LIVRET PÉDAGOGIQUE
3 
EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
Ce livret pédagogique a pour ambition de donner envie 
d’entrer dans une pratique réguliè...
4 5 
LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
SOMMAIRE 
1. POUR ENTRER DANS LE SUJET 
1.1 Une évaluation, c’est, c...
6 7 
LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
1.1 UNE ÉVALUATION C’EST... UNE ÉVALUATION CE N’EST PAS... 
> Répond...
8 9 
LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
j’ai peur 
de changer 
j’ai peur 
d’être jugé 
je vais 
devoir arrêt...
10 11 
LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
EVALUATION INTERNE 
• Un groupe du SC 
• Une personne ayant la cul...
12 13 
LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
SE PRÉPARER 
À ÉVALUER 
2 
LES CONDITIONS GAGNANTES 
D’UNE ÉVALUAT...
14 15 
LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
des transformations à regarder de près... ... pour regarder aussi ...
16 17 
LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
QUELQUES MOTS-CLÉS : QUELQUES MOTS-CLÉS : 
RÉSULTATS, EFFETS, IMPA...
18 19 
LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
L’ÉVALUATION 
À CHAUD 
3 
PRÉVOIR UNE ÉVALUATION 
C’EST COMME SE P...
20 21 
LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
L’ÉVALUATION À CHAUD, 
C’EST QUOI ? 
LA POSITION DE L’ANIMATEUR 
D...
22 
LIVRET PÉDAGOGIQUE 
Département Recherche Expérimentations Développement 
Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : dept.red@s...
Département Recherche Expérimentations Développement Département Recherche Expérimentations Développement 
Tel : 04 57 13 ...
29 
EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
Département Recherche Expérimentations Développement 
Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : ...
30 31 
LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
L’ÉVALUATION À FROID, 
C’EST QUOI ? 
4.1 4.2 L’ÉVALUATION PAS A PA...
32 33 
LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 
> UNE ANIMATION À VIVRE 
EN GROUPE 
> EN RÉALITÉ… 
Un participant ...
Département Recherche Expérimentations Développement Département Recherche Expérimentations Développement 
Tel : 04 57 13 ...
Département Recherche Expérimentations Développement Département Recherche Expérimentations Développement 
Tel : 04 57 13 ...
Département Recherche Expérimentations Développement 
Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : dept.red@secours-catholique.org Fi...
GROUPE 
DÉVELOPPEMENT SOCIAL 
Travail collectif réalisé à Sète (Hérault) en avril 2014 
Département Recherche Expérimentat...
Livret pédagogique DRED N°3 "Evaluation"
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Livret pédagogique DRED N°3 "Evaluation"

1 572 vues

Publié le

Ceci est le troisième livret pédagogique du DRED sur l'évaluation.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 572
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
356
Actions
Partages
0
Téléchargements
31
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Livret pédagogique DRED N°3 "Evaluation"

  1. 1. LIVRET PÉDAGOGIQUE
  2. 2. 3 EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! Ce livret pédagogique a pour ambition de donner envie d’entrer dans une pratique régulière de l’évaluation. Dans la réalité, nous faisons souvent une rapide évalua-tion avant de prendre une décision. Elle est plus ou moins intuitive, subjective ou solitaire. Elle ne s’ap-puie pas véritablement sur une méthode. En effet, l’évaluation suscite des craintes : « trop compli-qué, ça demande trop de temps, des compé-tences qu’on n’a pas… ». Avec ce livret, nous voudrions donner le goût de l’évaluation pour en faire une pratique col-lective, simple, accessible à tous, pour per-mettre à nos dynamiques et nos projets de s’améliorer et d’évoluer. Nous avons pris une option : celle du développement. Nous choi-sissons donc de privilégier des modes d’éva-luation dans lesquels la participation de tous est requise, considérant qu’elle fait partie du cours habituel de l’action. Il ne s’agit donc pas d’évalua-tions où l’on doit rendre des comptes à un financeur, par rapport à un programme. Ce livret a une visée pé-dagogique, centrée sur l’animation de groupes. En route vers l’évaluation ! Le Département Recherche Expéri-mentations Développement (DRED) a pour mission de soutenir la recherche sur de nouvelles manières de lutter contre la pauvreté, au sein du Secours Catholique – Caritas France, en s’appuyant sur la participation de tous, pour viser une transformation sociale. Créé en 2012, il est constitué d’Anne-Catherine Berne, Jean-Luc Graven et d’une troisième personne à venir prochainement. Le DRED est en charge de la coordination des Chantiers Prioritaires 2011-2016 du Secours Catholique. Le Groupe de Développement Social (GDS) est un groupe de travail créé en 2001 autour de la présence du Secours Catholique en quartiers populaires. Ce groupe rassemble des bénévoles, des volontaires civiques et des animateurs du Secours Catholique chaque trimestre pour échanger sur leurs pratiques et travailler sur des thématiques propres à la pédagogie du Développement So-cial. Il s’ouvre également aux réalités du monde rural. EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION !
