Guide tourisme dans le Finistère

1 258 vues

Publié le

Guide tourisme dans le Finistère

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 258
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
225
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide tourisme dans le Finistère

  1. 1. WWW.FINISTERETOURISME.COM Collection Finistère 2O13Dossier de presse LES ESSENTIELS NOTRE COLLECTION SÉJOUR LES GRANDS ÉVÉNEMENTS 2013
  2. 2. 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère 2 Communiqué de synthèse TTOOUUTT CCOOMMMMEENNCCEE EENN FFIINNIISSTTÈÈRREE !! Ce nouveau dossier de presse vous propose un itinéraire ludique, singulier, gourmand et malin à travers le Finistère. Ce livre ouvert à la rencontre du premier département maritime de France comporte trois chapitres. Le chapitre 1 « Les essentiels » est une balade à la découverte de sites culturels et naturels qui permettent de capter l’essence de notre département. Les cités maritimes ou historiques, les plaisirs balnéaires, les terres de légende, les itinéraires mythiques, les mystères des mégalithes, les escapades Saveurs et les sensations nautiques figurent parmi les thèmes abordés. Le chapitre 2 « Notre collection Séjours » présente les derniers séjours 2013 : séjours Signature pour ceux qui recherchent des adresses de charme, Haute couture pour les esthètes, Inédits pour les séjours insolites, Love séjours pour les amoureux, Ultra Finistère pour les séjours en immersion totale, éco- sensibles pour les éco-touristes, plaisirs Ile-imités, pour ceux qui ont le pied marin et Hydractifs pour les vacances bien-être. Le Chapitre 3 dresse le panorama des principaux événements qui marquent l’actualité culturelle et festive du Finistère. En 2013, une fois de plus et plus que jamais, Tout commence en Finistère. VOTRE CONTACT PRESSE Jean-Luc Jourdain Finistère Tourisme, Agence de Développement Touristique Tél. 02 98 76 24 42 / 06 73 86 35 40 jeanluc.jourdain@finisteretourisme.com Fascinant Innovant Nautique Intense Singulier Tonique Eclectique Rare Ecologique
  3. 3. 6 3 Sommaire Les essentiels Notre collection séjours Les événements immanquables en 2013 4 Le Finistère en quelques mots et chiffres 5 Informations pratiques PAGE 20PAGE 33PAGE LES CITÉS MARITIMES LES CITÉS HISTORIQUES LES PLAISIRS BALNÉAIRES LES ÎLES DU BOUT DU MONDE LES TERRES DE LÉGENDE LES ITINÉRAIRES MYTHIQUES LES MYSTÈRES DES MÉGALITHES ESCAPADES SAVEURS SENSATIONS NAUTIQUES 7 8 9 et 10 11 et 12 13 14 et 15 16 17 et 18 19 LES SIGNATURES LES HAUTE COUTURE LES INÉDITS LES HYDRACTIFS LES ULTRA FINISTÈRE LES LOVE SÉJOURS LES ÉCOSENSIBLES PLAISIRS ILE-IMITÉS 21 22 et 23 24 25 26 à 28 29 30 et 31 32 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Crédits photos : Aw dep Beg an Toul -Alain Vitet, E. Berthier, YLG, Maison du tourisme Baie de Morlaix, CRTB, JP Gratien, Kergroadez, Fabienne d’Ortoli, O. Marie, Grand Hôtel de la Mer, A. Jolibois, B. Galéron, La Carri'air, H. Ronné, Abbaye de Landévennec, NEF, R. Quéméré, A. Picard, M.J. Gouniot, AOCD, Office de turisme Roscoff Côte des Sables Enclos Paroissi- aux, R. Kernevez, Stichelbaut, Office de tourisme de Pont-Croix, JM Liot, JM Roignant, Troglogîtes des Monts d’Arrée, Hôtel le Temps de Vivre, Le Grand Hôtel des Bains, Hôtel le Brittany, Hôtel les Sables Blancs, la Villa Tri Men, Celtic Village, P. Torset. CULTURELS FESTIFS SPORTIFS 34 35 36
  4. 4. 4 Le Finistère en quelques mots et chiffres Premier département maritime de France avec 1000 kilomètres de côtes et trois mers : L’océan Atlantique, la Manche et l’Iroise 900 000 habitants dont 220 000 à Brest Métropole Océane et 85 000 à Quimper Communauté Le seul parc naturel régional de Bretagne, celui d’Armorique Le premier parc marin créé en France : Iroise Trois Villes ou Pays d’Art et d’Histoire : Quimper, Concarneau et Morlaix Le site naturel breton le plus fréquenté (et sans doute le plus connu) : la Pointe du Raz, “Grand Site de France” L’équipement culturel le plus visité de Bretagne : Océanopolis à Brest Le seul musée du bateau à ciel ouvert en France : le Port-Musée de Douarnenez Le gâteau breton le plus emblématique : le kouign amann Sept jardins Remarquables Les îles françaises les plus à l’Ouest : Ouessant, Molène et Sein Un site classé au Patrimoine Mondial : la Tour Vauban à Camaret Un Monument National : le Cairn de Barnenez à Plouézoc’h Le point culminant de Bretagne : le Roc’ Ruz à 385 mètres Huit tables étoilées La première rivière à saumons de France : l’Elorn Une Appellation d’Origine Controlée : l’oignon rosé de Roscoff Une Appellation d’Origine Protégée : le cidre Cornouaille Le premier port thonier d’Europe : Concarneau Premier aéroport de Bretagne à Brest avec 1 millions de passagers chaque année L’un des principaux spots d’entrainement des navigateurs en France : Port La Forêt 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère
  5. 5. 5 Informations pratiques Tous les chemins mènent en Finistère En avion (1) Air France : liaisons vers Brest et Quimper en provenance de Paris, Lyon et Marseille www.airfrance.fr Ryanair : liaisons vers Brest au départ de Marseille www.ryanair.com/fr Easy Jet : liaisons vers Brest au départ de Paris et Lyon www.easyjet.com/fr Chalair : liaisons vers Brest au départ de Bordeaux www.chalair.fr Flybe : liaisons vers Brest au départ de Birmingham, Manchester et Southampton en été www.flybe.com Jet Air Fly : liaisons vers Brest au départ de Toulon www.jetairfly.com/fr Vueling : liaisons vers Brest au départ de Barcelone www.vueling.com/fr Volotea : liaisons vers Brest au départ d’Ajaccio et de Bastia www.volotea.com/fr Finist’Air : liaisons vers Ouessant au départ de Brest www.finistair.fr En voiture : voies express gratuites en provenance de Caen, Rennes et Nantes En train : Liaison TGV en provenance de Paris, Lille, Lyon www.voyages-sncf.com En bateau : Brittany Ferries : liaisons vers Plymouth et Cork au départ de Roscoff www.brittany-ferries.fr Irish Ferries : liaisons au départ de Rosslare vers Roscoff www.irishferries.com/fr (1) Liaisons susceptibles d’être modifiées en cours d’année. Votre espace presse La programmation d’un événement, une nouvelle table étoilée, l’ouverture d’une chambre d’hôtes de charme, toutes les dernières actualités touristiques du Finistère sont sur http://pro.finisteretourisme.com/espace-presse/votre-espace- presse Les autres dossiers de presse à votre disposition Notre agence a créé une collection de dossiers de presse qui répondent à (presque) toutes les questions que vous vous posez sur le Finistère… Saveurs et gourmandises sur le patrimoine culinaire Les adresses de charme sur les plus beaux hôtels, chambres d’hôtes et locations Les temps forts sur les grands événements. Si vous n’y trouvez pas ce que vous cherchez, contactez-moi par téléphone au 02 98 76 24 42 ou par email jeanluc.jourdain@finisteretourisme.com, je vous concocterai un programme sur mesure. Notre photothèque Pour illustrer vos articles sur le Finistère, de nombreuses photos libres de droits sont disponibles sur http://phototheque.finisteretourisme.com N’hésitez pas à vous y connecter. La nouvelle application mobile de Finistère tourisme Téléchargeable sur iphone et Android, la nouvelle application mobile permet, grâce à un « compagnon de voyage » de diffuser une information géolocalisée sur l’offre touristique d’un territoire et d’engager une conversation avec le « mobinaute », grâce à une relation personnelle et interactive. À tester lors de votre prochain voyage en Finistère. 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Le Finistère en images En flashant le QR code ci-dessous,visionnez les reportages vidéos réaliséssur notre département par notre chaînelocale TEBEO. Bonne séance !
