Couleur(s)
d’automne
“Entre Nature et Culture”
Festival Land art et art environnemental – Édition 2009
Directeur de la publication:
Georges Deléaval, Président d’Annemasse Agglo
Coordination éditoriale:
Services Culture et Co...
Montpellier (34)
pcallonpetit@free.fr
Dernières expositions:
2009: Sentier d'art, ti histibil, Ploneour lanvern (Finistère...
Saint-Denis (93)
do-delaunay@orange.fr
www.dodelaunay.com
Dernières expositions:
2008: Symposium Med Art Garden, Grosseto ...
Ville-la-Grand (74)
sogo66@aliceadsl.fr
http://sophie.goyard.over-blog.fr/
Dernières expositions:
2007: Couleur(s) d’autom...
10
11
Avignon (84)
fujak@orange.fr
www.margritn.info
www.olivierhuet.info
Dernières expositions:
2009: Rencontres d’art co...
Strasbourg (67)
pierre.laurent@3rs.fr
www.3rs.fr
Dernières expositions:
2009: «Les Arts au vert», Le Maettlé, Stosswihr (H...
Paris (75)
pedromarzorati@gmail.com
www.pedromarzorati.com
Dernières expositions:
2009: Sentier du Rhône, Port de Cruas (A...
Pantin (93)
lavigie@vigiepirate.com
www.vigiepirate.com
www.napspace.info
Dernières expositions:
2009: «L’Art des Corps», ...
18
19
Saint-Pierre de Chartreuse (38)
mlorrainep@orange.fr
Dernières expositions:
2009: Galerie du Larith, Chambéry
2008: ...
Goven (35)
pascale.planche@wanadoo.fr
www.pascaleplancheartist.free.fr
Dernières expositions:
2009: PArtAges, St Cernin (L...
Pornichet (44)
mh.or@orange.fr
www.mhr-artinsitu.com
Dernières expositions:
2009: Imagin’eaux, Montjean sur Loire (Maine-e...
Saint Genix sur Guiers (73)
dominiquefalda@orange.fr
Dernières expositions:
2009: «Il soffio del spirito» Museo A, Bernarr...
Cussac (87)
thepault.joel@hotmail.fr
Dernières expositions:
2008: Symposium, Oddense (Danemark)
2008: Chemin d’art, Saint ...
Pierrelatte (26)
jm.voillot@wanadoo.fr
Dernières expositions:
2009: Courant d’art sur la vélo route, Dôle (Doubs)
2008 et ...
Couleur(s)
d’automne
“Entre Nature et Culture”
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Couleur(s) d'Automne édition 2009

367 vues

Publié le

Entre Nature & Culture, Couleru(s) d'Automne est un festiva construit autour du concept «Ce que la nature donne, ce que l’Homme en fait».

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
367
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
41
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Couleur(s) d'Automne édition 2009

  1. 1. Couleur(s) d’automne “Entre Nature et Culture” Festival Land art et art environnemental – Édition 2009
  2. 2. Directeur de la publication: Georges Deléaval, Président d’Annemasse Agglo Coordination éditoriale: Services Culture et Communication d’Annemasse Agglo Suivi éditorial: Catherine Deremble, Vice-Présidente d’Annemasse Agglo, déléguée à la Culture Gabriel Doublet, Vice-Président d’Annemasse Agglo, délégué à la Communication Conception: Atelier Toro Bravo Impression: Imprimerie Uberti-Jourdan Crédit photos: Amélie Rousic ISBN: 978-2-9534185-0-7 Dépôt légal: 2012 2 000 exemplaires imprimés en France, sur papier recyclé à 60% et issu de forêts gérées durablement - FSC à 40%. Prix de vente 12,00 € TTC Chers lecteurs, Depuis 2007, la Communauté d’ag- glomération Annemasse Agglo orga- nise au mois de septembre autour du lac de Machilly un événement original, articulé autour du lien qui unit l’homme à la nature. Au fil des ans, Couleur(s) d’automne est devenu un rendez-vous incontour- nable de notre territoire. Un rendez- vous où la nature est célébrée sous toutes ses formes… Une nature cultivée, par les produc- teurs du marché aux plantes et sa- veurs, Une nature interprétée, par les confé- renciers des rencontres nature et les bibliothécaires du salon de lecture, Et finalement, une nature re-créée, par les artistes du Festival land art et art environnemental. Pendant une semaine, une dizaine d’artistes utilisent le cadre du lac de Machilly comme un support naturel de création. Travaillant in situ, ces artistes utilisent les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, herbe, branches, pig- ments…) et creusent, plantent, dé- placent, tracent, tissent… en y ajoutant parfois des produits manufacturés, amenant ainsi le visiteur à porter un autre regard sur le paysage. Grâce à la photographie, partie inté- grante de la démarche artistique du Land art et de l’art environnemental, vous découvrirez les œuvres réalisées lors des éditions 2009 et 2011, par des artistes nationaux et internationaux. L'idée surprenante de sortir l'art du traditionnel musée n’est plus à argu- menter… La preuve est là… Le lac devient l’écrin naturel d’une création originale, parfois monumentale, par- fois intimiste, parfois émouvante, par- fois provocatrice… Mais toujours éblouissante. ARTISTES 2009 Pierre Callon. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 4-5 Do Delaunay . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 6-7 Sophie Goyard. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 8-9 Olivier Huet et Margrit Neuendorf. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 10-11 Pierre Laurent. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 12-13 Pedro Marzorati. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 14-15 Jean-Baptiste Nourrisson. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 16-17 Marie-Lorraine Peignier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 18-19 Pascale Planche. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 20-21 Marie-Hélène Richard. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 22-23 Dominique S. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 24-25 Joël-Yves Thepault. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 26-27 Jean-Marc Voillot. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p 28-29 Aux artistes du festival Land art et art environnemental, qui chaque année enchantent le lac de Machilly par leurs créations originales et aux photo- graphes qui immortalisent ces œuvres. À Annemasse les Voirons Tourisme, son Comité de Direction et son équipe, pour l’organisation logistique de Couleur(s) d’automne et la communication autour de cette manifestation. Aux personnels des services administratifs et techniques d’Annemasse Agglo et des communes qui la composent. Aux bénévoles ainsi qu’à tous ceux qui ont permis la réalisation de Couleur(s) d’automne. Aux partenaires qui ont contribué à la réalisation du Festival Land art et art environnemental en 2009: La Région Rhône-Alpes – Le Conseil Général de Haute-Savoie et M. Raymond Bardet – Le SIMBAL – Le SIFOR – La Galerie Ligne 13 à Carouge – L’École des Beaux-arts du Genevois (EBAG) – Art Catalyse – Landart.fr – La Maison Familiale et Rurale de Bonne – Les magasins Satoriz – Shopping Etrembières – Amélie Rousic – Caran d’Ache – France Bleu Pays de Savoie Le Messager – L’Imprimerie Uberti Jourdan – L’Atelier Toro Bravo. Annemasse Agglo tient à exprimer ses remerciements: UN ÉVÈNEMENT Annemasse-Agglo.fr Georges Deléaval, Président d’Annemasse Agglo Cathy Deremble, Vice-Présidente d’Annemasse Agglo déléguée à la Culture Gabriel Doublet, Vice-Président d’Annemasse Agglo délégué à la Communication.
  3. 3. Montpellier (34) pcallonpetit@free.fr Dernières expositions: 2009: Sentier d'art, ti histibil, Ploneour lanvern (Finistère) 2009: Exposition permanente, Atelier du Nord, Montpellier (Hérault) 2009: Concours international de sculpture sur glace, Valloire (Savoie) 2009: Sentier art et nature Le Gorneton, Chasse sur Rhône (Isère) 2008: Les arts aux Euzes, Ganges (Hérault) Dessiner avec des branches, peindre avec des feuilles, écrire avec de l’eau… Pierre CallonEscale migratoire Dessiner avec des branches, peindre avec des feuilles, écrire avec de l’eau… Installation dans le lac d’un groupe d’échassiers réalisés avec des bran- ches, du bambou et des feuillages. Les oiseaux pécheurs représentent la vie du lac, s’ils sont là il y a des poissons, le lac est vivant. Matériaux: bambous, feuillages, coquillages, cailloux, fil de fer et ficelle. 4 5
