RAPPORT D’ACTIVITÉS
2012-2013
Centre d’intégration Multi-services de l’Ouest de l’Île
Le français, j’y adhère !
L’emploi, ...
TABLE DES MATIÈRES
MOT DU DIRECTEUR..........................................................................................
Centre d’IntégratIon Multi-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
MOT DU DIRECTEUR...
MOT DE LA PRÉSIDENTE
En tant que présidente du Conseil
d’administration du C.I.M.O.I., je tiens à
réitérer mes préoccupati...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
CONSEIL D’ADMINI...
LA MISSION, LA VISION, LES VALEURS
La mission : la raison d’être du
C.I.M.O.I.
Le C.I.M.O.I. a pour mission d’aider à
l’in...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
ENJEUX EN MATIÈR...
Ces enjeux, reliés au développement de
nouveaux projets en lien avec les besoins de
la clientèle et associés à la percepti...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
PROFIL DE LA CLI...
SURVOL DES PROGRAMMES
FRANCISATION
Le Québec n’en a pas fini avec la francisation
de ses immigrants : plus de 200 000 d’en...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
l’objectif du pr...
Par contre, à partir de la session d’automne,
la programmation a été changée pour
répondre à la demande élevée de la clien...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
Programme de sou...
Stratégie commune d’intervention
pour Montréal 2008-2013
Le projet mené par le C.I.M.O.I. dans le
cadre de la Stratégie Co...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
Francofête 2013 ...
EMPLOYABILITÉ
L’accès au premier emploi et la confirmation
du projet professionnel restent au centre des
priorités des imm...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
sélectionnés sou...
Vu son volet de placement en emploi, le SAE
groupe 6 est un programme très populaire
auprès de la clientèle immigrante. Le...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
rédaction d’un C...
Généralement, les participants du PPE sont
éloignés du marché du travail et plusieurs
sont de nouveaux arrivants qui n'ont...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
Une fois la péri...
Projet Contact-Emploi
Pour une septième année consécutive, le
C.I.M.O.I. a été mandaté par Emploi-
Québec afin d’organiser...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
Entreprises prés...
De plus, la visée du projet, qui est de
favoriser le contact direct entre employeurs et
chercheurs d’emploi immigrants tou...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
SITUATION DES IM...
INTÉGRATION
L’intégration dans une nouvelle société
représente le grand défi de tout immigrant
qui quitte son pays d’origi...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
manière à ce qu’...
Volet collectif
Les services collectifs visent la promotion de
la diversité, le rapprochement et l’échange
interculturel, ...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
Pour encourager ...
Les participantes apprécient beaucoup le
programme et les sujets abordés. Elles
soulignent que grâce au programme Y’APP,
e...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
CONCLUSION
L’ann...
IMPLICATION DANS LE MILIEU
Les partenaires du C.I.M.O.I. en 2012-2013 :
Dans l’Ouest de l’île :
 Table de quartier du Nor...
Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île
4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1
C.I.M.O.I. Pierr...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

CIMOI rapport d'activités 2012-2013

651 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
651
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
280
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

CIMOI rapport d'activités 2012-2013

  1. 1. RAPPORT D’ACTIVITÉS 2012-2013 Centre d’intégration Multi-services de l’Ouest de l’Île Le français, j’y adhère ! L’emploi, je m’intègre ! Juin 2013
  2. 2. TABLE DES MATIÈRES MOT DU DIRECTEUR.........................................................................................................................3 MOT DE LA PRÉSIDENTE...................................................................................................................4 CONSEIL D’ADMINISTRATION...........................................................................................................5 LA MISSION, LA VISION, LES VALEURS..............................................................................................6 ENJEUX EN MATIÈRE D’INTÉGRATION DES NOUVEAUX ARRIVANTS ...............................................7 PROFIL DE LA CLIENTÈLE...................................................................................................................9 SURVOL DES PROGRAMMES ..........................................................................................................10 FRANCISATION............................................................................................................................10 EMPLOYABILITÉ ..........................................................................................................................16 INTÉGRATION .............................................................................................................................26 CONCLUSION ..................................................................................................................................31 IMPLICATION DANS LE MILIEU .......................................................................................................32
  3. 3. Centre d’IntégratIon Multi-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 MOT DU DIRECTEUR C’est avec beaucoup de fierté que nous vous présentons le rapport d’activité 2012-2013. Cette année a été riche d’événements en matière de prestation de services, de relocalisation et de processus de certification de notre établissement. Toutes les cibles des programmes que le C.I.M.O.I. gère ont été atteintes, voire dépassées. La clientèle a été satisfaite des services reçus, et ce grâce au dévouement et au professionnalisme du personnel. Notre souci d’amélioration continue des services a poussé les membres du C.A et la direction générale à diversifier la prestation des services, notamment en francisation et en employabilité. Le déménagement du point de services de Pointe-Claire effectué en juin 2012 au 143, place Frontenac a permis à l’organisme de rejoindre de plus en plus de clientèle. Les membres du personnel, les professeurs et les participants sont tous très satisfaits des nouveaux locaux et de tous les investissements réalisés. Cette année a été aussi marquée par le processus de certification lancé par notre bailleur de fonds principal. Cette certification sera un gage de qualité de services et de bonne gouvernance de notre établissement. La direction générale et le Conseil d’administration sont à l’œuvre pour répondre aux critères de certification demandés. Par ailleurs, le directeur général du C.I.M.O.I. accompagné de la présidente et du trésorier du C.A a reçu Mme Diane De Courcy, Ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, le 27 février 2013 au C.I.M.O.I. de Pointe-Claire. Lors de cette visite, Mme la Ministre a fait le tour des classes et a rencontré les membres du personnel. Durant la rencontre, les représentants du C.I.M.O.I. ont fait part à Mme la Ministre des enjeux de l’Ouest de l’île en matière de francisation et d’intégration, et ont fait également valoir que les budgets alloués pour l’intégration des nouveaux arrivants installés dans notre secteur sont nettement insuffisants comparativement aux autres secteurs de l’île de Montréal. Pour terminer, nous tenons à remercier les membres du Conseil d’administration qui nous accompagnent avec dévouement et passion ainsi que l’ensemble du personnel qui a su répondre aux différentes demandes de la clientèle avec professionnalisme tout en respectant les valeurs de notre organisme. Mustapha Kachani Directeur général Juin 2013
  4. 4. MOT DE LA PRÉSIDENTE En tant que présidente du Conseil d’administration du C.I.M.O.I., je tiens à réitérer mes préoccupations quotidiennes relatives à l’intégration des néo-québécois. De plus en plus, les nouveaux arrivants frappent aux portes de notre organisme pour recevoir des services. La clientèle n’a cessé d’augmenter et les besoins sont de plus en plus variés. Cette hausse très marquée est le résultat de deux phénomènes : 1. L’Ouest de l’île est devenu depuis une dizaine d’années un secteur de première installation des nouveaux arrivants; 2. La migration des services administratifs de première ligne du MICC vers les nouvelles technologies. Notre organisme a fait part de cette problématique aux instances gouvernementales compétentes, afin de soutenir ses actions et de développer son offre de service. Nous sommes optimistes de recevoir une réponse favorable à nos doléances. Comme chaque année, le C.I.M.O.I. est fier de présenter un bilan positif pour l’année 2012-2013. Tous les objectifs ont été atteints, et même dépassés et la satisfaction de la clientèle est de plus en plus grande. Pour terminer, je tiens à remercier vivement les membres du Conseil d’administration pour leur précieuse implication, le directeur général et son équipe pour leur dévouement et leur professionnalisme. Céline Alarcon Présidente du C.A Juin 2013
  5. 5. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 CONSEIL D’ADMINISTRATION Au cours de la dernière année, le Conseil d’administration du C.I.M.O.I. s’est réuni à six reprises entre l’Assemblée générale de juin 2012 et le 19 juin 2013. Calendrier des rencontres du Conseil d’administration :  7 septembre 2012  2 novembre 2012  11 janvier 2013  4 avril 2013  31 mai 2013  19 juin 2013 Membres du Conseil d’administration 2012-2013 Présidente : Alarcon, Céline Trésorier : Joseph, Marc-Arthur Secrétaire : Soucy, Claire Administrateurs : Barsan, Daniela Tiron, Jocelyn Stratiev, Larisa Rousseau, Andrea Directeur général : Kachani, Mustapha Équipe du C.I.M.O.I. 2012-2013 Kachani, Mustapha Directeur général Omaira, Saïd Commis comptable Al Akhdar, Naoual Coordonnatrice Rodriguez, Carla Agente de développement Aubut-Bergeron, Emilie Conseillère en emploi Sharp, Jennifer Conseillère en emploi Forget, Carole Conseillère en emploi Lenain, Antoine Agent de francisation Biyah, Khadija Intervenante Draâoui, Souad Intervenante Simò, Aida Intervenante Ribagorda-Abad, Lola Réceptionniste, intervenante Diallo, Abdoul Karim Intervenant Stratiev, Larisa Professeure de français Poupore, Michèle Professeure de français Adhadni, Fatma Professeure de français Rizk, Georges Animateur À cette équipe, s’ajoutent huit animatrices d’aide aux devoirs employées du C.I.M.O.I., et une vingtaine de professeurs du M.I.C.C.
