Insemination artificielle

1 547 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 547
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
25
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Insemination artificielle

  1. 1. INSEMINATION ARTIFICIELLE Dr SERIR Pr MEDJTOH LA JOURNNEE DU PMA DU CHU NAFFISSA HAMOUD – PARNET- JUIN 2013
  2. 2. INSEMINATION ARTIFICIELLE  La plus ancienne des techniques D’AMP Porter les spermatozoïdes directement dans les voies génitales féminines  Autrefois en Intracervical (IIC)  Aujourd’hui le plus souvent en Intrautérin (IIU)
  3. 3. A considérablement bénéficié du développement de la FIV  Pour la stimulation ovarienne des patientes  Pour la préparation des spermatozoïdes INSEMINATION ARTIFICIELLE
  4. 4. Quand envisager des IA  A priori chaque fois que les spzs ne peuvent accéder au mucus de l’endocol dans les conditions naturelles. Sous réserve que :  Les trompes soient perméables  Les spermatozoïdes soient : • En nombre suffisant • Qualitativement satisfaisant pour obtenir une fécondation  Test Post Coïtal et spermogramme indispensable
  5. 5. Spermogramme Test de Huhner ⊕ ≥ 10 spz mobiles / Champs Le contrôler ultérieurement Spermogramme Si spermogramme Normal Ecarter a priori la Responsabilité masculine Pousser les investigation Sur le plan féminin
  6. 6. Spermogramme Test de Huhner Négatif ou trop faible à contrôler Glaire défavorable Glaire favorable Répéter le TH après optimalisation de la glaire Si toujours négatif Interprétation du spermogramme Azoo Astheno isolée OAT Anticorps Sperme Normal Test de Pénétration Croisé dans la glaire in vitro Bilan Azoospermie
  7. 7. Indications DÉFICITS SPERMATIQUES :  Hypo sperme (faible volume)  OAT modérée  Anticorps anti spermatozoïdes
  8. 8. INDICATIONS INDICATIONS FÉMININES - Cervicales : Déficit de mucus - Fonctionnel - Anatomique
  9. 9. Indications Stérilité : - Inexpliquées - A trompe unique - Avec endométriose associée
  10. 10. BILAN PREALABLE  CHEZ L’HOMME: Spermogramme , spermocytogramme et spermoculture datant de moins de 3 mois Un test de migration survis ( TMS) diagnostic : 1000 000 spz
  11. 11. CHEZ LA FEMME:  Évaluation de la réserve folliculaire par: o des un bilan hormonal en début de cycle: FSH LH OESTRADIOL o Comptage échographique follicules antraux  Une hystérographie  Un test de Huhner
  12. 12. CHEZ LE COUPLE •Test de sécurité sanitaire: sérologie hépatite B,C, HIV, SYPHILIS, et chlamydiae •Test post coïtal (test de hunner)
  13. 13. PRÉPARATION DU SPERME
  14. 14. condition du recueil du sperme  3 à 4 jours d’abstinence  Recueillir par masturbation à sec en début de matinée
  15. 15. OBJECTIF: Éliminer le liquide séminal Éliminer les débris, les autres cellules Éliminer les agents infectieux et permettre la CAPACITATION La préparation du spermeLa préparation du sperme
  16. 16. La préparation du spermeLa préparation du sperme La méthode: La migration ascendante dans un milieu La migration sur gradient de densité
  17. 17. La préparation desLa préparation des spermatozoïdesspermatozoïdes Déposer 1ml de gradient à 80 et 1ml de gradient à 40 ,puis 1ml de sperme
  18. 18.  CENTRIFUGATION à 1900 tourspdt 20min  CENTRIFUGATION À 2400tours pdt 10min  RECUPERATION de 0.3ml de la préparation
  19. 19. EVALUATION Qualité de la préparation : concentration spermatique Volume contenant de 1 à 10 M de spermatozoïdes mobiles progressifs
  20. 20. STIMULATION OVARIENNE  PAUCIFOLLICULAIRE  DEBUT: j2 DU CYCLE  CC SELON SCHEMA CLASSIQUE  GT EN S/C , DOSE:50 à 300 UI/J  ASSOCIATION GT et CC : POSSIBLE  CC N’A MONTRE SON EFFICACITE : anovulation/dysovulation  DE MEILLEURS RESULTATS SOUS GT
  21. 21. LE BENEFICE DE L’ASSOCIATION IIU ET STIMULATION OVARIENNE N’EST CLAIREMENT DEMONTREE QU EN CAS D INFERTILITÉ MASCULINE MODEREE OU INFERTILITE INEXPLIQUEE
  22. 22. MONITORAGE DE L’OVULATION  Synchroniser l’ovulation avec l’insémination  Contrôler lamaturation folliculaire  Début: 9 - 12eme jour du cycle  Surveillance: échographie+dosagehormonaux ( oestradiol+ LH)
  23. 23. DECLENCHEMENT DE L’OVULATION  VERS LE 12 JOURS DE STIMULATION  HCG 5000 ou OVITRELLE 250  PRESENCE AU PLUS DE 2à 3 FOLLICULES DE 16 à18 mm  OESTRADIOL 1000à 1200pg  EPAISSEUR ENDOMETRIALE INF à 10  IIU APRES 36H D HCG
  24. 24. TECHNIQUE DE L’INSÉMINATION  IIU réalisée 36 à 37h après le déclenchement de l’ovulation  Préparation aspirée dans un cathéter  Passage délicat en Intra Utérin si nécessaire aidé par une Pozzi pour redresser le col
  25. 25. Technique de l’Insémination • INJECTION LENTE DE LA PRÉPARATION • MAINTIEN DE LA POSITION ALLONGÉE 10 À 20 MINUTES
  26. 26. Avantages SIMPLE, INDOLORE, NE NÉCESSITANT PAS D’HOSPITALISATION  POUVANT ÊTRE RÉPÉTÉE D’UN CYCLE À L’AUTRE  THÉORIQUEMENT PLUS SIMPLE QUE LA FIV
  27. 27. Inconvénients  Coût devenu élevé actuellement Risque de grossesses multiples Pas de preuve de fécondance … sauf si grossesse
  28. 28. FACTEURS INFLUENÇANT LE SUCCÈS  Agede la femme  Duréede l’infertilité  l’étiologie de l’infertilité  Nbrede cycles d’insémination
  29. 29. COMPLICATION D’ IAC  GSSE MULTIPLE+++++++  PLUS RARE: HSO IGH THROMBO-EMBOLIQUE TORSION ALLERGIE
  30. 30. Explication des échec: 1. Annulation du cycle : 10% • Absence de réponse • Réponse excessive • Ovulation prématurée 2. Sperme trop faible 3. Pas de grossesse malgré un cycle normale 4. Fausse couche
  31. 31. Film : Mobilité fléchante SPZ

×