  6. 6. LES ESSENTIELS LES CITÉS MARITIMES LES CITÉS HISTORIQUES LES PLAISIRS BALNÉAIRES LES ÎLES DU BOUT DU MONDE LES TERRES DE LÉGENDE LES ITINÉRAIRES MYTHIQUES LES MYSTÈRES DES MÉGALITHES LES ESCAPADES SAVEURS SENSATIONS NAUTIQUES 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère 6
  7. 7. Les essentiels 7 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les cités maritimes Le Finistère, premier département maritime de France, abrite de nombreux ports qui fleurent bon l’air du large et racontent cha- cun leur histoire : celle de la marine, des voyages au long cours, de la pêche, des compétions nautiques ou de la flibuste. Escale dans trois ports emblématiques : Douarnenez, Brest et Concarneau. Brest, une ville du tonnerre Avec ses cinq ports, son institut européen de la mer, ses grands navigateurs et Océanopolis, Brest est incontestablement la capitale de la mer. Derrière la rigueur apparente d’une ville largement endom- magée pendant la seconde guerre mondiale, la plus grande cité du Finistère mérite le détour. Ici, plus qu’ailleurs peut-être, souffle l’esprit frondeur et aventurier des Bretons. En attestent le musée national de la marine et le jardin des Explorateurs. Le musée national de la marine abrite un patrimoine unique témoignant de la grande aventure navale de l'Arsenal de Brest et de la Marine française. Le Jardin des Explorateurs, le bien nommé, témoigne de l'importante contribution de Brest aux expéditions maritimes du 18e siècle. Il abrite une collection de plantes rapportées des quatre coins du monde par quatre explorateurs partis de Brest. Autre jardin tout aussi passionnant : le conservatoire botanique national, le plus riche d’Europe après celui de Londres, où l’on peut admirer des espèces végétales menacées d’extinction. Le voyage s’achève à Océanopolis qui propose un immanquable voyage à la découverte des océans. Douarnenez, la ville aux trois ports La fameuse sardine qui a bouché le vieux-port de Marseille aurait pu en faire autant à Douarnenez. La cité a en effet connu ses heures de gloire grâce à ce petit poisson argenté qui finissait ces jours dans les boites d’une des 26 conserveries du port. La ville, qui n’a pas oublié son passé industriel, a mis en place un « circuit d’interprétation » de dix-sept panneaux reliés entre eux par un balisage de clous en bronze qui racontent les grandes étapes de cette aventure humaine et économique. Autre visite, autre ambiance, au Port-musée de Douarnenez pour un voyage à la découverte des marins, de leurs bateaux, des techniques et savoir-faire maritimes : deviner les essences de bois, sentir l'étoupe de calfatage, démêler les cordages de chanvre, toucher les tissus de voile, écouter l'accent et la parole des marins de Douarnenez… et bien sûr, monter à bord d’un des quatre bateaux (une gabare sablière, un langoustier breton, une barge de la Tamise ou un remorqueur à vapeur britannique) pour explorer les cales, les salles des machines, les timoneries, les postes d'équipage ou les couchettes... Non loin, se trouve le port de Rosmeur qui, dans les années 50, regroupait toute l’activité sardinière. Reconnaissable à ses maisons colorées, c’est sans doute le quartier le plus typique et le meilleur endroit pour s’imprégner de l’ambiance de cette ville attachante. Il suffit de flâner sur ses quais, de s’attabler à la terrasse d’un café ou de déguster la fameuse sardine dans l’un des nombreux restaurants du port pour s’en convaincre. Concarneau, une « ville close » ouverte sur le monde 7e port de pêche français et premier d’Europe pour le thon, Concarneau est également « Ville d’Art et d’Histoire ». Sa ville close est l’un des sites les plus visités de Bretagne… et ce n’est pas sans raison. Enserrée de remparts de granit et reliée à la terre ferme par deux ponts, elle forme un îlot où se succèdent de belles demeures anciennes. Parmi les autres sites qui méritent une halte, le musée de la pêche, installé dans un ancien arsenal, présente toutes les techniques de pêche de l’Antiquité à nos jours. Le marinarium, le plus ancien du monde, propose quant à lui la découverte de la biologie marine. Enfin, une visite guidée de la criée s’impose pour mieux comprendre le monde de la pêche. Pour en savoir plus : www.brestetvous.fr www.douarnenez-tourisme.com www.tourismeconcarneau.fr Dormir : L’hôtel Continental*** en centre ville Manger : l’Ar Men et le “M” Avec les enfants ! Dormir : Hôtel Ty Mad Manger : L’insolite Construction Vauban Dormir : Hôtel Les sables blancs Manger : Le flaveur Brest Douarnenez Concarneau
  8. 8. Les essentiels Les cités historiques Quimper, la capitale « trendy » du Finistère « Ville d’Art et d’Histoire », la préfecture du Finistère dégage un charme indéniable avec ses rues pavées, ses maisons à pans de bois, ses placettes et sa cathédrale de granit. La ville est traver- sée par l’Odet, l’une des plus belles rivières de France, où se mirent de beaux hôtels particuliers. Les élégantes quimpéroises aiment à longer ses quais ombragés où se succèdent des boutiques « trendy » qui font de Quimper « la ville chic » du Finistère. La cité ne compte pas moins de trois musées. Le musée dépar- temental breton permet d’admirer une collection de meubles bre- tons. Le musée des Beaux Arts, outre sa collection permanente de peintures bretonnes, flamandes et italiennes, organise régu- lièrement des expos d’envergure internationale. Enfin, le musée de la faïence rappelle que Quimper est aussi (surtout) connue pour ses faïenceries. La plus ancienne, Henriot, créée en 1690, est la seule en Bretagne à continuer à fabriquer et à décorer ses pièces à la main. La visite de ses ateliers montre l’évolution des décors. Le « must have » de la boutique toute proche est sans conteste le petit bol à oreilles avec son prénom. Enfin, il serait dommage de quit- ter la capitale de la Cornouaille sans décou- vrir l’un de ses jardins (la ville est classée 4 fleurs), notamment celui du Prieuré qui présente une collection de plantes aro- matiques et médiévales dans l'esprit des jardins de monastères à l'époque d'Anne de Bretagne ou celui de La Retraite qui abrite une collection de plantes « fri- leuses » originaires d'Amérique, du Chili, de Nouvelle-Zélande, d'Afri- que du Sud, de Chine ou de Méditerranée. Pont-Croix, une cité qui a du caractère Niché dans un écrin de verdure, le village, qui dresse fièrement les deux belles flèches de son église dans le ciel contrasté du Cap Sizun, dégage un charme fou. Du pont sur la rivière Goyen, flanqué d’un moulin à marée, de pittoresques ruelles pavées partent à l’assaut du haut du village où se concentre un remarquable patrimoine architectural avec notamment l’église collégiale et de belles demeures datant du 15e au 19e siècles. L’hôtel Les jardins du Prieuré à Quimper Un nouvel hôtel de charme et de grand standing ouvre ses portes à Quimper ce printemps. Joliment baptisé Le jardin du Prieuré, il bénéficie d’un des plus beaux emplacements de la ville avec en toile de fond, l’Odet, l’une des plus belles rivières de France, l’église de Locmaria, le plus vieil édifice religieux de la cité et le jardin du Prieuré, bucolique jardin médicinal qui a d’ailleurs donné son nom à cet établissement 4 étoiles. Roscoff, la cité corsaire « Trou de flibustiers, vieux nid à corsaires, vieille ville à matelots » écrivait le poète Tristan Corbières. Cette petite phrase résume bien le passé maritime de cette petite cité de granit qui conserve de superbes maisons d’armateurs. Aujourd’hui, Roscoff est un port actif avec ses liaisons régulières vers la Grande-Bretagne assurées par la Brittany Ferries dont le siège social est d’ailleurs à Roscoff. La cité abrite également le premier centre de thalassothérapie créé en France en 1899. Côté visites, le musée des Johnnies vaut le détour. Installé dans une ancienne ferme restaurée, il raconte la belle histoire de ces producteurs d’oignons qui, au 19e siècle, partaient à vélo vendre leur production en Angleterre. Enfin, la cité et l’île de Batz toute proche compte deux « Jardins Remarquables » qui comptent parmi les plus beaux du Finistère avec le jardin exotique et le jardin Georges Delaselle. Dormir : Le Temps de vivre Le Talabardon Manger : Le Yachtman 15min de traversée en bateau Proche de la Pointe du Raz 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Roscoff Pour en savoir plus : www.quimper-tourisme.com www.pont-croix.fr www.roscoff-tourisme.com 8 Villes d’Art et d’Histoire, villages de caractère ou cités corsaires racontent la riche histoire du Finistère. Itinéraires choisis.
  9. 9. Les essentiels Les plaisirs balnéaires Les familles chics se donnent rendez-vous à Carantec Avec ses villas du 19e , son golf et l’une des meilleures tables de Bretagne, L’hôtel de Carantec dirigé par Patrick Jeffroy, Carantec est aujourd’hui l’une des stations les plus chics du Finistère Nord. Parmi les visites à ne pas manquer, le château du Taureau est le seul fort à la mer de France ouvert au public. Le « fort Boyard breton » fut édifié au 16e siècle puis reconstruit par Vauban au 18e . Tour à tour château défensif, prison, résidence d’été puis école de voile, il ouvre aujourd’hui ses portes aux visiteurs. Une quinzaine de panneaux thématiques retrace l'histoire atypique de ce vaisseau de pierre, des animations sonores restituent l'ambiance de l'époque tandis que des longues-vues et tables d'orientation permettent d’observer l’horizon. La station est également le spot idéal pour des vacances en famille. Fort justement labellisée « Famille Plus », les professionnels mettent en place, dès les vacances de printemps, des animations originales pour les enfants telles que sensibilisation à l’environnement, balade dans un labyrinthe de maïs, initiation à l’équitation ou à la planche à voile… Dormir & Manger : L’hôtel de Carantec Patrick Jeffroy 2* au Michelin ! Morgat en presqu’île de Crozon : le charme discret d’une station bourgeoise À la fin du 19e siècle, de riches industriels et banquiers à la recherche de calme choisissent Morgat comme lieu de villégiature. De belles villas et hôtels se construisent en front de mer tels que la villa « Kerbruck » réalisée en fer d'après des plans de Gustave Eiffel ou Le Grand Hôtel de la Mer, véritable chef d'oeuvre architectural du début du 20e siècle. Aujourd’hui, la station attire de nombreux plaisanciers tandis que les randonneurs peuvent découvrir ici un patrimoine culturel et naturel de tout premier ordre. Ils pourront notamment suivre la route des fortifications. Celle-ci rappelle que la presqu’île de Crozon a joué un grand rôle défensif au cours des siècles. Ils pourront également faire une halte dans l’un des 27 sites naturels qui, au vu de leur richesse géologique et écologique, permettent à la presqu’île de rejoindre cette année le club des « Espaces Remarquables de Bretagne ». Enfin, la presqu’île de Crozon se caractérise par ses falaises et ses plages de sable fin qui, se découvrant à marée basse, constituent le paradis des pêcheurs à pied. Dormir : le Grand Hôtelde la Mer 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Île Louet, Château du Taureau - Baie de Morlaix Presqu’île de Crozon Pour en savoir plus : www.tourisme.morlaix.fr www.officedetourisme-crozon-morgat.fr 9 Entre stations branchées, familliales, aristocratiques ou nautiques, le Finistère avec ses 1200 km de côtes est LA destination balnéaire par excellence. Petite balade à la découverte de cinq stations qui méritent une halte prolongée.