  6. 6. LA MISSION, LA VISION, LES VALEURS La mission : la raison d’être du C.I.M.O.I. Le C.I.M.O.I. a pour mission d’aider à l’intégration linguistique, professionnelle et sociale de tout citoyen, principalement les membres des communautés culturelles, en favorisant leur participation entière à la société d’accueil et ce, conformément à ses valeurs fondamentales. La vision : le C.I.M.O.I. en devenir Le C.I.M.O.I. s’engage à demeurer un des chefs de file en matière d’intégration, de francisation et de rapprochement interculturel au Québec et, tout particulièrement, dans l’Ouest de l’île de Montréal. Les valeurs : ce qui définit et motive le C.I.M.O.I. Les valeurs du C.I.M.O.I. constituent des manières d’être et d’agir que l’organisme, à travers ses différentes composantes (Conseil d’administration, direction générale, employés), reconnaît comme idéales. Elles servent, au quotidien, de guide de comportements et d’actions pour tous. La prestation des services du C.I.M.O.I. se base sur les valeurs suivantes :  La laïcité de l’organisation  Le respect dans les relations avec les parties prenantes  La personnalisation des services  La persévérance dans l’action  La satisfaction des parties prenantes
  7. 7. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 ENJEUX EN MATIÈRE D’INTÉGRATION DES NOUVEAUX ARRIVANTS Les dernières données de Statistique Canada démontrent qu’entre 2006 et 2011, la ville de Montréal a compté l’arrivée de 189 730 immigrants. Cela constitue environ 42% d’augmentation par rapport à la période entre 2001 et 20051 . Cette augmentation du nombre d’immigrants a eu un effet direct sur l’augmentation de la clientèle du C.I.M.O.I. lors des dernières années. Couplé avec la transformation des services offerts par le Ministère de l’immigration et des communautés culturelles en 2012 ainsi que par l’augmentation de la présence d’immigrants dans l’Ouest de l’île, le C.I.M.O.I. a fait exploser ses objectifs en matière de clientèle pour l’année 2012-2013. Cette augmentation de la clientèle constitue un enjeu de taille pour le C.I.M.O.I. qui vise non seulement l’excellence dans la prestation de ses services mais aussi la personnalisation des services offerts. En vue de personnaliser et d’adapter les services offerts au C.I.M.O.I. tout en faisant face à l’augmentation de la clientèle, l’organisme tente toujours de développer et d’offrir des programmes qui correspondent à sa mission et à sa clientèle. Un défi important pour l’organisme dans les années à venir sera d’attirer l’attention des bailleurs de fonds afin de bien comprendre les besoins et les réalités 1 Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011, produit numéro 99-010- X201130 au Catalogue de Statistique Canada. de l’Ouest de l’île. Il faut savoir que l’Ouest Montréalais est encore considéré comme une région riche de la ville de Montréal. Bien qu’il soit vrai qu’une partie de la population y est bien nantie, cette réalité ne s’applique pas partout. En effet, plus de la moitié de la population de l’Ouest de l’île (57%) réside dans la partie Nord du territoire (Pierrefonds, Roxboro, Sainte-Geneviève, Ile-Bizard et Dollard-des-Ormeaux), c’est-à-dire là où on retrouve généralement les plus fortes proportions de la population pauvre et vulnérable. Selon Centraide2 , il y a une surreprésentation des immigrants dans Dollard-des-Ormeaux avec 37% comparativement à 31% pour l’île de Montréal. Le cheval de bataille du C.I.M.O.I. est actuellement de mettre à jour cette réalité de l’Ouest de l’île afin d’obtenir plus de services et plus de programmes en lien avec les besoins de cette clientèle négligée. De plus, dû à cette fausse impression d’une population de l’Ouest de l’île plus aisée que la moyenne, le C.I.M.O.I. est sous-financé par rapport aux autres organismes de l’île de Montréal. En effet, les budgets par immigrant reliés à l’intégration qui sont accordés à l’Ouest de l’île sont inférieurs à tous les autres secteurs de l’île de Montréal ainsi qu’à plusieurs régions du Québec. 2 Centraide du Grand Montréal, « Analyse territoriale 2012 - L’Ouest de l’île ».
  8. 8. Ces enjeux, reliés au développement de nouveaux projets en lien avec les besoins de la clientèle et associés à la perception erronée de l’Ouest de l’île par les bailleurs de fonds, sont des défis que le C.I.M.O.I. s’efforce de relever à l’intérieur de ses trois grands volets : l’intégration, la francisation et l’employabilité. Dans le cadre du programme PRINT et de l’aide aux devoirs, le C.I.M.O.I. continue d’offrir ses services et à faire valoir aux instances institutionnelles qu’une intégration réussie est un investissement social qui rapporte à toute la société québécoise. En ce qui a trait à la francisation, le C.I.M.O.I. devra faire face à l’augmentation de la demande mais il devra aussi continuer à valoriser l’importance de l’utilisation du français autant auprès des immigrants que des entreprises. Finalement, comme le C.I.M.O.I. considère l’employabilité des immigrants comme un aspect majeur dans l’intégration, autant pour l’individu que pour la société, l’organisme va continuer à déployer tous ses efforts dans ce volet. Il est important de spécifier que les statistiques de 2011 sur la proportion des nouveaux arrivants installés dans l’Ouest de l’île doivent être beaucoup plus importantes que celles du tableau ci-dessus (2006). Les statistiques de 2006 étant déjà considérables. 36 370 6% 64 350 10% 527 690 84% STATISTIQUES D'INSTALLATION DES RÉSIDENTS PERMANENTS SUR L'ÎLE DE MONTRÉAL Est de l'île de Montréal Ouest de l'île de Montréal Reste de l'île de Montréal Source : Statistique Canada, Recensement de 2006
  9. 9. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 PROFIL DE LA CLIENTÈLE Le C.I.M.O.I. accueille chaque année des immigrants provenant de plus de 86 pays différents. En 2012-2013, les pays les plus représentés parmi la clientèle sont l’Égypte à 24%, Haïti à 10%, le Maroc à 6% et la Colombie et l’Inde à 4%. Les langues les plus parlées sont donc l’arabe, l’espagnol, l’anglais et le français. Cette réalité amène le C.I.M.O.I. à s’assurer d’avoir, dans son personnel, des employés qui peuvent s’exprimer dans ces langues. La majorité de la clientèle desservie par le C.I.M.O.I. possède des études universitaires de son pays d’origine. Malgré la forte scolarisation de la clientèle du C.I.M.O.I., celle-ci fait face à une difficulté dans la reconnaissance des diplômes et des expériences professionnelles par les employeurs. Plusieurs immigrants doivent prendre le temps d’apprendre le français et/ou l’anglais afin de maximiser leurs chances d’obtenir un emploi. Ceux qui ont échappé à la francisation, durant les premières années d’établissement, doivent souvent retourner sur les bancs d’école après plusieurs années au Québec. Les immigrants considèrent en majorité leur arrivée au Canada comme un nouveau départ et doivent généralement recommencer au bas de l’échelle dans le marché de l’emploi. Plusieurs immigrants acceptent des emplois de type général car l’intégration dans leur domaine d’emploi est souvent lente et difficile. Le CIMOI offre ses multiples services à plus de 3000 personnes par année. Nos statistiques démontrent que l’organisme reçoit plus de femmes que d’hommes, à titre d’exemple, le programme d’intégration PRINT a été sollicité par environ 900 candidats dont plus de la moitié sont des femmes.
