8e rencontre officines 2015 - Echos Etudes h_charrondière

1 819 vues

Publié le

Publié dans : Santé
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 819
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
33
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

8e rencontre officines 2015 - Echos Etudes h_charrondière

  1. 1. SAMEDI 7.DIMANCHE 8.LUNDI 9 FEVRIER 2015.Palais des Congrès de Paris La pharmacie d’officine : nouveaux défis, nouvelles opportunités de croissance à l’horizon 2017 Hélène Charrondière Directrice du pôle Pharmacie-santé des Echos Etudes
  2. 2. Sommaire 1. Les perspectives du marché remboursable à l’horizon 2017 2. Les perspectives d’évolution de l’exercice officinal 3. Les risques de dérégulation, l’organisation du réseau 2
  3. 3. Sommaire 1. Les perspectives du marché remboursable à l’horizon 2017 2. Les perspectives d’évolution de l’exercice officinal 3. Les risques de dérégulation, l’organisation du réseau 3
  4. 4. Source : données GERS, analyse Les Echos Etudes Evolution du marché « ville » entre 1990 et 2014 (PFHT) Les tendances d’évolution du marché pharmaceutique à l’officine 4
  5. 5. Une activité qui reste très fortement dépendante du médicament remboursable Source : Pharmastat, bilan de l’année 2012, IMS Health Décomposition de la marge officinale selon le statut des produits, (en % du CA en PPTTC) Décomposition du CA officinal selon le statut des produits (en % du CA en PPTTC) 5
  6. 6. Le marché pharmaceutique à l’horizon 2017 : des perspectives orientées à la baisse Effets positifs sur la croissance Effets négatifs sur la croissance Lancement de nouveaux produits Délivrance en ville des médicaments prescrits en milieu hospitalier Prescriptions en médecine de ville de médicaments de spécialités Développement de nouveaux services associés au médicament : < Services d’accompagnement des patients (observance, apprentissage, information, éducation thérapeutique…) < Dispositifs digitaux d’amélioration de l’observance et du suivi des pathologies chroniques (piluliers électroniques, applications mobiles, réseaux sociaux dédiés) Baisses de prix de médicaments princeps et dans le champ du Répertoire des groupes génériques Niveau élevé de substitution générique Extension du Répertoire des groupes génériques à de nouvelles classes/molécules Développement de la prescription et de la dispensation de biosimilaires Impact des rémunérations « P4P » chez les médecins (augmentation de la prescription dans le Répertoire des génériques et des biosimilaires) Impact de la généralisation des LAP Poursuite des efforts de maîtrise médicalisée Trend de croissance 2014-2017 : - 1,5 % à – 2 % en moyenne annuelle pour l’ensemble du marché « Ville » - 2,5 à - 3 % pour le médicament remboursable 6
  7. 7. Proposition du CNOP de reconnaître et valoriser l’opinion pharmaceutique Convention 2006- 2012 Les perspectives du marché des médicaments remboursables à l’horizon 2017 Proposition du CNGPO d’autoriser les pharmacies à prescrire certains médicaments Loi HPST Démarrage entretiens patients sous AVK Proposition de l’Académie de Pharmacie de reconnaître le pharmacien comme « prescripteur complémentaire » Livre blanc du CNOP Convention 2012-2017 : ROSP, entretiens pharmaceutiques rémunérés Source : données GERS, analyse Les Echos Etudes -1,9 % Démarrage entretiens patients asthmatiques Dossier pharmaceutique 7
  8. 8. Sommaire 1. Les perspectives du marché remboursable à l’horizon 2017 2. Les perspectives d’évolution de l’exercice officinal 3. Les risques de dérégulation, l’organisation du réseau 8
  9. 9. Une transformation qui s’inscrit dans une nouvelle organisation des soins ambulatoires… Périmètre des missions et des activités Rémunérations Taille et maillage du réseau Des fondamentaux solides, de nouveaux défis La profession est appelée à faire évoluer son modèle économique Elle doit contribuer à la soutenabilité du système de soins Elle doit participer à l’amélioration de l’accès aux soins et à la coordination des parcours de santé 9
  10. 10. Une transformation qui s’inscrit dans une nouvelle organisation des soins ambulatoires… Périmètre des missions et des activités Rémunérations Taille et maillage du réseau Des fondamentaux solides, de nouveaux défis La profession est appelée à faire évoluer son modèle économique Elle doit contribuer à la soutenabilité du système de soins Elle doit participer à l’amélioration de l’accès aux soins et à la coordination des parcours de santé 10