  10. 10. Bénodet, est sans doute l’une des plus chics stations du département. Le tourisme balnéaire se développe dès 1880, avec l’arrivée du chemin du fer. De grandes propriétés et des villas, dont certaines sont classées, voient le jour le long de l'estuaire de la rivière Odet, tandis que plusieurs hôtels sont construits, face aux plages ou à la rivière. L'estuaire et la baie deviennent dans le même temps « the place to be » des yachtmen naviguant dans la région ou venant d'outre-Manche. La station devient une escale de grandes courses-croisières telles que la course « Plymouth - La Rochelle - Bénodet - Plymouth » et à laquelle participa bien plus tard, en 1968, Éric Tabarly, sur Pen Duick III, avec Olivier de Kersauson dans son jeune équipage. Dans les années 60/70, ce même Eric Tabarly décide de s’installer non loin de Bénodet renforçant ainsi la notoriété de la station. Aujourd’hui, avec son casino, son centre de thalasso et « ses planches », Bénodet est le petit Deauville finistérien. La Forêt-Fouesnant est quant à elle la ville de la voile du Sud Finistère. Toutes les activités nautiques sont concentrées à Port La Forêt, l'un des plus grands ports de plaisance de Bretagne. Ici, l’activité est intense entre constructions de trimarans, réparations navales et centre d'entraînement de navigateurs pour les plus célèbres courses nautiques du monde telles que le Vendée Globe. Dans l’édition 2008-2009 de cette course, 11 coureurs sur 30 engagés se sont entraînés à Port La Forêt et les 5 premières places reviennent au navigateurs du pôle forestois ! Autre ambiance au vieux port tout proche. Autrefois nommée "Port de Stank Allestreg" (vallée des iris), il fût au coeur des échanges commerciaux maritimes de la commune. Sa situation stratégique et l'importance du trafic commercial permit la construction de quais et de cales à partir de 1850. Chaque année, une centaine de navires enlevait et déchargeait diverses marchandises (sable, maërl, bois, grains...). À cette époque, le port accueillait également des pêcheurs de sardines et de maquereaux. Aujourd’hui, les amateurs d’huîtres ne manqueront pas de s’arrêter chez l’un des ostréiculteurs de la commune qui vendent en direct leurs productions. Fouesnant Les Glénan, la plus importante station balnéaire du Finistère (en capacité d’accueil), est bordée de 15 kilomètres de côtes aux aspects très divers où alternent cordon sableux, côtes rocheuses escarpées, criques de sable blanc, dunes ou lagunes. L’animation balnéaire se concentre au Cap-Coz, à Mousterlin et surtout à Beg-Meil où furent construits, dès la fin du 19e siècle, de nombreux hôtels et villas particulières. Aujourd’hui, Fouesnant, qui détient le label "Pavillon Bleu", possède un vaste ensemble insulaire dont l'archipel des Glénan, notamment connu pour son école de voile. Les essentiels Les plaisirs balnéaires 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Bénodet, La Forêt Fouesnant, Fouesnant Les Glénan... le triangle d’or du tourisme balnéaire finistérien Des plages de sable blanc, un casino, un centre de thalasso, l’un des plus importants ports de plaisance du Finistère, deux golfs et le célèbre archipel des Glénan juste en face… Autant de bonnes raisons pour séjourner dans l’une de ces trois stations. Le golf de Cornouaille est, avec ses 18 trous, l’un des beaux parcours du Sud Finistère Excursions maritimes À partir de l’un des ces trois ports, il est possible de remonter l’Odet jusqu’à Quimper. Sur les rives de l’une des plus belles rivières de France s’égrènent des châteaux dont certains se visitent. Bénodet Pour en savoir plus : www.benodet.fr www.tourisme-fouesnant.fr www.foret-fouesnant-tourisme.fr 10
  11. 11. Les essentiels Les îles du bout du monde Ouessant Ouessant, la plus grande île du Finistère (8 km de long sur 4 km de large), est sans nul doute la plus sauvage d’entre-elles. Surnommée « l’île la plus haute » en raison de ses falaises abruptes, elle dégage une atmosphère singulière de « bout du monde ». Le meilleur moyen pour découvrir cette île est de louer un vélo à l’arrivée, au port du Stiff et de longer la côte d’Ouest en Est. La route mène à la pointe du Pern, l’une des plus spectaculaires de l’île. La visite d’Ouessant serait incomplète sans un arrêt au musée des phares et balises qui raconte l’histoire de ces « sentinelles de la mer » et à l’écomusée du Niou, deux habitations traditionnelles qui retracent la vie des Ouessantins autrefois. Sein Au large de la pointe du Raz, l’île, qui s’étend sur seulement 2 km, émerge à peine de l’horizon puisque son point culminant ne dépasse pas 6 mètres. Ce bout de terre dégage une atmosphère particulière. Le petit port avec ses ruelles étroites où se blottissent quelques maisons de pêcheurs, les bâteaux qui attendent de repartir en mer, les petits murets de pierres sèches et les centaines de chardons qui colorent en rose les vastes prairies léchées par les vagues composent le décor de l’île. Sein, dont « la vague n'a pas eu raison du granit » écrivait le général de Gaulle, eut son heure de gloire lorsque les 128 pêcheurs de l'île l'ont quittée sur six bateaux pour répondre à l'appel du général. Ils furent ainsi parmi les premiers Français à gagner la Grande- Bretagne et représentaient environ 25% des Français arrivés à Londres. Ceci fit dire au Général de Gaulle : « l'île de Sein est un quart de la France ». 11 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Spécialité de ragoût de la mer avec du homard Le phare du Créac’h - Ouessant Sein Pour en savoir plus : www.ot-ouessant.fr www.audierne-tourisme.fr Unique en France ! Ouessant, Sein, Callot ou Tristan... À l’abordage de ces confettis éparpillés au large du Finistère.
  12. 12. Les essentiels Les îles du bout du monde Callot Juste en face de Carantec, l’île Callot est accessible à marée basse par une petite route submersible. L’une des plus petites îles finistériennes (2 km de long sur 30 à 300 mètres de large) se laisse découvrir à pied ou à vélo. Ajoncs, fougères, bruyères, chardons bleus, pins maritimes et plages de sable blanc composent ici un paysage de carte postale bretonne. Tristan Située à quelques encablures de Douarnenez, l’Ile Tristan, propriété du Conservatoire du Littoral, est accessible uniquement à marée basse. Selon la légende, elle aurait servi de refuge à Tristan, neveu du Roi de Cornouaille, tombé amoureux d’Yseult, la fiancée de ce dernier. Leur tombe y serait dissimulée sous deux arbres enlacés. L’office de tourisme de Douarnenez organise des visites guidées qui permettent de percer (presque) tous les secrets de cette île légendaire. Le guide conduira notamment les visiteurs au jardin exotique qui abrite bambous, camélias, magnolias, myrtes du Chili et fushias de Nouvelle Zélande. 12 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Île Callot - Carantec Île Tristan - Douarnenez Pour en savoir plus : www.tourisme.morlaix.fr www.douarnenez-tourisme.com
  13. 13. Les essentiels Les terres de légende 13 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les Monts d’Arrée, « l’autre montagne pelée » Ce massif montagneux marque une frontière naturelle entre le sud et le nord du Finistère. Son plus haut sommet, le Roc'h Ruz qui culmine à 385 mètres, domine un paysage impressionnant, presque irréel composé de tourbières, de landes, d’ajoncs et de bruyères. De nombreuses légendes peuplées de korrigans et de fées ont trouvé leur origine ici. Pour dominer ce vaste territoire, la chapelle Saint- Michel-de-Brasparts qui date du 17e siècle constitue un belvédère idéal. Par beau temps, la vue s’étend jusqu’à la mer ! Pourquoi si peu d'arbres sur les monts d'Arrée ? La légende raconte qu'autrefois recouverte de forêt, le Ciel demanda aux arbres de la région de rejoindre Bethléem à la naissance du Christ pour saluer l'enfant. Refusant de traverser l'Océan, les arbres furent condamnés à dessécher sur place. Dormir :Chambres d’hôtesManoir de Kerlédanà Carhaix La Pointe du Raz, “Grand Site de France” Pour prendre la mesure de l'extraordinaire beauté de la Pointe du Raz, le visiteur curieux suivra d’abord la route qui mène à sa petite jumelle, la pointe du Van. C’est tout au bout de celle-ci, au pied d’une charmante petite chapelle, que la Pointe du Raz et ses environs se dévoilent. Ce panorama grandiose ressemble à une toile de maître avec la baie des Trépassés, l’îlot de Tévénnec, la mythique île de Sein… et la célébrissime pointe du Raz qui se laisse approcher par une petite route pentue. Belle et sauvage, elle s'élève à quelque 70 mètres de hauteur. Sculptée par la mer, battue par les vents, elle constitue le point fort de tout voyage en Bretagne. Face à elle, le phare carré de la Vieille se dresse, imperturbable, et semble veiller sur l’île de Sein, toute proche. En mer, surfeurs chevronnés et pêcheurs téméraires se croisent sur cette mer autrefois redoutée des marins. C’est ici que l’on pêche le fameux bar de ligne du raz de Sein. Les gourmets pourront probablement apprécier sa chair particulièrement goûteuse et ferme au restaurant Le Goyen à Audierne qui possède également les plus grands viviers d’Europe (vente au détail de crabes, homards et langoustes). Les roches du diable près de Quimperlé Si l’on en croit la légende, le diable lui-même et Saint Guénolé s'affrontèrent ici. Saint Guénolé séduit par ce site singulier composé de roches aux formes étranges (certaines ont la forme d’une table ou d’une chaire à prêcher) décide de s'y installer afin de fonder son ermitage et d’évangéliser la région. Il oublie cependant un peu vite que ses « meubles » appartiennent au Diable. Le différent qui les oppose tourne à l’avantage de Saint Guénolé qui contraint le diable à se retirer de l’autre côte de l’Ellé, la rivière toute proche. Cependant, Saint Guénolé ne peut franchir l’Ellé sans pont. Il conclut donc un pacte avec le diable : la première âme qui franchit le pont doit revenir au maître des Enfers. Mais c’est un écureuil que le saint envoie sur le parapet. Vexé, le diable plonge dans l’Ellé en créant ainsi un insondable gouffre. Reste une énigme : où se trouve le trésor du Diable, oublié lors de sa fuite précipitée ? C’est ce que tous les promeneurs cherchent aujourd’hui ! Dormir : Camping Ty Nadan à Locunolé Le Cap-Sizun est une zone particulièrement riche sur le plan faunistique. Pour s’en convaincre, une visite de la réserve naturelle de Goulien s’impose. Les Monts d’Arrée La Pointe du Raz Les Roches du Diables - Quimperlé Pour en savoir plus : www.tourisme-centrefinistere.com www.guilligomarch.com www.la-pointe-du-raz.com L’emblématique Pointe du Raz, les mystérieuses Roches du Diable à Quimperlé ou les fantasmagoriques Monts d’Arrée... Voyage au coeur des légendes du Finistère.
