Le WEB 2.0 en bibliothèque

3 884 vues

Publié le

La mutation des bibliothèques... Le web 2 au service des médiathèques.

Publié dans : Formation
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 884
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
99
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le WEB 2.0 en bibliothèque

    1. 2. Le Web 2.0 en bibliothèque 1 -Présentation du Web 2.0 Logiques et enjeux du Web 2.0 Les attributs du Web 2.0 : wikis, blogs, RSS et autres folksonomies Quels usages pour l'activité professionnelle du bibliothécaire ? Quels services en direction des publics ? 2 -Les agrégateurs de contenu Les agrégateurs de contenu : un outil au service de la veille documentaire Comment créer son propre agrégateur de flux RSS ? Panel d'exemples
    2. 3. Le Web 2.0 en bibliothèque 1 -Présentation du Web 2.0 ► Logiques et enjeux du Web 2.0 ► Les attributs du Web 2.0 : wikis, blogs, RSS et autres folksonomies
    3. 4. Le Web 2.0 Mais, c'était quoi le Web 1.0 ? Le Web 2.0 c'est donc.... ?
    4. 6. Web 1.0 ... Web 2.0 Web 1.0 ? Surfeur / Passif / Consommateur d'info Web 2.0 ? Contributeur / Actif / Producteur d'info
    5. 7. Le Web 2.0 ? c'est quoi au juste ? - Un ensemble de technologies (RSS, Ajax, API, Mash-up, XML...) - Un ensemble de concepts : * accéder rapidement à l'informatio n * gérer de l'information (l'internaute génère ses propres données ) * créer du contenu (commentaires, recommandations, etc.) * participer (réseaux sociaux) * enrichir l'ergonomie (interfaces interactives et orientées usager) La révolution du web 2.0 est qu'il place l'usager au coeur du web et des services.
    6. 8. Le Web 2.0 c'est : - Le terme a été inventé par Dale Dougherty de la société O'Reilly Media , l'expression lancée par Tim O'Reilly en 2004, « Web 2.0 » s'est imposé à partir de 2007 . Voir sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Web_2.0 Et aussi l'article de Tim O'Reilly résumé : http://www.expressions.be/2005/11/01/web-20-resume-pour-les-faineants/ - Le Web 2.0 est une nouvelle possibilité d'utiliser le Web , plus qu'une technologie innovante. Le Web n'est plus pensé comme une collection de sites à visiter, mais comme une plateforme permettant l'échange entre les utilisateurs, les services et les applications en ligne. Le Web 2.0 est relationnel et collaboratif. Chacun peut créer du contenu sur Internet (texte, audio, vidéo, photo) et le partager.
    7. 9. Le Web 2.0 c'est : - Principes fondateurs : * Le Web comme plate-forme * Tirer parti de l'intelligence collective * La puissance est dans les données * Faire confiance aux utilisateurs comme codéveloppeurs * Le logiciel se libère du PC * Enrichir les interfaces utilisateurs
    8. 10. Les attributs du Web 2.0 : wikis, blogs, RSS, widgets et autres folksonomies Par effet de mode, on jargonne en Web 2.0 en maniant des mots à la sonorité anglo-saxonne : Crowdsourcing, Social networking, Folksonomy, Mashup... Voir Petit Lexique de www.lesinfostrateges.com Crowdsourcing peut être traduit par l'expression suivante : « l'approvisionnement par la foule ». Par exemple FlickR , Wikipedia , DMOZ ..
    9. 11. Folksonomy Le terme de folksonomy provient de la contraction des mots folks (« les gens ») et taxonomy (« taxinomie » ou « taxonomie » pour évoquer la notion de classification). La folksonomy décrit donc une pratique qui consiste à classer du contenu - de manièrecollaborative - à partir de tags (ou mots-clés) proposés par les internautes eux-mêmes. L'intérêt de la folksonomy réside dans la souplesse offerte aux utilisateurs qui peuvent « taguer » le contenu posté sur le site web. * Babelio , site francophone de partage de livres et de lectures mais aussi Flickr , Wikipedia etc.
