Objets d’Art  Authentification       Expertise         Datation               Mars 2012
Version 3.1 maj. le 3 avril 2012                                                                                   Page 2 ...
Version 3.1 maj. le 3 avril 2012                                                                                       Pag...
Version 3.1 maj. le 3 avril 2012                                                                                         P...
Version 3.1 maj. le 3 avril 2012                                                                                         P...
Version 3.1 maj. le 3 avril 2012                                                                                          ...
Version 3.1 maj. le 3 avril 2012                                                                                          ...
Version 3.1 maj. le 3 avril 2012                                                                                         P...
Version 3.1 maj. le 3 avril 2012                                                                                          ...
Version 3.1 maj. le 3 avril 2012                                                                                          ...
Version 3.1 maj. le 3 avril 2012                                                                                   Page 11...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

CIRAM - Tests Scientifiques sur les Objets d'Art - 2013

1 106 vues

Publié le

CIRAM est un laboratoire scientifique pour l'art.
Nous intervenons dans les plus grands musées et chez les plus prestigieux marchands d'art, à travers le monde.
Nous proposons un vaste champ de service de datation et d'analyse des matériaux.

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 106
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

CIRAM - Tests Scientifiques sur les Objets d'Art - 2013

  1. 1. Objets d’Art Authentification Expertise Datation Mars 2012
  2. 2. Version 3.1 maj. le 3 avril 2012 Page 2 sur 11 Quand la science rencontre lArt Etude d’authenticité sur pierre, Datation par C14 sur bois, ivoire, bronze, laiton, argent, or, verre, textile et ancienneté TL sur terre peinture… cuite… En plus de 10 ans, l’équipe scientifique de CIRAM a analysé plus de 5 000 objets pour les marchands les plus réputés, les salles des ventes les plus prestigieuses et les grands musées nationaux. Quelques références commerciales de CIRAM Galeries d’Art : Jacques Barrère, Brimo de Laroussilhe, Pierre Dartevelle, Bernard De Grunne, Christian Deydier, Bernard Dulon, Lance Entwistle, Sam Fogg, Fortuna, Michael C. Hughes, Guy Ladrière, J.J Lally & Co, Nasser & Co, Phoenix Ancient Art, Royal Athena, Simon Ray, Jules Speelman, Throckmorton Fine Art… Salles des Ventes : Artcurial, Christies, Koller, Piasa, Pierre Bergé & Associés, Sothebys, Tajan… Musées et Fondations : Louvre, Petit Palais, Auguste Rodin, Arthur Rimbaud, Fondation Giacometti, The American Battle Monuments Commission… Plus quun simple prestataire de service, CIRAM sengage à être un partenaire scientifique de qualité et un conseiller averti. Europe - Tel +33 5 56 23 45 35 – Mobile +33 6 64 14 24 10 - contact@ciram-art.com North America - Phone +1 917 509 56166 - info@ciram-art.com © 2012 - www.ciram-art.com
  3. 3. Version 3.1 maj. le 3 avril 2012 Page 3 sur 11 Étude de la pierre Grès, calcaire, schiste, jade, marbre, ...Dater une roche est possible, mais cela ne concerne que la formation du matériau et non la phase desculpture.Il faut donc analyser les processus d’altération de la roche. Comme ils sont très lents, l’étude dessculptures en pierre est performante pour des objets dau moins 300 ans.En conséquence, notre analyse nécessite des approches complémentaires (traces doutils, dépôts desurface, altération du matériau, origine de cette altération…) qui forment un faisceau d’indices nouspermettant de nous prononcer sur leur compatibilité ou non avec lépoque présumée de la mise enforme de lobjet. 1ère étape : Analyse de surface – Non intrusiveCette étude préliminaire permet décarter les "faux flagrants",mais elle n’est pas suffisante pour établir lancienneté dun objet.Elle permet de rechercher :  Traces de façonnage et de polissage, copeaux doutils...  Dépôts superficiels : terre denfouissement, application moderne...  Traitements de surface : nettoyage, attaque acide…  Polychromies anciennes et modernes Traces de polissage moderne (flèches). M blanc de lithopone (1870) M Polychromie moderne sur un Dépôts riches en manganèse (M) objet moderne ou ancien. appliqués volontairement. Europe - Tel +33 5 56 23 45 35 – Mobile +33 6 64 14 24 10 - contact@ciram-art.com North America - Phone +1 917 509 56166 - info@ciram-art.com © 2012 - www.ciram-art.com
