Babel web

519 vues

Publié le

Babel web,une exposition interactive expliquant internet et les réseaux sociaux aux parents

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
519
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
160
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Babel web

  1. 1. Une exposition interactive sur le web pour les parents par les jeunes
  2. 2. Les jeux vidéos Maman de 2 enfants, un garçon de 11 ans et une lle de 15 ans… « Mon ls je le limite, sinon il serait accro. Quand à ma lle elle n’abuse pas dans le temps. Je limite la consommation de l’ordinateur, et la DS est interdite le soir. Moi-même il m’arrive d’y jouer. Je fais aussi très attention à la législation des jeux.» Témoignages d’élèves : « Mon frère a 8 ans, il regarde et joue à des jeux interdits aux moins de 18 ans et maintenant il a peur de se coucher seul dans le noir. » « Quand on fait pas d’ordi le soir, je m’endors mieux. » « Les jeux en 3D fatiguent énormément les yeux. » « Moi quand mon copain joue à des jeux vidéo je joue avec lui … » Maman d’une petite lle de 7 ans… « Oui je la laisse jouer mais c’est moi qui instaure les règles, elle joue à la wii sport, à la DS, à l’ordinateur. A chaque fois elle me demande l’autorisation et elle n’est jamais toute seule devant l’ordinateur, elle n’y passe pas plus de 30 minutes. » Père d’une lle de 17 ans et d’un ls de 19 ans… « Ma lle ne joue pas aux jeux vidéo, mais mon ls y joue un peu, aux jeux de voiture, foot. Cela reste un plaisir et non un besoin, et cela n’a pas de conséquences sur lui. » Jeune adulte qui témoigne sur son adolescence… « Plus jeune je jouais quatre à cinq heures par jour, à des jeux de rôles (”Final Fantasy”…) et des jeux de combat. Pour moi c’est un moment de détente. Mais mes parents savent limiter mon temps à jouer. » La polémique fait rage sur certains forums de discussion.En e et, il existe de réels problèmes de dépendance liés aux jeux vidéooù l’on interprète une personne dans un décor qui pourrait être réel.Les données cliniques con rment donc la possibilité d’une dépendanceaux jeux d’aventure en univers persistants ( ex : world of warcraft) ,mais il est évident que ces dépendances sont extrêmement rares. Néanmoins beaucoup de parents s’inquiètent dû a un manque d’expériences et d’informations dans ce domaine. Il est important qu’ils sachent que les jeux vidéo ne semblent avoir ni plus ni moins d’in uence que la télévision. Des millions de joueurs pratiquent ce loisir sans aucune complication. Cependant a n de ne pas non plus laisser les jeunes jouer à des jeux non appropriés, il est important de respecter la signalétique inscrite en bas à gauche sur tous les jeux vidéo qui vous permet de connaître l’âge légal pour protéger vos enfants. Basées sur une con ance, des règles mises en commun entre vous et votre enfant sont parfois nécessaires a n de le laisser se divertir. Source : http://www.pedagojeux.fr
  3. 3. L’informatique à la maison «J en e pa par rce le qu pas ’ell à m ef ait a m tro ère p s su a f r Fa ou c Au ine eboo ro ! re, ! » k 19 an s e, ec ma mèr complice av rochées, « Je suis très re plus rapp us a encointernet no tout et de rie n» on parle de Cécilia, 19 an s « J’a i ins crit m qu’i es pare ls re n trou ts sur ven F t leu aceboo rs a k mis parce d’en q fan ue je v Mo ce » oula is rga ne, 20 a ns « Grâce à Face boo et le re k, je parle av ste de e ma fam c mes tantes il Cassan le » dre, 19 ans N), , MS eb ook (fac » ns gie !! 19 a nolo n truc Julie, la tech as so e et st p mèr ce n’e « Ma
  4. 4. La rumeur Emilie est connectée Sarah dit : Salut, ça va ? Emilie dit : Ca va et toi ? Sarah dit : Ca va très bien. Emilie dit : Quoi de beau ? Sarah dit : Tu es au courant ? À ce quil paraît, Facebook va devenir payant en 2012. Emilie dit : Tes sources sont sûres ? Il faut véri er le faux du vrai. Moi pour véri er je vais sur Hoaxbuster.com. Il faut toujours véri er ses infos ! Sarah dit : Alors, tu nes plus avec ton copain ? Emilie dit : Pourquoi tu dis ça ? Sarah dit : Tu es passée du statut « en couple » à « célibataire ». Emilie dit : Ah bon ! Depuis quand ? Sarah dit : Bah oui ! Tout le monde en parle. Emilie dit : Beh non, je suis toujours avec lui, toujours autant amoureux... Sarah dit : Cest mignon, mais votre couple cest la rumeur du jour apparemment. Emilie dit : Ca doit être mon frère qui a changé mon statut. Sarah dit : Ok, désolée. Emilie dit : La prochaine fois, demande-moi au lieu de te er à Facebook. Sarah dit : Ok daccord, à plus tard, bisous ! Emilie dit : A plus tard !