    10. 12. Mashup Derrière ce concept se profile la possibilité de bâtir un site web ou un service en ligne à partir de diverses applications disponibles sur le Net. Ainsi, certains services proposent leurs applications notamment sous forme d' API , ce qui facilite l'extraction et le traitement des informations. L'utilisateur peut alors faire son marché parmi les nombreuses applications et construire - briques par briques - un site web personnalisé. Le grand intérêt de ce système réside dans la possibilité de combiner des applications développées par des prestataires différents les exploiter sur une même interface. Ex : API de Google Maps ( La Google Maps API vous permet d'embarquer (encastrer) (cf EMBED) Google Maps dans votre propre page web en JavaScript) Voir aussi : API de Isuu, Google Calendar...
    11. 13. Embed (incrustation ) Exemples d'incrustation dans une page web de : - une géolocalisation avec Google Maps - le feuilletage d'un document type brochure (.pdf) avec Isuu - un agenda des animations avec Google Calendar - une vidéo Youtube - une playlist Deezer.com
    12. 14. <html> <head> <title> Google maps / Formation Médiaquitaine / Corinne KOMOROWSKI </title> </head> <body bgcolor=&quot;ffffff&quot;> <div align=&quot;center&quot;> <font face=&quot;arial&quot;><br><br><br> <b>Géolocalisation Médiathèque de Camponac à Pessac<br><br></b> <iframe width=&quot;300&quot; height=&quot;300&quot; frameborder=&quot;0&quot; scrolling=&quot;no&quot; marginheight=&quot;0&quot; marginwidth=&quot;0&quot; src=&quot;http://maps.google.fr/maps/ms?hl=fr&amp;ie=UTF8&amp;s=AARTsJpVO9ejO5XDpwaswP_72VbCJPHeHQ&amp;msa=0&amp;msid=101214002887956865019.0004586bbb65c6bbfaa8c&amp;ll=44.799743,-0.642335&amp;spn=0.002284,0.003219&amp;z=17&amp;output=embed&quot;></iframe><br /><small><a href=&quot;http://maps.google.fr/maps/ms?hl=fr&amp;ie=UTF8&amp;msa=0&amp;msid=101214002887956865019.0004586bbb65c6bbfaa8c&amp;ll=44.799743,-0.642335&amp;spn=0.002284,0.003219&amp;z=17&amp;source=embed&quot; style=&quot;color:#0000FF;text-align:left&quot;>Agrandir le plan</a></small> </body> </html>
    13. 19. Exemples : Codes source HTML <html> <head> <title> Formation WEB 2.0 - C.Komorowski </title> <head> <body bgcolor=&quot;#d0f052&quot;> <div align=&quot;center&quot;> <font face=&quot;arial&quot; size=&quot;4&quot;> <h1>Le Web 2.0 en bibliothèque</h1> <b>Les 3 et 4 novembre 2008 <br> Médiaquitaine<br><br></b> </font> <b>Exemple d'une PLAYLIST Deezer incrustée dans une page de mon site: </b><br> <div style=&quot;width:180px;height:236px;&quot;><object width=&quot;180&quot; height=&quot;236&quot;><param name=&quot;movie&quot; value=&quot;http://www.deezer.com/embedded/widget.swf?path=12324392&lang=FR&colorBack=0x525252&colorVolume=0x00CCFF&colorScrollbar=0x666666&colorText=0xFFFFFF&autoplay=1&autoShuffle=0&id=563328&quot;></param><embed src=&quot;http://www.deezer.com/embedded/widget.swf?path=12324392&lang=FR&colorBack=0x525252&colorVolume=0x00CCFF&colorScrollbar=0x666666&colorText=0xFFFFFF&autoplay=1&autoShuffle=0&id=563328&quot; type=&quot;application/x-shockwave-flash&quot; width=&quot;180&quot; height=&quot;236&quot;></embed></object><br><font size='1' color ='#000000' face='Arial'>D&eacute;couvrez <a href='http://www.deezer.com/fr/.html'></a>!</font></div> </body> </html> <html> <head> <title> Issuu / Formation Médiaquitaine / Corinne KOMOROWSKI </title> </head> <body bgcolor=&quot;ffffff&quot;> <div align=&quot;center&quot;> <font face=&quot;arial&quot;><br><br><br> <b>Lire le programme de la saison culturelle 2008/2009 de PESSAC<br><br></b> <div><object style=&quot;width:600px;height:300px&quot; ><param name=&quot;movie&quot; value=&quot;http://static.issuu.com/webembed/viewers/style1/v1/IssuuViewer.swf?mode=preview&amp;previewLayout=white&amp;username=ckomor33&amp;docName=prog.pdf&amp;documentId=081030105338-236a3f7d78be4b529b94ee239a8b8c87&amp;autoFlip=true&amp;backgroundColor=ffffff&amp;layout=white&quot; /><embed