  3. 3. 4 5 LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! SOMMAIRE 1. POUR ENTRER DANS LE SUJET 1.1 Une évaluation, c’est, ce n’est pas ............................................................ p.6/7 1.2 J’ai envie mais j’ai peur ............................................................................. p.8 1.3 Evaluer pour rester en bonne santé ! ........................................................ p.9 1.4 J’évalue, tu évalues, nous évaluons .......................................................... p.10/11 2. SE PRÉPARER À ÉVALUER 2.1 Les conditions gagnantes de l’évaluation .................................................. p.13 2.2 Les lunettes de l’évaluation : des transformations à regarder de près ...... p.14 2.3 Les lunettes de l’évaluation : pour regarder aussi au loin ......................... p.15 2.4 Quelques mots-clés : objectifs, critères, indicateurs ................................. p.16 2.5 Quelques mots-clés : résultats, effets, impacts ......................................... p.17 2.6 Prévoir une évaluation : c’est comme se préparer à prendre une photo ... p.18 3. L’ÉVALUATION À CHAUD 3.1 L’évaluation à chaud, c’est quoi ? .............................................................. p.20 3.2 La position de l’animateur de l’évaluation .................................................. p.21 3.3 Un chant qui parle d’évaluation «entre les ombres et la lumière» ............. p.22 3.4 Quelques outils .......................................................................................... p.23 à 28 4. L’ÉVALUATION À FROID 4.1 L’évaluation à froid, c’est quoi ? ................................................................ p.30 4.2 L’évaluation pas à pas ............................................................................... p.31 4.3 Distinguer ce que je vois de ce que j’en conclus ....................................... p.32 4.4 Que fait-on des résultats ? ......................................................................... p.33 4.5 Quelques outils .......................................................................................... p.34 à 40 Conception : Secours Catholique, directeur de publication : Véronique FAYET, coordination de la rédaction : Département Recherche Expérimentations Développement : Anne-Catherine BERNE et Jean-Luc GRAVEN rédacteurs : Jean-Marc BAUSSON Finistère, Maryse BAUKEL Bouches-du-Rhône Marseille, Anne-Catherine BERNE DRED, Philippe BRANCHET Hérault, Sarah CAPITANT Paris, Tidiane CISSOKO Seine-Saint-Denis, Florian COURRESGES Seine-Saint-Denis, Marie- Noëlle CWICZYNSKI Aude Roussillon, Françoise GIANFERMI Paris, Jean-Luc GRAVEN DRED, Danielle GURDJAN Bouches-du- Rhône Marseille, Patrick HARTOG Savoie, Bertha KAPCHE Paris, Marie-Odile LECUYER Orne Cal-vados, Elsa LETELLIER Bouches-du-Rhône Marseille, Sandrine LLUANSI Bouches-du-Rhône Aix-Arles, Pascale MICHEL Aix-Arles, Célia MONNET Aix-Arles, Yvette MOLINS Aude Roussillon, Marie-Espérance PAGES Aude Roussillon, Anne-Laure PAYE Drôme-Ardèche, Catherine RABALLAND Aude Roussillon, Viviane RADIER Hérault, Constance ROBEYNS Aix-Arles, Marcela VILLALOBOS CID Seine-Saint-Denis Contacts : jeanluc.graven@secours-catholique.org annecatherine.berne@secours-catholique.org Conception graphique et illustrations : Vincent FISSON Publication : Septembre 2014 POUR ENTRER DANS LE SUJET 1
  4. 4. 6 7 LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! 1.1 UNE ÉVALUATION C’EST... UNE ÉVALUATION CE N’EST PAS... > Répondre à une question, à une interrogation > Porter un jugement > Dominer, se comporter en dictateur > Regarder uniquement un détail, uniquement ce qui ne va pas > Partager des points de vue différents > Faire ensemble > un outil de soutien et de reconnaissance du travail > Faire une photo lors d’un point d’étape > Agresser les autres > Accabler les autres > Détruire l’autre, le groupe, le projet > Permettre de faire des choix > Prendre du recul par rapport à une situation donnée > Faire évoluer et grandir le groupe > Regarder de près une situation, ou une démarche > Faire une compétition > Arriver à tout prix (coûte que coûte) > Empêcher l’autre de parler, de s’exprimer > un moyen pour un groupe de surmonter des obstacles > Une dynamique qui s’inscrit dans le temps eo o i it I U LUO I IUOT v e L I I I I I I I I L L L L L I L L i i i i i L T e e e e E E E V oo oo u u N u o o o o o o o o o o o oo o o o o e u u u uu u u vo o t t v nI v v v v v vv v t t A la manière d’un photo-langage, chaque participant choisit parmi les illustrations pro-posées celles qui expriment le mieux, selon lui, les divers aspects de l’évaluation. Ce qu’elle est… ou ce qu’elle n’est pas. > MÉTHODE D’ANIMATION
