Le serviteur et l'argent

910 vues

Publié le

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
910
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
23
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le serviteur et l'argent

  1. 1. Cette 1ère session reprend et résume la 2ème partie d’une étude plus conséquente appelée 1ère partie 2ème partieConsidérations générales Considérations bibliques ou "Le contentieux" ou "Vers une solution"L’étude complète ( 74 pages A4 ) est disponible en version imprimable sur mon PC via une clé USB.
  2. 2. Le principe qui conduira toute notre réflexion nous est imposé par Jésus lui-même. Il est d’une redoutable clarté :24 Nul ne peut servir deux maîtres ; car, ou il haïral’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, etméprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu etMammon. 25 Cest pourquoi je vous dis : Ne soyezpoint en souci pour votre vie, de ce que vousmangerez, et de ce que vous boirez ; ni pour votrecorps, de quoi vous serez vêtus. La vie nest-elle pasplus que la nourriture, et le corps plus que levêtement ? Matthieu 6:24-34 (extrait)…
  3. 3. 31 Ne soyez donc point en souci, disant : Quemangerons-nous ? que boirons-nous ? ou de quoiserons-nous vêtus ? 32 Car ce sont les païens quirecherchent toutes ces choses ; et votre Père célestesait que vous avez besoin de toutes ces choses-là.33 Mais cherchez premièrement le royaume de Dieuet sa justice, et toutes ces choses vous serontdonnées par-dessus. 34 Ne soyez donc point ensouci pour le lendemain ; car le lendemain aurasouci de ce qui le regarde. A chaque jour suffit sapeine. Matthieu 6:24-34 (extrait)
  4. 4. Nul ne peut servir deux maîtres ! Nous dit Jésus. Il nous faut choisir, car c’est : Alexandre Dumas l’a formulé autrement :L’argent est un bon serviteur, mais un mauvais maître !
  5. 5. Ce qui distingue un pasteur – ou un ancien à plein temps – des autres chrétiens, c’est moins sa façon de dépenser son salaire, que sa manière de le gagner. La façon biblique de dépenser l’argent que nous gagnonsfera donc l’objet d’un enseignement général commun à tous les chrétiens engagés.La façon dont un pasteur gagne sa vie – et celle de sa famille – pouvant prêter à discussions, elle fera l’objet d’échanges entre nous, fondés sur quelques questions « impertinentes ».
  6. 6. Dans tous les cas, une chose est évidente : la santé spirituelle d’une église est le reflet de la santé spirituelle de l’ensemble de ses membres.De la même façon, la santé économique d’une église sera le reflet de la santé économique de l’ensemble de ses membres.Avec un bémol : des chrétiens spirituels peuvent « traîner des casseroles » derrières eux (surendettement !) imputables à une mauvaise gestion avant leur conversion.
  7. 7. La récession est le contraire du progrès. C’est le ralentissement ou le recul de la croissance, ou même l’effondrement de tout un système. Toute récession signaleune période de crise : le ralentissement de l’activité économique d’un pays…ou le ralentissement de l’activité spirituelle d’une église !
  8. 8. Nous allons donc transgresser un tabou pour oser PARLER DE L’ARGENT DANS L’ÉGLISE !Car dans la pratique, force nous est de constater que l’activité sociale et spirituelle d’une église dépend de l’engagement financier de ses membres…
  9. 9. La plupart des jeunes chrétiens sont appelés à prendre des responsabilités dans leur église. Il n’est donc pas inutile d’aborder ce sujet avec eux.« Oriente les jeunes gens sur la voie quils doivent suivre, Et même quand ils seront vieux, ils ne sen écarteront pas. » Proverbe 22:6
  10. 10. « Ne vous amassez pas de trésors sur la terre, où les vers et la rouille détruisent et où les voleurs percent et dérobent, mais amassez des trésors dans le ciel, où ni les vers ni la rouille ne détruisent, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. » Luc 6:19-21
  11. 11. Apprendre à bien gérer nos biens matériels relève d’une alternative bien connue : « Vaut-il mieux réussir dans la vie ou réussir sa vie ? »
  12. 12. « Tu reconnaîtras donc en ce jour et tu retiendras dans ton cœur que lÉternel estDieu, dans les cieux, là-haut, et sur terre, ici-bas, et quil nyen a point dautre, et tu observeras ses prescriptions et ses commandements que je te donne aujourd’hui, afin que tu sois heureux, toi et tes fils après toi,et que tu prolonges tes jours sur le territoire que l’Éternel, ton Dieu, te donne pour toujours. »
  13. 13. On n’est jamais trop jeunes, et il n’est jamais trop tôt pour apprendre à devenir responsables et solidaires…Car les richesses de notre planètes nous sont confiées par Dieu pour être gérées avec générosité.
