Immobilier à Brest Finistère

173 vues

Publié le

Articles sur l'investissement Loi Pinel à Brest et l'éco construction dans le Finistère http://www.courtier-brest.fr/

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
173
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Immobilier à Brest Finistère

  1. 1. Horizontal ans de services gagnants ! www.tanguy.fr TOUS LES MATÉRIAUX POUR CONSTRUIRE ET RÉNOVER EN CONFIANCE Supplément au numéro du mercredi 7 octobre 2015. Ne peut être vendu séparément. Numéro spécial Loi Pinel, éco-construction, extension, rénovation, rangement, tendances… Votrecourtierauquotidien Votrecourtierauquotidien Agence Brest 26 rue Emile Zola- BREST Tél.02 98 47 74 93 Port. 06 63 57 96 01 spoac.pennarbed@gmail.com www.pennarbed-finances.com Financement résidence principale Financement résidence secondaire Investissements locatifs Crédit soulte Défiscalisation Stephane POAC Numéro orias 15001182 Assurance 884580 NORD-FINISTÈRE Habitat on cHange ©Dépositphotos
  2. 2. Le dispositif Pinel est une mesure de défiscalisation, qui permet aux contribuables d’alléger leur assiette fiscale et de se constituer un patri- moine immobilier. Pour en bénéfi- cier, rien de plus simple ! Il suffit d’être domicilié en France et ache- ter un logement neuf jusqu’au 31 décembre 2016. Il faut toutefois louer le logement pendant six, neuf ou douze ans, à un loyer plafonné, pour bénéficier de la réduction d’im- pôt. Des avantages… Contrairement aux autres dispositifs de défiscalisation, le Pinel permet de louer le logement aux ascen- dants et aux descendants. Autre avantage : la durée de location. Plus elle est longue, plus la réduc- tion fiscale sera importante : cette réduction est un pourcentage du prix de revient du logement (12 % pour une mise en location de six ans, 18 % pour neuf ans et 21 % si le bien est loué douze ans), ce prix étant plafonné à 300.000 € par an et 5.500 €/ m². … et des plafonds Le dispositif Pinel, s’il propose des avantages indéniables pour l’inves- tissement locatif, présente aussi quelques limites. Ainsi, le loyer d’un bien acquis en Pinel doit respecter un plafond fixé à 10 € le m² en zone B1 (Belle-Ile-en-Mer et certaines communes d’Ille-et-Vilaine) et 8,69 €/m² en zone B2 (la plupart des villes des départements bre- tons). Par exemple, le loyer d’un deux-pièces de 53 m² est plafonné en 2015 à 460,57 € à Brest ou Lorient. À Sauzon (Morbihan), ce même deux-pièces aura un loyer pla- fonné à 530 ¤. Le plafond du loyer peut être modulé à la baisse locale- ment par arrêté du préfet de région pour rester inférieur d’environ 20 % aux loyers du marché local. Quant aux ressources des locataires, elles ne doivent pas dépasser 35.757 € pour un couple en zone B2. Des limites qui ne semblent pas enta- mer le succès de ce dispositif. D’après FPI France, le nombre de ventes de logements neufs en Pinel a explosé en Bretagne au premier semestre 2015 : 1.056 ventes ont été enregistrées par les promoteurs contre seulement 636 les six pre- miers mois de 2014. La loi Pinel permet une réduction d’impôt allant jusqu’à 21 %. Un avantage qui peut fait réfléchir les investisseurs hésitants. Photo archives Claude Prigent. Marc Ezrati Le dispositif Pinel a été mis en place, il y a un an, le 1er septembre 2014, pour inciter les ménages à investir dans l'immobilier neuf. Pour les professionnels de l’immobilier et les organismes financiers, c’est un succès. Explications. L’âge moyen des investisseurs en Bretagne est de 46 ans selon le site empruntis.fr À noter que l’âge moyen varie d’un département à l’autre : 43 ans dans le Finistère contre 50 ans et demi dans les Côtes-d’Armor. Loi Pinel. Pourquoi ça marche ? C’est le prix moyen d’un studio neuf en Bretagne acquis en investissement via le dispositif Pinel, en juin 2015, selon les chiffres de l’Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers. 58 % des plus de 50 ans font un emprunt pour acquérir une résidence principale et 15 % pour une résidence secondaire. 