CENTRE NATIONAL dlETUDES SPATIALES 
G.E.P.A.N. 
Convention no 903-02-0000-15 
avec 
I'UNIVERSITE PARIS V 
LABORATOIRE DE P...
( S O M M A I R E 1 
. Constitution et sélection des supports d ' analyse ................................ 
. Instruments ...
C'est par la presse principalement que le public reçoit une certaine 
image de ce que sont les phénomènes aérospatiaux non...
Si ces étapes ont été effectivement suivies (l), elles ont par contre 
dû,en raison de contraintes matérielles, temporelle...
La relation d'inclusion entre les différentes unités 
est donc la suivante : Article2 informations obser-vation, 
le premi...
CONSTITUTION DU CORPUS 
ET SELECTION DES SUPPORTS ANALYSES 
Le but initial de cette recherche était d'analyser la façon do...
3) - ECHANTILLONNAGE DES SUPPORTS PRESSE ECRITE ANALYSES - 
~êmeli mité à la presse écrite, ce travail restait considérabl...
impossible pour l'Aurore dont le rachat par le groupe Hersant 
a provoqué la dispersion des archives ; en ce qui concerne ...
minimum pour obtenir une couverture de la France entière. Ce 
seuil est de 120 000 exemplaires diffusés en moyenne chaque ...
%partition des Quotidiens Réqionaux 
(1) - Alsace 
(2) - D.L. : Dauphiné Libéré 
(3) - D.M. : Dépêche du -Yidi 
(4) - D.B....
C) - L..E.S. .M.A..G.A.Z.I.N.E..S. .(.H.E.B..D.O.M.A.D.A..I.R.E.S. ..E.T. .M.E..N SUELS) - 
Comme nous l'avons dit plus ha...
HEBDOMADAIRES MENSUELS 
Le Nouvel Observateur 
Paris-Match 
Le Pèlerin 
Le Point 
Point de Vues-Images du Monde 
L'Unité 
...
C H A P I T R E 2 
INSTRUMENTS D'ANALYSE DE CONTENU 
(Grilles d'analyse) 
1) - RAPPEL DES OBJECTIFS - 
L'analyse de conten...
1) - DATE DE PARUTION DE L'ARTICLE - 
1.1. - Année de parution de l'article. 
1.2. - Mois de parution de l'article. 
1.3. ...
- A~~LI~s - Dans de rares cas le contenu ne semble avoir 
aucun déclencheur précis, il s'agit par exem-ple 
d'une réflexio...
7) - 
8) - 
9) - 
IO) - 
RUBRIQUE - 
7.1. - D-a-n-s- -r-u-b-r-i-q u--eL ,--h--o-r,s-- -r- ubriq,u-e : l'article est-il 
pu...
- e - exclamatif : quand le titre est suivi d'un 
point d ' ex damation. 
- f - indiscernable : quand rien ne permet de 
n...
- Forme : Les réflexions d'ordre général (forme d), les 
lettres de lecteurs non-témoins (forme e), ain-si 
que les interv...
- ENTOURAGE - 
On notait ici différents renseignements concernant les 
proches du ou des témoins et éventuellement leurs r...
- Catégorie 1 - 
- Catégorie 2 - 
- Catégorie 3 - 
- Catégorie 4 - 
- Catégorie 5 - 
- Catégorie 6 - 
2. - NOMBRE DE TEMOI...
-C--H--A--P--I -T--R---E-- 3- 
ANALYSE DES RESULTATS 
Rappelons pour commencer (cf. Introduction et Chapitre 2) que 
l'ana...
entre journaux, par exemple, devront, pour certains d'eux, être 
menées et interprétées avec prudence, parfois même abando...
1.3. - Croisement de l'année et de jour de parution : 
Y-a-t-il une tendance à faire paraître les articles 
concernant les...
rendu, et/ou d'entretiens avec des témoins, et/ou 
de lettre de témoin(s) des observations d'OVNI ou 
leur identification ...
3.4. - Titre des articles : quel est, quand il y a titre, 
le mot ou l'expression qui permet de savoir que le 
thème de l'...
Lieu de l'observation 
On distinguera dans un premier temps : France - Pays 
étranger et dans un second, les départements ...
Ce second traitement, destiné à comparer les différents journaux 
entre eux, se fera toutes années confondues, afin de min...
2.1. - Page de parution : ~ 
On comparera les distributions 
à l'aide de "Khi-deux". 
2.2. - Annonce : 
Même raisonnement ...
Spearman" surleurs distributions de ces thèmes dans 
les journaux considérés deux à deux (toujours à con-dition 
que les e...
4.4. - Ancienneté de l'observation - 
Le même raisonnement que celui mentionné ci-dessus 
peut être pris en considération....
* Le bilan de chaque journal est suivi des tableaux de données 
dont il est issu. 
* Les pourcentages figurant dans le tex...
1) --'DESCRI PTION DES INFOR- MATI.ONS 
1.1. - Le nombre d'articles analysés, dont l'exhaustivité n'est 
pas garantie, est...
- 31 - 
2) - INDICATEURS DE L'IMPORTANCE ATTACHEE AU PROBLEME DES OVNI 
2.1. - 15 des 27 articles analysés paraissent en d...
- 32 - 
4) - ELEMENTS DESCRIPTIFS DES PHENOMENES MENTIONNES DANS LES ARTICLES - 
4.1. - Rappelons que la proportion des in...
04 : Alpes cte 8te~Pra~nce 
06 : Alpes Nar~tkea 
17 : Charente-Maritime 
33 : Gironde 
38 : Isère 
39 : Jura 
41 : Loir-et...
b 1.1. - Nombre d'articles - 
l 
Nombre 
d'articles parus 
Nombre 
d'articles 
analysés 
Nombre 
d'articles 
2ème niveau 
...
1.4. - Mois de Parution - 
Septembre 1 
Octobre 1 
Novembre 1 
Décembre -1 1
1.5. - Déclencheur - 
& DECLENCHE 
b (identifica-c 
(médias) 
d (congrès) 
e (ufologues) 
Non classés 
1.6. - Forme des Ar...
1.7. - Forme et Déclencheur - 
NCHEUF I' 
a (compte 
rendu) 
Ib (interview) 
c (interview 
de témoin) 
- 
d (réflexion 
gé...
de Parution - 
Première page 
Dernière page 
Page gauche 
Page droite 
1974 
1976 
2 
2.2. - Annoncé en première page - 
2...
3-5. - Orïentation des Articles -
4.2. - Type de phénomène observé -
3.3. - Thème des articles environnants - 
THEME 
Bourse Finance 
Consommateur 
Courrier lecteurs 
Divers 
Faits divers 
Fe...
--L--A---- ----C----R----O----I----X-- 
1) - DESCRIPTION DES INFORMATIONS - 
1.1. - Le nombre des a r t i c l e s anaZysés...
Si on considère les articles analysés au niveau 2, nous 
trouvons des résultats concordant partiellement avec les 
vagues ...
2.4.2. - La surface moyenne de la page occupée par ces illus-trations 
est de 7 % (écart type : 3,89) (1 ) . 
2.4.3. - Les...
un statut scientifique à une part des informations 
portant sur les OVNI. 
- La publicité, à égalité avec les spectacles e...
0 
4.6. - Le f a i t de mentionner des observations françaises OU 
étrangères est indépendant de l'ancienneté de celles-ci...
1.1. - Nombre d'articles - 
Nombre d'arti-cles 
parus 
Nombre d'arti-cles 
analysés 
Nombre d'arti-cles 
2ème niveau 
1 .2...
1.4. - Moïs de Parution - 
Janvier 
Février 4 
Mars 1 
Avril 
Mai 
Juin 1 
Août 1 
Septembre 
- 
Octobre 1 
Novembre 
Déce...
1.5. - Déclencheur - 
a (observation) 
I b ( i d e n t i f i c a- t i o n ) 1 c (médias) l 
d (congrès) 
e ( ufologues) 
f...
1.7. - Forme et Déclencheur - 
DECLENCHEUF  
a (compte 
rendu) 
b (interview 
c (interview 
de témoin) 
d (réflexion 
ggné...
- Page de Parution - 
2.2. - Annoncé en première page - 
7 
- 
Annoncé 
1974 
Non annoncé 
1 Indéterminé 1 1 1 1 1 1 1 II/...
3.3. - Thème des articles environnants - 
Bourse Finance 
Consommateur 
Courrier lecteurs 
Divers 
Faits divers 
Feuilleto...
3.5. - Orientation des t i t r e s des a r t i c l e s -
4.2. - Type de Phénomène observé -
--L---E--- -----F----I---G----A----R----O-- 
1) - DESCRIPTION DES INFORMATIONS - 
1 . 1 . - Le nombre d'articles analysés ...
On ne trouve donc pas de concordance entre les articles 
tels que nous les avons décrits et les vagues des obser-vations 
...
2.4.3. - Les a r t i c l e s occupent en moyenne 9,27 % de la s u r f a c e 
de la page écart type 9,08 (si on excepte deu...
- 58 - 
4) - ELEMENTS DESCRIPTIFS DES PHENOMENES MENTIONNES DANS LES ARTICLES - 
4.1. - Rappelons qu'une proportion de 31 ...
double codage. Parmi ceux-ci le codage est identique 
dans 3 cas (il s'agit de 2 RR3 et d'un disque diurne). 
Le codage di...
1.1. - Nombre d'articles - 
l Nombre d'articles 
parus l8 1 
Nombre d'articles 
analysés 
Nombre d'articles 
2ème niveau 
...
1.4. - Mois de Parution - 
Janvier 
Mai 1 1 
Juin 2 
Juillet 
A o û t 
S e p t e m b r e 
0N o v e m b r e
1 a (observation) 
1 b (identification 
d (congrès) F-' I e (ufologues) 
If ( s c i e n c e ) 
1non c l a s s é s 
1.6. - ...
1.7. - Forme et Déclencheur - 
DECLENCHEUR 
a (compte 
rendu) 
b (interview) 
c (interview 
de témoin) 
d (réflexion 
géné...
2.1. - Page de parution - 
Page gauche 
Page d r o i t e 
3 
4 
2.2. - Annoncé en première page - 
- 
. 
Annoncé 
Non anno...
3.3. - hém me des article6 environnants - 
1 Bourse Finance 
Consommateur 
Courrier Lecteurs 
Divers 1 Faits Divers 
1 Feu...
3.5. - Orientation des titres des articles - 
l a (affirmatif) 
l b (négatif) 
1 c (interrogatif) 
1 d (dubitatif) 
e (exc...
4 . 2 . - Type de phdnomhe observé -
.F.....R....A......N....C......E.... ........S.....O. I R 
1) - DESCRIPTION DES INFORMATIONS - 
1.1. - Le nombre total d'a...
1.6. - La forme compte rendu est celle qui est la plus souvent 
prise par les articles consacrés aux OVNI (76 % de for-me ...
3.2. - Pour 39 articles signés on trouve 15 signataires diffé-rents 
(dont la mention A.F.P. sans nom précis). 8 d'entre 
...
4.6. - Le fait de mentionner des observations françaises 
ou étrangères est indépendant du délai avec lequel 
paraît l'art...
1.1. - Nombre d'articles - 
1974 1975 
Nombre d'articles 36 11 
parus 
Nombre d'articles 29 
analysés 
6 
Nombre d'article...
1 . 4 . - Mois de Parution -
a (observation) 1 23 
c (media) 15 
d (congrès) 
- 
e (ufologues) 
f (science) 
- 
non classés 
1.6. Forme des articles - ...
1.7. - Forme et Déclencheur - 
a (compte 
rendu ) 
b (interview) 
c (interview 
de témoin) 
d (réflexion 
générale 
e (cou...
2.1. - Page de parution - 
2 . 2 . - ~nnoncé en première page - 
1 
Annoncé 1 4 
Non annoncé 
2.3. - Siqnature -
3.3. - ~hgrne des articles environnants - 
1974 1975 
Bourse Finance 
Consommateur 
Courrier Lecteurs 
Divers 
Faits Diver...
3.5. - Orientation des titres des articles - 
a (affirmatif) 
b (négatif) 
c (interrogatif) 
d (dubitatif) 
e (exclamatif)...
4.2. - Type de phénomène observé -
1) - DESCR~PTIODNE S INFORMATIONS - 
1.1. - L'HUMANITE est assez pauvre en informations concernant 
les OVNI, puisque le n...
Les autres formes prises par les informations sont essen-tiellement 
des r é f l e x i o n s d'ordre général ( 2 2 %), mai...
3.3. - Les articles traitant des OVNI sont le plus souvent côtoyés 
par des articles "faits divers" (11/39, soit 28 %) et,...
et hors de France, a l o r s que les 4 observati ns les plus an-ciennes 
(ancienneté supérieure à 7 jours) on é t é f a i ...
1.1. - Nombre d ' a r t i c l e s - 
Dans r u b r i q u e 3 
Hors r u b r i q u e 2 3 
1.3. - J o u r de ~arution- 
1974 1...
1 . 4 . - Mois de P a r u t i o n - 
J a n v i e r 
F é v r i e r 
Mars 
A v r i l 
M a i 
J u i n 
J u i l l e t 
Août 
S...
1.5. - Déclencheur - 
1.6. - Forme des a r t i c l e s - 
a (compte rendu) 
b ( i n t e r v i e w ) 
e ( c o u r r i e r 
...
1.7. - Forme et Déclencheur - 
a (compte 
rendu) 
t b (interview) 
c (interview 
de témoin) 
d (réflexion 
générale) e (co...
2.1. - Page de parution - 
lère page 
~ernière page 
Page gauche 
Page droite 
* Information non disponible pour un articl...
3.3. - Thème des articles environnants - 
1974 
Bourse Finance 
Consommateur 
Courrier Lecteurs 1 
Divers I 
Faits Divers ...
3.5. - Orientation des titres des articles - 
a (affirmatif) 
b (négatif) 
c (interrogatif) 
1d (dubitatif) 
r 
1974 
a 
e...
4.2. - Type de phénomène observé -
1) - DESCRIPTION DES INFORMATIONS - 
1.1. - Le nombre total d'articles sur les OVNI parus dans LE 
MONDE entre 1974 et 198...
1.7. - G'article consacré aux OVNI le plus typique du MONDE est 
constitué de comptes rendus d'une nouveauté dans les médi...
3-3. - Zes a r t i c l e s environnant ceux consacrés aux OVNI 
sont le plus souvent (16 % des cas) des "Faits Div 
ou plu...
fin 
Basses Mps 
Hautes Alpes 
Ardèche 
Ariège 
Aube 
Aude 
Bouches du Rhône 
Charente 
Charente Maritirte 
Côte d'Or 
Dou...
