00
06.00 2.00 1015
2001 6 22
0...
114
2002 17 1423 2.02.376
2004 29 2.04.675
2001 23 1422 7 2071.01
1424 21 1536.03
2003 22
455.02
2004 5 1425 17
27 2003 10...
115 2009 1
45
2009 2000
116
1
64 1999
2 Mekki Merrouni, Le problème de la réforme dans le système éducatif Marocain,
1 3
158 19 1995
4 Louis Legra...
117 2009 1
1993 16
71
79 17
51 2000 18?
19 Emile Durkheim, L’évolution pédagogique en France, Paris, PUF, 1990,
20 Ibid, p...
118
p. 116-117.
127 36
7 2002 12 37
, Rabat,
Publication Renouveau, Mars 2000, p. 14.
8 6 1999 39
126 40
124 41
42
43
2000...
฀
฀ ฀
121 2009 1
฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ...
1906
1933
1975
Condition de l’homme moderne,
Calmann-Lévy, 1961.
Eichmann à Jérusalem, Gallimard,
1966.
Essai sur la révol...
123 2009 1
– –
124
1765
–
–
125 2009 1
126
127 2009 1
128
฀ ฀ ฀ ฀
฀
129 2009 1
130
131 2009 1
132
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀
133 2009 1
134
135 2009 1
–
–
–
136
137 2009 1
–
138
–
–
139 2009 1
–
140
฀ ฀
–
Goethe
141 2009 1
Polybe
142
–
*
143 2009 1
*
145 2009 1
฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀...
146
฀ ฀
1991 1977
Méthode
Les sept savoirs nécessaires à
l’éducation du futur, Unesco, 1999.
2002
Le Cinéma ou l’homme
ima...
147 2009 1
฀ ฀ ฀
“ ”
฀
148
฀
฀ ฀
“ ”
149 2009 1
฀ ฀฀ ฀
–
150
–
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀
151 2009 1
฀
152
฀
153 2009 1
pensée quantifiante
฀ ฀
154
“ ”
”
“
155 2009 1
2
฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀
” “ ”
฀ ฀ ฀
156
“ ”
4 3
–
”
“
157 2009 1
p. 57 – 69.
2
3 cf. Edgar Morin, Introduction à une politique de l’homme, Paris, Le Seuil,
Nouvelle édition, 19...
฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀
Le «Manifeste historique des intellectuels Mohammed El Ayadi
du Maroc…» Contexte et enjeux
161 2009 1
฀ ฀ ฀
฀ ฀
฀฀ ฀ ฀฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀...
162
฀ ฀฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀
฀
1912
1956 – 1912
1956
1944
฀ ฀ ฀ ฀
฀
–1957
1964 1960
163 2009 1
฀ ฀ ฀ ฀
฀
1985 – 1981
฀ ฀ ฀
฀ ฀฀ ฀ ฀
1992 – 1988 –
164
1999
฀ ฀
165 2009 1
1999
1956 1912
1900
1904
Archives marocaines ; Revue du monde musulman
1912
Section sociologique
1912
Institut ...
166
Comité d’Etudes berbères
1915
1912 1925
1916
1919 21
C.E.S.M et D.E.S.M
15 – 14
1919
1920
1920 26
29
1920
30
1920
Lyau...
167 2009 1
4
1919 1920
1921
1921 12
1921 15
31
Conseil Supérieur de l’Enseignement des Indigènes 1921
Centres d’Etudes Jur...
168
1930
1931
1933 31
1933 10
1934
1937 1935 1
1937
1937 15
1937
12
31
169 2009 1
1940
1941
1942
1943 17
1944
4 1944 16
1920 1944
Ecole Nationale 1945
d’Agriculture
1946 4
1946
170
5 1947
13
Ecole Marocaine d’Administration
1950
1950 22
1951
1952 5
1955
19 30
6 27 1955
5500 165
171 2009 1
16
22 7 1956
1956 25
1956 26
1956
1957
1957 25
1957 31
1957 2
1957 22
1957 16
172
1957 21
1957 25
1957
Yechivat Neveh chalom 1957 2
1957 2
15
1959 –
31 – 25
173 2009 1
20
1959 22
1959 9
1959 1
1964 – 1960
1959 15
1959 1
1985
1959 23
1959
1962 1959
1959
174
1960
1960 14
1964 – 1960
1960
11-9
1960
20 – 16
1960
11 1960 10
1960 20
1971 1960
1961 7-3
11 770 1961 29
1961
175 2009 1
1000
1961
1962 – 1961
1961 24
1961 30
Institut Pédagogique de
l’Enseignement Secondaire 1961
Ecole Normale Supé...
176
1964 DTS
1962 26
1969
1979 1971
1963 9-3
1963 6
1963 7
1963 11
1963 5
30
1963 2
1963
1971 13 7 1963
3
1964
177 2009 1
30 – 13
1964
1964 7
25 – 22 1965 9
1965
30
1965 9
22
1965 25
25 –
1965 26
27 – 21
1965
1977 – 1973
1965
1966 6
178
1966 27
1967
1979 1975 1973 1967 30
1967 14
21 – 15
1967
1967
29 – 25
1967
1967 3
3
22 – 17
179 2009 1
4 15
21
10
7 5
13
1969
25
11
1969
3 1969
1970
1970
1970 29
1970 11
180
1970 16
1959
15-11
1970
1970 16
1970 23
1970 5
1970
1970 7
CPR
1970
-1970
1973
1970
1976
1972 1970
12 – 7 13 – 6 1971
181 2009 1
1971 31
– 23 – 22
1971 24
1971 4
1971 24
1974 24 1971 10
1971 12
1971 30
15 . 379 . 259 1971 20
1971 4
1971 9
C...
182
1972 19
ISCAE
1972 27
17 – 11
1972
CND 1972
1977 – 1973
1973
1973 13
1973
1974 1973
1974
1974 25
183 2009 1
1974 16
1974 4
1974 5
1974 9
1974 27
1975 25
1975 24
1977 23
1962 7 1975 17
1962 19
1975 16
1975 17
1979
184
1976 2
1979
1976 25
1976 11
1976 2
1977 29
27
14
13
24 – 23
4
185 2009 1
1979 25
1979 25
1967 2
27
1979 25
1974
1979 25
1975 17
1979 1
– 17
1979
– 31
5 1979 4
1980
– 1979
25
19
186
14
1993 5
22
1925 1967 22
29
– 22
5
22
31
187 2009 1
4
4
16
15
14
22
1993 29
6
17
16
188
30
4
6-4
14
15
22
1990
CNJA 1990
1992 25
14 1993 5
1993 6
1994
1994
1994
1995
189 2009 1
1995
1995
1999
1999 30
2000
2000 19
2001
73.00 2001
2001 21
2001 11
2001 30
26 – 21
2001
2001 17
190
2002 16
7
2002
2002 4
2002 4
2002
2002 17
2002 19
2003
2003
2003
2004 – 2003
2004
191 2009 1
2004
2006
2004 7
20 – 19
2005
1999 2005
2006 10
2006
1.00 35 33 1
2006 14
2007
14 – 12
2007
16
192
2012
1997
2001 1997
1
197 1982
1956 1860
2005
1984 17
80 65
2003
1994 – 1956
253 1996 17
Le système de l’enseignement ...
193 2009 1
Manifeste des
Oulémas et
intellectuels du Maroc
au sujet de la politique
de l’enseignement
et de l’invasion
lin...
194
l’
Etat au Centre de la Maamoura
en 1964, par les organisations
scientifiques et culturelles, ainsi
que par les syndica...
195 2009 1
cadre, n’atteignent pas les 2%,
parce qu’elle n’a pas formé pour
le pays les cadres qu’on attendait
d’elle ni e...
196
qu'elle affaiblit les valeurs
ces générations, et parce
qu'elle porte préjudice à
l'enseignement islamique et à
l'ense...
