Stat poher 71

248 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
248
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Stat poher 71

  1. 1. ETUDE STATISTIQUE DES RAPPORTS D'OBSERVATIONS DU PHENOMENE 0.V.N.I CLAUDE POHER ETUDE MENEE EN 1 9 7 1 COMPLETEE EN 1 9 7 6
  2. 2. I N T R O D U C T I O N J'ai constitué ( avec l'aide bénévole de quelques collabora-teurs efficaces ) un fichier de près de 1000 témoignages d'observation d'OVNI ( objets volant non identifiés ). .+$' Ce fichier a ét6 code avec le maximum de précision compatible avec les moyens de traitement envisagés ( on troüvera, en annexe 1, le procédé d é t a i l l é de codage et en annexe 2 les sources utilisées ). On trouvera dans la suite les résultats d'études statistiques menées à partir de ce fichier.
  3. 3. Sous-ensembles de Rapports d'Observati.oi sur lesquels les Etudes Statistiques ont été menées. On trouvera dans la suite les résultats des études portant sur plusieurs fichiers : - Fichier no 1 de 825 observations émanant de nombreuses sources et concernant le monde entier, les sources sont précisées en annexe 2 ; - Fichier no 2 de 220 observations faites en France extrait du précédent ( voir aussi annexe 2 pour les sources ). ( Toutes les observations françaises ont été Ôtées du fichier no 1, pour constituer le fichier no 2 ). - Fichier no 3 de 128 observations faites en France, extrait du fichier na 2 en utilisant exclusivement les sources suivantes : . Rapports officiels, . Enquêtes personnelles directes de l'auteur, . Bulletins du GEPA. Ces sources sont appelées dans la suite '' sources très crédibles". - Fichier n0.4 de 52 observations faites en France et ne compor-tant que les rapports officiels et les enquêtes directes. - Fichier no 5 de 76 observations faites en France et ne comportant que les bulletins du GEPA. t , Remarque : Le fichier no 3 est la somme des fichiers 4 et 5. 7 Fichier no 6 de 24 observations faites 3 l'étranger ( aucune observation faite en France ) a partir des sources suivantes , , ( appelées " sources très crédibles" dans la suite ) :
  4. 4. . Rapports officiels français . Enquetes personnelles directes de l'auteur, . Rapport de la Commission CONDON ( voir bibliographie ) . Bulletins du GEPA. - Fichier no 7 de 66 observations diurnes. Ce fichier est extrait des fichiers no 3 et 6 ; il concerne donc le monde entier et les " sources très crédibles". On a choisi exclusive-ment les observations faites entre 8 heures et 18 heures locales. - Fichier ,no 8 de 86 observations nocturnes, obtenu de la même maniére que le fichier no 7, mais on a cette fois choisi les observations faikes entre 23 heures et 4 heures locales exlusive-ment. Remarque : Toutes les observations dont l'heure d'observation était imprécise ont &té éliminées des fichiers 7 et 8. - Fichier NO 9 de 135 observations avec au moins trois témoins, extrait des fichiers no 3 et 6 ( donc sources très crédibles seulement ) . - Fichier no 10 de 50 observations d'atterrissages, extrait des fichiers no 3 et 6 ( sources très crédibles seulement ). Les résultats bruts de ces statistiques sont donnes plus loin. Par contre, les pages qui suivent rbsument les résultats les plus significatifs sur chacun de ces fichiers. Aucune interprétation de ces résultat&era présentée ici.
  5. 5. :,'~'A'I'~'J'~'IQUE~S;P EXlALI SEES NE TENANT - PAS CUtl1"l'l: DES TEMOI &?SAGES 1 MPRECIS
  6. 6. 2 R&u/t-h sur : PW~S~~PM/CPMP~W. KSS.. 572:m~J PAGE: 7.
  7. 7. Réeulfaks SU^ i 1 PAGE : 9,
  8. 8. PAGE : 10.
  9. 9. PAGE :12.
  10. 10. I PAGE: 13.
  11. 11. I ff.iso/tïh sur : 1 PAGE: 14.
  12. 12. I RésLtltak sur : I
  13. 13. I Risultah sur : I PAGE: 16.
  14. 14. PAGE: 18.
  15. 15. I/{&;,:/IU/A s u r : PAGE: 20.
  16. 16. PAGE: 23.
  17. 17. - -- - -- -- Resulk on: SPéeoi .OF, .Q++F=TS , , , , C A . .. . -- ....
  18. 18. IL 19 t L Y 6 .. (h4) K.? PM;) /- *. r----- O ( ira + s~ut,v , &Les hb (20 ruwL Cu* O&, il 3 6 10 15 b O 67 A00 Wh ph spd.. &-O. & &bpk b-w (nu~m,, ObtX O(;--*) I *- 1- - - -- .- *- .. I I 1 I 1 I I t ,*.< l i II 1
  19. 19. PAGE: 31.
  20. 20. ous rvfes D'O~JEUY* P*@S AVEC &Al/ a'01uj
  21. 21. -STAT ISTIQUES SUR LA REPARTITION GEOGRAPHIQUE DES OBSERVATIONS
  22. 22. REPAKTITIOI-I GEOGKAPHIQUE DES 8 2 5 TCMOICNAGCS DU FICHIER - -- On t r o u v e r a c i - a p r è s une c a r t e s u r l a q u e l l e nous avons pbrté dans chaque zone correspondant au codage du l i e u l e nombre des o b s e r v a t i o n s parmi les 825 du f i c h i e r . Rappelons que la r é s o l u t i o n s p a t i a l e de n o t r e codage est de 15 x 15 d e g r é s . Le f a i t que nous ayons volontairement l i m i t é nos s o u r c e s à celles p u b l i é e s en langue f a n ç a i s e ou a n g l a i s e e x p l i q u e l a f o r t e c o l o r a t i o n de n o t r e r é p a r t i t i o n géographique. On peut t o u t e f o i s en c o n c l u r e que l e phénomène semble e x i s t e r p a r t o u t dans le monde. La q u a n t i t é t o t a l e d ' o b s e r v a t i o n s mondiales d o i t ê t r e extrêmement i m p o r t a n t e si 1 ' on se réfère aux r é s u l t a t s p u b l i é s par la Commission de l'US AIR FORCE : p l u s de 12 000 obser-v a t i o n s en 18 ans (de 1950 à 1968) s u r le s e u l t e r r i t o i r e des USA, a l o r s que n o t r e é c h a n t i l l o n ne compte q u ' à p e i n e 150 cas émanant de cette p a r t i e du globe.
  23. 23. REPARTITION GEOGRAPHIQUC DES 2 2 0 TEMOIGNAGES FRANCAIS Sur l a page s u i v a n t e , une c a r t e de France comporte l e s emplacements des 220 témoignages f r a n ç a i s du f i c h i e r . On peut en t i r e r l a c o n c l u s i o n p r é l i m i n a i r e que la r é p a r - t i t i o n géographique semble liée à la d e n s i t é l o c a l e de p o p u l a t i o n . Il est c e r t a i n t o u t e f o i s que d ' a u t r e s f a c t e u r s (météoro-l o g i q u e s ou s o c i o l o g i q u e s ) d o i v e n t moduler fortement la tendance des témoins à r a p p o r t e r l e u r s o b s e r v a t i o n s .
  24. 24. STATISTIQUES SUR LA REPARTITION DES OBSERVATIONS DANS LE TEMPS
  25. 25. REPARTITION ANNUELLE DES TEMOIGNAGES Les courbes des pages s u i v a n t e s donnent l a r é p a r t i t i o n de 1940 à 1 9 7 1 des témoignages du f i c h i e r dont la d a t e d' observation est connue.
  26. 26. (nomber of cases since 1970, LDLN File) EVOLUTION DU NOMBRE DES OBSERVATIONS DEPUIS 1970 EN FRANCE. On pourra apprécier cette évolution 3 travers le relevé du nombre de cas enregistrés dans le catalogue de l'organisation LDLN* dont je possede une copie : ANNEES YEARS NOMBRE DE CAS NOMBER OF CASES ANNEES Y EARS 1952 1953 1954 1955 1956 1957 1958 1959 1960 1961 1962 1963 1964 1965 1966 1967 1968 1969 1970 197 1 1972 1973 1974 1975 1976 NOMBRE DE CAS NOMBER OF CASES jusqu'en avril seulement L.D.L.N. = LumiGre dhns la Nuit - 43 le Chambon s/~ignon FRANCE
  27. 27. REPARTITION MENSUELLE DES OBSERVATIONS Les courbes suivantes donnent la r é p a r t i t ion mensuelle des témoignages dont la date d'observation est connue avec assez de p r é c i s i o n , soit : 661 cas sur les 825 du f i c h i e r mondial 211 cas sur les 220 du f i c h i e r f r a n ç a i s .
  28. 28. - i I b I ar I 1 I L f f t T He i~ ad O& Lu, &w.AL Pd (&'&Ah ) (riw ri, (JMJIY)
  29. 29. REPARTITION HORAIRE DES OBSERVATIONS Les courbes despages suivantes donnent la répartition horaire des témoignages pour lesquelles l'heure locale d'observation est connue soit : 524 cas sur les 825 du fichier total 192 cas sur les 220 du fichier français ( 72% d'observations de nuit Pour les cas mondiaux t 28% d'observations de jour (70% d'observations de nuit Pour les cas francais : 30% d'observations de jour
  30. 30. R E P A R T I T I O N CHRONOLOGIQUE EXACTE DES TEMOIGNAGES On trouvera ci -après une l i s t e des témoignages classés chronolo-giquement : - pour les 825 observations du f i c h i e r mondial - pour l e s 220 observations du f i c h i e r f r a n ç a i s Les observations qui ne f i g u r e n t pas dans cette l i s t e ont une d a t e q u i n'est pas connue avec p r é c i s i o n .
  31. 31. 15 b 14 , 7 4 1 6 1 11 1 2 2 1 22 1 15 5 12 6 17 7 4 9 7 8 13 8 29 8 19 9 21 9 6 1; 16 II. 17 1: 17 1. 27 1 . 27 1: 2iJ 12 31 12 24 i 22 3 10 4 ? 5 2 1 7 17 8 20 8 3 1 8 4 9 29 9 13 1:: - 2 11.
  32. 32. RECHERCHE DE CORRELATIONS ASTRONOMIQUES
  33. 33. CORRELATIONS ASTRONOMIQUES Nous avons t e n t é de t r o u v e r une c o r r é l a t i o n avec les phénomènes astronomiques les plus connus : - mouvements des planètes - mouvements de la lune - é c l i p s e s de s o l e i l ou de lune - essaims de météorites. Ces études n'ont donné aucun r é s u l t a t i n t é r e s s a n t , la r é p a r t i t i o n des témoignages ne semble ê t r e corrélée avec aucun c ces phénomènes. TENTATIVE DE RECHERCHE DE RADIANTS Nous avons e n s u i t e c a l c u l é pour chaque observation les' coordonnées c é l e s t e s approximatives ( r é s o l u t i o n 15 x 15 degrgs) du zénith du l i e u au moment de l ' o b s e r v a t i o n . En r e p o r t a n t les r é s u l t a t s s u r un planisphère céleste on o b t i e n t l e s r é s u l t a t s de la page s u i v a n t e ; dans chaque case on a porté l e nombre d'observations correspondant 3 ces coordonnées. On ne peut en tirer aucune conclusion i n t é r e s s a n t e .
  34. 34. REMAROUES On t r o u v e en a j o u t a n t les o b s e r v a t i o n s pour chaque heure d' ascension d r o i t e : un minimum : 9 cas vers 2 heures un maximum : 34 cas v e r s 22 heures pour une moyenne de l ' o r d r e de 19 S i on e f f e c t u e la même étude pour les 220 cas f r a n ç a i s s e u l e - ment, on t r o u v e : un minimum : 2 cas vers 9 heures un maximum : 19 cas v e r s 22 h e u r e s , là a u s s i une moyenne de l ' o r d r e de 7 cas par heure Ceci est p r é c i s é s u r l e s diagrammes de la page s u i v a n t e : - L'étude s u r l e s cas mondiaux n ' a pu p o r t e r que s u r 454 o b s e r v a t i o n s , c e l l e s u r les cas f r a n ç a i s s u r 174 o b s e r v a t i o (à cause de l ' a b s e n c e des éléments numériques n é c e s s a i r e s dans les a u t r e s témoignages).