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Etude psycho 1981_2
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude psycho 1981_2

176 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
176
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude psycho 1981_2

  1. 1. CENTRE NATIONAL dlETUDES SPATIALES G.E.P.A.N. Convention no 903-02-0000-15 avec I'UNIVERSITE PARIS V LABORATOIRE DE PSYCHOLOGIE SOCIALE LES OVNI dans la presse -(Il ETUOE DES QUOTIDIENS N A T I O N A U X Recherche effectuée par Françoise ASKEVIS-LEHERPEUX = ' Françoise CAVE Dominique LUDWIG . sous la direction de Monsieur le Professeur Guy DURANDIN Paris, OCTOBRE 1981
  2. 2. ( S O M M A I R E 1 . Constitution et sélection des supports d ' analyse ................................ . Instruments d'analyse de contenu .... . Analyse des résultats .......................... * Schéma général .................................... * Premier traitement : Traitement intra j ournal ................ l'AURORE ...................................... Za CROIX ...................................... 0 Ze FIGARO .................................... O FRANCE-SOIR ................................ 0 Z ' HUMANITE , ................................ 0 Ze MONDE ...................................... 0 le PARI S IEN LIBERE .................. * Deuxième traitement : Traitement intra journaux .............. * Troisième traitement : Articles et rapports de gendarmerie ..........................................
  3. 3. C'est par la presse principalement que le public reçoit une certaine image de ce que sont les phénomènes aérospatiaux non-identifiés, plus communément désignés par l'expression "OVNI" (1). Cette information peut orienter le développement des opinions et con-victions du public et, en conséquence, influer sur sa propension à té-moigner ou même faciliter certaines confusions. Il est donc important d'analyser cette information et, dans le cas où il s'agit d'un compte rendu d'observation d'un OVNI, de la confronter à celle consignée dans le rapport de gendarmerie éventuellement dressé à cette occasion. B ) - PROGRAMME DES TRAVAUX - (2) Notre travail devait, à l'origine suivre les étapes suivantes : - 1 - Sélection des supports. - 2 - Elaboration d'une grille d'analyse des articles issus de ces supports, et de règles de codage. - 3 - Analyse des résultats : traitement intra-journal traitement inter-journaux comparaison éventuelle avec rapports de Gendar-merie. Interprétation et conclusion. (1) - Cette expression, abréviation de "Objets Volants on-Identifiés" et traduction littérale de "UFO" ("Unidentified flying abjects") sera, pour plus de commodité, utilisée dans la suite du rapport. (2) - Ce document fait partie du rapport final d'une Convention d'Etu-de passée pour le GEPAN entre le CNES et le LABORATOIRE DE PSY-CHOLOGIE SOCIALE DE L'UNIVERSITE PARIS V (Note du GEPAN).
  4. 4. Si ces étapes ont été effectivement suivies (l), elles ont par contre dû,en raison de contraintes matérielles, temporelles et autres, être réduites : - S..E.L.E.C.T..I.O.N. .D.E..S. .S.U.P..P.O RTS - Dans le projet initial, il était prévu de s'intéresser, pour la période 1974-1980, à trois types de supports, hormis celui des procès-verbaux dressés, à l'occasion des observations d'OVNI, par la Gendarmerie Nationale : a) La totalité de la presse écrite nationale quotidienne. b) Un échantillon de la presse écrite régionale c) L'ensemble des numéros des revues ufologiques françaises. Les deux premiers types de supports ont été constitués, mais seuls les articles du premier ont pu être analysés (cf. Chap. 1). - 2 - GRILLE initiale avait pour ambition de prendre en considéra-tion toutes les informations contenues dans un article. Un pre-mier essai de cette grille montrant qu'elle conduisait à des résultats trop disparates pour permettre une quelconque comparai-son entre articles d'un même journal ou entre journaux, il fut décidé de la réduire (cf. Chap. 2), mais de conserver l'idée de niveaux d'analyse : - Un premier niveau (auquel correspond une première grille) concerne l'ensemble des articles ayant pour thème géné-ral les OVNI et permet de savoir à-cpel-type de contenu le lecteur a accès. L'unité d'analyse est alors l'infor-mation, c'est-&-dire, selon le traitement effectué, soit l'article dans son ensemble, soit l'article scindé en diverses informations s'il en contient plusieurs (par exemple, un article ajoutant à un compte rendu d'obser-vation d'OVNI des réflexions d'ordre général sur l'état de la question). - Un deuxième niveau (auquel correspond une deuxième gril-le) ne concerne que les articles ou informations mention-nant des observations ou identifications d'OVNI et per-met de noter certaines caractéristiques du phénomène ob-servé. L'unité est alors l'observation, un article ou une infor-mation pouvant en mentionner plusieurs, (1.) A chacune d'elles correspond un chapitre spécifique.
  5. 5. La relation d'inclusion entre les différentes unités est donc la suivante : Article2 informations obser-vation, le premier niveau concernant l'une ou l'autre des deux premières et le second niveau la dernière. Se trouve réduite du fait de l'élimination de deux des trois supports prévus initialement. ~éanmoins, nous effectuerons, dans la mesure du possible les trois traitements suivants : - Traitement intra-journal (ler et 2ème niveaux) - Traitement inter-journaux (ler et 2ème niveaux) - Inventaire des observations françaises et comparaison éventuelle avec les rapports de gendarmerie correspon-dants (articles du 2ème niveau) : on s'efforcera d'ef-fectuer cette comparaison pour des observations consi-gnées dans des procès-verbaux et rencontrées dans plu-sieurs quotidiens nationaux. La grille initiale sera alors utilisée. - 4 - L..'.I.N.T.E.R..P.R.E.T.A..T.I.O.N. .D..E.S. .R.E..S.U.L TATS - L'intégration, &duits aux résultats extraits aes qumiaiens wtionaux, ~mi-trera la nécessité d'un prolongement de la recherche qui pren-drait comme objet d'étude les quotidiens régionaux.
  6. 6. CONSTITUTION DU CORPUS ET SELECTION DES SUPPORTS ANALYSES Le but initial de cette recherche était d'analyser la façon dont les rnédia français parlent (ou ne parlent pas) au public des OVNI... Or, prendre en compte tout ce que les différents supports des différents média ont pu produire sur un phénomène -aussi défini fût-il- est une entreprise colossale. Nous avons donc été conduits à réduire l'éven-tail des média étudiés, à échantillonner les supports analysés ainsi qu'à en préciser la période de parution. La première limite fixée à cette étude est une limite temporel-le. Comme nous souhaitions pouvoir comparer les productions des média à propos des OVNI avec les contenus des rapports de gen-darmerie établis lors de chaque observation (cf. Supra), nous avons décidé de ne pas étudier les contenus des média avant 1974, puisque c'est seulement à partir de cette date que des instructions précises ont été données aux gendarmes pour dres-ser des rapports en cas d'observation d'OVNI. C'est donc la période allant du ler Janvier 1974 au 31 Décembre 1980 que couvre notre étude. 2) - LE CHOIX DES MEDIA - Les difficultés rencontrées pour entrer en possession de cer-tains corpus nous a obligés à nous limiter, pour cette étude, à la seule Presse écrite. Nous avons donc renoncé, malgré l'in-térêt que pourraient présenter de tels corpus, à analyser les productions relatives aux OVNI de la radio, de la télévision et du cinéma. En effet, les "bobinaux" d'information des différen-tes stations de radio ne sont conservés -sauf exception- que trés peu de temps (6 mois en général), ce qui aurait enlevé tout caractère rétrospectif à cette étude. Si les archives té-lévisuelles sont en général beaucoup mieux et beaucoup plus longtemps conservées, leur accès est payant et aurait trés lour-dement grevé le budget de cette recherche. Enfin, en ce qui con-cerne le cinéma, il est difficile d'obtenir des copies facile-ment visualisables (c'est-à-dire de format 16 mm ou Super 8) des films qui nous auraient intéressés. De plus, comme pour la télévision, l'accès à ces copies est le plus souvent payant.
  7. 7. 3) - ECHANTILLONNAGE DES SUPPORTS PRESSE ECRITE ANALYSES - ~êmeli mité à la presse écrite, ce travail restait considérable, puisque chaque jour, chaque semaine et chaque mois, ce sont plu-sieurs centaines de titres qui paraissent. Il était donc indis-pensable de sélectionner dans cet ensemble les éléments qui se-raient les plus pertinents pour notre étude. Comme nous souhai-tions pouvoir comparer des articles de journaux avec des rapports de gendarmerie, il nous fallait donc rechercher les supports qui étaient les plus susceptibles de relater des observations d'OVNI. Ces supports sont essentiellement les journaux à parution quoti-dienne (quotidiens régionaux et nationaux), ainsi que, mais moins fréquemment, les revues à parution hebdomadaire ou mensuelle, qui consacrent l'essentiel de leurs colonnes à l'actualité. Nous avons donc choisi trois grands secteurs de la presse écrite : * la presse quotitienne nationale * la presse quotidienne régionale * la presse hebdomadaire et mensuelle d'actualité. C'est au sein de ces trois secteurs que nous avons sélectionné les journaux dont nous devions analyser les articles consacrés aux OVNI. Leur nombre réduit (une dizaine) permettait d8ana3yser l'en-semble du corpus. Un seul critère a été retenu pour la sé-lection de ces quotidiens nationaux : celui de leur durée de parution. En effet, afin de pouvoir comparer les différents supports entre eux, nous avons décidé de ne conserver que les journaux ayant paru sans interruption entre 1974 et 1980. Seuls sept quotidiens nationaux répondent à ce critère. Ce sont par ordre alphabétique : l'Aurore, la Croix, le Figaro, France-Soir, l'Humanité, le Monde, le Parisien Libéré. Les suppléments à parution hebdomadaire (le week-end) de cer-tains de ces quotidiens (le Monde, le Figaro, par exemple) ont été analysés en même temps que le numéro avec lequel ils sont vendus et n'ont pas été considérés comme des hebdomadai-res d'actualité. La sélection des articles consacrés aux OVNI dans es sept journaux a été réalisée, sauf pour l'Aurore et le Parisien ~ibéré,g râce au service de documentation propre à chaque quotidien, ce qui nous garantit, hormis pour les deux quo-tidiens précités, l'exhaustivité du corpus recueilli. Ce recueil des références des articles consacrés aux OVNI était
  8. 8. impossible pour l'Aurore dont le rachat par le groupe Hersant a provoqué la dispersion des archives ; en ce qui concerne le Parisien Libéré, les grèves et les problèmes internes qui ont affecté ce journal ont arrêté le fonctionnement du service de documentation de 1974 à 1979. Cependant, pour ces deux quoti-diens, la majeure partie des articles consacrés aux OVNI a pu être retrouvée grâce au service de documentation de France- Soir. Mais nous ne pouvons pas, pour ces deux quotidiens, être certains de l'exhaustivité du corpus ainsi recueilli. Les résultats présentés plus loin portent sur l'ensemble des articles parus entre 1974 et 1980 dans les sept quotidiens nationaux choisis. Plus de 70 quotidiens régionaux différents ont paru entre 1974 et 1980. Il était donc nécessaire de pratiquer un échan-tillonnage. Cet échantillonnage devait répondre à plusieurs critères : . Tout d'abord, afin d'homogénéiser le corpus des quotidiens nationaux et celui des quotidiens ré-gionaux, il fallait choisir des quotidiens ré-gionaux ayant paru sans interruption entre 1974 et 1980. . Ensuite, et dans le même but, il était nécessaire de ne conserver que des quotidiens régionaux ayant une diffusion (1) suffisamment importante : comparer des articles provenant d'un quotidien tirant à plusieurs centaines de milliers d'exem-plaires avec ceux d'un quotidien tirant à 3 ou 4000 exemplaires, serait très difficile, car les contraintes d'espace auxquelles sont soumises les journalistes sont très différentes. . Enfin, il fallait conserver à cet échantillon une diversité suffisamment grande pour que tous les départements français soient représentés par au moins un quotidien régional qui y soit largement diffusé. Ce dernier critère nous a amenés à fixer un seuil de diffusion (1) Nous avons choisi la diffusion et non le tirage car la première est une meilleure approximation de l'impact que peut avoir le journal sur le public.
