1 5 rims

271 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
271
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

1 5 rims

  1. 1. Système de Gestion des Résultats et de l’Impact (SYGRI) Atelier régional sur la mise en oeuvre des projets et programmes FIDA en Afrique de l’Ouest et Centrale Bamako, 8-11 mars 2005
  2. 2. Les résultats et l’impact des interventions pour le développement Contexte général Le FIDA est formellement engagé à contribuer à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et reconnaît le besoin de mieux rendre compte de l’impact de ses opérations dans ce cadre Il y a un consensus général sur le besoin de renforcer la “traçabilité” de l’utilisation et de la gestion des octroyés par les donateurs, y compris ceux du FIDA Approche de gestion des résultats et de l’impact: en lien avec le systèmes d’évaluation de la performance des programmes et des pays (Revue du Portefeuille et Système d’Allocation des ressources du FIDA fondé sur la Performance - SAFP) Elaboration et approbation par le FIDA en décembre 2003 d’un cadre directeur pour un “Système de Gestion des Résultats et de l’Impact” (SYGRI) applicable aux programmes par pays appuyés par le FIDA”
  3. 3. Qu’est-ce que le SYGRI ?  Une approche systématisée et un ensemble d’indicateurs communs à tous les programmes et à toutes les régions pour mesurer et informer sur la performance et l’impact des projets….  fondé sur une méthodologie commune, un système cohérent de concepts, de définitions et d’indicateurs des résultats et de l’impact  permettant plus de souplesse dans le suivi des résultats et de simplicité dans l’évaluation de l’impact  favorisant l’échange d’information entre les parties prenantes  Le système n’est pas figé – il évoluera et sera amélioré dans le temps, au fur et à mesure que seront tirées les leçons de sa mise en place
  4. 4. SYGRI dans le contexte d’un projet/programme SGISGI Système de Gestion de l’Information Système de Gestion de l’Information S&ES&E Suivi & ÉvaluationSuivi & Évaluation SYGRISYGRI Système de Gestion des Résultats et de l’ Impact Système de Gestion des Résultats et de l’ Impact IMPACTIMPACT Mesure de l’impactMesure de l’impact N.B. la performance du SYGRI dépendera grandement des Systèmes de Suivi et d’Évaluation existants dans les projets/programmes
  5. 5. Progression logique des résultats à l’impact RESULTATS de 1er niveau RESULTATS de 2ème niveau IMPACT
  6. 6. Sous l’angle du Cadre Logique … Résumé narratif Indicateurs objectivement vérifiables * Moyens de vérification Hypothèses Objectif de développement (Impact) (incl. indicateurs de résultats SYGRI 3ème niveau ) Objectifs spécifiques (Effets) (incl. indicateurs de résultats SYGRI 2ème niveau ) Produits (incl. indicateurs de résultats SYGRI 1er niveau ) Activités *IOV pourraient inclure d’autres indicateurs qui ne sont pas spécifiés dans le SYGRI
  7. 7. Les Indicateurs du SYGRI Résultats de premier niveau: Ils mesurent les résultats financiers et physiques des activités en termes de quantité (nombres et pourcentages), ex: – Surface (Ha) des périmètres d’irrigation remis en état/aménagés – Nbre. de Km de routes construites/remises en état – Nbre. de personnes formées Résultats de deuxième niveau: Ils mesurent les changements de comportement des acteurs et la durabilité. Ils se produisent plus lentement par rapport aux résultats de premier niveau, ex: - Nombre d’entreprises en activité au bout de trois ans - Nombre de paysans ayant adopté la technologie recommandée par le projet - Nombre de GIE fonctionnels
  8. 8. Indicateurs SYGRI Résultats de troisième niveau (impact): ils mesurent l’effet de la combinaison des résultats de premier et de deuxième niveau. Ils sont quantitatifs et mesurés à des moments précis de la vie d’un projet Ils sont liés aux Objectifs de Développement du Millénaire:  Ménages dont l’indice d’accumulation de biens a augmenté*  Réduction de la prévalence de la malnutrition infantile *  Nombre d’enfants inscrits dans l’enseignement primaire (par sexe)  Taux d’alphabétisation (par sexe)  Ratio du taux d’alphabétisation hommes/femmes  Réduction de l’incidence de maladies infectieuses  Nombre de personnes ayant accès à des installations sanitaires  Nombre de personnes ayant durablement accès à une source d’eau potable * Ces indicateurs sont obligatoires pour tous les projets FIDA