  14. 14. Les essentiels Les itinéraires mythiques L’aventure des phares débute trois siècles avant notre ère lorsque Ptolémée, roi d’Egypte, fit construire sur l’île de Pharos, en face d’Alexandrie, une tour de 135 mètres en marbre blanc avec, à son sommet, un feu de bois. Il faudra cependant attendre le 14e siècle pour voir apparaitre des feux permanents sur les côtes finistériennes. De nos jours, le Finistère, avec ses 1200 kilomètres de côtes, détient le record national du nombre de phares (47). Ceux-ci sont érigés en pleine mer (Kéréon), sur un îlot (Ile Vierge), tout au bout d’une pointe (Saint Mathieu) ou dans les terres (Trézien). Ils suscitent, non sans raison, une profonde fascination sur les visiteurs qui s’interrogent sur leur construction, leur fonction et la vie de leurs anciens gardiens. Du phare le plus haut d’Europe (Ile Vierge à Plouguerneau) au plus puissant (le Créac’h à Ouessant), la route des phares permet de découvrir ces sentinelles de la mer qui jalonnent les côtes du nord-Finistère. La montée au paradis (nom donné aux phares à terre), aux enfers (les phares en mer) ou au purgatoire (les phares des îles) est longue (plus de 350 marches pour le phare le plus élevé) mais les efforts sont largement récompensés car, au sommet, le panorama est simplement exceptionnel. La route des peintres Au 19e siècle, Le Finistère, comme la Provence, a inspiré de nombreux peintres. De la presqu’île de Crozon à Pont-Aven, du Pays Bigouden à la baie de Douarnenez, les plus grands artistes ont posé ici leur chevalet et immortalisé le Finistère. Grâce à Gauguin et ses amis, Pont-Aven est sans conteste le site le plus connu mais à quelques encablures de là, un autre village vaut le détour : Le Pouldu. A l’automne 1889, Paul Gauguin, Meyer De Hann, Paul Sérusier puis Filiger s’y installent. Ils choisissent « la buvette de la plage » tenue par Marie Henry où ils vont décorer la salle à manger. Pour se replonger dans l’univers de ces artistes, une visite de la maison-musée du Pouldu, reconstitution à l’identique de la buvette originelle, s’impose. Parallèlement, le chemin des peintres, parcours pédestre et pictural de 5 km, conduit les visiteurs vers quelques sites reproduits sur d’illustres tableaux. Dormir ou manger : Hôtel Ar Men Du à Névez Le Moulin de Rosmadec à Pont-Aven 1* chacun au Michelin Plein phare sur le Finistère Le musée départemental des phares et balises à Ouessant Installé au pied du Créac’h, le musée des Phares et Balises retrace depuis 20 ans sur l’île d’Ouessant l’histoire de la signalisation maritime. Il présente de magnifiques pièces d'optique et regroupe des témoignages sur ces grandes aventures techniques et humaines. Le phare de l’Île Vierge - Plouguerneau Doëlan 14 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Route des phares ou des peintres, circuit des enclos paroissiaux ou balade le long du canal de Nantes à Brest... Voici quatre parcours mythiques, uniques et emblématiques.
  15. 15. Les essentiels 15 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les itinéraires mythiques Slow tourisme sur le canal de Nantes à Brest Si l’idée d’ouvrir une voie de navigation intérieure en Bretagne remonte au 16e siècle, il faudra attendre le début du 19e et le blocus de Brest par les Britanniques pour convaincre Napoléon 1er de l’intérêt stratégique de débloquer Brest par l’arrière-pays. Ouvert en 1842, le canal sera largement utilisé pour le transport du fret entre Nantes et Brest. La construction du barrage de Guerlédan en 1923 et l’arrivée du chemin de fer signeront son déclin. Aujourd’hui, les chevaux de halage ont laissé place aux pêcheurs, promeneurs, cyclotouristes, kayakistes et autres plaisanciers qui peuvent le remonter tranquillement en house-boats. La Vélodyssée, l’autre Tour de France Joliment baptisée « Vélodyssée », cette route majoritairement réservée aux amoureux de la petite reine, en reliant Roscoff à Hendaye soit 1200 km, est le plus long itinéraire cyclable de France. Il s’agit de la partie française de l’itinéraire Eurovéloroute traversant la Norvège, l’Irlande, La Grande-Bretagne, la France, l’Espagne et le Portugal. Le cyclotouriste sélectionnera sur son parcours des hébergements dédiés avec espaces vélos, horaires aménagés, ventes de cartes et de guides, location de vélos et restauration adaptée, tous reconnaissables grâce au logo « Vélodyssée ». www.lavelodyssee.com Les enclos paroissiaux Aux 16e et 17e siècles, la Bretagne prospère grâce à l’exploitation du lin et de la toile utilisés par les bateaux de commerce (voile, toiles, vêtements, cordages). Les revenus générés par cette économie florissante alliés à l’imagination débordante des artistes locaux et une réelle rivalité entre les paroisses de l’époque font naître des œuvres singulières appelées enclos paroissiaux. Ensembles religieux uniques au monde, ils sont composés de six éléments : - Une église, bien évidemment, - Un calvaire, sorte de bande dessinée avant l’heure, qui raconte l'histoire sainte et servait à l'instruction religieuse des fidèles. Celui de Plougastel-Daoulas, près de Brest est le plus important de Bretagne avec près de 300 personnages sculptés dans la pierre, - Un ossuaire qui recevait les ossements exhumés car l'espace disponible pour les nouvelles inhumations manquait, - Un cimetière, - Une porte triomphale qui marque l’entrée du cimetière, - Un mur d’enceinte qui délimite et protège ce territoire sacré. Les plus beaux enclos paroissiaux qui se situent presque tous dans le Nord-Finistère sont Saint-Thégonnec, Plougonven, Plounéour-Ménez, Plourin les Morlaix, Saint Jean du Doigt, Lampaul-Guimiliau, Guimiliau, Pleyben, la Martyre et Sizun. Le canal de Nantes à Brest L’enclos paroissial de Pleyben
  16. 16. Les essentiels Les mystères des mégalithes Le Cairn de Barnenez à Plouézoc’h Le Cairn de Barnenez surplombe toute la Baie de Morlaix avec ses 70 mètres de long, 6 mètres de haut et 11 dolmens à couloirs. Daté de 4500 ans avant J.C., c'est l'une des toutes premières grandes réalisations architecturales du monde mais aussi le plus important mégalithe d'Europe. Ce monument funéraire, appelé "Le Parthénon des Bretons" par André Malraux, révèle des traces de sépultures et de mystérieuses peintures rupestres. Le site, témoin exceptionnel du néolithique, est classé aux Monuments Historiques et se découvre toute l'année grâce à des visites libres ou commentées par des guides. Les alignements de Lagadjar à Camaret Avec 80 menhirs, les alignements de Lagadjar constituent le plus vaste champ de pierres mégalithiques du Finistère. Classés au titre des monuments historiques depuis 1883, ils témoignent que cette zone est habitée depuis des millénaires. De nombreux historiens ont tenté d’expliquer l’existence de ces alignements qui pourraient constituer, selon certains d’entre eux, un observatoire astronomique néolithique. Quoiqu’il en soit, ils dégagent une atmosphère particulière qui ne laisse pas indifférent. L’allée couverte du Mougau à Commana Cette allée couverte est un des plus intéressants tombeaux collectifs du Finistère. Ce monument mégalithique daterait de la fin de la période néolithique, vers 2000 ans avant notre ère. Long de 14 mètres, ses parois formées de 18 dalles de granit sont en partie couvertes de gravures. 16 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Alignements de Lagadjar - Camaret-sur-mer Cairn de Barnenez - Plouézoc’h Pour en savoir plus : www.tourisme.morlaix.fr www.camaretsurmer-tourisme.fr www.paysduleon.com Le cairn de Barnenez à Plouézoc’h ou les alignements de Lagadjar à Camaret sont les témoins des premiers hommes qui ont peu- plé le Finistère. Une passionnante remontée dans le temps.
  17. 17. Les essentiels Escapades Saveurs Les restaurants étoilés Avec huit tables étoilées, le Finistère est la destination gourmande en Bretagne. Côté mer, bars de ligne, huîtres de Bélon ou de Prat Ar Coum, sardines millésimées de Douarnenez ou de Concarneau, langoustines du Guilvinec ou de Loctudy, se partagent la vedette. Côté terre, la ceinture dorée, nom donnée à la zone légumière du Léon, produit oignons, choux fleurs et autres artichauts. Tous ces produits se retrouvent sur les cartes des plus grands restaurants finistériens (et d’ailleurs) qui proposent une cuisine authentique, délicate, inventive, goûteuse, originale et naturellement iodée. La route du cidre En 1996, le cidre de Cornouaille fut le premier en France à obtenir une appellation d’origine protégée (AOP), véritable consécration pour ce produit artisanal. Il demeure aujourd’hui le seul cidre breton à détenir ce label. La route du cidre en Cornouaille constitue la meilleure façon de découvrir ce nectar typique à la robe dorée avec la visite de vergers et de chais, des rencontres avec les producteurs et bien-sûr la dégustation (en toute modération) de cet alcool emblématique. Les étoilés du Finistère Restaurant Patrick Jeffroy** - Carantec L'Auberge des Glazicks ** - Plomodiern L'Armen* - Brest Le M* - Brest L'Ar Men Du * - Névez Le Moulin de Rosmadec * - Pont-Aven Le Brittany * - Roscoff L'Ambroisie * - Quimper 17 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Pour en savoir plus : www.cidref.fr/fr/producteurs.php De grands restaurants, de bonnes petites tables à prix tout doux et une grande variété de produits de qualité font du Finistère une destination pour les gourmets et les gourmands.