  9. 9. minimum pour obtenir une couverture de la France entière. Ce seuil est de 120 000 exemplaires diffusés en moyenne chaque jour. Il nous a permis de définir un ensemble de dix-huit quotidiens régionaux. Ce critère de diffusion a été contrôlé pour les années 1975 et 1979 grâce aux chiffres fournis par 1'O.J.D. (Office de Justification de la Diffusion) : le ta-bleau figurant ci-desbus donne les chiffres de diffusion de 1'O.J.D. de 1975 et 1979 pour les quotidiens nationaux et ré-gionaux analysés. La carte montre la répartition des dix-huit titres sélectionnés dans l'ensemble des départements français. TABLEAU 1: DIFFUSION DES QUOTIDIENS NATIONAUX ET REGIONAUX ANALYSES (Chiffres O.J.D.). L ' Aurore La Croix Le Figaro France-Soir L'Humanité Le Monde Le Parisien Libéré - - L'Alsace Le Dauphine ~ibéré La Dépêche du Midi Les Dernières Nouvelles D'Alsace L'Est Républicain Le Midi Libre La Montagne Nice-Matin La Nouvelle République du Centre Ouest Ouest France Paris-Normandie Le Progrès Le Provençal Le Républicain Lorrain Sud-Ouest Le ~élégramrne de Brest et de l'Ouest L ' Union La Voix du N~rd
  10. 10. %partition des Quotidiens Réqionaux (1) - Alsace (2) - D.L. : Dauphiné Libéré (3) - D.M. : Dépêche du -Yidi (4) - D.B.A. : =m. Fouv. Alsace (5) - E.R. : Est Républicain (6) - M.L. : 85idi Libre (7) - M. -?bntagne (8) - N.M. : N i c e Matin (9) - N.R.C.O. : Nouv. Répu. du Centte Ouest (IO) - O.F. 2 (II) - P.F. : (12) - Pq : (13) - E'v : (14) - R.L. : (15) - S.O. : (16) - T.B.O. (17) - U. (18) - V.N. : Ouest-France Paris-Normandie Progrès Provençal Républicain Lorrain I Sud-Ouest : Téléqamme B r e s t et Ouest L ' Union voix du Nord Région Parisienne : (pas de Quotidiens ~éqionaux)
  11. 11. C) - L..E.S. .M.A..G.A.Z.I.N.E..S. .(.H.E.B..D.O.M.A.D.A..I.R.E.S. ..E.T. .M.E..N SUELS) - Comme nous l'avons dit plus haut, nous avons décidé d'ana-lyser uniquement les journaux qui consacrent l'essentiel de leurs colonnes à l'actualité. 11 nous fallait donc trou-ver le moyen de sélectionner ces magazines et d'éliminer ceux qui sont trop spécialisés. Pour cela, nous avons uti-lisé la classification des magazines de Tarif-Media. Tarif- Media réalise, à destination des annonceurs et des agences de publicité, un classement en multiples catégories des prin-cipaux magazines français. Cette classification est élaborée en fonction du thème rédactionnel principal à partir de quel-ques spécimens de la revue et est ensuite proposée pour ap-probation ou modification aux responsables de la revue elle-même. Nous avons donc conservé tous les hebdomadaires et mensuels classés par Tarif-Media dans l'une des 3 catégories suivantes (et exclusivement dans une de ces catégories : les journaux classés également dans une autre catégorie ont été éliminés) : * Nationaux habdomadaires, * Actualités hebdomadaires, * Information générale mensuels. Nous avons ensuite éliminé de cet ensemble, les hebdomadaires et/ou les mensuels qui n'ont pas paru régulièrement entre le ler Janvier 1974 et le 31 Décembre 1980. Enfin, comme Tarif-Media ne prend en compte pour ces classi-fications que les revues contenant de la publicité, nous avons ajouté à l'ensemble des magazines obtenus "Le Canard Enchaîné" qui est également un hebdomadaire d'actualité. Nous n'avons pas retenu pour cette sélection des hebdomadai-res et des mensuels de critères de choix concernant la diffu-sion de ces journaux. Nous avons ainsi défini un corpus de 17 hebdomadaires et de 4 mensuels d'actualité ayant paru sans interruption de 1974 à 1980. - Liste des hebdomadaires et des mensuels sélectionnés - HEBDOMADAIRES Le Canard Enchaîné L'Express France-Dimanche L'Humanité Dimanche Ici Paris Le Journal du Dimanche Minute MENSUELS Le Chasseur Français La Nouvelle Revue des 2 Mondes Panorama Aujourd'hui Spectacles du Monde
  12. 12. HEBDOMADAIRES MENSUELS Le Nouvel Observateur Paris-Match Le Pèlerin Le Point Point de Vues-Images du Monde L'Unité Valeurs Actuelles La Vie La Vie Ouvrière Rappelons que dans le présent rapport, nous présentons seu-lement les résultats concernant les quotidiens nationaux (cf. page 3). Ceux relatifs aux quotidiens régionaux seront communiqués ultérieurement.
  13. 13. C H A P I T R E 2 INSTRUMENTS D'ANALYSE DE CONTENU (Grilles d'analyse) 1) - RAPPEL DES OBJECTIFS - L'analyse de contenu devait nous permettre de recenser diffé-rents éléments quantitatifs et qualitatifs contenus dans les articles retenus en vue d'un triple objectif : - Connaître le contenu fourni aux lecteurs de chaque jour-nal en ce qui concerne les OVNI. - Comparer entre eux les différents journaux. - Quand il existe un référent (procès-verbal de gendarmerie) comparer les informations données aux lecteurs par les journaux avec celles qui sont disponibles dans le référent. Cette dernière comparaison, en raison du petit nombre d'articles ayant un référent, ne portera que sur quelques exemples. 2) - PRESENTATION DES GRILLES D'ANALYSE - Pour répondre 21 ces objectifs nous avons élaboré des catégories d'analyse qui se répartissent en deux niveaux : a pour but de caractériser de manière descriptive les -arti- ticles ayant pour thème les OVNI. L'unité d'analyse retenue A ce niveau est donc l'information. Les catégories d'analyse correspondant aux données recueil-lies à ce niveau sont les suivantes (2) : ( 1 ) Voir annexe A. (2) Dans ce schéma de codage, les critères et sous critères sont dési-gnés GEPAN) . par des chiffres et leurs modalités par des lettres (~oted u
  14. 14. 1) - DATE DE PARUTION DE L'ARTICLE - 1.1. - Année de parution de l'article. 1.2. - Mois de parution de l'article. 1.3. - Jour de la semaine. 2) - DECLENCHEUR - Cette catégorie correspond au codage du contenu de l'article. Les différents déclencheurs possibles sont les suivants : Ces deux termes signifient qu'une observation a été faite par un ou plusieurs témoins. Cette ob-servation peut ensuite être assimilée 2i un phé-nomène connu (par exemple : météorite) c'est alors une identification. Quand une partie ou la totalité de l'article con-cerne la parution d'un livre ou d'un article ou encore d'une émission de radio ou de TV consacrée aux OVNI, cette partie ou cet article sont codés C. Les codages possibles sont : c.0 : chanson c.3 : T.V. c.1 : film c.4 : radio c.2 : livre ou bande c.5 : presse écrite dessinée d.1 : d'un colloque 2.3 : d'une conférence d.2 : d'un congrès d.4 : d'un salon e) - G..R.O.U.P.E..M.E.N.T..S. .U.F.O.L.O..G.I.Q UES - e. 1 : officiel (GEPAN) e.2 : privés f) - S~C~I~E~N~C~E~-~T~E~C~H~N~I~Q~U~E~ - - f.1 : découverte scientifique et/ou technique - f.2 : expérience scientifique et/ou technique - f.3 : projet scientifique et/ou technique.
  15. 15. - A~~LI~s - Dans de rares cas le contenu ne semble avoir aucun déclencheur précis, il s'agit par exem-ple d'une réflexion générale sur le thème des OVNI qui ne semble motivée que par le désir de l'auteur de l'article. - N-.-B-. - Les articles ont quelquefois plusieurs dé-clencheurs ce qui donne lieu à un codage mixte. 3) - FORME DE L'ARTICLE - Les différentes formes que peuvent prendre les arti-cles sont celles-ci : a) - C-O-M--P-T-E- R-E-N-D-U- - b) - I..N.T.E.R.V..I.E.W. .D.E.. .P.E.R.S.O. NNE (s) - sans rapport avec une observation ou une identi-fication. C) - I-N-T-E-R-V-I-E-W- - relative a une observation ou une identification. d) - REFLEXION D'ORDRE GENERAL - Les articles sont codés "g" dans un premier temps puis scindés et chacune des formes composantes est notée. 4) - PAGE DE PARUTION DE L'ARTICLE - 5) - NOMBRE TOTAL DE PAGES - du numéro du journal dans lequel l'article est contenu. 6) - ANNONCE DE L'ARTICLE - Présence-absence : l'article est-il annoncé en pre-mière page et/ou dans le sommaire ?
  16. 16. 7) - 8) - 9) - IO) - RUBRIQUE - 7.1. - D-a-n-s- -r-u-b-r-i-q u--eL ,--h--o-r,s-- -r- ubriq,u-e : l'article est-il publié à l'intérieur ou en-dehors d'une ru-brique, si le journal possède un système de ru-briques ? SIGNATURE - 8.2. - Si l'article est signé, par qui ? 8.3. - Qualification éventuelle du signataire (par exem-ple : "de notre envoyé spécial" ou "par le spé-cialiste des OVNI"). THEME DES ARTICLES ENTOURANT L'ARTICLE ANALYSE -(1) TITRE ET ORIENTATION - - T-i-t-r-e- : On relève dans le titre l'expression ou le mot qui permet de savoir qu'il s'agit d'OVNI (quel-quefois, il n'y en a pas : cette information est codée 0, elle est différente de l'informa-tion absence de titre. - O..r.i.e.n.t..a.t.i.o..n. .d.u. .t.i. tre : Celui-ci est code : affirmatif positif s'il n'y a pas de verbe, ou si le temps du verbe est l'indicatif (par exemple : "un OVNI dans"..., "un OVNI VU dans" ..., etc...). affirmatif négatif (par exemple :"ce n'était pas") . interrogatif s'il y a un point d'interro-gation après le titre. dubitatif si le verbe est au conditionnel et/ou si le titre est suivi de points de suspension et/ou si l'expression désignant l'OVNI ou la totalité du titre est entre guillemets. (1 ) Annexe D.
  17. 17. - e - exclamatif : quand le titre est suivi d'un point d ' ex damation. - f - indiscernable : quand rien ne permet de noter l'orientation (par exemple OVNI tout court) . - g - Pas de titre. 11) - ILLUSTRATION - 11.1. - Présence-absence de photo (P) 11.2. - Présence-absence de dessin (DI. Un article peut être accompagné de photo(s) et de dessin(s) . 1 2) - SURFACES RELATIVES ( 1 ) . 12.1. - Surface occupée par l'article par rapport à la page 12.2. - Surface occupée par l'article par rapport 2 la surface du numéro dont il est extrait. 12.3. - Surface du texte par rapport à la page. 12.4. - Surface occupée par le titre par rapport à la surface de la page. 12.5. - Surface des illustrations photo et/ou dessin, s'il y en a, par rapport a la page. Ce deuxième niveau d'analyse doit nous permettre de noter les caractéristiques des phénomènes observés fournies par la presse. L ' u n i t é d ' a n a l y s e r e t e n u e i c i e s t donc Ze phénomène observé. Un article weut en contenir plusieurs, ceux-ci sont alors traités séparément. Les unités qui font l'objet de ce deuxième niveau d'analyse sont d é f i n i e s par Ze décZencheur e t Za forme : - DécZencheur : seules les observations et identifications OVNI sont retenues ici.(~éclencheur a ou b). (1) Ces informations concernant la surface sont notées en pourcentage.
  18. 18. - Forme : Les réflexions d'ordre général (forme d), les lettres de lecteurs non-témoins (forme e), ain-si que les interviews de personnes sans rapport avec une observation ou une identification (for-me b), qui ne fournissent aucune information sur les caractéristiques des phénomènes observés sont éliminées. Nous n'avons donc analysé i c i que Zes formes : a - compte rendu c - interview f - courrier qui sont associées à des observations ou à des i d e n t i f i c a-t i o n s d'OVNI. L'analyse peut donc cancerner la totalité de l'article ou seulement une partie de celui-ci. Par exemple si un arti-cle a été codé au premier niveau : déclencheur a, forme g (mixte, composé par exemple de : a, compte rendu, d, réflexion d'ordre général), seule la partie compte rendu de l'observation sera prise en compte. Ce deuxième niveau d'analyse devant permettre, entre autres, de comparer l'information donnée par la presse avec celle du procès-verbal de gendarmerie, quand celui-ci existe , nous nous sommes efforcés de rester proches des classifi-cations usuelles. Cette deuxième grille a été élaborée en deux temps : * PREMIER _TEMPS : Nous avons mis au point une grille permettant de tenir compte de tous les éléments fournis au lecteur à propos des phénomènes observés. Les données à recueillir se répartissaient dans les ca-tégories suivantes : 1. - TEMOIN - Il s'agissait de tous les renseignements concernant les témoins, ainsi que les circonstances dans les-quelles ils avaient observé quelque chose. 2. - COMMUNICATION - A qui l'information avait-elle été communiquée et avec quel effet ?
  19. 19. - ENTOURAGE - On notait ici différents renseignements concernant les proches du ou des témoins et éventuellement leurs réac-tions à la suite de l'observation. 4. - AUTRES PERSONNES CITEES DANS L'ARTICLE - Comment ces personnes étaient-elle qualifiées par le journaliste, quelles étaient leurs réactions éventuelles? 5. - JOURNALISTE - Comment était-il entré en contact avec l'information, quelles étaient ses réactions et commentaires, en par-ticulier à l'égard de la crédibilité du témoin ? 6. - PHENOMENE - On recensait ici toutes les caractéristiques du (ou des) phénomène (s) observé (s) . Après avoir effectué quelques essais de cette grille, nous avons décidé de la réduire car les données obtenues ainsi étaient trop nombreuses et surtout trop disparates pour être traitées statistiquement. Cette grille sera cependant utilisée pour comparer quelques cas cités dans des articles provenant de journaux différents avec leur référent (procès-verbal de gendarmerie). * D-E-U-X-I-E--M-E- T-E-M-P-S- : La grille réduite comprend les catégories suivantes (1): 1. - TYPE GEPAN - Il s'agit de caractériser les phénomènes non-identifiés en reprenant la classification courante (2) ( 1 ) cf. Annexe B. (2) Rappelons que celle-ci n'est qu'une sous-partition du résultat d'un premier codage qui permet de répartir tous les cas expertisés en quatre classes disjointes : - cas A : ph8nomène complètement identifié. - cas B : phénomène non-identifié avec exactitude, mais dont les caractéristiques permettent de l'assimiler à un phénomène bien connu. - cas C : phénomène non-identifié faute de renseignements suffisants. - cas D : phénomène non-identifié malgré la précision du rapport. Ce ne sont que les cas classés D par accord de deux codeurs indépendants qui sont alors soumis à ce deuxième codage.
  20. 20. - Catégorie 1 - - Catégorie 2 - - Catégorie 3 - - Catégorie 4 - - Catégorie 5 - - Catégorie 6 - 2. - NOMBRE DE TEMOINS Lumière (s) nocturne (s) Disque (s) diurne (s) Observation visuelle confirmée par radar Rencontre rapprochée de premier type (moins de 200 mètres) Rencontre rapprochée de 2ème type avec trace et sans débarquement Rencontre rapproch6e de troisième type avec trace et débarquement. 3. - ANCIENNETE - On indique le délai écoulé entre la date de l'observation et celle de parution de l'article. 4. - L-IEU - F-r-a-n-c-e- : on indique la ville et le département où l'obser-vation a été faite. Etranqe~ : on indique le nom du pays dans lequel l'observa-tion a été faite. 5. - RAPPORT DE GENDARMERIE (uniquement pour la France) - Dans le cas où il est explicitement dit dans l'article qu'un procès-verbal a été dressé, on le note. 6. - ENQUETE JOURNALISTE - Dans le cas où il apparaît que l'article fait suite à une enquête réalisée par le journaliste, on le note.