  10. 10. SURVOL DES PROGRAMMES FRANCISATION Le Québec n’en a pas fini avec la francisation de ses immigrants : plus de 200 000 d’entre eux ne parlent pas français, indiquent les dernières données de Statistique Canada. Bref, un immigrant sur cinq au Québec ne peut tenir une discussion en français. 3 Les données de l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM), effectuée en 2011, dressent notamment un portrait des immigrants et des langues qu’ils maîtrisent. Il ressort de cette étude que parmi les immigrants vivant au Québec, 160 000 ont déclaré ne parler que l’anglais, et 43 000 ne maîtrisent aucune des deux langues officielles du Canada. Le Québec promet donc d’intensifier les efforts de francisation des immigrants allophones et le C.I.M.O.I. poursuit avec ardeur sa collaboration entamée il y a 20 ans : offrir une prestation de services orientée vers les besoins et les aspirations de sa clientèle. La francisation est un élément primordial dans le cheminement d’intégration des nouveaux arrivants, car elle permet à ces derniers de s’outiller afin de prendre part à la nouvelle société d’accueil. Depuis plus de trois ans, le C.I.M.O.I. a observé une demande grandissante en ce qui 3 http://www12.statcan.gc.ca/nhs- enm/2011/dp-pd/prof/index.cfm?Lang=F concerne les cours de français, à temps complet comme à temps partiel. Cet intérêt pour les cours est expliqué par l’augmentation du nombre de nouveaux arrivants établis au Québec et plus particulièrement dans l’Ouest de l’île. Il est aussi motivé par le besoin des clients de s’intégrer le plus rapidement possible à la société québécoise. Enfin, pour répondre à ce besoin croissant, le C.I.M.O.I. souhaite l’ouverture prochaine de groupes supplémentaires à temps partiel. Francisation à temps complet Les activités de francisation à temps complet se donnent essentiellement au point de services du C.I.M.O.I. situé au 143, Place Frontenac à Pointe-Claire. Les étudiants inscrits effectuent trois sessions de 11 semaines à raison de 30 heures par semaine. Chaque jour, quatre heures de cours magistraux sont dispensés par un professeur du Ministère de l’immigration et des communautés culturelles et deux heures d’ateliers pratiques sont prodigués par un moniteur employé par le C.I.M.O.I. Cette formule favorise un apprentissage rapide de la langue française et développe une autonomie remarquable chez les étudiants. Si pour certains, l’acquisition du français est un pas vers une intégration réussie, le programme de francisation à temps complet permet d’accélérer ce processus. En effet,
  11. 11. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 l’objectif du programme est également de favoriser l’intégration des nouveaux arrivants par la découverte du Québec sur le plan culturel, socio-économique et géographique. Le programme vise aussi l’insertion professionnelle des nouveaux arrivants sur le marché du travail. À cet effet, plusieurs activités animées par des conférenciers d’expérience sont organisées afin d’outiller les étudiants. Le C.I.M.O.I. a offert des cours de francisation à temps complet à 12 groupes avec une moyenne de 19 personnes présentes aux cours par groupe. Francisation à temps partiel La francisation à temps partiel occupe une place importante dans les activités du C.I.M.O.I. Elle permet de franciser de nombreux immigrants qui ne peuvent pas suivre les cours à temps complet pour différentes raisons. Les cours à temps partiel se donnent dans les deux points de services du C.I.M.O.I. (Pierrefonds et Pointe-Claire) le matin, l’après-midi ainsi que le soir. Les cours se donnent du lundi au jeudi le matin de 9h00 à 12h00 et l’après-midi de 12h30 à 15h30, soit quatre jours par semaine. Le C.I.M.O.I. offre aussi des cours du soir de 18h00 à 21h00 du lundi au mercredi. La majorité des personnes assistant à ces cours sont des travailleurs, des étudiants ou des mères au foyer. Il y a quatre sessions de cours par année. Ces sessions sont d’une durée de 11 semaines, à l’exception de la session d’été qui ne comporte que sept semaines. Comme chaque année, le C.I.M.O.I. a noté une nette augmentation des inscriptions pour la session de printemps. Pour remédier à cette hausse, le MICC a ouvert un groupe supplémentaire. Cependant, lors de la session d’été, il n’y pas eu de changement pour les six groupes de jour et les quatre du soir. La francisation à temps complet en 2012-2013, c’est…  3 groupes par session  4 sessions de cours  12 groupes par année  Une moyenne de 19 participants par classe  Un taux de rétention de 90%  Une nette augmentation du nombre d’étudiants dans les classes
  12. 12. Par contre, à partir de la session d’automne, la programmation a été changée pour répondre à la demande élevée de la clientèle. Ainsi, au lieu de huit groupes le jour, neuf groupes ont été ouverts. De même, nous sommes passés à huit groupes le soir au lieu de sept. Il est important de signaler que des tests de classement supplémentaires ont été créés pour évaluer les nouvelles personnes inscrites. En effet, à chaque session, il y a une longue liste d’attente que le MICC ne peut satisfaire. Comme ce dernier n’a pas été en mesure d’ouvrir des classes additionnelles, le C.I.M.O.I. a pris en charge les participants en attente en leur offrant des séances de conversation dans le but de continuer à fournir des services à cette clientèle. Ces séances se déroulent chaque vendredi de 9h30 à 11h30. La clientèle est nombreuse et très satisfaite de cette initiative. Lors de ces séances, les participants échangent sur des thèmes puisés dans l’actualité et qui concernent la clientèle immigrante de près tels que le système scolaire, l’adaptation au Québec et les activités et ressources disponibles à Montréal. Le tableau de statistiques suivant illustre que, durant l’année 2012-2013, 60 groupes ont pu suivre les cours à temps partiel dont 33 le jour et 27 le soir. La moyenne de participation en classe varie entre 15 et 19 étudiants par classe. Printemps 2012 Nombre de groupes Moyenne d’étudiants par classe et finissant le cours Été 2012 Nombre de groupes Moyenne d’étudiants par classe et finissant le cours Jour 9 14 6 15.4 Soir 7 13.9 4 12.4 Automne 2012 Nombre de groupes Moyenne d’étudiants par classe et finissant le cours Hiver 2013 Nombre de groupes Moyenne d’étudiants par classe et finissant le cours Jour 9 15.3 9 16.3 Soir 8 13.5 8 15.6
  13. 13. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 Programme de soutien régionalisé aux entreprises En partenariat avec Emploi-Québec, le C.I.M.O.I. poursuit avec ardeur sa mission entamée depuis trois ans. Celle de permettre aux travailleuses et aux travailleurs issus de l’immigration, ne parlant pas, ou peu le français d’acquérir ou d’améliorer la langue française afin de favoriser leur adaptation aux changements organisationnels et les aider à maintenir leur emploi. Le travail du C.I.M.O.I. consiste donc à recruter les entreprises et à les sensibiliser sur l’importance de travailler en français, ce qui permet aux travailleurs d’être plus polyvalents au sein de l’entreprise. Le projet est placé sous la responsabilité d’une agente de développement dont le rôle est d’établir et de maintenir un contact direct avec les employeurs afin de suivre de près le déroulement des cours et de s’assurer de la qualité des services offerts. Les cours sont créés sur mesure, en fonction des besoins du groupe et de la nature de l’emploi. Ils sont axés sur la pratique orale et écrite. Ils visent à accroître la capacité de s’exprimer couramment en français. Les exercices pratiques sont, généralement, puisés dans la réalité professionnelle ce qui permet aux étudiants de développer des compétences directes et concrètes, pouvant les aider instantanément dans l’exercice de leurs fonctions. Les participants apprécient grandement l’approche du projet, basée sur la flexibilité des horaires et des contenus, un service sur place et un enseignement de qualité adapté entièrement selon les besoins des étudiants. Enfin, ce programme est bien accueilli, tant de la part des employés que des responsables des entreprises. Pour l’année 2012-2013 le C.I.M.O.I a offert des cours de français dans 8 entreprises de l’Ouest de l’ile de Montréal et a rejoint 176 employés, soit une moyenne de 22 par entreprise. Parmi nos entreprises participantes :  Beyond the Rack 36 employés  Megabrands 35 employés  Apollo Micro-ondes 28 employés  C & D Aerospace 24 employés  Manoir de l’Ouest de l’île 22 employés  Vortex 18 employés  Les articles de maison anglo- canadienne 9 employés  Garderie Unicorne 4 employés