  18. 18. Les essentiels 18 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Escapades Saveurs Le Kouign amann Le kouign amann est sans conteste l’une des pâtisseries bretonnes les plus emblématiques. Cette spécialité sucrée au beurre (kouign signifie gâteau et aman beurre) est fabriquée à partir de pâte à pain, recouverte d'un mélange beurre-sucre puis replié à la manière d'un feuilletage. Lors de la cuisson, le mélange beurre-sucre fond, imprègne la pâte à pain et suinte à travers le feuilletage pour le caraméliser, ce qui confère au kouign amann une texture fondante à l'intérieur, et croustillante et caramélisée à l'extérieur. Comment est né ce fameux gâteau ? L’une de nombreuses versions raconte qu’il serait né d’un "ratage". Yves-René Scordia, artisan-boulanger de Douarnenez, aurait ajouté, pour éviter de jeter une pâte à pain non réussie, du beurre et du sucre. Le résultat aurait donné un gâteau consistant et compact, mais succulent. Aujourd’hui, quinze pâtissiers de Douarnenez ont créé en 1999 l’Association des artisans fabriquant le véritable Kouign Amann de Douarnenez afin de promouvoir et de protéger leur produit. Le kig ha farz Le kig ha farz, spécialité originaire du Léon, est une sorte de pot- au-feu à la bretonne avec de la viande (kig en breton) et de la semoule de blé noir (farz en breton). Autrefois considérée comme la nourriture du pauvre, cette recette se caractérise par l'utilisation d'une pâte à base de farine de blé noir (farz gwinizh- du), traditionnellement cuite dans le même bouillon que la viande de bœuf ainsi que le jarret de porc salé, bien resserrée dans un « sac » fabriqué maison, à base de linges noués. On y ajoute généralement des légumes tels que des carottes ou du chou. L’ormeau L'ormeau, surnommé « le caviar des mers », en raison de sa rareté et de son prix, est un coquillage peu connu en France. Quelques dizaines de pêcheurs seulement sont autorisés à débusquer ce coquillage qui aime tout particulièrement se nicher sur les rochers, face au large. En Finistère, France Haliothis est la seule société en Europe à élever ses ormeaux en pleine mer.
  19. 19. Les essentiels Sensations nautiques Tous les grands navigateurs se retrouvent en Finistère Le Finistère, premier département maritime de France, est de ce fait une terre de grands navigateurs. Olivier de Kersauzon, Franck Cammas, Samantha Davies, Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam, Rolland Jourdain, Erwan Tabarly ou Bernard Stamm s’entrainent régulièrement ici. Le Finistère compte pour la course au large et la voile, deux « pôles France » : la voile olympique à Brest, dont sont issus plusieurs champions olympiques ainsi que « La course au large » à Port-la-Forêt, lieu d’entraînement des trois derniers vainqueurs du Vendée Globe. Parallèlement, le département accueille régulièrement de grandes courses telles que la Solitaire du Figaro, la Transat AG2R, ou le Tour de France à la Voile. La marche aquatique ou longe-côte Cette activité consiste à marcher dans l’eau jusqu’au torse, muni d’une pagaie pour se mouvoir plus aisément. Cette activité qui rencontre aujourd’hui un vif succès, combine les bienfaits de la randonnée et de la thalasso puisque celle-ci se pratique en mer. Elle permet de tonifier tous les muscles en douceur, grâce à la résistance de l’eau. Fabienne D’Ortoli, championne de Kite-surf organise sur quelques plages emblématiques de la baie d’Audierne des sorties d’une heure environ. Le matériel (combinaison, gants et chaussons) est fourni. 19 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Pour en savoir plus : www.nautisme-finistere.com www.fabkatesurf.blogspot.fr Le premier département maritime de France est le port d’attache des plus grands navigateurs, et un merveilleux terrain de jeux pour tous les plaisirs nautiques. Embarquement immédiat.
  20. 20. NOTRE COLLECTION SÉJOURS SIGNATURES HAUTE COUTURE INÉDITS H Y D R A C T I F S ULT R A -FI N I S T È R E LOVE-SÉJOURS ÉCOSENSIBLES PLAISIRS ÎLE-IMITÉS 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère 20
  21. 21. Notre collection Séjours 21 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les séjours Signatures Quelques jours en presqu'île de Crozon : le Finistère en VO Si Clémentine Célarié est tombée amoureuse de la presqu'île de Crozon, ce n'est sûrement pas sans raison. Cette pépite finistérienne a en effet échappé aux grands complexes touristiques pour ne présenter que le meilleur d'elle-même avec ses criques secrètes, ses plages immaculées, ses eaux cristallines et ses falaises découpées. Une impression de bout monde à explorer sans tarder. Pour poser ses valises, Le Grand Hôtel de la Mer à Morgat semble l'adresse toute indiquée. Cet hôtel de style Belle Epoque, qui accueillait au 19e siècle une clientèle d’aris- tocrates et de riches industriels s’est métamorphosé en établissement de grand confort. Les chambres offrent une superbe vue sur la baie de Douarnenez et le port ou donnent sur un magnifique parc arboré et fleuri. En contrebas, une petite plage permet de s’adonner aux plaisirs balnéaires dans une eau turquoise. Le restaurant, qui fait également face au grand large, fait la part belle aux produits de la mer toute proche. A partir de l’hôtel, les activités ne manquent pas entre randonnées sur les sentiers côtiers de la presqu’île de Crozon, pêche en mer ou initiation à la voile. www.finisteretourisme.com/weekend-crozon Vacances confidentielles à Locquirec À la "frontière" entre le Finistère et les Côtes d'Armor, la bien-nommée côte des bruyères ne fait pas (encore) beaucoup parler d'elle. La région a pourtant de nombreux atouts : des paysages littoraux de toute beauté à découvrir en suivant les sentiers douaniers et un riche patrimoine architectural. La principale station balnéaire de cette côte se nomme Locquirec. Ce petit port bénéficie d’un cadre de rêve avec sa plage, son église et des points de vue exceptionnels sur l’une des plus belles baies de la région. C’est ici que se niche Le Grand Hôtel des Bains. On se souvient de cet établissement qui avait le premier rôle dans le film « L’hôtel de la plage ». Depuis, l’’hôtel a fait l’objet d’une totale rénovation. Avec son air « Nouvelle Angleterre », il dispose de chambres très lumineuses aves ses murs en bois peint, ses rideaux et couvertures aux tons pastel, qui donnent sur la mer ou le village. Il est entouré d’un parc planté de tilleuls qui descend en pente douce jusqu’à la grève. Un spa marin avec balnéothérapie et soins de remise en forme, une grande piscine d’eau salée et chauffée et un grand restaurant très chaleureux qui ouvre sur « le grand large » ajoutent au charme de cette belle maison. www.finisteretourisme.com/weekend-locquirec Escapade littorale dans le Léon Le pays du Léon, joliment surnommé « Ceinture dorée » en raison des nombreux légumes que l’on y cultive, présente une exceptionnelle façade maritime qui se prête à tous les sports nautiques : char à voile, plongée, surf et kite surf, initiation ou perfectionnement à la voile… Ici, tout est possible. Pour profiter pleinement de toutes ces activités, ceux qui recherchent de belles adresses choisiront sans hésiter « Le temps de vivre » à Roscoff. Située sur la plus belle place de Roscoff et entourée de superbes maisons d’armateurs, cette vieille demeure fut édifiée en 1815. Son histoire est mouvementée puisqu’elle a appartenu successivement à de riches marchands et armateurs roscovites puis à des corsaires avant de devenir au 19e siècle « L’auberge du pigeon blanc ». Cet hôtel, qui vient d’être racheté, est aménagé dans un style épuré et résolument contemporain, où pierres apparentes et chêne clair se partagent la vedette. Coup de coeur assuré pour l’une des quatre chambres situées juste au dessus des flots, face à l’île de Batz. Ici, les jours de tempête, le spectacle est grandiose. www.finisteretourisme.com/weekend-leon
  22. 22. Notre collection Séjours 22 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les séjours Haute Couture Détente totale à Concarneau Concarneau a tout pour séduire : une ville close, une multitude de plages de sable… et l’un des rares hôtels bretons véritablement « les pieds dans l’eau » puisqu’il est situé sur la plage des Sables Blancs, qui lui a d’ailleurs prêté son nom. Tel un paquebot en escale, cet établissement de grand standing est un des « places to be » en Finistère. Les chambres qui sont décorées dans un style minimaliste dominent la baie de Concarneau et l’archipel des Glénan, juste en face. Elles bénéficient de terrasses qui invitent au repos et à la rêverie face à ce décor enchanteur. Le jeune couple qui vient de racheter l’hôtel entreprend, en ce début d’année, quelques travaux de rénovation qui devrait asseoir la notoriété de cette vénérable maison. Le restaurant Le Nautile, qui offre aussi une vue pleine mer, sera d’ici peu, une adresse incontournable pour tous les gourmets. Lionel et Frédérique Hénaff, anciens propriétaires de La Roseraie de Bel air, à côté de Quimper (1 étoile au Michelin) viennent en effet d’y poser leurs valises. www.finisteretourisme.com/weekend-concarneau Plaisirs des sens à Roscoff L’hôtel Le Brittany à Roscoff, membre de la prestigieuse chaîne Relais et Châteaux, propose un séjour « Plaisir des sens » qui est une véritable ode au bien-être. Ici, tout est pensé pour le plus grand bonheur des hôtes : dîner gastronomique au restaurant étoilé de l’hôtel, Le Yachtman, trois soins du corps, un accès libre au superbe espace bien-être et, pour la nuit, une vaste chambre qui donne sur le port de Roscoff et l’île de Batz. Une adresse exceptionnelle. www.finisteretourisme.com/weekend-roscoff
