Les littératies à l'ère
de la e-santé
Principes directeurs pour des communications
adaptées aux usagers
© Véronique DORVAL...
Objectifs de la présentation
o Connaître les différentes littératies impliquées dans
l'avènement de la e-santé;

o Apprivo...
Littératies : définitions
o
o
o
o
o

Littératie
Littératie en santé
Littératie informatique
Littératie informationnelle
Li...
Littératie
*L+’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie
courante, à la maison, au travail et d...
Littératie en santé
[A]ptitudes cognitives et sociales qui
déterminent la motivation et la capacité des
individus à obteni...
Acquis nécessaires à la prise en
charge de sa santé en contexte « e »
Compétences fondamentales
Savoir lire, écrire, compt...
Les humains
L’humain est plus que la somme de ses compétences…
L’humain est une entité biopsychologique (son être) dont l'...
Littératie comme pratique sociale
A theory of literacy as social practice *…+ emphasises the social
relationships and inst...
Autrement dit…

L’humain modifie le monde dans lequel il vit
et est modifié par lui.
Qu’est-ce que l’adaptation de
contenus?
L’adaptation de contenus consiste à créer un espace de
médiation où le communicate...
Raisons d’adapter
•
•
•
•
•

Pour améliorer la santé des populations
Pour valoriser les usagers
Pour respecter leur droit ...
Raisons d’adapter
• Pour dorer l’image de l’organisation
• Pour rentabiliser l’argent investi (R.O.I.)
• Pour diminuer les...
Efficacité communicationnelle

« La communication est efficace lorsqu’elle
produit l’effet escompté chez le récepteur. »
(...
Littératie et communication
humaine
• Accessibilité : dans tous les sens du terme
• Mouvance : dynamique
• Niveau de litté...
Principaux indicateurs
Principaux indicateurs
efficacité

confiance

lisibilité

pragmatique

cohérence

utilisabilité

sa...
Niveaux concernés par les
principaux indicateurs
Chacun des indicateurs peut concerner les niveaux :
o
o
o
o
o
o
o
o

ling...
Quelques cas
Pour illustrer les principes et montrer comment les indicateurs
servent à déterminer le potentiel d’un docume...
Version originale
Extrait d’une brochure sur la vaccination contre les VPH

Après la description des VPH, on aborde la vac...
Version remaniée
Contre quoi le vaccin protège-t-il?
Le vaccin utilisé dans le cadre du programme de
vaccination au Québec...
Version originale
Pour mesurer sa glycémie, le sujet prélève une
goutte de sang sur le bout de son doigt grâce à
un autopi...
Version remaniée
Pour mesurer votre glycémie, vous devez suivre les
étapes suivantes :

1. Piquez le bout de votre doigt a...
Version originale

À moins d’avoir déjà fait la varicelle, vous
risquez de contracter la maladie et de la
propager autour ...
Version remaniée
À moins d’avoir déjà fait la varicelle, vous
risquez de contracter la maladie et de la
propager autour de...
Version originale

Une bonne succion produit un bref son de déglutition
qui s’allonge graduellement et devient plus grave
...
Version remaniée
Une fois la prise du mamelon réussie, le bébé
commencera à téter. S’il tète bien, s’il a une bonne
succio...
Technologie et communication :
Et le « e » dans « e-santé »…
Préconiser une adaptation de qualité plutôt que la présence;
...
Comparaison des pages d’accueil des sites Santé Can
et MSSS
http://www.msss.gouv.qc.ca/

http://www.hc-sc.gc.ca/index-fra....
Comparaison des pages Web de 4 groupes de
population sur site MSSS
http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/groupes/jeunes.php
ht...
Des questions?

veronique.dorval@gmail.com
veronique.dorval@communicationsvulgaris.com
info@communicationsvulgaris.com
eri...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les littératies à l'ère de la e-santé: principes directeurs pour des communications adaptées aux usagers - Véronique DORVAL, Éric KAVANAGH

0 vue

Publié le

Présentation réalisée par Véronique DORVAL et Éric KAVANAGH dans le cadre du colloque "La communication au coeur de la e-santé. Opportunités et enjeux pour les patients, les professionnels de la santé et les organisations" qui s'est déroulé le 3 octobre 2013 à l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
0
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les littératies à l'ère de la e-santé: principes directeurs pour des communications adaptées aux usagers - Véronique DORVAL, Éric KAVANAGH