  4. 4. Version 3.1 maj. le 3 avril 2012 Page 4 sur 11 2ème étape : Matériau et son altération - Intrusif C (5 x 5 mm)Selon la nature de la roche, les processus de corrosion sedéveloppent différemment, mais on doit observer un gradientd’altération entre la surface sculptée et le cœur du matériau.L’altération naturelle d’une roche présente différentescaractéristiques :  Porosité superficielle Importante décohésion des grains (flèches) au niveau  Décohésion des grains de la surface sculptée (C).  Dissolution différentielle  Desquamation de surface F  Recristallisation doxydes de fer et de manganèse  Gradient daltération B Légère décohésion des grains (flèches) au niveau d’une cassure (B).Une altération artificielle de la roche peut être obtenue grâce àdes acides forts (chlorhydrique, sulfurique, phosphorique,fluorhydrique...).Ils laissent des traces détectables (Cl, S, P, F) et provoquent unfront d’attaque linéaire. Couche riche en fluor Aucune décohésion ou autre figure d’altération au cœur de la roche. La pénétration de la corrosion (flèches) est parallèle à la surface. Etude de pierre : à partir de 1100€ HT Radiographie X : à partir de 750€ H.T Etude de pierre + RX : réduction de 100€ H.T Europe - Tel +33 5 56 23 45 35 – Mobile +33 6 64 14 24 10 - contact@ciram-art.com North America - Phone +1 917 509 56166 - info@ciram-art.com © 2012 - www.ciram-art.com
  5. 5. Version 3.1 maj. le 3 avril 2012 Page 5 sur 11 Étude des alliages métalliques Bronze, laiton, ferPour les alliages de cuivre (bronze et laiton), nous recherchons des processus qui se développent surdes périodes longues. Cest pourquoi, nous pouvons étudier des objets présumés dau moins 300 ans.La composition du métal, la nature et le degré de la corrosion forment un faisceau dindices qui nouspermet de nous prononcer sur la compatibilité ou non de ces résultats avec lépoque présumée de lafabrication de lobjet.Si la pièce a une forme fermée, et qu’elle contient un noyau de fonte résiduel, un test dethermoluminescence peut être pratiqué en complément de l’analyse du métal. ère 1 étape : Composition de l’alliage - Intrusive (< 1mm)La première étape de létude consiste à déterminer la compositiondu métal et la nature des inclusions présentes dans l’alliage.On peut également détecter des éléments formels de modernité,tels que l’aluminium ou le phosphore.On peut mettre en évidence une incompatibilité de lacomposition de l’alliage avec l’ancienneté présumée de l’objet(alliage de zinc-aluminium-cuivre de plomb par exemple). L’aluminium indique que l’alliage a été fabriqué après 1850.Même si la composition n’est pas incompatible avec l’anciennetéprésumée de l’objet, il ne s’agit pas d’une preuve fondamentaled’authenticité. Les alliages à base d’aluminium et de zinc ne correspondent pas à des techniques anciennes. Ce bronze “classique” est-il ancien ou moderne ? Europe - Tel +33 5 56 23 45 35 – Mobile +33 6 64 14 24 10 - contact@ciram-art.com North America - Phone +1 917 509 56166 - info@ciram-art.com © 2012 - www.ciram-art.com