  23. 23. Notre collection Séjours 23 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les séjours Haute Couture Échappée balnéaire à Sainte Marine Ce qui n'était qu'un petit village de pêcheurs est devenu aujourd'hui un des endroits les plus "tendance" du Finistère. Ce petit port situé à 15 kilomètres de Quimper, à l'embouchure de l'Odet, n'a pourtant rien perdu de son charme. Une chapelle, quelques bateaux de pêche aux couleurs chatoyantes, une vaste plage abritée et un phare qui ne surveille plus que les randonneurs, donnent à Sainte Marine un petit air de Saint-Trop’ atlantique. Pour ne pas quitter la mer des yeux, La villa Tri Men, ancienne colonie de vacances totalement réaménagée, est sans conteste l'un des plus agréables hôtels du Finistère et sa table, l'une des meilleures et des plus inventives de cette côte bénie des dieux. Le must ? Déguster un verre de cidre sur la terrasse du parc qui descend en pente douce jusqu'à la mer : le bonheur absolu. Tarif : A partir de 580 euros pour trois nuits en chambre double « classique », les petits-déjeuners, trois dîners pour deux personnes (menu de saison, hors boissons) et deux VTT à disposition durant tout le séjour. www.finisteretourisme.com/weekend-saintemarine À la découverte de Quimper Quimper est une grande séductrice et les touristes de passage tombent rapidement sous son charme. Ses rues pavées, ses maisons à colombages, ses trois musées, sa cathédrale et l’Odet, la rivière qui la traverse de part en part, font de la capitale de la Cornouaille une ville où il fait bon vivre. Pour s’en convaincre, l’office de tourisme a créé un séjour tout compris avec au programme visites des musées de la ville, visite guidée des vieux quartiers, dégustation de crêpes, dîner du terroir et bien sûr temps libre pour flâner sur ses quais. Tarif : 145,50 euros par personne comprenant deux nuits à l’hôtel Mercure, sur la base d'une chambre double, la taxe de séjour, les petits- déjeuners, le Pass'Quimper donnant accès à deux musées, une visite commentée de la ville, un déjeuner en crêperie au centre ville, un dîner dans un restaurant traditionnel au centre-ville, un cadeau de bienvenue et un dossier de voyage (hors juillet – août). www.finisteretourisme.com/weekend-quimper
  24. 24. Notre collection Séjours 24 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les séjours Inédits Les « troglogîtes » des Monts d’Arrée à Brasparts Ces quatre « troglogîtes » situés à Brasparts, au cœur des Monts d’Arrée, constituent sans doute l’un des hébergements les plus insolites du Finistère. Construits dans la roche, à flanc de colline, ces habitations ressemblent étrangement à des habitations troglodytiques, d’où leur nom. Toits recouverts d’herbe, matériaux de construction écologiques et éolienne pour la production électrique, tout ici a été conçu dans le respect total de l'environnement naturel. www.finisteretourisme.com/weekend-troglo Les « huttes gauloises » du Camping Celtic Villages à Tréméoc Si Astérix et Obélix choisissaient le Finistère pour leurs vacances, ils poseraient sans nul doute leurs valises ici. Situé à Tréméoc en Pays Bigouden, ce village gaulois regroupe une vingtaine de huttes en bois recouvertes de chaume. À l’intérieur, ces cabanes offrent fort heureusement tout le confort moderne. Des vacances inédites “version armoricaine”. www.finisteretourisme.com/weekend-huttes La Carri’air à Pont-Aven Voici probablement l’un des hébergements les plus originaux dont l’ouverture est prévue ce printemps. Joliment baptisée « La carri’air » en référence a leur implantation dans une ancienne carrière de pierres exploitée jusque dans les années 60, ces deux cabanes en bois sont bâties à flanc de falaises, à huit mètres au dessus du sol. Elles se fondent dans cet environnement bucolique et champêtre et séduiront de fait les amoureux de nature. La première « La cachoti’air » est sans doute la plus intime, totalement camouflée par la végétation qui l’entoure. La seconde « la vision’air » offre une vue à couper le souffle sur le charmant village de Pont-Aven, la cité des peintres. Son originalité, sa situation et son confort font de la Carry’air « the place to be » en 2013. www.finisteretourisme.com/weekend-carriair
  25. 25. Notre collection Séjours 25 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les séjours Hydractifs Bien-être à Concarneau, Bénodet, Roscoff et Douarnenez Le Finistère, berceau de la thalassothérapie (le premier centre français y fut créé en 1899 à Roscoff) propose toute une gamme de séjours pour tous les âges et tous les publics. Bénodet, avec son nouveau séjour baptisé Thalavie, a imaginé un séjour ultra personnalisé basé sur la prévention et non la privation, véritable « starter » pour prendre sa santé en main. Celui-ci s’articule autour de trois axes : l’alimentation, la gestion du stress et la remise en mouvement, soit un ensemble de conseils et de techniques pour vivre jusqu’à 100 ans (au moins). Roscoff a créé un séjour inédit basé sur la chanson. Chanter, c’est apprendre à respirer et à maîtriser son souffle tout en exprimant sa créativité. Autant de bonnes raisons pour passer quelques jours dans ce centre « les pieds dans l’eau ». Le programme, sous la conduite d’Anne Peko, chanteuse professionnelle, comprend quatre ateliers chant ainsi que de nombreux modelages, bains et autres enveloppements minéralisants. Quelques jours pour se faire du bien en chanson. Le centre de Douarnenez a mis en place des mini-cures qui allient le bien-être (bain hydromassant, enveloppement « velours à la nacre et à l’hibiscus », modelage Abhyanga) et une initiation au stand up paddle, sport qui consiste à “marcher sur l’eau” (rien de moins), debout sur une planche (stand-up = tenir debout, comme son nom l’indique), en ramant avec une pagaie (Paddle). Enfin, 2013 voit l’ouverture d’un nouveau centre de thalasso à Concarneau. Face à la plage des Sables Blancs, le programme des soins n’a pas encore été dévoilé. A suivre. www.finisteretourisme.com/weekend-thalasso-roscoff www.finisteretourisme.com/weekend-thalasso-benodet www.finisteretourisme.com/weekend-thalasso-douarnenez Char à voile en baie d’Audierne À Pouldreuzic, à quelques milles de l'énigmatique Pointe du Raz, les propriétaires de l’hôtel Breiz Ar Mor proposent un court séjour au grand air avec initiation au char à voile sur la grande plage de Pen Hors et balades à vélo sur les petites routes côtières. Le soir venu, le plateau de fruits de mer proposé au restaurant de l’hôtel vaut à lui seul le détour ! Tarif : à partir de 252,60 euros comprenant 1 nuit en chambre vue sur mer avec petit déjeuner + 1 dîner plateau de fruits de mer (hors boissons) + 1 activité char à voile + prêt de vélos + 1 entrée au Musée de l’Amiral www.finisteretourisme.com/weekend-char
  26. 26. Notre collection Séjours 26 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les séjours Ultra Finistère Découvrir Pont-Aven sur les pas de Gauguin Le village de Pont-Aven doit sa notoriété à Gauguin et aux fameuses galettes du même nom. Le peintre fut charmé par la beauté des lieux, le caractère authentique de ses habitants et les prix modiques pratiqués par les pensions du village. Le touriste de passage sera, pour les mêmes raisons, séduit par « la cité des peintres » qui retrouve à l’automne une quiétude qui lui va si bien. Outre les nombreuses galeries de peinture et une halte chez les biscuitiers, les visites ne manquent pas entre balades au bord des avens, découverte des petits ports de charme tels que Kerdruc et Port-Manec’h ou bien dégustation des huîtres du Belon qui ont ce petit goût noisette si singulier. Pour poser ses valises , l’hôtel Les moulins du duc, ancienne propriété des Ducs de Bretagne (d’où son nom), dégage un charme indéniable. Implanté dans un vaste parc de quinze hectares traversé par la rivière Belon, l’établissement ressemble à un petit hameau, les chambres étant réparties dans les deux moulins en granit. Les 25 chambres et suites qui illustrent chacune un thème différent (bord de mer, art, romantique et voyageurs) bordent un magnifique plan d’eau qui invite à la rêverie. Avant de goûter la généreuse cusine du restaurant Le Raphaël, les hédonistes ne manqueront pas de faire une pause à l’espace bien-être avec sa piscine couverte et chauffée. Le bonheur absolu. www.finisteretourisme.com/weekend-pontaven « Pleine mer » au Guilvinec Pour approcher et comprendre le monde de la mer, Le Finistère, apparait comme la destination idéale. Premier département maritime de France, il dispose de plusieurs grands ports de pêche côtière ou hauturière, majoritairement situés en Pays Bigouden. C’est sans doute ce qui a inspiré Haliotika, la Cité de la pêche installée au Guilvinec, pour proposer ce séjour qui inclut une sortie en mer à bord d’un chalutier. Une expérience inoubliable pour appréhender le difficile et quelquefois périlleux travail des pêcheurs, leurs techniques de pêche et partager un moment fort avec ces hommes au caractère bien trempé. Tarif : 113 euros comprenant une nuit en hôtel 2 étoiles, 1 dîner au restaurant de l’hôtel, 1 journée de pêche en mer et 1 panier repas pour le déjeuner sur le bateau www.finisteretourisme.com/weekend-guilvinec Les abers en bateau Les abers constituent un territoire singulier où la mer et la terre semblent jouer à cache-cache. Ces mini fjords bretons, naturellement préservés, offrent une grande variété de paysages tantôt sauvages et saisissants, tantôt doux et bucoliques. L’office de tourisme de Brest a eu la bonne idée de créer un court séjour qui permet de découvrir cette terre du bout du Finistère à bord d’un voilier. 2 jours et une nuit à la découverte de l’aber Wrac’h, du phare de l’île Vierge, le plus haut d’Europe (397 marches pour 82,50 mètres) et de petits îlots perdus au milieu de l’océan. Le soir, retour à la pointe Saint Mathieu où la famille Corre attend les « capitaines au long cours », dans l’un de ses deux hôtels, l’Hostellerie de la Pointe Saint-Mathieu ou Vent d’Iroise à Plougonvelin. Tarif : à partir de 49 euros par personne comprenant une nuit en hôtel, un petit-déjeuner, la traversée aller-retour vers l’Ile Vierge ainsi que la visite du phare www.finisteretourisme.com/weekend-abers
  27. 27. Notre collection Séjours 27 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les séjours Ultra Finistère Les mystères de la forêt d’Huelgoat Comme la forêt de Brocéliande, sa grande sœur, la forêt d’Huelgoat, au cœur des Monts d’Arrée, est le berceau de nombreuses légendes celtes inspirées sans nul doute par ses rochers aux formes étranges. La légende raconte que Gargantua, de passage dans la région, demanda l'hospitalité aux habitants de la forêt. Furieux de ne se voir servir qu'une bouillie de blé noir, il se dirigea vers le Léon. Et pour se venger, il jeta tous les rochers qu'il trouva sur sa route à l'emplacement de l'actuel chaos. Parmi les lieux à ne pas manquer figurent la grotte d'Artus et la Roche tremblante. La grotte d’Arthus veille au repos du roi des Bretons, Arthus, et dans son camp (le camp d'Arthus), se cacherait le fameux trésor que Merlin l'Enchanteur avait confié ici même à des esprits gardiens. La Roche tremblante, lourde de plus de 100 tonnes, oscille légèrement par une simple pression. Même un enfant peut y parvenir. Encore faut-il trouver à quel endroit précis appuyer... Il serait dommage de quitter ces lieux sans y passer la nuit. L’hôtel Le Bretagne est l’adresse toute indiquée pour poser ses valises, avec ses huit chambres qui donnent sur la place principale du village. www.finisteretourisme.com/weekend-huelgoat L’école des filles - Espace d’art au Huelgoat Françoise Livinec a réhabilité l’ancienne école des filles du village en un vaste espace d’art de 2000 m2 , devenu au fil des ans “The spot to be” pour les amateurs d’art moderne et contemporain. Ils découvrent ici, au travers d’expositions thématiques, des artistes reconnus par l’histoire de l’art et des talents contemporains émergeants. Parrallèlement, des rencontres avec des auteurs, artistes et musiciens, y sont organisées les samedis et dimanches. Dernière nouveauté : l’ouverture d’un restaurant gastronomique où les fruits de mer sont à l’honneur. www.ecoledesfilles.org Les arbres du monde Ce parc dédié à la biodiversité végétale regroupe 3 600 espèces d'arbres et d'arbustes des quatre continents répartis sur vingt hectares. Deux circuits distincts permettent de voyager à travers la vallée himalayenne, le jardin de plantes médicinales, la flore chilienne, les eucalyptus et arbustes du bush australien, les magnolias, les rhododendrons, les chênes, les érables (collection classée au Conservatoire Français des Collections Végétales Spécialisées), ainsi que les pins, les rosiers ou la bambouseraie. www.lesarbresdumondeauhuelgoat.fr