  4. 4. Saint-Denis (93) do-delaunay@orange.fr www.dodelaunay.com Dernières expositions: 2008: Symposium Med Art Garden, Grosseto (Italie) 2008: Sentier artistique Lez Arts en Adret, Hautecour (Savoie) 2007: Centre culturel de la Mégisserie, Saint-Junien (Haute-Vienne) 2007: Conception et réalisation d’une suite pour ICEHOTEL, Jukkasjarvi (Suède) 2006: Étangs d’art, Forêt de Brocéliande (Ille-et-Vilaine) C’est dans cet échange fécond entre Ciel et Terre, entre Nature et Culture qu’éclot l’Œuf de Totem. Do Delaunay Œuf de Totem Qu’il peigne avec de l’huile, du jaune cadmium clair, des coquilles d’œufs, des plumes, des bannières colorées ou… des peignes, c’est une vision originale et une poésie à la fois dense et drôle, légère et fragile que Do Delaunay tisse de son regard et pro- pose au sensible de nos iris. A l’oscillation verticale des œufs jaunes correspond le frémissement des plumes blanches. À la verticalité céleste du totem répond la vibration horizontale du tapis flottant de plumes. C’est dans cette ascension verticale du regard, dans cet échange fécond entre Ciel et Terre, entre Nature et Culture qu’éclot l’Œuf de Totem. Matériaux: bois de sapins, branches de noisetiers, ressorts, plâtre et plumes. 6 7
  5. 5. Ville-la-Grand (74) sogo66@aliceadsl.fr http://sophie.goyard.over-blog.fr/ Dernières expositions: 2007: Couleur(s) d’automne, Machilly 2006: Happening «sur les traces de la matière», Allinges (Haute-Savoie) 2006: Exposition personnelle «Mandalas», Annemasse …l’urgente nécessité d’un positionnement plus responsable de l’homme… Les points d’eau Qui n’a jamais croisé une baignoire abandonnée à sa seconde vie d’a- breuvoir à vache, dans un pré, au cours d’une de ses ballades? Ces «points d’eau», que l’on croise au détour des sentiers, sont autant de ready-made dès lors qu’on les regarde consciemment. Ici, ils sont présentés à la fois «hors» et «dans» leur contexte habituel et sont proposés comme au- tant de clins d’œil à l’œuvre de Marcel Duchamp dont la démarche a tant bouleversé notre regard sur l’art… Mais le «POINT» d’eau est aussi un privatif qui nous ramène à des préoc- cupations plus écologiques concer- nant les réserves de ce précieux li- quide sur notre planète et de l’usage que l’on en fait. Ce travail, malgré l’humour qu’il affiche, évoque ainsi l’urgente nécessité d’un positionnement plus responsable de l’homme face à la consommation qu’il fait de l’eau… Ainsi s’inscrit cette réalisation dans le rapport que l’homme entretient ou devrait entretenir avec son environne- ment, «entre nature et culture, ce que la nature nous donne, ce que l’homme en fait…». Matériaux: baignoires. 8 9
  6. 6. 10 11 Avignon (84) fujak@orange.fr www.margritn.info www.olivierhuet.info Dernières expositions: 2009: Rencontres d’art contemporain de l’Auzonnet, Saint-Florent-sur-Au- zonnet, Gard 2009: «IN SITU 0.4», Gageron, Arles 2009: «L’Art au Donjon», Pernes-les-Fontaines, Vaucluse 2008: Art/terre, Centre Culturel de Comines-Warneton, Houthem (Bel- gique) 2008: «Les Arts au Vert», Le Maettlé, Stosswihr (Haut-Rhin) La note bleue L’environnement du Lac de Machilly, assez ouvert, large, dégagé, a donné envie à Margrit Neuendorf et Olivier Huet de créer une plage d’intimité. Une plage entre la rive et l’eau. Une plage poétique et onirique, visuelle et sonore. La plage d’un disque dont les notes, teintées des couleurs de l’automne, seraient nécessairement bleues. C’est la blue note des jazzmen, la note bleue. En bordure de lac, ils jouent de cette note bleue comme d’un symbole, d’une métaphore. C’est le rappel de la couleur de l’eau, la grande bleue. Le rappel de la couleur de l’air. Le rappel de la couleur de la terre, la planète bleue. « Dans sa correspondance avec Chopin, Delacroix évoque les soi- rées à Nohant, en compagnie de George Sand, de ses enfants et des amis de passage. Chopin jouait jusqu’à l’épuisement, à la lumière des bougies et des lampes à huile. Il sus- pendait la musique soudainement, à la note bleue comme l’écrit Delacroix. Cette note ultime marquait le com- mencement de la vraie musique, dans le silence. La note bleue deve- nue la blue note a conservé une im- pression de vertige. Elle hante l’es- pace indéfinissable de l’entre-deux. Elle se refuse à apparaître sur le pa- pier et porte la trace indélébile de l’absence». Nicolas Charlet Matériaux: végétaux, pierres, cailloux. Olivier Huet et Margrit Neuendorf La plage d’un disque dont les notes, teintées des couleurs de l’automne, seraient nécessairement bleues.