197 2009 1
1. De renouveler leurs conseils
et leur mise en garde contre
les dangers de la politique
en cours dans le domai...
198
2. De rappeler que l’arabisation
générale et complète, dans
l’enseignement, l’adminis-
tration, le travail et la vie
q...
199 2009 1
universelle au cours des
époques islamiques prospères.
actuelle dans le domaine du
vocabulaire moderne, elle ne...
200
et la marocanisation de ses
être confirmée par une charte
de l’enseignement et par un
plan d’action déterminé, à
l’élab...
201 2009 1
6- Liberté d’accès pour tous les habitants du Maroc à tous les
établissements d’enseignement public au Maroc.
L...
202
parti de l’Istiqlal qui, sans tarder, réagit par une condamnation sans appel
Ministre de l’Education est de nature à s...
203 2009 1
‫ﻭ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺏ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬
‫ﺍ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍﺭ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍﺕ‬
฀ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﻭﺇ‬ ‫ﺍ...
204
‫ﻭﺃﺩﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ฀ ‫ﻭ‬
‫ﻭﺃ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩﺍﺭﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺇ‬
‫ﺍ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻯ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺁﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ...
205 2009 1
‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﻭﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭﺓ‬
‫ﺃﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻩ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﻡ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺕ‬
‫ﺍ‬ ‫ﻭﺩ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺇ...
207 2009 1
฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀
2000 1998
1993 1988
209 2009 1
฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀
*
1993 1988 *
210
1958
1999
211 2009 1
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀
฀
212
฀ ฀ ฀
฀
฀
213 2009 1
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
214
215 2009 1
฀ ฀
฀
*
11 6
14 12
2000 1998 *
216
1998
1999
2008
217 2009 1
7
Antoine Prost
218
219 2009 1
–
220
221 2009 1
฀ ฀ ฀
*
*
222
2005
2008
15
223 2009 1
2009
9
“ “ 1
2
3
224
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀
227 2009 1
฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀
1959 1927
1
2005
2
3
228
413
Daniel Rivet
1927 1923
1930
229 2009 1
1935
230
1944 5
4
1959
Nantes
1971
231 2009 1
1 Mohamed Benhlal, , la formation d’une élite berbère civile et
militaire au Maroc
2 L. Paye, Enseignement et s...
233 2009 1
฀ ฀ ฀ ฀
234
1
2
3
4
฀ ฀ ฀ ฀
40
235 2009 1
%40
%28
5
6
7
8
9
236
฀ ฀ ฀
10
11
12
฀ ฀ ฀
13
14
฀ ฀ 1
6 4
15
237 2009 1
฀ ฀ ฀ 2
฀ ฀ ฀ 3
฀ ฀ ฀ 4
฀ ฀ ฀ 5
16
฀ ฀ ฀
17
238
18
฀
239 2009 1
19
“ ”
20
240
12 1
13 2
14 3
17 4
26 5
31 6
32 7
38 8
42 9
47 10
50 11
53 12
56 13
59 14
67 15
86 16
107 17
144 18
87 19
103 20
฀
243 2009 1
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀
฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀฀
฀ ฀ ฀
2008
21 151 1
฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
฀ ฀ ฀ ฀
21 224 1 2008
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
2008
21 15...
244
฀ ฀ ฀ ฀ ฀
24 160 1 2008
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀
2009
฀ ฀ ฀ ฀
1 2008
3 2
4
฀
฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀
339 1 2008
24
฀ ฀ ฀ ฀
318 1 2008
24
฀ ...
245 2009 1
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
276 1 2008
25
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
2008
21฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀
2008
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀
2008
฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ...
246
En langue française
Etudes sur l’école marocaine
Abderrahmane Lahlou, L'école marocaine,
de l'institution à la mission...
247 2009 1
Louis Porcher, Education comparée : pour aujourd'hui et pour demain
François Galichet, Démocratie et éducation ...
฀ ฀฀
฀
฀
Thèmes des prochains numéros
• L’Université et la société
• L’Ecole et les langues
฀ ฀ ฀
฀
40.000 30.000
฀ ฀
15.000 10.000
฀
฀
฀ ฀ ฀
฀
฀
฀ ฀ ฀
฀ ฀
: publiées dans le cadre d’un dossier thématique dont le thème est annoncé à l’avance, ou envoyées
spontanément par leurs ...
฀ ฀
2004
2006
2007 5
2000 1998
2008
2007
Publication de l’IRCAM, 2009 ; Alphabétisation
Ed. Faculté des lettres et des sci...
L’école marocaine et la compétition sociale. Stratégies, aspirations,
Editions Babil, Rabat 1996. L’enseignement au Maroc....
Directeur de rédaction
Mohamed Sghir JANJAR
Comité de rédaction
Hamani AKEFLI , Abdelhamid AKKAR, Abdelali BENAMOUR, Driss...
L’école marocaine
Questions et enjeux
Dossier
Ouverte aux contributions des chercheurs et spécialistes marocains et
étrangers, Al-Madrassa Al-Maghribiya poursuit l’ambi...
La revue Al-Madrassa Al-Maghribiya
La publication par le Conseil Supérieur de l’Enseignement, d’une revue
scientifique à co...
Revue académique biannuelle
publiée avec le soutien du Conseil Supérieur de l’Enseignement
Royaume du maroc
Al-Madrassa Al...
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
المدرسة المغربية أسئلة و رهانات
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

المدرسة المغربية أسئلة و رهانات

340 vues

Publié le

المدرسة المغربية أسئلة و رهانات

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
340
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

المدرسة المغربية أسئلة و رهانات

  1. 1. ฀ ฀ Al-Madrassa Al-Maghribiya
  2. 2. ฀ ฀
  3. 3. á«Hô¨ŸG á°SQóŸG äÉfÉgQh á∏Ä°SCG Oó©dG ∞∏e
  4. 4. ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ almadrassa.almaghribiya@cse.ma www.cse.ma ฀ ฀ ฀ USG ฀ ฀ PE
  5. 5. 9 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 13 ฀฀ 14 ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀24 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 38 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 42 ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ 43 ฀ ฀ ฀ ฀฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 45 ฀ ฀ ฀฀ 48 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 55 ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 57 ฀ ฀ ฀ ฀ 60 ฀ ฀ ฀ 65 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ 87 ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  6. 6. 121 ฀฀ ฀ ฀ 145 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 161 ฀฀ ฀฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 193 Mohammed El Ayadi 209 ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 215 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 221 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 227 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 233 ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 243 ฀ ฀ 250 ฀ ฀ ฀ ฀ 252 ฀ ฀ ฀
  7. 7. 1970
  8. 8. ฀ ฀ ฀ ฀ 2009 5 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  9. 9. 13 2009 1
  10. 10. 14 ฀
  11. 11. 15 2009 1 – Michel Jobert Luc Ferry séminaire
  12. 12. 16
  13. 13. 17 2009 1
  14. 14. 18
  15. 15. 19 2009 1 ” “ ” ” “ ” “ “ ” “ ” ” “ “ Alain ” “
  16. 16. 20 “ ” “ ” “ ” Valéry 1
  17. 17. 21 2009 1 La Faye “ ” 2
  18. 18. 22 André Gide ” 3 “ ” Jean–Jacques Rousseau 4 “ Descartes
  19. 19. 23 2009 1 5 1. Paul Valéry, Variétés III, Edition électronique. 2. Pierre Benjamin La Faye, Dictionnaire de synonymes, Edition électronique. 3. André Gide, Journal, Editions 5 mai, 1942. 4. Jean Jacques Rousseau, Les Confessions, Edition électronique. 5. René Descartes, Principes de philosophie, Edition électronique.