  35. 35. TENTATIVE DE CLASSEMENT OBJECTIF DES TEMOIGNAGES SELON DES CRITERES DE CREDIBILITE, ETRANGETE ET QUANTITE D'INFORMATION CONTENUE
  36. 36. CREDIBILITE Nous avons t e n t é de donner à chaque témoignage un inuice de c r é d i b i l i t é dont la valeur est r e p r é s e n t é e par un nojnbre e n t i e r compris e n t r e O et 5, on peut enresumer l a s i g n i f i c a - t i o n de l a façon suivante : Valeur de 1' i n d i c e de c r é d i - b i l i t é absolument pas c r é d i b l e très peu c r é d i b l e un peu c r é d i b l e c r é d i b l e très cr6dible parfaitement c r é d i b l e
  37. 37. Dans c e t t e t e n t a t i v e d ' o b j e c t i v i t é nous avons considéré que l a c r é d i b i l i t é re dépendait que des témoins et de la méthode d'observation. Compte tenu des éléments contenus dans nos f i c h e s de codage, nous avons évalué la c r é d i b i l i t é des témoi-p a r t i r des renseignemens s u i v a n t s auxquels nous avons l e s poids r e l a t i f s indiqués gnages à a t tribu6 C r i t è r e s nombre de témoins âge des témoins p r o f e s s i o n des t é - moins méthode d 'observa-t i o n Poids r e l a t i f On a t t r i b u e une valeur IN de c r é d i b i l i t é au c r i t è r e N de . . poids P (IN compris e n t r e O et 5) ;pour o b t e n i r l ' i n d i c e de c r é d i b i l i t é du témoignage on c a l c u l e : l a valeur de C e s t a r r o n d i e au c h i f f r e e n t i e r l e plus proche. l a valeur de IN est déterminée de l a fason suivante :
  38. 38. Pour l e nombre de témoins Il = O s i aucune i n d i c a t i o n ne f i g u r e Il = 1 s i on a un s e u l ~:émoin Il = 2 si on a 2 témoins Il = 3 s i on a 3 à 9 témoins Il = 4 si on a 10 à 100 témoins Il = 5 s i on a > 100 témoins Pour 1 'âpe des témoins 1a = O s i aucune i n d i c a t i o n dlage n e f i g u r e I& = 1 en-dessous de 13 ans It = 3 de 14 à 20 ans 1t r = 4 au-de l à de 60 a n s 1 = 5 de 2 1 à 59ans L Pour l a p r o f e s s i o n des témoins I3 = O si l'information est absente I3 = 1 pour les é c o l i e r s , l e s bergers . . . I3 = 2 pour l e s o u v r i e r s , l e s a g r i c u l t e u r s I3 = 3 pour les t e c h n i c i e n s , les pomliciers, les m i l i t a i r e s q u a l i f i é s I3 = 4 pour les i n g é n i e u r s , les o f f i c i e r s I3 = 5 pour l e s p i l o t e s , l e s chercheurs, les astronomes ... /...
  39. 39. Pour l a méthode d ' o b s e r v a t i o n I4 = O en l ' a b s e n c e d ' i n f o r m a t i o n s (ou o e i l nu sans p r é c i s i o n de d i s t a n c e ) I,+ = 1 o e i l nu à plus de 3 km de d i s t a n c e I,+ = 2 o e i l nu e n t r e 1 et 3 km de d i s t a n c e o b s e r v a t i o n s à p a r t i r d'un avion ( d i s t a n c e de plus de 1000 ml dans l e cas où une panne de v o i t u r e a été c o n s t a t é e simultanément s i la d i s t a n c e d1obser-vation é t a i t s u p é r i e u r e à 3 km I4 = 3 o b s e r v a t i o n r a d a r o b s e r v a t i o n 'à l ' o e i l nu e n t r e 200 e t 1000 rn de d i s t a n c e I4 = 4 jumelles jumelles + r a d a r o b s e r v a t i o n s à p a r t i r d'un avion à moins de 1000 m de d i s t a n c e o e i l nu à moins de 150 m I4 = 5 l u n e t t e astronomique t é l e s c o p e photo jumelles + photo t é l e s c o p e + photo o b s e r v a t i o n à l ' o e i l nu à moins de 50 m Remaraue im~ortante Notre " i n d i c e de c r é d i b i l i t é " est extrêmement s é v è r e , en e f f e t , pour qu'un témoignage ait une c r é d i b i l i t é de v a l e u r 5 il f a u t nécessairement que l ' o b s e r v a t i o n r e s p e c t e les condi-t i o n s s u i v a n t e s :
  40. 40. - plus de 100 témoins - d'âge compris e n t r e 2 1 et 59 ans pour les principaux d ' e n t r e eux - que l e s témoins principaux s o i e n t des p i l o t e s , ou des chercheurs, ou des astronomes - que l ' o b s e r v a t i o n a i t é t é faite au choix - à la l u n e t t e astronomique - au t é l e s c o p e - avec une photographie - à l ' o e i l nu à moins de 50 m de d i s t a n c e Ces c o n d i t i o n s ont une probabiiit6 extrêmement f a i b l e d ' ê t r e r6unies. Valeur de l ' i n d i c e d' é t r a n g e t é O ETRANGETE - S i g n i f i c a t i o n - Impossible à c l a s s e r f a u t e de renseignements observations d'un o b j e t ponc-t u e l se déplaçant en l i g n e d r o i t e o b j e t p e t i t m a i s t r a j e c t o i r e "anormale" o b j e t s c a r a c o l a n t quasi a t t e r r i s s a g e ou attaris-sage (mais sans trace) d i s p a r i t i o n s s u b i t e s d'ob j e t s
  41. 41. ETRANGETE ( s u i t e ) Valeur de 1 ' i n d i c e S i g n i f i c a t i o n d ' é t r a n g e t é a t t e r r i s s a g e s avec t r a c e s a t t e r r i s s a g e s e t débarquement de pers onnages
  42. 42. INDICE D ' INFORMATION Nous avons voulu par c e t indice t r a d u i r e le f a i t que c e r t a i n s temoignages sont mieux renseignes que d ' a u t r e s . Nous avons considéré que les informations e s s e n t i e l l e s que d e v a i t c o n t e n i r un témoignage é t a i e n t : - l a date - 1 'heure - le l i e u - le nombre de témoins - l e nom des témoins - l e u r âge - l e u r p r o f e s s i o n - l e s conbltions météorologiques - la durée d ' o b s e r v a t i o n - la d i s t a n c e d ' o b s e r v a t i o n - la méthode d'observation - le nombre d ' o b j e t s observés - l e u r forme - les dimensions a n g u l a i r e s - la couleur de l'objet - s a luminosité - sa v i t e s s e a n g u l a i r e - s a t r a j e c t o i r e - l e s sons perçus - l a hauteur a n g u l a i r e d' observation s o i t 20 informations d i f f é r e n t e s . La présence de chacune de ces informations augmente l'indice d'information de 0,25 p o i n t , le nombre t o t a l de p o i n t s peut donc être au maximum de 5.
  43. 43. La v a l e u r de l ' i n d i c e est e n s u i t e a r r o n d i e au c h i f f r e e n t i e r le p l u s proche. Les courbes des pages s u i v a n t e s donnent la r é p a r t i t i o n des témoignages e n t r e les d i v e r s e s v a l e u r s des i n d i c e s .
  44. 44. DIAGRAMMES CREDIBILITE / ETRANGETE Les diagrammes des pages suivantes donnent le nombre de témoignages qui possèdent les valeurs d'indices de crédibi-lité ou étrangeté compris entre O et 5. Exemple : sur 825 témoignages on trouve 16 témoignages ayant à la fois une crédibilité de 3 et une étrangeté de 5.
  45. 45. CLASSEMENT DES SOURCES EN " C R E D I B I L I T E " , "ETRANGETE" E T " I N D I C E D ' I N F O R M A T I O N "
  46. 46. INDICES MOYENS POUR CHAQUE SOURCE Après l'étude " c r é d i b i l i t é n "étrangeté" précédente, on peut étudier l e s diverses sources de témoignages en fonction des "cr6dibilitésn moyennes, "Ctrangetés" moyennes, indice d'information moyen. On obtient, pour la t o t a l i t é des 825 cas mondiaux, l e s résul-tats suivants [non classés dans l'ordre) : Sources Bulletins du GEPA les SV : a f f a i r e sarieuse UFO : plus grand problème de notre temps ? k l i v r e n o i r des SV Tamignages d i r e c t s Rapports o f f i c i e l s divers Rapport de l a Cornmis-oim CONDON Phénomènes i n s o l i t e s de 1 ' espace Great flying saucer Hoax Les SV viennent d'un autre monda Du nouveau sur les SV Des signes dans le ciel The whole story Flying saucer revue Présence des e x t r a t e r - r e s t r e s . Lud&es dans l a nuit Nombre de :émoignages u t i l i s é s 'Crédibilité" moyenne Etrangeté" moyenne Indice ' information moyen max = 5.0)
  47. 47. Remarque : on é v i t e r a dc t i r e r d e s c o n c l u s i o n s h â t i v e s par comparaison e n t r e s o u r c e s . Les c o n c l u s i o n s d o i v e n t être modulées p a r le nombre de témoignages u t i l i s é s . Les r é s u l t a t s s o n t r e g r o u p é s s u r l e s c o u r b e s des pages On peut en t i r e r les r é s u l t a t s globaux s u i v a n t s : I n d i c e moyen d' i n f o r m a t i o n 3.5 E t r a n g e t é moyenne 2 . ~rédibilitém oyenne 2 s u i v a n t e s '
  48. 48. - RESULTATS BRUTS DES STATISTIQUES - -----------II-------------- .........................
  49. 49. Page :112 Résultats Statistiques Bruts sur le parametre : Nombre de Témoins (Statistical results on number of witnesseç 1 e d 3 - w UI Caractéristiques 3 8 correspondantes indigu6es dans les rapports d 'obser. am U b 3 (Corresponding characte-v) a g 8 ristics £rom observatior. 8 2 reports) O Nombre non connu , N- not known Nombre reel - 1 Tdmoin I Real Number 1 Witness I - 2 Temoins 2 witnesses Une dizaine. de Témoins About Ten witnesses Des dizaines de Témoins Tens i- of witnesses lc Une centaine de Témoins mut a hundred witnesses Des centaines de Témoins Hundreds of witnesses Un millier de Témoins -A -b- o-u - t a- - t.-h - o u-s- a- nd witnesses Des milliers de T6moins Thousands of witnesses Des dizaines de milliers Tens of thousands of wit: 3 nPlwieuxs" PU "des" ou "nombreux" "Several" or "some" or "numerou 'r Colonne : E2
  50. 50. Resultats Statistiques Bruts sur le paramètre : NOM w TEMOIN NAME OF WITNESS (Statstical results on
  51. 51. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : AGE (Témoin principal) A=- ( chief witness ) (Statistical results on 1 Page : 114
  52. 52. Résultats Statistiques Bruts sur le parametre : pmmSSI(-JN (Statistical results on PRQFESSIONS
  53. 53. Page : 116 Résultats Statistiques Bruts sur paramètres : PROFESSION Codes calculateur (Computer codes) Caractéristiques correspondantes indiquées dans les rapports d'observation (Corresponding characteristics from observation reports) Agriculteurs - Dockers - Mariniers - Femme de ménage. Farmers - Dockers - Watermen - Charladies Ouvriers - Employés - Workmen - kmployees Ecrivain d'art - Homme d'affaires - Camionneurs - Musiciens - Infirmiers - Artisans. Artistic writer - Business men - Lorry Drivers- - Musicians - Nurses - Craftsmen Militaires - Pompiers - Agents de Police. Soldiers - Firemen - Policemen . Techniciens - Contrôleur navigation aériennne - Opérateur Radar - Représentants - Journalistes - Membres du GEPA - Instituteurs - Photographes - Opticiens - Psychologues. Technicians - Controller air navigation - Radar operator - Commercial travellers - Journalists - GEPA Members - Teachers - Photographers - Opticians - Psychologists. Ingénieurs - Officiers - Commandants de navire - Medecins - Membres de la SAF - Prbtres. *En ineers - Officers - Ships Captains - Doctors - SAF Members - Professeurs - Chercheurs divers - Météorologues - "Savants". Professors - Various investigators - Meteorologists - " learned " men.