  14. 14. Stratégie commune d’intervention pour Montréal 2008-2013 Le projet mené par le C.I.M.O.I. dans le cadre de la Stratégie Commune d’Intervention pour Montréal 2008-2013 vise à faire la sensibilisation, la promotion et la francisation des PME de l’Ouest de l’île de Montréal. Le C.I.M.O.I. a donc été mandaté pour gérer une partie de cette Stratégie Commune d’Intervention en proposant les services suivants :  Attestation de conformité à la Charte de la langue française  Programme de soutien à la francisation des PME par les technologies de l’information et des communications  Cours de français gratuits à temps complet ou à temps partiel (en entreprise, en classe ou en ligne)  Subvention pour les cours de français en entreprise L’objectif est donc de visiter entre 100 et 150 entreprises de l’Ouest de l’île afin de discuter de francisation avec elles et de les orienter vers les services de francisation. De ces entreprises de moins de 50 employés, 50 % doivent faire appel aux programmes ou aux services gouvernementaux liés à la francisation. Du 1er mai 2012 au 30 avril 2013, l’agent de francisation du C.I.M.O.I. a donc rencontré 157 responsables d’entreprises. Ils sont 122 à avoir fait adhérer leurs entreprises à au moins un des services de francisation. En plus de ces résultats remarquables, un état des lieux sur la conformité de l’affichage public des entreprises situées sur les grands axes commerciaux de l’Ouest de l’île a été effectué et remis à l’Office québécois de la langue française. Enfin, l’agent de francisation continue son travail de prospection et de promotion du français dans les PME tout en prenant soin de mettre à jour ses données. L’objectif est de pouvoir apporter des statistiques fiables sur la langue d’accueil, la langue de commerce et la conformité de l’affichage public dans le but d’améliorer les services. Voici le détail des services offerts :  Cours de français à temps partiel 104 entreprises  Cours de français en entreprise 3 entreprises  Attestation de conformité 21 entreprises (dont 4 avec une demande de subvention)
  15. 15. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 Francofête 2013 : Le français, j’y adhère et l’emploi, je m’intègre ! Comme chaque année, afin de souligner la semaine de la francophonie, le C.I.M.O.I. a organisé sa Francofête. Cette année, afin de marquer les 20 ans d’existence du C.I.M.O.I., l’emphase a été mise sur le travail exemplaire de l’organisme sur son territoire. Une centaine de convives étaient donc réunis pour célébrer la Francofête à Dollard-des- Ormeaux le jeudi 4 avril 2013. Le C.I.M.O.I. décerne des trophées venant récompenser les entreprises sur la thématique du français au travail. L’engouement, l’implication et les efforts mis en œuvre sont différents critères pour être lauréat. Court métrage : Le français, j’y adhère et l’emploi, je m’intègre ! Afin de souligner 20 années d’existence à offrir de bons et loyaux services à la communauté, le C.I.M.O.I. a réalisé un court métrage traitant de l’intégration des nouveaux arrivants au Québec à travers les services offerts par l’organisme. Ce documentaire traite de toutes les étapes parmi lesquelles passent les immigrants une fois sur le sol québécois. On y évoque leurs motivations, leurs objectifs, les difficultés auxquelles ils font face, mais aussi les périodes de joies et d’espoirs procurées par le milieu communautaire. On aborde aussi la réalité de l’ouest montréalais. En passant par le C.I.M.O.I., ces personnes sont intégrées à la société québécoise de deux façons : en apprenant le français et en ayant accès à un emploi valorisant. Dans ce court métrage, les témoignages se succèdent : immigrants, employeurs de l’Ouest de l’île et membres du milieu communautaire. Ils donnent tous leurs points de vue sur l’immigration et ses enjeux. C’est un documentaire touchant et réaliste qui met l’emphase sur le travail de terrain d’un organisme qui lutte depuis 20 ans à faire en sorte que les nouveaux arrivants se sentent chez eux au Québec. Les lauréats du trophée Persévérance d’Or :  Communications Dialexia Inc. Catégorie engagement  Scalo Restaurant & Traiteur Catégorie intérêt marqué  Articles de maison Anglo-Canadien S.E.C. Catégorie intérêt marqué  SCP SCIENCE Catégorie engagement-collaboration  Le Marché du Store Catégorie engagement-collaboration
  16. 16. EMPLOYABILITÉ L’accès au premier emploi et la confirmation du projet professionnel restent au centre des priorités des immigrants. Pour réussir son processus d’intégration professionnelle, le candidat doit franchir avec succès plusieurs étapes dont la francisation, la connaissance du marché du travail, les stratégies et les techniques de la recherche d’emploi. Cette dernière étape cruciale n’est pas toujours facile pour la plupart des immigrants, puisque les codes régissant le marché du travail québécois diffèrent souvent de ceux de leurs pays d’origine. C’est justement au cours de cette période cruciale que le C.I.M.O.I. entre en jeu. En tenant compte des dimensions socioprofessionnelles, le C.I.M.O.I. apporte sa valeur ajoutée quant à l’arrimage des projets individuels des immigrants face à la réalité du marché du travail. En effet, l’équipe professionnelle et expérimentée du C.I.M.O.I. a pour mandat d’outiller le nouvel arrivant en lui offrant une solide préparation au marché de l’emploi québécois. Grâce à un partenariat bien établi avec Emploi-Québec, le C.I.M.O.I. offre plusieurs programmes d’insertion qui viennent répondre aux besoins spécifiques de sa clientèle : le Service d’aide à l’emploi (SAE) Gr. 6, le Service d’aide à l’emploi (SAE) Gr. 2, le Programme de préparation à l’emploi (PPE) et le projet Contact-Emploi. Le Service d’aide à l’emploi, groupe 6 Le C.I.M.O.I. offre, en partenariat avec Emploi Québec, un service d’aide à l’emploi (SAE) destiné à une clientèle immigrante spécifique qui est près du marché de l’emploi mais qui n’arrive pas à se placer dû à une méconnaissance du marché de l’emploi au Québec et/ou à des échecs répétés. Ce service, appelé SAE groupe 6, se distingue par son approche individuelle ainsi que son objectif de placement en emploi des candidats qui y participent. Pour l’année 2012-2013, le programme avait comme objectif de recruter 72 candidats immigrants en recherche d’emploi. Les candidats sont Si l’immigration est un déracinement, il faut bien que l’arbre prenne à nouveau racine pour porter de nouveaux fruits. « Je sais ce dont je suis capable, je sais qu’il y a du travail pour moi, mais je ne sais pas comment aller à la rencontre d’un employeur qui doit forcément m’attendre quelque part. Si seulement j’avais la chance de lui parler et de lui dire tout ce que je peux faire»