  14. 14. « Ne me donne ni pauvreté, ni richesse, mais accorde-moi le pain qui mest nécessaire ;de peur quétant rassasié, je te renie et dise : Qui est lÉternel ? ou de peur quétant dans la pauvreté, je necommette un vol et ne porte atteinte à l’honneur de mon Dieu. » Proverbes 30:8-9
  15. 15. « Cest une grande source de gain que la piété, si lon se contente de ce que lon possède. Car nous navons rien apporté dans le monde, commeaussi nous nen pouvons rien emporter. Si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira … » 1 Timothée 6:6-8…
  16. 16. « Mais ceux qui veulent senrichir tombent dans la tentation, dans le piège et dans une foule de désirs insensés et pernicieux, qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition.Car lamour de largent est la racine de tous les maux, et quelques-uns, pour sy être adonnés, se sont égarés loin de la foi et se sont infligé à eux-mêmes bien des tourments. » 1 Timothée 6:9-10
  17. 17. La fidélité du chrétien dans la gérance de ses biens matériels est un test spirituel décisif et implacable !...Lerreur de beaucoup de chrétiens est de croire que leur argent na rien à voir avec leur spiritualité. En réalité, la fidélité dans le domaine financier est le thermomètre du niveau spirituel atteint par chacun.
  18. 18. "Si vous nêtes pas fidèle dans les richessesinjustes, qui vous confiera les véritables ?" Luc 16:11 "Cest bien, bon et fidèle serviteur, tu as étéfidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes." Luc 19:17
  19. 19. Tout ce que la Nouveau Testament nous enseigne à propos de l’argent repose sur un seul principe : Un chrétien appartient au Seigneur… avec tout ce qu’il possède !
  20. 20. En Christ, vous avez été mis à mort pour que vous apparteniez à celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu. Romains 7: 4Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point àvous-mêmes ? Car vous avez été rachetés à un grand prix *. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6:19-20* Le grec « timé » signifie : « honneur, valeur, prix… »
  21. 21. Je ne suis donc pas le propriétaire de mes biens, mais le gestionnaire des biens que Dieu me confie pendant ma vie terrestre.De ces biens, je peux seulement prélever mon salaire, le reste doit être géré comme étant l’argent de Dieu.Un jour, je devrai rendre des comptes pour la bonne ou la mauvaise gestion des biens queDieu me confie et qui ne m’appartiennent pas.
  22. 22. La question que je dois me poser n’est donc pas : « Combien est-ce que je vais donner ? » mais plutôt : « Combien est-ce que je vais garder ? »
  23. 23. Est-ce que quelqu’unaurait lamonnaie de 5 € ?
  24. 24. Le maître appela son serviteur, et lui dit :Quest-ce que jentends dire de toi ? Rends compte de ton administration, car tu ne pourras plus administrer mes biens. Luc 16:2 Son maître lui dit : Cest bien, bon et fidèle serviteur. Tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup… Entre dans la joie de ton maître ! Matthieu 25:21
  25. 25. Les enseignements de la Parole de Dieu conduisent le chrétien à orienter lutilisation de ses revenus dans quatre directions clairement définies :1° vers Dieu et lÉglise : les dîmes et les offrandes2° vers lautorité civile : les taxes et les impôts divers 3° vers sa famille : ses dépenses personnelles4° vers son prochain : ses dons et ses libéralités
  26. 26. Les quatre "points cardinaux" de mes dépenses DIEU et l’ÉGLISE dîmes et offrandes 1° MON MA FAMILLEPROCHAIN ENSEMBLE 4° DE 3° besoins dons et personnels libéralités MES REVENUS 2° AUTORITÉ CIVILE impôts et taxes
  27. 27. 3° Les besoins personnels et familiaux a) Ce poste concerne les besoins primaires : logement, vêtement, nourriture, santé, instruction… b) Mais aussi les loisirs : sport, lecture, musique, jeux divers, etc. dans la mesure du raisonnable… Établir un budget ! Ces « besoins » étant différents pour chacun, ils ne peuvent faire
  28. 28. Deux remarques, cependant… a) Le surendettement ! À part pour la maison ou la voiture, mieux vaut éviter les achats à crédit et attendre d’avoir l’argent avant d’acheter quoi que ce soit. b) Les économies ! Il est sage de garder une « poire pour la soif » en cas d’imprévus et de frais budgétés ou prévisibles. Mais certains on carrément un poirier en réserve : ce qui exclut offrandes et solidarité chrétienne.