  5. 5. 8 9 LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! j’ai peur de changer j’ai peur d’être jugé je vais devoir arrêter le projet j’ai peur d’être remis en question J’AI ENVIE... MAIS J’AI PEUR ! J’AI ENVIE... ...MAIS J’AI PEUR ! ÉVALUER POUR RESTER EN BONNE SANTÉ ! 1.2 1.3 de travailler ensemble avancer comprendre s’améliorer prendre de la distance distance apprendre évoluer d’y voir clair d’être reconnu dans mes actions ça risque de faire éclater le groupe ça prend du temps ça ne sert à rien de ne pas reproduire les mêmes erreurs SORTIR DE L’URGENCE • réactivité permanente • activisme effréné S’ARRÊTER POUR • prendre du recul • prendre conscience • se questionner sur le sens RELANCER UNE DYNAMIQUE • retrouver de l’énergie • aller de l’avant REGARDER L’ACTION • mettre des mots sur le vécu • analyser le chemin parcouru • au regard des objectifs • reconnaître les limites et les atouts • tirer des enseignements AGIR ENSEMBLE • déléguer • s’associer • responsabiliser • participer • s’exprimer FAIRE ÉVOLUER L’ACTION • permettre le changement • se réorienter • rebondir • réajuster les moyens et les objectifs RENDRE VISIBLE • communiquer • positiver • valoriser
  6. 6. 10 11 LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! EVALUATION INTERNE • Un groupe du SC • Une personne ayant la culture du SC EVALUATION EXTERNE • Un groupe du SC • Une personne extérieure au SC • Un cahier des charges EVALUATION PARTICIPATIVE • Un groupe du SC • Une perspective de développement social • Une implication de toutes les personnes concernées (dont éventuellement acteurs extérieurs, partenaires) EVALUATION CROISÉE • Différents groupes du SC • Une vision commune du développement social • Un temps d’évaluation partagé AUTO ÉVALUATION • Un animateur de projet • Prise de recul sur ses propres pratiques • Eventuellement en sollicitant des ressources exté-rieures (outils, personnes, …) J’ÉVALUE, TU ÉVALUES, NOUS ÉVALUONS 1.4 LES DIFFÉRENTES FORMES D’ÉVALUATION Ben ... La relecture* est centrée sur le vécu et le ressenti des personnes impliquées dans une action. Elle permet de mettre en relief le sens d’une action, d’une situation à travers ce qu’elles produisent chez les personnes. C’est un travail conduit par quelqu’un extérieur au SC, pour des profession-nels du SC ou du travail social dans un cadre institutionnel. On parle souvent de relecture au SC, mais c’est quoi ? Et l’analyse de la pratique alors, c’est quoi ? * Cf. le document « Prise de recul & Temps de relecture pour les acteurs du Secours Catholique » septembre 2014
  7. 7. 12 13 LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! SE PRÉPARER À ÉVALUER 2 LES CONDITIONS GAGNANTES D’UNE ÉVALUATION 2.1 Définitions : 1. Créer / instaurer un climat de … 2. Donner … par l’expérience ou en introduisant le sujet 3. … des outils et des étapes de l’évaluation. 4. Avoir et prendre le … 5. Donner à chacun la … et être fidèle à ce qui est dit. 6. … d’esprit, … au changement. A. Veiller à … les recommandations de l’évaluation. B. Ne pas attendre de l’évaluation la résolution des … C. S’engager à … les résultats au sein du groupe. D. Choisir un animateur de l’évaluation qui a une … E. Ne pas oublier de … les résultats ! Réponses 1. Confiance / 2. Envie / 3. Préparation / 4. Temps / 5. Parole / 6. Ouverture / A. Appliquer / B. Conflits / C. Restituer / D. Légitimité / E. Communiquer P T 1 C B A 3 6 5 D E C 4 2 E I T M R U E
  8. 8. 14 15 LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! des transformations à regarder de près... ... pour regarder aussi au loin 2.2 LES LUNETTES DE L’ÉVALUATION 2.3 LES LUNETTES DE L’ÉVALUATION être attentif savoir se présenter prendre des responsabilités trouver sa place changement dans les relations changement de regard du SC sur les habitants plus de solidarité plus d’entraide plus de bienveillance les habitants font des propositions Le groupe s’exprime sous la forme d’une « pluie d’idées » (brainstorming en anglais). Les mots sont inscrits au tableau au fur et à mesure. Chacun attribue ensuite, à chaque mot, une valeur. Par exemple : on peut ré-partir 6 points (3–2–1) sur les 3 mots qui pa-raissent les plus importants. Les mots sont alors transcrits sur une affiche : l’ensemble des mots peut représenter la forme d’un nuage ou une autre forme qui re-présente l’idée générale travaillée. Ici, par exemple, un oeil traduit l’idée de la vision. Chacun des mots a une taille qui cor-respond à l’importance que le groupe lui a donnée par son vote. Travail effectué à partir du texte La vision de société du Secours Catholique, mai 2011. capacité à analyser à innover à rebondir gérer les différentes personnalités décider ensemble se projeter s’ouvrir aux autres agir ensemble se connaître organisation renforcement du pouvoir d’agir changement de regard des personnes TRANSFORMATION au sein du groupe liées à l’environnement FRATERNITÉ UNIVERSELLE JUSTICE PLURIELLE TOLÉRANCE VIVRE ENSEMBLE BIEN COMMUN ÉGALITÉ ÉTHIQUE ENTRAIDE PARTICIPATION EVOLUTIVE DÉVELOPPEMENT RESPECT CAPACITÉ D’AGIR CONTRIBUTION ÉCOLOGIQUE BIEN-ÊTRE NON VIOLENTE PLAISIR > MÉTHODE D’ANIMATION : « LE NUAGE DE MOTS » TALENTUEUSE EQUITABLE NON JUGEMENT DÉVELOPPEMENT DURABLE SOBRIÉTÉ AMBITIEUSE DÉMOCRATIQUE RICHE REVENU UNIVERSEL GRATUITÉ DIVERSITÉ DIFFÉRENCE ECHANGE PROJETS DON PAROLE ACTEURS s’organiser respecter les autres capacité à faire capacité à dire