  21. 21. -C--H--A--P--I -T--R---E-- 3- ANALYSE DES RESULTATS Rappelons pour commencer (cf. Introduction et Chapitre 2) que l'analyse des articles se fait selon deux niveaux qui prennent comme unité des éléments de finesse croissante : * Un premier niveau permet de savoir à quel type de contenu le lecteur a accès, et prend comme unité l'information, c'est-à-dire, selon l'analyse effectuée, soit l'article dans son ensemble, soit l'article scindé en informations s'il en contient plusieurs. * Un deuxième niveau ne considère que les articles ou in-formations ayant pour déclencheur une observation d'OVNI (déclencheur "a") ou son identification à un phénomène con-nu (déclencheur "b") et pour forme celle d'un compte rendu (forme "a"), et/ou celle d'un entretien avec le(s) témoin(s) du phénomène (forme "c"), et/ou celle d'une lettre de té-moin(~) (forme "5"). L'unité d'analyse est alors l'observa-tion, un article ou les informations qu'il contient pouvant en mentionner plusieurs. La relation d'inclusion entre les différentes unités est donc la suivante : Article 2 Information =Observation, le premier niveau prenant en considération l'une ou l'autre des deux pre-mières et le second niveau la dernière. - TROIS TRAITEMENTS DES DONNEES - Avant de présenter le détail de chacun d'eux, il importe de sou-ligner que les comparaisons entre années d'un même journal ou
  22. 22. entre journaux, par exemple, devront, pour certains d'eux, être menées et interprétées avec prudence, parfois même abandonnées. En effet, et nous insisterons de nouveau sur ce point en présen-tant chacun des traitements, Z'exhaustivité des a r t i c l e s analy-sés n ' e s t pas t o u j o u r s garantie (cf. chapitre 1) : ceci signi-fie qu'on ne peut pas, pour les cas où l'exhaustivité n'est pas garantie, affirmer que les articles connus de nous comme "arti-cles parus entre 1974 et 1980 dans tel quotidien et ayant pour thème général celui des OVNI" représentent la totalité de ceux effectivement parus pendant cette période, dans ce quotidien et sur ce thème. C> - PREMIER TRAITEMENT : TRAITEMENT INTRA-JOURNAL Ce premier traitement, qui se répète pour chacun des journaux et conduit à un bilan le caractérisant, extrait quatre types d'éléments : 1) - Des éZéments d e s c r i p t i f s des informations (ler niveau). 2) - Des éléments pouvant être considérés comme des i n d i c a t e u r s de l ' i m p o r t a n c e attachée au problème des OVNI par le journal (ler niveau). 3) - Des éléments pouvant être considérés comme i n d i c a-t e u r s du s t a t u t accordé par le journal à ce problè-me ( ler niveau) . 4) - Des éléments d e s c r i p t i f s des phénomènes mentionnés dans les articles (2ème niveau) . 1) - E..L.E.M.E.N..T.S. .D.E.S..C.R.I.P.T..I.F.S. .D.E..S. .I.N.F..O.R.M.A TIONS - 1.1. - Nombre d'articles analysés : globalement, par année et par mois (1). 1.2. - Rubrique (2) : l'article paraît-il dans une rubrique ? (1) Pour les raisons évoquées plus haut (exhaustivité non systématiquement garantie) on ne pourra pas, pour tous les journaux, considérer le nombre d'articles analy-sés comme un indicateur de l'importance attachée au problème des OVNI. De même, et ces remarques restent valables pour les analyses suivantes, une éventuelle comparaison entre années ou mois de parution ne pourra se faire que si l'exhaus-tivité est garantie. (2) Cet élément, qui ne peut être recueilli que pour les quotidiens possédant un sys-tème de rubriques, ne peut être considéré comme indicateur d'importance. En effet, si un article paraît en-dehors d'une rubrique, cela peut s'expliquer de façons multiples : ou bien il est "marginal","&-normal", car il n'a le statut d'aucune des informations réunies sous une même rubrique, ou bien c'est son caractèrewsen-sationnell'qui fait qu'il ne trouve place dans aucune des rubriques.
  23. 23. 1.3. - Croisement de l'année et de jour de parution : Y-a-t-il une tendance à faire paraître les articles concernant les OVNI un jour donné de la semaine ? Cette tendance dépend-elle de l'année de parution ? Est-elle la même pour les articles mentionnant des observations et les articles ayant d'autres types de déclencheurs ? 1.4. - Croisement de l'année et du mois de parution : Les articles concernant les OVNI paraissent-ils un mois donné de l'année ? Cela est-il indépendant de l'année ? Est-ce lié 21 un phénomène de "vague" ? En d'autres termes, retrouve-t-on les fluctuations constatées au niveau du nombre des observations con-signées dans le fichier (2) que le GEPAN constitue à partir des procès-verbaux de Gendarmerie ? (Annexe FI. 1.5. - Croisement de l'année de parution et du déclencheur de l'article + Le journal privilégie-t-il un certain type de déclen-cheur ? Cela est-il indépendant de l'année ? (voir chapitre 2, page 12, la liste des déclencheurs). 1.6. - Croisement de l'année de parution et de la forme de l'article (3) : Les articles ont-ils des formes variées ou prennent-ils au contraire une forme systématique ? Cela est-il indépendant de l'année de parution ? (voir chapi-tre 2, page 13, la liste des formes). 1.7. - Croisement du déclencheur et de la forme : Ce croisement permet de savoir : - à quels types de contenu le lecteur a accès, le contenu étant défini par le jeu de deux criètres, à savoir le déclencheur, c'est-à-dire l'origine de l'article et sa forme, - quelle proportion d'informations sera analysée au deuxième niveau et donc quelle place est accordée aux informations mentionnant (sous forme de compte (2) Soulignons qu'il s'agit ici du nombre de procès-verbaux collectés par année et par mois, ce nombre étant établi avant même le ler codage (cf. note 2, page 17). (3) Ici, comme pour l'élément précédent et le suivant, l'article est scindé s'il con-tient plusieurs informations.
  24. 24. rendu, et/ou d'entretiens avec des témoins, et/ou de lettre de témoin(s) des observations d'OVNI ou leur identification à des phénomènes connus (météo-rite, satellite, etc...). 2) - I..N.D.I.C.A..T.E.U.R..S. .D.E. .L.'..I.M.P.O.R.T..A.N.C.E. ..A.T.T.A.C..H.E.E. .A.U.. .P.R.O.B..L.E.M.E. DES OVNI PAR LE JOURNAL - ------mm------ 2.1. - Page de parution : on distinguera : première page, dernière page (plus importantes que les suivantes), autre page impaire, autre page paire, et les combinaisons possibles des modalités précédentes (par exemple, article annoncé en première page et se poursuivant plus loin ou ar-ticle se prolongeant sur deux pages). 2.2. - Annonce de l'article : un article,soit annoncé en première page ou dans le sommaire, soit comrnen~ant en première page, est con-sidéré de plus grande importance qu'un article ne remplissant pas ces conditions. 2.3. - Signature : un article signé est considéré de plus grande impor-tance qu'un article qui ne l'est pas. 2.4. - Eléments constitutifs de l'ensemble des articles : 2.4.1. - Fréquence des éléments illustratifs (photos et dessins). 2.4.2. - Moyenne et écart-type des surfaces relatives des illustrations par rapport à la page. 2.4.3. - Moyenne et écart-type des surfaces relatives des articles par rapport à la page e-t par rapport au journal. 3) - I..N.D.I.C.A..T.E.U.R.S.. D..U. .S.T.A..T.U.T. .A.C..C.O.R.D.E.. .P.A.R. .L..E. .J.O.U.R..N.A.L. .A.U.. .P.R.O.B LEME DES -OV--TJ-I - 3.1. - Thème de la rubrique éventuelle dans laquelle figure l'article. 3.2. - Signataire de l'article :quelle sont ses qualifica-tions ? Est-il spécialiste d'une question ? 3.3. - Thème des articles environnants ,c'est-à-dire ceux qui encadrent l'article analysé (voir annexe D, la liste de ces thèmes).
  25. 25. 3.4. - Titre des articles : quel est, quand il y a titre, le mot ou l'expression qui permet de savoir que le thème de l'article est celui des OVNI (voir en An-nexe El la liste de ces thèmes). .5. - Orientation des articles : à partir d'indicateurs précis, uniquement pris dans le titre de l'article, tels que le mode du verbe (indicatif ou conditionnel), la présence de points d'interrogation ou d'exclamation, etc... plusieurs orientations sont définies (voir la liste de ces orientations page 14 du chapitre 2). 4) - E..L.E.M.E.N..T.S. .D.E.S..C.R.I.P.T..I.F.S. .D.E..S. .P.H.E..N.O.M.E.N..E.S. .M.E.N..T.I.O.N.N..E.S. DANS LES -AR--TI-C-L-E-S- - Rappelons (cf. page 21) que sont traités ici les articles de 2ème niveau et signalons dès maintenant que certains éléments sont trop difficiles à recueillir pour pouvoir être traités : tel est le cas de l'information "enquête journalistique", le codeur ne pouvant qu'exceptionnellement établir avec certitu-de que l'article fait, ou non, suite à une enquête journalis-tique. Les éléments retenus sont les suivants. 4.1. - ,Rappel de la proportior: d'informations analysées à ce deuxième niveau. 4.2. - Type du phénomène mentionné : cet élément est souvent laissé imprécis par le journa-liste ou difficile à estimer par le lecteur de l'arti-cle (voir la liste de ces types page 18, chapitre 2). 4.3. - Nombre de témoins : Cette information est, elle aussi, souvent imprécise : ainsi, il est fréquent que le journaliste, ou le com-muniqué, indique que "plusieurs" personnes ont été té-moins du phénomène. 4.4. - Ancienneté de l'observation : L'écart entre la date de parution de l'article et celle de l'observation du phénomène n'est pas toujours men-tionné ou l'est parfois avec une grande imprécision : on parle d'évènement "récent", "ancien"...
  26. 26. Lieu de l'observation On distinguera dans un premier temps : France - Pays étranger et dans un second, les départements pour la France et les noms des pays pour l'étranger. Cela pourra conduire à établir la carte géographique des lieux d'observation. Croisement de l'ancienneté et du lieu : Ceci permet de savoir si le fait de mentionner des observations françaises ou étrangères est indépendant ou non de leur ancienneté. Ainsi pourra-t-on savoir si la "disponibilité" des observations françaises est ou non un phénomène récent. Observations et Rapports de Gendarmerie : Ce traitement, qui ne concerne bien évidemment que les observations françaises, permettra d'établir la pro-portion d'observations à la fois mentionnées dans les articles et rapportées dans des procès-verbaux de gen-darmerie, et de comparer le résultat du codage établi par nous-mêmes à la lecture des articles à celui éta-bli par le GEPAN (ler et 2ème codages) (1 ) . Ceci sera particulièrement utile lors des comparaisons ultérieu-res entre articles et rapports de gendarmeries (2). (1) Pour établir la proportion d'observations à la fois mentionnées dans des articles et rapportées dans des procès-verbaux ainsi que le taux de cohérence entre les deux "codeurs" (nous-mêmes et le GEPAN) il nous a fallu aller consulter au CENTRE D'ETUDES SPATIALES DE TOULOUSE, les cahiers sur lesquels le GEPAN inscrit tous les rapports de gendarmerie au fur et à mesure de leur arrivée (année, mois, jour et lieu de l'observation) ainsi que le type de phénomène relaté par les témoins (cf. page 17). (2) Soulignons dès maintenant que le fait de trouver une observation mentionnée dans un article et rapportée dans un procès-verbal de gendarmerie ne nous dit rien sur la façon dont le journaliste a eu accès à l'information. Notons d'autre part que, depuis 1979, les rapports d'observation sont considérés comme Archives Nationales et ne peuvent donc être rendus publics avant expiration d'un délai de 60 ans.
  27. 27. Ce second traitement, destiné à comparer les différents journaux entre eux, se fera toutes années confondues, afin de minimiser les biais dûs à la non exhaustivité. D'autre part, cette comparaison se fera entre journaux considé-rés deux à deux, ce qui permettra de parler en termes de "dis-tance" ou "proximité" entre journaux selon les différents crith-res. 1) - E..L.E.M.E.N..T.S. .D.E.S..C.R.I.P.T..I.F.S. .D.E.S.. .I.N.F.O..R.M.A TIONS - 1.1. - Nombre d'articles analysés : Cet élément, du fait de la garantie non systématique de l'exhaustivité, ne peut être retenu pour'tous les journaux. 1.2. - Fréquence de parution dans une rubrique : On pourra, si les données s'y prêtent, calculer des "Khi-deux" entre journaux. 1.3. - Jour de parution : S'il existe une tendance à faire paraître les arti-cles concernant les OVNI un jour particulier de la semaine, cette tendance est-elle la même pour tous les journaux ? On calculera, à moins que les effec-tifs ne soient trop faibles, un "Rho de Spearman" sur les distributions des jours de parution consi-dérés deux à deux. Le même raisonnement sera tenu pour les éléments sui-vants : 1.4. - Mois de parution - 1.5. - Déclencheur de l'article - 1.6. - Forme de l'article - 1.7. - Croisement du déclencheur et de la forme - On pourra voir si les types de contenu proposés ma-joritairement au lecteur sont les mêmes (éventuel calcul de "Khi-deux").
  28. 28. 2.1. - Page de parution : ~ On comparera les distributions à l'aide de "Khi-deux". 2.2. - Annonce : Même raisonnement que pour 2.1. des pages de parution 2.3. - Signature : Meme raisonnement que pour 2.1. 2.4. - Eléments constitutifs des articles : 2.4.1. - Fréquence d'éléments iZlustratifs (calcul de "Khi-deux") . 2.4.2. - Surface relative des illustrations par rap-port à la page . 2.4.3. - Surface relative de l'article par rapport à la page. Ces deux dernières surfaces seront comparées, si les données s'y prêtent, à l'aide de cal-culs de "t. de Student". Les surfaces relatives des articles par rap-port au journal serviront essentiellement à commenter et interpréter les résultats précédents. 3.1. - Thème de la rubrique 3.2. - Signataire de l'article Le système de rubriques étant variable d'un journal B l'autre et les signataires peu nombreux, ces deux derniers éléments ne pourront le plus souvent conduire qu'à des comparaisons verbales et prudentes. 3.3. - Thèmesdes articles environnants - La liste de ces thèmes ayant été établie pour l'en-semble des journaux, on pourra calculer des "Rho de
  29. 29. Spearman" surleurs distributions de ces thèmes dans les journaux considérés deux à deux (toujours à con-dition que les effectifs ne soient pas trop faibles). 3.4. - Titre des articles - La liste des termes permettant de savoir que le thème de l'article est celui des OVNI a été établie pour l'ensemble des journaux (cf. Annexe E) , de sor-te que, pour un journal donné, leur distribution comporte beaucoup d'effectifs nuls. C'est pourquoi, plutôt que de comparer les distributions deux à deux à l'aide de "Rho de Sperman", nous nous intéresse-rons aux deux aspects suivants : (a) - le nombre de termes différents rencontrés dans les journaux (b) - la fréquence d'utilisation des termes utilisés conjointement par tous les journaux (calcul de 'khi-deuxl';j 3.5. - Orientation des articles - On calculera des "Rho de Spearman" sur les distri-butions des orientations rencontrées dans les dif-férents journaux considérés deux à deux. 4) - E..L.E.M.E.N..T.S. .D.E.S..C.R.I.P.T..I.F.S. .D.E..S. .P.H.E..N.O.M.E.N..E.S. .M.E.N..T.I.O.N.N..E.S. DANS LES A-R-T-I-C-L-E-S- - 4.1. - Proportion d'articles du 2ème niveau : Se reporter au 5 1.6. 4.2. - Type de phénomène - On pourra, pour les cas où le journaliste est précis, comparer les distributions des types entre journaux deux à deux ho de spearman"et/oulkhi deux"). 4.3. - Nombre de témoins - On pourra d'une part s'intéresser au nombre de cas où l'information est laissée imprécise (calcul d'un Khi-deux) et d'autre part, pour les cas où le nom-bre de témoins est mentionné clairement, comparer les distributions deux à deux (seule la forme de ces distributions permettra de décider du mode sta-tistique de comparaison).