  29. 29. Les quatre "points cardinaux" de mes dépenses DIEU et l’ÉGLISE dîmes et offrandes 1° MON MA FAMILLEPROCHAIN ENSEMBLE 4° DE 3° besoins dons et personnels libéralités MES REVENUS 2° AUTORITÉ CIVILE impôts et taxes
  30. 30. 2° Les impôts et taxes diverses dues aux diverses autorités de notre pays. a) Ce poste n’appelle pas de commentaires particuliers, vu que toutes ces contributionsau bon fonctionnement de notre pays nous sont imposées d’office. b) La seule remarque concerne surtout les impôts liés à nos déclarations fiscales : à remplir honnêtement… mais sans excès de zèle !
  31. 31. Les quatre "points cardinaux" de mes dépenses DIEU et l’ÉGLISE dîmes et offrandes 1° MON Finalement, les besoins personnels et MA FAMILLEPROCHAIN Ntre, nous les impôts s’imposent comme REVENUS besoins 4° des évidences incontournables… Par 3° dons et personnels contre, nous avons souvent libéralités tendance à négliger 2° 1° les offrandes à Dieu et 4° les libéralités envers le AUTORITÉ C’est donc sur ces deux prochain. CIVILE points que nous allons nous attarder. impôts et taxes
  32. 32. 1° Les dîmes et les offrandes destinées au développement de l’œuvre de Dieu ( souvent reprises dans le budget de l’église ).a) Le salaire des prédicateurs :pasteurs, évangélistes, missionnaires…b) Les activités spirituelles :évangélisation, retraites,formations, écoles du dimanche,clubs de jeunes, de dames, du 3ème âge…
  33. 33. c) Les œuvres de l’église:orphelinats, homes,camps de jeunes,instituts de formation,librairies bibliques,diffusion de la Bible…d) Les frais d’intendance :bâtiments, chauffage,électricité, sonorisation,et matériel divers …
  34. 34. Pour la collecte en faveur des saints, agissez, vous aussi, comme je l’ai ordonné aux Églisesde la Galatie. Que chacun de vous, le premier jour de la semaine (= ledimanche), mette à part chez lui ce qu’il pourra selon ses moyens, afin qu’on n’attende pas mon arrivée pour faire les collectes. 1 Corinthiens 16:1-2
  35. 35. Les offrandes dun croyant concrétisent sa reconnaissance pour les biens matériels reçus de Dieu.
  36. 36. "Honore lÉternel avec tes biens." Proverbes 3:9"Toute dîme des produits de la terre appartient à lÉternel, cest une chose consacrée à lÉternel." Lévitique 27:30
  37. 37. La vocation naturelle des offrandes est de permettre au service de Dieu de se faire dans lÉglise...
  38. 38. "Ne savez-vous pas que ceux qui remplissent lesfonctions sacrées (= les prêtres et les lévites) sont nourris par le temple, et que ceux qui servent à lautel ont part à lautel ?... De même aussi, le Seigneur a ordonné àceux qui annoncent lÉvangile de vivre de lÉvangile !" 1 Corinthiens 9:13-14 cf. Luc 10:5-8 "Que les anciens qui président bien soient jugés dignes dun double honneur (= d’un double salaire ?), surtout ceux qui prennent de la peine à la prédication et àlenseignement. Car lÉcriture dit : Tu nemmuseleras pas le bœuf qui foule le grain, et Louvrier mérite son salaire." 1 Timothée 5:17-18
  39. 39. "Que celui à qui lon enseigne la Parole fasse [une ?] part de tous ses biens à celui qui lenseigne." Galates 6:6"Si nous avons semé pour vous les biens spirituels, est-ceexcessif que nous moissonnions vos biens matériels ? Si dautres jouissent de ce droit sur vous, nest-ce pas plutôt à nous den jouir ?" 1 Corinthiens 9: 11-12 cf. Romains 15:27
  40. 40. Le prédicateur de lÉvangile a le droit de vivre de lÉvangile, mais il estlibre duser ou non de ce droit.