  9. 9. 16 17 LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! QUELQUES MOTS-CLÉS : QUELQUES MOTS-CLÉS : RÉSULTATS, EFFETS, IMPACT 2.4 2.5 > Le groupe de Perpignan, après la visite, a commencé à chercher des financements pour aller, à son tour, rencontrer le groupe de Paris. > Le groupe de Paris est maintenant reconnu par les partenaires (Mairie, associations…) qui les a invités à diverses manifestations (fête du livre, journée de la femme…). OBJECTIFS / CRITÈRES / INDICATEURS OBJECTIFS Vers où voulons-nous aller ? Ce projet est-il réalisable ? Est-il en lien avec nos valeurs ? CRITÈRES Qu’est-ce que nous choisissons de regarder ? INDICATEURS Qu’est-ce qui nous permet de mesurer les résultats (quantitatif et qualitatif) ? participation des mamans à la bibliothèque de rue elles aident à l’installation et au rangement de la bibliothèque mise en place d’actions collectives par des mamans dans un quartier développement des liens entre habitants à l’initiative des mamans elles lisent des histoires aux enfants elles communiquent sur le projet 10 nouvelles mamans sont venues à la bibliothèque amenées par d’autres mamans 5 mamans ont distribué des flyers dans le quartier des mamans ont conçu le flyer de communication > Un groupe existe aux Epinettes (Paris) > Il est passé de 2 à 20 personnes 1. RÉSULTATS La situation change donc… 2. EFFETS > La motivation des participants est plus grande. Ils sont plus assidus aux réunions. > Le groupe prend des initiatives. Il organise une visite au groupe de Vernet-Salanque (Perpignan) 3. IMPACTS Ça provoque des changements dans le groupe et dans son environnement... Le groupe s’étoffe Une nouvelle dynamique se crée…
  10. 10. 18 19 LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! L’ÉVALUATION À CHAUD 3 PRÉVOIR UNE ÉVALUATION C’EST COMME SE PRÉPARER À PRENDRE UNE PHOTO : 2.6 quand ? distance ? objectif ? quelle diffusion ? QUELLE DIFFUSION ? Faire mémoire, pub, communication, utilisation pratique, impact sur le projet angle de vue ? qui ? quel appareil ? le cadre ? le sujet ? QUI ? anime l’évaluation ? LE CADRE : le groupe dans son contexte LE SUJET : à un moment donné, une période, une problématique… ANGLE DE VUE : les différents regards des participants, partenaires… QUELLE DISTANCE ? Positionnement de l’animateur de l’évaluation QUEL OBJECTIF ? Qu’est-ce que l’on veut qu’il en ressorte ? QUAND ? À chaud, à froid ? QUEL APPAREIL ? Outil d’évaluation, compte rendus précédents, témoignages, vidéo, objectifs de départ
  11. 11. 20 21 LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! L’ÉVALUATION À CHAUD, C’EST QUOI ? LA POSITION DE L’ANIMATEUR DE L’ÉVALUATION 3.1 3.2 Pour progresser avec un groupe, l’animateur dispose d’un certain nombre de techniques ou d’outils. Il est toujours souhaitable de les améliorer, de les tester entre collègues, de les adapter ! L’animateur doit être à l’aise et confiant dans ce qu’il propose. Il s’agit de faciliter l’expression de tous, de rendre accessibles des sujets parfois abstraits, complexes… de faire d’abord appel au vécu et à l’expérience des participants plutôt qu’aux connais-sances théoriques… • Permet des ajustements de fonctionnement de groupe • Permet la spontanéité des expressions • Permet d’exprimer un ressenti personnel Les participants d’une rencontre, d’une réunion, tous ensemble • En fin de réunion • Immédiatement, dans la foulée de l’action • Temps court, expressions brèves • Annoncée en début de rencontre ou réunion • Pratique habituelle et régulière • Proposition d’un outil simple qui permet l’expression de tous (formel ou informel) • Attention, ce n’est pas une thérapie ! • En tenant compte de l’état d’esprit du groupe J’ai bien aimé rencontrer de nouvelles personnes Je me suis senti-e écouté-e J’ai été bien accueilli-e C’était difficile de prendre la parole Je n’ai pas tout compris ce qui était dit par les autres J’ai évolué pendant cette réunion Un groupe de personnes se retrouve pour organiser une sortie culturelle. Tous les participants sont présents au temps d’évaluation Avant de partager un gâteau après 1h30 de rencontre, le groupe prendra un quart d’heure pour évaluer la rencontre Aujourd’hui, je propose d’utiliser un bâton de parole. Chacun est libre de prendre ou non la parole. On ne fait pas de commentaires. Ce n’est plus le moment de débattre. QUOI ? QUAND ? QUI ? COMMENT ? Mettre en valeur Mémoire du groupe Capacité d’adaptation Regarde le groupe, la place de chacun Invite chacun à s’exprimer Est à l’écoute du verbal et du non verbal Humour, questionne Sentir la dynamique du groupe Reste zen Bienveillance confiance réciproque empathie Garde le cap vision sens spiritualité Laisse de côté ses préjugés Aide le groupe à avancer Tient la distance Amène le groupe sur le chemin de l’intérêt commun * LES TECHNIQUES D’ANIMATIONS NE SONT QUE DES MOYENS ! boîte à outils*