  17. 17. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 sélectionnés sous différents critères comme la disponibilité, l’autonomie, le dynamisme et la connaissance du français et/ou de l’anglais. Toutefois, il est important de mentionner que les candidats qui ne maîtrisent pas le français ont habituellement moins de chance de se placer en emploi et sont souvent redirigés vers des programmes de francisation. Il est encore possible de trouver des emplois à Montréal où on demande seulement l’anglais mais ce sont généralement des emplois dans les centres d’appels, des emplois qui demandent de travailler en relation avec des régions anglophones ou du travail d’usine. On retrouve pratiquement le même phénomène chez les candidats qui ne maitrisent que le français puisque le bilinguisme est fréquemment demandé pour les emplois à Montréal. Les candidats qui ne parlent pas l’anglais choisissent parfois de prendre des cours à temps partiel pour augmenter leurs chances de se placer et pour obtenir de meilleurs emplois. Les candidats inscrits au SAE groupe 6 sont sélectionnés selon les critères définis précédemment suite à une entrevue de sélection avec un conseiller en emploi. Cette entrevue de sélection permet au conseiller de vérifier les besoins du candidat afin de lui offrir les services nécessaires puisque le C.I.M.O.I. possède trois services d’aide à l’emploi. Si le candidat rencontre les spécificités du SAE groupe 6, celui-ci est inscrit au programme et le conseiller établit un plan d’action avec celui-ci. Les candidats participent au programme durant un maximum de six mois, la participation se termine lorsqu’ils trouvent un emploi. Le conseiller travaille avec chaque candidat sous deux volets principaux : Premièrement, le conseiller s’assure de transmettre tous les outils nécessaires à la recherche d’emploi au candidat : rédaction d’un curriculum vitae selon les normes québécoises, rédaction de lettres de présentation, recherche d’emploi dans le marché ouvert et le marché caché, contacts avec les employeurs, pratiques d’entrevue et autres outils pertinents. Deuxièmement, le conseiller épaule le candidat dans ses recherches d’emploi tout en travaillant au placement du candidat en emploi. Le conseiller envoie donc la candidature de ses candidats à divers employeurs par courriel, en établissant des contacts téléphoniques ou en fouillant dans la banque d’employeurs favorables établie par le C.I.M.O.I. Il arrive parfois, que les candidats décident de retourner aux études pour apprendre un nouveau métier ou pour se spécialiser, cela est aussi considéré comme un résultat positif dans le programme. Le conseiller peut également orienter les candidats vers des programmes d’études ou des établissements d’enseignement selon leurs besoins et leurs demandes.
  18. 18. Vu son volet de placement en emploi, le SAE groupe 6 est un programme très populaire auprès de la clientèle immigrante. Les objectifs de placement en emploi et de retour aux études pour 2012-2013 étaient de 44 candidats. Comme à chaque année, les objectifs ont été dépassés et ce bien avant la fin de l’entente avec trois fois plus de placements en emploi que de retours aux études. Le programme est un succès depuis plusieurs années puisque le conseiller identifie les lacunes associées à chaque candidat qui représentent un obstacle à leur intégration en emploi. Lorsque ces lacunes sont identifiées, le conseiller et le candidat préparent un plan d’action afin de trouver des solutions pour chaque problème. La confiance en soi fait souvent partie du problème et le conseiller doit travailler avec le candidat pour que celui-ci retrouve confiance en lui, surtout lorsque qu’il est en recherche d’emploi depuis plusieurs mois. Le Service d’aide à l’emploi groupe 2 Le SAE groupe 2 est un nouveau programme offert au C.I.M.O.I. en collaboration avec Emploi-Québec. Ce programme remplace le programme de pré-employabilité financé auparavant par le MICC. L’objectif du programme est d’offrir un soutien personnalisé au participant, de le préparer à la recherche d’emploi, d’accroître ses compétences personnelles et professionnelles, de lui permettre de mieux comprendre les conduites culturelles en emploi et de mieux connaître les caractéristiques de la société d’accueil et le marché du travail québécois. Le programme se déroule sous forme de rencontres individuelles avec le conseiller en emploi. La première rencontre est très importante dans la mesure où elle permet d’évaluer les besoins du candidat. Un plan d’action est ensuite proposé au candidat en fonction de ses projets, ses besoins et en fonction de la réalité du marché du travail. L’accompagnement individuel est, généralement, d’une durée de quatre semaines, mais cette période peut être prolongée par d’autres rencontres de suivi selon les besoins des candidats. Suite à cette évaluation effectuée lors de la première rencontre, certains candidats seront référés vers d’autres programmes offerts au C.I.M.O.I. qui répondront mieux à leurs besoins. Ceux dont le profil correspond aux critères du programme SAE groupe 2, seront inscrits et bénéficieront d’un soutien personnalisé comprenant : de l’aide à la Le SAE groupe 6 est un programme complet qui comprend une mise à niveau des outils de recherche d’emploi au Québec et une aide au placement en emploi!
  19. 19. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 rédaction d’un CV et d’une lettre de présentation selon les normes québécoises, de l’information sur la recherche d’emploi, sur le système scolaire et les différentes formations offertes, ainsi que toutes autres informations pertinentes permettant une bonne compréhension du fonctionnement du marché de l’emploi québécois (les équivalences, les ordres professionnels, les possibilités de s’installer en région, etc.). Les besoins des candidats sont vastes et ils diffèrent d’un participant à l’autre, les suivis sont donc primordiaux dans le but d’encourager certains participants. Aucune recherche d’emploi n’est effectuée dans ce programme. Ce projet est destiné à donner aux candidats une connaissance du marché de l’emploi et des possibilités à envisager pour leur future intégration en emploi au Canada. À la suite de la participation à ce programme, certains candidats qui seront prêts à chercher un emploi vont intégrer un programme d’employabilité au C.I.M.O.I. comme le PPE, le SAE groupe 6 ou Contact Emploi. En plus des services individuels et personnalisés, le responsable du projet offre un service collectif sous forme de séances d’information sur des thématiques reliées à l’emploi comme les normes du travail, les agences de placement, les emplois dans les régions, le démarrage d’une entreprise, les évaluations comparatives, le marché de l’emploi et les visites aux différents salons d’emploi. Programme préparatoire à l’emploi (PPE) Le but premier du Programme préparatoire à l’emploi (PPE), financé par Emploi-Québec, est d’offrir aux participants la possibilité d’acquérir une expérience ainsi que des références professionnelles québécoises par l’entremise d’un stage de quatre semaines afin de faciliter leur intégration sur le marché du travail. Cette démarche s’accompagne d’un atelier de recherche d’emploi de cinq semaines ayant pour but d’amener les candidats à comprendre le fonctionnement du marché du travail québécois et de cerner de possibles pistes d’emploi. Les candidats proviennent des trois catégories suivantes :  les bénéficiaires de l'assistance-emploi  les prestataires de l'assurance-emploi  les sans revenu. L’objectif du programme est d’offrir des services à 219 personnes nées à l’extérieur du Canada, résidant au pays depuis moins de 5 ans. Les services sont offerts aux prestataires de l’aide financière de dernier recours, les participants à l’assurance-emploi ou sans soutien public du revenu. Les revendicateurs au statut de réfugié sont exclus.