  6. 6. Version 3.1 maj. le 3 avril 2012 Page 6 sur 11 2ème étape : Étude de la corrosion - Intrusive (2 x 2 mm)Nous devons déterminer si la corrosion pénètredans lalliage (origine naturelle) ou si elle demeuresuperficielle (origine artificielle).Nous devons également étudier ses caractéristiquesphysico-chimiques :  Corrosion inter-granulaire aux joints de grains Les processus de corrosion  Corrosion trans-granulaire (flèches) pénètrent à l’intérieur de l’alliage.  Altération et drainage des globules de plomb  Augmentation superficielle en étain associée à la corrosion préférentielle de la phase riche en cuivre  Dézincification dans le cas des laitons  Composition des produits de corrosion (la "patine") et recherche dindices dune attaque chimique (chlore, soufre) Typical dendritic corrosion (flèches). Les processus de corrosion (flèches) sont superficiels. Ils résultent d’une attaque acide. 3ème étape : Homogénéité de l’objet - Non intrusive M L’observation de l’objet par radiographie de rayons X permet dévaluer l’homogénéité de la pièce et de repérer :  les zones de restauration,  les zones dassemblage entre métaux anciens (A) et modernes (M) A Etude de métal : à partir de 1100€ HT Radiographie X : à partir de 750€ H.T Etude de métal + RX : réduction de 100€ H.T Europe - Tel +33 5 56 23 45 35 – Mobile +33 6 64 14 24 10 - contact@ciram-art.com North America - Phone +1 917 509 56166 - info@ciram-art.com © 2012 - www.ciram-art.com
  7. 7. Version 3.1 maj. le 3 avril 2012 Page 7 sur 11 Étude des terres cuites Tests de Thermoluminescence (TL)Depuis plus de 30 ans, l’authentification des terres cuites repose sur des analyses parthermoluminescence (TL), qui donnent une estimation de l’ancienneté du dernier chauffage dumatériau, avec une incertitude classiquement évaluée autour de ± 20%.Aujourd’hui, pour détecter des faux plus élaborés, il est souvent nécessaire de compléter l’approche parthermoluminescence avec une visualisation de la structure interne de l’objet, par radiographie ouscanographie des rayons X.Le croisement de ces deux techniques scientifiques, associé à une analyse stylistique, garantitl’authenticité d’un objet en terre cuite. 1ère étape : Test de Thermoluminescence - Intrusif (forage  2 mm) Echantillon n° 0210-OA-42C-P2 Courbes de thermoluminescence 12000 Intensité TL (u.a.) 10000Pour un objet cuit récemment, les 8000 Nat Nat + 4,2 Gycourbes de thermoluminescence Nat + 8,4 Gy 6000(rouge) ont une intensité très Bruit de fond Echantillon n° 0506-OA-07R2-P1faible. L’estimation de l’ancienneté 4000 TL en fonction de la dose d´irradiationdonne alors un âge récent. 2000 Intensité TL entre 250 -350 °C Dose naturelle (Gy) 8000 Intensité TL (u.a.) 0 7000 50 100 150 200 250 300 350 400 450 6000 Température (°C) 5000 4000 3000 Echantillon n° : 0205-OA-02-3 Courbes de thermoluminescence 2000 20000 Intensité T L (u.a.) 1000 18000 Nat 0,0 dose d´irradiation (Gy) 16000 0 Nat + 8,7 Gy -10 0 10 20 14000 Nat + 17,5 Gy Dose Naturelle Nat + 26,2 Gy 12000 Bruit de fond 10000 Echantillon n° : 0205-OA-02-3 8000 TL en fonction de la dose d´irradiation 6000 Intensité TL entre 260 -400 °C Dose naturelle (Gy) 4000 2500000 2000 Intensité T L (u.a.) 0 225 275 325 375 2000000 425 température (°C) Les courbes de TL et l’estimation 1500000 d’ancienneté obtenues pour cet échantillon montrent qu’il a été 1000000 cuit anciennement. 500000 L’âge approché de son dernier -10,0 dose d´irradiation (Gy) chauffage serait de 2000 ± 400 ans. 0 -15 -10 -5 0 5 10 15 20 25 30 Dose Naturelle Europe - Tel +33 5 56 23 45 35 – Mobile +33 6 64 14 24 10 - contact@ciram-art.com North America - Phone +1 917 509 56166 - info@ciram-art.com © 2012 - www.ciram-art.com
  8. 8. Version 3.1 maj. le 3 avril 2012 Page 8 sur 11 2ème étape : Homogénéité de l’objet – Non intrusive La radiographie de cet objet ne révèle aucune anomalie structurelle. Associée à la TL, cette approche permet de confirmer son ancienneté. La radiographie de ce cheval révèle qu’il est composé de nombreux fragments de terre cuite assemblés selon une technique moderne. Alors que la TL montrait l’ancienneté du matériau, l’observation de la structure de l’objet indique qu’il est moderne.  Si les analyses par thermoluminescence révèlent un matériau moderne, alors l’objet est très probablement faux ;  Si les résultats indiquent que le matériau est ancien, nous recommandons de compléter l’analyse par radiographie ou scanner des rayons X afin de s’assurer de l’homogénéité de l’objet. Thermoluminescence (TL) : 300€ H.T pour deux échantillons par objet Radiographie X ou Scanner 3D : à partir de 750€ H.T TL + RX ou Scanner : réduction de 100€ H.T Europe - Tel +33 5 56 23 45 35 – Mobile +33 6 64 14 24 10 - contact@ciram-art.com North America - Phone +1 917 509 56166 - info@ciram-art.com © 2012 - www.ciram-art.com