  54. 54. Résultats Statistiques Bruts sur le parametre : ENQUETE OFFICIELLE Caractéristiques orrespondantes indiquées .ans les rapports d'obser (Corresponding characte-ristics £rom observatio reports) Aucune indication No indication Enqete a été faite There was an inquiry
  55. 55. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : METEO. (Statistical results on METEOROLQGY ( Weather ) 1 Caractéristiques indiquées ans les rapports d'obser. I (Corresponding characte-ristics from observatio 1 , reports) Overcast sky, high clouds y( 1 8 Ciel bas, mauvais temps 4 LOW clouds, bad weather Pluie, neige ... faible visibi. Raln, enow,little visibility 7 1
  56. 56. Resultats Statistiques Bruts sur le parametre : WREE d'OBSERVATION (çtatistical results on WRATION OF OBSERVATIONS 1 ----- Caractéristiques ~rrespondantes indiquees ans les rapports d'obser, (Corresponding characte-rist ics f rom observation reports) --- .- Pas d'indication No indication 8s 48' 11 3132 36 33; 5% Fulgurante ( 4 1 sec. Pleeting (- -4 1 second 1
  57. 57. REsultats Statistiques Bruts sur le paramètre : DISTANCE d'OBSERVATION (Statistical resultç on OBSERVATIONDISTANCE 1 Caractéristiques :orreçpondantcs indiquées lans lcs rapports d'obscr (Corresponding characte-ristics from observatio reports) Pas d 'indication No indication Contact direct( ( 1 m) Direct contact- ( 1 m ) 10 b 20 metres 10 to 20 meters 20 b 150 mètres 20 to 150 meters centaines de mètres hundreds of meters 1 à 3 kilomètres 1 to 3 kilometers > 3 kilometres more than 3 kilometers 'r Colonne : 30
  58. 58. Résultats Statistiqves Bruts sur le paramètre : IODE OBSERVATION (Statistical results on OBSEmATION Caractéristiques 'orrespondantes indiquées ians les rapports d'obser. (Corresponding characte-ristics from observatior reports) Pas d'indication f I I No indication oeil nu 760 hi ~3!3% (C ! I l Naked eye jumelles, Longue vue, theodol. 1s 5 field glasses, spy giass, theai te 69 lunette astronomique astronomical glasses telescope I telescope Photoqraph or film radar radar jumelles + photo I field glasses + photo 13 jumelles + radar 1 field glasses + radar 3 panne de voiture constatee naked eve frm boat I 1 obser. jumelles d partir d'un bateau Field glasses from boat 1 telescope + photo teleScope + photograph 2 9 Colonne : 31
  59. 59. Resultats Statistiques Bruts (Statistical results on ER OF OBJECTS 1
  60. 60. REsultats Statistiques Bruts sur le paramètre : FORME de l'OBJET (Statistical results c I Caracteristiques correspondantes indiquées dans les rapports d'obser (Corresponding characte-ristics from observatio reports) Pas d'indication No indication Disque, soucoupe, lenticulairc Disk, saucer, lenticular Ronde, circulaire, boule Round, circular. ball - Cigare, cylindre, fusde Cigar, cylinder, rocket Ovale, ovoide, ballon de rugbj Oval, egg-shaped, rugby ball 1 < 1 Voir page suivante Square, rectangular Soucoupe à coupole, canotier Saucer with dome, straw boate Pneumatique, couronne Tyre, crown Ponctuel, "étoile", Wme, "tasse",meule de foin l-hl"ts ' 0 ll)oma, "cup", haystack 1 Voir pa& suivante L Croix s croissant crelrcent -. - - - - - - - - - Cigare + disque cigar + disk 'Midl", nuage, halo G "Swarmn cloud, halo Nid d'abeilles Formes diverses : ;oAfeO. sui' --- A FORM OF THE PaTECT 1 I Colonne :
  61. 61. Résultats Statistiques Bruts sur le parametre : FORME de l'OBJET. (Statistical results on FORM OF THE OBJECT Codes calculateur (Computer codes) COLONNE : Caractdristiques correspondantes indiquées dans les rapports d'observation. (Corresponding characteristics from observation reports) Triangulaire, chapeau de coolie, cdne trapézoidal. Triangular, coolie's hat, trapezoidal cone Champignon, parachute, parapluie, bol, méduse. Mushroom, parachute, umbrelh, bowl, jelly-fl.sh Formes diverses : Trèfle a trois feuilles- Masse sombre Hélicoptère sans pale Chapelle en flamme Meule de foin avec deux madriers Various forms : Three-leaved clover Dark mass Helicopter without propeller blades Chape1 on fire Haystack with two planks.
  62. 62. Resultats Statistiques Bruts sur le paramètre : DIAMETRE de OBJET (Statistical results on OBJECT DIAMETER Caracteristiques indiquées ans les rapports d'obser, a (Corresponding characte-ristics £rom reports) I Colonne : 3s / 3 6
  63. 63. Page : 126 Résultats Statistiques Bruts sur le parametre : DIAMGTRE de OBJET (suite) (Statistical results on DIAbfETER 1
  64. 64. Wsultats S t a t i s t i q u e s Bruts s u r le paramètre : &~YET&- 08 OA3*3
  65. 65. Page : 128 Résultats Statistiques Bruts sur le parametre : b7 At, &p4, 00. u- Caractéristiques iorrespondantes indiquges !ans les rapports d'obser, (Corresponding characte-ristics from obscrvatio reports)
  66. 66. Resultats Statist~qnes Bruts sur le parametre COULEUR (Statistical results on COMUR Caractéristiques 5 correspondantes indiquées 3 U ans les rapports d'obser Qj 6 E 3 (Corresponding characte- 4 El ristics £rom observatio J 2 reports) ) Pas d'indication I Orang6, feu 02 Orange, flame coloured I Jaune, ambre Ob Yellow, amber 05 Green 7"" Bleu sombre, indigo, bleu métz 07 Dark blue, indigo, steel blue Violet arron 't' Colonne : 39/~0
  67. 67. Rgsultats Statistiques Bruts sur le paramètre : LUMINOSITE (Statistical results on LUMINOSITY Caractéristiques indiquees ans lcs rapports d'obscr I (Corresponding characte-ristics from observatio reports) 1 Pas d'indication -- (lueur) Glowing weakly ( glimmer ) Lumineux (fluorescent) Glowing i fluorescent Tr&s lumineux (brillant) I 3 Gloving brightly ( brilliant) 1 4 1 Dazelinci. alarina . intense W. a a . - ------ 1 Eca crqp , ju40~~W8S~S ~!~&h~%Cess Eblouissant, éclatant, intensc 3 bombared with estimated magni. 1 Non lumineux (spécifié) 6 Not glowing ( specified ) Reflete If lumière du soleil OU au re umrere. 9 Colonne : 4 1
  68. 68. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : F E u x (Statistical results on Caractéristiques 1=s I= :orrespondantes indiquées 5 , :. lans les rapports d 'obser. :, 5 1 2 : (Corresponding characte- 5.. f ? rd ristics from observation; " reports i 5 < * -- Pas d'indication No indication Von diverging light beams il. Ldère "tronquée " Cruncated light beam Firbes d'Cti ?pelles (ou tigelle 1s i%ïuOeS Eurst of saarkq ! nr ! . uissants sans autre Qashing lights ( or turning) llinding flashes LIGHTS )
  69. 69. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : VITESSE (Statistical results on SPEED 1 Caractéristiques :orrespondantes indiquées ians les rapports d'obser (Corresponding characte-ristics from observatio reports) Pas d ' indication Uo indication [-bile itationary rrès rapide rery quick 3iicc ssiv. immob. (ou lent) 3 rap'b Successively O a 500 Km/H O to 500 km per hour jûû a 1000 K~/H iûû to lûûû Whou iooo a 1500 WH .MO to 1500 km/hr isoo a 2500 K~/H MO to 2500 km/hour >lus de 2500 Km/H wre than 2500 km/hour ritesse angulaire précisée mgular speed given 2 comparde a celle d'un avi compared with plane's spe eut Slow 9 Colonne : 43
  70. 70. Resultats Statistiques Bruts sur le parametre : ACCELERATIONS (Statistical results on ACQEJWiTIONS 't colonne : 49
  71. 71. RBsultats Statistiques Bruts sur le parametre : -I= (Statistical results on mancmm 1 te-
  72. 72. Resultats Statistiq- ues Bruts sur le parametre : B R U 1 T (Statistical results on NOISE I I f- Caract6ristiques iorrespondantes indiquées Ians les rapports d ' obser .î (Correspondinp characte- !a ! ristics f rom observatiori reports) b 1 pu d'indication Ik indication i SC') i 27 ! ' asczm ugt- -"- Bet off elec.motor ,contrifuse C I Violant. utplosions vent violent 80- rl-j.= Btmq wind unâu the objoct kitru bruits puticuliers ~tbunpe cial aoises %O G
  73. 73. R$sultatr Statirtiau~B~r uts (Statiatical rmsultr on rciutmna oerrrnr~~~BrEnI- 1
  74. 74. - .- - .. - iPg.L?ri ciisq< rt.' ,San v6-5 at-tc mr<3LS ~e:lerk%aar ea w~fcfiouc - -- Zone urbaine Bui.1t-up ana
  75. 75. Page : 138 RBsultats Statistiques Bruts sur le parametre : NOMBRE DE POINTS DE CONTACT AVEC LE SOL (Statistical results on NWER OF POINTS OF CONTACT WITH ) THE GROUND CaractBristiques :orrespondantes indiquées lans les rapports d'obser (Corresponding characte-ristics from observatio reports) ?as d ' indication No indication In point de contact réel One real point of contact )eux n n nt0 l'rois " w Iluee pa* " I Zinq n I Five Six n n Six Sept Il (I Sevan
  76. 76. R6stil tat s Stati~tiq::~::; Bruts s u r le parci:n&tre : T~C-S~*A~ERRISSAGE --- - (Statistical resi~ltso n TACES (;F X~ING C a r a c t é r i s t i q u e s :orrespondantr-.l; 1:idi qri5es !ans Les rappo: rs ci 'c>t?sèr (Correçpondinq chtiracte-ristics trom obscrvatro reports) Pas d 'indication -N- o i n d i c a t i o n -- -- rraces obçerv6es Traces obserrted . A---. . - - .- -- -
  77. 77. Page :140 Resultats Statistiques Bruts sur le parame tre : DEBARQUEMENT DE PERSONNAGES mt g Eight .- O O 't Colonne : 52
  78. 78. Résultats Statistiques BruL&- sur le paramètre : T A I L L E (Statistical results on (C"orrcçpundinq characte-r rstic- from observdtlo reports) S I Z E >as d' indication 1 -J-C---I -- indication
  79. 79. Resultats Statistiques Bruts sur le paramatre : T A I L L E (Ddcim&tres) (Statistical results on 1 'r colonne : 5%
  80. 80. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : HRBILLEMENT (çtatistical results on CLOTHING 1 Colonne : SS
  81. 81. Resultats Statistiqaes Bruts sur le paramètre : COMPORTEMENT (Statistical results on BEHAVIOUR Caractéristiques :orrespondantes indiquées lans les rapports d'obser (Corresponding characte-ristics £rom observatio reports) Pas d'indication No indication Fuite Flight Comportement amical Fsiendly behaviour Comportement agressif Agressive behaviour Examinent les lieux, sol, végl Esxoalr f,i ntg8 e ~ah gl.osnu rroundings, Réparent leur engin Repairing their engine
  82. 82. Résultats Statistiques Bruts sur le parametre : COMPO~MENT (Statistical results on BErnVIOUR Caractéristiques :orrespondantes indiquées ians les rapports d'obser (Corresponding characte-ristics £rom observatio reports) Pas dg indication No indication Echange de signes Exchange of signs Echange de paroles non comprii Exchange of words not understc Echange de paroles comprises &xcBange of understandable Attaque avec arme quelconque &&$ch with some kind of colonne : S8
  83. 83. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : PARTICUXS~RITES ( TETE (Statistical results on SPECIAG F'EA':i!WS (HEM ) Caractéristiques :orrespondantes indiquees [ans les rapports d'obser. (Corresponding characte-ristics from observatior reports) 7 l - Y '3 ^ , f 2 ; ,; 2 4 v; 2 T=- 5 2 i 6 :;; * 2 2:- $ 2 ;o. z . 2 ; ;;z gn: 2 2 ~G~ 2 -: * +u $25 <I L I % - ,: cw= tL.4 3<.j ; & , " : ,. > , nEP rw,-z,; rza :;? -2:; z == 3- < Sc;; 2s- Y.>& mi. O_iY I n @-. 5p2<-?:7. Esm; -z-ma L' -UV- - - y2 ! 8 ltiiLi6i!:2k53i: ï2i3-5 ..,lG$i~ ~ c 5 - Ç"5 Pas d'indication IiI!I I No indication Lhevevx bruns 1 I I Dark kr lheveux bonds 01 0 D O Di O I Fair Hair el0 01 Lhauves 1 -T-Enormous head I S I '1 11 b Il I I I I I --r- 9 Colonne : 55
  84. 84. Page :148 Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : PARTICULARITES ( VOIX) (Statistical resuits on SPECIAL FEATURES ( VOICE) 1
  85. 85. Résultats Statistiques Bruts sur le parametre : PARTICULARITES ( PEAU 1 - I 2 Y m- Caract6ristiques 2=2 u= d$ 'orrespondantes indiquées 3 $ 3-2 lans les (Corresponding ristics from reports) VO indication eau claire Light complexion eau foncée lark complexion eau colorée (vert) i !oloured skin i green ) eau velue iairy skin e I 0 'r Colonne : 6 Page '149
  86. 86. Resultats Statistisues Bru.. t- s-sur le parametre : PARTICULARITES (YEUX) (Statistical results on SPECIAL FEATURES (EYES) 1 colonne : 67-
  87. 87. Résultats StatistiqL.t?s Bruts sur le paramètre : PARTIcuLARITE (BOUCHE) (Statistical results on SPECIAL FEATURES ( MOUTH) Caractéristiques :orrespondantes indiquées ians les rapports d'obser (Corresponding characte-ristics from observatio reports) Pas d'indication No indication Bouche normale Normal kind of mouth Pente Slit M...