  20. 20. Généralement, les participants du PPE sont éloignés du marché du travail et plusieurs sont de nouveaux arrivants qui n'ont pas eu l’occasion d’acquérir une première expérience du travail au Québec. Ce programme offre donc aux candidats la possibilité d’apprendre les meilleures stratégies de recherche d’emploi. Le laboratoire multimédia donne aux candidats la possibilité de faire leurs démarches pendant les heures de classe où ils reçoivent des conseils de la part de la coordonnatrice du PPE. La durée totale du programme est de neuf semaines comprenant également un suivi de trois mois. Pendant les cinq premières semaines du programme, les participants assistent à des ateliers totalisant 125 heures. Lors de ces séances, les étudiants bénéficient d’informations et d’exercices pratiques sur des sujets importants tels que la connaissance de soi et l'auto-évaluation; la rédaction de CV, lettre de motivation, liste de références et lettre de remerciement; la préparation et les simulations d’entrevues; la recherche d'emploi, etc. Les participants assistent également à des conférences spécialisées telles que les normes du travail, les salons de l'emploi, comment démarrer une entreprise, l'importance du bénévolat et le fonctionnement des agences de placement. Un des facteurs importants qui est observé pendant les ateliers du PPE est la dynamique du groupe. Au cours des cinq semaines d’atelier, il arrive que certains participants soient convoqués à une entrevue ou placés en emploi avant la fin des ateliers. Cela influence positivement les attitudes des participants non placés et augmente la motivation et la persévérance de chacun. De plus, les ateliers permettent aux participants de développer des relations basées sur l’aide, l’encouragement et l’échange. Suite à ces cinq semaines, les participants sont invités à faire un stage en entreprise de quatre semaines ou à trouver directement un emploi avec l’aide du responsable du projet. Le stage fournit aux participants l’occasion d’acquérir de l’expérience québécoise, d’obtenir de nouvelles références et d’élargir leurs réseaux de contacts. En outre, cette expérience de quatre semaines est une porte d’entrée importante pour faire valoir ses compétences auprès de l’employeur et obtenir, éventuellement, un emploi dans la même entreprise. Cette année, le C.I.M.O.I. a investi pour renouveler l’équipement mis à la disposition des participants. Cet investissement a permis d’offrir aux participants une salle de classe multimédia donnant aux participants un accès direct aux ordinateurs qui sont des outils nécessaires pour bien réussir leur recherche d’emploi.
  21. 21. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 Une fois la période de neuf semaines écoulée, les participants non placés continuent leur recherche d’emploi au C.I.M.O.I., dans la salle multimédia. Cela permet au responsable du projet de maintenir un contact direct avec les participants et de faire un suivi rigoureux auprès d’eux tout en continuant de les motiver et de les encourager dans leur démarche de recherche. En ce qui concerne le placement, les objectifs comprennent généralement les trois possibilités suivantes:  le placement en emploi  le retour aux études  le transfert à un autre programme Finalement, tel que souligné lors des années précédentes, le PPE reste une formule extrêmement efficace, démontrant une profonde utilité pour les candidats participants, que ce soit à moyen ou à long terme. Le stage est un moyen très utile pour les participants afin d’acquérir une première expérience de travail québécoise et de découvrir concrètement les exigences du marché du travail et favoriser, s’il y a lieu, la mise à jour des compétences. Parmi les facteurs externes ayant affecté le déroulement du projet, il faut noter un ralentissement économique et la saturation dans quelques domaines tels que la comptabilité et l’administration. De plus, certains candidats proviennent de secteurs régis par des ordres professionnels et qui requièrent des études et la préparation à des examens tels que l’enseignement, le génie, la santé, etc. Par conséquent, ceci a ralenti la recherche de stage. Néanmoins, les résultats pour le placement ont été concluants, puisque les objectifs ont été dépassés en atteignant 114%. L’objectif en termes de recrutement de candidats pour l’année 2012-2013 a été atteint et même dépassé, soit 103%. Cela prouve que ce programme est un outil nécessaire pour les chercheurs d’emploi de l’Ouest de l’île de Montréal. À ce jour, le C.I.M.O.I. a atteint 114% des objectifs de placement pour l'année 2012-2013 ce qui est une réussite remarquable pour les participants et pour le C.I.M.O.I.
  22. 22. Projet Contact-Emploi Pour une septième année consécutive, le C.I.M.O.I. a été mandaté par Emploi- Québec afin d’organiser la tenue de l’événement Contact-Emploi qui a eu lieu le 20 novembre 2012. Cet événement donne l’opportunité aux chercheurs d’emploi immigrants de rencontrer directement des employeurs qui cherchent à combler des postes dans leurs domaines. Organisée sous la forme bien rôdée d’entrevues-éclair de cinq minutes, la rencontre permettait un contact dynamique et la valorisation immédiate des compétences des candidats. Ce projet fût un excellent catalyseur permettant de dépasser des barrières telles que la discrimination (ou la peur de la discrimination), la non-reconnaissance des acquis professionnels et académiques, et surtout la compétition inhérente à tout processus de recrutement. En répondant ainsi aux besoins de la clientèle immigrante, le projet Contact-Emploi permet aux participants de mieux connaître les employeurs et le marché du travail québécois, de valoriser leurs acquis pour intégrer un emploi réaliste et le conserver, donc de concrétiser un projet professionnel. Une des clés de la réussite du projet étant de transformer cette rencontre en une première étape vers une embauche rapide, il était nécessaire donc de préparer soigneusement les candidats à l’entrevue dans le cadre de formations données quelques semaines avant l’événement. Le projet Contact-Emploi 2012 visait le recrutement de 30 candidats dans deux secteurs d’activités différents et une quinzaine d’entreprises. Mais comme le nombre d’entreprises intéressées à participer a augmenté, le coordonnateur du projet a été obligé d’augmenter le nombre de candidats, passant ainsi de 30 à 54 participants. Pour ce qui est des domaines professionnels, ils sont généralement retenus selon les tendances du marché. Pour cette édition, les secteurs choisis ont été l’administration et le génie au sens large. Les données ci-dessous exposent les domaines d’expertise et les noms des entreprises participantes au projet Contact- Emploi 2012-2013. Domaine d’expertise Nombre de candidats sélectionnés Administration 26 Génie 28
  23. 23. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 Entreprises présentes à Contact-Emploi 2012 :  MEGABRANDS : Administration et génie  LUMEN : Administration et génie  INSTADESIGN : Administration et génie  SPC SIENCE : Administration et génie  RER : Administration et génie  IDEA SERVICES : Administration et génie  PAPRIMA (2 tables) : Administration et génie  ADECCO (2 tables) : Administration et génie  SEARS : Administration  RONA : Administration  CREDICO MARKETING : Administration  INVESTORS GROUP : Administration  SUN LIFE : Administration  HOME DÉPÔT : Administration  COUCHE TARD : Administration  BREVILLE : Administration  MARCHÉ DU STORE : Administration  BRICK : Administration  UPS : Administration  WALMART : Administration  PUROLATOR : Administration  MPB COMMUNICATIONS : Génie  EXFO : Génie  LE GROUPE LEGERLITE : Génie  ENERTEC : Génie  NDT TECHNOLOGIES : Génie Contact-Emploi 2012 a été un franc succès. Les objectifs en termes de recrutement d’entreprises et de candidats ont été atteints, et même largement dépassés. Les résultats tant qualitatifs que quantitatifs de l’édition 2012 de Contact-Emploi ont été concluants.  27 entreprises ont été recrutées dont 25 entreprises étaient présentes  54 candidats ont été recrutés dont 38 étaient présents  13 candidats ont été embauchés à court terme  7 candidats ont refusé l’emploi  Une candidate s’est inscrite à une autre mesure d’emploi avec Emploi Québec
  24. 24. De plus, la visée du projet, qui est de favoriser le contact direct entre employeurs et chercheurs d’emploi immigrants tout en outillant davantage et en augmentant l’estime de soi de ces derniers, a été atteinte. Voici quelques commentaires recueillis auprès des participants : Sur le plan personnel :  Développer son réseau  Faire connaissance avec d’autres chercheurs d’emploi  Rencontrer une excellente équipe organisatrice  Augmenter la confiance en soi  Partager des espérances  Avoir une bonne estime de soi  Gérer ses émotions  Apprendre des expériences des autres  Apprendre à communiquer efficacement  Être réaliste sur les exigences du marché du travail  Vivre une expérience positive  S’intégrer à la société québécoise Sur le plan professionnel :  L’opportunité de parler directement, face à face avec des employeurs  Apprendre le fonctionnement des entrevues  Vivre une expérience des entrevues  Améliorer la préparation du curriculum vitae  Recevoir du feed-back après les simulations aide les participants à s’améliorer  Apprendre divers moyens utiles pour la recherche d’emploi  Une occasion pour connaître les exigences des employeurs  Une belle opportunité d’emploi  Avoir de nouveaux contacts professionnels En résumé, les candidats ont quasi- unanimement rapporté un sentiment nettement positif sur leur expérience de participation à Contact-Emploi. Ils ont trouvé l’expérience enrichissante sur plusieurs plans, autant au niveau personnel que professionnel.
