Il n’y a métaphysique qui tienne. Pour être, la révolte n’a que faire de raisons d’être,
la vie n’a que faire de raisons d...
– Le pacte synallagmatique –
A la lumière tragique de deux siècles de révolutions, nous refusons de séparer les revendicat...
I
Les Hau-De-No-Sau-Nee disent : « Nous pensons que toutes les choses vivantes sont
des êtres spirituels » « La spirituali...
Soyons sauvage !
Amour ! Anarchie !
Ils ont essayé de nous enterrer. - Ils ne savaient pas... Que nous étions des graines....
Faisons-laisser correspondre être !
– Soyons sauvage ! –
∆ L'action ne doit pas être une réaction mais une infracassable c...
2
Présence : La danse du désir et de l'univers l'un en l'autre ... danse du fini et de l'infini l'un en l'autre : l'accuei...
La sueur d'une pierre
coule dans le sang des hommes,
au coeur des villes, elle raconte
l'aurore des rues aux pas furtifs.....
El sudor de un piedra
brota en la sangre de los hombres,
en el corazón de las ciudades, cuenta
la aurora de las calles a l...
5
Faire-laisser correspondre être suggère, ici, et veut
- une autre relation à soi, aux choses, aux êtres... à l’univers.....
oucréateursdeterroirs(organisationmétaboliqueduréel)...duréel:Lesurréel–l'anarchievécue!(L'intelligenceaupouvoir-MauriceJo...
! Femmes et hommes encyclopédiques ou femmes et hommes de désir !
7
La levée d'écrou :
La danse du désir et de l'univers l...
LECOUPLEVOYANT
ALTÉRITÉ
AMOUR
Pari singulier de l’intelligence et du coeur, sur la vie !
Pacte synallagmatique... singulie...
MANIFESTE NUIT DEBOUT STRASBOURG
Nuit Debout - Strasbourg·vendredi 19 août 2016
Personne n’est parfait, la nature humaine ...
Editeur responsable : Emmanuel Crombag - Mail : crombag.emmanuel@gmail.com
II
La pauvreté naît en civilisation de l'abonda...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tract nuit debout - manifeste et complément - N° hors série

50 vues

Publié le

...L'amour n’a que faire d’impensables raisons d’aimer...


La nuit debout

- L'unité de l'existence

Tes yeux dans l'ombre
Une fenêtre en feu
Derrière l'infini et le fini l'un en l'autre26/11/2016 19:48
Ils dansent ! -

« Nul ne sait ce que peut le corps » cité de mémoire. Spinoza



- MANIFESTE NUIT DEBOUT STRASBOURG
Nuit Debout - Strasbourg·vendredi 19 août 2016 -

- La pauvreté naît en civilisation de l'abondance même
(Charles Fourrier) complément à la nuit debout ! -le pari synallagmatique... singulier du coeur et de l’intelligence, avec la vie ! –

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
50
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tract nuit debout - manifeste et complément - N° hors série

  1. 1. Il n’y a métaphysique qui tienne. Pour être, la révolte n’a que faire de raisons d’être, la vie n’a que faire de raisons de vivre, l’amour n’a que faire d’impensables raisons d’aimer. Durer se peut sans doute par principe. Mais nulle raison — la meilleure ou la pire, il n’importe — n’a jamais fait qu’un homme naisse à l’amour ou s’en déprenne. ...L'amour n’a que faire d’impensables raisons d’aimer... Les codes peuvent nier ce qui échappe à leur empire, ils ne peuvent l’expliquer ni le régir. En ce sens ils ont le pouvoir nul des supplices sur les grandes « possessions » de la vie, passions qui possèdent un être tout en lui permettant d’étreindre en elles sa seule réalité, passions dont on ne saurait exclure la révolte pour peu qu’on en ait éprouvé une seule fois la puissance. Jean-Louis Bédouin La Rue – extrait de La polémique Breton-Camus au sujet de L’Homme révolté Tract extrait de : La levée d'écrou ensemble - Numéro hors série 1 ( raccourci pour l'ingouvernable merveilleux... et l'ensemble des recueils ! ) La révolution : l'infracassable métamorphose en désir du corps ! Le corps, chrysalide du désir, dans son infracassable métamorphose en désir ! – Eros ! Par la caresse nous sortons de notre enfance mais un seul mot d'amour et c'est notre naissance. Paul Eluard Le tout est de tout dire Et les mots me manquent. Paul Eluard
