L’écho des Panther                  Une Panther à l’honneur             Le grand ...
Club Panther Passion                                                      Bulletin N°4 Septembre 2012                     ...
Club Panther Passion                                                    Bulletin N°4 Septembre 2012                       ...
Club Panther Passion   Bulletin N°4   Spetembre 2012
Club Panther Passion   Bulletin N°4   Spetembre 2012
Club Panther Passion                                             Bulletin N°4         Spetembre 2012Histoire de Brooklands...
Club Panther Passion                                                 Bulletin N°4          Spetembre 2012Les 40 ans de Pan...
Club Panther Passion                                               Bulletin N°4      Spetembre 2012Après avoir récupéré un...
Club Panther Passion                            Bulletin N°4   Spetembre 2012Le samedi matin vers 10 Heures nous avons ren...
Club Panther Passion                               Bulletin N°4   Spetembre 2012Après cette partie statique nous sommes co...
Club Panther Passion                           Bulletin N°4   Spetembre 2012Nous étions conviés à une soirée avec des acco...
Club Panther Passion                                                  Bulletin N°4       Spetembre 2012Le Dimanche matin i...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bulletin n°4 non compressé

1 472 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 472
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bulletin n°4 non compressé

  1. 1. L’écho des Panther Une Panther à l’honneur Le grand périple d’une Panther qui se mouille
  2. 2. Club Panther Passion Bulletin N°4 Septembre 2012 Le mot du Président ContenuChers Amis.Lors du dernier bulletin, je vous parlais de notre dispersion géographique, cela a pristoute son ampleur pendant ces mois d’été, tandis que dans le Sud nous souffrons sous un été de canicule le reste de la France cherche le soleil. Je ne sais ce qui est le pire, ona toujours tendance à envier le soleil quand on est sous la pluie et de la pluie quand tout est brulé par le soleil. Bien que ce soit les vacances, la machine continue à tourner, tout est prêt pour notre rassemblement aux Sables, Catherine et Patrick ont fait et refait les circuits, préparéune ballade en Morbihan que vous n’oublierez pas, et repéré tout pour votre plus grand confort. Le peu que j’en ai vu lors de ma visite chez eux début Août me laisse penser que vous « ne serez pas déçu du voyage ». Merci à Dan et Fleur pour leur aide.  Jean-Paul et moi-même avons préparé le voyage en Angleterre et la venue des équipages Anglais, 10 ont répondu présent à notre invitation dont la présidente duPanther Car Club. Ces échanges avec le PCC permettent d’établir de bon contact et favoriser une bonne entente entre passionnés.  Le bureau a préparé notre assemblée générale, à ce sujet, je vous demande de bien respecter les procédures sous peine de nullité. Que ce premier rassemblement national, sous les couleurs de notre Club, soit uneréussite. Au plaisir de vous retrouver très vite, amitiés à tous.  Michel
  3. 3. Club Panther Passion Bulletin N°4 Septembre 2012 Bonjour de Rhône AlpesChers Amis.Pour ce bulletin allégé, il ne sera pas question de trésorerie du Club. Rassurez vous elle se porte bien, vous recevrez avantl’Assemblée Générale les comptes de l’année afin que vous puissiez y jeter un œil.Comme vous pouvez le voir sur la photo, vu la température, certains rusent pour ne pas s’abimer certaines partiescharnues de notre être après une pause pique nique sans ombre.Sur le secteur « Sud est » un noyau de 4 voitures s’est constitué et nous avons plaisir à nous revoir ( les autres peuventvenir). Les distances sont parfois longues, mais nous faisons en sortes que ce ne soit qu’un détail. Lors de ces ballades, nousne