  88. 88. Page : 152 Résultats Statistiques Bruts sur le parametre : PARTICUIARITES (DIVERSES) (Statistical results on SPE~IALFEATURES (VARIOUS) Caractéristiques :orrespondantes indiquées ians les rapports d'obser, (Corresponding characte-ristics from observatio reports) Pas d'indication --e- No indication %O: 9s Mains : doigts normaux ! Bands : normal fingers I doigts soudés i i joined fingers " plus de cinq doigts 91 0 1 i more than five fingerd b -bot métallique 1 I i Metallic Robot l Etre entouré de lumiere Surrounded by light Marchent comme automates Walk like an automaton Float in the air Come out of larvae I e
  89. 89. Page : 153 Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : EFF~STH ERMIQUES (Statistical results on TBERMIC EFFECTS Caracteristiques -- Pas d'indication Effet thermique avec traces
  90. 90. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : EFFETS LUMINEUX. (Statistical results on LUMINOUS EFFECTS Page : 154 r G Caractéristiques t5- L. E orrespondantes indiquées 3Y; .ans les rapports d 'obser, :; g .; (Corresponding characte-ristics from observation reports) " : Pas d'indication
  91. 91. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : EFFFTS M~GNETIQUES (Statistical results on MAGNETIC RESULTS CaractGristiques orrespondantes indiquées ans les rapports d'obser I (Corresponding characte-ristics £rom observatio reports) 1 Pas d'indication p 1 Emission of known frequencies IAction sur bousoles ou compas 1 1 Interference with compasses I 'r Colonne :
  92. 92. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : (Statistical results on saLL - rn O Caractéristiques 0 L? 9 2 orrespondantes indiquées 2 ans les rapports d'ob~er.~.: -82 '.. (Corresponding characte- L,z 3 ; g ristics f rom observatior. reports) &1a ?as d'indication --l--- Uo indication %a3 ur marais utride, odeur Efecte. srneEl of putrid - - - --- lotor smell, strange or other
  93. 93. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : EFFETS PHYSIOLOGIQUES (Statistical results on PEYSIOLOGICAL EFFECTS 1
  94. 94. Résultats Statistiques Bruts sur le ~arametre : EFFEX'S PSYCHOLOGIQUES Page : 158 Caractéristiques orrespondantes indiquées U ans les rapports d'obser, 6 (Corresponding characte-x ristics from observatio -8 reports) mo n atta ue es res avec I l O ~~~Od%r&#%?&jb%@~@ ~~~~~é L to 30 something unusual. Ge irme Sitrksç %tacks 3 the "Beings" with weapon b G~ygot&bilité d'obéir a sa propre ! Witness without I G wiii power 61 4 O I
  95. 95. Résultats Statistiques Bruis sur le paramètre : EFFETS SUR LES ANIMAüx (Statistical results on EFFECTS ON ANIMAIS 1 Page . ' 159 'r Colonne :7
  96. 96. Page : 160 . Résultats Statistiques Bruts sur le parametre : AUTRES EFFETS >; . :i.. c*z i- ; Caractéristiques ijr:r, . .. :orrespondantes indiquées :, 2 2 5 lans les rapports d 'obser, a 2 ,:, 2 z,:! ;$ -12 a O (Corresponding characte- , - t" ristics from observatior f reports) rF2 g <cd-las d'indication No indication +,3 se men o t~u~ec&%u~ &we . .HI breakdoni s! 9 'anne ectrique s vni%re avec $s?ansi pannEfElectric with or without3i O I luiaio or television interterense 7 1 O bupure raEio CO-&te Complete radio silence i ICti O %ine~'électricité réseau Electrical failure ( general) Radioactivity noticed ction prolongee sur la végétation 1 ' Time missing " for witness 0 I .I . 8 m % > i F:e r u - <, - - - Rca LcE, , 2 IT-1 jl= 'fi"'- . ,a, $ $ " O?; $ a i.2; pz ,E: 2.. ;=z z*: 5 2 etr 2;~g i- -SI i2o -5 :;- ;.s U,., ,mm i iu pg; , XY,6 2pk 27: i2; i:dL u;gg ,,,cc u:<< -:f-i x n ;,~2 01-z nwd Os3 o;g3 ab. OOU I,:,; ,,O -..-*S u 12: i,, xzyg k8"k ?&".OZ r 29;- 5: q5.a U4.r " z-;gz Ldp2 LVP &pp 281 &tq 8~g2i5 5 soi. e~t 8L.5 :soLg 2 - i l i I Colonne :'/2
  97. 97. Page Résultats Statistiques Bruts i 6 1 sur le paramètre : REMARQUES DIVERSES (Statistical results on Wiüm~S ~UWWCS 1 CaractSristiques orrespondantes indiquées 1 ans les rapports d'obser (Corresponding characte-ristics from observatio reports) I I 1 1 l I is d ' indication I !li Uo indication 7 i %al 63 rainée lumineuse, flammes I 81 Luminous trail, flames i 1 i1i 9 6 33163 rainee colorGe, f umée :oloured t r a i l , smoke , O >rt d'un nuage !ornes out of a cloud P. O O O O O Q
  98. 98. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : REMARQUES DIVERSES (Statistical results on VARIOUS REMARKS Caractéristiques reports) --.-W.- Colonne : 74 ,
  99. 99. Resultats Statistiques Bruts sur le parametre : REMARQUES DIVE (Statistical results on VARIOUS REMARXS Caractéristiques Spinning on its axis nission ou absorption - ---t 't colonne :YS
  100. 100. Resultats Statistiques Bruts sur le paramètre : REMARQUES DIVERÇES (Statistical results on VARIOUS REMARKÇ Caractéristiques iorrespondantes indiquées [ans les rapports d'obser. reports) 1 (Corresponding characte-ristics 1 £rom observatio Pas d'indication , No indication 'IL% I 4q A Pp arition ou disparition sur I p ace (avec ou sans explosion) Appearance or aisappearance S7i e ( with or without explosion) I
  101. 101. Resultats Statistiques Bruts sur le paramètre : REMARQUES DIVERSES (Statistical results on VARIWS REEPW(S 'r Colonne : 77
  102. 102. Résultats Statistiques Bruts sur le paramètre : REMARQUES DIVERSES (Statisticai results on VARIOUS REMARKS Caractéristiques 8orrespondantes indiquées lans les rapports d'obser. (Corresponding characte-ristics f rom observatior reports) pas d'indication NO indication Réponse à 1 signal lumineux
  103. 103. R6sultats Statistiques Bruts sur le paramètre : REMARQUES DIVERSES (Statistical results on VARIOUS REMARKÇ 1
  104. 104. Résultats Statistiques Bruts sur le parametre : REMARQUES DIVERSES (Statistical results on VARIOUS RE- 1 Caractéristiques orrespondantes indiquées ans les rapports d'obser, (Corresponding characte-ristics from observatio reports) I I as dg indication 1 : No indication e i9i~ rdsence de "hublotsn I Presence of port holes <cl 2. utres détails structuraux 1 3ther structural details 361 '% Colonne : SO
  105. 105. A N N E X E 1 METHODE DE CODAGE UTILISEE
  106. 106. PROCEDE GENERAL DE CODAGE FICHES "RESUME D'OBSERVATION" Après a v o i r r é u n i un c e r t a i n nombre de documents ( c h o i s i s au hasard e t selon l e s d i s p o n i b i l i t é s ) contenant des r e l a t i o n s de témoignage, e t grâce à l ' a i d e bénévole de quelques c o l l a b o r a t e u r s e x t é r i e u r s e f f i c a c e s (auxquels je t i e n s à exprimer i c i t o u t e ma reconnaissance pour l'aide précieuse qu' ils m'ont apportée) chaque témoignage a été r é - é c r i t sous une forme unique e t impersonnelle grâce à des "Fiches résumé d'observation1' dont on trouvera un modèle dans l e s pages s u i v a n t e s . Chaque observation r e ç o i t a i n s i un numéro d'ordre permettant de l a r e t r o u v e r commodément e n s u i t e . On i n s c r i t s u r c e s f i c h e s , en c l a i r , e n t r e l e t e x t e de l a p a r t i e gauche e t l e s colonnes de l a p a r t i e d r o i t e : - l a source ( l e t i t r e du' document, l a page) dans l a q u e l l e on a puisé 1 ' information - l a date de l ' o b s e r v a t i o n - l ' h e u r e de l ' o b s e r v a t i o n (temps l o c a l ou u n i v e r s e l , à préciser - l e l i e u p r é c i s de l'observation - l e nombre de témoins e t c . . . . - l e s rubriques l'crédibilité" e t "étrangetéw ne sont pas u t i l i s é e s ( e l l e s r é s u l t e n t du t r a i t e m e n t s u r o r d i n a t e u r )
  107. 107. - l a rubrique "remarques diverses" permet de combler toutes l e s lacunes de l a fiche, Il a é t é recommandé aux personnes remplissant ces fiches de respecter l a terminologie employée dans l e s rapports d1obser-vation (il s ' a g i t donc, en f a i t , d'un t r a v a i l ordonné de copie) ELABORATION DE LA METHODE DE CODAGE A-ce stade des travaux, un peu plus de 1000 fiches ont été remplies. Nous avons alors procédé manuellement à un premier regroupement des fiches r e l a t a n t l e s mêmes observations (une observation Hclassique" e s t publiée dans plusieurs sources). Ceci nous a permis de constater que ces observatiuns n ' é t a i e n t en général pas r e l a t é e s de manière divergente, nous avons seulement pu a i n s i obtenir quelques informat ions complémentaires concernant ces observations. La méthode de codage a été élaborée seulement après ce stade. Il nous a paru, en e f f e t , de l a première importance de ne pas t e n t e r de f a i r e e n t r e r une observation dans un codage trop é t r o i t , mais plutôt de c r é e r , au fur e t à mesure des besoins, l e s codes permettant de décrire chaque c a r a c t é r i s t i q u e . Les colonnes placées à l a d r o i t e de l a fiche précédente permettent de placer en face de chaque rubrique un ou plusieurs caractères alphanumériques qui pourront ê t r e t r a n s c r i t s ensuite sur une c a r t e perforée pour un traitement u l t é r i e u r sur ordinateur. Les p o s s i b i l i t é s des machines actuelles conduisent 3 un choix possible entre 64 caractères d i f f é r e n t s . Nous avons affecté pour chaque rubrique l e s -caractères successifs dans 1 'ordre oa l a t e n t a t i v e de codage de chaque fiche nous a amené3 c r é e r de nouveaux codes (c'est donc une succession due au hasard).
  108. 108. A l a f i n du codage des 1000 témoignages, nous avons constaté que nous n'avionsutilisé que t r è s peu des p o s s i b i l i t é s qu'of-f r a i t l a méthode ( s e u l s l e s codes numériques e t une f a i b l e p a r t i e des codes alphabétiques) ont dû ê t r e en e f f e t employé6 Ceci e s t une c o n d i t i o n n é c e s s a i r e pour avoir l a c e r t i t u d e que l e codage ne déforme pas l'mformation o r i g i n a l e . R--e-m-a-r ggg : dans t o u t e l a s u i t e , pour é v i t e r l a confus ion, nous u t i l i s e r o n s , pour désigner l e s codes : l e signe O pour l e c h i f f r e zéro l e signe 0 pour l a l e t t r e IfOtt l e 1 sera distingué de 1 par l e point ( c e c i n ' e x i s t e que dans l e codage du l i e u ) .
  109. 109. LISTE DES CODES UTILISES ET LEUR SIGNIFICATION Comme l'information codée e s t t r a n s c r i t e s u r c a r t e s perforées, nous avons l a p o s s i b i l i t é d'avoir 80 caractères alphanuméri-ques par c a r t e . Une seule c a r t e par témoignage a été u t i l i s é e . Nous reproduisons ci-après l a l i s t e exhaustive des codes avec l e numéro des colonnes des c a r t e s perforées auxquels ils se rattachent. ~uméro d'ordre (colonnes 1 à 4) Les numéros d'ordre sont a r b i t r a i r e s , une certaine fourchette a été l a i s s é e à chacun des membres de l'équipe qui a rempli l e s fiches Résumé d'observation : Personne no Limites des numéros a t t r i b u é s 1 0001 a 0999 2 1000 à 1499 3 1500 à 1999 4 2000 à 2499 5 2500 à 2999 6 3000 a 3499 Certaines personnes n'ont rempli aucune fiche.
  110. 110. Le numéro d'une observation permet donc de savoir qui a effectué l e t r a v a i l . Une certaine redondance existe a l o r s avec l e s sources puisque chaque source n'a été fichée que par une seule personne. Ceci permet un contrôle de codage 3 p o s t e r i o r i . Source (colonnes 5 e t 6) -- C o d e Signif i c a t ion Col. 5 Source inconnue Col 0 6 Revue privée "Phénomènes spat iauxv éditée par l e G.E.P.A. - l e numéro de code correspond au numéro de l a revue Les Soucoupes volantes : a f f a i r e sérieuse par Frank Edwards UFO - l e plus grand problème s c i e n t i f i - que de notre temps ? J . E . Mac Donald Le l i v r e noir des soucoupes volantes (H. Durant) Témoignages d i r e c t s r e c u e i l l i s auprès des témoins sans intermédiaire I Rapports français o f f i c i e l s (de Gendarmerie, de Police de l'Air, de P i l o t e s , e t c . . .) Rapport de l a Commission CONDON de l'université du Colorado (Scientific study of UFO's) Phénomènes i n s o l i t e s de l'espace - J. Vallée The great flying saucer Hoax - Lorenzen
  111. 111. Col. 5 Col. 6 9 O 1 2 3 4 5 6 7 8 9 O 1 2 3 4 5 O Signification Les soucoupes volantes viennent d' un autre monde (J. Guieu) Mystérieux objets c é l e s t e s (A. Michel) Du nouveau sur l e s soacoupes volantes Des signes dans l e c i e l (P. Misraki) Le retour aux é t o i l e s I n v i s i b l e r e s i d e n t s visitors Flying saucer occupants Flying saucer revue : The humanoïds (No special) Flying saucer invasion Les apparitions de martiens The whole story The flying saucer reader (Jay David) UFO, yes ! Flying saucer revue Présence des E x t r a t e r r e s t r e s Lumières dans l a n u i t (revue) Passport t o Magonia (J.J. Vallée) Observations classique^^^ c i t é e s dans de nombreux ouvrages pour lesquelles l e s fiches résument toutes l e s informations On verra que toutes ces sources n'ont pas pu ê t r e codées faute de moyens.