  12. 12. 22 LIVRET PÉDAGOGIQUE Département Recherche Expérimentations Développement Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : dept.red@secours-catholique.org Fiche d’animation // 1 ENTRE LES OMBRES ET LA LUMIÈRE (chant) 3.3 (Ré) La Sim 1. Nous marchons tout le long des nuits, Fa#m Sol (Si7 Mim) Nous allons d’errance en errance Si7 Mim Franchissant les gués de l’ennui Ré La (Fa#) Pour accueillir nos différences : Fa# Sim (Sol) Nous sommes tous gens de couleurs Ré Sim Do (La) Nous sommes tous gens de couleurs. 2. Nous venons tous de nos passés, Nos mains sont toujours un peu sales. C’est que nous avons traversé Tant de vieux mondes en cavale : Nous sommes tous gens d’un passé Nous sommes tous gens d’un passé. 3. C’est quand il fait si froid dehors Que dedans nos soleils brûlent. Main dans la main et coeur-à-corps Le gel et la faim nous stimulent : Nous sommes tous gens de désir Nous sommes tous gens de désir. 4. Nous avons le coeur en jardin Avec des rosiers de poètes. Chacun de nous est un chemin Chacun de nous est un prophète : Nous sommes tous gens de la paix Nous sommes tous gens de la paix. Paroles : Jean Debruynne, Musique : Gaëtan de Courrèges / Olivier Delgutte, © SM LES QUATRE SAISONS OBJECTIFS : 1. ÉVALUER UNE SÉANCE ET PRENDRE CONSCIENCE DES CHANGEMENTS D’ÉTAT D’ESPRIT DES PERSONNES AU SEIN D’UN GROUPE 2. CONNAÎTRE L’ÉVOLUTION DE LA VIE DU GROUPE DÉROULEMENT L’image des 4 saisons est placée au centre d’un tableau. L’animateur prolonge les traits correspondants aux 4 quarts du cercle afin de délimiter 4 zones sur le tableau. 1. En début de rencontre Chaque participant reçoit une série de personnages. Il choisit parmi ceux-ci celui qui retraduit le mieux son état d’esprit du moment. Il y inscrit son prénom. Le panneau des 4 saisons représente le groupe. Chaque participant choisit quelle est la saison qui correspond le mieux, selon lui, à l’état d’esprit du groupe : plutôt printanier et créatif, plutôt en hibernation tranquille ou mélancolique et automnal… toutes les interprétations sont possibles ! Chaque participant va placer son personnage sur la saison qu’il a choisie. Il n’est fait aucun commentaire afin que chaque participant(e) se sente respecté(e) dans ses choix. 2. En fin de rencontre Chaque participant(e) choisit à nouveau un personnage qui correspond à son état d’esprit en fin de séance. Ce peut être le même ou un différent du début. Il le place sur le panneau des 4 saisons, au même emplacement que précédemment ou à un autre. L’animateur(trice) invite alors chacun-e à s’exprimer sur les changements entre le début et la fin. DURÉE MATÉRIEL GROUPE 4 à 20 personnes 20 minutes Une planche de personnages par personne La planche « 4 saisons » à placer au tableau Un marqueur FICHE D’ANIMATION // 1 http://www.musicme.com/#/Gaetan-De-Courreges/titres/Entre-Les-Ombres-Et-La-Lumiere-t2504451.html REFRAIN Ré La Ré (Sol) Ré La Ré (La) Entre les ombres et la lumière, Chacun de nous risque un chemin. Ré La Ré (Sol) Ré La Fa# L’un va devant, l’autre derrière, Mais si nous unissons nos mains, Sol Ré Sol Ré Si nous portons ce monde lourd, Chacun son pas, chacun son tour, Sol Ré Mi7 (La) Nous pourrons voir naître le jour.
  13. 13. Département Recherche Expérimentations Développement Département Recherche Expérimentations Développement Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : dept.red@secours-catholique.org Fiche d’animation // 2 Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : dept.red@secours-catholique.org Fiche d’animation // 3 DOUX ET PIQUANT OUAH ! AÏE ! EAU ! OBJECTIFS : 1. DONNER UNE APPRÉCIATION PERSONNELLE OBJECTIFS : 1. ÉVALUER INDIVIDUELLEMENT ET COLLECTIVEMENT 2. SE DONNER, EN GROUPE, DES PERSPECTIVES NOUVELLES DÉROULEMENT L’animateur invite les participants à former un grand cercle. Il donne les consignes au milieu du cercle en montrant deux objets : un doux et un piquant. En touchant l’objet doux, les participants peuvent exprimer tout ce qui leur a semblé agréable, positif, intéressant dans le temps qu’ils viennent de vivre ensemble. L’objet piquant encourage les participants à dire ce qu’il les a perturbés, gênés ou ce qui leur a semblé carrément négatif, peu stimulant... L’animateur peut éventuellement commencer en faisant part de son propre ressenti. Il reste au centre en tendant les objets devant lui et en invitant quelqu’un à venir prendre sa suite. La personne qui souhaite s’exprimer saisit les objets alors que l’animateur prend sa place dans le cercle. L’animation continue jusqu’à ce que plus personne ne souhaite s’exprimer. Les participants peuvent s’exprimer plusieurs fois ou ne pas s’exprimer du tout. L’atout de cette animation est de mobiliser le ressenti physique des personnes : lorsqu’elles touchent l’objet, la sensation qu’elles éprouvent réveille leurs souvenirs. Le contraste doux-piquant permet de sortir de l’opposition « j’aime/j’aime pas » : le piquant peut évoquer des aspects émouvants ou qui dérangent sans que cela soit forcément négatif. DURÉE MATÉRIEL GROUPE minimum 3 personnes Variable en fonction du nombre de participants qui souhaitent s’exprimer Un objet doux (un doudou) et un objet piquant (une brosse, un tampon métallique à vaisselle…) FICHE D’ANIMATION // 3 FICHE D’ANIMATION // 2 Une pépite, une découverte... Une épine, une difficulté qui reste à résoudre... Une soif, une attente à exprimer pour continuer d’avancer...