  2. 2. – Le pacte synallagmatique – A la lumière tragique de deux siècles de révolutions, nous refusons de séparer les revendications d’ordre politique, économique et social de la reprise en main de l’unité de l’existence • de la destinée •. Nous voulons ouvrir la révolution à un projet où la dialectique ne serait plus limitée à la lutte des classes (bien réelle !) et à l’histoire • aussi économique • de son émergence. Nous voulons un projet capable d’ouvrir toutes les réalités : au réel, jusqu’à ce que toute civilisation, y compris la civilisation dont ce projet serait susceptible d’être le fondement, cesse d’être son propre objet au profit : - d'une recréation et création du (des) lien(s) ... de l' (des) échange (s) métabolique(s) unissant les - ou le même : de l’unité dialectique - métamorphique - encyclopédique de la vie ... du désir ! • Vie qui malgré d’épisodiques enfermements s’échappera toujours, avec ou sans l'homme, • choses, les êtres et l'Univers ! Choses, êtres, univers ainsi • devenant/devenu• terroirs ... l'Univers fleur ! - ou encore le même : de la personne et de l'Univers l'un en l'autre - de l'infini et du fini l'un en l'autre ! vers ce qui lui est essentiel ! Tes yeux dans l'ombre Une fenêtre en feu Derrière l'infini et le fini l'un en l'autre Ils dansent ! L'unité de l'existence
  3. 3. I Les Hau-De-No-Sau-Nee disent : « Nous pensons que toutes les choses vivantes sont des êtres spirituels » « La spiritualité est la plus haute forme de la conscience politique » «Notre politique est notre mode de vie ». C’est pourquoi leur civilisation se fonde, s’ouvre sur l’ unitédes êtresetdes choses, enchante, va à lasource,serestitue à l’origine – est encyclopédique. Nous pensons que l’homme est réel, qu’il est une partie de la création et que son devoir est d’entretenir la Vie en accord avec les autres êtres. Les Hau-De-No-Sau-Nee ou Hommes Réels disent : Il faut que les peuples qui vivent sur cette planète en finissent avec le concept étroit de la libération de l’homme et qu’ils commencent à voir que la libération est quelque chose qui doit être étendu à l’ensemble du Monde Naturel. Ce qu’il faut c’est la libération de toute les choses qui entretiennent la vie - l’air, les eaux, les arbres - tout ce qui entretient la Trame Sacrée de la Vie
  4. 4. Soyons sauvage ! Amour ! Anarchie ! Ils ont essayé de nous enterrer. - Ils ne savaient pas... Que nous étions des graines. Proverbe mexicain - est l’organisation encyclopédique ... du réel ... est liens métaboliques - échanges à/ves la source - entre les choses... les êtres... l'univers ! En tenue d'univers l'anarchie met : – le désir et l'univers dans le même sens l'infini et le fini l'un en l'autre le désir et l'univers l'un en l'autre – Mettre ...l'infini et le fini... l'un en l'autre, tout cela signifie : que l'univers a son assise, qui est densité/sens - interogation essentielle/danse sensible (...densité/...sens.../...danse : source sans cesse métamorphique En cela, l'infini et le fini l'un en l'autre signifie : – la danse du désir et de l'univers l'un en l'autre – Ajout du "Hors le monde" : E.Crombag L'En Dehors : le Hors Jeu ! Aujourd'hui, l'En Dehors est celui qui veux changer de jeu et non changer les règles du jeu ! L'En Dehors en réalité est, aussi, et dans le même gestel'En Dedans : – L'individu cheminant - échangeant- dansant à/vers la source La personne est densité/danse – sens/interrogation essentielle... : L'En Dehors - l'En Dedans... la personne chemine... échange...danse ainsi à/vers la source - le sacré ! En cela, l'En Dehors - l'En Dedans... la personne est, pour tous, et en tout cela créateur de terroirs... d'univers ! * est, pour tous, (re)créateur de liens métaboliques ! entre les choses... les êtres... l'univers ! -=est le désir et l'univers dans le même sens : est la danse - sauvage - du désir et de l'univers l'un en l'autre ... est le contrat synallagmatique ! En tenue d'univers l'anarchie devenant - devenue ainsi personne ! – – est l'ingouvernable merveilleux ! – le surréel ! – est le l'infini et le fini l'un en l'autre ! * * * – L'infini et le fini l'un en l'autre ! – La personne ! – II Ainsi la personne fait-elle-laisser correspondre être ! CrombagEmmanueloul'hylozoïsteanticapitaliste | - le sacré) ou en son propre sein – signifie, ainsi, qu'il est lui-même sa propre assise !