  20. 20. 24 ฀ ฀ ฀ ฀ 2008 2008
  21. 21. 25 2009 1 ฀ 1854 Auguste Comte 1999 9 10 15 12 21 2007 2000 2008 2012 2009 “ ” ”
  22. 22. 26 ฀ “ ”
  23. 23. 27 2009 1 ฀ “ ” Illich 1971 1971 Mc Luhan 1989
  24. 24. 28 ฀ ฀ Durkheim, 1992 ฀ ฀ ฀ “ ”
  25. 25. 29 2009 1 ฀ ฀ Bourdieu et Passeron, 1970 1996 1985 ฀ ฀
  26. 26. 30 3 9 51 50 1996 1995
  27. 27. 31 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 1967
  28. 28. 32 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ “ ” Morin 2006
  29. 29. 33 2009 1 ฀ “ ” ฀ 1989 –
  30. 30. 34 “ ”
  31. 31. 35 2009 1 ฀ Roger, 2000 ฀ ฀
  32. 32. 36 L’école capitaliste en France, Paris, F. Maspero, 1974. Repenser l’école, 2007. Rénover l’enseignement, Renouveau, 2000. 2001, p. 26- 31. La Reproduction : Eléments pour une théorie du système d’enseignement, Paris, Editions de Minuit, 1970. Système de politique positive, Troisième édition, Paris, Les Presses universitaires de France, 1969. Education et sociologie, Paris, Presses Universitaires de France, 1999. Charte nationale d’éducation et de formation, 1999. L’école marocaine et la compétition sociale, Stratégies, aspirations, Rabat, Editions Babil. Une société sans école, Paris, Seuil, 1971. L’idéologie arabe contemporaine, Maspero, 1967. Philosophie de l’éducation. Inspirations et tendances nouvelles, Delagrave, 1967. The Global Village, Transformations in World Life and Media in the 21th Century
  33. 33. 37 2009 1 Programme d’Urgence, 2009 - 2012. Penser la crise de l’école, 2006. Le développement de l’éducation en milieu rural. Propositions stratégiques, Rabat, Dar Nachr al Maarifa, 1995. l’enseignement La pédagogie de l’intégration, De Boeck, 2000. Crise de l’enseignement et reproduction sociale, Casablanca, L’école en milieu rural, Rabat, Imprimerie El Maarif Al Jadida, 1996.
  34. 34. 38 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ Jules Ferry
  35. 35. 39 2009 1
  36. 36. 40 “ ” “ ” “ ” “ ” “ ”
  37. 37. 41 2009 1
  38. 38. 42 ฀ ฀ ฀ ฀
  39. 39. 43 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  40. 40. 44
  41. 41. 45 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀
  42. 42. 46 ฀
  43. 43. 47 2009 1 ฀ ฀
  44. 44. 48 ฀ ฀ ฀
  45. 45. 49 2009 1
  46. 46. 50
  47. 47. 51 2009 1 1959 %28
  48. 48. 52 %4 %60
  49. 49. 53 2009 1
  50. 50. 54 1975
  51. 51. 55 2009 1 ฀ ฀ ฀ ” “
  52. 52. 56
  53. 53. 57 2009 1 ฀ ฀
  54. 54. 58
  55. 55. 59 2009 1 1956
  56. 56. 60 ฀
  57. 57. 61 2009 1
  58. 58. 62 Jean Jaurès
  59. 59. ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  60. 60. 65 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  61. 61. 66 1
  62. 62. 67 2009 1 2 3 Gabriel Tarde
  63. 63. 68 4 réhabilitation 5 mise à niveau
  64. 64. 69 2009 1
  65. 65. 70 ฀
  66. 66. 71 2009 1
  67. 67. 72 6 ฀ –
  68. 68. 73 2009 1 7
  69. 69. 74 8
  70. 70. 75 2009 1 9
  71. 71. 76 ฀ 10 11
  72. 72. 77 2009 1
  73. 73. 78 12 ฀ ฀ 13
  74. 74. 79 2009 1 14 15 ฀฀ ฀
  75. 75. 80
  76. 76. 81 2009 1 16 17
  77. 77. 82 ฀ ฀ ฀ 18
  78. 78. 83 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 19
  79. 79. 84 20 21 22
  80. 80. 85 2009 1 t et Andrew Clayton, Social Development, Grande Bretagne, INTRAC, 2 3 1975 4 5 2005 6 L’Acteur Pédagogique septembre 2007, p. 21-22. Le génie- animateur 3 9 10 La Doctrine Pédagogique de John Dewey p. 93-94. 11 15 16 Groupe de chercheurs, Le travail et la personnalité, Moscou, Editions du 18 83 2005 63 62 19 20 21 104 98 1991 21 Marcel Crahay, p.30.
  81. 81. 87 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 1999฀ ฀ ฀
  82. 82. 88 ฀
  83. 83. 89 2009 1 1 2 3 Louis Legrand 4 5
  84. 84. 90
  85. 85. 91 2009 1 6 ฀
  86. 86. 92 7 8 – Jacques Delors 9 10 21
  87. 87. 93 2009 1 11 12 ฀ 13
  88. 88. 94 14 15 ฀ 16
  89. 89. 95 2009 1 17 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  90. 90. 96 ฀ 1896 1872
  91. 91. 97 2009 1 1789 18 ฀ ฀ ฀ ฀
  92. 92. 98 1968 Isambert-Jamati ฀ 1902 17 19 Luther 20 1789
  93. 93. 99 2009 1 21 22
  94. 94. 100 ฀ ฀ 1960 1860 19 23 Vincent
  95. 95. 101 2009 1 24 25 1895 1860 26 1890 1890 27
  96. 96. 102 1957 ฀ ฀ ฀ ฀ 28
  97. 97. 103 2009 1 29
  98. 98. 104 1527 1799 1527 1541 Catéchisme 1689 30 1648 1623
  99. 99. 105 2009 1 1830 31 1880 %28 1900 %15 1870 1960 %45 %35 1930 1978 %5 1870 %8 16 %90 32 1999 ฀ ฀ ฀ 1999
  100. 100. 106 1985 20 1985 1995 33
  101. 101. 107 2009 1 34 1997 1992 35 1998 3 18 1985 350 1995 36 1999 3 8 37
  102. 102. 108 38 1985
  103. 103. 109 2009 1 39 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  104. 104. 110 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 1995 40 41
  105. 105. 111 2009 1 1999 2001
  106. 106. 112 42 28 2004 2001 2000 30 2001 2000 42 113 2001 2000 43
  107. 107. 113 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 1.00.200 04.00 2000 19 05.00 2000 19 1.00.201 05.00 2.00 1014 06.00 06.00 2.00 1015 2001 6 22 07.00 07.00 2001 6 29 2.00 0.0.6 73.00 2383.06 2006 16 1427 23 2384.06 2006 16 1427 23 2385.06 2006 16 1427 23
  108. 108. 114 2002 17 1423 2.02.376 2004 29 2.04.675 2001 23 1422 7 2071.01 1424 21 1536.03 2003 22 455.02 2004 5 1425 17 27 2003 10 1423 8 2.02.854 2005 3 1426 44 2006 23 1648.06 2006 23 1674.06 2006 10 1427 11 1.05.152
  109. 109. 115 2009 1 45 2009 2000
  110. 110. 116 1 64 1999 2 Mekki Merrouni, Le problème de la réforme dans le système éducatif Marocain, 1 3 158 19 1995 4 Louis Legrand, Pour une politique démocratique de l’éducation, Paris, PUF, 1977, 5 Ibid. p. 226. 28 6 7 5 1996 1 7 1 31 1996 9 Jacques Delors, L’éducation : un trésor est caché dedans : rapport à l’Unesco de la Commission internationale sur l’éducation pour le vingt et unième siècle, 10 Ibid, p.25. 12 Ibid, p.19. 13 Delors, p.25. 14 100 1991
  111. 111. 117 2009 1 1993 16 71 79 17 51 2000 18? 19 Emile Durkheim, L’évolution pédagogique en France, Paris, PUF, 1990, 20 Ibid, p. 327. 21 Ibid, p. 337-350. 22 Ibid, p. 360-364. scolaires, Paris, Editions Universitaires, 1990, p. 63. Essai D’analyse sociologique de la réforme de 1902. 24 Jamati, Crises de la société, crises de l’enseignement, 1ère Edition, France, PUF, 25 Ibid, p. 47. Gymnasium 26 27 Jamati. Crises de la société, crises de l’enseignement, p. 42-43. 29 Ibid, p. 147. 30 Ibid, p. 149-152. 31 Ibid, p. 155. 32 Ibid, p. 163. 1995 33 137 130 1996 1 1995 21 34 123 1996
  112. 112. 118 p. 116-117. 127 36 7 2002 12 37 , Rabat, Publication Renouveau, Mars 2000, p. 14. 8 6 1999 39 126 40 124 41 42 43 2000 1998 13 3 44 2004 3 1 2005 45 65 2005
  113. 113. ฀ ฀ ฀
  114. 114. 121 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  115. 115. 1906 1933 1975 Condition de l’homme moderne, Calmann-Lévy, 1961. Eichmann à Jérusalem, Gallimard, 1966. Essai sur la révolution, Gallimard, 1967. La Crise de la culture, Gallimard, 1972. Le Système totalitaire, Seuil, 1972. 1993