  14. 14. 29 EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! Département Recherche Expérimentations Développement Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : dept.red@secours-catholique.org Fiche d’animation // 4 THERMOSOL OBJECTIFS : 1. DONNER UNE APPRÉCIATION PERSONNELLE 2. SE SITUER PAR RAPPORT À UN GROUPE PRÉPARATION Une ligne droite est tracée à l’aide d’un scotch large collé au sol. A chaque extrémité de la ligne sont placés un rond rouge (chaud) et un rond bleu (froid). Une graduation peut être figurée en plaçant des morceaux de scotch transversaux régulièrement tout au long de la ligne. La barre signalant le milieu est un peu plus longue. DÉROULEMENT L’animateur propose successivement des domaines sur lesquels les participants vont apporter leur appré-ciation. Ce peut être par exemple : l’ambiance du groupe, l’organisation du travail, les temps de détente, le contenu du travail, etc. Pour chaque thème abordé, les participants vont se placer sur la ligne. Il est important de bien convenir de la signification du bleu : froid (ça me laisse froid, je suis resté de glace… ça ne m’a pas plu) ; ou du rouge : chaud (j’étais très satisfait(e), j’applaudis chaleureusement...). Une fois que chacun s’est placé, l’animateur peut proposer à ceux qui le veulent de s’exprimer. Il peut solliciter particulièrement ceux qui sont situés aux extrêmes mais aussi, ceux qui sont au milieu… Il ne s’agit pas de justifier à tout prix son choix. L’expression de chacun doit être respectée. DURÉE LIEU / ESPACE MATÉRIEL GROUPE jusqu’à 20 personnes 20 minutes un espace libre Du scotch large Un rond de papier bleu, un rond de papier rouge. FICHE D’ANIMATION // 4 L’ÉVALUATION À FROID 4
  15. 15. 30 31 LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! L’ÉVALUATION À FROID, C’EST QUOI ? 4.1 4.2 L’ÉVALUATION PAS A PAS On sait mieux maintenant où aller ! Permet une analyse approfondie et objective et conduit à des recommandations. Elle fait appel à toutes les personnes impliquées dans le projet. • Sa fréquence est adaptée à la durée du projet. • Elle intervient comme un point d’étape ou à la fin d’un projet. • Elle se nourrit des différentes évaluations à chaud. • Elle est anticipée, annoncée et préparée. • Une méthode et des outils adaptés au contexte, aux personnes, au projet. • Son importance correspond à l’ampleur du projet. L’activité a dépassé toutes nos espérances : 30 personnes au lieu de 15 ! La prochaine fois, il faudra prévoir plus de chaises. Solange, n’oublie-pas de noter tout ça dans la synthèse que nous communi-querons à tous ceux qui ont participé ! N’oublions personne : Agnès l’animatrice, Brigitte et Bernard les bénévoles, le Co-mité de quartier, Mr Pascal, partenaire de la Mairie, André et Sylvie qui participent à l’activité du vendredi… Le projet se termine en juin, une évaluation est à prévoir après Noël et une autre à la fin du projet. Comme nous l’avons prévu, en début de projet, lan-çons l’évaluation. Utilisons la fiche animation X pour que chacun s’exprime facilement. Il faut que Martine pense à garder les notes de l’évaluation à chaud dans le classeur rouge. Une demi-journée d’évaluation suffi-ra, compte tenu du projet. QUOI ? QUAND ? QUI ? COMMENT ? 3 RÉALISATION • Recueillir les données. • Analyser les données. • Préparer une restitution adaptée à tous les acteurs du projet. 1 CONSTITUTION D’UN COMITÉ D’ÉVALUATION 2 PRÉPARATION • Choisir ce que l’on évalue. • Se référer aux indicateurs définis lors de l’écriture des objectifs. • Déterminer les critères d’évaluation. • Choisir les sources de données. • Choisir comment on recueille les données. • Planifier l’évaluation. 4 VALORISATION • Restitution à tous les acteurs • Définir ensemble les conclusions et les recommandations pour l’avenir. QUI ? > Des représentants du groupe ? Tout le groupe présent ? > Institutionnel(s) ? > Partenaires ? > Membre(s) du Bureau ?