  28. 28. Notre collection Séjours 28 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les séjours Ultra Finistère Contes et légendes en Finistère Ceux qui souhaitent découvrir un « autre Finistère choisiront sans hésiter de passer quelques heures ou plus dans les Monts d’Arrée. Cette terre qui constitue une « frontière » naturelle entre le nord et le sud du département est un paradis pour tous les randonneurs, petits et grands. L’association ADDES organise à leur attention des balades thématiques à la découverte de la flore, de la faune ou des nombreuses légendes de ce territoire. Randonnées sous la lune ou au petit matin figurent parmi les plus courues. L’auberge du Youdig à Brennilis propose également un séjour en immersion totale dans cette région mystérieuse avec soirée contes et légendes, balade d’une journée autour de la « porte de l’enfer » et dégustation de recettes locales telles que le kig ha farz, sorte de pot-au-feu finistérien. Tarif : 150 euros par personne comprenant 2 nuits en chambres d’hôtes, 2 petits déjeuners, 2 dîners et 1 déjeuner, une journée découverte et une soirée contes et causeries www.finisteretourisme.com/weekend-legendes La crêpe revisitée Si la crêpe figure sans conteste parmi les spécialités bretonnes les plus connues, les manières de l’accommoder restent assez conventionnelles. Les cours de cuisine proposés lors de ce séjour mis en place par l’office de tourisme de Brest vont bousculer les idées reçues. À partir de la classique pâte à crêpes, Joël Gallix, expert international et formateur des Maîtres crêpiers, forme « les apprentis cuisiniers » à la fabrication de cannellonis, samoussas, milles feuilles et autres kouigns. Les « cours » se déroulent à la crêperie Histoire de crêpes située sur le joli port de Landéda. À la fin de la journée, les gourmands rejoindront, avec un carnet de recettes et leur production du jour, leur chambre d’hôtes située à Plouguerneau, à seulement 200 mètres de la mer. Tarif : À partir de 128 euros par personne comprenant une nuit en chambre d’hôtes (base chambre double), le petit déjeuner, un cours de cuisine à la journée et le repas dégustation crêpes. www.finisteretourisme.com/weekend-crepes Infos : Avec 350 crêperies, le Finistère est le département français qui en compte le plus.
  29. 29. Notre collection Séjours Les Love Séjours Douce parenthèse amoureuse à Névez À quelques encablures de Pont-Aven, la cité des peintres, Névez, est devenu en quelques années un des spots les plus en vue de cette « riviera finistérienne » et un paradis pour les amoureux. Ils flâneront sur la plage de Tahiti, pieds nus ou en tongs Havaianas, dégusteront dans un bar à huîtres les fameuses Belon, somnoleront sur la très chic plage de Port Manec'h ou se poseront à la terrasse d'un café pour admirer le paysage, tout simplement. C'est en pensant à eux (notamment) que l’office de tourisme de la station a mis en place un court séjour qui permet de se ressourcer au grand air dans ce petit coin de paradis avec au programme une randonnée littorale, un massage ayurvédique, un dîner gastronomique et une nuit dans une chambre d’hôtes avec en prime une bouteille de champagne. Tarif : 335 euros comprenant deux nuits en chambre d’hôtes « Gîtes de France » 3 épis avec petit-déjeuner, deux dîners (hors boissons), une bouteille de champagne et un massage ayurvédique. www.finisteretourisme.com/weekend-nevez Ce nouvel établissement de 30 chambres qui ouvre ses portes ce printemps bénéficie d’un emplacement exceptionnel, non loin du village de Porspoder, face à de superbes dunes. Franck Jaclin, le maître des lieux, y propose plusieurs courts séjours à vivre à deux tel que le forfait « Toi et moi » qui comprend, outre une nuit en chambre double, une demi-bouteille de champagne, des macarons, l’accès au spa, la découverte du château de Kergroadez à Brelès et un tapis de pétales de roses dans la chambre… Tarif : 249 euros pour 2 personnes comprenant une nuit en chambre double, une demi-bouteille de champagne, des macarons, l’accès au spa, la découverte du château de Kergroadez. www.finisteretourisme.com/weekend-porspoder 29 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère La côte de Porspoder Un homme et une femme… au Château de sable à Porspoder Port Manec’h à Névez
  30. 30. Notre collection Séjours 30 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Les Séjours Écosensibles À la découverte de Bénodet et de l’archipel des Glénan à pied Ce séjour est tout particulièrement adapté à ceux qui veulent allier randonnées et bien-être. Chaque jour, les balades proposées au départ de l’hôtel situé à Bénodet (3h30 de marche en moyenne) permettent de découvrir (presque) toutes les facettes de cette frange méridionale du Finistère : les bords de l’Odet, l’une des plus belles rivières de France, la pointe de la Torche, paradis des surfeurs, l’archipel des Glénan qui ressemble à s’y méprendre à un atoll polynésien ou le petit port de Sainte Marine. De retour à l’hôtel, les randonneurs se détendent à l’espace hydromarin ou profitent de massages, bains hydromassants et autres enveloppements d’algues. Tarif : A partir de 785 euros par personne comprenant l’hébergement en hôtel 3 étoiles en pension complète, la soirée crêpes, l’accès à l’espace hydro-marin (4 soirs), l’excursion aux Glénan, les transferts et l’encadrement par un accompagnateur. www.finisteretourisme.com/weekend-randonnee-glenan
  31. 31. 31 Notre collection Séjours Les Séjours Écosensibles A la découverte de la presqu’île de Crozon et de l’île d’Ouessant Encadrée par la baie de Douarnenez et la rade de Brest, la presqu’île de Crozon, avec ses pointes grandioses, ses falaises découpées et ses criques aux eaux cristallines, constitue un must. Pour découvrir ce territoire exceptionnel, France Randonnée a imaginé une randonnée d’une semaine à la découverte de la faune et de la flore locales avec, en plus, une escapade de deux jours à l’île d’Ouessant qui offre, elle aussi des paysages à couper le souffle. Tarif : 669 euros comprenant la pension complète, la visite de la maison des minéraux, le portage des bagages, les transferts (bateaux, taxis ou bus) et les services d’un accompagnateur. www.finisteretourisme.com/weekend-crozon-ouessant Le Finistère à vélo De Quimper à Morlaix, cette traversée du Finistère à vélo, révèle toute la diversité des paysages du département. L’itinéraire qui emprunte majoritairement de petites routes de campagne, débute à Quimper, la « capitale » du Finistère, traverse Locronan, l’un des plus beaux villages de Bretagne, se prolonge en presqu’île de Crozon, l’une des extrémités du Finistère, pour s’achever à Roscoff, cité corsaire, via les enclos paroissiaux… soit une sympathique balade entre terre et mer. Tarif : À partir de 535 euros par personne (base chambre double) comprend les transferts de bagages ou la location d’une remorque bagages selon option et l'assistance technique en cas de problème pendant le séjour, 4 nuits en chambres d’hôtes et 2 nuits en hôtel 2*, 6 petits déjeuners, les directions et cartes. www.finisteretourisme.com/weekend-velo 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère
  32. 32. Notre collection Séjours 32 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Plaisirs Île-imités Week-end à l’île de Sein « Qui voit Sein voit sa fin » entend t-on sur cette île du bout du monde. Ce dicton en découragera peut être quelques-uns mais les autres seront récompensés. Catavoile 29 propose une croisière de deux jours au départ de Crozon. A bord, un skipper professionnel accompagne « les marins en herbe » dans ce périple vers ce petit bout de terre qui culmine à six mètres au dessus de la mer. A l’arrivée, après l’installation à l’hôtel, un dîner bien mérité attend les navigateurs avec, au menu, le fameux homard de l’île cuisiné ici comme nulle part ailleurs. Tarif : A partir de 200 euros par personne comprenant 2 jours de navigation, la nuitée, le petit déjeuner et le dîner. www.finisteretourisme.com/weekend-sein Escapade à Molène Tout proche de la mythique île d’Ouessant, l’archipel de Molène ressemble à un confetti au milieu de l’océan. Cette terre rude où le temps semble s’être arrêté est une destination idéale pour tout oublier et se ressourcer. L’office de tourisme de Brest propose une escapade de 2 jours sur cette île avec la découverte du sémaphore qui assure la surveillance et la régulation du trafic maritime de la pêche. Dépaysement garanti ! Tarif : à partir de 116,80 euros pour 2 personnes comprenant les traversées aller – retour, la nuitée, les petits déjeuners. www.finisteretourisme.com/weekend-molene Ouessant, l’île « sentinelle » L’île d'Ouessant est probablement la plus sauvage des îles bretonnes. Surnommée l’île haute en raison des falaises escarpées qui l’entourent, Ouessant se découvre à vélo ou à pied pour les plus courageux. Outre les balades littorales, deux musées méritent une halte prolongée : le musée du Niou, reconstitution à l’identique d’un habitat traditionnel ouessantin et le musée départemental des phares et balises qui présente l’histoire et les évolutions techniques de ces « sentinelles de la mer ». Tarif : 50 euros par personne pour une nuit en chambres d'hôtes petit déjeuner inclus au coeur du bourg de Lampaul, la « capitale » de l’île et la traversée aller-retour vers Ouessant au départ de Brest ou du Conquet. www.finisteretourisme.com/weekend-ouessant Le Phare du Créac’h à Ouessant est le plus puissant du monde !