  116. 116. 123 2009 1 – –
  117. 117. 124 1765 – –
  118. 118. 125 2009 1
  119. 119. 126
  120. 120. 127 2009 1
  121. 121. 128 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  122. 122. 129 2009 1
  123. 123. 130
  124. 124. 131 2009 1
  125. 125. 132 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  126. 126. 133 2009 1
  127. 127. 134
  128. 128. 135 2009 1 – – –
  129. 129. 136
  130. 130. 137 2009 1 –
  131. 131. 138 – –
  132. 132. 139 2009 1 –
  133. 133. 140 ฀ ฀ – Goethe
  134. 134. 141 2009 1 Polybe
  135. 135. 142 – *
  136. 136. 143 2009 1 *
  137. 137. 145 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  138. 138. 146 ฀ ฀ 1991 1977 Méthode Les sept savoirs nécessaires à l’éducation du futur, Unesco, 1999. 2002 Le Cinéma ou l’homme imaginaire, Minuit, 1956. Le paradigme perdu : la nature humaine, Seuil, 1973. Introduction à la pensée ESF, 1990. Flammarion, 1994. La tête bien faite, Seuil, 1999.
  139. 139. 147 2009 1 ฀ ฀ ฀ “ ” ฀
  140. 140. 148 ฀ ฀ ฀ “ ”
  141. 141. 149 2009 1 ฀ ฀฀ ฀ –
  142. 142. 150 – ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  143. 143. 151 2009 1 ฀
  144. 144. 152 ฀
  145. 145. 153 2009 1 pensée quantifiante ฀ ฀
  146. 146. 154 “ ” ” “
  147. 147. 155 2009 1 2 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ” “ ” ฀ ฀ ฀
  148. 148. 156 “ ” 4 3 – ” “
  149. 149. 157 2009 1 p. 57 – 69. 2 3 cf. Edgar Morin, Introduction à une politique de l’homme, Paris, Le Seuil, Nouvelle édition, 1999. 4 cf. Edgar Morin et Samir Naïr, Politique de civilisation, Paris, Arléc, 1997.
  150. 150. ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ Le «Manifeste historique des intellectuels Mohammed El Ayadi du Maroc…» Contexte et enjeux
  151. 151. 161 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 2008฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  152. 152. 162 ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 1912 1956 – 1912 1956 1944 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ –1957 1964 1960
  153. 153. 163 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 1985 – 1981 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ 1992 – 1988 –
  154. 154. 164 1999 ฀ ฀
  155. 155. 165 2009 1 1999 1956 1912 1900 1904 Archives marocaines ; Revue du monde musulman 1912 Section sociologique 1912 Institut Scientifique Chérifien ou Ecole Supérieure Langue Arabe et Dialectes Berbères 1921 . G.Loth 1914 1920 1915 1979 1973‫ﻭ‬ 1967
  156. 156. 166 Comité d’Etudes berbères 1915 1912 1925 1916 1919 21 C.E.S.M et D.E.S.M 15 – 14 1919 1920 1920 26 29 1920 30 1920 Lyautey
  157. 157. 167 2009 1 4 1919 1920 1921 1921 12 1921 15 31 Conseil Supérieur de l’Enseignement des Indigènes 1921 Centres d’Etudes Juridiques 1921 14 1927 16 1927 1929 1930 1930 1930 1933 1931
  158. 158. 168 1930 1931 1933 31 1933 10 1934 1937 1935 1 1937 1937 15 1937 12 31
  159. 159. 169 2009 1 1940 1941 1942 1943 17 1944 4 1944 16 1920 1944 Ecole Nationale 1945 d’Agriculture 1946 4 1946
  160. 160. 170 5 1947 13 Ecole Marocaine d’Administration 1950 1950 22 1951 1952 5 1955 19 30 6 27 1955 5500 165
  161. 161. 171 2009 1 16 22 7 1956 1956 25 1956 26 1956 1957 1957 25 1957 31 1957 2 1957 22 1957 16
  162. 162. 172 1957 21 1957 25 1957 Yechivat Neveh chalom 1957 2 1957 2 15 1959 – 31 – 25
  163. 163. 173 2009 1 20 1959 22 1959 9 1959 1 1964 – 1960 1959 15 1959 1 1985 1959 23 1959 1962 1959 1959
  164. 164. 174 1960 1960 14 1964 – 1960 1960 11-9 1960 20 – 16 1960 11 1960 10 1960 20 1971 1960 1961 7-3 11 770 1961 29 1961
  165. 165. 175 2009 1 1000 1961 1962 – 1961 1961 24 1961 30 Institut Pédagogique de l’Enseignement Secondaire 1961 Ecole Normale Supérieure 1962 7 1962 19 1962 16 1962 UGEM 1962 19 1962 17 1962
  166. 166. 176 1964 DTS 1962 26 1969 1979 1971 1963 9-3 1963 6 1963 7 1963 11 1963 5 30 1963 2 1963 1971 13 7 1963 3 1964
  167. 167. 177 2009 1 30 – 13 1964 1964 7 25 – 22 1965 9 1965 30 1965 9 22 1965 25 25 – 1965 26 27 – 21 1965 1977 – 1973 1965 1966 6
  168. 168. 178 1966 27 1967 1979 1975 1973 1967 30 1967 14 21 – 15 1967 1967 29 – 25 1967 1967 3 3 22 – 17
  169. 169. 179 2009 1 4 15 21 10 7 5 13 1969 25 11 1969 3 1969 1970 1970 1970 29 1970 11
  170. 170. 180 1970 16 1959 15-11 1970 1970 16 1970 23 1970 5 1970 1970 7 CPR 1970 -1970 1973 1970 1976 1972 1970 12 – 7 13 – 6 1971
  171. 171. 181 2009 1 1971 31 – 23 – 22 1971 24 1971 4 1971 24 1974 24 1971 10 1971 12 1971 30 15 . 379 . 259 1971 20 1971 4 1971 9 CPN 1971 27 1972 13 1972 24 1972 3
  172. 172. 182 1972 19 ISCAE 1972 27 17 – 11 1972 CND 1972 1977 – 1973 1973 1973 13 1973 1974 1973 1974 1974 25
  173. 173. 183 2009 1 1974 16 1974 4 1974 5 1974 9 1974 27 1975 25 1975 24 1977 23 1962 7 1975 17 1962 19 1975 16 1975 17 1979
  174. 174. 184 1976 2 1979 1976 25 1976 11 1976 2 1977 29 27 14 13 24 – 23 4
  175. 175. 185 2009 1 1979 25 1979 25 1967 2 27 1979 25 1974 1979 25 1975 17 1979 1 – 17 1979 – 31 5 1979 4 1980 – 1979 25 19
  176. 176. 186 14 1993 5 22 1925 1967 22 29 – 22 5 22 31
  177. 177. 187 2009 1 4 4 16 15 14 22 1993 29 6 17 16
  178. 178. 188 30 4 6-4 14 15 22 1990 CNJA 1990 1992 25 14 1993 5 1993 6 1994 1994 1994 1995
  179. 179. 189 2009 1 1995 1995 1999 1999 30 2000 2000 19 2001 73.00 2001 2001 21 2001 11 2001 30 26 – 21 2001 2001 17
  180. 180. 190 2002 16 7 2002 2002 4 2002 4 2002 2002 17 2002 19 2003 2003 2003 2004 – 2003 2004
  181. 181. 191 2009 1 2004 2006 2004 7 20 – 19 2005 1999 2005 2006 10 2006 1.00 35 33 1 2006 14 2007 14 – 12 2007 16
  182. 182. 192 2012 1997 2001 1997 1 197 1982 1956 1860 2005 1984 17 80 65 2003 1994 – 1956 253 1996 17 Le système de l’enseignement au Maroc, Editions Maghrébines, Annuaire de l’Afrique du Nord Economique et Social du Maroc, Numéro quadruple 143-144-145-146, les Editions marocaines et internationales, Tanger. Tome 2, Education, 1
  183. 183. 193 2009 1 Manifeste des Oulémas et intellectuels du Maroc au sujet de la politique de l’enseignement et de l’invasion linguistique coloniale du Maroc arabe 1970 Depuis l’indépendance en 1956, et en particulier au cours des affronte une pression coloniale latente, tendant à consolider et à généraliser la présence linguistique française dans le Maroc indépendant. Elle vise à donner à cette présence -imposée par le protectorat français-uncaractèredelégitimité et de continuité et ce, non seulement dans l’administration marocaine et les services publics, mais aussi dans le domaine de l’enseignement et de la formation des cadres marocains. En dépit du combat mené, après l’indépendance et notamment à la suite du colloque historique organisé sur l’ enseignement par Le «Manifeste historique des intellectuels du Maroc …» Contexte et enjeux Mohammed El Ayadi Casablanca sur l’objet de ce manifeste. Il s’agit d’une condamnation de la politique gouvernementale dans
