Des Français attachés à la Sécurité sociale

418 vues

Publié le

Malgré tous les discours l’assimilant à une charge, une majorité de Français considèrent la Sécurité sociale comme un investissement et appuient la proposition de faire davantage cotiser les revenus financiers selon notre sondage pour La Mutuelle Familiale, en partenariat avec l’Humanité. Ainsi, 63% des personnes interrogées perçoivent avant tout la Sécurité sociale comme un investissement plutôt qu’un coût (36%). Invités à préciser leurs préférences pour assurer un financement juste et efficace de la Sécurité sociale, une très large majorité de répondants pointent la suppression des niches fiscales (78) et dans une mesure non négligeable l’élargissement de l’assiette des cotisations sociales (50%).

Publié dans : Données & analyses
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
418
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
153
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Des Français attachés à la Sécurité sociale

  1. 1. Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain Sondage Elabe pour La Mutuelle Familiale et L’Humanité Novembre 2015 En partenariat avec
  2. 2. Interrogation Fiche technique 2 Constitution de l’échantillon Mode de recueil et dates de terrain La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. De façon à disposer d’effectifs de répondants suffisants sur la cible jeunes, un sur échantillon de 201 personnes âgées de 18 à 29 ans a été constitué, soit un total de 357 répondants âgés de 18 à 29 ans au sein de notre échantillon. Echantillon de 1 204 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Interrogation par Internet du 20 au 26 octobre 2015. Novembre 2015 Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain Note de lecture : Signalent, pour les jeunes âgés de 18 à 29 ans, les écarts significatifs à la moyenne de l’échantillon national.
  3. 3. PERCEPTIONS GÉNÉRALES ASSOCIÉES À LA SÉCURITÉ SOCIALE Novembre 2015 Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 3
  4. 4. 63 36 1 Plus de six Français sur dix perçoivent avant tout la Sécurité sociale comme un investissement pour la société Question : A propos de la Sécurité sociale, de laquelle des phrases suivantes vous sentez-vous le plus proche ? En % Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 4 « La Sécurité sociale est avant tout un investissement pour la société française » « La Sécurité sociale est avant tout un coût pour la société française » Novembre 2015 63 37 Répondants âgés de 18 à 29 ans
  5. 5. 48 26 14 12 Un bien commun dont nous sommes tous responsables La solidarité : entre générations, entre malades et bien-portants Un bien commun dont les grandes orientations doivent être décidées de manière démocratique L’universalité des droits, c’est-à-dire sans distinction d’âge ou de statut La Sécurité sociale, un bien commun dont nous sommes tous responsables Question : Parmi les propositions suivantes, quelle est celle qui, selon vous, caractérise le mieux la Sécurité sociale ? En % Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 5 Novembre 2015 45 22 15 17  Répondants âgés de 18 à 29 ans
  6. 6. 61 46 43 16 11 8 7 Les citoyens, chacun d’entre nous Le gouvernement Les professionnels de santé Les mutuelles à but non lucratif Les syndicats de salariés Les assurances à but lucratif Les syndicats des employeurs La Sécurité sociale, un bien commun dont nous sommes tous responsables Question : Parmi les acteurs suivants, quels sont, selon vous, ceux qui ont un rôle important à jouer pour assurer l’avenir de notre système de protection sociale ? En % - Total des citations* Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 6 Novembre 2015 (*) Total supérieur à 100%, les personnes interrogées ayant pu donner jusqu’à 2 réponses. Répondants âgés de 18 à 29 ans 52  54  39 14 12 10 7
  7. 7. Une nette majorité considère qu’il faut trouver de nouvelles sources de financement pour la Sécurité sociale Question : Êtes-vous d’accord ou pas d’accord avec chacune des affirmations suivantes ? En % Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 7 Novembre 2015 1 1 7 6 8 37 20 25 24 41 49 49 42 15 24 20 25 6 Il faut trouver de nouvelles sources de financement pour l’Assurance maladie Les ressources financières de l’Assurance Maladie sont insuffisantes L’Assurance Maladie dépense trop d’argent Il faut réduire les remboursements de l’Assurance Maladie Sans opinion Pas d'accord du tout Pas vraiment d'accord Plutôt d'accord Tout à fait d'accord Ensemble des Français 73 69 67 21 78  73 70 28  Répondants de 18 à 29 ans TOTAL « D’accord »