src=&quot;http://static.issuu.com/webembed/viewers/style1/v1/IssuuViewer.swf&quot; type=&quot;application/x-shockwave-flash&quot; style=&quot;width:425px;height:174px&quot; flashvars=&quot;mode=preview&amp;previewLayout=white&amp;username=ckomor33&amp;docName=prog.pdf&amp;documentId=081030105338-236a3f7d78be4b529b94ee239a8b8c87&amp;autoFlip=true&amp;backgroundColor=ffffff&amp;layout=white&quot; /></object><div style=&quot;width:425px;text-align:left;&quot;><a href=&quot;http://issuu.com&quot; target=&quot;_blank&quot;>Get your own</a> - <a href=&quot;http://issuu.com/ckomor33/docs/prog.pdf?mode=embed&amp;documentId=081030105338-236a3f7d78be4b529b94ee239a8b8c87&amp;layout=white&quot; target=&quot;_blank&quot;>Open publication</a><a href=&quot;http://issuu.com/embed/guide?documentId=081030105338-236a3f7d78be4b529b94ee239a8b8c87&amp;width=425&amp;height=301&quot; target=&quot;_blank&quot;><img src=&quot;http://static.issuu.com/webembed/previewers/style1/v1/m3.gif&quot; border=&quot;0&quot; /></a></div></div> </body> </html> Isuu Playlist Deezer
    14. 20. Blog / Blogosphère / Blogroll Blog: terme issu de la contraction de Web et Log , le blog est un journal en ligne qui permet à son animateur d'échanger ses points de vue avec ses lecteurs. En effet, chaque nouvel article peut faire l'objet de nombreux commentaires postés par les visiteurs du site. Le blog offre donc un certain compromis entre le site personnel et le forum de discussion. Facile à créer et à animer, les blogs ont séduits des millions de personnes qui utilisent cet outil dans des sphères très variées. Du particulier au journaliste en passant par les responsables politiques et le monde de l'entreprise, des bibliothèques municipales le blog s'est aujourd'hui imposé comme un média incontournable. Blogosphère: Issu de la contraction de contraction de blog et biosphère, le terme blogosphère désigne l'ensemble de la communauté qui anime des blogs. Blogroll: Chaque blog affiche généralement dans une colonne un blogroll c'est-à-dire une liste de liens (notamment vers d'autres blogs) considérés comme pertinents par le responsable du blog.
    15. 21. BLOG Les Blogs de Livre Hebdo: http://www.livreshebdo.fr/weblog/homeblog.aspx Connexion avec identifiant ELECTRE.com
    16. 22. Technorati / blog Technorati est un moteur de recherche sur Internet fondé par Dave Sifry et spécialisé dans le domaine des blogs. (source http://technorati.com/blogging/state-of-the-blogosphere/ )
    17. 24. Podcast Podcast: Issu de la contraction de Ipod et Broadcast (diffusion), le podcasting est un moyen de diffusion de fichiers sonores sur le Net . Des sites - tels qu' Odeo.com - permettent à des utilisateurs de publier leurs fichiers audio et vidéo et de les mettre à disposition du public. On parle aussi de podcasting, baladodiffusion. Il est ensuite possible de s'abonner à des flux RSS ou Atom pour récupérer automatiquement de nouveaux fichiers sonores sur son ordinateur personnel ou son baladeur numérique. Voir aussi : http://fr.wikipedia.org/wiki/Podcasting
    18. 25. Podcast Ex : Podcast de RADIO FRANCE : http://www.radiofrance.fr/services/rfmobiles/podcast/index.php?channel=1&g=CHR (« Aujourd'hui nous vous permettons grâce à la &quot;baladodiffusion&quot;, en anglais &quot;podcasting&quot; de composer à partir des chroniques et émissions déjà présentes sur nos antennes, en quelque sorte votre radio idéale. C'est vous qui décidez de votre programme ! ») Pour recevoir, lire et cumuler des abonnements, un agrégateur (lecteur) est nécessaire afin de signaler les mises à jour d'un abonnement. Voici la liste des plus populaires : * Google Reader : lecteur de flux audio, vidéo, image ou texte. * iTunes : audio et vidéo prenant en charge les iPod ; * Winamp : audio et vidéo prenant en charge les iPod.