  5. 5. Faisons-laisser correspondre être ! – Soyons sauvage ! – ∆ L'action ne doit pas être une réaction mais une infracassable création (proverbe libertaire) ∆ Tenue ~ geste d'univers analogique dans son lieu aussi '' synallagmatique '', dans son mouvement ... dans le cheminement du désir à/vers la source – l'anarchie – est : l’organisation métabolique ~ métamorphique - encyclopédique ... du réel ! – – est : l'ingouvernable merveilleux créateur de terroirs – – est : le désir et l'univers dans le même sens... dans la même densité • danse • sensible ! – – est : le pari synallagmatique... singulier du coeur et de l’intelligence, avec la vie ! – –est:lagrandesanté•voyante•deschosesetdesêtres...ducorps:ledésiradvenant~advenufécondité~terroir(s)!–altérité!– ∆ Connivence du désir avec les choses et les êtres : unité du coeur et de l’intelligence... le réel – métamorphisme – l'amour Terroirmétamorphiquedesjeux~créationsducorps...dudésir~liensmétaboliquesavecl'univers-ainsi l'Universmême!–l'anarchie est :interrogationinfracassableet fondamentale...essentielle:tenueouverte... féconde du désir~terroir(s)~accueil ! –  Tout cela dans la tenue analogique de d'univers • terroirs analogiques ~ magiques de la grande santé voyante • ...tout cela dans le même geste métabolique - de connivence - ou le même métamorphique : dans le même geste d'univers du désir et du désir de l'univers d'exister... d'être  I 1 Par l'accueil, la femme et l'homme de désir donnent à voir la part de vie de l'univers que leur accueil offre en don et en cela l'accueil propre à la femme et l'homme de désir fait-laisser être au coeur de l'hôte; au travers de l'univers de ce don...autraversduterroirquefait-laisserêtre-quecrée-quedécouvrecedon...sasensualité;laviedel'univers!Encela, l'accueil propre à la femme et l'homme de désir féconde le corps et le coeur de l'hôte... le découvre altérité ~ réel - le reçoit, ainsi, dans la même densité sensible... dans le même sens que l'univers... dans la présence du merveilleux! L'éveille au désir propre ~ singulier d'être réel ! Le découvre dans son lieu - dans la tenue de la vie de l'univers ! dans la tenue 1 métamorphique de l'univers ! dans la tenue métamorphique de l'échange devenant/devenu - au coeur de ce cheminement du désir - réel ! • Densité sensible... sens... danse de l'univers • terres sigulières ~ terroirs que fait-laisser correspondre être la sensualité • 1 terres sigulières ~ terroirs que fait-laisser correspondre - être le rêve... la transe... le chant... la danse... le geste ! * * * * * On est étrange, on veut échanger ce qu'on donne : Ainsi, pour m'acquitter de ton regard à toi, Je voudrais être un monde et te dire : prends-moi ! ------------------------------------------------------------- Marceline Desbordes-Valmore L'Acueil I : Prolégomène à Faisons-laisser correspondre être ! • « Nul ne sait ce que peut le corps » cité de mémoire. Spinoza • • « Il faut toujours abuser de sa liberté. Paul Eluard» •
  6. 6. 2 Présence : La danse du désir et de l'univers l'un en l'autre ... danse du fini et de l'infini l'un en l'autre : l'accueil ! Lefaire-laissercorrespondreêtre...c'est-à-direêtre:ladensité... ladanse deschoses...desêtres...del'univers les choses... les êtres... l'univers, eux-mêmes ! – A II «La terre et moi sont du même Esprit. La mesure de la terre et la mesure de nos corps sont les mêmes.» Chef Joseph L'infini et le fini l'un en l'autre, signifie que l'univers a son assise en son propre sein - qu'il est, ainsi, lui-même sa propre assise ! Ainsi l'Univers et la personne l'un en l'autre (contrairement à l'individu) • l'Univers synallagmatique • signifie : que la personne a son assise en son propre sein, et que en cela, elle est, elle-même l'Univers (lecorps-lapensée-ainsiencyclopédiqueoulemême:lapersonne) ! Mettre le fini dans l'infini et l'infini dans le fini ... ou si l'on veut l'un en l'autre est faire-laisser correspondre être ! Et faire-laisser correspondre être est métamorphoser la nécessité - chrysalide du désir - le corps, en désir... en terroir ou le même est découvrir, féconder, rendre transparent - créer des terroirs oulemêmeestcheminer(icidanser) à/verslasource(l'unité)–l'altéritéquiestdansedudésiretdel'universl'unenl'autre! ou le même est échanger à la source – échanger à la source entre la femme et l'homme est l'amour et vice-versa : – Faire-laisser correspondre être, ainsi, est créer - la liberté - la transparence ... la danse du couple ... la vivre en la créant! La personne, la femme – l'homme réels – non assignés – non divisés ou fractionnés (en réalités - réalités asséchées du ducheminementfini/infinidelasource)sontlafemme–l'hommeunit.Ilssontaltérité(s).Lapersonnes'opposeainsiàl'individu. Altérité, elle surmonte – ce qui assigne : l'identité et/ou la non-identité – ce qui est assigné : l'individu ! Devenant-devenue personne - transparence, la personne chemine ainsi à/vers la source sans fin assignée ! La femme - l'homme – cheminant • faisant-laisser correspondre être • à/vers la source – sont l'unité – l'altérité ! mais correspond à un degré de plus moins grande disponibilité - de transparence ... de danse du couple - de présence ! La femme et l'homme, ainsi, l'un en l'autre – le couple synallagmatique – sont - de fait devenant/devenu - encyclopédiques. Ainsi, l'Univers et la personne - se faisant(aussi se font en se fondant) l'un en l'autre - dansent - font-laisser correspondre être ! Ainsi la femme et l'homme devenant/devenu encyclopédiques ... voyant(s), créent-ils et vivent-ils l'amour fou en le découvrant! Ainsi selon le degré de cheminement ... d'unité... d'altérité - ils sont plus ou moins libre - le degré n'est pas hiérarchique Le couple voyant ... l'altérité... est une fleur carnivore qui dévore toute identité ou non identité d'où cette fleur • dans le même geste ... la même danse - métabolique ~ encyclopédique alternativement dame et sieur • se féconde, fleurit et refleurit ... danse, infiniment, carnivore ! Geste d'altérité, le couple voyant • organisation - danse - encyclopédique du réel • est : « l'amour nu qui n'épargne rien • dans cette dévoration~cette transgression - interrogation... danse - sublime • dans ce trépas sauvage » En hommage à Hadewijch d'Anvers N.B:
  7. 7. La sueur d'une pierre coule dans le sang des hommes, au coeur des villes, elle raconte l'aurore des rues aux pas furtifs... La mémoire le chuchote dans un peu de jour L'aurore est un tas de voix Des voix de chats Des voix de lampes, des voix d'enfants des voix de mains qui caressent les chats sous les lampes Des voix de chiens qui lèchent la pierre Des voix de femmes enceintes, échevelées, lapidées ou promises comme la terre Des voix d'inventeurs trompe-la-mort qui ne pensent qu'au chagrin de leur ombre Des voix d'historiens qui en savent trop ou aussi peu qu'un mendiant emprisonné dans le secret de sa détresse Des voix d'horlogers et de saints sur le toits des églises à peine surpris du faux pas de l'horloge céleste Des voix de prédicateurs, aux pieds incarcérés de remords et de cataclysmes et toujours sans coeur Des voix de coeurs arrachés, des coeurs qui martèlent le vent Des voix d'amoureux qui se cherchent dans le sang de la nuit Des voix de cravates déguisées en hommes Des voix de rien discrètes comme la vérité au coeur des vicissitudes du mensonge Des voix de chênes mystérieuses et ensorcelées délayée dans la cendre des bûchers Des voix de loutres flottant sur le parfum en feu d'une comète Des voix de girafes hautes comme l'heure qui sonne quelque part dans un déluge Des voix de plumes de Quetzal encore vendues, au détail, en chapeaux sous la tonnelle de l'amour qui se renie sans fin Des voix de millepattes ajustés à la rumeur qui tue le désir et l'amour et que le travail du vent semble porter aux lèvres de l'éclair Des voix de taupes voyantes et non voyantes aux racines des nuages Des voix d'abats-jours dans le contre-jour des terres abusées comme des femmes qui n'ont jamais le choix Des voix de pieuvres en saillies jaillies d'un sous-bois de fougères Des voix de choses assises sur des grenouilles en butte à l'incandescence de l'azur et qui attendent le plus important Des voix qui psalmodient et convoquent le présent et l'avenir dans l'orage et la tempête Des voix qui sont la sueur d'une pierre qui coulent dans la voix des hommes, rumeur étrange de la vague des peuples Des peuples en fêtes Des peuples ivres Des peuples en deuil Des peuples maîtres du rêve, jamais définitifs comme les hommes et jamais défaits et qui lient et délient l'évanescence des rues de la mémoire Des peuples farouches créant et recréant – suaves et sauvages comme le feu et l'eau – le soleil et la danse infracassable du monde Dedicado al terruño • el universo-flor • de mi amada - Dédié au terroir • l'univers-fleur • de mon aimée 3
  8. 8. El sudor de un piedra brota en la sangre de los hombres, en el corazón de las ciudades, cuenta la aurora de las calles a los pasos furtivos La memoria lo cuchichea dentro de poco día. La aurora es un montón de voces Voces de gatos Voces de lámparas, voces de niños Voces de manos que acarician a los gatos bajo las lámparas Voces de perros que lamen la piedra Voces de mujeres embarazadas y desgreñadas, lapidadas o prometidas como la tierra Voces de inventores persona que sale bien de todas las enfermedades que piensa sólo en la pena de su sombra Voces de historiadores que saben sobre eso demasiado o tan poco como un mendigo encarcelado en el secreto de su desamparo Voces de relojeros y de santos sobre tejados de las iglesias apenas sorprendidos por el paso falso del reloj celeste Voces de predicadores, a los pies encarcelados por remordimiento y por cataclismos y siempre sin corazón Voces de corazones arrancados, corazones que martillan el viento Voces de enamorado que se buscan en la sangre de la noche Voces de corbatas disfrazadas de hombres Voces de nada discretas como