  112. 112. -C. odaxe de l a d a t e (colonnes 7 à 14) Colonnes 7 et 8 4 00 -3 quantième du jour inconnu O1 à 31 +quantième du jour 32 .-) première quinzaine du mois 33 --+- seconde quinzaine du mois Colonnes 9 e t 10 + 00 + quantième du mois inconnu tt- .-) date avant J .C . 01 à 12 + quantième du mois 13 --+ printemps 14 -+ été 15 automne 16 -) hiver Colonnes 11, 1 2 , - 13, 14 0000 4 année inconnue O001 à 19724quantième de l'année Codage de l'heure (colonnes 15 à 19) Colonnes 15 e t 16 -$ 00 à 23 heures Colonnes 17 e t 18 + 00 à 59 -i minutes Colonne 19 O + heure douteuse ou vague 1 --+ heure locale 2 1 heure en temps universel (Green-witch) Quand l'heure e s t inconnue on u t i l i s e : Colonnes 15 à 19 --) 99000 + heure inconnue de jour 98000 + heure inconnue de n u i t 97000 * aucune indication Codage du l i e u (colonnes 20 e t 21) Nous avons voulu coder grossièrement l e l i e u 3 l'échelle , mondiale. Pour rendre l e s calculs astronomiques f a c i l e s on a '
  113. 113. i n t é r ê t à c h o i s i r un pas en l a t i t u d e e t en longitude multiple de lSO ( lSO vaut 1 heure pour l a r o t a t i o n t e r r e s t r e ) l e pas de lSO a é t é choisi on trouve en colonne 20 : l a l a t i t u d e codée de l'Aw à "Lw en colonne 2 1 : l a longitude codée de "A" à "X" quand l e l i e u est inconnu on trouve lt 2% " dans les deux colonnes. La c a r t e c i - j o i n t e résume *ce codage. . Tous l e s codages imprécis aux USA sont IS Nombre de témoins (colonne 22) Signification nombre inconnu nombre réel (1 à 9) une dizaine des dizaines une centaine des centaines un m i l l i e r des m i l l i e r s une dizaine de m i l l i e r s ou plus Nom du témoin (colonne 23) O .-7 nom inconnu 1 -) nom connu (au moins pour le principal témoin)
  114. 114. ,Age du témoin principal (colonne 24) O age inconnu 1 de O à 13 ans . 2 "adolescent" de 14 à 20 ans 3 "adulte" de 2 1 à 59 ans 4 " v i e i l l a r d " de 60 ans e t plus Profession du témoin principal (colonne 25 pas d ' indication bergers, é c o l i e r s a g r i c u l t e u r s , dockers, mariniers, femmes de ménage ouvriers, camionneurs, employés, a r t i s a n s , i n f i r m i e r s , musiciens, é c r i v a i n s , hommes d' a f f a i r e s m i l i t a i r e s , agents de police, pompiers techniciens, contrôleurs de navigation aérienne, opérateurs r a d a r , représentants techniques, j o u r n a l i s t e s , i n s t i t u t e u r s , photographes, opticien psychologues, membres de groupes privés s' intéres-sant aux soucoupes volantes (quand l e u r profession e s t inconnue) ingénieurs, o f f i c i e r s , médecins, membres de f Sociétés astronomiques, p r ê t r e s , commandants de navires p i l o t e s ( c i v i l s ou m i l i t a i r e s ) chercheurs, professeurs, s p é c i a l i s t e s de météoro-logie astronomes professionnels ( t i t u l a i r e s ou non) C r é d i b i l i t é ! colonne 26 O en général à l'origine en r é a l i t é c e t t e valeur e s t calculée par l'ordinateur sans t e n i r compte de l a valeur portée dans c e t t e colonne On a t t r i b u e ensuite à ce paramètre une valeur de O à 5 dans l ' o r d r e croissant de c r é d i b i l i t é du témoignage (voir l e s
  115. 115. 182 d é t a i l s dans l ' é t u d e s t a t i s t i q u e ) . Enquête of ficielle (colonne 2 7) O -) pas d' i n d i c a t i o n 1 j une enquête o f f i c i e l l e a é t é f a i t e Conditions météorologiques au moment de l ' o b s e r v a t i o n (colonne 28 O -) pas d ' i n d i c a t i o n 1 ---) t r è s beau, temps, c i e l pur 2 ----) nuages épars 3 - c i e l couvert mais à haute a l t i t u d e 4 -4c i e l b a s , mauvais temps s ans p l u i e 5 ---1 p l u i e , g r ê l e , neige, orage, f a i b l e v i s i b i l i t é urée de 1 'observation du phénomène (colonne 29) -- pas d ' i n d i c a t i o n d e durée --i n4f é r i e u r e à 1 seconde (ou -) 1 3 10 secondes 10 à 59 secondes --9 1 à 19 minutes a- 20 à 59 minutes .-) 1 heure à 1 jour 1 p l u s i e u r s jours "fulgurante") Distance minimale d' observation (colonne 30) O -) pas d'indication 1 -4 i n f é r i e u r e à 10 mètres 2 - 10à20m 3 -* 2 1 à 150 m 4 + 151 à 999 m 5 + 1à3km 6 -3 supérieure à 3 km
  116. 116. Méthode d'observation (colonne 31) pas dl i n d i c a t i o n o e i l nu jumelles, longue vue, t h é o d o l i t e l u n e t t e astronomique télescope photographie ou f i l m radar jumelles + photo jumelles + radar o e i l nu + panne de voiture o e i l nu à p a r t i r d'un avion o e i l nu à p a r t i r d'un bateau jumelles à p a r t i r d'un bateau télescope '+ photo Nombre d ' o b j e t s observés (colonnes 32 e t 33) 00 ,-j pas d'indication ou aucun o b j e t observé O1 à 98 + nombre r é e l d ' o b j e t s observés 99 ---j 100 ou plus Forme de l'objet p r i n c i p a l (colonne 34) .-} pas d ' i n d i c a t i o n de forme -A disque, soucoupe, l e n t i c u l a i r e + ronde, c i r c u l a i r e , boule 4 c i g a r e , c y l i n d r e , fusée ---+ oeuf, ovale, ovoïde, ballon de rugby .-> cône, t r i a n g u l a i r e , chapeau de c o o l i e , t r a p é z o ï d a l e 4t o u p i e ---$ c a r r é e , r e c t a n g u l a i r e , parallélépipédique ---4 soucoupe à coupole, c a n o t i e r --3 couronne, pneumatique
  117. 117. $ 0 A -) ponctuelle, é t o i l e , grosse planète B -) dôme, t a s s e , parachute, parapluie, meule de foin C -) méduse, champignon D ----) croix E ---i croissant F --+ cigare accompagné de disques G nuée, nuage, halo H -1 nid d ' a b e i l l e s z ---s formes diverses : t r è f l e à 3 f e u i l l e s , masse sombre, hélicoptère sans pales, chapelle en flammes, meule de foin av e Qx madriers R--e-m-a-r g-ue- : on c o n s t a t e i c i que l e codage r e spe c t e avec s o i n l a terminologie des témoins sans chercher à ramener sous une rubrique voisine trop é t r o i t e chaque dénomination de forme, Seules l e s formes t r è s proches ont été regroupées. Codage de l a dimension de l'objet (colonnes 35, 36, 37 e t 38) Trois cas se présentent : 1) seule l a dimension angulaire apparente a é t é évaluée dans ce cas l e s colonnes 35 e t 36 contiennent chacune l a l e t t r e A. l a s i g n i f i c a t i o n des codes contenus dans l e s colonnes 37 e t 38 e s t alors : Codes 1 Signification objet ponctuel diamètre angulaire en minutes dt arc ( l e diamètre de l a lune e s t p r i s égal à 30 minutes d'arc) "immense1', "très gros", sans a u t r e p r é c i s ion "comme une pièce de cinq francsw "comme une orangew "comme un melon" - "comme une 3ssiette"
  118. 118. OE -j "comme une c i t r o u i l l e 1 ' l'40 cmu 1 OF -4 "1 mètre" OG - "2 mètres'' OH ---) "comme un avion1' l e s dimensions métriques de 1 'objet ont été évaluées on trouvera l e diamètre ou l a longueur exprimé6 en mètres dans l e s colonnes 35 et 36 (00 à 981, l a hauteur, l e &té, l a l a r g e u r s o n t exprimés en mètres dans l e s colonnes 37 e t 38 (00 à 98) 99 s i g n i f i e 100 mètres ou plus dans l e s deux cas. S i l ' u n e des deux dimensions n ' e s t pas connue, on trouve 00 dans l e s colonnes correspondantes 3) s l il n'y a aucune i n d i c a t i o n de dimension Y on trouve a l o r s 2 &s 2 Il dans l e s quatre colonnes Couleur de llobiet (colonnes 39 e t 40) -----$ pas dl i n d i c a t i o n de couleur .-) rouge sombre ) rouge -3 orangé, feu ) jaune, ambre ) vert ~-) bleu + bleu sombre, indigo, bleu At a l l i q u e -----+ v i o l e t d blanc ----$ n o i r g r i s d métallique (argent, a l u poli) ---+ p l u s i e u r s c o u l e u r s , couleur changeante + marron ---+ o r
  119. 119. Luminosité de l ' o b j e t (colonne 41) O + pas d'indication 1 -) lueur, faiblement lumineux 2 ---j lumineux, fluorescent b r i l l a n t , tri% lumineux 4 i n t e n s e , é b l o u i s s a n t , éclatant 5 éclat comparé à une référence de magnitude évaluée 6 --4 non lumineux 7 ---$ r é f l é c h i t la lumière du s o l e i l ou une a u t r e lumière 8 -f halo signalé seulement Feux ou phares simalés sur l'objet (colonne 42) O ---$ pas d'indication 1 - phares, lumières "hublotsH 2 ) pinceaux é t r o i t s non d i s p e r s i f s ou faisceau, de lumière 3 -3 lumière tronquée 4 .-1 t i g e l l e s , flammes, gerbes d ' é t i n c e l l e s 5 ---4 feux "très puissants11 6 -) feux clignotants ou tournants 7 ---1 émission d'éclairs aveuglants Vitesse des objets (colonne 43) ---) pas d' indication -) immobile -) t r è s rapide --j successivement immobile (ou l e n t ) e t rapide ---.) v i t e s s e tlfulgurantell ( e t a u t r e s a d j e c t i f s ) O a 500 kdh - 500 a 1000 kdh ---+ 1000 à 1500 kdh 415 00 à 2500 kdh --j plus de 2500 km/h * v i t e s s e angulaire évaluée
  120. 120. B v i t e s s e comparée à c e l l e d'un avion C 8--7 l e n t ou t r è s l e n t Accélération des o b j e t s (colonne 44) O .-) pas d'indication 1 + t r è s f o r t e a c c é l é r a t i o n observée T r a j e c t o i r e d é c r i t e par l e s o b j e t s (colonne 45) pas d' i n d i c a t i o n l i g n e d r o i t e ou courbe t r è s ample immobile ou l i g n e d r o i t e avec arrets virages brusques arabesques compliquées t r a j e c t o i r e complexe avec une c e r t a i n e régulante dans l e s mouvements ( p é r i o d i c i t é . ou s u i v i d'une route, d'un fleuve ... e t c ) stationnement près du s o l a t t e r r i s s a g e e t a r r ê t prolongé avant décollage a t t e r r i s s a g e p u i s décollage immédiat objet vu au s o l qui décolle objet pénétrant ou s o r t a n t de l a mer (OU d'un l a c ... l'objet monte e t se perd dans l e s é t o i l e s par éloignement Bruits entendus pendant 1 'observation (colonne O pas d ' i n d i c a t i o n 1 -4 aucun b r u i t , s i l e n c e t o t a l , objet s i l e n - cieux 2 -3 bourdonnement, vrombissement, b r u i t d'abeilles, grondement 3 ---+ - sifflement aigu 4 b r u i t d ' a i r comprimé s o u f f l a n t 5 ---, b r u i t de moteur é l e c t r i q u e démarrant, b r u i t de machine c e n t r i f u g e 6 -4 explosions v i o l e n t e s
  121. 121. Hauteur angulaire maximum d'observation (colonne 47) pas d' i n d i c a t i o n O à 15O (au r a s de l ' h o r i z o n ) 15 à 30° 30 à 4S0 45 à 60° 60 à 90° (zénital ou quasi zénital) en-dessous de l'horizon, sous un avion l'altitude e s t précisée seulement bas sur l ' h o r i z o n sans a u t r e précision l ' o b j e t a été vu au s o l ou près du s o l Etrangeté de l ' o b s e r v a t i o n (colonne 48) Cette quantité n ' e s t pas codée par l a personne qui code l e s a u t r e s rubriques. Elle e s t calculée au moment du t r a i t e m e n t , on a f f e c t e à c e t t e "étrangeté" une valeur de O à 5 à ce moment ( v o i r s t a t i s t i q u e ) . Toutefois l e codeur e s t h a b i l i t é à placer le c h i f f r e 9 dans la colonne 48 s i l ' o b s e r v a t i o n l u i p a r a î t ê t r e un phénomène connu (en vue d'un tri u l t é r i e u r ) . En principe, en l'absence de 9, c e t t e colonne d o i t contenir O. Nature du l i e u d ' a t t e r r i s s a g e (colonne 49) O .-> pas d ' i n d i c a t i o n (ou pas d ' a t t e r r i s s a g e ) 1 région désertique, sans végétation, marais 2 -+ champ c u l t i v é , région i s o l é e , bois, c l a i r i è r e 3 ,-) à proximité d ' h a b i t a t i o n s i s o l é e s , sur une route, sur une p i s t e d'aérodrome 4 jda ns une zone urba ine 5 -1 sur l ' e a u
  122. 122. Nombre de points de contact avec l e s o l (colonne 50) O - pas d' i n d i c a t i o n là 9 - nombre de points Traces d'atterrissage (colonne 51) O pas d ' i n d i c a t i o n (ou pas de t r a c e ) 1 t r a c e s observées Dé barquement de personnages (colonne 52 ) O pas d' i n d i c a t i o n (ou pas de débarquement) 1 1 personnage débarquant (ou débarquement de p l u s i e u r s sans p r é c i s e r l e u r nombre) 2 à 9 - nombre de personnages observés T a i l l e des personnages (colonnes 53 e t 54) O0 pas d ' i n d i c a t i o n colonne 53 t a i l l e en mètres colonne 54 complément en décimètres dans l e c a s d ' i n d i c a t i o n de "nain" on a m i s 10(soit 1 mètre) Habillement des personnages (colonnes 55 e t 56) Col 5 5 O -- C o l 5 6 O 1 2 3 4 5 6 S i g n i f i c a t i o n pas d' i n d i c a t i o n couleur signalée seulement c o l l a n t combinaison scaphandre habillement métallique habillements divers
  123. 123. -7 kt 55 qc -- --- - -. .. -- -- - - -- - - Casque, heaume chaussures, b o t t e s casque e t bottes Bien entendu l e s codes des deux colonnes peuvent c o e x i s t e r . Comportement des personnages (colonnes 57 e t 58) -- -- .- -- - - - - - .- - - -- -- - -- - 1- Codes 1 S i g n i f i c a t i o n 1 Col pas d' i n d i c a t i o n f u i t e comportement amical comportement a g r e s s i f examinent l e s l i e u x , l e s o l ou l a végétation "réparent" l e u r engin échange de signes avec l e témoin échange de paroles non comprises par l e témoin échange de paroles comprises par l e témoin les personnages attaquent l e témoin avec ui II arme" Les codes des deux colonnes peuvent c o e x i s t e r .