  5. 5. La déformation Que pensez-vous de ces photos? Internet et les réseaux sociaux racontent et montrent beaucoup de choses.Nous nous faisons une opinion sans connaître les personnes. Ne vous ez pas à certaines photos qui ont peut être été prises pour une occasion spéciale. Aviez-vous remarqué que les photos montrent une seule et même personne ? Votre identité numérique nest pas votre identité réelle ! Lidentité numérique est une image, un re et de nous même qui nous représente sur internet. Elle est créée par les traces que nous laissons. Elle peut être bonne ou mauvaise. Ce « double numérique » ne nous représente pas forcément. Il faut faire attention à limage que lon donne de soi, les gens peuvent juger trop vite. Témoignage délève : « On peut sinventer une autre vie sur un chat ou sur forum » « le danger cest qu’on ne peut pas tout croire et se er à ce que disent les gens. Il faut savoir prendre du recul »
  6. 6. Sur Facebook Vous pouvez désactiver l’identi cation d’une photo peu atteuseen cliquant sur « Désactiver l’identi cation » en dessous de votre photo. Vous pouvez aussi décider de ne pas permettre les identi cations dans les paramètres du compte Bien ré échir avant daccepter quelquun comme ami. Attention ! Bien dé nir les di érents types de contacts. Vos images une fois mises et identi ées restent à vie sur internet. Il est possible de les classer en di érents groupes : Il est facile pour vos futurs employeurs de les retrouver familles, amis, connaissances, proches et de leur donner des accès di érents et par conséquent avoir une fausse image de vous. à vos informations personnelles. Ré échissez bien lorsque vous paramétrez votre compte. Vous pouvez à tout moment modi er les autorisations Si vous avez des doutes, vous pouvez faire un aperçu du pro l a n de voir les informations que vous montrez. Le mur : A la base toute activité sera publiée sur votre mur et visible de tous. Vous pouvez choisir de montrer votre mur seulement aux groupes ou amis de votre choix Les applications : Certaines applications ont accès à vos informations personnelles malgré la politique de facebook. Véri ez les applications que vous acceptez et personnalisez les paramètres de con guration. Conseil de la part des élèves : Cette liste nest pas exhaustive, vous pouvez véri er gratuitement la con dentialité de votre pro l en allant sur pro lwatch.org. Il existe beaucoup de guides gratuits téléchargeables sur le net. Faites attention à ce que vous dites, faites et publiez. Facebook évolue chaque jour, pensez à véri er fréquemment les paramètres de con dentialité
  7. 7. Vie privée / Vie intime intimes “Marina, 15 ans, vient de déménager. Elle ajoute des nouvelles photos de ses nouveaux amis proches sur son facebook. A qui les montrer ?” connaissances Classez les photos sur la cible suivant les quatres légendes ( intimes, proches, connaissances et juste pour moi) juste pour moi Marina à Londres la mère de Marina voyage détude avant le déménagement veillée télé repas de famille Marina en mode vulgaire première roulée père de Marina Marina sur les toilettes copine de classe bataille de polochon tante de Marina Marina et son chéri
  8. 8. Réalisé parPauline, Amandine, Angélique, Marie, Carole, Élodie, Natacha, Coralie, Prisca, Caroline, Angélique, Flora, Priscilla, Morgane, Cassandre, Cécile, Camille, Olivia, Mélanie, Leila, Chloé, Estelle, Léa, Déborah, Coraline, Julie, Graziella, Morgane, Charlène, Thibaut, Célia, Cécilia, Aurélie, Karine, Aurore, Julie, et Justine de 1ère  Service en Milieu Rural de la Maison  de lAlternance de La Maison Familiale et Rurale de Brioux sur Boutonne, Deux Sèvres en partenariat avec Les petits débrouillards Poitou Charentes, LAGORA service du Conseil Général des Deux Sèvres Avec le soutien financier de La CAF des Deux Sèvres Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Poitou-Charentes, Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations des Deux Sevres, Comité Départemental dAnimation Enfance Famille des Deux Sèvres graphisme expositon : elodie gaillard

×