la verdad en el corazón de las vicisitudes de la mentira Voces misteriosas y hechizadas de robles diluida en la ceniza de las hogueras Voces de nutrias que flotan sobre el perfume en fuego de un cometa Voces de jirafas altas como la hora que suena en alguna parte en un diluvio Voces de plumas de Quetzal todavía vendidas, al detalle, en sombreros bajo el cenador del amor que se reniega sin fin Voces de ciempiés ajustados al rumor que mata el deseo y el amor y que el trabajo del viento parece llevar con los labios del relámpago Voces de topos videntes y no videntes a las raíces de las nubes Voces de menudos-días en la contraluz de las tierras engañadas como mujeres que jamás puede éligir Voces de pulpos en salientes brotados de una maleza de helechos Voces de cosas sentadas en ranas siendo el blanco a la incandescencia del azul y que esperan el más importando Voces que salmodian y convocan el presente y el futuro en la tormenta y la tempestad Voces que son el sudor de una piedra Que brota en la voz de los hombres, el rumor extraño de la ola de los pueblos Pueblos en fiestas Pueblos ebrios Pueblos de luto Pueblos dueños del sueño, jamás definitivos como los hombres y jamás deshecho y quien atan y désatan el évanescente de las calles de la memoria Pueblos ariscos y que crean y recrean – suaves y salvajes como el fuego y el agua – el sol y el baile indestructible del mundo 4
  9. 9. 5 Faire-laisser correspondre être suggère, ici, et veut - une autre relation à soi, aux choses, aux êtres... à l’univers... à la liberté et par conséquent d'autres rapports entre la nécessité - chrysalide du désir - et le désir : - une autre relation au corps et, en cela, - d’autres rapports aux moyens de production, au travail... - d'autres moyens de production... et par là même d’autres relations d’échanges... d’altérité... - suggère et veut • d'autres événements •... d'autres relations à la trame sacrée de la vie ! B «La terre n’appartient pas à l’homme, l’homme appartient à la terre. Nous le savons.» Seatle 1854 Il y a la géographie de la destruction et la géographie de la fécondation – de la métamorphose : il y a géographie du soleil et de l’effervescence de la terre, du vent et de l’érosion, de l’eau et du limon, de la ville et du cœur de l’homme... - il y a la géographie à peine délivrée des yeux et la géographie de la découverte... de l’accomplissement du réel ... visible & invisible – la géographie de La géographie de l’analogie des contraires - encyclopédique se déploie - fait-laisser correspon- dre-être...métamorphose–jusqu’aulieu,enchanté-enchanteur,naturel del’échange...oùl’échangeestréel, La géographie alchimique - Voyante du coeur... de l'altérité : où, la nature et le symbole ne sont qu’un, altérité ... jusqu’au lieu où le couple est magique – jusqu’au lieu l’orage...del’éclairimprévisible-prévisible...Ilyalagéographiedusacré...lagéographiedelavie-duréel. desêtres...del’univers...saveur&féconditédelavie...–jusqu’aucoeurdelatramesacréedelavie...duréel. magiqueoùlanatureestvoyance-unitémétamorphique~transparence...intelligencedelasaveurdeschoses, les choses, les êrres... l’univers. Elle se résoud et se résoudra toujours • avec ou sans l’homme • au coeur L’analogie des contraires - encyclopédique se résoud toujours en échanges métaboliques entre de la vie • métaboliquement • en univers ! – Elle met le fini et l'infini, l'un en l'autre : elle métamorphose ! ! Le métabolisme est toujours échange et échange synallagmatique - les contraires l'un en l'autre ! - le fini et l'infini l'un en l'autre - ! -le désir et l'univers l'un en l'autre : la danse du désir et de l'univers - ! sinon il ne pourrait exister ! - Ajout de juin 2016 • « La source de toutes les hérésies est de ne pas concevoir l'accord de deux vérités opposées. » Blaise Pascal * Le geste d'univers de mettre les contraires l'un en l'autre est dialectiser et le geste d'univers • la danse • de dialectiser • de faire-laisser correspondre être • est métamorphoser... découvrir... cheminer... échanger etc... à/vers la source ! Et le geste • métabolique • d'univers de dialectiser • dès lors de danser • est voir - être libre, et voir est, ici, être voyant ! L'univers et la pensée sont analogiquement contraire ... ainsi ils ne se co-(n)naîssent que l'un en l'autre (l'analogie des contraires), L'univers et la pensée - le corps s'entrelacent sans fin, en se découvrant synallagmatiquement - entendez par là (que la pensée réelle est ainsi encyclopédique) que leur cheminement est une spirale - vers/à la source : – Le cercle sacré de la vie, ou ici, le même, la trame sacrée de l'univers (la danse qui ici est l'unité) – - entendez-par là, que l'univers et la pensée... le corps dansent .. sont l'un en l'autre ! qu'ils sont - encyclopédiques - voyant(s) ! Faire-laisser - le corps - correspondre être est geste • métabolique • d'univers... la levée d'écrou estlaissertoutsoncorps•danser•êtrepenséedeetdans l'Univers...c'estdésirer!