  124. 124. P a r t i c u l a r i t é s des personnages (colonnes 59 à 64) Codage de l a colonne 59 : O -+ pas d' i n d i c a t i o n 1 -4 cheveux bruns 2 -+ cheveux blonds 3 -3 personnages chauves ---, t ê t e énorme e t chauve Codage de la colonne 60 : O -+ pas ds i n d i c a t i o n 1 -+ voix a r t i c u l é e 2 -3 voix i n t e r n e ( t h o r a x ) 3 --+ r e s p i r a t i o n h a l e t a n t e 4 ---+ menton pointu Codage de l a colonne 61 : O --3 pas d' i n d i c a t i o n 1 -4 peau c l a i r e 2 -) peau foncée 3 -+ peau c o l o r é e ( v e r t . . .) 4 -+ peau velue Codezc de la colonne 62 : O --i pas d ' i n d i c a t i o n 1 ---,yeux normaux 2 --s yeux ronds énormes 3 ---t yeux bridés 4 -) c y c l o p e O --! pas d ' i n d i c a t i o n 1 ---"b,o uche normale 2 - bouche enfornie de f e n t e
  125. 125. Codage de l a colonne 64 pas d ' i n d i c a t i o n doigts normaux d o i g t s soudés plus de cinq doigts robot métallique ê t r e entouré de lumière personnage marchant comme un automate personnage qui f l o t t e en l ' a i r s o r t e s de l a r v e s sans d é t a i l s O pas d ' i n d i c a t i o n 1 -+ e f f e t thermique r e s s e n t i Effets thermiques observés (colonne 65) 2 ---i e f f e t s thermiques avec t r a c e s Effets lumineux divers (colonne 66) O ---+ pas d ' i n d i c a t i o n 1 -+ illumination autour du témoin 2 + rayon lumineux paralysant ou aveuglant 3 4 "lampe" portée par un personnage u 4 3 faisceaux des phares d'une voiture 'coudés 5 --f c o r r é l a t i o n e n t r e couleur e t v i t e s s e (ou a c c é l é r a t i o n ) E f f e t s magnétiques ou électromagnétiques (colonne O 4 pas d ' i n d i c a t i o n 1 -j mise en panne d'un moteur à explosion à allumage électrique ( s i la colonno 72 e s t Y.. dcja occupé^ par une a u t r e indication) 2 émission r a d i o é l e c t r i q u e de fréquence connue 3 - a c t i o n s u r des bous sol e s ou compas de n a v i g a t i o n
  126. 126. S e n s a t i o n s o l f a c t i v e s (colonne 68 O -j pas d ' i n d i c a t i o n 1 -3 o d e u r d e marais p u t r i d e , odeur i n f e c t e 2 -3 fluido embaumant, s o u f f r e , lookheed, "étrang~ odeur" . . . . ptc E f f e t s physiologiques s u r l e témoin (colonn~ 69) pas d ' i n d i c a t i o n maladie do peau, b r û l u r e s , g r i f f u r e s , b r û l u r e s dos yeux, (avec tracss) maux de tete, p e r t e de mémoire évanouissement, p a r a l y s i e temporaire a t t a q u e s u i v i e de décès nausées v io 1 a u t r e s e f f e t s O -- pas d ' i n d i c a t i o n E f f e t s psychologiques s u r l e témoin (colonne 70) 1 -) peur du témoin, é t a t de choc, fuite du témoin 2 7 témoin s e s e n t o b l i g é de f a i r e quelquo chose d ' i n h a b i t u e l 3 --+ l e témoin a t t a q u e l e s personnages avec une arme 4 --3 l e ténoin s e s e n t incapable d ' o b é i r à s a p r o p r e volonté E f f e t s s u r les animaux (colonne 71) O j pas d ' i n d i c a t i o n 1 -+ animaux apeurés 2 ---4 des animaux f é r o c e s r e s t e n t calmes
  127. 127. Autres e f f e t s (colonne 72) pas d' i n d i c a t i o n mise en panne d'une v o i t u r e ou d'un moteur ( v o i r a u s s i colonne 67) panne do cimit é l e c t r i q u e s u r une v o i t u r e p a r a s i t e s s u r un r é c e p t e u r r a d i o ou t é l é v i s i o n coupure complète de r é c e p t i o n r a d i o panne dt61-ctricité s u r l e rés~aup u b l i c radioectivité c o n s t a t é e (pendant l ' o b s e r v a t i o n ou a p o s t e r i o r i ) a c t i o n prolongée s u r l a v é g é t a t i o n a c t i o n mécanique v i o l e n t e ( p a r s o u f f l e en g é n é r a l ) "manque de temps" au témoin ( o u b l i d'une t période de s a v i e - longup) Remarques d i v e r s e s (colonnes 73 à 80) On a O dans la colonne en l ' a b s e n c e d ' i n d i c a t i o n Codage de la colonne 73 1 -4 t r a î n é e lumineuse ou flamme derrière l ' o b j e t 2 --t t r a î n é e c o l o r é e (fumée) d e r r i è r e l ' o b j e t 3 jl ' o b j e t s o r t d ' u n "nuage" 4 4 un "nuage" accompagne l ' o b j e t î - mouvement ondulant, o s c i l l a t i o n s en f e u i l l e mort, 2 é m i s s i o n d e "gelée" sublimable (avec ou sans Codage de l a colonne 74 odeur Codage de l a colonne 75 1 + r o t a t i o n do l ' o b j e t s u r lui-mêmo (comme une t o u p i e ) 2 j émission ou a b s o r p t i o n de "sat~llitas" 3 --A vols l i é s ou en formation 4 "fusion" de 2 ou p l u s i e u r s o b j e t s
  128. 128. Codage de la colonne 76 1 Codage de la 1 n ,odagc b~ l a 1 2 3 Codage de l a 1 Codage de l a 1 2 Apparition ou d i s p a r i t i o n s u r place (avec ou sans bruit d ' e x p l o s i o n ) colorlne 77 h a l o s i g n a l é a u t o u r de l ' o b j e t colonne 78 réponse à un s i g n a l lumineux émis par 1i témoin fuite de l ' o b j e t à l ' a p p r o c h e du témoin d i s p a r i t i o n d'un témoin, d'un avion . . . e t c . . colonne 79 un d e s s i n ou une photo accompagne l e témoi-gnage colonne 80 présence de "hublots" s u r l ' o b j e t a u t r e s d é t a i l s s t r u c t u r a u x s i g n a l é s
  129. 129. SOURCES UTILISEES POUR LA TOTALITE DU FICHIER (après tri et é p u r a t i o n ) Sources ( t i t r e des ouvragoSI l / B u l l e t i n s du G.E.P.A. Les Soucoupes v o l a n t e s , a f f a i r e &riOLU S~ UFO, le plus grand problème s c i e n - tifique de n o t r e temps Le l i v r e n o i r d~SsO UCOU~~vSo l a n t e s Ree~ei.1 ?iroct des témoignages sans int ermédiaire Rapports de sources o f f i c i e l l e s diverses & f r a n ç a i s e s seulement) Rapport de 23 cornmission CONDON (Université du Colorado) Phérxornènes i n s o l i t e s d e l$e s p a c e Gr-at flying saucer hoax Les soucoupes v o l a n t e s viennent d'un 2ut!,c inonde - AU =.nxj.Pau s u r : os SOUCOUPPS volan-tes Se3 signes dans Se c i e l Tho whole s t o r y T9 clying saucer revue Presince des e x t r a t e r r e s t r e s iumi&res dans la n u i t T o t a l Nombre d~ té mo ignag-u t i l i s é s
  130. 130. EPURATION ET CONTROLE DU FICHIER près avoir codé un peu plus de 1000 témoignages, soigneusement v é r i f i é l e s codes choisis pour chacun d'eux, avoir t r a n s c r i t ces codes sur c a r t e s perforées e t v é r i f i é l a perforation de ces c a r t e s , nous avons procédé à une épuration du f i c h i e r . Le but de c e t t e étude é t a i t de mener à bien des s t a t i s t i q u e s sur l e s observations d'objets non i d e n t i f i é s . Notre première tâche a donc é t é d ' ô t e r du f i c h i e r l e s objets i d e n t i f i é s . Nous avons procédé en plusieurs étapes : Les cas jugés douteux par l e s codeurs (pour lesquels on trouve l e code 9 dans l a colonne 48 des c a r t e s perforées, voir annexe 1) ont d'abord été examinés avec soin. Ils ont é t é é c a r t é s si l e s c a r a c t é r i s t i q u e s observées pouvaient s ' expliquer par un phénomène connu (météorite, ballon sonde, retombée s p a t i a l e . . . : On a ensuite examiné tous l e s cas dont l e s d a t e s c o ï n c i d a i e n t avec c e l l e s de phénomènes remarquables connus (grosses météo-r i t e s , r e n t r é e s de s a t e l l i t e s , lancements de fusées sondes, lancements de ballons). Les cas douteux ont é t é éliminés. Enfin., on a examiné toutes l e s observations ayant eu l i e u à l a même date, l e s soupçonnant d ' ê t r e codées plusieurs f o i s ou bien d'être des observations multiples d'un meme phénomène connu observable sur une vaste étendue ( s a t e l l i t e s , bolides. . . .l Les cas douteux ont encore été ô t é s , l e s cas multiples ont été regroupés en une fiche unique. 0 Nous ne prétendons pas avoir éliminé a i n s i tous l e s cas
  131. 131. d'observation d'objets identifiables, nous en avons seule-ment réduit fortement la proportion (ceci sera examiné dans l'étude de crédibilité/Etrangeté) . Après ce tir et cette épuration du fichier, il nous est resté un fichier utilisable de 825 témoignages. C'est sur ce fichier que toute l'étude statistique a été entreprise.
  132. 132. REPRESENTATIVITE DU FICHIER UTILISE Le f a i t que nous ayons prélevé nos informations dans un assez grand nombre de sources choisies au hasard e s t à ce t i t r e une garantie. Toutefois, nous avons l i m i t é pour des raisons évidentes nos sources à c e l l e s publiées en langue française ou anglaise e t , bien que l e s témoignages correspondants émanent de l a t o t a l i t é du globe, i l s sont nécessairement plus complètement documentés sur l e s contrées où vivent l e s auteurs. Parmi l e s 825 témoignages mondiaux u t i l i s é s , 220 émanent d'obser-vations f a i t e s en France. On verra que l e s s t a t i s t i q u e s f a i t e s sur l e s 220 observations françaises sont extrêmement proches de c e l l e s f a i t e s sur l a t o t a l i t é des 825 témoignages. Ceci nous permet de penser que : Io) notre f i c h i e r e s t assez important pour mener à bien ces s t a t i s t i q u e s 2O il constitue un échantillon suffisamment r e p r é s e n t a t i f du phénomène étudié (L~S T~MO~~N~KS) 3O) l'étude des cas français e s t s u f f i s a n t e pour pouvoir t i r e r des conclusions générales sur les phénomènes.