  25. 25. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 SITUATION DES IMMIGRANTS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL *Source des données: http://www.cirano.qc.ca/pdf/publication/2011RP-07.pdf * La crise économique des dernières années a affecté davantage les immigrants que les natifs : dans l’ensemble du Canada, le taux de chômage des immigrants a augmenté de 2,7% entre 2008 et 2010 comparativement à 1,7% pour les natifs En 2010, le taux de chômage des immigrants atteignait 12,4% au Québec comparativement à 10,4 % en Ontario et à 8,8% en Colombie Britannique L’intégration rapide des immigrants constitue un défi de taille pour le Québec. En 2010, le taux de chômage de ceux qui sont au pays depuis cinq ans ou moins atteignait 19,4% Le marché du travail est peu favorable aux immigrants peu instruits. En 2010, le taux de chômage de ceux qui n’avaient aucun diplôme s’élevait à 20,5%. Par contre, le taux de chômage de ceux qui avaient un diplôme s’élevait à 9,4% Le manque d’expérience au Canada représente l’obstacle majeur à l’obtention d’un emploi. C’est donc dire que l’accès à un premier emploi est crucial pour l’intégration des immigrants L’autre obstacle majeur à l’obtention de l’emploi se rapporte à la langue 64,9% des immigrants détenteurs d’un diplôme universitaire obtenu à l’étranger sont surqualifiés par rapport à leur emploi L’immigration représente une contribution positive au Québec: 87,6% des immigrants occupent un emploi et contribuent au développement socio-économique du Québec
  26. 26. INTÉGRATION L’intégration dans une nouvelle société représente le grand défi de tout immigrant qui quitte son pays d’origine pour se plonger dans un contexte nouveau et inconnu. La période d'adaptation à cette nouvelle société se vit différemment d’une personne à l’autre. Toutefois, bon nombre d’immigrants vivent un choc culturel. Celui-ci se résume à une expérience de stress, d’anxiété, de surprise et de désorientation. Le choc culturel survient parce que le nouvel arrivant, perd d’un coup, tous les repères qui orientent sa vie de tous les jours. En plus, les valeurs et les croyances de la nouvelle société d’accueil peuvent également différer ou entrer en contradiction avec celles de son pays d’origine. C’est à ce stade que le C.I.M.O.I. intervient pour soutenir l’immigrant dans son intégration et son exploration de la nouvelle culture et pour l’aider à absorber son choc culturel. Le C.I.M.O.I. est conscient que l’une des difficultés que présente l’intégration est d’être souvent perçue comme un résultat, c’est-à-dire «je suis intégré ou je ne le suis pas». Personne ne naît intégré mais on le devient progressivement. L’intégration est donc un processus, un devenir, une transformation continue et successive dans le temps. Sa réussite dépend essentiellement de la cohérence et la synergie des étapes suivies et franchies. Pour cela, le C.I.M.O.I. dispose de divers services d’intégration afin de permettre à l’immigrant d’acquérir les outils principaux lui permettant d’interagir avec son milieu: le programme réussir l’intégration (Print), Y’a personne de parfait et les activités intégrées. Le programme réussir l’intégration (Print) Le programme réussir l’intégration (Print) a été mis sur pied pour accompagner les nouveaux arrivants et accélérer leur processus d’intégration en les soutenant dans leurs démarches d’installation et d’intégration, de «S’intégrer à une nouvelle culture, c’est comme lire un livre plusieurs fois. La première lecture, généralement, c’est pour se familiariser avec les personnages. À la deuxième lecture, on s’intéresse davantage à l’histoire. Mais après la troisième lecture, si on arrive à raconter cette histoire avec passion, c’est qu’elle est aussi devenue la nôtre et les personnages, sont les membres de notre propre famille.» Boucar Diouf
  27. 27. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 manière à ce qu’ils puissent devenir des membres actifs de la société québécoise. De ce fait, divers services sont offerts aux nouveaux arrivants : de l’aide technique pour compléter différents formulaires, un support moral, des références aux ressources disponibles. Ces services sont d’ordre individuel ou collectif. Volet individuel Ce volet du programme concerne les démarches d’accueil et d’installation qui sont offertes lors des rencontres individuelles. Lors de ces rencontres, les employés du C.I.M.O.I. tentent d’offrir une aide et un support social adaptés aux besoins de chaque personne rencontrée. L’objectif essentiel de ce volet est de faciliter les démarches d’installation et d’intégration des nouveaux arrivants. Selon les cas, les rencontres peuvent être plus ou moins longues et plus ou moins nombreuses. En effet, elles doivent permettre aux personnes reçues de disposer de l’information nécessaire pour comprendre l’environnement social et réglementaire de la société d’accueil. Le service réussir son intégration constitue la porte d’entrée du C.I.M.O.I., les nouveaux arrivants y trouvent de l’aide dans leurs processus d’établissement :  Accompagnement et interprétariat  Un appui dans les démarches administratives liées aux procédures d’immigration  Une aide à la recherche de logement  La médiation  Orientation vers les ressources appropriées Du 1er juillet 2012 au 29 mai 2013 (soit 11 mois):  806 nouveaux clients ont reçu le service PRINT sur un objectif de 661 pour 12 mois.