  10. 10. oucréateursdeterroirs(organisationmétaboliqueduréel)...duréel:Lesurréel–l'anarchievécue!(L'intelligenceaupouvoir-MauriceJoyeux) Lescréateursdeterroirs...(créant ...recréant lesliensmétaboliquesquifondent lesterroirs-liensmétaboliqueou relations"synallagmatiques"avecl'univers)...  Post-scriptum  : ∆ l'En Dehors : le Hors Jeu ! Aujourd'hui, l'En Dehors est celui qui veux changer de jeu et non changer les règles du jeu ! ∆ L'En Dehors en réalité aussi l'En Dedans – L'infini et le fini l'un en l'autre ! – La personne (et non l'individu) ! – est : une femme - un homme créat(rice) (eur) d'infracassables terroirs, créat(rice) (eur) qui crée en se créant – – est : une femme - un homme~fécond(e) sans avers ni revers – – est : une femme - un homme transparent(e) – voyant – ∆ et debout • la nuit dans le jour et le jour dans la nuit • la nuit et le jour l'un en l'autre,transparents ensemble sont : des femmes & des hommes féconds créateurs d'infracassables terroirs, qui ... découvrent – le métabolisme reliant les choses, lesêtres et l'univers - en se découvrant ... vivent ensemble ! créent en se créant... - recréant et créant le(s) lien(s) métabolique(s) entre les choses, les êtres et l'univers - ! sont:desfemmes&deshommesdedésir-encyclopédiquesqui font-laissercorrespondreêtre-leschoses,lesêtresetl'univers-!  Femmes et hommes de désir - d'altérité - qui dans leur geste de faire-laisser correspondre être ... de création"synallagmatique"del'organisation...duterroirdeschoses,desêtres...del'univers senomment:Analogistes1 III 1 6 * * * * * d'accueillir • de mettre, dans le sens ou danse de l'univers, au coeur du merveilleux • de prolonger et non d'assujettir... de dominer... Faites-laisser être, ainsi, les moyens... de répondre - de la vie échue de l'univers - de la vie de l'univers... d'assigner - ce qui est, déjà, au coeur de cet accueil de l'altérité, le désir médiat/immédiat ~ le désir cheminant/s'accomplissant. Femmes et hommes, ne gagnez plus votre corps à la sueur de votre front... mais faites-laisser correspondre être les moyens Et bien sûr, tout autant que votre corps, ou le même, votre coeur ne sont assignables • • ne figez pas, vous et votre hôte, en identité • n'assignez à résidence ni les autres corps ... ni les autres coeurs. Faites-laisser être vos correspondances avec les correspondances de votre ou vos hôtes et vice-versa. Correspondances - ainsi échanges féconds... métaboliques - réels - qui sont liaisons non assujetties... non assignées, avec les choses de la vie "médiate"et/ou "immédiate" de l'univers ! N'assignez à résidence ni votre corps, ni votre coeur mais faites-laisser correspondre être les chemins du désir... les moyens du désir d'accueillir la vie ! N'assignez à résidence ni votre corps, ni votre coeur maisfaites-laisser être les chemins du désir... les moyens du désir d'accueillir la vie ! 1 1 La danse du désir et de l'univers l'un en l'autre est créatrice de terroirs ... danse du fini et de l'infini l'un en l'autre : l'accueil ! •• L'Acueil II : Postface à Faisons-laisser correspondre être !
  11. 11. ! Femmes et hommes encyclopédiques ou femmes et hommes de désir ! 7 La levée d'écrou : La danse du désir et de l'univers l'un en l'autre ! - Nous femmes et hommes encyclopédiques, refusons tout les enjeux dont l’objectif est la réduction du monde ... du désir ... de l'univers ... de la vie au dénuement. - Nous femmes et hommes encyclopédiques, refusons la fragmention de la réalité... son dénuement et sa restitution au monde ... à l'univers selon ces enjeux. - Nous femmes et hommes encyclopédiques, refusons de considérer le progrès comme l’assimilation de la connaissance et de la création ... à ces mêmes enjeux. - Nous femmes et hommes encyclopédiques, refusons tout jeu qui ne procéderait pas de créations ... d'inventions ... de découvertes ... de métamorphoses, médiates et immédiates, en monde... en univers du désir et restituerait sa dépense sous une forme non partagée ou mal partagée. - Nous femmes et hommes encyclopédiques, refusons tout jeu qui ne soit pas partage en fait échange, se refermerait sur son objet et procéderait d’une activité réductrice quelle qu’elle soit (en amour comme dans les autres domaines de la vie). - Nous femmes et hommes encyclopédiques, refusons d’asservir les principesfondamentauxdel’échangeauxprincipesdel’économiemarchande et leur réduction au concept de nécessité. - Nous femmes et hommes encyclopédiques, refusons le concept de nécessité en tant que dégradation du désir de vivre et des moyens propres à le réaliser intégralement. - Nous femmes et hommes encyclopédiques, refusons toute morale dont le fondement est l’angoisse et l’aboutissement la culpabilité. - Nous femmes et hommes encyclopédiques, refusons la dépré- ciation de la vie (ainsi que les bénéfices – recelés ou effectifs - de la dépréciation) de quelque manière que ce soit et y opposons le merveilleux.