  1. 1. Les littératies à l'ère de la e-santé Principes directeurs pour des communications adaptées aux usagers © Véronique DORVAL et Éric KAVANAGH (2013)
  2. 2. Objectifs de la présentation o Connaître les différentes littératies impliquées dans l'avènement de la e-santé; o Apprivoiser les principes directeurs de l'adaptation de contenu; o Comprendre le rôle des principes directeurs dans le choix de solutions potentielles.
  3. 3. Littératies : définitions o o o o o Littératie Littératie en santé Littératie informatique Littératie informationnelle Littératie administrative / structurelle / organisationnelle o etc.
  4. 4. Littératie *L+’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité dans le but d’atteindre ses buts personnels et d’étendre ses connaissances et ses capacités. (Legendre, 2005) Capacité d’une personne à capter l’information (orale, écrite, graphique, etc.), à la traiter et à agir selon son bagage de connaissances et les facteurs qui conditionnent cette capacité dans un domaine particulier. À titre d’exemple, si le domaine concerne les finances, cette littératie sera qualifiée de littératie financière. (Clerc, 2009)
  5. 5. Littératie en santé [A]ptitudes cognitives et sociales qui déterminent la motivation et la capacité des individus à obtenir, comprendre et utiliser des informations d’une façon qui favorise et maintienne une bonne santé. (Nutbeam, 1998)
  6. 6. Acquis nécessaires à la prise en charge de sa santé en contexte « e » Compétences fondamentales Savoir lire, écrire, compter et s’exprimer dans une langue X, etc. Connaissances générales et scientifiques Culture générale, connaissance des concepts scientifiques fondamentaux, une certaine compréhension de la technologie et de sa complexité, etc. Compétences informatiques Capacité à se servir d’Internet, outils informatiques, fréquence d’utilisation des TIC, etc. Compétences citoyennes Familiarité avec les médias, connaissance des structures gouvernementales, sociales, institutionnelles et administratives, compréhension du fonctionnement des rapports de pouvoir, etc. Compétences socioculturelles Capacité de reconnaître et de comprendre les croyances collectives, les identités sociales, familiarité avec les codes sociaux pour interpréter l’information et agir en conséquence, etc.
  7. 7. Les humains L’humain est plus que la somme de ses compétences… L’humain est une entité biopsychologique (son être) dont l'agir, le comportement et les activités générales sont intrinsèquement liés à l'échiquier social au sein duquel il fait sa vie. Comprendre un humain donné, c'est le comprendre dans c/ses deux grandes dimensions.
  8. 8. Littératie comme pratique sociale A theory of literacy as social practice *…+ emphasises the social relationships and institutions within which literacy is embedded. *…+ In the simplest sense literacy practices are what people do with literacy. (Hamilton, 2000 in Barton, Hamilton, Ivanic, p. 16) *…+ literacy is not a skill, but a set of practices, culturally shaped and embedded in social action. (Barton et al. 1994)
  9. 9. Autrement dit… L’humain modifie le monde dans lequel il vit et est modifié par lui.
  10. 10. Qu’est-ce que l’adaptation de contenus? L’adaptation de contenus consiste à créer un espace de médiation où le communicateur prend en compte le bagage* de son destinataire. Cet espace sert à négocier le sens du message pour augmenter son efficacité communicationnelle. _____________ *bagage du lecteur : ses connaissances, sa représentation du monde, ses croyances, ses valeurs, ses attitudes, ses comportements, ses compétences cognitives, linguistiques et relationnelles
  11. 11. Raisons d’adapter • • • • • Pour améliorer la santé des populations Pour valoriser les usagers Pour respecter leur droit de comprendre Pour conserver leur confiance Pour les soutenir dans le maintien ou l’adoption de bonnes habitudes, dans l’autosoin, etc.
  12. 12. Raisons d’adapter • Pour dorer l’image de l’organisation • Pour rentabiliser l’argent investi (R.O.I.) • Pour diminuer les coûts de santé « Malgré le peu de données sur le fardeau financier et les coûts des faibles niveaux de littératie en santé au Canada, il semble que les politiques qui visent à rehausser les niveaux moyens de littératie en santé entraînent des améliorations dans la santé des populations et des diminutions connexes des coûts de santé. » (ACSP, 2008) Source : ROOTMAN, Irving et Deborah GORDON-EL-BIHBETY (2008) Vision d’une culture de la santé au Canada, CPHA-ACSP En ligne : http://www.cpha.ca/uploads/portals/h-l/execsum_f.pdf
  13. 13. Efficacité communicationnelle « La communication est efficace lorsqu’elle produit l’effet escompté chez le récepteur. » (Clerc, I. Kavanagh, E., 2006)
