« Les premiers vecteurs de communication d’une
organisation sont ceux qui la représentent »
Olivier Primault, chargé de co...
L’autre point à souligner, toujours lié aux effectifs réduits, repose sur le manque de moyens humains
pour se tenir inform...
Lors de vos études en communication avez-vous acquis les bases de la
communication interne ? Estimez-vous que ces connaiss...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Communication locale : ''la communication interne tend à faciliter la mutualisation entre les communes et l'intercommunalité''

1 082 vues

Publié le

Olivier Primault, chargé de communication au sein de la Communauté de communes de Brocéliande, répond aux questions du groupe LinkedIn sur ''La communication interne dans le secteur public''.

Publié dans : Marketing
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 082
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
135
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Communication locale : ''la communication interne tend à faciliter la mutualisation entre les communes et l'intercommunalité''

  1. 1. « Les premiers vecteurs de communication d’une organisation sont ceux qui la représentent » Olivier Primault, chargé de communication au sein de la Communauté de communes de Brocéliande, répond aux questions du groupe LinkedIn sur ''La communication interne dans le secteur public''. A quoi sert la communication interne au sein d'une communauté de communes ? Olivier Primault (OP) : Au sein de notre communauté de communes, composée de 8 communes et regroupant 16 000 habitants, l'effectif des agents est très restreint. Il y a 17 agents publics, chacun spécialisé dans un domaine précis. La politique de communication interne mise en place pour le moment permet de maintenir les agents communautaires informés des projets en cours et des réformes. Ainsi, chacun est capable de parler des projets menés par la collectivité. Une réunion de service (ou plutôt des services) est organisée à cet effet toutes les semaines. Concernant les relations interpersonnelles, la taille de l’effectif nous permet de nous connaître tous. Côté élus, la communication interne permet de créer un contact qui n’est pas encore automatique entre les agents communautaires et les élus communautaires parfois peu présents. Ce manque de connaissance mutuelle crée souvent un frein de communication et donc une entrave au travail. Je précise que ce n’est pas une généralité... Comment la communication interne est-elle selon vous perçue par vos responsables ? A-t-elle acquis sa légitimité ? (OP) : La demande d’une stratégie de communication émane de ma hiérarchie, plus précisément de la direction générale des services. Le but est de formaliser l’information interne. Etant donné l’origine de la demande, elle a toute sa légitimité. J’ajouterai même qu’il y a une réelle volonté de mobilisation du territoire autour du projet de l’intercommunalité. Vous êtes en train de construire une stratégie de communication interne pour votre communauté de communes. Pourquoi souhaitez- vous que les agents des communes membres de votre communauté de communes participent à la communication interne ? (OP) : Comme je l’ai précisé plus haut, nous sommes un petit territoire avec des effectifs communaux et intercommunaux réduits. Il nous est facile de communiquer les uns avec les autres et pourtant nous ne le faisons que très rarement. En ce qui me concerne, j’ai deux homologues en communication sur le territoire mais avec qui je n’échange que trop rarement. La communication interne que nous sommes en train de mettre en place doit venir engager cette démarche. Elle tend à créer des passerelles entre les collectivités et aussi à faciliter la mutualisation communes/intercommunalité et communes/communes.
  2. 2. L’autre point à souligner, toujours lié aux effectifs réduits, repose sur le manque de moyens humains pour se tenir informé des évolutions réglementaires. Par exemple, l’une de nos communes membres ne compte qu’un agent administratif à temps partiel. Difficile dans ce cas de réaliser une veille quotidienne sur les multiples domaines couverts par les compétences de la commune. Vous souhaitez faire participer aux actions de communication interne les agents des communes membres de la communauté de communes. Comment pensez-vous vous y prendre ? (OP) : Dans un monde idéal, nous aurions des contributeurs/correspondants dans chaque commune (directeur général des services, secrétaire de Mairie, communicant…) qui nous transmettraient les informations essentielles. À nous ensuite de les intégrer selon la politique éditoriale qui serait instaurée. Quels sont les thèmes de communication sur lesquels vous envisagez de communiquer ? (OP) : Les principaux thèmes seront les réformes menées, les évolutions du code général des collectivités territoriales, les infos relatives aux ressources humaines… Mais nous souhaitons vraiment mettre l’humain en avant. Des portraits d’agents et d’élus sont prévus (de façon à humaniser les uns et les autres) ainsi que des présentations de services spécifiques à l’une ou l’autre des collectivités et des reportages de découverte pour mettre en valeur le territoire. Un agenda des manifestations communales et intercommunales est également en réflexion pour investir élus et agents autour des projets du territoire. Pourriez-vous citer une ou deux actions de communication interne que vous souhaiteriez mettre en œuvre dans les prochains mois ? (OP) : Dans les prochains mois, nous allons mettre en place le ''classique'' journal interne. Un format assez léger, 4 pages, mais avec une parution tous les deux mois pour garder un contact très régulier. Nous avons préféré le papier à l’envoi par mail en raison des difficultés d’accès aux postes informatiques par certains collègues (services techniques, écoles…). Nous souhaitons également organiser des rencontres conviviales (hors contexte professionnel) entre élus et agents. Cette démarche a pour but d’humaniser la relation élus/agents. Deux événements seraient organisés par an (été et hiver) et seraient liés aux événements du territoire. Auriez-vous quelques conseils pour les personnes qui doivent mettre en place des actions de communication interne au sein d'une communauté de communes ? (OP) : Mon conseil pour la mise en place d’une stratégie de communication interne est d’abord la prise en compte du contexte de la/des collectivité(s) puis des spécificités des cibles. Ici, nous voulons adopter les mêmes outils pour communiquer auprès des élus et des agents. Le discours doit intéresser, valoriser, motiver chaque récepteur qu’il soit élu ou agent.
  3. 3. Lors de vos études en communication avez-vous acquis les bases de la communication interne ? Estimez-vous que ces connaissances étaient suffisantes ? (OP) : Il est vrai que lors de mes études en communication, la communication interne était très peu abordée. A tort, je m’en rends compte aujourd’hui. Il ne faut pas oublier que les premiers vecteurs de communication d’une organisation sont ceux qui la représentent. Il est dommageable que les écoles de communication n’insistent pas davantage sur ce point. Interview réalisée par Damien ARNAUD (@laCOMenchantier) – 17 mai 2014

×