  8. 8. 78 50 36 19 1 Supprimer les niches fiscales qui réduisent les ressources financières de la Sécurité sociale Elargir l’assiette des cotisations sociales en prenant en compte toutes les richesses produites dans l’entreprise Supprimer les exonérations de cotisations accordées aux entreprises Réduire les cotisations sociales Ne se prononcent pas La suppression des niches fiscales, priorité des Français pour assurer le financement de la Sécurité sociale Question : En France, le financement de la Sécurité sociale repose très largement sur les revenus du travail via les cotisations sociales payées par les entreprises et les salariés. Selon vous, que faudrait-il faire en priorité pour assurer un financement juste et efficace de la Sécurité sociale ? En premier ? Et en second ? En % - Total des citations* Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 8 Novembre 2015 (*) Total supérieur à 100%, les personnes interrogées ayant pu donner jusqu’à 2 réponses. 73  36  33 33  1 Répondants âgés de 18 à 29 ans
  9. 9. LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ Novembre 2015 Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 9
  10. 10. 21 42 20 16 1 Tout à fait favorable Plutôt favorable Plutôt opposé Tout à fait opposé Sans opinion Près des deux tiers des Français se prononcent en faveur de la création d’un « chèque santé » Question : Une complémentaire santé est indispensable pour réduire le reste à charge non remboursé par la Sécurité sociale. Seriez-vous favorable ou opposé à ce que l’Etat facilite l’accès à une complémentaire santé en attribuant un « chèque santé » à tous les assurés sociaux, et dont le montant serait modulé en fonction du niveau de revenus ? En % Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 10 Total « Favorable » 63% Total « Opposé » 36% Novembre 2015 67 32 1 Répondants âgés de 18 à 29 ans
  11. 11. La création du « chèque santé » aiderait plus d’un Français sur deux à améliorer son accès aux soins Question : La création de ce « chèque santé » d’aide à la souscription d’une complémentaire santé vous aiderait-elle à améliorer votre accès aux soins ? Vous diriez… ? En % Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 11 Novembre 2015 17 36 30 16 1 Oui, certainement Oui, probablement Non, probablement pas Non, certainement pas Sans opinion Total « Oui » 53% Total « Non » 46% 63 36 1 Répondants âgés de 18 à 29 ans  
  12. 12. LA PRÉVENTION ET LA SANTÉ DES JEUNES Novembre 2015 Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 12
  13. 13. Des Français et des jeunes très fortement sensibilisés au lien entre santé et environnement Question : Le lien entre santé et environnement est établi aujourd’hui comme constituant l’un des facteurs explicatifs de la multiplication des maladies chroniques (cancer, diabète….). Pour répondre à ce nouveau défi sanitaire, pensez-vous qu’il est urgent… ? En % Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 13 Novembre 2015 1 1 1 1 1 1 2 2 2 4 6 7 10 16 16 29 39 41 46 48 53 65 54 50 42 34 28 D’interdire ou mieux contrôler l’utilisation de certains polluants chimiques D’agir contre la pollution de l’air et de l’eau De garantir la sécurité alimentaire D’informer davantage la population sur les pratiques et les comportements à risques D’améliorer les conditions et l’organisation du travail D’améliorer le logement et le cadre de vie Sans opinion Non, pas du tout Non, pas vraiment Oui, plutôt Oui, tout à fait 94 93 91 88 82 81 Ensemble des Français Répondants de 18 à 29 ans TOTAL « Oui » 91 92 90 87 80 82