  12. 12. LECOUPLEVOYANT ALTÉRITÉ AMOUR Pari singulier de l’intelligence et du coeur, sur la vie ! Pacte synallagmatique... singulier de l’intelligence et du coeur, avec la vie ! Alors il faut chercher sa route au milieu d'étranges visages où le regard se noie Pierre Reverdy Toi qui est l'univers tout entier j'ai soif de tes métamorphoses - Guillaume Apollinaire au souffle, aux battements • au métabolisme ~ à la transparence • aux rythmes de son invendable univers fleur ! ladéclinaisondumondeencivilisationss’effacecomplètementetserestitue...s'ouvreàl’unité•dialectique•métamorphiquedelavie! Maintenant ! faire-laisser correspondre - être - être l’échange réel !–se restituer à l’unité voyante – • dialectique• métamorphique de la vie ! devraitpouvoirs’ouvriràlatransparence-àl’altérité~êtrel’altérité,sedévorer-s’effacer...lâcherpriseetselonlatenueduTao! Maintenant ! ...comme toute civilisation –leurs caresses réciproques, résonances analogiques, terroirs sans avers ni revers, sont le pressentiment de leur métamorphose absolue en (l')univers fleur... sont leur métamorphose même en univers de l'échange réel – en altérité – – au couple, ainsi, devenant /devenu métamorphique, intégralement, voyant – encyclopédique – amoureux – son battement, son souffle sans mesure est une fleur sauvage au ventre de la terre. Le coeur de l’univers est le feu de tout les univers, de toutes leurs saisons, Notre corps est son coeur et son coeur est le coeur de l’univers. A mi Sirena Lulù y su pueblo de abejas A Lourdes Carmona : * * *son coeur : le coeur de cette fleur sauvage... – Le projet encyclopédique ou Le pacte synallagmatique – 8
  13. 13. MANIFESTE NUIT DEBOUT STRASBOURG Nuit Debout - Strasbourg·vendredi 19 août 2016 Personne n’est parfait, la nature humaine est ainsi faite. Le bon sens voudrait alors que, dans une vraie démocratie, personne ne puisse tenir entre ses mains les destins des autres. La Nuit Debout n’est donc pas un nouveau mouvement politique. Elle ne prétend pas représenter le peuple. Elle n’en a justement pas l’ambition. La Nuit Debout se définirait plutôt comme une nouvelle manière de faire de la politique, qui permettrait au peuple de décider lui-même des sujets importants et de choisir lui-même ses lois, sans avoir à être représenté par qui que ce soit. Un laboratoire qui tente d’inventer une vraie démocratie. Un laboratoire qui espère également essaimer dans le monde entier, car l’indignation ne suffit plus. Nous avons besoin de solutions. Nous considérons que la démocratie est « le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Pas « par des représentants du peuple ». Nous estimons que des personnes correctement informées sont parfaitement capables de réfléchir et de choisir les règles qui s’imposeront à elles. Qu’elles n’ont pas besoin de partis politiques pour leur expliquer ce qu’elles doivent croire ou pas. Rousseau disait que l’homme est bon par nature, et que c’est la société qui le corrompt. Nous partageons cette analyse. Nous avons la certitude que des personnes responsabilisées, prenant ainsi en compte les répercussions de leurs actes, raisonnent et agissent de manière plus responsable. Comprendre le monde injuste dans lequel nous vivons aujourd’hui est devenu une urgence vitale. Certains grands actionnaires de multinationales irresponsables détiennent désormais la quasi- totalité de nos grands médias. Ils y entretiennent l'illusion d’un régime parfaitement démocratique. Ils y diffusent massivement les campagnes électorales, qu’ils financent eux-mêmes, de professionnels de la politique qui servent à faire diversion. Cette minorité illégitime et toute puissante est ainsi en mesure, pour son seul profit et en totale impunité, d’exercer une influence dangereuse sur l’élaboration de nos lois, de se soustraire à la justice et à l’impôt grâce à des mécanismes légaux d’évasion fiscale, d’exploiter sauvagement des millions de personnes dans des usines, des mines ou des champs, de martyriser les animaux, de faire proliférer les armes, ou encore de souiller l’air, la nourriture, les sols, les montagnes, les forêts, les rivières ou les océans à un rythme jamais vu dans l’histoire de l’humanité. Nous ne sommes plus des victimes consentantes, prêtes à remplir un contrat de servitude volontaire. Pour notre bien, mais encore plus pour celui des générations futures, nous avons décidé de nous remettre en question et de ne plus ignorer l’escroquerie intellectuelle que constitue une société basée sur l’individualisme, la prédominance des intérêts financiers sur l’intérêt général, la croissance de l’économie et la prétendue représentativité des élus. Nouvelle Constitution, démocratie locale, directe et transparente, autosuffisance alimentaire des communes, décroissance naturelle, transition énergétique, monnaies locales, boycott, annulation de la dette illégitime, répartition des richesses, revenu de base, indépendance de la justice, médias libres, orientation de l’éducation vers la curiosité plutôt que vers l’obéissance, tels sont quelques-uns de nos axes de réflexion. Nous taire, c’est laisser faire. L’Histoire, et