  7. 7. Strasbourg (67) pierre.laurent@3rs.fr www.3rs.fr Dernières expositions: 2009: «Les Arts au vert», Le Maettlé, Stosswihr (Haut-Rhin) 2009: «Sur mon chemin un artiste passe», Jaujac (Ardèche) 2009: Fées d’hiver, Crévoux (Hautes-Alpes) 2008: Lauréat du concours Info box pour les journées de l’archi- tecture Pierre LaurentPoint P Point P offre une entrée poétique, onirique qui s’appuie sur une pensée plastique. Il s’agit ici de projeter une Ar[t]chitec- ture capable d’enchanter la réalité et une certaine vision de l’architecture. L’installation proposée pour cette manifestation, par un brouillage des frontières entre art et architecture souhaite défendre une architecture écologiquement responsable et pro- che de l’humain. Elle détourne égale- ment la manière d’habiter un espace. Ici l’architecture proposée n’a pas d’intériorité «habitable». Elle offre simplement une alcôve tra- versante qui permet de s’installer au creux de l’œuvre face au paysage, en contact direct avec la matérialité du bois, l’odeur de la paille. Ainsi l’œuvre n’est pas seulement l’objet mais aussi l’environnement qui l’entoure. Matériaux: bottes de paille, fers à béton, plaque OSB, cordes, lattes à toit. 12 13 …une alcôve traversante qui permet de s’installer au creux de l’œuvre face au paysage…
  8. 8. Paris (75) pedromarzorati@gmail.com www.pedromarzorati.com Dernières expositions: 2009: Sentier du Rhône, Port de Cruas (Ardèche) 2009: Galerie Wantedparis, Paris 2009: Parcours des fées, Crévoux (Hautes-Alpes) 2008: Festival international de land art, Kielzog (Pays-Bas) Pedro Marzorati Noé Noyé «La conséquence la plus dramatique du réchauffement global est la mi- gration des masses de populations vers les pays les plus dotés et fertiles». Ici, l’homme a disparu complètement sous l’eau. Il est submergé et seule- ment son bras surgit des profondeurs, tel un flambeau. Ici l’eau a monté, et l’individu n’a plus pied. Il marche, intrépide, sous l’eau. Dans cette installation, un individu transporte une maison multicolore. Ici la maison a deux sens: l’idée de propriété mais aussi une vision culturelle, chacun amenant sa culture en soi, son petit jardin secret au moment de quitter son pays. Lourde tâche, presque de la folie pour ce petit homme bleu, comme s’il était un surhomme!!! Noé Noyé est une ode à toutes ces zones de la planète qui sont sen- sées disparaître sous les eaux dans un futur plus ou moins proche, et dans lesquelles malheureusement les populations sont des immigrés en devenir. Matériaux: bois, résine. 14 15 …une ode à toutes ces zones de la planète qui sont sensées disparaître sous les eaux…
  9. 9. Pantin (93) lavigie@vigiepirate.com www.vigiepirate.com www.napspace.info Dernières expositions: 2009: «L’Art des Corps», Lagorce (Ardèche) 2008: «Art/terre», Centre Culturel de Comines-Warneton, Houthem (Belgique) 2008: "In Situ 0.3" à Arles (Bouches du Rhône) Jean-Baptiste NourrissonNapspace Un lieu de sieste labellisé L’Homme va être amené à expéri- menter une forme d’harmonie de son être avec un écosystème. De cette expérience naîtra la révélation que seule la nature est monumentale. Cette œuvre a pour objectif d’inté- grer l’Homme dans un écosystème avec une démarche explicite d’éco- conception. Trois axes sont dévelop- pés dans cette installation pour attein- dre un écosystème harmonieux: L’harmonie de l’Homme avec son corps Pour créer les conditions de l’harmo- nie de l’Homme avec son corps, l’œuvre propose au public, un es- pace aménagé pour prendre un court repos diurne, voire méditer. L’harmonie de l’Homme avec la so- ciété humaine Pour créer les conditions de l’harmo- nie de l’Homme avec la société hu- maine, l’œuvre communique avec le public. Sa fonction, son parcours, sa localisation sont véhiculés sur divers supports de communication (dé- pliants, site internet, etc.) et un bali- sage signalétique. Son cadre social et juridique est défini et explicité par un label garantissant le respect d’une éthique. Cette technique marketing inscrit le lieu et ses usagers au cœur de la société humaine contempo- raine. L’harmonie de l’Homme avec les élé- ments naturels Pour créer les conditions de l’harmonie de l’Homme avec les éléments natu- rels, l’œuvre dans sa forme et son utilisation par le public révèle un pro- cessus d’éco-design (matériaux biodégradables, imitation des savoir-faire animal). De plus, le cadre social défini par la labellisation encourage au respect de l’écosys- tème. Matériaux: piquets en bois, branches, brins d’herbes et de feuillages, boue, crins d’animaux, plumes, paille.16 17 L’harmonie de l’Homme avec son corps L’harmonie de l’Homme avec la société humaine
