RRAPPORTAPPORT DEDE LALA RÉUNIONRÉUNION COMENIUSCOMENIUS DEDE AALEXANDRIALEXANDRIA RROUMANIEOUMANIE
Date de la réunion : d...
de musique traditionnelle au violon et au piano, des chants classiques et du théâtre en
français , anglais et roumain.
Mer...
Au travers de nos travaux nous avons conclu que les compétences clés : linguistiques,
digitales, interculturelles et de co...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport des enseignants sur la mobilité à Alexandria (Roumanie)

189 vues

Publié le

La rencontre à Alexandria a été la dernière du projet Comenius. Les enseignants présents font le bilan de la semaine passée en terres roumaines.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
189
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport des enseignants sur la mobilité à Alexandria (Roumanie)

  1. 1. RRAPPORTAPPORT DEDE LALA RÉUNIONRÉUNION COMENIUSCOMENIUS DEDE AALEXANDRIALEXANDRIA RROUMANIEOUMANIE Date de la réunion : du lundi 1er juin au vendredi 5 juin 2015 Lieu : Scoala Gimnaziala " Mihai Viteazul" Alexandria ( Roumanie ) Projet : Jeunes citoyens à la recherche des trésors européens / thesaurus europae N° de projet : 2013-1-GR1-COM06-15166 4 Alexandria est notre dernière rencontre du projet. Après 2 années nous allons clore ce chapitre en Roumanie et c'est avec beaucoup de plaisir que nous nous retrouvons encore mais aussi avec déjà beaucoup de nostalgie. Nous avons pris grand plaisir à nous réunir régulièrement, à échanger , à parler toutes ces langues , les entendre , retenir quelques mots pour les réutiliser ensuite. Cette dernière rencontre s'est déroulée du 1er au 5 juin 2015 dans l'école secondaire Mihai Viteazul à Alexandria. Les diverses délégations sont arrivées le 31 mai et 1er juin pour repartir les 5 et 6 juin en fonction des disponibilités de chacun. Il est toujours regrettable que tous les partenaires ne puissent être présents. Mais il faut dire que cette période de l'année est une période d'examen pour la plupart des établissements scolaires et qu'il est souvent difficile de s'absenter. La Pologne et l'Italie n'ont pu nous rejoindre et la délégation grecque est arrivée seulement mercredi soir. Elena Tecsor, la directrice de l'école roumaine et coordinatrice des activités européennes dans son école nous a accueillis avec son équipe d'enseignants dans son établissement. Les élèves nous ont chaleureusement souhaité la bienvenue en costumes traditionnels, en chansons et ils nous ont offert le pain et sel. Ils nous ont ensuite guidés dans la salle d'accueil et de spectacle. Après le discours d'accueil de la directrice nous nous sommes rendus dans la salle de réunion pour commencer la séance de travail. Le thème de la rencontre était " A la recherche des trésors linguistiques de notre pays ". Ce chapitre a été longuement discuté lors de la mobilité précédente en Turquie où il avait été finalement décidé que la France donnerait à ses partenaires un lexique de 20 mots choisis spécifiques à chaque chapitre. Ensuite la France a envoyé ces mots à tous les partenaires afin qu'ils les traduisent dans leur langue ce qui donne au final un mini dictionnaire européen. En plus de ce travail nos élèves ont décidé d'écrire une histoire illustrée qui raconte leur voyage depuis la France jusqu'à la Roumanie où ils mettent en relief les mots français relatifs au voyage et la mobilité. Ils ont présenté cette histoire sous forme de power point, le vocabulaire écrit en caractères rouges et l'ont racontée en français et en anglais. Ils se sont fortement impliqués dans ce travail et se sont beaucoup amusés. L'intérêt de ce travail est qu'il est réutilisable par nos partenaires dans leurs classes de français, même avec de jeunes élèves, l'histoire étant simple et courte. Après la présentation du travail de chaque pays, le maire d'Alexandria et le préfet nous ont accueillis avec un discours de bienvenue et chaque pays a été présenté en français et en anglais. Après la traditionnelle remise des cadeaux et la photo nous avons assisté à un spectacle organisé par les enseignants et élèves roumains. Nous avons ainsi découvert la richesse culturelle de ce pays par le biais de danses et de chants folkloriques, des morceaux