  11. 11. … dont l’axe directeur est l’organisation en parcours de santé pour les patients chroniques et âgés Que recouvre une organisation des soins en « parcours » ? Organisation des offreurs de soinsRôle des autorités de santé Diagnostic des besoins de la population dans une approche territoriale Priorisation des profils de patients Coordination des équipes via des conventions interprofessionnelles Mise en place de structures de soins coordonnés Comportement des patients Education des patients destinée à les rendre autonomes et à leur apprendre à se « repérer » dans leur parcours Schéma de rémunération spécifique à la coordination des soins Informatisation des dossiers médicaux + SI cliniques partagés Plates-formes d’appui territorial Gestion des cas complexes Articulation des secteurs sanitaire et médico-social Création de nouveaux métiers/profils de postes chargés de la coordination Fongibilité des enveloppes budgétaires allouées aux secteurs sanitaire (ville, hôpital) et médico-social Identification des ruptures dans les parcours de santé (ou « points critiques ») Diffusion de référentiels et de guides de bonnes pratiques Adhésion aux programmes de prévention, de dépistage et d’observance, intégration dans des programmes d’ETP Respect du parcours personnalisé défini avec l’équipe soignante 11
  12. 12. Les évolutions actuelles s’inscrivent dans le cadre d’un « changement prescrit » offrant aux pharmaciens une visibilité et du temps pour s’adapter Un mode de changement imposé mais progressif Progressif Changement prescrit Changement construit • Répond à des contraintes de l’environnement (économique, réglementaire, sociologique…) • Horizon du changement : 12 à 36 mois • Evolutions des organisations qui amènent à changer les modes de représentation de l’entreprise par les acteurs • Horizon du changement : 1 à 10 ans Brutal Changement de crise Changement adaptatif • Solutions à un ou des dysfonctionnement(s) • Horizon du changement : court terme (moins d’un an) • Transformation des pratiques et de l’organisation • Horizon du changement : 6 à 18 mois Imposé Volontaire Cas de la pharmacie d’officine à horizon 2017 Processus de long terme, démarré au milieu des années 2000 S’opérant par étape (loi HPST, convention pharmaceutique de 2012-2017…) S’inscrivant dans un cadre conventionnel, stable et lisible 12
  13. 13. Des missions redéfinies depuis 2009, en lien avec la réorganisation des soins de 1e recours L’organisation des soins en niveau de recours telle que définie dans le cadre de la loi HPST Soins de 3e recours CHU, soins hyper-spécialisés Soins de 2e recours Médecins spécialistes libéraux, hôpitaux généraux Soins de 1e recours Pharmaciens d’officine MG infirmières kinésithérapeutes… Prévention, dépistage, diagnostic, traitement et suivi des patients Orientation des patients dans le système de soins Education pour la santé Elargissement des missions rémunérées Forfaitisation des nouvelles rémunérations Interprofessionnalité 13
  14. 14. Trois principaux facteurs d’évolution de l’exercice officinal en Europe… Meilleure coordination ville- hôpital (préparation des sorties de séjour, diminution des hospitalisations évitables grâce à l’ajustement des posologies) Meilleure observance aux traitement par un suivi régulier de proximité Maintenir l’offre de soins dans les zones sous- médicalisées Développement des dispositifs de télémédecine en ambulatoire, intégrant la pharmacie d’officine comme lieu possible d’installation de ces dispositifs (ex. : Suisse, Allemagne, Royaume-Uni) Trouver des contreparties à la dérégulation de l’exercice officinal Diversifier les sources de revenus suite à une dérégulation totale ou partielle de l’exercice officinal (ex. : Portugal, Italie) Forfaitiser les rémunérations de l’officine en liant ces rémunérations à des actes de suivi Fidéliser la clientèle par l’offre de services à valeur ajoutée relevant du monopole pharmaceutique (services de suivi des patients) Volonté d’améliorer l’efficience des soins en ambulatoire Coopérations inter-professionnelles et transferts de compétences Reconnaissance du pharmacien de premier recours (« primary care pharmacist ») 14
  15. 15. Une transformation qui s’inscrit dans une nouvelle organisation des soins ambulatoires… Périmètre des missions et des activités Rémunérations Taille et maillage du réseau Des fondamentaux solides, de nouveaux défis La profession est appelée à faire évoluer son modèle économique Elle doit contribuer à la soutenabilité du système de soins Elle doit participer à l’amélioration de l’accès aux soins et à la coordination des parcours de santé 15