  133. 133. SOURCES UTILISEES POUR LE FICHIER "OBSERVATIONS EN FRANCE" Ce fichies ost un sous-ensemble du f i c h i e r précédent. Sources B u l l e t i n s du G.E.P.A. Livre n o i r des soucoupes v o l a n t e s Recueil d i r e c t de témoignages sans int ermediaire Rapports do sources o f f i c i e l l e s divers? Le3 soucoupes v o l a n t e s viennent d' un a u t r e monde Des s i g n e s dans le c i e l T o t a l ...... -- -. . -- Nombre de témoignages ut il isé s
  134. 134. REMARQUE IMPORTANTE Nous avions l'ambition de coder l a t o t a l i t é des témoignages contenus dans tous l e s ouvrages e t docum~nts m i s à notre d i s p o s i t i o n . Cela n'a pas été possible pour plusieurs motifs : Ioà) c ause de l 'ampleur démesurée de l a t â c h e cor respondante que nous avions sous -estimée zO) à cause de l a non d i s p o n i b i l i t é d'un nombre s u f f i s a n t de personnes e t de l o i s i r s , t o u t c e t r a v a i l a été en e f f e t exécuté d'une manière bénévole, en dehors des heures normales de t r a v a i l , c e q u i constitue en s o i une performance mais a u s s i un grave hidicap 3O) nous nous sommes rendus compte que l'accumulation des témoignages ne modifiait pas sensiblement l e s r é s u l t a t s des s t a t i s t i q u e s (comme nous l'a montré l a comparaison des r é s u l t a t s entre 825 e t 220 témoignages). 11 faut donc é v i t e r de t i r e r des conclusions hâtives sur l e nombre r e l a t i f des témoignages u t i l i s é s dans tello ou t e l l e source. Co nombre n'a r i e n à voir avec l a c r é d i b i l i t é de l a source considérée, c ' e s t plutôt en général un r e f l e t de la d i s p o n i b i l i t é de l a personne qui a rédigé l o s fiches standard. Il a en e f f e t bien f a l l u à un moment donné cesser l e oodage pour commencer l e traitement sur ordinateur, l e s personnes peu disponibles ont peu (ou pas) codé d- fiches à ce moment. Nous voudrions, pour montrer l a d i f f i c u l t é de l a tâche, l i v r e r ces quelques c h i f f r e s - 1000 témoignages ont é t é codés chaque témoignage comporte 80 codes d i f f é r e n t s chaque code peut prendre 19 valeurs d i f f é r e n t e s ,
  135. 135. il a donc f a l l u manipuler, à l a main, avant même que l a machine ne puisse l e s u t i l i s e r : codes d i f f é r e n t s , l e s contraler, l e s re-contrôler, l e s t r a n s c r i r e , les perforer, contrôler l a perforation. Ce n ' e s t qu'à p a r t i r de ce moment que l e véritable t r a v a i l de s t a t i s t i q u e s a pu commencer (il a fallu encore mettre au point une quinzaine de programmes d i s t i n c t s pour pouvoir mener à bien c e t t e tâche). En résumé, donc,la r é p a r t i t i o n des sources e t des témoi-gnages e s t l e r e f l e t du hasard e t des d i f f i c u l t é s de ce t r a v a i l , c 'est t o u t .
  136. 136. FSJTRS LES ENREGISTREMENTS GETiMAGiiETTQUES C. POHER
  137. 137. LISTE COMPLETE DES DONNEES AYANT SERVI A L' ETUDE COMPLETE LIST OF THE DATA USED IN THE STUDY (COPY OF THE CARDS)
  138. 138. 000030 OOOd-40 000300 000000 0-033- COOCCC C O O O O O 003Ç7=0 OUdCC O 00000C~ CCCCCCC +A cc- CCOOCCC WC C C C . C CCClCCC cooccc 0~4300 - C O O O O O O C C C C C UCOCC 000000 COCCC'C ~3t03000 cc c C C c orne C C C C O C C C C cruo-GO COOOCC Cc'C,CCO 000030 C CIC Cn'o cccoccc qzzggggo CCCC.CCC Rci-ctccc B C030CO3 ( 0~02C03 C O C 305C 0330000 O C 3 3 0 0 0 3333303 q3a33coo C3-335C +?""" ,300C 3X1030C 000003 30 3 O-J 3 0300mo 3w30-3 acuo 3w3 030000 033;300 3000;C> 003 330 003330 003030 C O C 3CG CCOU;>=a U003CO STCP 3c- ,aco LTQirCCV 030Cc', ommoou $9-C3C QR rb n .W.U cc;* c-3 3CCCOC VIA YN%E hONhh-3 h. C , XN < h.CNhh-3 CWcC adN AH- me&, CUCCCC? cd.-ry;+cn C.*CCCC-coooca
  139. 139. I N T R O D U C T I O N L'étude statistique a rCvClC que quatre observations etrangCres sur un fichier de 825 cas, faisaient état d'une perturbation de boussoles au moment de l'observation allCguCe d'un OVNI (codage 3 en colonne 67). Il s'agit des cas suivants : NO de codage Sources GEPA No 4 Page 43 e t Frank Edvards SV. affaire se-rieuse Pages 245 A 249 (NO 2759) GEPA No 5 Page 25 Les SV affaire sCrieuse F. Edvards Page 101 idem Page 249 DCtails cités en 1965 h HOBBS o ou veau Mexique, USA) un pilote de CESNA 170 voit 3 objets ovales qui effectuent des cercles autour de son avion, les 2 compas de bord (Clectrique et passif) tournent avec les objets. le 3 j u i l l e t 1965 - 17 tCmoins B ltIle de l a Déception (antarctique) voient un objet lenticulaire. Des perturbations magdtiques auraient (?) CtC enregis-trees par deux appareils de l a base Argentine l e 1 2/11/1963 1 'Çquipage du navire "Ponta Medanosn de transport militaire Argentin a observe un objet rond qui a suivi le navire pendant un certain temps, Pendant ce temps, les compas du bord ont CtC affolés. l e 11/7/1965 aux Açores un objet blanc lumineux a CtC observk A haute altitude "les compas se sont mis h tournoyer dans tous les sensw. Les pages suivantes sont les photocopies des passages publiCs par les sources correspondantes. La prCsente Ctude a pour objectif de tenter de vCrifier si ces allCgatioru permettent de mettre en êvidence une caractCristique remarquable du phCnomène OVNI.
  140. 140. 3C Le 7 juillet, on pouvait l i r e dans "L'Aurore" llinîorm~tions uivince : '' UN CORPS CELFSTE INSOLITE " Un corps céleste i n s o l i t e a été cbsemé à deux reprises psr l e s savants des bases argentine, britannique et chilienne de 1 'A:i,?rctique. "L'objet étsit de couleiul orange et xigzwuait au-dessus de l'horizon à une vitesse trds élevie. " dix photqgrsphies en cmleur mit été prises qui permettront peut-etre de se f a i r e une idée plus précise de cet Btrarïgb engin". Dans "France-Soir" e t dans "~oris-~reuse/~rance-~eidru" m&me jtiur (mals c e s journaux sont datée du 8), on d~nnaitu n cnmpte rendu plus débzilié des évenenents : "DES SOUCOUPES VOIA_WES.. . ON EH VCIT AUSSI DAXI L 'A?TTARCTIQm " BU.%OS AI9!3S, nercredi (A-?.P. ) InUn objet lumineux rouge e t vert évoluant diost en wezt, a étB vu l e 3 j u i l l e t 5 19 h 40 (home locale) par l'okservsteu m6ticrolcgique e t dix autres membres du dét3 chement argentin de 1 '2le de la Déception, dans 1 'Antarctique, a annoncé marai l e se-. cr6tariat chilien à l a Marine, qui n'a f a i t aucun commeritaire. D'après l'agence xrgentine Tela, c 'est ttwte une f l o t t i l l e de "souc~upos", muge e t verte, à bord jaune, qui surai t 6té vue, v.-rlmt en cercle pendant plus d2 deux haures dans l a nuit étoilSe, e?l laissant derrière e l l e uns ';r?.fn&e fulgma~te. Ces "soucoupes" auraiont égilcruent ét6 ziper~ues pxr l e perocnncl de 13 b:se bri-tannique . (Le commandant de l a base chilienne de l'Antarctique "Pedro &iirre Cerda" signa3 que neuf persmnes de l n base .)nt; obsùrvé pendcnt viiigt minutes, l e 3 j u i l l e t , ui; oie-j e t celeste ayant l'aspect d'un vrZhicule sp..tinl.. L'objet zigm~uait, s limmobilisai'ü par moments et a disparu à une vi%esse extroordinalre.)" Tltinfornation àoncée per "L'Alsace" du 8 j u i i l e t , faisant étôt d'une dépâche er-- rode de l'zgence argentine "Tella" (ou "Tela"), donne à penser que ce n ' e s t pas seu-lement une soucoupe mais une f l o t t i l l e de ces engins qu'on a vue dans l'Antarctique : "Buenos Aires 7 j u i l l e t 'Wn objet lumineux roue et vert évgluant dtEet en Ouest é? 6té vu l e 3 ji:i.ll.e% :- 19 h 40 (heure lncale) imz l'observsteur métacrolcgique e t dix mtres nembria du. dB.? ohement argentin de ltfle Déception, située dans l'hntarcti~ua, o annoncé mardi l e secrétariat argentin à la Marine, qui n'a f a i t -LUCU? crmment2Are. D'aprbs l'agence "Telle''9 l'observation auait port6 sur toute une flrttille do soucoupes rouges et vertos à bords jaunes, qui ont vol6 o? cercle pendznt pllis de dci heures dans la nuit étoil6s en l a i s s a n t d e r r i è r e elles une trninQe fulgurante. ,' L'agence "Tella" indique quo ces soucoupes auraient égalornent Qté aperçues par lc 110rnr'3niioL (lu:: b:ri:o:; bri t,rnriiqu(: ct r:hi.licnne, Une inf'ormirtiîn en provonance dc S.anti,ago du Chili d&cl:rre sur ce sujet que le cammcrndant de lu bas0 chilienne "Pedro mirrc :crila'', dûnu 1 'Antarctique, a fait ü2.- wir, à ses supérieurs, qu'un objet cSlesto inconnu, 6vcquant par scn aspect un véhi-cule spatial, avait %té aperçu l e 3 j u i l l e t par ncuî persc.nnoo de 13 base, durant ~cic vingtaine de minutes et à unc hauteur de 45 degrés au-àoonus de la ligne d'horizon. 2 5
  141. 141. Ap8s avoir zigeagu6 et sq8tre inmobilisé par moments, l'cbjet, selcn l e conman-dent de la base, û disparu en direction da sua, à une vitesse extraordinaire. h 18 juin, un ph6nomLne enûlcgue avsit 6t6 obso1~6p ar le personnel de 13 b380.11 On retrouve ceLto indication d'une f l o t t i l l e de soucoupes dans "LtAuroreu ct "L'indYpendant'' du 8. Dans son numtro du 5 juillot, OU il mncnce au public 1 'cxis-tcncs !lu G .E.p.A., wlJarlsJour'' menlionria l n d4peche dc "Tellrr" mnic fnit observcr juritcmant que, solon l u Socr6tni.j :it d 'E?at chilien L la Piûr~ne, il ne sqWirait, en r:.~lil&, quri d 'une sculc soucoupe. Sign:dcnc yu'un r6d-.ct~u do '%'Aurorew, qui signe W.31.w ot dozt l e coniliontaire dst techniquement bian r0r?igé, re-renj. contra l'exis-tence r é e l l e des soucoupes, 113r&ument du kzng, & Propos des c'cserrations f a i t e s dans * 1 'htzrctique . ihio nous ne pourculvrons pas plus avant l'examen Cos e n t r e f i l e t s ou articles ps- - N dans' l a prosse française au sujet de ces ob3ervatior.s cer, grêce à M. Christian Vogt - Que nous avons eu le t r è s gllnd plaisir de runccntrrr g Genèvs et dont lo con-cours si ~bligeant nsus 6st tras précieux - nous pouvons dcnner & nos lecteurs des informtions directement paifiaes dms les journ3ux argcrîtins et traduites pnr notre mi o,ui e s t , rappelons-le, l e secratsire (lu groupe argentin C .O.D.O.V .X.I. Le t e x t e do ~tLIAlsaco'lq ue nous avons cite plus hmt fnit 4tat d'une observztion remontant iujot "SNiTIiSO - zu 18 juin. Ec f a i t , e l l e 3 eu lieu le 19 juin 6t nous pouvons donner B aon los precisiono suivzntss : Dü-CHILI (W) - Lo Force Aérienne chilienne o rendu rdolic süjourdl!xi (7. 