24 % empruntent dans le cadre d’un projet locatif. Les investisseurs bretons Attachés à leur région, 82 % des investisseurs bretons achètent en Bretagne. 8 % d’entre eux préfèrent le Centre-Val de Loire et 6 % l’Ile-de-France, selon une étude d’Empruntis. 71 % Investissement ou accession ? Patrice Pinson, président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) de Bretagne. > Quels avantages présente le dispositif Pinel pour les investisseurs bretons ? Les règles sont simples et claires. D’abord, il est plus lisible grâce à un principe de réduction d’impôt et un système d’amortissement plus facile à appréhender pour un investisseur. Ensuite, le choix entre trois durées de location permet aux investisseurs de mieux se projeter. L’autre avantage majeur, c’est la possibilité de louer à ses ascendants ou descendants. > Les modifications du zonage peuvent-elles expliquer le succès du dispositif ? Ce n’est pas tant sa modification que son caractère désormais figé qui a marqué le retour des investisseurs depuis le dernier trimestre 2014. À la FPI, nous nous sommes battus pour obtenir la modification du zonage proposé initialement qui ne répondait pas toujours aux besoins en termes de logement dans des zones plus tendues, notamment dans les villes du littoral breton. Par ailleurs, ce zonage créait parfois des distorsions entre les communes, au sein d’une même communauté d’agglomérations et cela avait des impacts, y compris sur le prêt à taux zéro. Pour que cette modification soit efficace, il a fallu obtenir des préfets que certaines communes classées en zone B2 puissent être éligibles. Nous avons souvent alerté puis accompagné les élus locaux dans cette démarche volontaire. C’est grâce au travail d’explications sur le terrain, mené avec notre ancienne présidente Véronique Bléas-Moncorps, que de nombreuses villes de Bretagne bénéficient aujourd’hui de Pinel. 3.218 € C’est le prix du m² moyen en Bretagne pour un logement neuf au second trimestre 2015 (+ 0,2 % par rapport à 2014). Quel âge ont les emprunteurs ? Les ventes de logements neufs en investissement ont bondi de 71 % au premier semestre 2015 par rapport à la même période en 2014. 107.178 €Deux questions à… Combien ? Si vous pensez qu’une maison d’architecte est un rêve inaccessible, je vais vous prouver le contraire. Expression - 22 Quai de la douane 29200 Brest - Tél. : 02 98 46 58 52 www.expression-architecture.fr En confiant votre projet à Expression, vous bénéficierez du talent d’un cabinet d’architecte et de l’accompagnement d’un maître d’œuvre, pour un strict respect de la qualité, des délais et des prix. Au final, une vraie maison d’architecte pour le coût d’une maison ordinaire. Pour une étude gratuite, contactez-nous au 02 98 46 58 52 Jacques Phelep Créateur d’Expression 884151 Où ? HABITAT2 Mercredi 7 octobre 2015 Le Télégramme
  3. 3. Identifier les besoins La première chose à faire est de se poser les bonnes questions : a-t-on besoin de construire une maison de 150 m² quand on est deux ? Est-il nécessaire de verser 30.000 litres d’eau potable par an dans les WC ? Plus la maison est isolée, plus elle risque de monter en température l’été : quels sont les matériaux qui vont permettre d’assurer un bon confort aux beaux jours sans sys- tème de climatisation ? Quelle éner- gie choisir ? Attention aux matériaux utilisés et à leurs compatibilités Une maison est un système complexe dont tous les éléments doivent se conju- guer les uns avec les