  30. 30. 4.4. - Ancienneté de l'observation - Le même raisonnement que celui mentionné ci-dessus peut être pris en considération. 4.5. - Lieu de l'observation - On pourra : - comparer la fréquence d'observations françaises ("Khi-deuxw ) - comparer les cartes des départements mentionnés par les différents journaux. 4.6. - Ancienneté et lieu - Seul un commentaire verbal sera possible. 4.7. - Observations et rapport de gendarmerie - La comparaison des proportions d'observations 2 la fois mentionnées dans les journaux et verbalisées devra conduire à une interprétation prudente car l'existence d'un rapport de gendarmerie ne nous dit rien sur la façon dont le journaliste a eu accès à l'information (cf. note 2, page 24) . Après avoir dressé l'inventaire des observations françaises men-tionnées dans l'ensemble des journaux on s'efforcera d'isoler deux ou trois cas de forme suivante : une même observation consi-gnée dans un rapport de gendarmerie e-t mentionné dans plusieurs quotidiens. Soit 3 ce nombre de quotidiens, les éléments de comparaison sont donc les suivants : quotidien a <dentiz:cation Rapport de quotidien b quotidien c/ observation Gendarmerie d ' OVNI Chacun des quotidiens pourra être comparé au rapport et les quo-tidiens entre eux. La comparaison devant être alors de finesse maximale, la grille d'analyse initiale (cf. chapitre 2) sera utilisée.
  31. 31. * Le bilan de chaque journal est suivi des tableaux de données dont il est issu. * Les pourcentages figurant dans le texte et/ou les tableaux sont arrondis l'unité immédiatement supérieure ou infé-rieure au résultat exact.
  32. 32. 1) --'DESCRI PTION DES INFOR- MATI.ONS 1.1. - Le nombre d'articles analysés, dont l'exhaustivité n'est pas garantie, est égal à -27. 1.2. - 33 % seulement d'entre eux paraissent dans une rubrique. On ne note aucune variation du nombre d'articles en fonction de l'année, mais en fonction du jour et du mois : 1.3. - Les articles concernant les OVNI paraissent préférentielle-ment le Mardi et le Mercredi, et cela indépendamment de 1 ' année. 1.4. - Les articles concernant les OVNI paraissent pr6férentielle-ment, et indépendamment de l'année, pendant les mois d'hi-ver (Novembre, Décembre, Janvier, ~évrier). Cette tendance ne coïncide que partiellement avec les fluctuations consta-tées au niveau du nombre de procès-verbaux parvenus au GEPAN de 1974 à 1980 (annexe F), à savoir un maximum en Janvier, Février, Mars, puis en AoQt,Septembre, Octobre. 1.5. - Le journal privilégie nettement le déclencheur "a" (obser-v a t i o n d'un phénomène).Ceci est indépendant de l'année de parution et se traduit, toutes années confondues, par un pourcentage des déclencheurs "a" égal à 89 %. On note par ailleurs l'absence de tout déclencheur mixte. 1 . 6 . - La forme majoritairement prise par les informations (c'est le cas de 90 % d'entre el1es)est celle d'un compte rendu (forme " a v) . Cette tendance, qui est indépendante de l'an-née de parution, se trouve renforcée par le fait que, par-mi les trois cas de forme mixte, deux comprennent la forme a I' . 1.7. - Enfin le croisement du déclencheur et de la forme montre que parmi les 30 informations mentionnées, 80 % sont des comptes rendus (forme "a") d'observations (déclencheur "a") : ceci représente la proportion d'informations qui sera ana-lysée au deuxième niveau.
  33. 33. - 31 - 2) - INDICATEURS DE L'IMPORTANCE ATTACHEE AU PROBLEME DES OVNI 2.1. - 15 des 27 articles analysés paraissent en dernière page et 4 à la fois en première et en dernière. Ceci équivaut à dire que si l'on considère non plus les articles qui peuvent figurer sur plusieurs pages mais les pages de parution, on constate que 75 % d'entre elles sont, soit la première, soit la dernière. On peut donc considérer, d'après ce critère, que l'AURORE accorde une grande im-portance au problème des OVNI. 2.2. - ( Par contre 18 % seulement des articles sont annoncés et 2.3. ( 33 % signés. 2.4.1. - ( Par ailleurs on note l'absence totale de photos et 2.4.2. - ( la présence de 6 dessins qui représentent en moyenne ( 10 % de la page (écart type = 8,22) . 2.4.3. - Enfin, un article représente en moyenne : 9 % de la page (écart type = 12,l) , et 0,9 % du journal (écart type = l,55). L'importance de la place occupée par les dessins (10 % de la page) par rapport à celle des articles (9 %) s'ex-plique par le fait que la présence d'un dessin va de pair avec un article de taille importante dont il occupe en moyenne 52 %,et jusqu'à 78 %, de la surface. 3) - INDICATEURS DU STATUT ACCORDE AU PROBLEME DES OVNI - 3.1. - Les thèmes des rubriques sont assez variés puisque, pour 9 articles paraissant dans des rubriques, nous relevons 5 thèmes différents. 11 apparaîtnéanmoins que deux d'entre eux font référence à l'information, deux à l'espace et un explicitement à 'bVN1 ." 3.2. - On constate une grande diversité des signataires (8 noms différents pour 9 signatures) dont aucun ne précise sa qualification. 3.3. - Les articles traitant des OVNI sontle plus souvent cotoyés par des articles "Faits Divers "(20/72, soit 28 % ) . Le reste des données est assez dispersé. 3.4. - L'élément du titre qui indique que l'article traite du (64 % des cas) . problème des OVNI est majoritairement le terme OVNI lui-même La fréquence d'apparition du terme "soucoupe" n'est cepen-dant pas totalement négligeable (18 % des cas). 3.5. - L'Orientation du titre que nous scindons si elle est mul-tiple, est le plus souvent "affirmative positive" (44 % des cas) et jamais "affirmative négative". Le reste des données est assez dispersé.
  34. 34. - 32 - 4) - ELEMENTS DESCRIPTIFS DES PHENOMENES MENTIONNES DANS LES ARTICLES - 4.1. - Rappelons que la proportion des informations analysées à ce niveau représente 80 % des informations initiales (soit 25 articles différents). 4.2. - Les 35 phénomènes mentionnés sont en grande majorité des lumières nocturnes (c'est le cas de 66 % d'entre eux). Par ailleurs, il faut souligner que les autres phénomènes mentionnés sont essentiellement des rencontres rapprochées (31 %) et que l'AURORE ne fait état d'aucun cas d'identi-fication. 4.3. - Comme nous nous y attendions, le nombre de témoins est souvent non mentionné, ou laissé imprécis, (37 % des cas). Par ailleurs, quand il est mentionné avec précision, soit dans 22 cas, il s'agit le plus souvent d'observations 3 témoin unique (13 cas), le nombre moyen de témoins étant de 2,05. 4.4. - L'ancienneté, mis à part un cas où elle n'est pas mention-née, ne dépasse pas l'année, ni même, dans 79 % des cas, le mois. 4.5. - 85 % des observations mentionnées (soit 29) sont françaises. * La carte figurant page 33, indique les départements concernés, indépendamment du nombre d'observations dif-férentes qui y ont été relevées. * Les pays étrangers mentionnés sont l'ESPAGNE, la NOUVELLE-ZELANDE, le CHILI et les USA. 4.6. - Par ailleurs, le fait de mentionner des observations fran-çaises ou étrangères semble indépendant de l'ancienneté de ces observations. 4.7. - Enfin, parmi les observations françaises, 15 ont été re-trouvées dans les rapports de gendarmerie possédés par le GEPAN (dont deux concernant l'affaire de CERGY-PONTOISE). Si l'on considere le codage établi par le GEPAN et celui effectué par nous-mêmes à partir du contenu des articles, on constate, pour les 10 observations doublement codées, 5 cas de cohérence. Les cas de désaccord correspondent tous au schéma suivant : une observation qui, à la lecture de l'article nous est apparue comme une lumière nocturne mais qui, d'après le rapport de gendarmerie correspondant, a été identifié par le GEPAN (satellite, fusée ou météorite) .
  35. 35. 04 : Alpes cte 8te~Pra~nce 06 : Alpes Nar~tkea 17 : Charente-Maritime 33 : Gironde 38 : Isère 39 : Jura 41 : Loir-et-Cher 47 : Lot-et-Garonne Oise Haut -Rhin Seine-Maritime Seine-et-Marne Var Haute-Vienne Seine Saint-Denis Val d'Oise
  36. 36. b 1.1. - Nombre d'articles - l Nombre d'articles parus Nombre d'articles analysés Nombre d'articles 2ème niveau 1 .2. - Rubrique * 3 Dans rubrique -- --- Hors rubrique 1.3. - Jour de Parution - Lundi 1Mardi Mercredi Jeudi Vendredi sSamedi-Dimanche
  37. 37. 1.4. - Mois de Parution - Septembre 1 Octobre 1 Novembre 1 Décembre -1 1
  38. 38. 1.5. - Déclencheur - & DECLENCHE b (identifica-c (médias) d (congrès) e (ufologues) Non classés 1.6. - Forme des Articles - 1 a (compte rendu11 3 b (interview) c (interview dp témoin! d (réfJexion sénerale) 1 e (courrier) ( tém~ixi) 1 f (courrier de
  39. 39. 1.7. - Forme et Déclencheur - NCHEUF I' a (compte rendu) Ib (interview) c (interview de témoin) - d (réflexion générale) I e (courrier) f (courrier de témoin) observa-tion) 24 b (identif cation) (science)
  40. 40. de Parution - Première page Dernière page Page gauche Page droite 1974 1976 2 2.2. - Annoncé en première page - 2.3. - Signature - 1 2 Annoncé Non annoncé 1975 1 4 1974 3 1975 - 1 3 1977 4 1 1376 2 1978 1 1 1977 5 1979 3 4 1 1978 2 1979 3 3 5 19 1 4 1980 1 3 ff h 1980 1- 4 5 22 I Indéterminé I I I I I I I II l
  41. 41. 3-5. - Orïentation des Articles -
  42. 42. 4.2. - Type de phénomène observé -
  43. 43. 3.3. - Thème des articles environnants - THEME Bourse Finance Consommateur Courrier lecteurs Divers Faits divers Feuilleton B.D. Humour Information générale Information judiciaire Information médicale Jeux Libre opinion Météo Petites annonces Politique intérieure Politique étrangère Publicité Religion Sciences et Techniques Social
  44. 44. --L--A---- ----C----R----O----I----X-- 1) - DESCRIPTION DES INFORMATIONS - 1.1. - Le nombre des a r t i c l e s anaZysés e s t de 35. L'utilisation de deux sources d'information : consultation du fichier et du dossier "Soucoupes Volantes" établi par LA CROIX, nous permet de garantir que tous les articles ont été analysés. Les années où on trouve le plus grand nombre d'articles sont : 1978 (26 %) et, à égalité : 1974 et 1979 (20 %) . Si on considère les articZes relatant des observations et faisant l'objet d'une analyse de niveau 2,0n voit que 1974 est l'année la plus riche : 6 articles sur 7 concer-nent des observations. On doit rapprocher ce résultat du fait que 1974 est l'une des deux années les "plus riches" en procès-verbaux ( 1 ) . En revanche en 1976 et 1977 aucun article ne relate d'observation. Il y a pourtant de nom-breux rapports de gendarmerie établis ces années là. 1.2. - Les articles paraissent t o u j o u r s dans une rubrique. 1.3. - Les a r t i c l e s paraissent plus souvent le Mercredi (26 %). Ce résultat ne change pas si on ne considère que les ar-ticles rapportant des observations, et il ne varie pas en fonction de l'année. 1.4. - Les mois p r i v i l é g i é s de parution sont Février (20 %), Mars (1 7 %) , puis Juin (1 4 %) . On observe une petite va-riation selon l'année : les articles ont été plus fré-quents pendant le mois de Février en 1974 et pendant le mois de Mars en 1978. '1) - Voir annexe F
  45. 45. Si on considère les articles analysés au niveau 2, nous trouvons des résultats concordant partiellement avec les vagues d'observation puisque les mois de Février et de Mars constituent une des deux périodes pendant lesquelles les rapports parvenant au GEPAN sont particulièrement nom-breux (voir annexe F). 1.5. - Ce sont les observations de phénomènes qui sont le plus souvent déclencheurs d'articles (déclencheur "a" : 51 %). En deuxième lieu ce sont les sorties de films, de livres, les comptes rendus d'émissions de radio (déclencheur "c" : 17 %). En scindant les déclencheurs "mixtes" on observe une lé-gère variation de l'importance des déclencheurs ("a" : 49 %, 'Ic" : 23 % ) . 1.6. - La forme la plus fréquente est le compte rendu (forme "a" : 60 %). Vient ensuite la réflexion générale ("d" : 20 %) qui est relativement souvent de nature religieuse. Si on scinde les formes mixtes cette deuxième catégorie apparaît légèrement plus importante (24 % ) . 1.7. - Enfin Ze croisement de la forme et du décZencheur le plus fréquent est le compte rendu d'observation (31 %). 42 % des informations correspondent au croisement des déclencheurs "a" (observation) et "b" (identification) avec les formes "a" (compte rendu) et "£ln (courrier de lecteur témoin). C'est cette proportion qui fera l'objet d'une analyse de deuxième niveau. 2) - INDICATEURS DE L' IMPORTANCE ATTACHEE AU PROBLEME OVNI - 2.1. - Les articles paraissent le plus souvent en page intérieure, et plutôt sur .la page de droite (37 %), considérée comme plus importante que celle de gauche. Ils ne sont jamais en première page. Enfin, dans 20 % des cas on les trouve en dernière page. L'importance accordée par LA CROIX au phénomène OVNI, en ce qui concerne cet indicateur, nous paraît moyenne. 2.2. - IZ n'y a pas de sommaire dans ce journal. Seuls, deux articles sont annoncés en première page et il s'agit du même numéro. 2.3. - Un pourcentage non négligeable d'articles sont signés (40 %). 2.4.1. - Les photos et dessins sont relativement rares, nous avons en tout 4 photos et un seul dessin (jamais les deux en même temps). Ceci représente une proportion de 14 % d'articles accompagnés d'illustration.