7.65) un r~dioê;ra;uo o f f i c i e l , orsvenant d'me base ant?xctique, dsns lequel on dB-c r i t cbjet volant non identifii sperçu l c 19 iuin-do~aler p2.r des meuibres dos qx-p6Uiion~ b ritsnniquc, chi l ienne e t argent ine. L'objet =ineu vola en zigz,?g o t pa-mi; cnsuito r e s t e r suspendu on un point, tout celn selon l e radiogramme envoy6 au qwrtior ghdral do llXBronautique par l e c~nmandant idario J?hn Barrera de l a base antarctique chilienno d'Arturo Prat. D'après leb informtions comuniqu6es par lo ocm,màant, neuf nombres de la baso virent 1 'objet tandis qu 'ils faisaient lours ob-secations m6t6orologiquo8 habituel~cs. L'objet resh v i s i b l e pendant 20 minutos, fai-. imt des 4volutions. Il ?assa onsuite dans un angle do 45 dogr63 sri direction du sud-ouest de l'tle Decepcion, f a i s a n t uiio rout e nord-ouost sud-est, B grnnde ~lluroo t en euiimt un cours oscillant ("La Razon" du 7.7.65)" noua 8~isissonsm al ce q u ' i l faut ontendre par "pacsor dans un angle de 45 dogr6sw et nous pensons q u ' i l faut traduire ''cours oscillant" pcr t r a j e c t o i r e sinuouse ou en tige~e. üais passons maintenant aux Bvènements du 3 j u i l l e t r 'RüEi$)S AIRES - Voici l a version officielle des faits t o l l e qu'elle ressorS du commu-niqd officia1 IJo 172 publi6 pzr l e Hiiiitit8re argentin do la Marins : "Au cours d'une otm.uuicjtion radio4lcotrique établie an CO jour avec Io chef du Détachement Bava1 Deoopcion dsns lgAntorctido Argentine, l e lieutenant do fr8gzte d'infanterie de narine - îhniol Periasd, qui ororce cette charge, r6affiraa l'crxactituie des renseignements contonus dras l e s informations r6p~nclues au sujet du rcp6r-e d'objets volants non - identifiis dans ces r6gions. 11 déclara que dms sa cornmnication ii s'&ait limite ' - i dhrire strictement ce qu'avîit vu tout le personnel du dOtachament en question : - il s8q?i8mûit d'un objet b r i l l a n t , comme un6 Btoile do proniàre grandeur, qui SC dB-plaçsit vers le nord 3 une vitosse variable, restant pcrfois stationnaire, ou alori acoJl6rant brusquemont ou changeant soudainemont de cap. Les caract6riatiques do l'ob-jet ot s-i maniho do oo deplacer permettent d'ctffirmor q u ' i l ne s 'agissait ni d'un . bcllon-sende, ni d'uno btoile, ni d'un avion. Le lioutcnant Periss6 ajouta que les psroonnes qui v i r e n t l ' o b j e t 2uroiit en tout 17, parmi losquelles sa trouvaient troie onu::-nfficioru chi. liow dt. ln b.::ic Mi rru qui trouvaioiit à Ducepcion on raison . du co qil~J 'un dlc;ur ::ouL'l'r:~it d'urio rr.;rcl;urc; oL' 6I;aj.t IL pour y Ctre s?ignG. 11 ux-pliq~ ou ouitr! lu:; conrlitiona dori:: looquollor: l'apporitipr eut liw. Dnns l 'Antarct ide, =tiu;ilom9nt, lo jow qoouienoo. h-10 h. 20 u t l n 1umiGro uiirrno se prolongo juoqulik 15 h 30; il y a cnsuitc 16 h6urud &O nuit Opaisao. L'obuorvntion xi 'effootuû prbcis6- ' 26
  142. 142. In;: 1ieutc;n~nt Pur~üs6 n'avait vl;ibl~uir;nt pail LUC omriaiaisnco funilj.ùr~ &en soucoupes volantes, autroment il n1aur?it pas par14 ù'imprdcision dsno l a formo Je l'objet mais aurait compris q u ' i l s ' a g i s s a i t d'un objct lonticuhiro qui, au cours a0 mu bvolutions, prdzontnit tantôt unu npparonco circulaire et tantôt une apparcnco olliptiquo, aans qu'il y eQt l i e u do fairo intervonir un ph6nomèno do rbfractioli at-n. osph6rique. Voici maintcnant la vcrsion chilionnc de llinciden% : "368TI;GO DU CHILI, 7.7.65 (2)L.e Département de l a DOfcnse e t l e s milieux s c i ent i - fiques exminaient sujourd'hui SUC prudence l e s rapports w sujet de 114trenge corps - c4lesto que l'on signala avcir 8th vu d-ns los cieux de ll.;ntartido par du personnel der foroes des bases au Chili, do 1 'irgentine e t do l a Grande3retagne. Ztsit-ce un disquo vclant ou un autre étranger à 13 vie terrestre ? ?orsonne ne se risque B - roponàro B l a question. Des sourccs du Ministbra de l a Cdfense qui sont en oontact rsdiophonique quotidion avec l e s bzscs milit~iresq ue l e Chi l i possèdo dans l'Antarctide s e borna-rent & d i r e que c'est la deuxihe f o i s dans los dorniors 18 jours qu'un t e l objot ost observ6 dans la rdgion glac5e. "Ce s e r a i t aventureux de dire que ce que nous avons tous vu é t a i t une soucou-pe volmte comme celloo q u ' i l y a dans les oowras de ecicnce-fiction, d i t Mario Jahn Barrera, commandant do la base ni5rienncr Pedro Lguirre Cordc.". Interview6 par l'intor-mddiairo des c i r c u i t s do ttildcommunications du Ministérc dc l a DJfmso, J*n ajouta : wToutofoia, ce Fiit qucique chose de r6d, un objet qui so dSplaçsit B une vitessc of-fray- mto, f a i s a i t dos Svolutions, &mettait imo lumihro blou-verdfrtre et provoquait des perturbations dans los appareils Blectro-magn6tiquss d'uno base argentine qui est si-tuie en face de la natro, sur un flot voisin". Jahn, d'uno voix assurée mais agitao par uiio v i s i b l e Amotion, caiitinua ain-si son r6cit LUI journalistes à travers 3.500 kilometros de distance : wLgobjst Btcit de couleur rouge jaunhtro, variant au vert, ?.u jaune ot B ltorang6. Il é t a i t B une courte distzncr, dm8 un anglo do 45 degrds p3r ropport B nous, sur 1 'oxtrdrniti nord dc 1 'fle dont il s 'éloigna on suivant un cours zigzaguant. Au cours d'une do mes Bvolutions, il s'arr8ta dans i'air. Rapidomont, avec l e s appareils B la r e i n , thbodolites e t longues-vues, nous resthes surpris h observer 16 cw?s qui sfost ffiaintonu tranquille sur l e s lieux pendant anviron vingt minutes". Jahn sians13 aussi quo 10 caporal Uladislro Duran Mnrtinez p r i t dix ph~tos on couleurs qui, selon ce qui E itd d i t , ne pourront pas etro déveloygjljs avant huit mois, qund l e persamel m i l i - t a i r e sora relev6. ("LZ Bccion - 8/7/65)" "Le capor21 Ulsdislso Duran Kartines, de la Force idrienne Chilienne, o fûit mudain son entrie dans llBnigmitique histoire des "soucoupes volantes" pour avoir r5ur-si i, photographier un appareil volant inconiiu. Botro corroopondant cru Chili a rdu3si - bi entror en contact rivoc Ir base de Ilecepcion, B plus do 3000 kilomhtres de distace - e t & obtenir un nouvoou e t passionnant r é c i t , oette f o i s directemont de la bouoho do celui qui a p r i s l e s dix photographias. -- %miis quo nous Btions en t r a i n d'offootuur 10s mesures atmosphBriqw3 quotidionnert, d i t Dur::n kartinez, noua nothus ln proocnco d 'un corps cdlostb dont l.'dolot djpaasait colui dluiie Stoila du pruniSru grandçur. Commo j 'Jtais un peu sur . men g~xücs, puisque c '&ait 13 douxibmo fois on 17 jours quo le ph6nomOne se produi- .:dt, jc no mo Laissai prrü &ar;rlyscr ynr la surpriscl. JO courue à 13 rocherche do mon :rpparuil yhoto~raphiquo, priant pundnnt 10 trajet pour quo Io temps no mo manqua pan 1)our dhontror que nuus n 'Gtions pas 1 'obju t ù'uno illuoivn d'optique. J '31 ou do 14 uh.noo, puisque l'ûppûroil,. e t jo ne doutai s y+ q u ' i l ~'wissaitb ien d'un apyûroil, ooatimra I Bvoluer pcndant un tempe ~ssoapr olong6. J'ai f a i t an tout dix prisee do vue, quolquerrunes dircctcimcnt ot l u s autroa k travers un th6odclitu ot une loniguolrue lue qucl~u'unm o pm:::~. J':L~u tilid dou filuis pour coulour o t jo auiti oûr quo c'oet '.Q
  143. 143. ~iensr lrti. li-dhtllr~d~5m~nntc,u s n'?:#onü 22s i c i d 'st~iip~;ürr d:n~9p>cr cc &mre i6 lilme, de tclle sorte q u ' i l fzudra 5ttc;ndrc jusqu'à mrrrs 7966, dntc prBvuo pour iotrù r~lévc.... à moins pu'zvant c c t t c datc, on unvoic un tnts?u ou un zvion pour los rctiror, dits qu'il y xrî du:: canciitions: m6tiior.>lq:iquoa fw-r~blcs dms l'l~ntarc- ;se ." J ~~C~T.L'L~--I "9 /7/65 l'Revinons msintennnt en .lrgontinc: : VWNOS .,IRES, 7,/7/C5 - On aualifiz d "'cntrovuc; de routinc" ln rhnion qui iut l i e u ce matin entre Io mrnistro dc la Djfonse Nzitionslo ct l u secrStnire d'Ef2t à La Marine. Le doctaur Lecpoldo Suarce reçut nvcnt midi le vioo-amircl Pitc, mais cn n'î )as donnj d'nutrus dStlils. Col3 n'xwait riûn d15tonn3nt TJe lc tituliirc de l ' i n s t i - tut ion nîvnl e ait rendu crlmpta au niiiistrc des obscrvnt icns de l'objot rcgéra d~nsde s secteurs de 1' Antarctide argentine ("~R3z zon" - 7/7/65 )" Peut-on cspérer qua l'un ou l ' a u t r e dos Gouvernements argentin e t c h i l i e n rnverra une mission spocille chargéc dc ramener, avant mars 1966, ces photogrzphios lui fercnt peut-être d r t e dans l ' h i s t o i r e des soucoupes volantes et qui ont été p r i s e s ,sr un membre de l'armée de 1'3ir chilienne? Il e s t à craindre que nor, CD une t e l l e mtreprise s e r a i t , dans 13 rigueur dz l ' h i v e r mtsrctique, d i f f i c i l e et coilteuse. M. Christian Vogt, nuquel nous exprimons nos trhs vifs rernerzicnents, nous mie de signaler qu'-te p a r t i e des inform.tlans ci-dessus est parvenue à la C.O.D.V.H.1. #sr l'intermddiaire du Grupo Roszrino Observndor de Ob jetos Voladores (G.R.o.D.o.v. ) Le Rosario. De notre côt6, -;race à l'obligeznt devouement d'un de nos nouveoux adhérents ~apsignols, M. José Grcgor:: nnrnsude, noüs ;Lvrns pu prendre cnnnaissîncc d'informstions c~ruesd sns l a pr e s s e ibé r ique sur l o s observztiona do l'ihtarctique. Ces informations, de source argentine ou chilienne, confirment, naturelle-ient, c e l l e s qu'an vicnt de l i r e mais y ajoutent, pmfois, c e r t û i n e s p r é c i s i o n s ou 'nnt ét3L de commentaires qui ne sott pas sans i n t é r ê t . Dans son é d i t i o n du 7 j u i l l e t , l e journal "Puebla", de M?.drid,.nous dit ue l ' o b j e t avsit 13 forme d'unc "double l e n t i l l e convexew (sms doutc f a u t - i l czm-lrendre d 'une " l e n t i l l e biconvexe") c t qu'à certains il semblait q u ' i l allait tomber ur les bases d'où l'on observait sc. t r a j c c t c i r e . Selon "El Correo de Indaluci?." du 9 j u i l l e t , l e commandant Barrera a déclare ue l ' o b j e t avzit cws6 des perturbations ''à tout l'équipement Blectrom~nBtique de la ase" chilienne. Il a ajouté : "Ce nr6tait pas une d t o i l e , n i une nétgorite, et je ne mis pas que ce fat un astronef de f a b r i c a t i o n t e r r e s t r e . J'appartiens à 1.Aéronaütique i l i t a i r e - pours-aivit l e commmdint Barrera - e t aucun zppareil construit par la main e l'homme, jusqu'à présent, n'est p a r e i l à celui-ci en ce qui concerne la forme, la i t e s s e , la manisoilit6 et autres ccractBristiquss". Le "Correo do la .'rndalucin" ajoute que l e s o f f i c i e l s de l'armée de l ' a i r hilienne, bien que no contestant pas l e s observations f a i t e s , se refusent à voir dans 'objet observa un engin e x t r a - t e r r e s t r e et que l e professeur Hugo Morno, de 1'Univer-it6 du C h i l i , a déclor6 au cours &'une conferenoe de presse que la phénomène observé 'expliquerait psr des perturbations physiques survenues dnns la stratosphère. On n o t e r î quo, dnns son num6ro du 8 j u i l l e t , le "New York Hcrcld Tribune'' ite textuellament l e s propos du comrn~ndint Bwrers, que noua venons de rûl,psrter, u. le carictère tachni~uement extra-torrestro du l'ongin oboorvd. Mais revenons à la presso cspagnole. Selon l e journal sBvillnn ''A B C", l e communiqua du Secrdtariût argentin u la Marinc ~oulil:nc l ' i n d i c n t i o n dc l'nbütrncc do hiuit c t l u f.-rit clii'nu cotcrs do ses valutionü 1 'cbjo L -r ch:inr:6 111: vitc:iüc, el, :; 'ost mCme, p:ir moments, immobilisj dnns 1 'es- :rw. Cu cmiiiun.ic~ilG pi.Oüiüc; ;c::il~uionl; qut: "1 'nbjvl; 1'uL oLüu1~9 dans dcs condi Lions m6- borologiqutis qu'on put considGrur conune uxooptionnol1a.j Jmur cctlu Upoqiic do l'annou: iei clair, quelqucs utrûtar,umulus ir.olirû, luno viuiblc (derriibr quartier)". L'"A R C " noue rdvClc quo l n djclnrr~tiond u chof do 13 Force Aérienne chi-imm :lu tcmi nu 1t:~r' 'W.: 1. LU dt'i rn~i~Lj.orIi' r:~l~p:~ri:l, ~" Rr~l,r ,: 1,:;; l~t:;~;I:II OI~L~ II~III~~i:;l, 9 -l

×