  41. 41. "Pour moi, je nai usé daucun de ces droits... et personne ne menlèvera ce sujet de gloire […] dannoncer gratuitement lÉvangile." (1 Cor. 9:15-18)"Vous savez que mes mains ont pourvu à mes besoins et à ceux de mes compagnons." (Actes 20:34)"Jai été au travail et dans la peine, souvent dans les veilles, la faim, la soif et le dénuement." (2 Cor. 11:27) "Je ne cherche pas vos dons. Ce que je recherche, cest le fruit abondant porté à votre compte." (Philip. 4:17)
  42. 42. Si le prédicateur ne revendique pas ses droits,cela ne règle pas le problème de ses besoins...Mais surtout, cela ne dispense pas léglise de faire son devoir en temps et en heure.
  43. 43. "Vous avez été les seuls […] deux fois déjà, à menvoyer de quoi pourvoir à mes besoins." Philippiens 4:15-16 "Tu feras bien de pourvoir à leur voyage (le voyage de quelques missionnaires), dune manière digne de Dieu,car cest pour le Nom du Seigneur quils sont partis sans rien recevoir des païens. Nous devons accueillir (ou "soutenir") de tels hommes, afin d’être ouvriers avec eux pour la vérité." 3 Jean 6
  44. 44. Même si le prédicateur a pour principe de ne riendemander, il acceptera avec reconnaissance ce que lÉglise lui donne spontanément.
  45. 45. "Jai éprouvé une grande joie à voir refleurir votre intérêt pour moi." (Philip. 4:10)"Vous avez été les seuls, Philippiens, à entrer en compteavec moi, pour ce que lÉglise donnait et recevait." (Philip. 4:15)"Je ne cherche pas vos dons. Ce que je recherche, cest le fruit abondant porté à votre compte." (Philip. 4:17) "Celui qui prend soin d’une personne dans le besoin, prête à Dieu qui lui rendra ce qui lui est dû." (Prov. 19:17)
  46. 46. Le budget dune famille vise à aligner les dépenses sur les rentrées… Pour ne pas dépenser plus que lon gagne.
  47. 47. Dans léglise, au contraire, le budget devraitviser à aligner les rentrées sur les objectifs… Pour ne pas entraver lœuvre de Dieu.
  48. 48. C’est la raison pour laquelle la part de Dieu doit avoir la première place dans le budget d’une famille chrétienne. LA PART POUR DIEU
  49. 49. Les quatre "points cardinaux" de mes dépenses DIEU et l’ÉGLISE dîmes et offrandes 1° MON MA FAMILLEPROCHAIN ENSEMBLE 4° DE 3° besoins dons et personnels libéralités MES REVENUS 2° AUTORITÉ CIVILE impôts et taxes
  50. 50. 4° Les dons et libéralités àl’égard de mon prochain ( à inscrire,selon mes possibilités, dans le budget personnel ou familial le a) Les personnes dans ). besoin que je côtoie au besoin que je côtoie au quotidien : personnes âgées ou handicapées, victimes d’un incendies, d’une perte d’emploi, d’une maladie grave et coûteuse…
  51. 51. b) Les personnes dans le besoins qui sont l’objetd’un appel particulier : chrétiens persécutés,victimes de catastrophes naturelles, de la guerre,de famines, de maladies endémiques…
  52. 52. Secourir son prochain est la vocation naturelledune partie des biens quun chrétien possède ou acquiert par son travail.
  53. 53. Le président Sarkozy voulait voir les Français« Travailler plus pour gagner plus. » La Bible nous propose un autre défi : « Travailler plus pour donner plus. »
  54. 54. "Quon travaille honnêtement de ses mains, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin." Ephésiens 4:28"Je vous ai montré de toutes manières, que cest en travaillant ainsi quil faut soutenir les faibles et se rappeler la parole du Seigneur, qui a dit : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir !" Actes 20:35"Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi." Matthieu 5:42
  55. 55. Lattention dun chrétien aux besoins dautrui est le signe de sa réelle appartenance au Christ. Certaines personnes ont besoin de nous… et comptent sur nous !
  56. 56. "Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que lun dentre vous leur dise : Allez en paix, chauffez-vous et rassasiez-vous ! sans leur donner ce qui est nécessaire au corps, à quoicela sert-il ? Si la foi na pas les œuvres, elle est morte." Jacques 2:15 "Si quelquun possède des biens et quil voit son frèredans le besoin et lui ferme son cœur, comment lamour de Dieu demeure-t-il en lui ?" 1 Jean 3:17
  57. 57. Le principe qui doit présider aux libéralités dun chrétien est celui dun partage égalitaire.