    19. 26. click
    20. 27. Social Bookmarking / Social Networking / Réseaux sociaux Social Bookmarking: Le concept de Social Bookmarking désigne une pratique qui consiste à enregistrer ses favoris (ou signets) sur un site web public puis de les repérer par des mots-clés (appelés tags). L'objectif est surtout de pouvoir mutualiser ses favoris. ( del.icio.us ) Social Networking: Le concept de Social Networking (Réseau social en français) définit des communautés d'utilisateurs qui se sont regroupés en fonction de centres d'intérêts communs. Cela touche bien évidemment les domaines les plus divers : loisirs, passions, musique, voyages, vie professionnelle... La plupart des sites qui servent de support à ces réseaux sociaux proposent un certain nombre de fonctionnalités permettant échanges et réactivité entre membres inscrits. MySpace,FlickR ou encore Facebook demeurent des sites emblématiques du Social Networking .
    21. 28. Facebook et autres réseaux sociaux Exemple de la bibliothèque de Toulouse:
    22. 30. Tags / tag cloud / nuages de tags Tags : Les tags ( étiquettes en français) représentent l'un des éléments les plus caractéristiques des sites rentrant dans la sphère du Web 2.0 . En effet, la plupart des contenus postés sont repérés et identifiés par ces fameux tags qui sont proposés par le producteur de contenu. Ces tags (ou mots-clés ) sont ensuite sensés faciliter l'identification et la recherche de contenu dans la base de données. Nous retrouvons ainsi une logique de classement qui n'est pas sans rappeler le travail d'indexation effectué par les professionnels de l'information et de la documentation !! Finalement, le Web 2.0 transforme les producteurs de contenu de ces sites en armée de documentalistes qui s'ignorent. Les sites Web 2.0 affichent souvent un « tag cloud » (autrement dit, un nuage de tags ) qui permet de visualiser du premier coup d'oeil les tags les plus utilisés récemment. Plus la taille du mot-clé est grande, plus il y a d'articles indexés avec celui-ci. Cela permet notamment de repérer plus facilement les sujets les plus traités par les utilisateurs à un instant T.
    23. 31. Tags / tag cloud / nuages de tags Aquabrowser : ESC Lille http://aqua.esc-lille.eu/?uilang=fr&q=%E9conomie&tx_indexedsearch%5Bsubmit_button%5D.x=0&tx_indexedsearch%5Bsubmit_button%5D.y=0 Recherche par constellations : BM de Lille http://portail.bibliotheque.bm-lille.fr/Portail/Site/Typo3.asp?lang=FR&id=3
    24. 33. Wiki.... Wiki: Historiquemnt, le premier wiki, le Wiki Wiki Web , a été inventé par Ward Cunningham. Ce dernier a choisi ce terme en s'inspirant de l'hawaïen « wiki-wiki », signifiant « vite ». Un wiki est un outil de gestion de site web qui permet aux utilisateurs de publier et modifier facilement du contenu. Les wikis sont surtout utilisés dans une optique collaborative et les utilisateurs autorisés peuvent ainsi participer - de manière bénévole - àl'enrichissement du contenu. Créée en 2001, l'encyclopédie libre Wikipedia est toujours le wiki le plus utilisé au monde. Mais il existe d'autres wikis thématiques : Jurispedia ( http://www.jurispedia.org/ -encyclopédie du droit), Geneawiki ( http://www.geneawiki.com - encyclopédie sur la généalogie),Wikitravel ( http://wikitravel.org/fr/ - guide de voyage http://biblio.wikia.com/wiki/Biblioth%C3%A8que_2.0 ), etc. Ex: Un wiki de travail collaboratif avec le ROC (réseau des opérateurs culturels de la ville de Pessac ) https://camponac.pbwiki.com/session/login?return_to_page=FrontPage
    25. 35. Widget / Plug-in Widget: C'est une petite boîte (« gadget » en fançais) dédiée à une activité limitée, positionnée dans une page qui réunit plusieurs widgets. Un widget peut concerner tout et n'importe quoi : météo, horoscope, sudoku, recherche dans le catalogue des bibliothèques de Toulouse par exemple ! http://www.bibliotheque.toulouse.fr/outils_web2_cat_widget.html Widgets Google : http://desktop.google.com/plugins/ Plug-in: Un plug-in est un petit bout de code qui va venir s'ajouter à un programme existant. A Toulouse par exemple on propose d'ajouter un &quot;plug-in&quot; au Navigateur Web (Internet Explorer Ou Firefox). Le navigateur Web se trouve ainsi enrichi de nouvelles fonctionnalités. Voir : http://www.bibliotheque.toulouse.fr/explication_plug-in.html
    26. 38. Le Web 2.0 en bibliothèque 1 – La bibliothèque 2.0 ► Q uels usages pour l'activité professionnelle du bibliothécaire ? ► Quels services en direction des publics ?