  16. 16. … qui se traduit en France par un renforcement de la dimension « professionnel de santé » du pharmacien Services essentiels communs à l’ensemble des officines Soins de 1e recours Dispensation et conseil pharmaceutique Amélioration de l’efficience de la dispensation grâce au volet générique des ROSP Mise en place et gestion du DP Télétransmission des FSE Services avancés définis dans un cadre conventionnel et déployés au niveau national Entretiens pharmaceutiques rémunérés Actions de prévention et de dépistage dans le cadre de priorités nationales de santé publique Suivi de médication personnalisé et de l’observance aux traitements (patients chroniques / traitements coûteux pour l’AMO) Renouvellement de prescription (pathologies chroniques) Actions de prévention et de dépistage dans le cadre des PRS Gestion de la sortie de l’hôpital, coordination avec équipes pharmaceutiques hospitalières Suivi de médication personnalisé et de l’observance aux traitements (patients chroniques / traitements coûteux pour les AMC) Participation à des programmes d’ETP Participation à des dispositifs de télémédecine Suivi spécifique des personnes âgées à domicile ou en institution Services optionnels développés dans le cadre des PRS et SRP au travers de partenariats entre ARS et URPS Financement par MDL + forfaits + ROSP ROSP FIR + financement par les Caisses Financement encore marginal des complémentaires santé 16
  17. 17. … et conduisant à une refonte progressive des modalités de rémunération de la profession Rémunérations sur le remboursable Marges réglementées sur le médicament remboursable Marges non réglementées MDL Forfait à la boîte Marges arrière sur génériques et ventes directes Rémunérations issues des accords de coopération commerciale Marge commerciale sur OTC et Hors monopole Marges arrière, accords de coopération commerciale Forfait à l’ordonnance (remboursable) Rémunérations sur Objectifs de Santé Publique (ROSP) Objectifs de substitution générique Télétransmission Numérisation FSE Entretiens protocolisés rémunérés par l’AMO (AVK, asthme) Introduction à partir de 2015 Rémunérations sur l’OTC et le Hors monopole Diversification et forfaitisation de la rémunération sur le remboursable 17
  18. 18. Une transformation qui s’inscrit dans une nouvelle organisation des soins ambulatoires… Périmètre des missions et des activités Rémunérations Taille et maillage du réseau Des fondamentaux solides, de nouveaux défis La profession est appelée à faire évoluer son modèle économique Elle doit contribuer à la soutenabilité du système de soins Elle doit participer à l’amélioration de l’accès aux soins et à la coordination des parcours de santé 18
  19. 19. Les perspectives d’évolution du nombre d’officines à l’horizon 2017 La réduction annoncée depuis plusieurs années du nombre d’officines ne semble pas être une priorité pour les autorités de santé. La taille du réseau ne devrait donc pas baisser drastiquement dans les années à venir. L’hypothèse la plus probable à l’horizon 2017 : une baisse tendancielle de l’ordre de 1 à 2 % correspondant à une augmentation des restitutions de licences (regroupements, faillites) Cette hypothèse aboutirait à environ 20 300 points de vente en 2017. Perspectives d’évolution du nombre d’officines en France selon plusieurs hypothèses de décroissance (1) Tendance observée depuis 2000. (2) Baisse observée depuis 2006. Source : prévisions Les Echos Etudes 21 939 21 939 21 939 21 93921 720 21 396 20 342 19 330 21 590 21 077 19 440 17 917 Trend naturel de -0,2 % / an (1) Baisse de 0,5 % / an (2) Baisse de 1 à 2 % / an Baisse de 2 à 3 % / an 2012 2017 2020 Hypothèse la plus probable 19
  20. 20. Sommaire 1. Les perspectives du marché remboursable à l’horizon 2017 2. Les perspectives d’évolution de l’exercice officinal 3. Les risques de dérégulation, l’organisation du réseau 20
  21. 21. Les piliers fondamentaux de l’exercice officinal ne devraient pas être remis en question à l’horizon 2017 Le pharmacien diplômé professionnel de santé Monopole de compétences du pharmacien d’officine Non remis en cause pour la dispensation des médicaments remboursables Pourrait être remis en question en cas d’ouverture de la distribution des produits d’automédication à la grande distribution (sans présence obligatoire d’un pharmacien diplômé) Capital des officines Quorum Critères démo-géographiques d’installation Encadrement des conditions d’installation et de transfert des officines Les fondamentaux de la pharmacie d’officine en tant qu’activité commerciale Monopole de distribution pharmaceutique Capital des officines réservé aux seuls pharmaciens diplômés Ouverture limitée (nombre de participations minoritaires limité à 4 officines, impossibilité pour un pharmacien investisseur d’être majoritaire dans une autre officine que la sienne) Pilier actuellement le plus menacé par la grande distribution (Leclerc) Remise en cause par l’Autorité de la Concurrence Brèche dans le monopole avec le libre accès et la vente en ligne Décision de la CJCE en 2009 Décision d’ouverture du capital renvoyée à l’initiative de chaque Etat membre Le gouvernement français y est actuellement opposé, pas d’ouverture à l’horizon 2017 Rappel fin 2013 du principe de subsidiarité en ce qui concerne l’organisation de la distribution pharmaceutique Fort consensus des autorités de santé et des représentants de la profession pour préserver le maillage officinal sur la base de critères démo-géographiques Source : Les Echos d’après Direct Research 21