  10. 10. 18 19 Saint-Pierre de Chartreuse (38) mlorrainep@orange.fr Dernières expositions: 2009: Galerie du Larith, Chambéry 2008: Couleur(s) d’automne, Machilly 2008: Festival-Rencontres Brel, Saint-Pierre de Chartreuse Marie-Lorraine Peignier Jardin 4-chromie La végétation prend des intensités colorées extrêmes. Traverser un sous-bois tapissé de feuilles orange électriques peut procurer une émo- tion semblable à celle de l’abstraction dans l’art. La Nature artiste abstraite ! Cette installation de liteaux plantés aux faces peintes de 4 couleurs ex- traites de la gamme automnale lui rend hommage. Ce jardin peut être traversé, il s’appréhende de ses 4 côtés offrant un jeu de vibrations co- lorées toujours changeant dans ses contrastes avec les couleurs des élé- ments naturels environnants. Matériaux: bois, pigments. …un sous-bois tapissé de feuilles orange électriques peut procurer une émotion semblable à celle de l’abstraction dans l’art.
  11. 11. Goven (35) pascale.planche@wanadoo.fr www.pascaleplancheartist.free.fr Dernières expositions: 2009: PArtAges, St Cernin (Lot) 2009: Chemin d’Art Contemporain, Dole (Jura) 2009: Festival Eclat de Vert, Valenciennes (Nord) 2008: Domaine départemental de La Roche Jagu, Ploëzal (Côtes d’Armor) Pascale PlancheGraines d’espoir Cette installation dessine dans l’es- pace des formes rappelant celles de graines effilées transportées par le vent et tombant au sol à l’automne pour se préparer à renaître au prin- temps. La spirale interne, germe en pleine maturation, symbole de croissance infinie nous questionne sur le devenir des plantes, des êtres vivants. De la réalité à l’imaginaire, ces graines monumentales, exubérantes nous in- vitent à considérer autrement notre environnement tout en dialoguant avec le paysage des Voirons. L’exu- bérance végétale, atout ou péril des changements à venir ? Notre em- preinte menace la biodiversité, modi- fiant ces équilibres fragiles. Pour son travail dans le paysage, Pascale Planche dessine dans l’es- pace les formes de ses installations et sculptures, jouant avec ce que propose le site. L’écoute et la prise en compte de ses particularités végé- tales, humaines, sociales, historiques, architecturales, mais également sai- sonnières et locales, sont détermi- nantes. Les volumes qui caractérisent le pay- sage sont décisifs dans la création. Leurs perceptions par le déplace- ment et la marche dans l’espace font partie de l’œuvre. L’implantation d’une installation modifie momentanément le paysage, devenu ainsi œuvre d’art. Il s’agit de prolonger la construction du paysage, combinaison patiente de nature et de culture. L’œuvre transcende la nature comme la nature transcende l’œu- vre, sans plus de prétention sinon d’être le témoin des lieux, de leur construction et des enjeux qui s’y rapportent. Matériaux: branches de châtaigniers et noisetiers, fils de fer recuits, pigments et liants. 20 21 L’exubérance végétale, atout ou péril des changements à venir?
  12. 12. Pornichet (44) mh.or@orange.fr www.mhr-artinsitu.com Dernières expositions: 2009: Imagin’eaux, Montjean sur Loire (Maine-et-Loire) 2008: Œuvre in situ, Lomocek (Tchéquie) 2008: 1 jardin 1 artiste, Vallon de Choiseau, Mauves-sur- Loire (Loire-Atlantique) 2007: œuvre in situ, jardin d’art, Ar ’ Milin, Châteaubourg (Ile-et-Vilaine) Marie-Hélène Richard Envolée de roses Créer une poésie aérienne grâce à des fleurs suspendues … L’œuvre est acte de recyclage, jeu entre naturel et artificiel. Le matériau mis en œuvre provient du collectage de sacs en plastique rose. Par une transformation très sim- ple de cette matière première, on passe symboliquement du déchet polluant de base: le sac plastique, à un élément emblématique: la rose à laquelle se rattache l’idée de la beauté naturelle et de la propreté. L’ensemble s’enrichit de nuances, de saumon au rose tyrien grâce à la variété des sacs récupérés. Matériaux : câble, fils métalliques et sacs. 22 23 L’œuvre est acte de recyclage, jeu entre naturel et artificiel.