  184. 184. 194 l’ Etat au Centre de la Maamoura en 1964, par les organisations scientifiques et culturelles, ainsi que par les syndicats et les partis ayant pour but de transformer l’institution scolaire française créée par le protectorat, en institution nationale basée sur la langue arabe, inspirée par l’esprit et la personnalité marocains et tous les efforts entrepris dans ce sens aboutirent à un échec. Ainsi les principes unanimement adoptés par la umma en matière d’enseignement, à savoir l’arabisation, la marocanisation des cadres, la généralisation,demeurèrentlettre morte,dufaitquelesresponsables refusèrent tous les plans établis d’aboutir à l’arabisation et à la marocanisation des cadres. Ainsi la politique de bilinguisme et la prépondérance de la langue étrangère dans l’enseignement public, aboutirent après 14 ans le plan pédagogique, parce que les élèves qui terminent leurs études secondaires dans son le domaine de l’enseignement, en particulier en ce qui concerne le problème de la langue et la question de l’arabisation. au colloque de la Maamora de 1964 et rappellent les principes sacro-saints de la doctrine éducative nationaliste adoptée à cette occasion : l’unification, la généralisation, la marocanisation et l’arabisation. Les initiateurs du manifeste condamnent l’échec du gouvernement dans chacun de ces domaines et revendiquent la satisfaction des revendications nationalistes à ce sujet. La question de la langue d’enseignement et la problématique de l’arabisation sont au centre de cette contestation. Elle est même le principal élément dans cette levée de bouclier contre la politique du gouvernement dans le domaine de l’enseignement. L’arabisation de l’enseignement,del’administration et au-delà, de la vie quotidienne, a été un objectif central au temps de la lutte nationaliste contre l’Etat colonial. Après l’indépendance, elle est devenue le moteur de lutte contre l’héritage culturel de cette
  185. 185. 195 2009 1 cadre, n’atteignent pas les 2%, parce qu’elle n’a pas formé pour le pays les cadres qu’on attendait d’elle ni en langue arabe, ni en langue étrangère, et parce qu’elle a conduit à l’affaiblissement de langues. proportionde2%sus-indiquéene justifie pas les cinquante milliards dépensés dans l'enseignement, étrangers qui transfèrent le tiers de cette somme en devises hors du pays. la politique du bilinguisme a mis la grande partie de l'enseignement secondaire sous la domination des professeurs étrangers, parce qu’elle a conduit au renforcement de la langue étrangère au sein de l’administration marocaine, au détriment de la langue nationale, qui est en même temps la langue du Coran, et parce qu’elle a conduit à la déformation de la langue parlée métissée et faible qui n’est ni de l’arabe pur, ni du français pur. époque. Aussi l’Etat national est-il soupçonné de trahir cet objectif, il est même accusé de mettre en péril la personnalité marocaine et son identité arabo-musulmane en servant les desseins néo- colonialistes de francisation du Maroc indépendant. Dans un une longue note sous le titre : connaître : aperçu sur l’histoire des tentatives coloniales de et actions de francisation du il est question de la longue histoire de ce dessein de francisation dont seraient victimes les nouvelles générationsmarocainesàcausede la politique du gouvernement dans le domaine de l’enseignement. Rappelons à ce propos qu’à cette époque, la question de l’enseignement est au centre du conflit politique entre l’Etat et les partis politiques issus du mouvement national. Au cours de cette période, en particulier à partir de 1964, l’enseignement est devenu un enjeu politique et un lieu le pouvoir est engagée. Certaines
  186. 186. 196 qu'elle affaiblit les valeurs ces générations, et parce qu'elle porte préjudice à l'enseignement islamique et à l'enseignement arabe privé. Pour toutes ces considérations, et aussi, parce que le peuple marocain ne veut, après sa libération et son indépendance, demeurer enchaîné à aucun Etat étranger et refuse que son esprit national reste monopolisé par une langue autre que la sienne, tout en voulant assimiler la civilisation universelle avec ses différentes langues vivantes, scientifiques et industriels, sans pour autant accepter la moindre concession sur sa langue arabe en tant que langue officielle en matière d’enseignement ainsi que sur le plan administratif et dans le domaine de l’action du Maroc, ses intellectuels, les hommes de pensée et de la réforme estiment de leur l’occasion du dialogue engagé sur la politique et l’avenir de l’enseignement au Maroc : de ces luttes ont même pris des formes très sanglantes comme durant les événements de mars 1965. Les grèves dans ce secteur étaient devenues courantes et elles avaient souvent un caractère politique comme c’était le cas en 1970, année de la publication de ce manifeste signé par cinq cents termes utilisés par les auteurs du manifeste. Le parti de l’Istiqlal est bien entendu de ce combat. C’est lui d’ailleurs qui est l’initiateur de ce En parcourant la liste des ces signataires, nous relevons, en effet, les noms des leaders de cinq formations politiques :
  187. 187. 197 2009 1 1. De renouveler leurs conseils et leur mise en garde contre les dangers de la politique en cours dans le domaine de l’enseignement, qui ne fait qu’accentuer la francisation des générations marocaines montantes, qu’à franciser la langue de la communication marocaine, et qu’à renforcer la francisation des services publics et privés, dans le Maroc indépendant. S’il n’est pas mis fin, d’urgence, à ces l’avenir du peuple marocain en seront menacés, et son progrès, son épanouissement ainsi que sa sécurité mentale perturbés. La tendance des responsables à franciser de nouveau l’enseignement primaire au lieu d’arabiser l’enseignement secondaire est encore plus grave, ceci se traduisant par la régression de la langue arabe comme au temps du protectorat français, alors que le peuple marocain a combattu cette politique par le renforcement du système des écoles arabes libres, et en consolidant les structures de Benjelloun, Abdelwahad Radi, Mohamed Lahbabi, Mohamed Guessous, Fathallah Libération et du Socialisme, parti Les quatre organisations syndi- également représentées dans la liste des signataires :