  58. 58. "La multitude de ceux qui avaient cru nétait quun cœur et qu’une âme. Nul ne disait que ses biens luiappartenaient en propre, mais tout était commun entre eux. Une grande grâce reposait sur eux tous, car il ny avait aucun indigent parmi eux. Tous ceux qui avaient des biens les vendaient et apportaient le prix auxapôtres, et lon distribuait à chacun selon ses besoins." Actes 4:32-35 "Pierre dit à Ananias : Le champ que tu avais nétait-ilpas à toi ? Et, après lavoir vendu, le prix nétait-il pas à ta disposition ?" Actes 5:4
  59. 59. "Cest le pain que le Seigneur vous donne pournourriture... Recueillez-en, chacun ce quil lui faut pour sa nourriture : un omer par tête, selon le nombre depersonnes... Les Israélites firent ainsi ; et ils en recueillirent les uns plus, les autres moins. On mesurait ensuite avec lomer; celui qui en avaitplus navait rien de trop, et celui qui avait moins nen manquait pas." Exode 16:15-18"Si quelquun ne veut pas travailler, quil ne mange pas non plus !" 2 Thessaloniciens 3:10
  60. 60. La fidélité au principe du partage peut conduire certains chrétiens au dépouillement personnel. Saint Martin partageant son manteau avec un indigent
  61. 61. "Malgré leurs tribulations et leur pauvreté, la joie (des chrétiens de Macédoine) a produit de riches libéralités, selon leurs possibilités, et même au-delà de leurs possibilités. 2 Corinthiens 8:1-4"Suivons lexemple de Jésus qui sest fait pauvre pour que nous soyons riches." 2 Corinthiens 8:9 "Ayez en vous la pensée qui était en Jésus-Christ, lui dont la condition était celle de Dieu : il na pas estimécomme une proie à arracher dêtre égal avec Dieu, mais il sest dépouillé lui-même en prenant la condition desclave..." Philippiens 2:5-7
  62. 62. Pour un chrétien, lexercice de lalibéralité constitue un privilège, voire un charisme, un don spirituel.
  63. 63. Les chrétiens de Macédoine... "ont demandé avecbeaucoup dinsistance le privilège de participer à ce service..." cest-à-dire, à la collecte en faveur des chrétiens de Jérusalem où sévissait une famine. 2 Corinthiens 8:4 Faisant linventaire de quelques charismes – ou dons spirituels – Paul déclare : "Que celui qui donne le fasseavec simplicité, que celui qui exerce la miséricorde le fasse avec joie." Romains 12:8
  64. 64. L’expérience de millions de chrétiens,c’est que Dieu tient toujours ses engagements quand nous respectons les nôtres.
  65. 65. "Jai été jeune et jai vieilli, et je nai pas vu le juste abandonné ni sa descendance mendiant son pain.Toujours le juste fait grâce et il prête, et sa descendance est en bénédiction." Psaume 37:26
  66. 66. Celui qui na pas compris ces choses et ne les met pas en pratique n’est encore nulle part au point de vue spirituel… Cest un chrétien charnel qui trahit son alliance en volant à Dieu et aux autres la part qui leur revient de droit.
  67. 67. Pas vu… Pas pris !