  13. 13. Saint Genix sur Guiers (73) dominiquefalda@orange.fr Dernières expositions: 2009: «Il soffio del spirito» Museo A, Bernarregio, Bergamo (Italie) 2009: Chemin d’art, Saint Flour (Cantal) 2009: Parcours des fées, Crévoux (Hautes-Alpes) 2009: «Sur mon sentier un artiste passe», Jaujac (Ardèche) 2008: Couleur(s) d’automne, Machilly Dominique S.Le mur hors le musée La caractéristique des musées et centres d’art contemporain est de proposer comme support d’exposi- tion de vastes cimaises immaculées. De temps en temps, l’institution se déplace hors les murs pour affirmer son rayonnement. Cette œuvre prend le contre pied de cette pratique en invitant le mur à se déplacer. Dans celui-ci est pratiquée une ouverture rectangulaire cadrant un paysage lacustre et alpestre. Cette œuvre s’approprie de trois façons: - en s’asseyant sur une chaise placée au point idéal pour la contemplation - en posant devant le paysage com- me un visiteur de monument ou de musée - en intégrant l’œuvre exposée en passant derrière le mur, modifiant ainsi la teneur de la fenêtre. Matériaux: tasseaux et pieux en bois, plaques de contreplaqué, peinture. 24 25 …une ouverture rectangulaire cadrant un paysage lacustre et alpestre.
  14. 14. Cussac (87) thepault.joel@hotmail.fr Dernières expositions: 2008: Symposium, Oddense (Danemark) 2008: Chemin d’art, Saint Flour (Cantal) 2008: Résidence d’art dans la nature, Saint Jean de Chépy (Isère) 2008: «La Coutellerie», Cenon sur Vienne (Vienne) …les liens étroits entre l’eau et la terre, et les cycles de la vie… 26 27 Arche Depuis plusieurs années, Joël Thépault développe une recherche plastique entre la sculpture, la nature, les objets abandonnés par la société de con- sommation… Il se situe dans la marge et les chocs entre la modernité et le sauvage… Malices de mots plastiques, traces d’un poème de simples, bribes témoins de l’élan mémoriel fragile, habitacles de bois qui ouvrent le rêve, ou outils du quotidien, telles des sentinelles anthro- pologiques à soumettre à l’usure… Arche symbolise les liens étroits entre l’eau et la terre, et les cycles de la vie… Matériaux: baguettes de noisetier, fils de fer, divers. Joël-Yves Thepault
  15. 15. Pierrelatte (26) jm.voillot@wanadoo.fr Dernières expositions: 2009: Courant d’art sur la vélo route, Dôle (Doubs) 2008 et 2007: «Histoire d’eau, histoires d’art», Gréoux-les- Bains (Alpes de Haute-Provence) 2008: Couleur(s) d’automne, Machilly 2006: Centre culturel Aragon, Oyonnax (Ain) 2006: «Feuilles mortes, Art vivant», Parc de la Tête d’Or (Lyon) L’œuvre a pour effet de rappeler au passant que l’eau peut être source de risques. Elle joue sur le rapport ambigu de l’esthétique et de la fonctionnalité. Jean-Marc VoillotLes trois balises (the three beacons) Les trois balises (the three beacons) est une installation qui fait référence au domaine maritime. Signalant les écueils, elle a pour mission d’avertir, de prévenir un danger imminent. Jouant avec la perspective du pay- sage, les trois balises architecturent l’espace, invitant le passant à recon- sidérer l’environnement proche. L’œuvre est visible sous tous ses angles; les balises peuvent tourner au vent, elles s’animent. Elle a pour effet d’accrocher le regard, de rap- peler au passant que l’eau peut être source de risques. Elle joue sur le rapport ambigu de l’esthétique et de la fonctionnalité. Matériaux: bois, corde blanche, P.V.C., peinture blanche et vinyle rouge. 28 29
  16. 16. Couleur(s) d’automne “Entre Nature et Culture”

×