  46. 46. 2.4.2. - La surface moyenne de la page occupée par ces illus-trations est de 7 % (écart type : 3,89) (1 ) . 2.4.3. - Les a r t i c l e s occupent en moyenne 16 % de la page (écart type : 19,59). Cette grande variation s'explique par la présence de deux articles occupant respectivement 72 % et 100 % de la surface de la page. La surface moyenne des articles par rapport à celle du numero e n t i e r est de 1 % (2). 3) - INDICATEURS DU STATUT ACCORDE AU PROBLEME DES OVNI - 3.1: - Le thème dominant ,des rubriques est celui de l'actualité (57 % ) . Vient ensuite celui de la réflexion (nommé : libre opinion) à égalité avec le thème des sciences (20 %). Ce journal nous paraît donc accorder un statut scientifi-que à une part non négligeable de l'information sur les OVNI. Signalons néanmoins que les rubriques sont quelquefois peu spécifiques : elles correspondent alors à une page entière contenant des articles divers. Dans quelques cas le thème de la rubrique est sans rapport avec celui de l'article OVNI. 3.2. - On trouve 9 noms différents dans l e s s i g n a t u r e s d'articles. Dans 29 % des cas les articles signés sont accompagnés d'une q u a l i f i c a t i o n de leur auteur ; l'un d'eux a même une double qualification : journalistique et scientifique (Jules Carles). On peut faire l'hypothèse que ce quoti-dien tient à faire preuve de sérieux en présentant cer-taines informations sur les OVNI. 3.3. - Les thèmes des a r t i c l e s entourant Zes a r t i c l e s OVNI sont en ordre d'importance décroissante (3) : - l'information - les faits divers Ceci n'apparaissait pas dans le résultat concernant l'analyse du thème des rubriques, et confirme la non spécifité des rubriques dans un certain nombre de cas. - l'information judiciaire - Les sciences et techniaues Ce résultat indique, lui aussi, que LA CROIX accorde (1) - Surface moyenne des dessins : 7,83 % (écart type 3,761. - Surface moyenne des illustrations (photos + dessin) 6,85 % (écart type 3,891. (2) - 0,96 (écart type 1,17). (3)' - Nous ne donnons ici que les cinq premiers rangs
  47. 47. un statut scientifique à une part des informations portant sur les OVNI. - La publicité, à égalité avec les spectacles et la culture. 3.4. - Tous l e s a r t i c l e s ont un t i t r e . L'expression de la plus f réquem-ment rencontrée e s t OVNI (la moitié des cas) puis SOUCOUPE VOLANTE (30 % ) . Dans 20 % des cas, aucun terme ne permet de savoir qu'il s'agit d'OVNI. 3.5. - L ' o r i e n t a t i o n du t i t r e l a plus fréquente e s t : affirma-tive positive (63 % ) . 4) - ELEMENTS DESCRIPTIFS DES PHENOMENES MENTIONNES DANS LES ARTICLES - 4.1. - Rappelons que le pourcentage d'informations analysées à ce niveau est de 42 %. Un peu plus de la moitié des ar-ticles (51 %) ont fait l'objet d'une analyse de deuxième niveau. 26 observations et 2 identifications de phénomè-nes sont présentées dans ces 18 articles ( 1 ) . 4.2. - Les phénomènes sont le plus souvent des lumières nocturnes (25 %) ou des d i s q u e s d i u r n e s (21 %). Notons que quelque-fois on ne peut déterminer s'il s'agit de l'un ou l'autre (21 $ ) . indétermination porte sur l'heure de l'observa-tion. Il s'agit rarement de r e n c o n t r e s rapprochées, celles-ci sont en outre presque toutes liées à l'affaire F. FONTAINE. 4.3. - Dans 29 % des cas l e nombre de témoins n'est pas précisé, en général il s'agit d'un nombre important : "plusieurs milliers", etc... 50 % des observations et identifications rapportées ont un seul témoin. Le nombre de témoins, quand il est précisé, n'est jamais supérieur à 3. 4.4. - L'ancienneté est mentionnée dans la plupart des cas (86 % ) . Elle est très variable. La tendance à rapporter des obser-vations dont l'ancienneté n'excède pas une semaine est net-tement marquée (36 %) . 4.5. - 80 % des o b s e r v a t i o n s s o n t f r a n ç a i s e s . Les départements concernés sont indiqués dans la carte page 46. Dans 4 cas sur 28 il s'agit de pays étrangers : 2 fois de l'Australie, 1 fois de l'Italie et enfin des USA. Ces cas sont rapportés en 1978 (2 observations en tout, étrangères) et en 1980 (2 sur 3 observations sont étrangères). (1) - Il n'est pas rare qu'une même observation soit rapportée dans plusieurs articles. C'est par exemple le cas dans l'affaire de CERGY-PONTOISE, En effet 21 phénomènes différents sont rapportés.
  48. 48. 0 4.6. - Le f a i t de mentionner des observations françaises OU étrangères est indépendant de l'ancienneté de celles-ci. 4.7. - Dans 9 cas sur 2 2 , concernant la France nous obtenons un double codage : celui de l'article, effectué par nous et le codage du rapport de gendarmerie par le GEPAN. On constate un désaccord entre ces deux codages 5 fois sur 9 : les différences portent sur des cas de figures très variés. 10 : Aube 1 1 : Aude 38 : Isère 52 : Haute-Marne 62 : Pas-de-Calais 65 : Hautes-Pyrénées 77 : Seine-et-Marne 79 : Deux-Sèvres 80 : Some 83 : Var 92 : Hautde-Seine c 94 : Val-de-Marne 95 : Val d'Oise
  49. 49. 1.1. - Nombre d'articles - Nombre d'arti-cles parus Nombre d'arti-cles analysés Nombre d'arti-cles 2ème niveau 1 .2. - Rubrique - Dans rubrique i Hors rubrique l 1.3. - Jour de Parution - ANNEE A Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
  50. 50. 1.4. - Moïs de Parution - Janvier Février 4 Mars 1 Avril Mai Juin 1 Août 1 Septembre - Octobre 1 Novembre Décembre l l
  51. 51. 1.5. - Déclencheur - a (observation) I b ( i d e n t i f i c a- t i o n ) 1 c (médias) l d (congrès) e ( ufologues) f ( science) 1 Non classés 1 1 1.6. - Forme des a r t i c l e s - 0FORME a (compte rendu11 6 1 b (interview) 1 1 !c ( intervieJw de 1 e (courrier) /____ _ _ - __ l * f (courrier de 1 , a témoin) !
  52. 52. 1.7. - Forme et Déclencheur - DECLENCHEUF a (compte rendu) b (interview c (interview de témoin) d (réflexion ggnérale 1 e (courrier) f (courrier de témoin) a (observa tion)
  53. 53. - Page de Parution - 2.2. - Annoncé en première page - 7 - Annoncé 1974 Non annoncé 1 Indéterminé 1 1 1 1 1 1 1 II/ 1 2.3. - Signature - 7 1975 5 1976 3 1977 1 1978 1 8 1 34 1979 7 1980 3
  54. 54. 3.3. - Thème des articles environnants - Bourse Finance Consommateur Courrier lecteurs Divers Faits divers Feuilleton B.D. Humour Information générale Information judiciaire Information médicale Jeux Libre opinion Météo Petites annonces Politique Intérieure Politique Etrangère Publicité Religion Sciences et Techniques Social Sommaire - -- Spectacles - culture Sports Télex - Dernière minute
  55. 55. 3.5. - Orientation des t i t r e s des a r t i c l e s -
  56. 56. 4.2. - Type de Phénomène observé -
  57. 57. --L---E--- -----F----I---G----A----R----O-- 1) - DESCRIPTION DES INFORMATIONS - 1 . 1 . - Le nombre d'articles analysés est de 35. ~'exhaustivité du fichier est garantie. Un 36ème article n'apparaissant que dans une édition non conserde n'a pu être consulté. L'analyse porte aussi sur des articles parus dans le FIGARO MAGAZINE et le FIGARO DIMANCHE, vendus avec le quotidien en fin de semaine. Un grand nombre d'articles a été trouvé dans l'année 1979 (47 % du total). Les années 1974 et 1978 contien-nent chacune 15 % des articles analysés. S i on considère Zes a r t i c l e s analysés en deuxième niveau on voit que l'augmentation du nombre d'articles en 1979 n'est pas liée uniquement des observations. Seule, un peu plus de la moitié des articles (52 %) s'y rapporte. 1 . 2 . - Les articles paraissent souvent dans une rubrique(89 % 1 des cas) . 1.3. - Les jours p r i v i l é g i é s de parution sont le samedi - dimanche (30 %) et le mercredi (23 %) . Ceci est indépendant de 1 ' année. Si on considère les articles analysés du deuxième niveau, les deux moments privilégiés sont : la fin de semaine et le mardi ( 1 ) . 1.4. - Les mois p r i v i l é g i é s de parution sont Décembre (30 % des cas) et Novembre (17 %). Mais ceci est surtout en rap-port avec l'année 1979. Novembre et Décembre sont aussi les mois où paraissent le plus souvent des articles relatant des observations. Celles-ci ne sont pas seulement en rapport avec CERGY-PONTOISE comme on pourrait le croire (2). (1) - Mais les effectifs sont très faibles. (2) - 7 sur 13 des articles portant sur des observations concernent CERGY-PONTOISE.
  58. 58. On ne trouve donc pas de concordance entre les articles tels que nous les avons décrits et les vagues des obser-vations fournies par le GEPAN (Annexe F). 1.5. - Les a r t i c l e s ont fréquemment comme déclencheur une obser-vation (38 % des cas) (1). Les media sont relativement souvent à l'origine d'articles (26 %) (2) . 1.6. - La forme la plus fréquente est le compte rendu. Une pro-portion de 68 % d'articles prend cette forme. Cette pro-portion est augmentée si on analyse séparément les formes mixtes (71 % ) . La réflexion d'ordre général est rencontrée dans 18 % des cas. 1.7. - Les a s s o c i a t i o n s forme- déclencheur les plus fréquentes sont : le compte rendu d'observation (26 % des croise-ments) puis le compte rendu d'émissions, de spectacles, de livres (17 % ) . 31 % des informations correspondent au croisement des déclencheurs "a" et "b" avec les formes "an et "cm; cette proportion d'informations fera l'objet d'une analyse de 2éme niveau. 2) - INDICATEURS DE L'IMPORTANCE ATTACHEE AU PROBLEME OVNI - 2.1. - L'importance accordée aux OVNI semble moyenne quand on considère Za page de parution. Celle-ci est intérieure dans la majorité des cas, plus souvent gauche que droite. Un petit nombre d'articles paraît en première page (6 %) et en derniére page (9 %) . 2.2. - Un seul a r t i c l e e s t annoncé dans Ze sommaire du FIGARO, mais il faut noter que ce sont souvent des pages portant sur un thème qui sont annoncées dans le sommaire et non des articles particuliers. 2.3. - On trouve un plus grand nombre drarticZes signés (59 %) que non signés (42 %). 2.4.1. - On a relativement peu de photos (7) et de d e s s i n s (3) ; 19% des articles sont accompagnés d'une illustration. 2.4.2. - La surface moyenne qu'elles occupent dans la page est de 50 % (écart type 82,22). Ces chiffres sont dQs à la présence d'articles de plusieurs pages, composés de nombreuses photos parues dans le FIGARO-MAGAZINE (3). (1) - 34 % si les déclencheurs mixtes sont scindés. (2) - ou 24 2. Si res déclencheürs mixtes sont scindés. (3) - Sans ces cas exceptionnels la moyenne de la surface occupée par les illustra-tions est de 6,22 % (écart type 5,23 %) par rapport à une page.
  59. 59. 2.4.3. - Les a r t i c l e s occupent en moyenne 9,27 % de la s u r f a c e de la page écart type 9,08 (si on excepte deux cas où les articles font plusieurs pages, toujours dans le FIGARO MAGAZINE). Par rapport à l a s u r f a c e d'un numéro : les articles représentent en moyenne 0,54 % de la surface (écart type 1,12). 3) - INDICATEURS DU STATUT ACCORDE AU PROBLEME DES OVNI - 3.1. - Le thème de l'actualité est le plus fréquent (53 % des cas), ensuite vient le thème de la culture et des spec-tacles (19 % ) . Les thèmes des rubriques du FIGARO sont relativement variés (on recense 9 thèmes différents). 3.2. - On trouve 25 s i g n a t u r e s différentes des articles, et dans 23 % des cas celles-ci sont accompagnées d'une qua-lification : scientifique, générale ou journalistique. On peut penser que dans un certain nombre de cas l'in-formation OVNI est présentée comme venant de spdcialistes. 3.3. - Les thèmes des a r t i c l e s environnants le plus souvent rencontrés (5 premiers rangs) sont : . Les spectacles et la culture. . Les faits divers : on voit que les rubriques peuvent quelquefois être trop larges pour correspondre à tous les articles qu'elles recouvrent. . La publicité. . L'information générale. . L'information judiciaire. 3.4. - Seuls deux a r t i c l e s n ' o n t pas de t i t r e , dans 6 autres articles aucun terme désignant les OVNI n'a pu être re-levé. C'est surtout "OVNI" qui est employé dans le titre (55 % des cas) , puis "extra-terrestre (s) "(1 7 %) , enfin "soucoupes volantes" n'apparaît que deux fois, de même que "mystérieux hénomène". Les autres termes et expressions ne sont uti- Pisées qu'une seule fois, certaines sont humoristiques par exemple "petits hommes verts" et "petites femmes roses". 3.5. - L ' o r i e n t a t i o n du t i t r e Za plus frequente est : affirmative positive (66 % des cas) .
