Le Figaro
Etienne Arago
Hebdomadaire satirique de 4 pages

Tire son nom d'un personnage de
Beaumarchais :

Sa devise éga...
29/07/1836 :
L' inauguration de l' Arc de
Triomphe à Paris
La Presse
Emile de Girardin
1836
Emile de Girardin crée le modè...
La Presse n°172, samedi 31 décembre 1836
29 juillet 1881
Loi sur la liberté de la Presse
Article 7
Avant la publication de tout journal ou écrit périodique, il ser...
Ours : Au XIXe siècle, surnom
donné au patron d'une imprimerie.
Ce dernier, juridiquement
responsable de ce qu'il publiait...
29 juillet 1881
Loi sur la liberté de la Presse
Version consolidée au 06 janvier 2010
L'équilibrage liberté de la presse /...
29 juillet 1881
Loi sur la liberté de la Presse
Version consolidée au 06 janvier 2010
L'équilibrage liberté de la presse /...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Diapopresse2 19eme

883 vues

Publié le

presse, 19eme siècle

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
883
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
50
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Diapopresse2 19eme

  1. 1. Le Figaro Etienne Arago Hebdomadaire satirique de 4 pages  Tire son nom d'un personnage de Beaumarchais :  Sa devise également : « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. »  En 2011 :  Diffusion : 300 000 exemplaires  Rédacteur en chef : Etienne Mougeotte  Propriétaire :Serge Dassault  Tendance : droite 1826
  2. 2. 29/07/1836 : L' inauguration de l' Arc de Triomphe à Paris La Presse Emile de Girardin 1836 Emile de Girardin crée le modèle économique du journal qui dure encore à notre époque : Le financement provient :  des recettes des abonnés,  des ventes au numéros  et des publicités
  3. 3. La Presse n°172, samedi 31 décembre 1836
  4. 4. 29 juillet 1881 Loi sur la liberté de la Presse Article 7 Avant la publication de tout journal ou écrit périodique, il sera fait au parquet du procureur de la République, une déclaration contenant :  le titre du journal ou écrit périodique et son mode de publication,  le nom et la demeure du directeur de la publication et, dans le cas prévu au troisième alinéa de l'article 6,du codirecteur de la publication,  l'indication de l'imprimerie où il doit être imprimé ». Article 1 L’imprimerie et la librairie sont libres. Article 2 Le secret des sources des journalistes est protégé dans l’exercice de leur mission d’information du public.
  5. 5. Ours : Au XIXe siècle, surnom donné au patron d'une imprimerie. Ce dernier, juridiquement responsable de ce qu'il publiait, était tenu de mentionner son nom et son adresse sur livres et journaux. Par extension, l'ours désigne aujourd'hui l'endroit où, dans une publication, sont répertoriés les noms et fonctions des collaborateurs (rédaction, services commerciaux et administratifs) avec, toujours, celui de l'imprimeur !
  6. 6. 29 juillet 1881 Loi sur la liberté de la Presse Version consolidée au 06 janvier 2010 L'équilibrage liberté de la presse / protection des personnes Les délits institués sont la diffamation, la provocation, l'injure Ceux qui, (...), auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement. Même traitement pour discrimination … « à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap » La loi de 1881 a été modifiée par la loi du 1er juillet 1972 relative à la lutte contre le racisme [4], qui punit entre autres l'injure raciste, et introduit à l'art. 24 de la loi de 1881 la disposition suivante:
  7. 7. 29 juillet 1881 Loi sur la liberté de la Presse Version consolidée au 06 janvier 2010 L'équilibrage liberté de la presse / protection des personnes Les délits institués sont la diffamation, la provocation, l'injure Ceux qui, (...), auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement. Même traitement pour discrimination … « à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap » La loi de 1881 a été modifiée par la loi du 1er juillet 1972 relative à la lutte contre le racisme [4], qui punit entre autres l'injure raciste, et introduit à l'art. 24 de la loi de 1881 la disposition suivante:

×