  9. 9.  Quatre indicateurs incontournables, communs à tous les projets:  Ménages dont l’indice d’accumulation de biens a augmenté  Evolution de la prévalence de la malnutrition infantile  Ménages qui ont amélioré la sécurité alimentaire  Nombre de personnes bénéficiant des services d’un projet/programme  Une méthodologie pour la mesure de l’impact et l’information sur ces indicateurs d’impact (3ème niveau): enquêtes 3 fois durant la vie du projet: au démarrage, à la mi-parcours et à l’achèvement  Les données/informations concernant les indicateurs de 1er et 2ème niveaux retenus pour chaque projet/programme seront transmises au FIDA une fois par an (en décembre). Elles seront ensuite cumulées et communiquées annuellement au Conseil d’Administration à sa session d’avril  Information requise pour chaque indicateur: objectif fixé en début d’année (PTBA) et réalisation effective en fin d’année Fournir les données dans le contexte du SYGRI
  10. 10. Quelles sont les implications pour les parties prenantes du projet?  Les indicateurs SYGRI communs (niveau 1 et 2) seront choisis sur la base d’une concertation entre les projets et le siège du FIDA. Ceux qui seront retenus devront être pertinents dans le cadre des activités de chaque projet/programme et devraient faire partie intégrante du système de SE du projet.  La communication annuelle au FIDA des données sur les indicateurs SYGRI concernera les données relatives à l’année précédente. Cela ne dérangera donc pas le calendrier habituel de la collecte/communication des données  L’information sur l’impact sera collectée trois fois durant la vie d’un projet: au démarrage, à la mi-parcours et à l’achèvement
  11. 11. Quels projets sont concernés?  Les projets approuvés depuis janvier 2004 doivent incorporer les principes du SYGRI dans sa totalité  Les projets dont la revue à mi-parcours est prévue après janvier 2004 doivent sélectionner les indicateurs SYGRI, y compris les indicateurs d’impact, et doivent programmer les enquêtes nécessaires  Les projets qui ont déjà complété leur enquête de référence devront intégrer les indicateurs SYGRI à la revue à mi-parcours
  12. 12. Où en sommes-nous aujourd’hui à la Division PA ? Pays Projets Bénin PDRT et PADPPA Burkina Faso PAMER Cameroun PPMF et PADC Cap-Vert PLPR Ghana REP et RFSP Tchad PSANG Guinée PPDR-HG Mauritanie PASK et PADCM Niger PDSFR Nigeria RTEP et CBARDP Mali FODESA Sao Tome & Principe PAPAFPA Sénégal PADV, POGV II et PRODAM II Vingt projets ont déjà soumis au FIDA les informations sur les indicateurs de premier niveau pour l’ année 2004
  13. 13. Premières leçons tirées de l’expérience Les Chargés de portefeuille du FIDA et les équipes de gestion des 20 premiers projets sélectionnés se sont entendus sur un ensemble d’indicateurs SYGRI (en moyenne 14 sur les 50 de la liste ) pour leurs rapports en 2004 Les projets ne semblent pas avoir rencontré de difficultés particulière dans la communication des résultats de 1er niveau, puisque la plupart des indicateurs SYGRI faisaient partie des indicateurs déjà suivis par les projets Dans un grand nombre de cas, les objectifs fixés dans les PTBA ont été retenus et dans la mesure du possible la réalisation des objectifs définis lors de la pré-évaluation ont été estimés Mais…. il apparaît que les objectifs des PTAB sont souvent surestimés durant la phase initiale de la mise en oeuvre et les objectifs fixés à la pré évaluation apparaissent souvent irréalistes ……..de plus l’interprétation des indicateurs peut varier et les doubles comptages restent possibles (groupes, formations,etc.)
  14. 14. Les prochaines étapes… Faire en sorte que le SYGRI fasse dorénavant partie intégrante des systèmes S&E de tous les nouveaux projets. Pour ce faire, il faut: Favoriser les échanges continus d’information entre les projets/institutions coopérantes et le FIDA sur la méthodologie, le choix des indicateurs, etc , ainsi que développer des outils de formation adaptés Finaliser de la méthodologie pour les enquêtes d’impact, y inclus l’achèvement des enquêtes pilotes (questionnaire standard et logiciel – juin 2005)
  15. 15.  Revoir la liste des indicateurs pour assurer une meilleure représentativité des programmes et projets actuels, éliminer les redondances et les incohérences.  Affiner la méthodologie pour une articulation optimale des résultats du projet aux résultats, buts et objectifs  Clarifier le rôle des institutions coopérantes dans le processus de suivi de la mise en oeuvre du SYGRI, en particulier dans le cadre des missions de supervision
  16. 16. pour finir…. • Le succès du SYGRI repose sur des systèmes de S&E de projets performants, permettant de contribuer efficacement à une gestion des projets orientée vers les résultats et l’impact • De nombreuses améliorations restent à faire dans ce domaine et c’est là où la Division entend concentrer ses efforts dans le proche avenir…. – Un Don TAG régional en cours de formulation pour un programme de renforcement des capacités (2005) – Des initiatives spécifiques par pays ( exemple: Sénégal)

×