  60. 60. - 58 - 4) - ELEMENTS DESCRIPTIFS DES PHENOMENES MENTIONNES DANS LES ARTICLES - 4.1. - Rappelons qu'une proportion de 31 % de l'information est prise en compte ici. 36 % des articles ont fait l'objet d'une analyse de 2ème niveau, il s'agit de 19 articles qui rapportent 36 obser-vations d.istinctes (1 ) . 4.2. - Les phéncmènes les plus souvent décrits sont des lumières nocturnes (32 % des cas). On trouve une proportion iden-tique de rencontres rapprochées de troisième type, mais celles-ci sont le plus souvent en rapport avec l'affaire F. FONTAINE. Dans 5 ca.s nous ne pouvons déterminer avec certitude la nature du. phénomène : l'heure et la distance n'étant pas suffisamment précisées. 4 . 3 . - Dans 33 % des cas le nombre de témoins est indéterminé, il s'agit. toujours d'observations faites par un nombre élevé de témoins ("des milliers", "de nombreux témoins", etc.. .) . La plupart des observations ont un seul témoin (50 % de celles-ci.) . 4.4. - L'ancienneté est le plus souvent mentionnée (81 % des cas). Le délai entre observation et article est très variable mais dans la moitié des cas il n'excède pas une semaine. 4 . 5 . - 58 % des observations rapportées sont françaises, 38 % sont étrangères. Dans un cas on ne peut déterminer lfen-droit où elle a été faite. Les départements français concernés sont indiqués sur la carte pa.ge 59 (2) Les pays étrangers mentionnés sont le Japon, la Colombie, Les Iles Canaries, l'Italie (2 fois) et l'Espagne ( 5 fois). 4 . 6 . Le fait ~'eme ntionner des observations françaises ou étrangères est indépendant de leur ancienneté.Signa1ons cependant. 2 cas : les observations les plus anciennes : l'une est. étrangère, l'autre a une localisation indéter-minée. 4.7. - Différences relevées par rapport au codage des observa-tions effectué par Ze GEPAN. Dans 5 cals sur 21 concernant la France, nous obtenons un (1) - Certaines peuvent être rapportées dans plus.ieurs articles, nous avons en fait 25 observations di£ férentes. (2) - Certaines localisations peu précises comme "Sud-Ouest de la France" n'y sont pas portées.
  61. 61. double codage. Parmi ceux-ci le codage est identique dans 3 cas (il s'agit de 2 RR3 et d'un disque diurne). Le codage diffère donc deux fois : le phénomène décrit dans l'article et codé par nous correspondait à une lu-mière nocturne mais le rapport de gendarmerie correspon-dant a été jugé peu intéressant par le GEPAN. 21 : Côte d'Or 26 : Drôme 30 : Gard 66,: Pyrénees Orientales 95 : Val d'Oise
  62. 62. 1.1. - Nombre d'articles - l Nombre d'articles parus l8 1 Nombre d'articles analysés Nombre d'articles 2ème niveau 1.2. - Rubrique - Dans rubrique 8 2 Hors rubrique 2 1.3. - Jour de parution - ANNEE 19741 197: Lundi -----u Mardi rF Mercredi Jeudi Vendredi [Samedi -Dimanche j
  63. 63. 1.4. - Mois de Parution - Janvier Mai 1 1 Juin 2 Juillet A o û t S e p t e m b r e 0N o v e m b r e
  64. 64. 1 a (observation) 1 b (identification d (congrès) F-' I e (ufologues) If ( s c i e n c e ) 1non c l a s s é s 1.6. - Forme des a r t i c l e s - 1 FORME 1974 a (compte rendu) b ( interview) 1 c ( i n t e r v i e w de d ( r é f l e x i o n e ( c o u r r i e r -----4- f ( c o u r r i e r de ternoin) I
  65. 65. 1.7. - Forme et Déclencheur - DECLENCHEUR a (compte rendu) b (interview) c (interview de témoin) d (réflexion générale) 7 1 e (courrier) f (courrier de témoid ;r 27 3 L (media)
  66. 66. 2.1. - Page de parution - Page gauche Page d r o i t e 3 4 2.2. - Annoncé en première page - - . Annoncé Non annoncé ~ndéterminé 1 1975 2 1974 8 2 1976 3 1 3 1 1979 1 2 1977 4 3 3 1978 8 1. 25 1 1 20 1980 3 15 8 1 52 / - -.
  67. 67. 3.3. - hém me des article6 environnants - 1 Bourse Finance Consommateur Courrier Lecteurs Divers 1 Faits Divers 1 Feuilleton B.D. Information générale 1 Information judiciaire Information médicale Jeux Libre opinion Météo Petites annonces Politique intérieure Politique étrangère Publicité Sciences et techniques Social Sommaire Spectacles - Culture Sports Télex - Dernière Minute
  68. 68. 3.5. - Orientation des titres des articles - l a (affirmatif) l b (négatif) 1 c (interrogatif) 1 d (dubitatif) e (exclamatif) f (indiscernable Ig (pas de titre)
  69. 69. 4 . 2 . - Type de phdnomhe observé -
  70. 70. .F.....R....A......N....C......E.... ........S.....O. I R 1) - DESCRIPTION DES INFORMATIONS - 1.1. - Le nombre total d'articles consacrés aux OVNI publiés dans FRANCE SOIR entre 1974 et 1980 est de 132. Pour des raisons techniques, liées à l'impossibilité de re-trouver certaines éditions d'un même numéro, nous n'a-vons pu en analyser que 110. Cependant, pour chaque élément que nous possédions (titre, signature, pays, par exemple), nous avons intégré aux résultats tout ou partie des 22 articles manquants. Le nombre d'articles parus varie sensiblement en fonction des années, puisque 2 années se détachent avec un plus grand nombre d'articles OVNI parus : 1974 et 1978. 1.2. - Un peu plus de la moitié des articles (51 %) paraît dans une rubrique. 1.3. - Les articles consacrés aux OVNI paraissent le plus sou-vent Vendredi (12 % des cas) . le Mercredi (23 % des cas) et le plus rarement le 1.4. - Les articles consacrés aux OVNI paraissent le plus sou-vent au cours des mois d'hiver (Novembre, Décembre, Jan-vier et Février). La forte fréquence d'articles du mois de Février correspond d'ailleurs à un mois au cours duquel ont été faites de très nombreuses observations (cf. Annexe F). Cependant cette concordance entre nombre d'articles et nombre de rapports n'existe que pour ce seul mois (RH0 = 0,13 ; nS). 1.5. - Le ddcZencheur le plus fréquent d'articles OVNI dans FRANCE SOIR est l'observation : 54 % des articles ont un déclencheur "a". Les deux autres déclencheurs relativement fréquents sont les media (19 % de déclencheur "cg') et les ufologues (11 % de déclencheur "en). Enfin, il faut noter que l'on a pu attribuer à tous les articles un déclencheur.
  71. 71. 1.6. - La forme compte rendu est celle qui est la plus souvent prise par les articles consacrés aux OVNI (76 % de for-me "a"). Par ailleurs, nous n'avons trouvé dans FRANCE SOIR aucun courrier de témoin (forme "5"). L'article le plus typique de FRANCE SOIR est constitué du compte rendu d'une observation d'OVNI : croise-ment d'un déclencheur "a" et d'une forme "a" (39 % des cas). La seconde association la plus fréquente est celle d'un déclencheur "c" et d'une forme "a" c'est-à-dire un compte rendu de media (15 % des cas) . 2) - INDICATEURS DE L' IMPORTANCE ATTACHEE AU PROBLEME DES OVNI - 2.1. - Les articles consacrés aux OVNI paraissent le plus sou-vent en page intérieure (84 % des cas) ; mais 15 % d'entre eux paraissent en première page. La dernière page n'est pratiquement jamais utilisée pour les articles consacrés aux OVNI. 2.2. - Ces articles sont rarement annoncés (17 % des cas), ce qui laisse supposer que FRANCE SOIR leur accorde une im-portance relativement réduite. 2.3. - Cependant, ils sont s i g n é s dans près de la moitié des cas (45 % ) . 2.4.1. - 15 % des articles sont i l l u s t r é s de photos, le plus souvent, ou de dessins. 2.4.1. - Ces illustrations occupent en moyenne 7 % de la surface de la page où figure l'article. 2.4.3. - Elles ne concernent que les grands articles, puisque la t a i l l e moyenne des articles par rapport à la page est de 8 %. Cette taille moyenne est effectivement sujette à de grandes variations, puisque l'écart type est de 9,2. Les titres occupent une place relativement importante de l'article puisqu'ils occupent 2,-6 % de la page. Enfin, rapportds au journal les articles OVNI occupent une place moyenne de 0,44 %. 3) - INDICATEURS DU STATUT ACCORDE AU PROBLEME DES OVNI - .l. - Les thèmes des rubriques sont assez variés puisque pour 56 articles paraissant dans des rubriques, nous avons trouvé 14 thèmes différents. Les deux plus fréquents étant la Chronique de Philippe Bouvard (32 % des cas) et l'Information ~énérale (23 % des cas). Ces articles ne figurent jamais dans des rubriques faisant référence à l'espace ou à la science.
  72. 72. 3.2. - Pour 39 articles signés on trouve 15 signataires diffé-rents (dont la mention A.F.P. sans nom précis). 8 d'entre eux ne signent qu'un seul article. Par contre Philippe Bouvard signe à lui seul 46 % des articles signés ! Au-cun des signataires ne précise sa qualification. 3.3. - Les articles consacrés aux OVNI sont le plus souvent e n t o u r é s dfarticZes de faits divers (24 % des cas), ou de publicité (14 % des cas). Toutes les catégories diffé-rentes d'articles que nous avons définies se rencontraient au moins une fois à c8té d'un article consacré aux OVNI. 3.4. - Parmi le,s 110 articles possédant un titre, le terme le plus fréquemment employé est celui d' "OVNI" (56 % des cas). Viennent ensuite, mais dans des proportions beau-coup faibles les termes "extra-terrestres" et "soucoupe volante" (respectivement 11 % et 10 % des cas). En tout, 21 termes différents sont employés par FRANCE SOIR pour désigner les OVNI. 3.5. - L ' o r i e n t a t i o n du t i t r e est le plus souvent affirmative (21 %) ou indiscernable (21 %) . Cependant, elle n'est (53 % des cas), mais aussi relativement souvent dubitati-ve jamais négative. 4 - ELEMENTS DESCRIPTIFS DES PHENOMENES MENTIONNES DANS LES ARTICLES - 4.1. - La proportion d'articZes analysés i c i est de 53 % du total des articles parus dans FRANCE SOIR. 4.2. - Ces phénomènes sont le plus souvent des Lumières nocturnes (51 % des cas) ou des rencontres rapprochées (34 %). Cependant dans 13 % des articles nous n'avons pas pu dé-terminer de quel type de phénomène il s'agissait. 4.3. - Le nombre de témoins du phénomène est laissé sans pré-cision "nombreux", "plusieurs" ......, dans 42 % des cas. Quand il est précisé, il s'agit le plus souvent (33 % des cas) de témoin unique. 4.4. - L'ancienneté du phenomène n'est pas mentionnée dans 21 % des articles. Quand elle est précisée, il s'agit le plus souvent d'observations récentes (délai de 1 jour dans 16 % des cas), bien que l'ancienneté du phhomène puisse aller jusqu'à 20 ans ! 4.5. - La grande majorité (81 % des cas) des observations men-tionnées sont françaises (cf. carte page71). 12 pays étrangers différents sont mentionnés, l'Europe étant quelque peu privilégiée (47 % des cas d'observa-tions à 1'Etranger) .
  73. 73. 4.6. - Le fait de mentionner des observations françaises ou étrangères est indépendant du délai avec lequel paraît l'article, sauf pour les observations très anciennes (plus de 6 mois) qui sont surtout étran-gères. Si on compare le codage que nous avons fait du type de phénomène décrit par le journal avec le codage du phénom8ne par le GEPAN chaque fois que cela est possible, soit pour 19 observations, on constate que le plus souvent, le phénomène décrit dans l'article a été considéré par le GEPAN comme identifié (53 % des cas). Cependant dans 26 % des cas, il y a accord entre article et GEPAN (ou seu-lement discordance quant à la distance du phénomène. 11 : AUDE 52 : HAUTE-MARNE 77 : SEINE & MARIE 93 : SEINE St-DENIS 78 : YVELINES 94 : VAL de MARNE 92 : HAUTS de SEINE 95 : VAL D'OISE
  74. 74. 1.1. - Nombre d'articles - 1974 1975 Nombre d'articles 36 11 parus Nombre d'articles 29 analysés 6 Nombre d'articles 23 2ème niveau 2 - -- 1.2. - Rubrique - I Dans rubrique 231 1Hors rubrique 1.3. - Jour de parution - khANN,EE Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi -- -- Dimanche
  75. 75. 1 . 4 . - Mois de Parution -
  76. 76. a (observation) 1 23 c (media) 15 d (congrès) - e (ufologues) f (science) - non classés 1.6. Forme des articles - t 105 7 11 15 1 1980 12 3 4 - témoin) I I I I I I 1979 17 1 4 1 1 1978 22 3 2 4 1977 11 II 1976 .1.1. 1 1 / 1975 4 1 1- 2 1974 a (compte rendu) b ( interview) c (interview de témoin) d (réflexion sénéralel e (courrier) f (courrier de 28 1 1 4
  77. 77. 1.7. - Forme et Déclencheur - a (compte rendu ) b (interview) c (interview de témoin) d (réflexion générale e (courrier) f (courrier de témoin a (observa tion 58 b identif i cation) 4 C (médias gues
  78. 78. 2.1. - Page de parution - 2 . 2 . - ~nnoncé en première page - 1 Annoncé 1 4 Non annoncé 2.3. - Siqnature -
  79. 79. 3.3. - ~hgrne des articles environnants - 1974 1975 Bourse Finance Consommateur Courrier Lecteurs Divers Faits Divers - -- - Feuilleton B.D. Humour Information générale Information judiciaire 2 1nformation.médicale 1 Jeux Libre opinion Météo Petites annonces 1 Politique intérieure 2 Politique étrangère 2 Publicité 7 Religion Sciences et techniques Sommaire Spectacles - Culture Sports Télex - Dernière Minute 6 2 1 1 1
  80. 80. 3.5. - Orientation des titres des articles - a (affirmatif) b (négatif) c (interrogatif) d (dubitatif) e (exclamatif) f (indiscernable] g (pas de titre)
  81. 81. 4.2. - Type de phénomène observé -
  82. 82. 1) - DESCR~PTIODNE S INFORMATIONS - 1.1. - L'HUMANITE est assez pauvre en informations concernant les OVNI, puisque le nombre d ' a r t i c l e s r é p e r t o r i é s n'est que de 13. 1.2. - La moitié d'entre eux, environ (7/13) paraissent dans une rubrique. On ne note aucune variation du nombre d'articles en fonc-tion de l'année ou du mois (l), mais en fonction du jour de parution. 1.4. - Les articles concernant les OVNI paraissent préférentiel-lement le mardi, et ce, indépendamment de l'année. 1.5. - Le journal privilégie le décZencheur "a" (observation d'un phénomène) : ceci est indépendant de l'année et se traduit, toutes années confondues, par un pourcentage de déclencheurs "a" (après scission de l'unique cas de mixité) égal à 43 %. Cependant 1'HUMANITE ne néglige ni les identifications (28 %,.de déclencheurs "b") ni les émissions de télévision (21 % de déclencheurs "c3"). 1.6. - La forme majoritairement prise par les informations est celle d'un compte rendu (forme "a") : c'est le cas de 67 % d'entre elles, après scission des 4 cas de mixité dont 3 contiennent la forme "a". (1) - Les effectifs sont trop faibles pour que l'on puisse confronter cette absence de variation aux fluctuations constatées au niveau des observations consignées dans le fichier du GEPAN.