nos enfants, jugeront peut-être sévèrement ceux qui seront restés silencieux durant cette période cruciale. C’est pourquoi nous avons décidé de nous réunir plusieurs fois par semaine. Nos universités populaires et nos assemblées générales, parfois thématiques, nous permettent de remplir nos rôles de citoyen.ne.s lanceurs d’alertes, ainsi que de mettre des mots sur nos vrais maux. Nous tentons également d’y trouver des solutions viables, salvatrices, qui pourraient un jour s’imposer à toutes et à tous comme des évidences, et les moyens concrets de les mettre en œuvre. Chacun est ainsi libre d’assister aux discussions, d’apporter ses connaissances, de participer aux actions, de rejoindre ou de créer un groupe de travail. Comme de plus en plus de monde, nous ne croyons plus en la fatalité. Nous préférons l’éveil des consciences, afin d’entretenir l’espoir d’un prochain grand réveil citoyen. Nous ne tomberons plus dans les pièges de la division ou des boucs-émissaires. Nous ne reconnaissons plus la légitimité de ceux qui nous gouvernent, officiellement et officieusement. Nous avons fait confiance trop longtemps, c’était une erreur. Mais il serait encore plus grave de la nier. Nous refusons de tolérer plus longtemps un système qui autorise la concentration et la monopolisation de si grands pouvoirs par un si petit nombre de personnes. Nous savons désormais que ces dernières sont les premières responsables des catastrophes sociales, humanitaires, militaires ou environnementales qui se multiplient sous nos yeux en ce début de XXIe siècle. Ce n’est pas à nous, ni à nos enfants ou petits-enfants, ni au reste du monde, de supporter les conséquences désastreuses de leurs actes. La justice doit pouvoir s’appliquer à tous. Pour y parvenir, nous apportons ensemble notre contribution à l’inéluctable transition citoyenne vers un monde nouveau. Tous différents, tous unis, pour la liberté, l’égalité et la fraternité. Internet : https://strasbourg.nuitdebout.fr/ Facebook : Nuit Debout - Strasbourg I L'un des projets encyclopédiques possible/impossible !
  14. 14. Editeur responsable : Emmanuel Crombag - Mail : crombag.emmanuel@gmail.com II La pauvreté naît en civilisation de l'abondance même (Charles Fourrier) complément à la nuit debout ! * –... La dépendance du travailleur est une conséquence des fabriques. (Actuellement les entreprises et même les startups – incuber... concevoir et couver... créer, aussi, classe... luxe pour produire et vendre et enfin jeter : abrutissement du citoyen en consommateur !) Ils abrutissent leur esprit, dans ce travail; ils deviennent complètement unilatéraux et à cause de cela ils n'ont plus guère d'autre voie pour assurer leur entretien, car ils ne s'absorbent que dans ce travail particulier, ils ne sont habitués qu'à lui. Alors ils deviennent les plus dépendants des hommes et leur esprit s'abrutit ... – La philosophie du droit (1820) Hegel La misère dans l'abondance Misèredelasoifetdelafaim...misèredel'intelligence...misèredel'unilatéralité...del'abrutissement: Misère de l'homme et de la destruction des fondements même de la vie ! * Cité par Jacques D'Hondt dans son livre Hegel (textes et débats) Le texte qui suit est de Hegel (extraits de la philisophie du droit) « Travail divisé, homme mutilé » * Ce texte de 1820 est en 2016 plus que jamais d'actualité même si les conditions de travail ont en principe évolué, ce texte vaut aussi bien pour la ou le prolétaire que pour la col blanc ou le col blanc, l'unilatéralité étant devenue, quoiqu'on en dise, une condition de bon déroulement de la démocratie... qui reprend ainsi le chemin de l'abrutissement... de la barbarie. Abrutissement des enfants, aussi, enchaînés aux machines à faire des Jeans (aussi ceux que nous portons)ou d'autres choses, au Pakistan. Silence de nos démocraties sur l'abrutissement des ouvrières et des ouvriers en Asie et presque partout ailleurs dans le monde au nom de la "concurrence" ! Vouloir être "concurrentiel" ou tenir des discours sur la nécessité et l'obligation de respecter les règles du jeu ... du libre échange ... de la "concurrence" est - sachant que la "concurence" inévitablement se fonde sur la est être, aussi, abruti(e) et plus encore si l'on est diplômé de grandes écoles quelles qu'elles soient, Harvard - l'ENA ou autres ! dégradation de l'être humain et de la vie - est être non seulement unilatéral (e) mais *L'unilatéralité appartient au dénuement... au dénuement corporel - du désir... spirituel - au dénument culturel : en fait * au dénuement amoureux - fondamentalement au dénuement relationnel ... que sont, aussi, les relations sans plénitude ! *Ilfautnous"efforcer"decréer...dedécouvriretdemettreenoeuvre"d'impossibles et possibles interrogations... cheminements... (ré)solutions et/ou moyens » pour supprimer cet état de dénuement*, d'abrutissement et quoiqu'on en pense de destruction des corps... des coeurs... de la vie ! ... Avec les moyens qui lui sont propres tel a été, est et sera l'interrogation... le cheminement ... le combat de "L'ensemble de la levée d'écrou" - Combat justement nommé la "Levée d'écrou" !

×