    27. 39. Le Web 2.0 en bibliothèque - Septembre 2005 – Michael Casey (Library Crunch) invente le terme de Bibliothèque 2.0 - Bibliothèque 2.0 = bibliothèque + Web 2.0 ? La bibliothèque 2.0 n'est pas fondée sur des changements technologiques mais sur des attitudes d'ouverture sur l'usager . (« pourrait se définir comme la mise en oeuvre de services en ligne visant à mieux faire se rencontrer une offre et une demande de contenus dans le cadre d'une politique documentaire . » Source Bibliobsession )
    28. 40. La bibliothèque devient bibliothèque 2.0 ? Il est important de connaître les outils que nos usagers utilisent afin de voir si nous allons pouvoir leur offrir nos services via ces mêmes outils ! Les objectifs vont être : - Se promouvoir (re/conquérir son/le public) - S'ouvrir à l'usager (il doit devenir contributeur) - Améliorer les outils existants - Délivrer de nouveaux services - Se positionner comme un membre actif des communautés.
    29. 41. La bibliothèque 2.0 Quelle sera l’attitude de l’indexeur à qui il sera suggéré de prendre en compte des avis, commentaires et critiques d’utilisateurs sur le choix de ses mots-clefs ? Que sera devenu le sacro-saint catalogueur qui, en outre d’importer des notices via le port 210 du protocole Z39.50, se verra proposer, par l’utilisateur lambda via une interface publique, des éléments de description bibliographique et de localisation directement issus d’Amazon.com et/ou de Google maps ? Voici deux exemples de logiques bibliothèque 2.0, qui ne sont pas du domaine du rêve ou de l’utopie, mais une réalité bien palpable qu’il va falloir nécessairement, d’une manière ou d’une autre, prendre en compte dans l’environnement documentaire ? Les nouveautés sont là, évidentes et nos pratiques doivent évoluer. De plus en plus, nous nous confronterons à des « digital natives » expression empruntée à Marc Prensky, c’est-à-dire la génération des « indigènes techno » qui sont nés avec les ordinateurs, les jeux en ligne, le courriel, Internet, la téléphonie cellulaire et la messagerie instantanée. Contrairement à la majorité d’entre-nous « digital immigrants » qui sommes à cheval sur les deux ères « pré-TICS » et TICS, ils auront besoin d’offres de services en adéquation avec leur vécu technologique. Ils créent des blogs, font de l’indexation sociale, créent des taxinomies populaires (folksonomies) avec les tags, se partagent l’information sur la toile d’une façon naturelle et se forgent ainsi des expertises spontanées en la matière. Alors il faudra nous adapter et proposer des services adéquats dans nos bibliothèques, centres de documentation, archives, musées, etc. Ne ratons pas le train 2.0 qui est toujours à quai ! Il y a encore de la place ! Il suffit d’y mettre le prix du voyage : bonne volonté, réflexion et action, un triptyque qu’il est impératif de nous faire nôtre, en ce 21ème siècle, pour simplement continuer d’être et répondre, nous aussi, à Hamlet, héros Shakespearien. Source: http://louisar.wordpress.com/2007/12/24/n%C2%B0-02-%E2%80%93-de-la-bibliotheque-20-definitions-et-enjeux/
    30. 42. La bibliothèque 2.0 * Amener l'usager à la bibliothèque (virtuelle) en l'impliquant dans le développement de services d'information en réseau : tags, wiki, critiques, recommandations... Le catalogue est repensé, enrichi mais il demeure l'accès privilégié aux collections; * Amener la bibliothèque à l'usager : être là où l'usager se trouve (amazon, facebook, myspace...) Aujourd'hui le catalogue des bibliothèques atteint ses limites : système autoréférentiel et fermé. Comme la bibliothèque, le catalogue n'est plus isolé du monde !