  16. 16. 32 33 LIVRET PÉDAGOGIQUE EN ROUTE VERS L’ÉVALUATION ! > UNE ANIMATION À VIVRE EN GROUPE > EN RÉALITÉ… Un participant de la journée rétablit les faits dans leur réalité. Chacun prend conscience de sa part d’interprétation. Le groupe, avec ces différents éclairages, peut alors aller plus loin... DISTINGUER CE QUE JE VOIS DE CE QUE J’EN CONCLUS 4.3 4.4 QUE FAIT-ON DES RÉSULTATS ? compte-rendus, documents de synthèses, préconisations RÉSULTATS • objectifs réalisés, • objectifs non réalisés, • objectifs semi atteints le fonctionnement : • logistique • relations entre participants, • vie de groupe • Renforcer le groupe, l’action • Valoriser le groupe, le projet • Faire mémoire • Donner des idées à d’autres • Témoigner auprès de nouveaux donateurs • Recruter de nouveaux bénévoles • Rechercher des subventions UN EXEMPLE AU SECOURS CATHOLIQUE Un groupe a vécu une journée festive dont l’objectif était la participation de personnes en situation de précarité. Une photo prise à la fin de la rencontre, sert de support au travail d’une équipe d’animation (qui n’a pas vécu la journée). Chacun exprime ce qu’il voit, donne son interprétation. Les personnes présentes lors de cette journée se taisent… CE QUE L’ON VOIT (LES FAITS) Des gens souriants et d’autres moins Des hommes et des femmes Des personnes de différentes générations Une personne à l’écart du groupe Un homme porte un bonnet sous sa capuche Un homme barbu est face au groupe Des femmes portent un foulard sur la tête Des participants se prennent par les épaules CE QUE L’ON EN CONCLUT (INTERPRÉTATION) La journée était conviviale Les gens étaient ravis Chaque personne a trouvé sa place C’était une journée inter culturelle Auguste se cachait sous sa capuche Éric n’était pas content de cette journée La rencontre a permis des échanges entre générations… Une personne mime une situation (simple, assez brève avec un personnage). L’animateur demande à chaque participant de dire ce qu’il a vu. Au fur et à mesure, l’animateur demande au groupe si ce qui est dit est un fait ou une interprétation. Il les inscrit au tableau selon 2 colonnes (fait ou interprétation). Les participants discutent ensuite entre eux pour mesurer l’écart entre les faits et ce que l’on en dit. DÉROULEMENT COMMUNICATION DÉCISIONS INTERNE EXTERNE • groupe • à la délégation • réseau S.C. • siège • paroisse • quartier • partenaires • public • médias SOUS QUELLES FORMES ? Vidéos, compte-rendu, photos, témoignages, articles de presse, intranet, journée diocésaine, reportage, Lourdes, Expo, …. POURQUOI ? • Redéfinir les objectifs • Réévaluer le budget • Prioriser les actions ARRÊT AMÉLIORATION RÉORIENTATION • changer de cap ou de projet • adapter le projet • ouvrir le groupe • s’associer à d’autres CROISER AVEC D’AUTRES EXPÉRIENCES
  17. 17. Département Recherche Expérimentations Développement Département Recherche Expérimentations Développement Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : dept.red@secours-catholique.org Fiche d’animation // 1 Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : dept.red@secours-catholique.org Fiche d’animation // 2 LE PETIT TRAIN DU CHANGEMENT OBJECTIFS : 1. RELIRE ET ÉVALUER 2. MISE EN COMMUN DES ACTIONS MENÉES. 3. ANALYSE DES AVANCÉES ET DES DIFFICULTÉS. 4. REPÉRAGE DES CHANGEMENTS OU ÉVOLUTIONS DÉROULEMENT Les participants se mettent soit par petits groupes, soit seul. Les groupes peuvent se constituer par équipe de travail ou par affinité. Les participants sont invités à noter sur des post-it (une idée par post-it) des changements ou évolutions qu’ils ont constatés ou ressentis dans l’une des catégories proposées. Ces changements ou évolutions peuvent concerner par exemple : • Le groupe dans un premier temps de travail (10 minutes pour noter les post–it, 20 minutes pour mettre en commun) • Les institutions, partenaires quel que soit le niveau de partenariat, dans un deuxième temps de travail (10 minutes pour le temps individuel et 20 minutes pour le temps de mise en commun) Pendant la mise en commun, chaque post-it du changement doit trouver sa place dans un wagon du train, les participants sont alors invités à regrouper les changements ou évolutions par catégories. L’objectif est de constituer un train du changement et d’en remplir les wagons. Au plus, le train peut tirer dix wagons. Par contre, dans chaque wagon, nous pouvons charger autant de marchandises que nous le voulons ! DURÉE MATÉRIEL GROUPE Une quinzaine de personnes 2 heures > Des post-it. > Des feutres. > Un train : une locomotive et dix wagons. > De la pâte à fixe. FICHE D’ANIMATION // 2 COURSE DE VOITURES OBJECTIFS : PERMETTRE AUX PARTICIPANTS D’UN GROUPE DE : 1. SE SOUVENIR DES OBJECTIFS QU’ILS S’ÉTAIENT FIXÉS 2. VISUALISER CE QUI A AVANCÉ, CE QUI A STAGNÉ, CE QUI A RÉGRESSÉ 3. ANALYSER LE POURQUOI DE CES ÉVOLUTIONS. DÉROULEMENT Chaque objectif du groupe (on suppose qu’ils ont été déterminés avec les participants !) est présenté sous la forme d’un dessin symbolique collé sur le capot d’une voiture dessinée. Les véhicules sont placés devant la ligne de départ. Les participants votent pour dire si, selon eux, l’objectif est : • loin d’être atteint (ils ne lèvent pas les bras : le véhi-cule reste sur la ligne de départ) • en cours de réalisation (ils lèvent un bras : le véhi-cule avance à mi-chemin sur la route). • atteint (ils lèvent les deux bras : le véhicule avance beaucoup plus sur la route). L’animateur pose alors la question : « Qu’est-ce qui a permis d’avancer vers ces objectifs ? Qu’est-ce qui a changé ? » DURÉE Une discussion s’engage alors. LIEU / ESPACE LIEU / ESPACE MATÉRIEL GROUPE une douzaine de personnes 1 heure Un tableau central et des chaises disposées en demi-cercle Un tableau central et des chaises disposées en demi-cercle Un tableau avec des lignes horizontales et une ligne verticale à gauche (ligne de départ). - Plusieurs véhicules en pa-pier porteurs des symboles identifiés. - Pâte à fixe. FICHE D’ANIMATION // 1
