L'Open education, une chance pour les établissements d'enseignement supérieur ?
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

L'Open education, une chance pour les établissements d'enseignement supérieur ?

le

  • 3,652 vues

Support utilisé lers du webinaire réalisé pour le REFAD (Canada), le 9 mai 2013.

Support utilisé lers du webinaire réalisé pour le REFAD (Canada), le 9 mai 2013.

Statistiques

Vues

Total des vues
3,652
Vues sur SlideShare
1,186
Vues externes
2,466

Actions

J'aime
3
Téléchargements
24
Commentaires
0

6 Ajouts 2,466

http://www.christine-vaufrey.com 1357
http://www.scoop.it 1005
http://m.christine-vaufrey.com 63
http://www.doyoubuzz.com 38
http://www.pearltrees.com 2
https://twitter.com 1

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Adobe PDF

Droits d'utilisation

CC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike License

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Êtes-vous sûr de vouloir
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

L'Open education, une chance pour les établissements d'enseignement supérieur ? Presentation Transcript

  • 1. L’Open Education, unechance pour lesétablissementsd’enseignementsupérieur ?Christine VaufreyWebinaire REFAD, 9 mai 2013
  • 2. ITyPA : http://Itypa.mooc.fr/CapITyPA : https://sites.google.com/site/capitypa/Open education & MOOCs :http://bit.ly/XG9AVghttp://bit.ly/XG9xc4
  • 3. Open education :historique,acteurs, limites
  • 4. 2001 – MIT – OpenCourseWarehttp://ocw.mit.edu/index.htm#2 150 cours125 millions de visiteurs7 languesRessources :Captations de coursCours papierNotes de coursQuizzes42 % d’étudiants43 % auto-apprentissage9 % d’enseignants44 % en Amérique du Nord
  • 5. 2002 – Forum UNESCOhttp://www.unesco.org/new/fr/communication-and-information/access-to-knowledge/open-educational-resources/Forum sur impact deslogiciels libres surl’éducationCréation de l’expressionOER / RELDimension politique forte2012 : déclaration deParis pour la promotiondes RELEspace de dépôt,plateforme de cours,manuels…
  • 6. REL ?  Ressources d’apprentissage : documentation,modules de cours en ligne, exerciseur, études decas…  Ressources de soutien pour les enseignants :ressources de formation à l’utilisation des REL,ressources de formation de formateurs…  Ressources pour assurer la qualité de l’éducation :référentiels de compétences, standards…  Les REL sont développées avec des logiciels libres  Les REL sont mises à disposition sous licences libres(GNU, CC)
  • 7. Les Anglo-saxons en têtesur les OERhttp://www.athabascau.ca/http://whyopenedmatters.org/videos/index.html
  • 8. OER / REL ?  Oui !  Coût des études  Education = bien commun  Image de marque  « Donner avant derecevoir »  Non…  Compliqué à réaliser  Problème des droitsd’auteur  Ne rapporte rien
  • 9. OER / REL ?  Position militante (individuel)  Droit fondamental à l’éducation (Organisations)  Mécénat / Image de marque (Universités)  Pas de généralisation de la production, ni del’utilisation  Pas d’intégration stratégique dans lesétablissements éducatifs
  • 10. Ecosystème fermé Cours en présence Cours à distance Diplômes Manuels Ressources protégées Accréditation nationale (subventions publiques)RéputationRevenus
  • 11. Et les TICE ?  Seymour Paper, 1995 : Les TIC ont été« neutralisées » par les systèmes éducatifs, qui enont fait des objets d’études comme les autres etdes moyens de continuer à faire ce qu’on atoujours fait.Technology in Schools : Local fix or GlobalTransformation ?http://www.prof2000.pt/users/lpitta/de-2/papert-sp-talk.htm
  • 12. MOOCs :le grandchambardement
  • 13. L’enfance des MOOCs
  • 14. Tout le monde veutMOOCquer !  Des milliers de cours, une centaine d’universités,des millions d’inscrits  Les grandes plateformes américaines essaientd’attirer les universités les plus prestigieuses auniveau mondial  Co-existence pacifique des modèles lucratif(Udacity, Coursera…) et non lucratif (EdX,P2PU…)  Une plateforme hispanique : miriada x  Une plateforme britannique : FutureLearn
  • 15. Et en français ?  On réfléchit…  « Ne pas se faire bouffer parles Américains ! »  PAS d’initiative collective  Etablissements prestigieux surCoursera  Important marché en Afriquede l’Ouest
  • 16. Pourquoi ce succès ?  Le sujet à la mode (vs Open Education : 10 ansqu’on en parle)  Investissement « marketing » : excellente image,club des établissements de prestige (vs OpenEducation : noyés dans la masse des ressourcesdans les espaces de dépôt)  Rassurants : les xMOOCs ressemblent aux coursque l’on connaît, avec l’enseignant au centre (vsOpen Education : logiciels libres, cession desdroits, etc : trop compliqué)
  • 17. Porté par les enseignants  S. Thrun, après sa premièreexpérience de MOOC : «  Après cela, je ne pouvais plusretourner enseigner à Stanford.C’était comme s’il y avait unepilule bleue et une pilule rouge.Vous prenez la bleue et vousretournez dans votre classe fairecours devant vos 20 étudiants.Mais j’ai pris la rouge, et j’ai vu lePays des Merveilles ».
  • 18. Pour les données  Données : le trésor de guerre des plateformes  Grands groupes d’apprenants : sériessignificatives  Investisseurs privés : veulent exploiter lesdonnées / les applications qui naîtront del’analyse des données  Source d’améliorations de l’enseignement enligne
  • 19. Pour ce que ça peutrapporter  Premières sources de revenusidentifiées :  Identification  Certification  Badging  Tous les MOOCs ne resteront pasgratuits  Un MOOC en « apéritif », puisinscription classique à l’université pourla suite du parcours
  • 20. Et demain ?  Les MOOCs constituent peut-êtreune préfiguration del’enseignement supérieur :  Le « Good enough » pour répondreà un besoin  Pour la première fois, lesavantages de la FAD sont plusimportants que ses inconvénients  Des MOOCs intégrés aux coursdispensés dans les universités(ressource vs activité)
  • 21. Où l’on reparle d’Openeducation…  Enseignement distribué / en réseau  Accessible à tous  Ressources modifiables  Rôle clé des technologies  Formation tout au long de la vie
  • 22. Je vous remercie !http://www.christine-vaufrey.comcvaufrey@gmail.comEnoctobre2013ITyPA2!Avecdenombreuxchangements