    31. 43. Le catalogue 2.0 ou le catalogue en (r)évolutions « Ce qu'on a de plus intéressant ce ne sont pas nécessairement des interfaces mais des données; et il faut aller mettre nos données là où sont les usagers, en leur permettant de se les approprier  » Nicolas Morin http://www.nicolasmorin.com/blog/?p=193
    32. 44. Le catalogue 2.0 ou le catalogue en (r)évolutions (Source: Arabesques n°48 – Déc 2007) « Cet avenir devra rencontrer davantage les besoins et les usages actuels ; à ce titre nous avons beaucoup à apprendre de l'exemplarité de la recherche et des services d'Amazon.. Cet avenir devra accepter que des compétences et des regards professionnels soient parfois mis au même plan que de simples « avis » d'utilisateurs de passage, et ce pour capitaliser sur la toute puissance des systèmes de recommandation , lesquels sont déjà des adjuvants primordiaux dans toute recherche d'information ou de livre. ( phénomène de sérendipité ) »
    33. 45. Le catalogue 2.0 ou le catalogue en (r)évolutions « Dit autrement, le catalogue doit être le creuset d'expertises métier (celles des bibliothécaires) et d'autres plus expérientielles, culturelle, subjectivées (celles des usagers). Cet avenir n'est rien sans ACCOMPAGNEMENT, principalement humain... Cet avenir offrira à chacun une interopérabilité socio-environnementale grâce aux techniques de géolocalisation: le catalogue, mon catalogue, le catalogue de mes amis , les catalogues près de chez moi .  »
    34. 46. Le catalogue 2.0 ou le catalogue en (r)évolutions « Le modèle communautaire, collaboratif mis en oeuvre par LibraryThing a l'intelligence de se nourrir du meilleur des deux mondes : celui de l'amateurisme, de l'approximation, du subjectif (via une indexation dite « sociale » au moyen de tags) et celui du rationnel, de l'objectif, du professionnel. » Olivier Ertzscheid, Blog : http://www.affordance.info
    35. 47. Worldcat.org accès mondial aux ressources des bibliothèques WorldCat est le catalogue en ligne de l’OCLC (Online Computer Library Center), réputé le plus grand catalogue OPAC (Online public access catalog) du monde. Son nom est la contraction de l’anglais World Catalog (catalogue mondial). Créé en 1971, il contient les données relatives à plus de 10000 bibliothèques publiques et privées du monde. En 2005, il englobait 73% du National Union Catalog (catalogue des livres d'avant 1956). WorldCat est disponible dans nombre de bibliothèques et sur les réseaux informatiques des universités ; depuis août 2006, il est en accès libre via Internet sur WorldCat.org.
    36. 49. Interview d'une Bibliobloggeuse Du blog « Marlene's Corner » 1er post : 14 février 2005 Les bloggeurs ne sont ils pas devenus des veilleurs pour le compte de la profession ? La plupart des blogs de bibliothécaires sont des initiatives individuelles menées par des gens motivés. La communauté professionnelle guette ses réactions sur les sujets importants. Le bibliobloggueur devient il leader d'opinion ? Que manque-t-il aux biblioblogs francophones par rapport aux étrangers ? Les thèmes abordés montrent bien souvent que la face technologique des bibliothèques, il serait intéressant de voir plus de diversité dans les sujets traités, avoir plus de retours d'expériences, de « vécu » en bibliothèque. Et les bibliothèques 2.0 ? il va falloir encore quelques années avant d'y arriver ! Une des clés du 2.O c'est le focus sur l'utilisateur, qui est mis au centre du dispositif. Aujourd'hui nous construisons encore des sites web et des catalogues pour bibliothécaires (loin de la simplicité google-ienne), peu ouverts sur le reste du web et nous valorisons peu nos collections (où sont les fils RSS, les recommandations à la Amazon...) ? Certes nous sommes liés aux contraintes propriétaires des SIGB mais au delà des technologies, il y a dans le web 2.0 des notions de participation, d'amélioration de l'expérience utilisateur, d'ouverture sociale qui modifie la façon de communiquer avec les usagers. http://marlenescorner.blogspirit.Com/
    37. 50. Au pays des bibliothèques 2.0 Des catalogues plus visuels, des notices enrichies de l'image de la première de couverture et de recommandations, critiques , rien de plus normal pour l'internaute habitué des sites de librairies en ligne. Des requêtes plus intuitives. Pour les habitués des moteurs de recherche, certains OPAC peuvent parfois dérouter. Simplifier l'accès et enrichir l'information remontée.