autres de manière intelligente et harmonieuse. Il ne faut pas perdre de vue que ceux qui vont y habiter doivent s’y sentir en sécu- rité, y vivre bien et en bonne santé. Autant d’éléments liés à l’architecture et à la réalisation concrète de son projet. Mais les besoins d’aujourd’hui peuvent évoluer. Pourquoi ne pas imaginer une maison modulable ou modifiable ? Cela doit se prévoir au moment de la concep- tion. Penser à l’avenir de la maison Un bâtiment est fait pour durer long- temps. On doit toutefois envisager sa fin de vie. L’impact environnemental, lors de la déconstruction, sera d’autant plus faible que les matériaux et le système construc- tif seront réutilisables ou recyclables. Dans la démarche d’éco-construction, on envisage son projet et sa réalisation du début jusqu’à la fin. tAdresses utiles La Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) est l’organisme qui regroupe tous les artisans et entreprises du bâtiment engagés dans l’éco-construction en Bretagne. www.eco-construction-bretagne.com Le ministère du Développement durable propose de nombreux conseils pour tout comprendre sur l’éco-construction : aides, certifications, normes et contacts en région. www.developpement-durable.gouv.fr Ademe Bretagne : www3.ademe.fr/bretagne Une maison est un système complexe dont tous les éléments doivent se conjuguer les uns avec les autres de manière intelligente et harmonieuse. > Comment se porte l’éco- construction en Bretagne ? Stéphane Vaugon (*) : la Bre- tagne est une pionnière dans le domaine : de nombreuses initia- tives associatives ont vu leur décli- naison au niveau national… La culture du chanvre, par exemple, pour l’isolation des parois, fait de la Bretagne le premier producteur du pays de ce matériau. > L’éco-construction, un acte militant ? Les matériaux bio-sourcés sont une source d’emploi et de déve- loppement industriel très impor- tante. Il nous faut aussi lutter contre l’idée que ces matériaux sont forcément plus chers à l’achat. Les isolants en fibre de bois, par exemple, ont vu leur prix chuter de 30 % en cinq ans ! Oui, l’acte d’éco-construction est aujourd’hui encore un acte mili- tant : les prix de la rénovation sont difficilement comparables avec ceux d’une entreprise qui n’utiliserait que des produits industriels et à bas coût. Mais nous parlons d’une démarche glo- bale, saine et pérenne. L’éco- construction, c’est un acte poli- tique car il sous-entend que les produits soient locaux avec une forte part de main-d’œuvre locale. Que les choix prescrits soient en accord avec l’environne- ment du bâti et que les travaux réalisés aient valeur d’exemple. > Vous avez pour projet de fédérer les éco-artisans, pourquoi est-ce important ? Je mets en place un réseau d’arti- sans locaux (en liaison avec la Capeb) qui se retrouvent dans la démarche de l’éco-construction « bio » afin de nous rendre lisibles commercialement et de proposer des solutions alterna- tives à nos clients qui pourront alors choisir des équipes ayant l’habitude de travailler ensemble, au meilleur coût et dans les meilleurs délais. > C’est aussi une démarche de santé ? L’utilisation de matériaux bio- sourcés garantit de vivre dans un environnement plus sain. Propos recueillis par M.E. * Stéphane Vaugon, gérant d’Écogéo Rénovation, à Saint-Avé (56). Un acte citoyen Éco-construction. Mode d’emploi PhotoFranckito Proprietaire? Oui ! 0229004600 -Créditsphotos:Gettyimages-Kreaction LOUERC’EST ACHETER VOS PREMlERS LOYERS CONTRlBUENT A VOTRE APPORT PERSONNEL Retrouvez les conditions sur www.tymmo.fr PhotoDR Marc Ezrati Vous souhaitez vous lancer dans un projet d’éco-construction ? Quelques conseils pratiques avant de vous lancer. HABITAT3 Mercredi 7 octobre 2015 Le Télégramme

×