  33. 33. LES ÉVÉNEMENTS IMMANQUABLES EN 2013 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère 33
  34. 34. « Nous autres », Abbaye de Daoulas du 27 avril au 11 novembre L'Autre, un sauvage ? Un modèle ? Ou tout simplement notre semblable... Tour à tour présenté comme un monstre du Moyen- âge, un Indien à l'époque des conquistadors, un animal de foire ou même, plus proche, un habitant de nos régions, l'Autre ne cesse d’inquiéter, d'étonner et de fasciner. À travers un parcours riche en surprises, l'exposition "Nous autres" questionne notre rapport à cet autre, étranger, "différent". Les thèmes et objets choisis - têtes réduites, témoignages sur les zoos humains, costume de maya guerrier, appareil à mesurer les crânes, corset, etc. - nous confrontent à nos préjugés et nous obligent à nous décentrer pour accepter l'Autre dans sa différence. www.cdp29.fr Lesévénements immanquables 34 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Culturels « Joan Miro » au Fonds Hélène et Edouard Leclerc à Landerneau juillet à novembre Le nouveau Fonds Hélène et Edouard Leclerc à Landerneau présentera de juillet à novembre une sélection de tableaux, sculptures monumentales et photos de l’artiste catalan Joan Miro. Une grande première en Bretagne ! www.fonds-culturel-leclerc.fr « La Bretagne, les Vikings, et la bande-dessinée : mythes et réalités » à l’abbaye de Landévennec du 26 avril au 15 septembre L’ancienne abbaye de Landévennec commémore en 2013 le 11ème centenaire de sa destruction par les Vikings. L’exposition organisée à cette occasion mettra non seulement en lumière une partie du fonds patrimonial de la bibliothèque bretonne de l’abbaye mais s’appuiera aussi sur les collections de bande dessinée d’une galerie d’art. Original et instructif à la fois ! www.musee-abbaye-landevennec.fr Exposition « Quel temps fait-il ? » à L’école des filles à Huelgoat du 22 juin au 22 septembre 400 oeuvres modernes et contemporaines d’artistes en lien avec la Bretagne tels que Max Jacob, Mathurin Meheut, Paul Auguste Masui, Vonnick Caroff, Guillaume Castel, Matthieu Dorval, Valérie Guillet, Loïc Le Groumelle ou non tels que Jeanne Coppel, Elvire Jan, Zuka, Ligang Wei, Yang Xiaojian illustreront le thème des différents temps de la vie : celui de l'enfance, du travail et du loisir, le temps de la musique et de la danse ou celui des éléments ainsi et de la mort. Passionnant ! www.ecoledesfilles.org René-Yves Creston au musée de la faïence de Quimper du 1er avril au 30 septembre Cette exposition est un bel hommage à René-Yves Creston, l’un des fondateurs en 1923 des « Seiz Breur ». Ce mouvement, initiateur de l’art celto-breton moderne qui regroupera jusqu'à 50 artistes sous le nom breton de « Unvaniezh Seiz Breur » (Union des Sept frères), a exercé une influence encore perceptible aujourd’hui dans la culture et la création bretonnes. www.musee-faience-quimper.com Un vrai coup de coeur pour lesamoureux d’art contemporain L’expo événement à ne pas rater ! La Grande Troménie de Locronan du 14 au 21 juillet La grande troménie de Locronan, l’un des plus intéressants pardons de toute la région, n’a lieu que tous les six ans. Une raison supplémentaire pour faire une halte dans ce village de caractère. www.quimper-tourisme.com
  35. 35. Lesévénements immanquables 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Festifs Les Vieilles Charrues à Carhaix du 18 au 21 juillet Le premier festival rock de France est aujourd’hui le temps fort de la saison musicale française. Quatre jours de folie où 250 000 festivaliers retrouvent leurs artistes préférés www.vieillescharrues.asso.fr « Baie de Morlaix 2013 » du 27 au 30 juin La seconde édition de cette grande fête des paysans et des marins regroupera une flotte bigarrée de près de 400 bateaux. L’un des temps forts de cet événement sera sans nul doute la remontée de la rivière de Morlaix de Plougasnou à Roscoff, avec Morlaix comme axe central. www.entreterreetmer-event.com Festival du Bout du Monde à Crozon du 2 au 4 août 60 000 festivaliers réunis autour de 300 artistes venus du monde entier, représentant la fine fleur des musiques métissées d’aujourd’hui, se retrouvent à Crozon lors de ce festival devenu l’un des plus importants en France. www.festivalduboutdumonde.com Festival du Cinéma de Douarnenez du 23 au 31 août Le 36e festival met cette année en lumière les peuples Roms- Tziganes avec un focus sur le cinéma roumain. www.festival-douarnenez.com Le 90e « Cornouaille Quimper » du 23 au 28 juillet Expression de la culture bretonne dans sa pluralité, le « Cornouaille » est sans doute un des plus anciens de France consacré aux arts et traditions populaires. C'est en 1923 que le Quimpérois Louis Le Bourhis décida de créer la Fête des Reines, une manifestation mettant en valeur la richesse de la culture bretonne à travers les costumes, les danses et la musique ! Cette œuvre fut reprise à l'issue de la Seconde guerre mondiale sous le nom de Fêtes de Cornouaille puis Festival de Cornouaille. D'une simple fête folklorique à ses débuts, Le Cornouaille est aujourd'hui une vitrine de la vie culturelle bretonne et s’ouvre aux différentes cultures. Toujours fidèle à sa devise « sans hier et sans demain, aujourd’hui ne vaut rien », le « Cornouaille » sait allier tradition et modernité, découvertes et créations, partage et convivialité. Cet événement qui accueille plus de 250 000 festivaliers, réunit plus de 4000 artistes qui se produisent dans 200 spectacles. Le festival souffle cette année ses 90 bougies et, pour l’occasion, a invité de nombreuses « têtes d’affiches » qui seront présentes à Quimper pour fêter dignement cet anniversaire. www.festival-cornouaille.com 35
  36. 36. 36 Lesévénements immanquables 2O13 D o s s i e r de P r e s s e Finistère Roc’h des Monts d’Arrée les 15 et 16 septembre Le rendez vous de plus de 5000 vététistes et marcheurs à la découverte des Monts d’Arrée sur des parcours de 8 à 120 km. www.lesroch.org Grand Prix de l’Ecole Navale à Brest du 8 au 12 mai L’Ecole navale, grande école militaire et d’ingénieurs formant les officiers de marine, a lancé en 2002, en rade de Brest, le « Grand Prix de l’Ecole navale » qui est aujourd’hui le plus important ras- semblement de monotypes habitables en France. Quelque 180 voiliers aux performances spectaculaires participent à cette compétition qui accueille plus de 850 équipiers de dix nationalités. www.gpen.ecole-navale.fr Le Tour du Finistère à la Voile du 28 juillet au 3 août Créé à l’origine pour favoriser le développement des ports du département et encourager les marins à naviguer le long d’une côte réputée hostile, le « Tour Duf » est très vite devenu un événement incontournable. Pour préserver la convivialité de cet événement, le comité d’organisation a décidé de limiter le nombre d’inscrits. Chaque année, 100 à 110 voiliers venant des différents bassins de l’Atlantique et de la Manche, s’affrontent dans cinq catégories. www.tourduf.org Sportifs La Torche Pro du 26 octobreau 3 novembreLe spot de La Torche accueillera du 26 octobre au 3 novembre « La Torche Pro France ». Il s’agit de l’unique étape européenne du championnat du monde de Stand Up Paddle qui oppose les meilleurs surfeursactuels de la planète.www.latorchepro.com Un événement international !

×