  22. 22. La pharmacie d’officine se réorganise progressivement autour de quatre grands pôles de compétences Dispensation de médicaments et conseil associé Entretiens pharmaceutiques rémunérés Suivi des traitements chroniques (DP, carnet de liaison, applications mobiles, piluliers électroniques) Missions du pharmacien « correspondant » Actions coordonnées avec d’autres professionnels de santé Pôle Actes et suivi pharmaceutique Pôle Bien-être et préservation du capital santé Ventes de produits et conseils associés : produits diététiques, cosmétiques bio/produits naturels, compléments alimentaires Vente en ligne de médicaments d’automédication (logique d’une offre multicanal) Quatre pôles de compétences Consultations de paramédicaux Actions de dépistage et de prévention (ex. : diabète, suivi tensionnel, capacité respiratoire, surpoids…) Activités connexes pouvant être associées à la pharmacie : optique, podologie… PDA Portage de médicaments à domicile Maintien à domicile (location/vente) Participation à des dispositifs de téléconsultation dans les zones sous-médicalisées Pôle Services « hors les murs » Pôle diagnostic, dépistage et prévention Source : Les Echos Etudes d’après PHR 22
  23. 23. Les typologies d’officines à l’horizon 2017 Pharmacie « drugstore » Pharmacie « Business » Pharmacie spécialisée de proximité Pharmacie sans spécialisation Positionnement Taille de CA annuel Zone de chalandise privilégiée Cible de clientèle Moyenne actuelle 1,4 à 1,5 MEUR CA > 2 MEUR CA > 2,5 MEUR CA > 3 MEUR Quartiers urbains Officines de passage Quartier Zones péri-urbaines Zones rurales Adossement éventuel à une MSP Centres commerciaux et grandes banlieues Centres villes commerçants Population urbaine sans attentes particulières en matière de services Personnes atteintes de pathologies chroniques Personnes âgées Clientèle fidèle Fidélisation renforcée par les nouveaux services Population urbaine et/ou active Fidélisation de la clientèle par une offre attractive et compétitive de produits en libre accès (automédication et hors monopole) Part relative de la dispensation du médicament remboursable Moyenne actuelle 75-80 % > 80 % Entre 50 et 60 % Environ 50 % Source : Les Echos Etudes 23
  24. 24. Pharmacie « drugstore » Pharmacie « Business » Pharmacie spécialisée de proximité Pharmacie sans spécialisation Positionnement Part relative des nouveaux services « HPST » et conventionnels (en % du CA annuel) Activités/services à développer < 2 % Entre 5 et 10 % < 2 % Gammes de produits en libre accès Vente en ligne de médicaments Développement des marchés de niche (ex. : aromathérapie) Consultations de paramédicaux Objets connectés santé et bien-être MAD et services à domicile si réponse à un besoin /opportunité identifiée Atouts à mettre en avant Proximité Point de vente facilement accessible Amplitude des horaires d’ouverture Pharmacien clinicien Gestion des dossiers pharmaceutiques pour les patients chroniques Travail en réseau et en coordination avec les équipes soignantes (ville-hôpital) Equipe officinale spécialisée Gamme large et compétitive de produits OTC et de produits hors monopole Point de vente facilement accessible Positionnement « Health & beauty center » Gamme large et compétitive de produits OTC et de produits hors monopole Présence de paramédicaux Suivi de l’observance (dossiers informatisés et applications mobiles) Entretiens pharmaceutiques et suivi de l’observance Bilan de médication Objets connectés santé PDA si réponse à un besoin /opportunité identifiée Téléconsultation si réponse à un besoin /opportunité identifiée MAD et services à domicile si réponse à un besoin /opportunité identifiée Gammes de produits en libre accès Vente en ligne de médicaments Dispositifs digitaux de suivi de l’observance Objets connectés santé et bien-être MAD et services à domicile si réponse à un besoin /opportunité identifiée Les typologies d’officines à l’horizon 2017 Source : Les Echos Etudes 24

×