    38. 51. Au pays des bibliothèques 2.0 Carte Google Maps des bibliothèques 2.0: http://maps.google.fr/maps/ms?ie=UTF8&hl=fr&msa=0&msid=111518205046429903980.00044c6b3e6e45fa99e65&ll=47.027252,1.427879&spn=7.220467,11.864548&source=embed Queens Library : http://www.queenslibrary.org/ Bm de Saint Herblain : http://www.la-bibliotheque.com/homepage.php Bm de Lille : http://portail.bibliotheque.bm-lille.fr/Portail/Site/Typo3.asp?lang=FR&id=3 Bm de Toulouse : http://www.bibliotheque.toulouse.fr/ Médiathèque de l'ESC Lille : http://mediatheque.esc-lille.fr/ Médiathèque intercommunale Ouest Provence : http://www.mediathequeouestprovence.fr/ SCD de l'université d'Angers : http://bu.univ-angers.fr (feuilleter sur Google Books ) BM de Valence : http://www.bm-valence.fr/opacwebaloes/index.aspx (univers netvibes) Portail des bibliothèques de l'agglomération de Nancy : http://www.arianne.fr/medias/medias.aspx?INSTANCE=EXPLOITATION
    39. 52. Boîte à outils 2.0 Exemples Google Documents Google Calendar Isuu Pbwiki Box.net Embed avec Google maps
    40. 53. COUP DE COEUR ♥ au Portail de MOCCAM-en-ligne http://www.moccam-en-ligne.fr/rechercher/mel_admin.php?rand=2886 ELECTRE en ligne: http://www.electre.com/Accueil.asp Carton rouge à Electre qu’on paie tous des milliers d’euros par an pour une plateforme qui ne propose même pas de fils RSS !! MOLLAT.COM http://www.mollat.com/ Eyrolles http://www.eyrolles.com/Accueil/Aide/presentation_syndication.html
    41. 55. Le Web 2.0 en bibliothèque 2 - Les agrégateurs de contenu Les agrégateurs de contenu : un outil au service de la veille documentaire Comment créer son propre agrégateur de flux RSS ? Panel d'exemples
    42. 56. Syndication Syndication de contenu: Ce concept recouvre toutes les possibilités techniques données à des sites de relayer les informations issues d'autres sites, sans pointer vers ceux-ci, mais au contraire en intégrant automatiquement l'information issue de ceux-ci. Ainsi, des webmasters peuvent récupérer d'autres contenus et enrichir - de manière automatisée - l'offre d'information sur leurs propres sites web tandis que les sites qui mutualisent leur contenu augmentent leur audience et donc leur notoriété. Avec le Web 2.0, la syndication de contenu est souvent facilitée par la création de flux RSS ou Atom associés aux différents contenus syndiqués. Ex: (Rubrique Ailleurs sur le Net à 3bm.fr Tence, Saint-jeures, Le mazet-saint-voy http://www.3bm.fr/ )
    43. 58. RSS expliqué aux débutants http://www.youtube.com/swf/l.swf?swf=http%3A//s.ytimg.com/yt/swf/cps-vfl62967.swf&video_id=240u_FoIHc8&rel=1&showsearch=1&eurl=&iurl=http%3A//i3.ytimg.com/vi/240u_FoIHc8/hqdefault.jpg&sk=hP0TqzzoLhHzELOOHz2mfK4uGn2CHkSYC&use_get_video_info=1&load_modules=1&color1=0x234900&color2=0x4e9e00&fs=1&hl=en
    44. 59. RSS RSS (Really Simple Syndication) est un format de syndication, capable de récupérer le contenu brut d'un site web sans s'occuper des données liées à sa forme. Un flux RSS permet avant out de lire les nouveautés diffusées sur un site ayant choisi d'établir un fil sur celles-ci, un peu comme le fil d'actualité d'une agence de presse, d'où le terme de fil RSS. L'utilisateur peut ensuite parcourir dans une seule application l'ensemble des nouveautés mises en ligne sur les sites qu'il veut suivre, sans avoir à se porter sur chaque site. L'utilisateur peut avoir recours à des solutions très variées pour consulter les flux RSS de son choix. De l'installation d'un logiciel dédié aux flux RSS - sur son poste de travail - à un lecteur intégré dans le navigateur web ou le logiciel de messagerie, en passant par des agrégateurs de flux RSS disponibles sur des sites web, l'internaute n'a que l'embarras du choix !