  68. 68. « Lorsque tu seras entré dans le pays que lÉternel, ton Dieu, te donne pour héritage, tu prendras des prémices de tous les fruits que tu retireras du sol dans le pays que lÉternel, ton Dieu, te donne, tu les mettras dans une corbeille et tu iras au lieu que choisira lÉternel, ton Dieu, pour y faire demeurer son nom. Tu iras vers le sacrificateur en fonctions ces jours-là et tu lui diras: Je déclare aujourdhui à lÉternel, notre Dieu, que je suis entré dans le pays que lÉternel, a juré à nos pères de nous donner. » Deutéronome 26:1-3…
  69. 69. « Le sacrificateur recevra la corbeille de ta main et la déposera devant lautel de lÉternel, ton Dieu.Tu prendras encore la parole et tu diras devant lÉternel, ton Dieu : Maintenant me voici, japporte les prémices des fruits du sol que tu mas donné, ô Éternel ! Tu les déposeras devant lÉternel, ton Dieu, et tu te prosterneras devant lÉternel, ton Dieu. Puis tu te réjouiras, avec le Lévite et avec limmigrant qui sera au milieu de toi, pour tous les biens que lÉternel, ton Dieu, ta donnés, à toi et à ta maison. » Deutéronome 26:4-11…
  70. 70. « Lorsque tu auras achevé de lever toute la dîme de tes revenus, tu la donneras au Lévite, à limmigrant, à lorphelin et à la veuve; et ils mangeront et se rassasieront là où tu résides. Tu diras devant lÉternel, ton Dieu : Jai ôté de ma maison ce qui est consacré et je lai donné au Lévite, à limmigrant, à lorphelin et à la veuve, selon tous les commandements que tu mas prescrits; je nai transgressé ni oublié aucun de tes commandements. » Deutéronome 26:12-13…
  71. 71. « Je nai rien mangé de ces choses [consacrées au Lévite, à l’immigrant, à l’orphelin et à la veuve] jai obéi à la voix de lÉternel, mon Dieu, jai agi selon tous les commandements que tu mas prescrits.Penche-toi de ta demeure sainte, des cieux, et bénis ton peuple et le sol que tu nous as donné. » - Aujourdhui, lÉternel, ton Dieu, te commande de mettre en pratique ces prescriptions et ces ordonnances. Tu les observeras et tu les mettras en pratique de tout ton coeur et de toute ton âme. » Deutéronome 26:14-16…
  72. 72. « Aujourdhui, tu as fait promettre à lÉternel dêtre ton Dieu, afin que tu marches dans ses voies, que tu observes ses prescriptions, ses commandements et ses ordonnances, et que tu obéisses à sa voix.Aujourdhui, lÉternel ta fait promettre dêtre un peuple qui lui appartiendra en propre, comme il te la dit, et dobserver tous ses commandements, afin quil te donne […] la supériorité en gloire, en renom et en magnificence, et afin que tu sois un peuple saint pour lÉternel, ton Dieu, comme il te la dit. » Deutéronome 26:17-19.
  73. 73. Tout croyant, toute église qui n’a pas compriscela, se condamneà végéter ou à vivre une récession spirituelle permanente.
  74. 74. Depuis le temps de vos pères, Vous vous êtes écartés de mes prescriptions, Vous ne les avez pas gardées. Revenez à moi, Et je reviendrai à vous, Dit lÉternel.Et vous dites : « En quoi devons-nous revenir ? Un être humain peut-il frustrer Dieu ? » - Oui, vous me frustrez !Et vous dites: « En quoi tavons-nous frustré ? » - Cest sur la dîme et le prélèvement ! Vous êtes frappés par la malédiction Et vous me frustrez : La nation tout entière ! Malachie 3:7-9…
  75. 75. Apportez à la maison du trésor toute la dîme,Afin quil y ait des provisions dans ma Maison.Mettez-moi de la sorte à lépreuve, dit lÉternel. Et vous verrez si je nouvre pas pour vous Les écluses du ciel ; Si je ne déverse pas pour vous la bénédiction, Au-delà de toute mesure. Toutes les nations vous diront heureux,Car vous serez un pays de délices, dit lÉternel. Malachie 3:7-12.
  76. 76. Cet endurcissement explique aussi que la plupartne s’intéressent pas à l’étude de la Bible et que beaucoup sont même complètement hermétiques à la Parole de Dieu.
  77. 77. Car le coeur de ce peuple est devenu insensible; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leursyeux, De peur quils ne voient de leurs yeux, quils nentendent de leurs oreilles, Quils ne comprennent de leur coeur, Quils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. Matthieu 13:15Ils ont lintelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de lignorance qui est en eux, à cause de lendurcissement de leur coeur. Ephésiens 4:18
  78. 78. Dieu fixe de nouveau un jour : Aujourdhui, si vousentendez sa voix, nendurcissez pas vos cœurs comme aux jours de la révolte. Hébreux 4:7 Je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai envous un esprit nouveau, Jôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair. Ezékiel 36:26
  79. 79. Tous ces enseignements ne sont pas réservés auxriches ou aux adultes qui exercent une profession. Ils concernent tous les croyants qui ont des revenus, même les plusjeunes qui n’ont que leur argent de poche.
  80. 80. Si nous n’apprenons pas la fidélité quand noussommes jeunes (et pauvres !) nous ne serons pasplus fidèles quand nous serons vieux (et riche ?)…
  81. 81. Pourquoi dites-vous ce proverbe :« Les pères ont mangé des raisins verts, et les dents des enfants en ont été agacées ? »…Je suis vivant ! dit le Seigneur, lEternel, vous naurez plus lieu de dire ce proverbe.Car toutes les vies m’appartiennent : la vie du fils comme la vie du père. Et celui qui pèche, cest celui-là qui mourra !
