Formation action
« Développement
économique urbain »
Les « tiers lieux », nouveaux supports
potentiels de développement éc...
Les tiers lieux : un concept aux
traductions multiples
2
« Casemate »
Grenoble
Espace de
Coworking
Lyon
ARGOS - ARADEL – C...
Définition transversale des tiers lieux
3
§  « La notion de Tiers Lieux a été forgée en 1989 par le
sociologue Américain ...
Définition transversale des tiers lieux
4
§  Des espaces favorisant un effacement des hiérarchies au
profit de relations ...
Particularité de certains types de tiers lieux
§  « Living lab »: Décloisonner la recherche des laboratoires
pour la fair...
Particularité de certains types de tiers lieux
§  « Hackers space » : Un lieu réunissant des gens
travaillant dans l’info...
Intérêts pour le développement
économique des quartiers
7
u  Opportunités
§  Les tiers lieux, souvent centrés sur les te...
Intérêts pour le développement
économique des quartiers
8
u  Limites
§  Un risque de répétition des inégalités existante...
Sources
9
§  Raphael BESSON : Laboratoire PACTE
§  www.villeinnovation.com
§  Hackerspace : http://hackerspaces.org
§ ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Formation-action Développement économique urbain : les tiers-lieux. Séance 3 - 27/05/14

204 vues

Publié le

Les tiers-lieux, nouveaux supports potentiels de développement économique
Formation organisée par le CR-DSU et ARADEL

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
204
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Formation-action Développement économique urbain : les tiers-lieux. Séance 3 - 27/05/14

  1. 1. Formation action « Développement économique urbain » Les « tiers lieux », nouveaux supports potentiels de développement économique 27 mai 2014
  2. 2. Les tiers lieux : un concept aux traductions multiples 2 « Casemate » Grenoble Espace de Coworking Lyon ARGOS - ARADEL – CR DSU – mai 2014
  3. 3. Définition transversale des tiers lieux 3 §  « La notion de Tiers Lieux a été forgée en 1989 par le sociologue Américain Ray Oldenburg. Les Tiers Lieux, souvent positionnés au cœur des villes, cherchent à ouvrir, diffuser et partager les innovations et connaissances au reste de la Cité » Raphaël Besson §  Les Tiers Lieux sont des espaces hybrides entre le domicile et le travail, entre la sphère privée et publique. Tous les secteurs d’activités peuvent y être représentés et l’interdisciplinarité est la base du fonctionnement de ces espaces virtuels ou réels. ARGOS - ARADEL – CR DSU – mai 2014
  4. 4. Définition transversale des tiers lieux 4 §  Des espaces favorisant un effacement des hiérarchies au profit de relations plus horizontales entre la société civile et les professionnels. §  La raison d’être de ces structures est autant sociale que productive, la manière de produire est aussi importante que le produit final du travail. La coproduction, l’échange, l’intégration de la société civile sont les méthodes de travail privilégiées. Les objectifs poursuivis sont ceux d’une meilleure réponse aux besoins de la société civile, de créer du lien social, d’une mise en place d’un système productif durable favorisant la paix sociale et le respect de l’environnement. ARGOS - ARADEL – CR DSU – mai 2014
  5. 5. Particularité de certains types de tiers lieux §  « Living lab »: Décloisonner la recherche des laboratoires pour la faire descendre dans la vie de tous les jours, en ayant souvent une vue stratégique sur les usages potentiels de ces technologies §  « Fab lab » : Construire soit même son objet (par exemple un prototype) à partir de machines simples ou sophistiquées (imprimante 3D) §  « Espace de coworking » : L’espace de coworking est le contenant d’un travail se faisant en réseau par une agrégation ponctuelle de compétences 5ARGOS - ARADEL – CR DSU – mai 2014
  6. 6. Particularité de certains types de tiers lieux §  « Hackers space » : Un lieu réunissant des gens travaillant dans l’informatique (codage) favorisant un partage des connaissances, des technologies, mais aussi une socialisation et une collaboration. 6ARGOS - ARADEL – CR DSU – mai 2014
  7. 7. Intérêts pour le développement économique des quartiers 7 u  Opportunités §  Les tiers lieux, souvent centrés sur les technologies numériques, favorisent l égalité des chances en permettant de relativiser l importance du capital culturel et social dans le parcours d insertion et de réussite sociale. §  Favorise l émergence de projets spontanés, permet la synergie et la collaboration de personnes aux compétences complémentaires. §  Un espace de mutualisation de connaissances et de matériels, une source de démocratisation des savoirs, un lieu d interaction favorisant l émulation intellectuelle. §  Un affranchissement vis-à-vis des systèmes hiérarchiques traditionnels favorisant une atmosphère d innovation et un accès démocratique basé sur une motivation, des compétences et des besoins. §  Favorise l accès au travail dans des zones éloignées des pôles d emplois en mutualisant des ressources logistiques. ARGOS - ARADEL – CR DSU – mai 2014
  8. 8. Intérêts pour le développement économique des quartiers 8 u  Limites §  Un risque de répétition des inégalités existantes dans les villes entre les différents tiers lieux. Par exemple, entre des espaces publics numériques concentrant des personnes ayant un niveau de maitrise peu élevé de l outil informatique et des Fab Lab concentrant des populations très avancées sur les technologies de pointe et faisant partie de réseaux professionnels dynamiques. §  La ville entière ne devrait elle pas être le tiers lieu fondamental ? ARGOS - ARADEL – CR DSU – mai 2014
  9. 9. Sources 9 §  Raphael BESSON : Laboratoire PACTE §  www.villeinnovation.com §  Hackerspace : http://hackerspaces.org §  Entretien avec le Fab lab de Lyon §  RSLN (regard sur le numérique) : http://www.rslnmag.fr/ ARGOS - ARADEL – CR DSU – mai 2014

×