parlons pas que de nos voitures, ce qui permet à nos compagnes de passer également de bons moments. Merci àchacune d’elles de s’occuper de l’intendance, car les pique nique ne manquent de rien sauf parfois d’eau « N’est ce pasIrène ». Les mois de vacances se terminent et nous allons vers une période très active. Fin Août nous partons avec Michel àBrookland, ce qui nous permettra également de rapatrier du matériel. Ce sera ensuite les Sables et le Morbihan quel’équipe Bretonne a préparé avec beaucoup de motivation.Ce sera pour nous l’occasion de montrer aux Anglais qu’en France il y a des passionnés de Panther, de tisser des liens quipourraient nous aider sur le plan technique ou autre. Côté France nous aurons le plaisir de vous rencontrer.Sur ce je vous quitte en vous disant à bientôt aux sables.Jean Paul
  4. 4. Club Panther Passion Bulletin N°4 Spetembre 2012
  5. 5. Club Panther Passion Bulletin N°4 Spetembre 2012
  6. 6. Club Panther Passion Bulletin N°4 Spetembre 2012Histoire de BrooklandsBrooklands est un endroit très spécial. En tant que berceau du sport automobile et de laviation. C’estaussi la maison de beaucoup de technologies du 20e siècle, il est sans comparaison.La construction de Brooklands Motor Cours en 1907 était une merveille de son âge. Une grande partie de lapiste et beaucoup de ses bâtiments dorigine et les caractéristiques ont survécu jusquà ce jour.Construit à Weybridge, Surrey, par un riche propriétaire terrien : Hugh King Locke en 1907 c’est un circuit decourse automobile, puis Brooklands est très vite devenu bien plus que cela. Tout au long des 80 annéessuivantes, il devait rester un centre de renommée mondiale dexcellence technologique et dingénierie.Lapogée du circuit de course a été sans aucun doute les années vingt et trente, quand des temps records ontété atteints puis remis en cause par Malcolm Campbell, John Cobb et dautres, dans de telles machinesmagnifiquement conçu comme Napier, Delage, Mercedes, Bentley et Bugatti, qui étaient eux-mêmesentretenues avec amour par les meilleurs mécaniciens de la terre. Motos et vélos avaient aussi leurs fidèles. Denombreux records ont été établis sur la piste. Brooklands qui était alors un lieu très à la mode ou il fallait être vu.Il est devenu connu comme le «Ascot Motorsport.Cest à Brooklands que AV Roe fait les premiers essais en vol alimentés avec son premier grand avion avion en1908. C’est ici que Tommy Sopwith développe et pilote le Sopwith Pup et Camel. Là aussi que les HawkerHurricane et Vickers Wellington ont été construits avant et pendant la deuxième Guerre mondiale. Les annéesdaprès-guerre se sont distinguées par des réalisations de la Vickers (plus tard BAC et aérospatiale enfinbritannique). Une usine qui produit une famille à succès d’avions civils et militaires, y compris les avions deligne vicomte et VC10. Tout ceci a contribué de manière significative à la conception et à la fabrication duConcorde.Bien que le déclenchement de la guerre en 1939 ait vu la fin de la course sur ce circuit légendaire, Brooklands amaintenu sa position comme foyer de développement de laviation pionnière jusquà ce que British Aerospacecesse production davions en 1987. Le Brooklands Museum Trust a été créée la même année et continue àpréserver lesprit et les traditions de ce lieu patrimonial unique aujourdhui.(Traduit de l’anglais)