  82. 82. Aux yeux de Dieu, la fidélité du chrétien,dans lexpression de sareconnaissance, a plus dimportance que le montant de son offrande… Même – et surtout –pour nous, pasteurs !
  83. 83. "La pauvre veuve a mis plus que les riches, car elle a mis tout ce quelle avait pour vivre !"... Littéralement : "Elle a mis toute sa vie !" Matthieu 12:43
  84. 84. Cette étude est le résumé d’un e-book réparti en 12 articles sur mon blog : voxclamantis.skyrock.comLE CHRÉTIEN ET LARGENT1. LE CONTENTIEUX 2. LES FUITES EN AVANT 3. LES REMISES EN QUESTIONS 4. LES INTERPELLATIONS 5. LES LIMITES 6. LES VRAIES NOTIONSDIEU OU MAMMON 1. CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES 2. LES BIENS MATÉRIELS SONT-ILS UNE BÉNÉDICTION ?3. LES BIENS MATÉRIELS SONT-ILS UNE BÉNÉDICTION ? (suite) 4. QUEL EST LE BON USAGE DES BIENS MATÉRIELS ? 5. QUEL EST LE BON USAGE DES BIENS MATÉRIELS ? (suite) 6. EN PRATIQUE, COMBIEN DONNER ET COMMENT ?
  85. 85. Le pasteur et son salaire : les impertinences 1 Cor. 9:11 Luc 10:10-12
  86. 86. Les questions qui suivent concernent plusparticulièrement le problème du soutien pastoral : Certains sont partisans d’un pasteur « à plein temps payé par l’église » alors que d’autres estiment que c’est au pasteur de « gagner sa croûte » comme tout le monde dans sa communauté.Je me suis fait l’écho de ces différentes voix, mais sans vouloir prendre parti, car il y a autant de solutions que de cas particuliers.
  87. 87. Au pays de largent tabou, il est des "questions qui dérangent"que beaucoup se posent, mais que très peu osent formuler… À discuter en petits groupes de responsables, dans la sérénité et dans le respect des opinionsde chacun (Romains 14:1) afin d’arriver à un consensus dans chaque communauté.
  88. 88. I. MÉTIER OU VOCATION1. Il paraît quau moment dêtre consacré pasteurde lÉglise Anglicane, Wesley reçut ce conseil de son père, lui-même pasteur : "Ne deviens pas pasteur pour gagner ta croûte. Être pasteur, cest la plus belle desvocations, mais le pire des métiers…" Pensez-vous que ce soit vrai ?
  89. 89. I. MÉTIER OU VOCATION 2. Le pastorat : une vocation et/ou un métier ?...Ny a-t-il pas antinomie entre la défense de sa foiet la défense de son "casse-croûte" ?... Une sorte dencouragement à se faire pasteurpour le salaire ou le statut social que cela procure dans certains milieux ?... Quen pensez-vous ?
  90. 90. I. MÉTIER OU VOCATION3. Dun point de vue éthique et/ou biblique, vous paraît-il normal – voire décent – de se faire payer pour un travail spirituel ?... Même si la Bible nous en donne le droit… Lapôtre Paul se faisait un honneur de ne pas user de ce droit !... Quen pensez-vous ?
  91. 91. I. MÉTIER OU VOCATION4. La Bible nous dit que lancien qui préside bien – surtout sil prêche ou enseigne – doit être jugé digne dun double honneur. (1Tim5:17) Faut-il prendre cela à la lettre et y voir un double salaire ?... Ou y voir un travailparticulièrement important ?... En dehors de tout aspect financier.
  92. 92. II. PAYER COMBIEN ? 5. Est-il normal – et décent – quune église nambitionne dautre salaire que le minimum légal, là où la Bible enseigne que ceux qui annoncentlÉvangile en vivent aussi (1Co 9:4-18 // Luc 10:1-12) et encourage à "doublement honorer" ceux qui lui enseignent la Parole de Dieu ? Comment y remédier? (Luc 10:12)
  93. 93. II. PAYER COMBIEN ?6. Que ce soit en Belgique, en Afrique ou ailleurs, il peut exister une grande disparité de salairesentre les pasteurs-missionnaires et les pasteurs autochtones. Cette différence est-elle normale, voiredécente ? Comment assumer/remédier à cet état de fait ?