    45. 60. Les flux RSS Résultats de l'enquête sur l'usage des flux RSS chez les internautes francophones Source : http://t37.net/resultats-de-lenquete-sur-lusage-des-flux-rss-chez-les-internautes-francophones
    46. 61. http://tempsreel.nouvelobs.com/rss/
    47. 62. Univers Netvibes publics - Bibliobsession http://www.netvibes.com/bibliobsession#Biblioblogosphere - BM de Digne Les Bains “La médiathèque intercommunale de Digne-les-bains a mis en place une sitothèque sous la forme d’un univers Netvibes. L’objectif de cette page publique est de s’inscrire dans une mission de service public de proximité d’une médiathèque publique en rassemblant des liens Internet utiles aux usagers et aux bibliothécaires pour répondre à leurs questions. L’accent a été mis sur : - un aspect local et territorial (recensement des administrations et des centres associatifs et culturels autour de Digne), - un aspect plus large d’information, d’actualité et de vie pratique (sites des structures officielles, sites d¹aide dans la recherche d’emploi et sites de formations en ligne). Source : biblio.fr http://www.netvibes.com/mediathequedigne#Accueil - BM de Brest http://www.netvibes.com/bibliobrest#Le_reseau
    48. 63. Créer des gadgets ► Soumettre un gadget - dans Google http://www.google.com/ig/submit - dans Netvibes http://eco.netvibes.com/widgets
    49. 64. Exemple d'un fichier XML créé avec Google ► Gadget résultat (Bibliothèques de PESSAC)
    50. 66. Exemple d'un fichier XML créé avec Google ► Fichier XML (Bibliothèques de PESSAC)
    51. 68. ► Code XML <?xml version=&quot;1.0&quot; encoding=&quot;UTF-8&quot;?> <Module> <ModulePrefs title=&quot;BIBLIOTHEQUES DE PESSAC&quot; title_url=&quot;http://bibliotheque.mairie-pessac.fr/opacwebaloes/index.aspx&quot; directory_title=&quot;Rechercher dans le catalogue des bibliothèques de Pessac&quot; author=&quot;C.Komorowski&quot; author_email=&quot;biblio.ntic@mairie-pessac.fr&quot; author_affiliation=&quot;Responsable du reseau de lecture publique de Pessac&quot; author_location=&quot;Bordeaux - France&quot; description=&quot;Rechercher dans le catalogue des bibliotheques municipales de Pessac&quot; screenshot=&quot;http://bibliotheque.mairie-pessac.fr/stockage/nouveautesD.jpg&quot; thumbnail=&quot;http://bibliotheque.mairie-pessac.fr/stockage/cadregauche4.jpg&quot; width=&quot;350&quot; height=&quot;150&quot;> </ModulePrefs> <Content type=&quot;html&quot;> <![CDATA[ <table style=&quot;font-family: Arial; font-size: 10pt;&quot; background=&quot;http://bibliotheque.mairie-pessac.fr/stockage/cadregauche4.jpg&quot; width=&quot;100%&quot;> <tbody><tr><td><br><br><br><br> <a href=&quot;http://bibliotheque.mairie-pessac.fr/opacwebaloes/formulaire.aspx?IdFormulaire=1&quot; target=&quot;_blank&quot;> <center><b>Accès direct à la recherche</b></a></center></td></tr> <tr><td><a href=&quot;http://bibliotheque.mairie-pessac.fr/opacwebaloes/compte_authentifier.aspx?PageRetour=formulaire.aspx?IdFormulaire=1&quot; target=&quot;_blank&quot;> <center><b>Accès abonnés</b></a></center></td></tr> <tr><td> <center><a href=&quot;http://bibliotheque.mairie-pessac.fr/opacwebaloes/index.aspx?IdPage=29&quot; target=&quot;_blank&quot;> <b>Paniers des nouveautés</b></a></center></td> </tr> <tr><td> <center><a href=&quot;mailto:mediatheque@mairie-pessac.fr&quot;> <b>Nous contacter</b></a></center></td> </tr> </tbody></table> ]]> </Content> </Module>

    ×