  9. 9. Version 3.1 maj. le 3 avril 2012 Page 9 sur 11 Étude du bois, de l’ivoire, de l’os, des tissus... Datation par Carbone 14 (C14)L’analyse scientifique des objets en bois, en ivoire, en os et des tissus (toile par exemple) repose sur ladatation par Carbone 14 du matériau constitutif des pièces. L’âge obtenu renseigne sur la mort del’organisme.Sachant que la mesure du Carbone 14 ne concerne pas la mise en forme elle-même, on peut néanmoinsdéterminer si l’ancienneté du matériau (sa date) est compatible ou non avec l’époque présumée defabrication de l’objet, et identifier des faux et des zones de restauration.L’observation des objets par radiographie des rayons X peut apporter des informations complémentairessur la mise en forme des pièces et leur homogénéité structurelle. 1ère étape : Datation du matériau – Invasive (50 à 200 mg) Date calibrée 1170 – 1264 AD (95.4 %)La datation au carbone 14 est basée sur lamesure de la teneur en carbone 14contenu dans toute matière organique(bois, plantes, os, ivoire, …). Âge radiocarbone [BP]Elle permet de déterminer l’intervalle detemps écoulé depuis la mort del’organisme (abattage de l’arbre, mort del’animal, par exemple). Datation calendaire [AD]Âge radiocarbone [BP] La précision de la datation dépend de l’ancienneté du matériau. Elle peut varier de 100 ans pour les matériaux âgés de plus de 300 ans à 250-300 ans pour les plus jeunes ème (entre le XVII siècle et 1950), en raison de la nécessaire calibration des âges C14. Datation calendaire [AD] Europe - Tel +33 5 56 23 45 35 – Mobile +33 6 64 14 24 10 - contact@ciram-art.com North America - Phone +1 917 509 56166 - info@ciram-art.com © 2012 - www.ciram-art.com
  10. 10. Version 3.1 maj. le 3 avril 2012 Page 10 sur 11 Date calibrée 1669 – 1710 AD (15.9%) 1716 – 1780 AD (26.7%) 1797 – 1890 AD (36.7%) 1909 – 1944 AD (16.1%) Dans le domaine 1650 - 1950 AD, nous avons plusieurs intervalles possibles de datations calibrées pour un même âge radiocarbone. Âge radiocarbone [BP] Néanmoins, on peut privilégier un ou deux d’entre eux en fonction du pourcentage de probabilité affectant chaque intervalle. Date calibrée 1962 – 1963 AD ( 6.0%) 1976 – 1977 AD (89.4%) Datation calendaire [AD] Mesure du C14 résiduel [F C14] Pour les matériaux datant d’après 1950, nous pouvons obtenir une datation très précise (à moins de 10 ans près) en considérant les effets des essais nucléaires atmosphériques. Datation calendaire [AD] 2ème étape : Homogénéité de l’objet – Non intrusive L’observation par radiographie de rayons X permet dévaluer l’homogénéité de la pièce et de repérer : R  les zones de restauration (R) A  les zones dassemblage entre matériaux anciens (A) et modernes (M) M Datation Carbone 14 : 1190€ H.T pour un délai d’analyse à 4 semaines Radiographie X ou Scanner 3D : à partir de 750€ H.T Datation C14 + RX ou Scanner : réduction de 100€ H.T Europe - Tel +33 5 56 23 45 35 – Mobile +33 6 64 14 24 10 - contact@ciram-art.com North America - Phone +1 917 509 56166 - info@ciram-art.com © 2012 - www.ciram-art.com
  11. 11. Version 3.1 maj. le 3 avril 2012 Page 11 sur 11 Etude d’authenticité sur pierre, Datation par C14 sur bois, ivoire, bronze, laiton, argent, or, verre, textile et ancienneté TL sur terre peinture… cuite… Depuis plus de 10 ans, l’équipe scientifique de CIRAM a procédé à l’analyse de plus de 5 000 objets pour le compte de marchands parmi les plus réputés, des plus grandes salles des ventes et de prestigieux musées. Pour en savoir plus sur les services CIRAM Visitez notre site web www.ciram-art.com Contactez-nous Europe Bureau & laboratoire près de Bordeaux Tél. / Fax +33 (0)5 56 23 45 35 e-mail contact@ciram-art.com North America Bureau à New York, USA Tél. +1 917 509 5616 e-mail info@ciram-art.com Rejoignez-nous Facebook, Linkedln, Twitter, Issuu, Slideshare, Pearltrees Europe - Tel +33 5 56 23 45 35 – Mobile +33 6 64 14 24 10 - contact@ciram-art.com North America - Phone +1 917 509 56166 - info@ciram-art.com © 2012 - www.ciram-art.com

×