  14. 14. Littératie et communication humaine • Accessibilité : dans tous les sens du terme • Mouvance : dynamique • Niveau de littératie perçu : perception de chacun de son propre niveau • État émotionnel : effet sur la capacité communicationnelle • Motivation : carburant de l’activité humaine • Relayeurs d’information : espaces public et privé, réseaux social et d’information • Historique du dialogue : toute action de communication doit être située
  15. 15. Principaux indicateurs Principaux indicateurs efficacité confiance lisibilité pragmatique cohérence utilisabilité satisfaction intelligibilité accessibilité
  16. 16. Niveaux concernés par les principaux indicateurs Chacun des indicateurs peut concerner les niveaux : o o o o o o o o linguistique visuel/graphique ergonomique informationnel structurel logique rhétorico-argumentatif etc.
  17. 17. Quelques cas Pour illustrer les principes et montrer comment les indicateurs servent à déterminer le potentiel d’un document. · · · · · · · · · efficacité pragmatique satisfaction confiance cohérence intelligibilité lisibilité utilisabilité accessibilité
  18. 18. Version originale Extrait d’une brochure sur la vaccination contre les VPH Après la description des VPH, on aborde la vaccination ainsi : En quoi le vaccin contre les VPH consiste-t-il? Le vaccin utilisé dans le cadre du programme de vaccination au Québec protège contre les verrues génitales causées par les types 6 et 11 et les lésions du col de l’utérus causées par les types 16 et 18. Ces types de virus sont la cause de 90 % des verrues et de 70 % des lésions du col de l’utérus. Le rôle du vaccin est de produire des défenses (anticorps) contre ces quatre types de VPH. Il ne peut pas entraîner l’infection aux VPH.
  19. 19. Version remaniée Contre quoi le vaccin protège-t-il? Le vaccin utilisé dans le cadre du programme de vaccination au Québec protège contre quatre types de VPH qui sont associés à deux maladies : Types de VPH Maladies associées 16 et 18 70% des cancers du col de l’utérus 6 et 11 90% des verrues génitales Le vaccin ne donne pas les VPH ni l’infection par les VPH. Son rôle est de préparer des défenses (anticorps) contre ces quatre types de VPH.
  20. 20. Version originale Pour mesurer sa glycémie, le sujet prélève une goutte de sang sur le bout de son doigt grâce à un autopiqueur et la soumet à l'analyse d'un lecteur de glycémie.
  21. 21. Version remaniée Pour mesurer votre glycémie, vous devez suivre les étapes suivantes : 1. Piquez le bout de votre doigt avec un autopiqueur pour faire sortir une goutte de sang. 2. Lorsque la goutte de sang est sortie, déposez-la sur une languette de papier fournie dans la trousse. 3. Glissez la languette imbibée de sang dans le lecteur de glycémie pour la faire analyser.
  22. 22. Version originale À moins d’avoir déjà fait la varicelle, vous risquez de contracter la maladie et de la propager autour de vous.
  23. 23. Version remaniée À moins d’avoir déjà fait la varicelle, vous risquez de contracter la maladie et de la propager autour de vous. Si vous n’avez jamais eu la varicelle, vous risquez de l’attraper et de la transmettre à d’autres personnes.
  24. 24. Version originale Une bonne succion produit un bref son de déglutition qui s’allonge graduellement et devient plus grave lorsque le lait se libère.
  25. 25. Version remaniée Une fois la prise du mamelon réussie, le bébé commencera à téter. S’il tète bien, s’il a une bonne succion, vous entendrez votre bébé avaler par petits coups au début et plus longuement au fur et à mesure que le lait sortira du sein.
  26. 26. Technologie et communication : Et le « e » dans « e-santé »… Préconiser une adaptation de qualité plutôt que la présence; Planifier toute comm sur la base du message à diffuser et du public visé (surtout de ses cpts comm)… et non sur la base de la technologie; Communiquer par-delà la mêlée, sans crier, tout en étant efficace; Respecter le code de chaque média (rythme, adeptes, code tacite); Préserver la cohérence inter-comm de l’organisation.
  27. 27. Comparaison des pages d’accueil des sites Santé Can et MSSS http://www.msss.gouv.qc.ca/ http://www.hc-sc.gc.ca/index-fra.php
  28. 28. Comparaison des pages Web de 4 groupes de population sur site MSSS http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/groupes/jeunes.php http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/groupes/adultes.php http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/groupes/personnes_a gees.php http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/groupes/personnes_h andicapees/index.php?accueil
  29. 29. Des questions? veronique.dorval@gmail.com veronique.dorval@communicationsvulgaris.com info@communicationsvulgaris.com eric.kavanagh@design.ulaval.ca eric.kavanagh@arv.ulaval.ca

×