Shoah
entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité
Rémy Besson, Marseille, 10...
ce qui a été – médiation – ce qui sera
Shoah, entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image...
Analyse des conditions de production de la forme
= archéologie de l'image
La manière dont ce film, cette exposition, cette...
Le récit allant de soit que je souhaite remettre en cause aujourd’hui
est celui qui pose que le film Shoah détient quelque...
Shoah, entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
Shoah, entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
Shoah, entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
Shoah, entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
« J'ai fait de la dentelle, c’est-à-dire que j’ai reconstitué ce que les
gens disaient très longuement. Je l’ai raccourci ...
Shoah, entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
Shoah, entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
Shoah, entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
Shoah, entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
Shoah, entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
« [Pourquoi vous avez laissé détruire le cimetière comme ça ?]
(coupe) Le peuple l’a détruit, le peuple grec. (coupe) [pou...
« Il y avait des exigences de contenu (des choses capitales que je
tenais à dire) et des exigences de forme, d’architectur...
Shoah, entre impression de réel et récit réaliste
Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
Les documentaires portant sur le génocide des juifs :
« perpétuent l’assomption problématique, selon laquelle ils
proposen...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Shoah

1 113 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 113
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
589
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Shoah

  1. 1. Shoah entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité Rémy Besson, Marseille, 10 juillet 2013
  2. 2. ce qui a été – médiation – ce qui sera Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013 Films, Romans, Expositions, Bandes dessinées Séries télévisées, Webdocumentaires, Morceaux de musique…
  3. 3. Analyse des conditions de production de la forme = archéologie de l'image La manière dont ce film, cette exposition, cette série de photographies, ont été conçus conduit-elle à penser qu’ils détiennent quelque chose de l'ordre de la vérité d'un événement ou d'un ensemble de faits? Analyse du statut accordé à cette forme dans l'espace public = étude de la diffusion La production en question est-elle considérée dans une société donnée et à un moment donnée comme détenant quelque chose de l'ordre de la vérité sur un événement ou un ensemble de faits? Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  4. 4. Le récit allant de soit que je souhaite remettre en cause aujourd’hui est celui qui pose que le film Shoah détient quelque chose de l'ordre de la vérité sur la Shoah car les propos des acteurs de l'histoire sont transmis directement par eux-mêmes. Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  5. 5. Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  6. 6. Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  7. 7. Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  8. 8. Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  9. 9. « J'ai fait de la dentelle, c’est-à-dire que j’ai reconstitué ce que les gens disaient très longuement. Je l’ai raccourci et j’ai remonté la phrase. […] Justement je disais qu’il faut manipuler, pour dire la vérité, et c’était ma préoccupation. » Ziva Postec Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  10. 10. Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  11. 11. Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  12. 12. Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  13. 13. Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  14. 14. Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  15. 15. « [Pourquoi vous avez laissé détruire le cimetière comme ça ?] (coupe) Le peuple l’a détruit, le peuple grec. (coupe) [pourquoi ils l’ont détruit ?] pour prendre le marbre… il y avait beaucoup de marbre, n’est-ce pas… les arbres… [et alors on vous a donné ce terrain-là à la place] oui, oui (coupe) [Et c’était un beau cimetière le vieux cimetière…] c’était bon. Là ils étaient enterrés des grands rabbins de la méditerranée, peut-être du judaïsme mondial. » Transcription des entretiens menés pour Shoah, USHMM Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  16. 16. « Il y avait des exigences de contenu (des choses capitales que je tenais à dire) et des exigences de forme, d’architecture, qui font qu’il a cette durée-là. […] il y a des choses magnifiques [qui n’ont pas été montées]. Ça m’a arraché le cœur de ne pas les inclure, et en même temps pas tellement: le film a pris sa forme pendant que je le faisais, et une forme dessine en creux tout ce qui va suivre: même si c’était des choses très importantes, ce n’était pas une trop grande souffrance de les abandonner puisque c’était l’architecture générale qui commandait. » Claude Lanzmann, mai 1985 Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  17. 17. Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013
  18. 18. Les documentaires portant sur le génocide des juifs : « perpétuent l’assomption problématique, selon laquelle ils proposent d’une certaine manière une fenêtre transparente sur le passé (…), favorisant l’illusion que l’histoire "se dit d’elle- même", comme si elle émergeait naturellement à l’écran. Et quand les documentaires intègrent des témoins (…) le présupposé est que le documentaire fournit au spectateur, avec une inattaquable évidence, ce qui s’est "vraiment passé " ». Aaron Kerner, 2011 Shoah, entre impression de réel et récit réaliste Université d'été de l'ARES: Image(s) et vérité, juillet 2013

×