  2. 2. de musique traditionnelle au violon et au piano, des chants classiques et du théâtre en français , anglais et roumain. Mercredi 3 et jeudi 4 juin ont été consacrés à une excursion en Transylvanie, le but étant la ville historique de Sibiu, les châteaux de Bran et Peles et la visite d'un monastère orthodoxe. Ces deux journées nous ont permis de rentrer un peu plus profondément au cœur du pays et d'en découvrir ses richesses culturelles et historiques, thèmes centraux de notre projet. Pour cela nous avons malheureusement été contraints de faire une très longue route pour atteindre ces destinations et notre mobilité ne durait que 5 jours. Le temps passé dans le bus est loin d'être propice à l'échange et la communication surtout en ce qui concerne les jeunes. Cette excursion s'est terminée le jeudi soir dans une taverne à Bucarest par une découverte des trésors gastronomiques roumains accompagnée d'une découverte de chants et danses traditionnels. Vendredi 5 juin était le dernier jour de notre mobilité mais aussi le dernier jour de notre projet. Cette journée a débuté par un deuxième programme artistique présenté par les élèves roumains et la chorale de l'école. Les chants choisis étaient un clin d'œil au différentes délégations. Le reste de la journée a été consacré au bilan du projet. La coordinatrice du projet a donné les dernières consignes et instructions pour la finalisation du projet et le compte- rendu du rapport final avec mise en relief des points principaux et une dernière mise au point du site wap et de l'ebook. BILAN DE LA MOBILITÉ EN ROUMANIE Tout au long de ce projet nous avons tissé des liens d'amitié et nous avons renforcé notre esprit d'échange. Les élèves qui eux aussi ont appris à se connaître davantage au fil du temps ont été ravis de se retrouver à nouveau et de pouvoir échanger dans leurs langues diverses. Du point de vue culturel, les visites ont été très intéressantes et très riches. Qui ne rêve pas de voir le château de Dracula ! Les châteaux de Peles et le monastère nous ont tous émerveillés, élèves ou enseignants. Comme dit précédemment on a tous regretté une excursion trop longue pour une mobilité de 5 jours, temps qui aurait pu être consacré à davantage d'activités d'échange au sein de l'école. Nous avons échangé sur les aspects positifs et les bénéfices d'un tel projet. Et nous avons tous reconnu l'enrichissement qu'il apportait en terme de communication, de maîtrise des outils informatiques, au niveau linguistique, pour la tolérance et l'ouverture d'esprit , la connaissance et le respect de l'autre, ses coutumes et traditions. La découverte d'un pays de l'intérieur et de ses trésors, l'apprentissage de la vie de groupe sont un constant enrichissement personnel. Cette discussion a été faite entre adultes et nous avons regretté que l'équipe roumaine n'ait pas prévu de faire réaliser aux élèves un bilan de leur séjour comme nous l'avions fait en Allemagne.
  3. 3. Au travers de nos travaux nous avons conclu que les compétences clés : linguistiques, digitales, interculturelles et de communication ont été largement exploitées et ont permis à tous, jeunes ou adultes de s'enrichir. Il faut noter que ces acquisitions se font progressivement et lentement. Les élèves que nous suivons en amont, pendant et en aval des mobilités se transforment petit à petit en citoyens européens, c'est à dire en personnes qui comprennent ce que le mot européen signifie à savoir richesse, échange, communication, tolérance, respect ..... Il nous reste très certainement d'immenses progrès à faire ce qui montre à quel point un tel projet est essentiel. Et ce sont tous ces petits morceaux de l'Europe qui nous auront permis d'enrichir notre connaissance européenne. Points négatifs Si l'équipe roumaine, enseignants, parents et élèves nous ont chaleureusement accueillis pendant cette semaine, il nous faut toutefois déplorer le manque de préparation, d'organisation, de coordination et plus grave de communication de la part de la coordinatrice locale, directrice de l'école. La mobilité à Alexandria a été caractérisée de façon générale par le temps perdu : déplacements, transports trop longs, temps interminable à discuter et recalculer les prix des restaurants, organisation des déplacements pour l'aéroport le dernier jour etc..... Il est à regretter un manque évident de transparence et de communication de la part de la directrice roumaine qui malgré la bonne volonté des enseignants roumains a trop souvent bloqué la situation. Le gaspillage de temps et l'énergie dépensée à éclaircir la situation ont été considérables. Lors de toutes les autres mobilités le paiement était clair, les factures transparentes et préparées par l'établissement d'accueil. C'est ce travail de préparation des documents comptables qui a quelque peu entaché cette dernière mobilité en créant des tensions. Après multiples discussions et vérifications nous avons obtenu certaines factures et une quittance de paiement de la directrice roumaine. Fait à Monistrol sur Loire le 30 juin 2015 Isabelle Bénézeth Membre actif du projet COMENIUS au Lycée Européen Notre Dame du Château.

×