  94. 94. II. PAYER COMBIEN ?7. Le Nouveau Testament ne parle plus de la "dîme"… Pourtant, une église avec 40 salaires (20 dîmes pour le pasteur et 20 dîmes pour le fonctionnement) devrait pouvoir sassumer financièrement.Dès lors, faut-il imposer la dîme comme une règle ?... La conseiller ?... Ne pas en parler et laisser chacun devant sa conscience ?...
  95. 95. II. PAYER COMBIEN ?8. À propos des voyages de "députation"… Sil paraît légitime quun missionnaire fasserapport aux églises qui le soutiennent et à lœuvrequi lemploie, ne serait-il pas plus normal – et décent – que ce soit lœuvre (lemployeur) qui assure ce soutien plutôt que dobliger lemployé à aller "mendier son pain" ? (Ps 37:25)
  96. 96. III. RESPONSABILITÉS FAMILIALES9. Un pasteur a-t-il le droit dimposer une pauvreté proche de la misère à ses enfants, au nom dune vocation qui nest pas la leur, quils nont pas choisie, et qui risque de les dégoûter à tout jamais le lÉvangile ? Comment anticiper ce danger ?
  97. 97. III. RESPONSABILITÉS FAMILIALES 10. Est-il normal – et décent – que les membres ou les anciens dune église sarrogent le droitdévaluer la façon dont le pasteur salarié – et son épouse ! – dépensent le salaire qui lui est octroyé par léglise ? Comment anticiper la chose (dansnos pays latins) ou y remédier quand cela arrive ?
  98. 98. III. RESPONSABILITÉS FAMILIALES11. Si un pasteur ne se sent plus appelé à poursuivre son ministère, et sil ne disposepas dune alternative professionnelle qui lui permettrait de se libérer : ne se serait-il pas "condamné" à demeurer pasteur à défaut dautres compétences ?
  99. 99. III. RESPONSABILITÉS FAMILIALES12. Tous nétant pas appelés à être missionnaires-implanteurs, ne serait-il pas sage de conseiller à nos futurs pasteurs davoir une formationcomplémentaire susceptible dassurer leur subsistance – et celle de leur famille – à côté de leur vocation spirituelle… Comme la plupart des anciens de nos églises ?
  100. 100. IV. PASTEUR À PLEIN TEMPS13. Pour le pasteur salarié, la méditation de la Bible constitue un travail rémunéré… Est-ce que cela ne décourage pas – ou nempêche pas – les autres chrétiens de percevoir la méditation de la Bible comme un moment de bonheur, un plaisir gratuit ?
  101. 101. IV. PASTEUR À PLEIN TEMPS 14. Un pasteur "qui travaille" consacre-t-il réellement moins de temps à léglise ? Ou est-ce à ses loisirs quil consacre moins de temps…Réservant à léglise le temps que le pasteur salariéconsacre à ses loisirs ? Pensez-vous que ce soit vrai ?
  102. 102. IV. PASTEUR À PLEIN TEMPS15. Quune église paye le "serviteur" qui est à son service paraît légitime. Mais est-il raisonnable den faire une norme pour les communautés réduites et/oupeuplées de membres aux revenus modestes : pensionnés, chômeurs, demandeurs demplois, personnes en médiation de dettes…
  103. 103. IV. PASTEUR À PLEIN TEMPS16. Statutairement, dans nos collèges, le pasteur est un ancien parmi les autres… Ne serait-il pas logique quil travaille deses mains pour nêtre à charge de personne ?… Et que comme les autres il secontente de se faire défrayer des frais engagés au service de sa communauté… (Quid des "équipes pastorales" ?)
  104. 104. EN CONCLUSION…Il s’avère très difficile d’établir une règle généralepour tous les serviteurs de Dieu, du fait qu’il y a autant de possibilités de financement qu’il existe de cas particuliers.L’essentiel, c’est que l’employé – le pasteur – et son employeur – l’église ou l’œuvre – soient pleinement en accord, sans que l’un impose sa conception à l’autre.
  105. 105. Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ,l’amour de Dieu, et la communication du Saint-Esprit, soient avec vous tous ! 2 Corinthiens 13:14
  106. 106. Roger Lefèbvre, pasteur EPEBRue des Blancs Curés 32 BE 7802 Ormeignies Tél : 00 32 69 68 82 20 Gsm : 00 32 479 646972 E-mail : rogerlefebvre@skynet.be Blog : http://voxclamantis.skyrock.com

×