  28. 28. Volet collectif Les services collectifs visent la promotion de la diversité, le rapprochement et l’échange interculturel, la compréhension des normes, des lois et des valeurs culturelles québécoises. Ils favorisent par excellence l’accélération de l’intégration dans la société d’accueil. Les services collectifs prennent la forme de conférences, de sorties et de rencontres organisées. Ce volet vise également à briser l’isolement des communautés culturelles en suscitant une participation active à plusieurs activités. Service d’aide aux devoirs Le service d’aide aux devoirs offert par le C.I.M.O.I. dans deux écoles du secteur Pierrefonds-Roxboro (soit les écoles Harfang des Neiges et Lalande) s’inscrit dans le cadre de la mesure 4.2, Écoles et Milieux en santé (ÉMES). En se basant sur la formule de la participation active des trois parties (l’école, la famille et la communauté), le C.I.M.O.I. offre aux élèves des démarches efficaces pour favoriser l’autonomie et l’estime de soi des jeunes afin qu’ils puissent réussir leur intégration scolaire. Le C.I.M.O.I. soutient aussi les parents dans le rôle et la responsabilité qu’ils ont pour la réussite de leurs enfants. Ce projet s’adresse plus particulièrement aux élèves qui n’ont pas assez d’aide à la maison, car leurs parents sont allophones ou n’ont pas un niveau d’instruction suffisamment élevé. Il permet donc aux élèves et aux parents d’acquérir des méthodes de travail les rendant plus autonomes. Le service d’aide aux devoirs est offert sur l’heure du dîner par du personnel compétent, expérimenté et qualifié. Ce projet vise donc à la fois la promotion de la réussite, l’implication des parents et la prévention contre le décrochage scolaire et ses conséquences. Plusieurs sorties pédagogiques ont été réalisées cette année :  Grande Bibliothèque de Montréal  Cabane à sucre  Cueillette des pommes  Biodôme 50 activités collectives ont été réalisées sur un objectif de 38
  29. 29. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 Pour encourager et récompenser concrètement les 80 élèves de cette année dans leur parcours scolaire et soutenir leur motivation, le C.I.M.O.I. a pu compter sur la générosité de l’éditeur ERPI qui a offert 160 livres pour les enfants du service d’aide aux devoirs. Aussi, grâce à la collaboration que le C.I.M.O.I. a pu établir avec le Musée des Beaux-arts de Montréal, cet établissement culturel a offert un laissez-passer gratuit aux élèves et à leurs parents sous le programme « le Musée en partage». Y’a personne de parfait Le programme Y’a personne de parfait (Y’APP) est une initiative de l’Agence régionale de la santé mise en œuvre en collaboration avec divers organismes non gouvernementaux, dont le C.I.M.O.I. Ce programme vient en aide aux parents d’enfants de moins de six ans qui désirent consolider leurs compétences parentales, échanger avec d’autres parents ou tout simplement briser leur isolement. Le Y’APP donne donc la chance aux parents immigrants de partager leurs expériences en petits groupes et d’obtenir de l’information supplémentaire sur l’éducation des jeunes. Ce programme vise notamment les parents de familles monoparentales qui sont jeunes, isolés et peu scolarisés ou ayant un faible revenu. Les rencontres ont lieu sur une base régulière au C.I.M.O.I. et sont animées par une intervenante les vendredis pendant sept semaines consécutives, de 9h30 à 11h30. Durant ces deux heures, les participantes prennent part à des ateliers et à des activités reliés à la petite enfance. Ces thèmes correspondent au programme du Y’APP et incluent des sujets tels que le comportement de l’enfant, le développement, etc. Des documents photocopiés et des livrets informatifs sont aussi distribués aux participantes. Le programme Y’APP du C.I.M.O.I. permet de briser l’isolement de certaines femmes ayant perdu leur réseau social en immigrant au Canada et qui n’ont parfois pas beaucoup l’occasion de sortir de la maison.
  30. 30. Les participantes apprécient beaucoup le programme et les sujets abordés. Elles soulignent que grâce au programme Y’APP, elles ont eu l’opportunité d’apprendre de nouvelles choses importantes qui les aideront énormément dans leur rôle de parent. En outre, le programme Y’APP est une occasion précieuse pour les participantes de pratiquer et d’améliorer leur français ainsi que de développer un réseau social. Elles ont l’occasion de créer un climat de confiance qui facilite l’échange sur les problèmes et les préoccupations des parents. Activités intégrées Ces ateliers sont offerts aux personnes en attente de cours de francisation afin de les aider à débuter leur apprentissage de la langue française tout en les initiant à la culture québécoise. Les ateliers se déroulent chaque vendredi de 9h30 à 11h30 et sont animés par un intervenant du C.I.M.O.I. Les thèmes discutés lors de ces ateliers donnent des renseignements utiles aux nouveaux arrivants (le système scolaire, les formations, les activités civiques, etc.). De plus, cette rencontre hebdomadaire permet aux participants de se retrouver en groupe, donc de briser l’isolement, d’échanger et de découvrir certains aspects de la culture québécoise.
  31. 31. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 CONCLUSION L’année 2013 marque le 20ème anniversaire du C.I.M.O.I., vingt ans de passion, de partage et de solutions. Ces vingt années ont été essentiellement consacrées à offrir des services de qualité à notre clientèle. Pour offrir des services répondant efficacement à ces deux principes, le C.I.M.O.I. a fourni des efforts considérables et a fait preuve de créativité et de leadership. Tenir à ses engagements, consolider ses acquis et maintenir la qualité des services à la hauteur des attentes tant des participants que des bailleurs de fonds constituaient le principal défi d’hier et d’aujourd’hui, et surtout le défi de faire face aux changements auxquels le milieu communautaire est confronté continuellement. Enfin, le C.I.M.O.I. est fier de compter sur une équipe solide, accueillante et multidisciplinaire, qui cumule des années d'expérience et ne cesse d'évoluer en harmonie avec son milieu. Ce qui permet au C.I.M.O.I. d’aller au-delà de l’accomplissement de ses mandats en réussissant, comme à chaque année, à concrétiser ses orientations et à transformer ses perspectives en réalisations. Le C.I.M.O.I. a confirmé pendant l’exercice 2012-2013 qu’il restait fidèle aux principes qui orientent son action depuis sa création en 1993 :  La francisation est un élément primordial dans le cheminement d’intégration des immigrants  L’accès rapide à un emploi valorisant est la clé de toute intégration réussie.
  32. 32. IMPLICATION DANS LE MILIEU Les partenaires du C.I.M.O.I. en 2012-2013 : Dans l’Ouest de l’île :  Table de quartier du Nord-Ouest de l’île de Montréal  Centre local d’emploi de l’Ouest de l’île (Emploi-Québec)  C.L.S.C. de Pierrefonds  Comité Priorité Jeunesse  Organismes communautaires locaux  Table de concertation jeunesse de l’Ouest de l’île  Deux députés provinciaux et un député fédéral de l’Ouest de l’île  Arrondissement Roxboro Pierrefonds  Cégep Gérald-Godin  Le Trait d’union  CJE Ouest de l’île  SPVM, poste de quartier 3  Cloverdale Multi-Ressources  Maison des jeunes A-MA-BAIE  MICC Direction régionale Nord-Ouest  CALACS Reste de l’île de Montréal :  Centre de santé et de services sociaux (C.S.S.S.)  Regroupement des organismes en francisation du Québec (R.O.F.Q.)  Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes (T.C.R.I.)  Regroupement québécois des organismes pour le développement de l’employabilité (R.Q.u.O.D.E.)  O.Q.L.F.  Secrétariat à la politique linguistique  Chambre de commerce du Montréal métropolitain  La commission des normes de travail  M.I.C.C.  M.E.S.S.  Entreprises privées  Organismes communautaires  C.I.T.I.M.  Refuge des femmes
  33. 33. Centre d’IntégratIon MultI-ServICeS de l’oueSt de l’île 4734, rue Alexander, Pierrefonds (Québec) H8Y 2B1 C.I.M.O.I. Pierrefonds 4734, rue Alexander Pierrefonds (QC) H8Y 2B1 Tél. : 514 685-3000 Téléc. : 514 684-0002 C.I.M.O.I. Pointe-Claire 143, place Frontenac Pointe-Claire (QC) H9R 4Z7 Tél. : 514 693-1000 Téléc. : 514 693-9870 www.cimoi.com

×