  83. 83. Les autres formes prises par les informations sont essen-tiellement des r é f l e x i o n s d'ordre général ( 2 2 %), mais ces réflexions ne sont jamais fournies seules au lecteur : le plus souvent, elles accompagnent un compte rendu. 1.7. - Enfin, le "croisement" du déclencheur et de la forme montre un assez grand éparpillement des données. Néan-moins, il ressort que les informations analysables au deuxième niveau sont au nombre de 10 (soit 56 % des 18 informations initiales) et comprennent des comptes rendus d'observations (6/18), des comptes rendus d'identifica-tions (3/18) et un entretien avec un témoin d'un phéno-mène identifié . 2) - ~NDICATEURSD E L' IMPORTANCE ATTACHEE AU PROBLEME DES OVNI - 2.1. - Parmi les 12 articles pour lesquels l'information "page de parution" est disponible, 6 paraissent en derniare page e t 5 en page paire. Ainsi, sur cet indicateur, L'HUMANITE ne semble pas accorder une très grande impor-tance au problème des OVNI. 2.2. - Il en est de même pour l'indicateur suivant puisque seul un article est annoncé (cas de CERGY PONTOISE). 2.3. - Par contre, 6 articles sont signés. 2.4.1- (Enfin en ce qui concerne la constitution des a r t i c l e s on 2.4.2- (note une absence d'éléments illustratifs. 2.4.3. - Quant aux articles, ils représentent en moyenne environ : 10 % de la page (écart type : 10,43) et 0,9 % du journal (écart type : 0,79). 3.1. - Les thèmes des rubriques peuvent être regroupés en deux catégories : - 1 - T.V., Radio (3 articles sur 7), ce qui est cohérent avec la constatation faite, au paragraphe 1.5. (page 80) de la présence de déclencheurs "c3" (émissions de télévision). - 2 - "Au Fil de l'~ctualité"(3 articles sur 7) où parais-sent des articles de type "faits divers". 3.2. - Les s i g n a t a i r e s ne sont que deux pour 6 articles signés : René PICHELIN et Jean ROCCHI, qui ne mentionnent pas leur qualification.
  84. 84. 3.3. - Les articles traitant des OVNI sont le plus souvent côtoyés par des articles "faits divers" (11/39, soit 28 %) et, de façon non négligeable, par des informations de météorologie (5/39) ou de spectacles-culture (5/39). 3.4. - L'élément du t i t r e indiquant que l'article traite du problè-me des OVNI est, six fois sur 10, l'expression OVNI elle-même. 3.5. - L ' o r i e n t a t i o n du t i t r e , que nous scindons si elle est mul-tiple, n'est jamais "affirmative négative". Par ailleurs, si elle est le plus souvent "affirmative positive" (6 cas sur 16, soit 39 %) elle est aussi parfois dubitative (25 % des cas) ou même interrogative ou exclamative. 4) - ELEMENTS DESCRI PT1 FS DES PHENOMENES MENTIONNES DANS LES ARTICLES 4.1. - Rappelons que la proportion des informations analysées a ce niveau représente 56 % des 18 informations initiales (soit 10 articles différents). 4.2. - LWHUMANITE ne laisse aucune i n c e r t i t u d e quant a la nature du phénomène mentionné qui est,soit une lumière nocturne (5/10) soit une identification (4/10) (1) . 4.3. - Le nombre de témoins n'est mentionné avec précision que pour trois observations. 4.4. - L ' a n c i e n n e t é , mentionnée dans tous les cas sauf un, est t r è s variable puisque 1'HUMANITE relate aussi bien des observa-tions datant de 2 jours que des observations anciennes de 23 ans ! Parmi les cas mentionnés, 6 datent d'au plus 7 jours et 4 de plus de 7 jours : "observations" et "identifications" ne se distinguent pas selon ce critère. 4.5. - Les lieux mentionnés sont pour moitié situés en France et pour moitié à l'étranger (Nouvelle-Zélande, Allemagne, Por-tugal, Angleterre, Tchad, Californie et Mexique). La carte des départements français figurant page 83 indique les régions concernées, indépendamment du nombre d'observa-tions différentes qui y ont été relevées. 4.6. - Le f a i t de mentionner des o b s e r v a t i o n s franeaises semble dépendre de leur a n c i e n n e t é , puisque parmi les 6 observations "récentes" (ancienneté égale ou inférieure à 7 jours) une seule a été faite à l'étranger, et deux 21 la fois en France (1) Soulignons que ces identifications ne concernent pas l'affaire de CERGY-PONTOISE.
  85. 85. et hors de France, a l o r s que les 4 observati ns les plus an-ciennes (ancienneté supérieure à 7 jours) on é t é f a i t e s sur un t e r r i t o i r e étranger. 4.7. - Enfin, ce n ' e s t que pour le cas de CERGY-PON' avons à l a f o i s un a r t i c l e et un rapport de 1 plus exactement, des rapports multiples. 'OISE que nous rendarmerie, ou, 37 : Indre-et-Loire 59 : Nord 79 : Deux-Sevres 84 : Vaucluse 92 : Raut-de-Seine 95 : Val d'Oise
  86. 86. 1.1. - Nombre d ' a r t i c l e s - Dans r u b r i q u e 3 Hors r u b r i q u e 2 3 1.3. - J o u r de ~arution- 1974 191 Lundi 1 Mardi 1 1 Mercredi J e u d i Vendredi 3 Samedi-Dimanche 1
  87. 87. 1 . 4 . - Mois de P a r u t i o n - J a n v i e r F é v r i e r Mars A v r i l M a i J u i n J u i l l e t Août Septembre Octobre Novembre Décembre
  88. 88. 1.5. - Déclencheur - 1.6. - Forme des a r t i c l e s - a (compte rendu) b ( i n t e r v i e w ) e ( c o u r r i e r 1974 4 c ( i n t e r v i e w de témoin) d ( r é f l e x i o n sénérale) témoin) I II, I 1 f ( c o u r r i e r de 1 3 1975 3 1976 1977 -1-
  89. 89. 1.7. - Forme et Déclencheur - a (compte rendu) t b (interview) c (interview de témoin) d (réflexion générale) e (courrier) f (courrier de témoir a (observa tion) b identif i cation) autres / E 12 / '1- - 4 / 1 18
  90. 90. 2.1. - Page de parution - lère page ~ernière page Page gauche Page droite * Information non disponible pour un article. 2.2. - Annonce en première page - Annoncé Non annoncé - 1974 2.3. - Signature - 5 Signés 5 Non signés I /
  91. 91. 3.3. - Thème des articles environnants - 1974 Bourse Finance Consommateur Courrier Lecteurs 1 Divers I Faits Divers 2 1 3 Feuilleton B.D. 1 Humour I 1 II Information générale 1 Information judiciaire 1 Information médicale 1 1 1 1 Jeux 1 1 I 1 Libre opinion Météo a 2 Petites annonces Politique intérieure I 1 L Politique étrangère -1 Publicité k 1 Religion 1 l Sciences et techniques Social 1 1 Sommaire Spectacles - Culture 4 1 Sports 1 Télex - Dernière Minute
  92. 92. 3.5. - Orientation des titres des articles - a (affirmatif) b (négatif) c (interrogatif) 1d (dubitatif) r 1974 a e (exclamatif) i f (indiscernable) g (pas de titre) 2
  93. 93. 4.2. - Type de phénomène observé -
  94. 94. 1) - DESCRIPTION DES INFORMATIONS - 1.1. - Le nombre total d'articles sur les OVNI parus dans LE MONDE entre 1974 et 1980 est de 23. Ils ont tous pu être analysés. Ce nombre global recouvre d'assez impor-tantes variations.-par exemple en fonction des années 1974, 1979 et 1978 sont, en ordre décroissant, celles au cours desquelles ont paru le plus grand nombre d'ar-ticles (1) ; à l'opposé, aucun article n'est paru en 1976. 1.2. - 83 % des articles consacrés aux OVNI paraissent au sein d'une rubrique. 1.3. - Les articles concernant les OVNI paraissent préférentiel-lement dans le numéro du Dimanche-Lundi, et cela surtout au cours des années "riches". 1.4. - Mais les effectifs concernant le mois de parution sont trop faibles pour permettre d'en tirer une tendance géné-rale. 1.5. - C'est le plus souvent la parution d'un livre ou la sortie d'un film qui est à l'origine des articles sur les OVNI : le décZencheur "cm (media) est le plus fréquent. Mais il faut constater également que pour 21 % des articles parus, aucun déclencheur particulier ne semble être à l'origine de l'article. Il n'existe, de plus, aucun article dont la parution ait été motivée par plusieurs déclencheurs (dé-clencheur mixte). 1.6. - La forme la plus fréquemment prise par ces articles est celle d'un compte rendu (forme "a") : 56 % des cas. Ces articles ne sont jamais des interviews ou des courriers de témoins. Les formes mixtes sont rares (11 % des cas). (1) - 1974 et 1978 figurent parmi les trois années au cours desquelles le plus grand nombre d'observations ont été recensées par les gendarmes (cf. annexe FI.
  95. 95. 1.7. - G'article consacré aux OVNI le plus typique du MONDE est constitué de comptes rendus d'une nouveauté dans les média : croisement d'une forme "a" et d'un déclencheur "c". Cepen-dant, de nombreux autres croisements forme-déclencheur existent aussi ; les plus fréquents sont les suivants : . Réflexion générale sans déclencheur . Compte rendu d'une observation . Compte rendu d'un congrès. 2) - INDICATEURS DE L' IMPORTANCE ATTACHEE AU PROBLEME DES OVNI - 2.1. - La majorité des articles paraissent en page intérieure, mais un peu plus souvent en page de droite qu'en page de gauche. Un seul article est paru en premiére page au cours de la période de référence. 2.2. - Cette apparemment faible importance accordée par LE MONDE aux OVNI est confirmée par le faible pourcentage (24 8) d'articZes annoncés dans le sommaire. 2.3. - Cependant, 61 % des articles sont signés, soit par un jour-naliste, soit par des personnalités extérieures. 2.4.1. - Bien que LE MONDE n'utilise pas de photos, un des 23 ar-ticles publiés était cependant iZZustré d'un dessin. 2.4.3. - Les articles représentent en moyenne 15 % de la surfacs de Za page et 0,56 % de la surface totale. Les articles sont de taille relativement constante : l'écart-type par rapport a la page est de 11,5. Les titres de ces articles sont en général petits (1,5 % de la page), mais LE MONDE n'utilise pas souvent de gros titres (par rapport à d'au-tres journaux) . L'ensemble des éléments dont nous disposons indique que LE MONDE ne semble pas accorder une grande importance au problème des OVNI. 3) - INDICATEURS DU STATUT ACCORDE AU PROBLEME DES OVNI - 3.1. - Les thèmes des rubriques sont peu variés puisque pour 19 articles paraissant dans une rubrique, il n'existe que 9 rubriques différentes. Ceci est dû au fait que 9 articles (soit 32 %) paraissent dans la rubrique "science". 3.2. - Les articles signés n'ont jamais le même signataire. Seuls deux auteurs extérieurs au journal indiquent leur qualifi-cation (Assistant en Sociologie, Chargé de recherche au CNRS) .
  96. 96. 3-3. - Zes a r t i c l e s environnant ceux consacrés aux OVNI sont le plus souvent (16 % des cas) des "Faits Div ou plus rarement (12 % des cas) des articles de "P Etrangère". Parmi les 18 articles qui ont un titre, on trouve eu£ termes différents pour dénommer les OVNI dont les lus fréquents sont OVNI (33 %) et Soucoupe Volantes (2i % ). 3 . 5 . - L ' o r i e n t a t i o n du t i t r e est le plus souvent indisce 3.4. - 24 % des articles consacrés aux OVNI n'ont pas de i t r e . (50 % des cas) ou bien dubitative (33 % des cas) m jamais exclamative ni négative. pour LE MONDE que 5 articles (et 6 phénomènes) et u'iï ne sera donc pas possible d'en tirer des conclusions. 4 4.2. - Parmi les six phénomènes, trois sont des rencontre 4.1. - Il faut tout d'abord rappeler que cette partie ne oncerne 3ème type, deux sont des lumières nocturnes, et un disque diurne. 4.3. - Le nombre de témoins est le plus souvent précisé sur six) et il varie de 1 à 4. 4.4. - L'ancienneté du phénomène est toujours précisée et de 3 jours à 7 mois. Cependant aucune observation rapidement relatée dans LE MONDE (avec un délai de par exemple) . 4.5. - La majorité des observations rapportées est frança seule observation a eu Zieu à l'étranger, en Polog n'existe aucun lien entre lieu et date d'observati Enfin, mise à part l'affaire Frank FONTAINE qui a lieu à la parution de deux articles en 1979, les d servations françaises mentionnées en 1974 auxquell pondent deux r a p p o r t s de gendarmerie codés par Ze étaient décrites dans les articles comme des lumiè turnes, alors que le GEPAN les a classées comme de identifiables (cf. page 18 et page 24).
  97. 97. fin Basses Mps Hautes Alpes Ardèche Ariège Aube Aude Bouches du Rhône Charente Charente Maritirte Côte d'Or Doubs ~rh Eure 25 : Finistère 30 : Gard 31 : Haute Ckronne 33 : Gironde 34 : Hérault 37 : Indre & Loire 38 : Isère 33 : Jura 44 : Loire Atlantique 51 : Marne 55 : Meuse 57 : Moselle 58 : Nièvre 60 : O i s e 62 : Pas-de-lalz 64 : ~yrénéesA t 66 : Pyrénées 01 71 : Saone & Loi 77 : Seine & N~I 78 : Yvelines 80 : Som 81 : Tarn 84 : Vaucluse 85 : Vendée 87 : Haute Via 88 : Vosges 92 : Hauts de SI 93 : Seine St-DI 94 : Val de Man - - 95 - is lantiques ientales re ne ne ine nis .e 95 : Val d'Oise

×