  18. 18. Département Recherche Expérimentations Développement Département Recherche Expérimentations Développement Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : dept.red@secours-catholique.org Fiche d’animation // 3 Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : dept.red@secours-catholique.org Fiche d’animation // 3 LE PETIT POIDS OBJECTIFS : 1. PRENDRE CONSCIENCE DES FORCES ET DES FAIBLESSES DU GROUPE 2. SE DONNER DES PRIORITÉS D’ACTION 3. S’ENGAGER POUR FAIRE AVANCER LES CHOSES. CRÉER UNE NOUVELLE DYNAMIQUE DE GROUPE, EN VUE D’UN TRAVAIL ULTÉRIEUR. DÉROULEMENT 1/ Travail sur les obstacles. Sur un tableau, on note les aspects négatifs exprimés par les participants ; ce qui fait que rien n’a changé, ce qui a empêché de réussir, ce qui empêche que le quartier, le groupe, la situation abordée, aillent mieux. Le groupe va devoir sélectionner les 3 obstacles qui lui paraissent majeurs. Chacun est invité à se déplacer vers le tableau et à inscrire un trait en face de chacun des trois aspects qui lui paraissent les défavorables pour faire bouger la situation. L’addition est faite pour constater quels sont les facteurs négatifs qui arrivent en tête. L’animateur ayant placé sur la table une balance à plateaux pose symboliquement sur un des plateaux des poids qui représentent tout ce qui est négatif et qui empêche d’avancer. 2/ Travail sur les forces. Sur le tableau, les aspects positifs sont notés : ce qui nous a fait réussir, ce qui fait que ça a marché, qu’on a déjà pu obtenir une amélioration, que la situation n’est plus comme avant. Le groupe sélectionne les 3 principaux atouts, forces qui ont permis d’avancer. Chacun est invité à se déplacer vers le tableau et à inscrire un trait en face de chacun des trois aspects qui lui paraissent les plus favorables pour faire bouger la situation. L’addition est faite pour constater quels sont les facteurs positifs qui arrivent en tête. DURÉE LIEU / ESPACE MATÉRIEL GROUPE entre 5 et 15 personnes 2 heures en ½ cercle autour d’un tableau avec une balance sur une petite table au centre • tableau, • feutres, • une balance à plateaux avec ses poids FICHE D’ANIMATION // 3 LE PETIT POIDS (SUITE) L’animateur place sur l’autre plateau de la balance des poids qui représentent tout ce positif qui fait avancer. ATTENTION !!! Les poids, de tailles diverses, ont été agencés de telle sorte que les deux plateaux s’équilibrent. > C’EST L’ÉQUILIBRE… Oui, mais l’équilibre peut entraîner l’inertie… Rien ne bouge… C’est la situation actuelle du quartier, du groupe. Il y a autant de rai-sons de voir les choses évoluer que de résistances pour que ça évolue. C’est le STATUT QUO. > Qu’est-ce qui va faire qu’on va réussir ? Il reste un minuscule poids (qu’a apporté l’animateur mais qui l’a gardé caché !!!) C’est très peu de choses mais ce petit poids peut faire pencher la balance !!! Ce petit poids peut nous faire réussir ! > Qu’est-ce que ce représente ce petit poids pour nous ? Le groupe est alors invité à exprimer ce que représente ce petit poids qui fait basculer dans le bon sens. Il est petit mais essentiel. C’est là-dessus que le groupe va parti-culièrement travailler. S’agit-il de motivation, d’espérance, d’unité, de force du collec-tif, de dynamique du groupe, de solidarité, de foi, de courage, de persévérance, ou d’autre chose encore ?… > Comment ensemble faire croître ce petit poids ? Qu’est-ce que vous voulez faire collectivement pour faire grandir ce petit poids ? Qu’est-ce que vous êtes prêts à faire ? Sur quoi êtes-vous prêts à vous engager pour y arriver ? - Quelque chose d’accessible de réalisable pour commencer ? - Aller plus loin dans l’analyse des obstacles et des ressources ? - Se réunir la semaine prochaine ?
  19. 19. Département Recherche Expérimentations Développement Tel : 04 57 13 81 21 / Courriel : dept.red@secours-catholique.org Fiche d’animation // 4 1000 BORNES OBJECTIFS : 1. RELIRE ET ÉVALUER. 2. CONNAÎTRE L’ÉTAT D’AVANCÉE D’UNE DÉMARCHE OU D’UN GROUPE. 3. FAIRE LE POINT. 4. FAVORISER L’EXPRESSION DES PERSONNES. DÉROULEMENT Les cartes d’un jeu Mille Bornes sont étalées sur une table de manière à ce que chacun puisse en choisir une. La signification des cartes peut être explicitée si néces-saire : - En panne d’essence, crevé, accident, feu rouge signi-fient qu’on n’avance pas. - Réparation, roue de secours, essence ou feu vert signifie qu’on avance (à certaines conditions). - Limitation de vitesse ou fin de limitation de vitesse peuvent se référer à des évènements qui ralentissent l’avancée ou au contraire, la libèrent. - Les bornes peuvent montrer une distance parcourue, plus ou moins grande. Cela ne se confond pas avec la vitesse d’avancée. Chacun choisit une carte puis expose au groupe les rai-sons de son choix. Les cartes sont disposées au fur et à mesure dans un endroit visible du groupe pour mettre DURÉE en évidence l’état général du groupe. LIEU / ESPACE MATÉRIEL GROUPE Une douzaine de personnes en fonction du nombre de participants table centrale ou espace libre Un jeu de Mille Bornes FICHE D’ANIMATION // 4 Seine Saint Denis Aix / Arles Le groupe à Sète / avril 2014 DRED et Rhône Alpes Hérault Paris Marseille Normandie / Bretagne Aude / Roussillon
  20. 20. GROUPE DÉVELOPPEMENT SOCIAL Travail collectif réalisé à Sète (Hérault) en avril 2014 Département Recherche Expérimentations Développement SECOURS CATHOLIQUE – CARITAS FRANCE

×