  188. 188. 198 2. De rappeler que l’arabisation générale et complète, dans l’enseignement, l’adminis- tration, le travail et la vie quotidienne, constitue une revendication unanime de la nation depuis l’indépendance. Cette revendication n’est aucunement en contradiction avec l’étude des langues vivantes étrangères, comme elle ne contredit pas notre désir d’ouverture sur la civilisation fait que manifester le désir du peuple marocain de conserver les bases de sa personnalité nationale. Il va sans dire que celle-ci ne peut se développer langue nationale, de même, l’enseignement ne peut devenir populaire, démocratique et prospère que par cette langue. 3. D’attirer l’attention sur le préjudice que l’on fait subir à la langue arabe, en voulant la lier à la situation actuelle du monde arabe, et en l’accusant d’insuffisance en matière de terminologie scientifique moderne, alors que personne ne peut nier que la langue arabe fut l’unique langue scientifique Générale des Etudiants du Des oulémas de renom, comme Abdellah Guennoun, al-Farouqi al- Rahhali, font partie de cette liste à côté de quelques intellectuels nationalistes ou de gauche : Mohamed Berrada, Mohamed Daoud, Mohamed Naciri, Ben Taouit, Ahmed Lakhdar Les partis issus du mouvement national, à l’époque dans l’opposition, avaient leur propre doctrine de l’enseignement, une doctrine qu’ils avaient forgée au temps du protectorat par opposition à la politique scolaire de l’Etat colonial et à partir de laquelle ils ont continué le combat contre l’Etat national accusé de relayer la même politique après l’indépendance. Certains leaders du mouvement national présents sur la liste des signataires du manifestede1970avaientdéjàune
  189. 189. 199 2009 1 universelle au cours des époques islamiques prospères. actuelle dans le domaine du vocabulaire moderne, elle ne saurait être attribuée à son incapacité propre, mais plutôt à l’immobilisme des sociétés de suppléer à l’indigence linguistique, tout en s’efforçant de rattraper leur retard dans les domaines scientifique et industriel. En effet, la langue arabe comme toutes les langues, ne peut évoluer et progresser en marge de la vie, de la science et de la société. Le fait donc de l’écarter en tant que langue d’enseignement, d’administration et de travail la conduira infailliblement à une mort lente et non à une vie éternelle. 4. D’affirmer qu’il n’y a de solution les principes unanimes de la nation, à savoir : l’arabisation de l’enseignement à toutes les étapes et à tous les longue histoire dans ce domaine. En effet, cinq de ces signataires faisaient déjà parti du groupe des Marocaine, rédacteur du premier le mouvement national marocain Mohammed Allal al-Fassi, Mekki Naciri, Mohamed Belhassen plan fut entièrement consacré on demandait un enseignement musulmans sans considérations territoriales ni distinction de après la présentation de ce plan, la direction du Comité d’Action Marocaine, réunie dans le premier congrès du parti le 25 octobre 1936 à Rabat, élabora un cahier de revendications urgentes qui sera présenté au Sultan et au Résident Général Noguès. Les problèmes de l’enseignement occupèrent une fois encore une place notamment l’unification des programmes de l’enseignement sur tout le territoire marocain.
  190. 190. 200 et la marocanisation de ses être confirmée par une charte de l’enseignement et par un plan d’action déterminé, à l’élaboration desquels doivent participer les représentants authen-tiques de toutes les institutions nationales ; charte et plan qui doivent être prêts à être appliqués dès octobre 1970, en même temps qu’ils doivent s’accompagner d’une politique et d’un plan parallèles en vue d’arabiser tous les services et les départements administratifs marocains. Sans cela, nous serons confrontés à un surcroît de dangers et de problèmes insolubles, ce qui ne présente d’intérêt pour personne dans ce pays. Fait, le 16 Rabii al-awal 1390, 23 Mai 1970, suivi des signatures. Traduit de l’arabe par Mohammed El Ayadi La question de l’enseignement est posée par les nationalistes marocains de nouveau en 1946 à l’occasion de la réunion d’une commission d’enseignement sous la présidence de Roger Thabault, directeur de l’Instruction publique au Maroc et Moulay Larbi Alaoui, délégué du grand commission adopta une charte de l’enseignement sur proposition des membres marocains 1- Enseignement primaire obligatoire pour tous les 2- Gratuité de l’enseignement dans les établissements officiels, 3- Liberté de l’enseignement à ses branches, sous réserve d’une réglementation spéciale à déterminer, 4- Caractère marocain de l’enseignement avec comme base la langue arabe, et subsidiairement la langue française, 5- Unification des programmes de l’enseignement primaire dans toutes les régions du Maroc,
  191. 191. 201 2009 1 6- Liberté d’accès pour tous les habitants du Maroc à tous les établissements d’enseignement public au Maroc. La charte de la Maamora à laquelle se réfèrent les auteurs de ce manifeste de 1970 est la synthèse de ces principes devenus doctrine et cheval de bataille contre le gouvernement. La question de l’arabisation, avons-nous dit, était au cœur de cette bataille. première défendait le bilinguisme et l’utilisation de la langue française pour n’est plus celui qui ne sait ni lire ni écrire. Il est plutôt celui qui ne connaît années plus tard, le Roi s’adressait dans ces termes à la commission somme pour l’arabisation. Mais si elle est un devoir, le bilinguisme est une pour que le citoyen soit fier de sa marocanité, il doit bien connaître l’histoire de son pays, être attaché à sa patrie et suivre de près ce qui se passe de par le monde parce que nous nous situons entre l’Europe et nous possédions trois langues, car nous avons une mission que nous assumons depuis longtemps et qui consiste à défendre l’arabité et l’Islam Mohamed Benhima, ministre de l’Education Nationale, déclarait de son côté dans une conférence de presse tenue le mercredi 6 avril 1966 : depuis l’indépendance. Mais s’il est aisé d’adopter un principe, il l’est il sera impossible pendant de longues années encore de trouver les
  192. 192. 202 parti de l’Istiqlal qui, sans tarder, réagit par une condamnation sans appel Ministre de l’Education est de nature à saper les fondements de notre personnalité ainsi que l’unité du pays en détruisant son unité culturelle Dans un mémorandum présenté par le parti de l’Istiqlal en réponse à la parti de l’Istiqlal considère que le Ministère de l’Education Nationale n’a pas seulement la charge de former des savants, porteurs de diplômes et de hautes qualifications ; mais qu’il est aussi responsable de la formation morale et religieuse des jeunes générations. Car notre patrie est, avant manifeste de 1970 qui est un hymne à l’arabisation de l’enseignement.