  7. 7. Club Panther Passion Bulletin N°4 Spetembre 2012Les 40 ans de Panther à Brooklands.Mardi 28 Août 17H30 le Vito de Michel se pointe commeprévu à Romans sur Isère avec une Kallista sur la remorque.Après un repas et une bonne nuit, départ à 5 heures dumatin. Objectif, rejoindre la région de Southampton où nouspasserons la nuit après avoir réalisé 1133KM pour êtreprécis. C’est Michel qui conduit car il faut maintenant passerle permis E qui ne nécessitait auparavant qu’une visitemédicale. Le soleil brille et le Vito ne fait pas de caprice.Nous sommes accueillis à Douvres sous la pluie et arrivons àdestination vers 15h30 pour poser la remorque en lieu sûr.Ensuite Michel prend quartiers dans un B§B et moi chez mafille. Repas dans un pub et Michel rentre au B§B. Nous passerons le jeudi à des activités différentes : Michel à faire du shopping et moi avec mes petits enfants. En fin d’après midi, nous visiterons le village de Bischops Waltham, irons prendre une bière anglaise dans un pub et mangerons en famille. Nuit de repos le jeudi soir avant l’événement pour lequel nous avons fait tant de kilomètres. Vendredi matin préparation de la Belle de couleur beige et verte. Pendant que Michel s’active à réparer la serrure de la remorque, je fais la toilette de la voiture. Fin de matinée, le vito est chargé de pièces détachées, la remorque accrochée, prête à repartir. Vers 11h 30 nous montons dans notre bolide pour rejoindre Brookland sous le soleil. Nous essayons de prendre les petites routes pour profiter du paysage. Le soleil rend le vert de végétation magnifique, les sous bois sont de toute beauté. Que c’est beau la Grande Bretagne sous le soleil. Nous rejoignons après une heure de promenade Brooklands. C’est un endroit très chic situé dans la grande banlieue de Londres, pas très loin de Hampton Court superbe château que je vous recommande de visiter à l‘occasion. Nous nous restaurons dans un pub avant de rejoindre l’hôtel Hilton où nous avons nos quartiers. Le check in est un peu long, à 15H30 les chambres ne sont toujours pas prêtes. Nous profitons de l’occasion pour aller voir les fauves qui commencent à arriver.
  8. 8. Club Panther Passion Bulletin N°4 Spetembre 2012Après avoir récupéré une chambre, nous revêtons nostenues du Club Panther Passion et descendons.Val Bridges la Présidente du Panther Car Club nousaccueille en tant que membres du Panther Car Club maisaccueille aussi le Président et leTrésorier du Club PantherPassion. Il faut savoir que nos actions sans être concertéesavec les Anglais vont dans le même sens donc Val reçoitégalement des amis. Le repas du soir sera pris à l’hôtel et nous le prendronsavec un couple charmant Anglo Libannais. L’épouse parleun parfait Français ce qui est moins fatiguant pour nous.Comme ils ne manquent pas d’humour nous passerons uneagréable soirée. Samedi, LE GRAND MOMENT88 Fauves sortent de la forêt : 3 limousines DEVILLE (12 Cylindres) 1 DEVILLE cabriolet (PAN 2) 5 J 72 17 LIMA (MK1 et MK2) ou sont passées nos LIMA disent les Anglais 62 KALLISTA de tout poil
  9. 9. Club Panther Passion Bulletin N°4 Spetembre 2012Le samedi matin vers 10 Heures nous avons rendez vousau musée de Brooklands. Compliqué de promener 88fauves dans la banlieue de Londres. Ce sera donc en ordredispersé que nous rejoindrons le site de la rencontre. Unezone est réservée pour les DEVILLE, J 72 et LIMA qui sont26. Les Kallista plus nombreuses seront placées autour.Toutes les Panther en place c’est le moment de lesregarder et cela va prendre du temps. C’est là que nouspouvons voir qu’elles sont toutes différentes, sanscompter sur l’imagination de certains. C’est un signe depassion certes, mais pour certaines modifications, il n’estpas sûr que cela soit bon pour notre image. Certainesvoitures n’ont plus la suspension d’origine, comportent desfermetures automatiques, direction assistée… je penseque nos amis Anglais adorent bricoler.Par contre certains détails sont sans toucher à l’essentielde la voiture très pertinents et de nature à améliorernotre confort de pilote. C’est le cas de cette attache pourles ceintures, ou des bananes de pare-choc en plastiquequi nous font défaut et sont d’une esthétique douteuse.Très intéressant également cette découpe arrière de laLIMA faite d’origine en usine.Intéressant également de savoir que seules 80 voituresont reçu ce badge.