  14. 14. 55 38 30 28 14 13 9 9 Avoir de bonnes pratiques alimentaires Pratiquer une activité physique régulière Eviter d’être sédentaire Pratiquer des dépistages réguliers Limiter sa consommation d’alcool S’informer sur les risques santé, les bonnes pratiques recommandées Respecter les prescriptions médicales Consulter régulièrement son médecin traitant L’alimentation et l’activité physique, comportements sur lesquels agir en priorité pour préserver santé Question : Parmi la liste suivante, quels sont, selon vous, les comportements sur lesquels il faut agir en priorité pour préserver sa santé ? En premier ? Et ensuite ? En % - Total des citations* Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 14 Novembre 2015 (*) Total supérieur à 100%, les personnes interrogées ayant pu donner jusqu’à 3 réponses. Répondants âgés de 18 à 29 ans 56 46  27 22  14 12 11 7
  15. 15. Pour une majorité de Français, l’Etat et la Sécurité sociale ne prennent pas suffisamment en compte la prévention Question : Considérez-vous que l’Etat et la Sécurité sociale prennent suffisamment en compte la prévention dans notre système de santé ? En % Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 15 Novembre 2015 5 37 47 101 Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, pas vraiment Non, pas du tout Sans opinion Total « Oui » 42% Total « Non » 57% 51 49 Répondants âgés de 18 à 29 ans  
  16. 16. 56 18 17 9 Vous prenez rendez-vous avec votre médecin traitant Vous naviguez sur Internet à la recherche d’informations santé Vous interrogez votre famille ou votre entourage Vous en parlez avec votre pharmacien En cas de problème de santé, une majorité prend rendez-vous avec son médecin traitant… sauf les 18-29 ans Question : Lorsque vous avez un problème de santé. Quel est votre premier réflexe ? En % Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 16 Novembre 2015 27  22  42  9 Répondants âgés de 18 à 29 ans
  17. 17. 8 40 52 Vous utilisez déjà une application santé Vous n’utilisez pas une application santé mais vous seriez prêt(e) à le faire Vous n’utilisez pas une application santé et vous n’envisagez pas de le faire Les applications santé sur smartphone ou tablette, un potentiel de développement important Question : Vous personnellement, utilisez-vous ou seriez-vous prêt(e) à utiliser une application santé sur smartphone ou tablette vous permettant de suivre certains indicateurs ou paramètre liés à votre santé (activité physique, sommeil, poids, rythme cardiaque, etc.) ? En % Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 17 Total « Utilise ou serait prêt à le faire » 48% Novembre 2015 17 51 32 Répondants âgés de 18 à 29 ans 68% 
  18. 18. 49 36 33 28 25 3 L’accompagnement et le suivi à distance par son médecin La possibilité d’échanger avec son médecin via des applications ou par email Le contrôle et la transmission en temps réel de l’évolution de ses indicateurs de santé Le développement de la télémédecine : téléconsultation, téléassistance, télésurveillance L’amélioration de la collecte et l’analyse de données de santé à grande échelle Ne se prononcent pas L’accompagnement et le suivi à distance par son médecin, principal bénéfice attendu du développement l’iSanté Question : Selon vous, quels sont les deux principaux bénéfices ou avantages du développement de l’iSanté (ou e-santé) et des objets connectés en santé dans les années qui viennent ? En % - Total des réponses* Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 18 Novembre 2015 (*) Total supérieur à 100%, les personnes interrogées ayant pu donner jusqu’à 2 réponses. Répondants âgés de 18 à 29 ans 47 30  37 24 30  3
  19. 19. 49 45 42 40 1 La détection des prédispositions à certaines maladies pourrait être utilisée contre la personne : assurances et crédit plus chers, freins à l’embauche, etc. Cela risque de remplacer la relation entre le patient et son médecin Nous serons suivis et fichés en permanence On ne sait pas à quoi vont servir les données de santé collectées Ne se prononcent pas La détection des prédispositions à certaines maladie, principal risque associé au développement l’iSanté Question : Et selon vous, quels les deux principaux risques du développement de l’iSanté (ou e-santé) et des objets connectés en santé dans les années qui viennent ? En % - Total des réponses* Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain 19 Novembre 2015 (*) Total supérieur à 100%, les personnes interrogées ayant pu donner jusqu’à 2 réponses. 44  38 47  40 Répondants âgés de 18 à 29 ans
  20. 20. Les Français, la Sécurité sociale et leur santé demain Sondage Elabe pour La Mutuelle Familiale et L’Humanité Novembre 2015 En partenariat avec

×