  193. 193. 203 2009 1 ‫ﻭ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺏ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍﺭ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍﺕ‬ ฀ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﻭﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺏ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩﺍﺭﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍﺭ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍﻥ‬ ‫ﺍﺏ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺏ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﻑ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺀﺕ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﻭﺡ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ฀ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩﺉ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍﺀ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺭ‬ ‫ﻭﺭﻕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻩ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻩ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺍ‬ ฀ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﻭﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍﺯﺩﻭﺍ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩﺭﺍ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻥ‬ ฀ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻯ‬ ‫ﺽ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺃﺩﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩﻝ‬ ‫ﺭﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺡ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻥ‬ ฀ ‫ﺩ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺭﺍ‬ ‫ﻭﻥ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺩﻯ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬
  194. 194. 204 ‫ﻭﺃﺩﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ฀ ‫ﻭ‬ ‫ﻭﺃ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩﺍﺭﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻯ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺁﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻩ‬ ‫ﻯ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃ‬ ฀ ‫ﻭﺩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺭﻩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﻭﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻩ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺩﻭ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﺩﻭﻥ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﻭﻥ‬ ‫ﺡ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﻭﺭ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺏ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﻥ‬ ฀ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺩﺍﺭﺓ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﺡ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍﺭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺏ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺩﻭﺍ‬ ‫ﺃﻥ‬฀ ‫ﺃﻭ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺩﺍﺭﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﺇﺫﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻩ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺏ‬ ‫ﻭﺃ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺃ‬ ‫ﺭﻩ‬ ‫ﻭﺍﺯﺩ‬ ‫ﻭﺃﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﻡ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻡ‬ ‫ﻩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺫ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺃﻱ‬ ‫ﻯ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻉ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺃﻥ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻩ‬ ‫ﻭﻡ‬ ‫ﺍﻙ‬ ‫ﺁ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍﺭﺱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺯ‬ ‫ﺭﻉ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺩﺍﺭﺓ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻡ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺃﻥ‬฀ ‫ﺍﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﺭﺽ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩﺭﺍ‬
  195. 195. 205 2009 1 ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﻭﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭﺓ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻩ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﻡ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺩ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺍﺩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃﻥ‬฀ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻡ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍﻥ‬ ‫ﻡ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺃﻥ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻡ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻱ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﺫ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﻭﺇ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻝ‬ ‫ﻡ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺀ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺩﺍﺭﺓ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩﺉ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺇ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺃﻥ‬ ฀ ‫ﺭﺍ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ฀ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﻕ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻩ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩﻕ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺩ‬ ฀ ‫ﻭ‬ ฀ ‫ﺃ‬ ‫ﺍﺀ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺃﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺩﺍﺭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺓ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍﺯ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻭﺃﻥ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺫ‬ ‫ﻭﻥ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺩ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻩ‬ ‫ﺃ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻯ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﻭﺃ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﻡ‬ ‫ﻭﻝ‬ ‫ﺍ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﺩﺱ‬ ‫ﺭ‬ ‫ﻭ‬ ‫ﺕ‬ ‫ﺍ‬ ฀ ‫ﻭﺃ‬ ‫ﻭ‬
  196. 196. 207 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 2000 1998 1993 1988
  197. 197. 209 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ * 1993 1988 *
  198. 198. 210 1958 1999
  199. 199. 211 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  200. 200. 212 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  201. 201. 213 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  202. 202. 214
  203. 203. 215 2009 1 ฀ ฀ ฀ * 11 6 14 12 2000 1998 *
  204. 204. 216 1998 1999 2008
  205. 205. 217 2009 1 7 Antoine Prost
  206. 206. 218
  207. 207. 219 2009 1 –
  208. 208. 220
  209. 209. 221 2009 1 ฀ ฀ ฀ * *
  210. 210. 222 2005 2008 15
  211. 211. 223 2009 1 2009 9 “ “ 1 2 3
  212. 212. 224
  213. 213. ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  214. 214. 227 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 1959 1927 1 2005 2 3
  215. 215. 228 413 Daniel Rivet 1927 1923 1930
  216. 216. 229 2009 1 1935
  217. 217. 230 1944 5 4 1959 Nantes 1971
  218. 218. 231 2009 1 1 Mohamed Benhlal, , la formation d’une élite berbère civile et militaire au Maroc 2 L. Paye, Enseignement et société musulmane. Introduction et évolution de l’enseignement moderne au Maroc, thèse de l’université de Paris, 1957, éditée par M.benchekroun, professeur à l’université Mohammed V, Rabat, 1992. 3 M. Merrouni, Le collège musulman de Fès 1914 - 1956, Montréal, faculté des 4 Bourdieu, Passeron, Rémy Leveau, Bottomore.
  219. 219. 233 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀
  220. 220. 234 1 2 3 4 ฀ ฀ ฀ ฀ 40
  221. 221. 235 2009 1 %40 %28 5 6 7 8 9
  222. 222. 236 ฀ ฀ ฀ 10 11 12 ฀ ฀ ฀ 13 14 ฀ ฀ 1 6 4 15
  223. 223. 237 2009 1 ฀ ฀ ฀ 2 ฀ ฀ ฀ 3 ฀ ฀ ฀ 4 ฀ ฀ ฀ 5 16 ฀ ฀ ฀ 17
  224. 224. 238 18 ฀
  225. 225. 239 2009 1 19 “ ” 20
  226. 226. 240 12 1 13 2 14 3 17 4 26 5 31 6 32 7 38 8 42 9 47 10 50 11 53 12 56 13 59 14 67 15 86 16 107 17 144 18 87 19 103 20
  227. 227.
  228. 228. 243 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ 2008 21 151 1 ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 21 224 1 2008 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 2008 21 159 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ 2008 21 121 1
  229. 229. 244 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 24 160 1 2008 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ 2009 ฀ ฀ ฀ ฀ 1 2008 3 2 4 ฀ ฀ ฀ ฀฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 339 1 2008 24 ฀ ฀ ฀ ฀ 318 1 2008 24 ฀ ฀ ฀฀ ฀ Les méthodes de recherche en science de l’éducation 18 144 1 2008 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 24 223 1 2008
  230. 230. 245 2009 1 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 276 1 2008 25 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 2008 21฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ 2008 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ 2008 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 2008 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 2008 ] ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ 2008 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ 2008 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀฀ 2008
  231. 231. 246 En langue française Etudes sur l’école marocaine Abderrahmane Lahlou, L'école marocaine, de l'institution à la mission Etudes générales Pierre Marhic, L'enseignement individuel : une alternative à l'échec scolaire L'enseignement de l'histoire-géographie de l'école élémentaire au lycée Nathalie Auger, Pour une didactique des imaginaires dans l'enseignement-apprentissage des langues étrangères Pierre Roche, Histoire de l'enseignement en France Paysage linguistique et enseignement des langues au Maghreb Patrick Matagne, Le développement durable sous le regard des sciences et de l'histoire éducation et formation Anne Bandry-Scubbi, Education, culture, littérature
  232. 232. 247 2009 1 Louis Porcher, Education comparée : pour aujourd'hui et pour demain François Galichet, Démocratie et éducation à la citoyenneté en Afrique Michel Brossard, Vygotski et les recherches en éducation et en didactiques L'école forme-t-elle encore des citoyens ? Gabriel Langouët, 50 ans d'école, et demain ? Chantal Jollivet, Les chemins de l'école en Europe : réflexions pédagogiques Blanchard, Eric Blanchard ; préf. de Philippe Meirieu 24 cm
  233. 233. ฀ ฀฀ ฀ ฀ Thèmes des prochains numéros • L’Université et la société • L’Ecole et les langues
  234. 234. ฀ ฀ ฀ ฀ 40.000 30.000 ฀ ฀ 15.000 10.000 ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀ ฀
  235. 235. : publiées dans le cadre d’un dossier thématique dont le thème est annoncé à l’avance, ou envoyées spontanément par leurs auteurs à la revue et pouvant faire l’objet d’une publication sous l’une de ses rubriques, en dehors du dossier principal, elles doivent se situer entre 30000 et 40000 caractères, y compris les espaces, : lectures critiques des nouvelles parutions dans le domaine de spécialisation de la revue ou commentaires des événements et faits saillants dans le domaine de l’éducation et de la formation, doivent faire entre 10000 et 15000 caractères, y compris les espaces et les marges, et peuvent concerner un ou plusieurs ouvrages, ou alors un ou plusieurs numéros d’une revue académique, quelle que soit la langue originale de publication. Ils sont tenus de : international ; : La langue principale de publication est l’arabe. Il est cependant possible de soumettre essentiels et fondateurs de son domaine de spécialisation, ainsi que d’études analytiques et critiques qui font et les décideurs en matière de politique éducative. un site web, ou d’une communication lors d’un colloque. leurs références bibliographiques, libellés ainsi : d’édition, date et numéro de page ; : Le titre entre guillemets, suivi du titre de la revue, du numéro et de la date de publication puis du numéro de page. Ces références doivent figurer à la fin de l’article, suivant un ordre séquentiel. Toute étude doit être accompagnée d’un abstract allant de 6 à 10 lignes, rédigé dans la même langue et présentant le thème principal traité dans l’étude. Chaque article proposé à la publication doit être accompagné d’un aperçu succinct du parcours scientifique seront cependant pas divulguées pendant la phase d’évaluation des articles. Les auteurs dont les contributions font l’objet d’une publication dans l’une des rubriques de la revue perçoivent
  236. 236. ฀ ฀ 2004 2006 2007 5 2000 1998 2008 2007 Publication de l’IRCAM, 2009 ; Alphabétisation Ed. Faculté des lettres et des sciences humaines, 2001 et Dominance et différence : Le Fennec, 1999. 1993 1988 L’islam au quotidien : les valeurs et les pratiques religieuses au Maroc 2006 2003 2004
  237. 237. L’école marocaine et la compétition sociale. Stratégies, aspirations, Editions Babil, Rabat 1996. L’enseignement au Maroc. Mobilité et destins personnels. . 2009 2009 2006 2009 2007 2006 2005 Evaluation des apprentissages en alphabétisation, Direction de la lutte contre l’analphabétisme, 2009 2001 1912 –
  238. 238. Directeur de rédaction Mohamed Sghir JANJAR Comité de rédaction Hamani AKEFLI , Abdelhamid AKKAR, Abdelali BENAMOUR, Driss BEN SAID, Ahmed BOUKOUS, Rahma BOURQIA, Khadija CHAKIR, Noureddine EL AOUFI, Abdellatif EL MOUDNI, Driss KHROUZ, Mohammed MELOUK, Mustapha MESSNAOUI, EL Bachir TAMER Comité scientifique Hamani AKEFLI , Abdelhamid AKKAR, Abdelali BENAMOUR, Driss BEN SAID, mohamed BERDOUZI, Ahmed BOUKOUS, Rahma BOURQIA, Khadija CHAKIR, Abdesslam CHEDDADI, Mohamed DOUKKALI, Noureddine EL AOUFI, Abderrahmane El MOUDDEN, Abdellatif EL MOUDNI, Mohamed GUESSOUS, Driss KHROUZ, Amina LEMRINI OUAHABI, Mohammed MELOUK, Mustapha MESSNAOUI, Abdelaziz MEZIANE BELFKIH, Abdelhay MOUDDEN, Moubarak RABI, El Bachir TAMER, Mohamed TOZY Secrétaire de rédaction Maryam LOUTFI Editeur Conseil Supérieur de l’Enseignement Rédaction, administration et abonnements Conseil Supérieur de l’Enseignement, Complexe administratif de la Fondation Mohammed VI des Œuvres Sociales de l’Education-Formation, Aile A2, Avenue Allal El Fassi, Madinat Al Irfane-Rabat. B.P. 6536, Rabat-Instituts Tel : 05 37 77 44 25 Fax : 05 37 77 46 12 E-mail : almadrassa.almaghribiya@cse.ma Site web : www.cse.ma Conception, réalisation et impression USG Distribution Sapress Les opinions développées dans la revue n’expriment pas forcément sa position officielle et n’engagent que la responsabilité de leurs auteurs Dépôt légal : 2008 PE 0120 Al-Madrassa Al-Maghribiya
  239. 239. L’école marocaine Questions et enjeux Dossier
  240. 240. Ouverte aux contributions des chercheurs et spécialistes marocains et étrangers, Al-Madrassa Al-Maghribiya poursuit l’ambition d’éclairer la problématique ayant trait à l’éducation et à la formation dans toutes ses dimensions; historique, sociétale, économique, politique, culturelle, etc. sur la base d’approches pluridisciplinaires conjuguant l’analyse du contexte national et l’ouverture sur les expériences internationales, les études comparatives, les traductions, etc.. Parallèlement, la revue compte lancer une série de publications sous forme de «dossiers» dédiés à l’approfondissement de thématiques particulières portant sur l’école, l’éducation et la formation. Adoptant une démarche scientifique pluridisciplinaire fondée sur la rigueur et le respect des normes éditoriales en vigueur, Al-Madrassa Al-Maghribiya entend apporter au lecteur une valeur ajoutée en termes d’analyse et de compréhension des problèmes et des dynamiques à l’œuvre dans le domaine de l’éducation et de la formation au sein de notre pays. Revue indépendante, Al-Madrassa Al-Maghribiya est dotée d’un comité de rédaction et d’un comité scientifique composés de chercheurs reconnus appartenant à des champs disciplinaires et intellectuels différents et complémentaires. Le comité scientifique et le comité de rédaction ont pour missions, notamment, de contribuer à l’élaboration thématique des projets éditoriaux , à l’évaluation du contenu des différents numéros et à l’arbitrage scientifique relatif aux articles soumis à la revue, en conformité avec la ligne éditoriale et dans le but à la fois d’enrichir la production intellectuelle et scientifique sur les questions de l’éducation et de la formation et de contribuer au développement de l’école marocaine.
  241. 241. La revue Al-Madrassa Al-Maghribiya La publication par le Conseil Supérieur de l’Enseignement, d’une revue scientifique à comité de lecture, intitulée Al-Madrassa Al-Maghribiya « revue de l’école marocaine », intervient dans un contexte national marqué par la volonté de mobiliser les ressources humaines, matérielles et culturelles en faveur d’une nouvelle école marocaine. Un contexte se traduisant par la mise en œuvre de réformes structurelles touchant les diverses composantes du système national d’éducation et de formation. Le titre de la revue, Al-Madrassa Al-Maghribiya, renvoie au système d’éducation et de formation dans son ensemble, du préscolaire à l’université. Il se réfère à l’école marocaine en tant que réalité complexe condensant l’ensemble des mutations, des tensions et des enjeux propres à la société marocaine ; une réalité dont la connaissance fait référence à une pluralité de paradigmes et d’approches. Il s’agit du projet d’Ecole dont la Charte Nationale d’Education et de Formation a esquissé, en 1999, les fondements et les principes essentiels et qui se trouve aujourd’hui à une phase avancée de sa mise en œuvre. Il s’agit aussi de ce parcours dont il convient d’évaluer les résultats et d’analyser l’évolution. Aussi, Al-Madrassa Al-Maghribiya se veut-elle un levier pour le développement de l’école marocaine, une contribution à l’amélioration de sa qualité et de ses performances, un moyen permettant de mobiliser savoir et expertise en faveur de sa réforme. La revue se veut, tout d’abord, un forum ouvert sur les contributions de l’ensemble des compétences nationales et internationales dans les domaines de l’éducation et de la formation. Elle a, également, pour objectif de constituer une publication de référence dont le contenu reflète la diversité des approches, la dynamique du champ académique et traduit les mutations profondes et les défis majeurs de la société en général et du système d’éducation et de formation en particulier. Au-delà de l’approche strictement pédagogique, Al-Madrassa Al-Maghribiya compte adopter une démarche globale, mettant à profit les différents outils et méthodes des sciences humaines et sociales (histoire, philosophie, sociologie, anthropologie, démographie, sciences économiques et politiques, droit, linguistique, littérature, etc.) pour l’élaboration d’un savoir pertinent relatif au système éducatif national.
  242. 242. Revue académique biannuelle publiée avec le soutien du Conseil Supérieur de l’Enseignement Royaume du maroc Al-Madrassa Al-Maghribiya

×