  10. 10. Club Panther Passion Bulletin N°4 Spetembre 2012Après cette partie statique nous sommes conviés à la photode groupe. Vu le nombre de voitures ce sera par groupesde 40 véhicules environ que nous rejoindrons l’anneau devitesse après un briefing très strict nous demandant de nepas aller vers le haut. En raison de la verticalité de cetouvrage de béton, la force centrifuge reste la seuleéchappatoire pour se maintenir en haut. Comme ce n’étaitpas l’objet, nous restâmes impressionnés mais sages. Lesphotos eurent lieu même avec la seule J 72 française rougemais néanmoins malheureuse de soucis mécaniques. Lesvielles Anglaises sont toujours capricieuses, il faut le savoiret faire avec…La photo est impressionnante car l’image nous reflète unecollection de Dinky toys de notre enfance. Ne vous méprenezpas nous avions face à nous des fauves rugissants.Cet exercice terminé il nous fallut nous restaurer. Entre nosrégimes et la gastronomie Anglaise, c’est un peu laquadrature du cercle. Pas de bière because alcool, mais ducoca cola avec la dose de sucre induite. Cela finira par del’eau à la carafe, une salade pour Michel et pour moi unpeu plus souple pour le régime une Jacket potatoes. La faimcalmé nous pouvons faire un petit tour de ce musée lel’automobile et de l’aviation. De très vielles voitures, pas declignotant, pas de feux (le bonheur pour les sourds) mais unréel capital historique. Les avions qui nous entourent nenous font pas rêver car Mesdames nous sommes là pour lesfauves.Vient ensuite l’épreuve de la montée de Brooklands oùétaient testées les performances des voitures. Une côteprogressive allant jusqu’à 35°. Au Manche notre Présidentqui prudemment ne quitta pas la première pour les troismontées victorieuses que nous fîmes. Plus tard, je merendrais compte que je mettais ma vie en péril avec un telpersonnage.Ces exercices terminés il fallait rejoindre l’hôtel carla journée n’était pas terminée. Ce fut donccomme au départ en ordre dispersé que nousrejoignîmes le lieu de nos prochaines aventures.Ceci se fit dans un embouteillage de Panther,DU JAMAIS VU …
  11. 11. Club Panther Passion Bulletin N°4 Spetembre 2012Nous étions conviés à une soirée avec des accoutrementsde 1970. Nicole s’occupa d’habiller Monsieur le Président(pas sérieux ce mec là) et de mon côté avec ce que j’ai putrouver. Le moins que l’on puisse dire, c’est que malgrél’excentricité anglaise, nous avons maintenu un bon niveaudans l’exercice. C’est à ce moment en voyant le Présidentdans sa folie que je me suis rendu compte de monimprudence de voyager avec lui dans un bolide.Les Anglais ne furent pas en reste avec en tête leurChairman Val . Nous avions à faire à une bande de joyeuxfêtards qui avaient avec nos amis Allemands et Hollandaisla ferme intention de ne rien laisser passer.Quelle bande de Fêtards…
  12. 12. Club Panther Passion Bulletin N°4 Spetembre 2012Le Dimanche matin il nous faut revenir à la réalité. Bonne soirée mais c’est le jour de l’assemblée générale. Le petitdéjeuner est tardif, l’exercice de la veille en est peut être la cause.Pendant l’assemblée générale nous nous rendons compte que les orientations et objectifs du Panther Car Club sont lesmêmes que les nôtres. Les liens d’amitié que nous tissons avec la « maison mère » anglaise sont donc naturels. Il restequand même que nous sommes Français avec nos particularités et que de toute manière il doit avoir autant de pilotes dePanther Anglais qui parlent le Français que de pilotes Français qui parlent Anglais. Contrairement à nos collèguesAllemands Hollandais et autres nous sommes aussi mauvais (même avec de la bonne volonté) que les Anglais pourcommuniquer dans une langue qui n’est pas la nôtre.Val lors de son discours parlera de notre escapade aux sables et dans le Morbihan et mentionnera également le grostravail réalisé par le Club Panther Passion pour la promotion de nos félins. Reconnaissance appréciée vous vous en doutez.Ceci terminé il nous faut repartir et refaire la route car du travail nous attend.Nous gardons toutes les photos de cette rencontre qui seront disponibles aux Sables. Prenez vos clés USB.A BientôtJean Paul

×